Skip to main content

Full text of "Le quincaillier (Avril-Juin 1913)"

See other formats


m 



■ 



M 



SWMJPY.iwK 






■*. 



H.F.I, 
I Imp.-h 

MOK 1 




Library 

of the 

University of Toronto 



Digitized by the Internet Archive 

in 2012 with funding from 

University of Toronto 



http://archive.org/details/lequincaiavrjui1913mont 



In 

M 



'J;U:i*«li|;).Ui 




Fonde en 1887. 



!&*£*» 




5uc02 



VENDREDI, LE 4 AVRIL 1913. 




Vol. XLVI— No 14. 




SCOTCH 

WHISKY/ 



L'article qui procu- 
re les plus fortes 
iventes. 



En vente partout. 



G*0 



J. M. DOUGLAS & CO., MONTREAL. 

Agents Canadiens. 

MAISON FONDEE EN 1857. 



(INDEX DES ANNONCEURS, PAGE 31) 



LE TRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 14. 





Le plus sur moyen de reussir aupres dun 
client est d'aller droit au But. Beaucoup de 
marchands ont ce talent et le succes de 
leurs affaires prouve qu'ils ont raison. 
Quand une cliente vient a votre magasin 
et vous demande une essence culinaire, elle 
desire naturellement une bouteille d'essence 
de la meilleure qualite, car de la qualite de 
Tessence depend la qualite du mets. Si vous 
vendez une 

ESSENCE CULINAIRE DE JONAS 

Vous frappez droit au but pour gagner sa 
clientele, car une femme ne manquera jamais 
dapprecier ses merites. Les essences Culi- 
naires de Jonas plaisent aux plus difficiles 
parce qu'elles possedent REELLEMENT 
la purete, Tarome et la force, et qu*elles 
donnent la satisfaction la plus complete. 
Tout ce qu'on peut mettre de qualite dans 
une bouteille d'essence se trouve dans les 
Essences Culinaires de Jonas. 

HENRI JONAS & CIE., 

FABRICANTS. 



MAISON FONDEE EN 1870. 



389 et 391 Rue Saint-Paul, 



Montreal 





MSI 

ECTKACTOP 

VANILLA 

Ct C.E«M3 



Vol. XLVI— No 14. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



Le Delicat Dejeuner Populaire 

Comme la Marmalade aux Oranges est Faliment populaire du dejeuner 
a cette saison, et qu'elle a sa place sur presque toutes les tables, la deman- 
de doit en etre grande dans votre localite. Etes-vous prepare a vendre la 
meilleure MARMALADE aux ORANGES qui soit aujourd'hui sur le 
marche, la marque que vous pouvez recommander avec confiance ? 



TOUTES 

COMMANDES 

EXPEDITES 

PROMPTEMENT, 



Marmalade 

aux 
Oranges 

"AYUER" 



PRIX ET 

AUTRES 

INFORMATIONS 

SUR DEMANDE. 



La Marmalade aux Oranges "Aylmer" 

est faite par des experts avec le meilleur choix d'oranges de Seville, la 
meilleure qualite de sucre, avec les plus grands soins, dans une usine mo- 
derne de la plus grande proprete. La qualite en est telle qu'elle creera 
une demande sans fin pour la marque "Aylmer." Prenez et poufsez 
cette ligne — la clientele vous attend. 

DOMINION CANNERS, Limited 

HAMILTON, CANADA 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT, Vendrecli, 4 Airril 1913. 



Vol. XLVI— No 14. 



Profitant de la saison, des le commencement des froids 

La demande pour le 

Sirop de Ble (Tlnde 
Marque "Crown" 

atteint son plus fort volume. La plupart des 
epiciers sont au courant de ce fait et vendent 
cinq fois plus de Marque "CROWM" que de 
tous les autres Sirops de Ble d Inde. 

Les personnes qui emploient le sirop de la 
Marque "CROWN" savent que c'est un aliment 
qui produit la chaleur, — qu'il est substantiel et 
nourrissant — que c'est un mets delicieux pour 
PAutomne, PHiver et le Printemps. 

Pour les enfants, durant I'annee scolaire, 
le sirop marque "CROWN'' forme un aliment 
stimulant. Les meres le savent et insistent 
pour avoir le sirop de Ble d'lnde de la Marque 
"CROWN". 

La demande est creee — Vous n'avez qu'a y repondre. 



" The Canada Starch Co. Limited 



n 



Manufacturiers des EDWARDSBURG BRANDS. 

MONTREAL, CARDINAL, TORONTO, BRANTFORD, VANCOUVER. 

EN ECRIVANT AUX ANNONCEUR&, CITEZ "LE PRIX COURANT* 



Vol. XL VI— No 14. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



PRIX COURANTS 

Dans la liste qui suit, sont comprises uniquement les marques spdciales de marchandises dont les maisons, imlique'es en caractera 
noirs, ont l'agence ou la representation directe au Canada, ou que ces maisons manufacturent ell s-memes. Les prix indiqu£s le sont 
d'apres les derniers renseignements fournis par les agents, repr^sentants ou manufacturiers eux-memes. 



WALTER BAKER & CO., LTD. 

La lb. 
Chocolat, Prime No 
1, bte 12 lbs., pains 
de i lb. et * lb. 0.33 

Chocolat a la Vanille, 
bte de 6 lbs. 0.44 

German's Sweet, i 
s. et i bte de 6 lbs. 0.26 
Breakfast Cocoa, bte 
de 1/5, i, I, 1 s., 12 
lbs. to box et 5 lbs. 




0-39 



cin- 

lbs. 

c 

Ca- 



0.20 



tins. 

Chocolat sucre, 

quieme bte 6 

pains de 1/5 lb. 

Chocolat sucre, 

racas, bte de 6 lbs. 0.32 

Falcon Cocoa (Soda 

chaud ou froid), btes 

de 12 lbs., 1 lb. tins. 0.34 

Caracas Tablets, cartons de 5c, 

40 cartons par boite 1.25 

Chocolat sucre, Auto, bte de 6 lbs. 0.32 
Ces prix sont F.O.B. Montreal. 

BRODIE & HARVIE, LIMITED. 

Farines preparees de Brodie La doz. 



L. CHAPUT, FILS & CIE, 
Montreal. 

The Noir Ceylan "Owl" La lb. 

No 5, 1 lb. 30 lbs. par cse 20c 

No 5, i lb. 30 lbs. par cse 21c 

No 10, 1 lb. 30 lbs. par cse 26c 

No 10, i lb. 30 lbs. par cse 27c 

No 15, 1 lb. 30 lbs. par cse 32c 

No IS, i lb. 30 lbs. par cse 33c 

No 30, 1 lb. 30 lbs. par cse 40c 

No 30, i lb. 30 lbs. par cse 41c 

The Vert Ceylan "Owl" La lb. 

No 5, 1 lb. 30 lbs. par cse 20c 

No 5, i lb. 30 lbs. par cse 21c 

No 10, 1 s. 30 lbs. par cse 26c 

No 10, i s. 30 lbs. par cse 27c 

CHURCH & DWIGHT 
Soda Cow Brand 

Caisse, 60 paquets de 1 

lb., $3.00. 
Caisse, 120 paquets de i 

lb., $3.00. 
Caisse, 30 pqts. 1 lb 

60 pqts. J lb., $3-00 



Compressed Corned 


Beef 




2S 


3.75 


Lunch Hani 






IS 


2.25 


Lunch Ham 






2S 


3-50 


Ready Lunch Beef 


IS $2 


25 


2S 


3-75 


Geneva Sausage 


IS 2 


50 


2S 


4-2.S 


English Brown 


IS 2 


10 


2S 


3-50 


Boneless Pigs Feet 


IS 2 


10 


2S 


3.50 


Sliced Smoked Beef 


is 1 


SO 


IS 


2.50 


Roast Beef 


IS 2 


2S 


2S 


3-75 


Ready Lunch Loaves, Veau 






Jambon, Boeuf, assortis 




is 


1 .60 


Ditto 






IS 


2.75 


Boeuf Bouilli 






IS 


2.25 


Boeuf Bouilli 






2S 


3-75 


Boeuf Bouilli 






6s- 


13 00 



XDWIGHT'S 




/BAKING SODA 




96 



Red XXX 


pqts de 6 lbs. 


3-IO 


Red XXX 


pqts de 3 lbs. 


1 .60 


Crescent 


pqts de 6 lbs. 


2.90 


Crescent 


pqts de 3 lbs. 


1. So 


Superb 


pqts de 6 lbs. 


2.70 


Superb 


pqts de 3 lbs. 


1.40 


Buckwheat 


pqts de 3 lbs. 


1.60 


Buckwheat 


pqts de 6 lbs. 


3-io 


Griddle-Cake 


pqts de 6 lbs. 


3-io 


Griddle-Cake 


pqts de 3 lbs. 


1 .60 



Cartons contenant h doz. paquets de 6 
lbs. ou 1 doz. paquets 3 lbs., sans charge 
extra. 



Caisse de paquets de 5c, contenant 
paquets, $3.00. 

CIE. CANADIENNE DES PRO 

DUITS AGRICOLES 

Montreal 

Lait Laurentia cse 12 pintes 
Lait Laurentia cse 20 chopines 
Lait Laurentia cse 24 demiards 
WILLIAM CLARK 
Montreal 
Conserves La doz. 

Viandes assorties IS 2 - 2 5 

Compressed Corned Beef is 2.25 



et Pork and Beans, sauce tomates 2s 0.95 
Pork and Beans, sauce tomates 

boites plates 3s 1 .15 

Pork and Beans, boites hautes 

sauce tomates 3s 1-35 





Pork and Beans, Plain is 0.60 

Pork and Beans, Plain 2s 0.95 

Pork and Beans, Plain, boites 

plates 3s 1.15 



K 
I 

N 
G 



K 
I 

N 
G 




LA MARQUE KING 



N'A PAS D'ECALE 



Nous pouvons offrir les meilleures marchan- 
dises aux plus bas prix. Un marchand nous 
£crit : "Vos marchandises sont certainement 
exctllentes." 

Les confitures Marque King sont pr£par£es 
en seaux de 5 livres (couverclea friction) et 
de 7 livres ; en pots en verre et en seaux en 
bois. 

Courtiers de Quebec, Voici voire chance. 



Labrecque & Pellerin 



MONTREAL. 



Agent* 



K 
I 

N 
G 



Province* Maritime* 
Province* de l'Oue»t 



J. Hunter White 
J. J. Gilmor & Co., Winn. 



K 
I 

N 



MONSIEUR LE MARCHAND, 

Malar^ tout votre savoir, toute votre science des affaires, 
toute votre honnetete, toute votre prosperite passee, ler£sul- 
tat de » os efforts de tant d'anndes est a la merci d'un incen- 
die impossible a. prevoir, sivous ne prenez la piecaution de 
garantir du feu tout ce qui constitueet etablit voire richesse: 
valeurs, papiers d'affaires livres de comptabilitd, etc Cette 
consideration ne vaut-e'le pas qu'on s'y arrete et n'est-il pas 
Evident que L plus 61£mentaire sagesse vous dicte l'achat 
d'un coffre-fort special incombustible. 




Ecrivez-nous pour tous renseignements a ce sujet. 
J. A. YOUNG, J.E. BEDARD, & All. E. F. ECCLETON 



THE CANADIAN YORK SAFE GO'Y 

HAMILTON, Ont. SHERBROOKE, Que. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 19T3. 



Vol. XL VI— No 14. 



EASIFIRST 



^KlT* 



SHORTENING 

- EXCELS^ 



Le Sens des Affaires — Economise les Dollars 

POURQUOI ACHETER 

le saindoux de pore, quand vous pouvez acheter EASIFIRST 
Shortening, un Pur Produit Vegetal qui fera tout (et encore 
mieux) ce que peut faire le saindoux, a plus de QUATRE 
cents de moins la livre ? 

Garanti pour satisfaire les gofits les plus difficiles. 

Prepare 1 en paquets populaires : blocs d'une livre, en 
boites de ferblauc, en seaux, en tinettes ou en tierces. 

Une commande d'essai veut dire : PLUS DE PROFITS 
DANS VOTRE GOUSSET. 

Gunn, Langlois & Cie, Limitee 

MONTREAL. 



FEVES AU LARD 

Nous cotons un prix attrayant 
pour ces lignes et nous en ga- 
rantissons la qualite comme 
etant egale aux meilleures mar 
ques. Pourquoi payer les plus 
hauts prix lorsque vous pouvez 
acheter une ligne tout aussi 
bonne tout en economisant 25%? 

NOS FEVES AU LARD 

Devraient vous 

Interesser 

Nos Feves au Lard sont prepa- 
rers en boites No. I's (petites). 
2's et 3's avec sauce Ordinaire 
ou Tomates. 

THE OSHAWA CANNING CO. 

LIMITED. 

OSHAWA, - - ONTARIO 



II a 



Considerablement 



DIMINUE 



LE NOMBRE DE MARGHANDS QUI N'ONT PAS deja beneficie 

de la vente du celebre The "Salada" a diminue tellement 
qu'il est presque nul, ce qui prouve a Fevidence que 
e'est le "The des Thes" dapres le jugement du public. 

DE MEME QUE — Les Thes Noirs "Salada" ont derange tous 

les autres. 

AINSI — Les Thes Verts "Salada" ont relegue ceux du Japon 
dans l'oubli. 




Une demande de renseig'nements 
sur une carte-postale d'un centin vous 
apportera en retour des informations 
valant des piastres. 



Adressez a "SALADA' 



Montreal. 



SALADA 

CEYLON TEA 






Vol. XLVI— No 14. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



MAINS HUILEUSES 



MAINS PROPRES 




NE GASPILLEZ PLUS VOTRE HUILE. 

S'il £tait possible a un marohand de calculer la quantity d'huile qu'il perd chaque fois qu'il en mesure pour an client, il s'a- 
percevrait avec surprise qu'il perd son profit de cette faeon-la.. Adoptez-le 

SYSTEME BOWSER 

POUR MESUREE L'HUILE- 

Vous rembourserez en peu de tetr.ps le prix de votre machine avec ce que vous £conotniserez d'huile en vous servant de 
notre systeme, sans compter que nos conditions sont tres faciles Vous pouvez donner un certain montant comptant, et la balance 
a tant par mois. L,e reservoir dans lequel vous mettez l'huile est a l'epreuve du feu. Vous pouvez mesurer n'importe quelle quan- 
tity d'huile. Vous suspendez la canistreaurobinet, et en quelques tours de manivelle, c'est fait. Grandeurs assorties. Prix varies. 
Ecrivez-nous une carte postale en francais et nous vous donnerons p'us d'informations. 

DEMANDEZ NOTRE CATALOGUE No. 8 F. 

S. F. BOWSER & CIE, Inc. 

66-68 Ave. Fraser, Toronto, Ont. 

Manufacturiers depuis .7 ansde pompes a mesure automatique, de sy«tdmes d'emmagisiaage de gazoline et d'huile. de mesures a enre^istrement auto" 
matique pour con Juits. de sysidmes de nettoya^e a sec, etc. 



.is 


1-35 


IS 


0.60 


2S 


0.95 


3S 


LIS 


lis 


8.00 


2S 


10.00 


2is 


11 .00 


is 


1.50 


IS 


2.40 


2S 


3-75 


2S 


3-50 


6s 


11.00 




La lb. 


is 


1 .00 


is 


1.20 


is 


0.90 


is 


1-35 



Pork and Beans, boites hautes 

Plain 
Pork and Beans, sauce Chili 
Pork and Beans, sauce Chili 
Pork and Beans, sauce Chili 
Ox tongue 
Ox tongue 
Ox tongue 
Jellied Veal 
Jellied Veal 
Jellied Veal 
Gelees de Bouillon 
Gelees de Bouillon 

Potted Meats 

Ham, Tongue, Beef and Veal, 
i 0.50 

Tongue, Ham and Veal, pate 

Pates de Foie 

Pates de Foie 

Soupes La doz. 

Chicken pqts 1 . 10 

Mulligataknay, Oxtail, Kidney To- 
mato, Vegetable, Mock Turtle, 
Consomme, Pois pqts 1.00 

Mince Meat La doz. 

(Tins fermees hermetiquement.) 

is $1.25, as 1.9s, 3s 3-oo, 4s 4.00, 5s 5.00 



Plum-Pudding 

Anglais is 1.90 
Plum-Pudding 

Anglais 2s 2.40 

Boeuf fume en tran 

ches '"Inglass" is 1.50 

Boeuf fume en tranches "In- 
glass" is 2.10 

Boeuf fume en tranches "In- 
glass" is 3.35 





J. M. DOUGLAS & Co., 
Montreal. 

Bleus a laver 
La lb. 

|"Bleuol", boites 

10 lbs., SO pqts 

de 4 carres, 15c 

"Sapphire" 

btes de 14 lbs. 

pqts de i lb. 
"Union", boites 
de 14 lbs., pqts 
de i et 1 lb. 10c 

WM. H. DUNN, 
Montreal. 
Edward's Soups 

t'Potages Granules, Prepares en Irlande) 

Varietes: Bdun — Aux Tomates 
Blanc. 
Paquets, 5c. Cartons 1 doz. par 

carton 
Paquets, 5c Boites 3 doz. chaque 

(assorties), par doz. 
Paquets, 5c, par doz. de bandes 

de 5 chaque 

(ou en boites de 40 bandes 
$7.50 par boite.) 
Canistres, 15c. Boites 3 doz., 

grandeur, 4 oz., par doz. 
Canistres, 25c. Boites 2 doz., 

deur, 8 oz., par doz. 

BORDEN MILK CO., LIMITED, 
Montreal. 

Liste de prix pour l'Est, Fort William 
inclus. 

Prix au 
Lait Condense (sucre) Detaillant 



Marque Reindeer (4 doz. par cse) . $6.00 
Marque Mayflower (4 doz. par cse) 5.25 
Marque Clover (4 doz. par cse) . . 4^75 

Lait evapore (non sucre) 
Marque Reindeer Jersey, Boite de 

Famille (4 doz. par caisse) 3 90 

Marque Reindeer Jersey, Boite 

moyenne (4 doz. par caisse) 4.50 

Marque Reindeer Jersey, Boite 

d'hotel (2 doz. par caisse) 4.25 

Carque Reindeer Jersey, Gallon 

( l / 2 douzaine par caisse) 4.75 

Cafe (avec Lait et Sucre) 
Marque Reindeer (2 doz. par cse) 5.00 
Marque Regal (2 doz. par cse) 4.50 

Marque Reindeer, en jarres en 

verre (2 doz. par caisse) 6.20 

Cacao (avec Lait et Sucre) 
Marque Reindeer (2 doz. par cse) 4.80 

Limite de fret: 50c par cwt. 
Conditions: Net 30 jours, sans escompte. 

Lait et Cremes Condenses. 




STCHAP^jJ St. Charles "Family" 
St. Charles "Hatel" 
Lait "Silver Cow" 
"Purity" 

Good Luck" 

^££Ss^ Lait condense. 



3.90 
4-25 
5.40 
5.25 
4.50 




La cse 

Marque Eagle, 4 

doz., chaque 6.00 

Marque Gold Seal, 

doz., chaque 5-25 

Marque Challenge^ 

doz., chaque 4-75 

Lait evapore. 

Marque Peerless "Hotel", 2 doz., 
chaque 4.25 



LE PRTX COUKANT, Vcndrcdi, 4 Avril 1913. 



Vol XLVI— No 14. 



Marque Peerless "Boite Haute", 4 

doz., chaque 4-50 

Marque Peerless "Pour Famille", 4 

doz., chaque 3°o 

Marque Peerless "Petite Boite", 4 

doz., chaque 2.00 

The EDWARDSBURG STARCH CO., 
Ltd., Montreal. 
Sirops de Table. 
Marque "Crown". 

Quarts ("00 livres) lb. 0.03J 

* quarts (350 livres} lb. 0.03^ 

i quarts (175 livres) lb. 0.03! 

Seaux de 38A lbs. le seau 1.75 

Seaux de 25 lbs. le seau 1.25 

Canistres 2 lbs., 2 doz. a la caisse 2.40 

Canistres 5 lbs., 1 doz. a la caisse 2.75 

Canistres 10 lbs., i d. a la caisse 2.65 

Canistres 20 lbs., I d. a la caisse 2.60 

Marque "Lily White". 

Canistres 2 lbs., 2 d. a la caisse 2.75 

Canistres 5 lbs., 1 d. a la caisse 3.10 

Canistres 10 lbs., * d. a la caisse 3.00 

Canistres 20 lbs., J d. a la caisse 2.95 

Marque "Beaver" (Gout d'Erable) 

Canistres 2 lb., 2 d. a la caisse 3.50 

Canistres 5 lb., 1 d. a la caisse 4.00 

Canistres 10 lb., * d. a la caisse 3-95 

Canistres 20 lb., \ d. a la caisse 3-9° 

Empois de buanderie La lb. 

No 1 Blanc ou Bleu, cartons 3 lb. 0.062 

No 1 Blanc ou Bleu, cartons 4 lb. 0.062- 

No 1 Blanc, barils 0.06 

Canada Laundry (cse de 40 lb.) 0.05J 

Silver Gloss, btes a coulisse, 6 lb. 0.08 

Silver Gloss, canistres de 6 lbs. 0.08 

Kegs Silver Gloss, gros cristaux 0.07 



Edwardsburg's Silver Gloss, pa- 

quets chromos de 1 11). 
Benson's Satine, cartons de 1 lb. 
Canada White Gloss, pqts de 1 lb. 
Benson's Enamel par caisse de 

40 lbs. 

Benson's Enamel par caisse de 
20 lbs. 

Celluloid. 
Boites contenant 45 cartons, par 
caisse. 

Empois de cuisine. 

(Boites de 20 lbs., ic en plus par livre.) 

W. T. Benson's & Co., Celebrated pre- 
pared Corn. 

Boites de 40 lbs. 
Canada Pure Corn Starch 
(Boites de 2 lbs., le en plus.) 

ELIE CHARBONNEAU 

Marche Bonsecours 

Montreal 



E. W. CILLETT COMPANY LIMITED 
Toronto. Ont. 



4.VIS.— 1. Les priz cotes d»n»cette 11 * 
■cut pour marchandiaes aui pointe d 
iistribmiou de gros dans Ontario el 
Quebec, excepte la ou deg listea specia- 
es de priz plus Aleves eont en vigueur, 
t Us Boat Buji;ts a varior sans avis. 

Lcvain en Tablettes 
"Royal." 

Boites 36 paquets £ 
6c ... la boite $1.15 
Lessive en Poudre de 
Gillett. 

La cse 

4 doz. a, la caisse $3.50 
3 caisses .... 3.40 

5 caisses ou plus 335 
L, V TtzM Poudre a Pate "Magic" 

Ne eontient pa3 d alun. 

La doz. 

$0.50 

0.75 



Bananes, regime 


0.00 


2.50 


Citrons Messine (300c) 


0.00 


3.50 


Betteraves 


0.00 


0.90 


Navets 


0.00 


1. 00 


Carottes 


0.00 


0.90 


Patates 


0.00 


0.85 


Pommes Spy No 2 


0.00 


3-50 


Pommes Baldwin No 1 


0.00 


3-50 


Ail, la livre 


0.00 


O.IO 


Oranges Navel 


0.00 


3-50 


Oranges Valence 


0.00 


4.00 


Tomates fancy, la cse 


0.00 


3-25 




6 doz. de 5c. 

4 doz. de 4 oz. 

4 doz. de 6 oz. . . 1.00 

4 doz. de 8 oz. . . 1.30 

doz. de 12 oz. . . 1.30 

doz. de 12 oz. . . 1.85 

doz. de 16 oz. . . 2.25 

doz. de 16 oz. . . 2.30 

doz. de 2J lbs. . . 5.00 

doz. de 5 lbs. . . 9.60 

2 doz. de 6 oz. j & 

1 doz. de 12 oz. [ la Cse 

1 doz. de 16 oz. ) J6.0C 

Vendue erj canistres peulement. 

Remise specials de b% acroidfte sur lof 

commandos de 5 raises pt piu» ri* i» 



Baking 



Murteau, Williams & Cie. Limitee 

(Maison de Confiance fondee en 1892) 
Le plus grand choix d'instruments de Musique au Canada 

PIANOS, PIANOS - AUT0MATIQUES 
PH0N0GRAPHES, GRAPH0PH0NES 

des plus celebres fabriques du Canada, des Etat-Unis et d'Europe. 

Le seul endroit oil vous puissiez vous procurer le merveilleux ''Phonola" (Phonographe 
Pathe) jouant les disques a saphir et a aiguille. 

Nous sommes aussi les seuls representants des 3 celebres fabriques de PIANOS 

"CHICKERING'V'NEW SCALE WILLIAMS'V'ENNIS & CO.", 

reconnus par les plus grands connaisseurs comme les meilleurs PIANOS du monde. 

Prix speciaux pour argent comptant ou avec conditions de paiements pour convenir aux acheteurs 

Bureau-Chef et Magasin Principal : No. 316 rue Ste-Catherine Est, Montreal. 
Succursale : No. 131 rue Sparks, Ottawa. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCETJ RS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



Vol. XLVI— No 14. 



LE PRIX COURANT, Vcndredi, 4 Avril 1913. 



Saindoux Compose 



r AIHC 



Reconnu comme le meilleur 
sur le marche. 

II n'en existe pas qui ait un 
gout plus fin. 

Son Prix est raisonnable. 

MATTHEWS'LAING LIMITED 



Rue Mill, 



MONTREAL. 



Finnan Haddies 

Marque Thistle 

Les Haddies peches, nettoyes, prepa- 
res et empaquetes au bord de la mer, et 
portant la marque de commerce "Thistle," 
sont aussi francs et loyaux a la plus haute 
qualite que le vieux Chardon Ecossais 
lui-meme. 

Leur proprete est proverbiale — leur 
gout est delicieux — et ce sont toujours 
de veritables haddies. 



Le Macaroni de Codou 

On peut substituer d'autres marques 
de Macaroni a celle de Codou ; mais cha- 
que fois que vous faites cela, vous etes 
"malhonnete" envers vous meme — vous 
vous volez la confiance d'une cliente. 
II n'y a pas de macaroni tout a fait aussi 
bon, aussi blanc, aussi tendre et aussi de- 
licat que celui de Codou. Toutes les pates 
alimentaires de Codou sont le "nee plus 
ultra" de la quality 



ARTHUR P. TIPPET & COMPANY 

MONTREAL, • Agents TORONTO. 




Tenez un bon stock 

des Soupes Evaporees Edwards' a I'annee- 
LesSoupes Edwards' se vendeni bien du fait 
qu'ellss sont si intensivament annoncees - 
Biles sa vendeni encore et encore du fait qu'el- 
lss sont si bonnes— ^ a , . - 
II y a deja une grande vente des Soupes 
Edwards', et la campagne de; publicite inten- 
sive decetteannee provoquera une plus gran- 
de demands que jamais. 

EDWARDS 

fc '"""SOUPS 

Pour plus amples informations quant aux condi- 
tions faites au commerce, ecrivez a 



WM. H. 

396 Rue St-Paul, 



DUNN 

MONTREAL 



Repreaentant pour la Province de Quebec et 
les Provinces Maritimes 



GRAND TRUNK S^ff 



QUATRE TRAINS 
EXPRESS 
PAR JOUR 



Montreal et Toronto. 

9.00 a.m., 9.40 a.m., 7.30 p.m., 10.30 p.m. 
Wagons Buffets, Salons et de Lecture sur trains 
de jour, et Dortoirs Pullman <$clair£s a l'eUectricite" 
sur trains de nuit. 

LA SEULE ROUTE A DOUBLE VOIE. 

■-'"International Limited" 

LE MEILLEUR CONVOI DU CANADA. 

Quitte Montreal pour Toronto et Chicago a 9.00 a.m., 
tousles jours. 

QUIPEMENT DE PREMIERE CLASSE 

Montreal et Ottawa. 

Quitte Moncr^al a 8.16 a.m-, et a. 9.30 a.m. 
Arrive a Ottawa a 11.30 a.m., et a 12.15 P-ni. 
Quitte Montreal a 3 55 p.m., et a 8.00 p.m. 
Arrive a Ottawa a 7.10 p.m., et a 11. 15 p.m. 

Trains a 9.30 a.m., et a 3.55 p.m , tous les jours diman- 
che excepted ; a 8. 16 a m., et 8 00 p.m. , tous les jours. 

Wagons Salons et Buffets sur tous les convois. Wagon 
Salon-Buffet-Observatoire Pullman sur les convois de 3.55 
p.m., et de 8.00 p.m. 



BUREAUX DES BURETS EN VI HE: 
122 rue St-Jacqueg. Tel. Main 6905, ou gare Bonaventure. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



IO 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



Vol. XL VI— No 14. 



LES POUDRES NERVINES DE MATHIEU 

ont un remele simple mats effeclif coiitre tous lesmauxde tele— un remede que chaque maichandpeut recotnmander comme un 
curatif sflr et rapide. 
j» Si vous ne connaissez pas les Poudres Nervines de Mathieu, et si vous etes sujet aux tnaux de tete, essayez-les vous-meme 
1 1 s frais an moycn du coupon ci-joint. 

Comme remede contre les rhumes et les 

troubles bronchiques le Sirop de Goudron et 

d'Huile de Foie de Morne de Mathieu est 

reudu fatneux et cette preparation soeur-des 

Poudres Nervine — marche a grands pas dans 

la meme voie. 



^/TEESC. - ' " ' "k^^^s. 




LA CIE J. L. MAIHIEU, 

Proprietaire. 
Sherbrooke, - -P.O. 

MM. L. Chaput, Fils & Cie., Limitee. 

Depositaires en Gros Montrea , P Q. 



Veuillez m'envoyer une boite reguliere 
de Poudres Nervines de Mathieu i- l'adresse 
suivante : 



Nom 
De .. 



(Nom de la maison de commerce). 



Ville ou village. 
Province 





Su^ar 

L'etalon de Qualite au Canada. 

Pur a 99^% et 100% de Sucre de Canne. 



PUR 



FIABLE 




N'hesitez pas 

a prendre en stock et a recommander le 
SODA A PATE 

"COW BRAND" 

II se recommande par sa force, sa purete, et du fait 
qu'il est digne de confiance. C'est un des grands 
favoris de la cuisiniere. 

Voyez ou en est voire slock. Commander: a, voti efournisseur. 

CHURCH 6 DWIGHT 

Manufacturers LIMITED 

MONTREAL 



Toutes les personnes qui 
achetent des sauces 

font preuve d'un gout 
raffine qui exige ce 
(ju'il y a de mieux com- 
me qualite. 

LA SAUCE 

WORCESTERSHIRE, DE 
PATERSON, 
possede ce delicieux pi- 
quant qui dit tant aux 
masses. Quandvous te- 
nez des articles de 
luxe, il n'est pas profi- 
table de tenter de pas- 
ser ceux d'une qualite 
douteuse. 

Vendez la Sauce Worcestershire de 
Paterson et creez-vous une clientele. 

ROWAT & CO. 

Glasgow, ... Ecosse. 

DISTRIBUTEURS CANADIENS : 

Siiowdon & Ebbit, 325 Edifice Corestine, Montreal, pour 
Quebec, Ontario, Manitoba et le Nord-Ouest ; F. K. Warren, 
Halifax, N. S. ; J. R. Tilton, St. John, N.B. ; C. E. Jarvis 
& Co., Vancouver, B. C. 




lEAr.STtAJQCirrurriQi 
3. Gravies Gami ut>Sa 

'ATERSONASO* 

BWAT&C9.*>v 
GLASGOW 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



Vol. XLVI— No 14. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



f I 



Ecole= 



Polytechnique 
de Montreal 



Ingenieurs Civils et Ponts et 
Chaussees. 

Ingenieurs Electriciens, Ingenieurs- 
Chimistes. 

Ingenieurs des Mines, Ingenieurs 

de Chemins de Fer. 
Architectes. 

Duree des Cours : 4 ans. 
Cours preparatoire : Duree 1 an. 

Examens d'admission en Juin et Septembre 

Euvoi dn Prospectus et des conditions 
sur demands au Directeur de 1 Ecole 



228 Rue St-Denis 



Tel. E. 3477 




Rien d'autre ne fera l'affaire 

On en prend l'habitnde des l'enfance, et cette habitude 
duce. Mors qu'elles sont encore toutes jeunes, on dit aux 
petites filles d'aller chercher du 

SEL de Table 

WINDSOR 

. . .et e'est ce qu'elles font;ellesrefusent tout autre sel — a 
cette £poque etquand elles "sont grandes". Cultivez cette 
habitude, et conservez leur confiance, du debut jusqu'a 
la fin, en leur offrant des le debut le Sel Windsor. 

THE CANADIAN SALT COMPANY LIMITED 
WINDSOR ONTARIO 



No. 1 caisse 60 pqta de 1 lb . . . 2.85 

f 1 6 caisses £.75 

No^2 caisse 120 pqts de % lb . . 2.85 

5 caisses ..... 2.75 




D ;} 2 .85 



No 3 caisse 
30 pqts. de 1 lb 
et 60 pqts. de \ lb 

5 caisses 2.75 

I No. 5 caisse 

100 pqts de 10 oz. 2.90 

5 caisses 2. 80 

Creme de Tartre de 
"Gillett" 

La dox 

i lb. pqts. (4 doz. dans 
s la caisse) .... $1.00 
J lb. pqts. (4 doz. dans 
la caisse) .... 2.00 

La ess 

4 doz. pqts., J lb r assor- 1 tB nn 

2 doz. pqts., J lb \ tis. / ?SU0 

J lb. canistres rondes, avec couver- . 

cles fermant a vis (4 doz. dans la 

caisse) 2.20 

1 lb. canistres rondes, avec couver- 
cles fermant a vis (3 doz. dans la 
caisse) 4.1C 

La lb 

5 lb. canistres carries (% doz dans 

la caisse) , 0.33 

10 lb. boites en bois 0.30j 

25 lb. seaux en bois 0.30$ 

100 lb. barils « * « ©-28J 

•60 lb. bariU 3J m . », „, , , M M m 0.21 




fr 



N. K. FAIRBANK COMPANY 

LIMITED 

Montreal 

Prix du Saindoux 
Compose, Marque 
BOAR'S HEAD. F. 
O. B. Montreal. 
Tinettes 60 lb. 0.10J 
Tierces 0.10 

Seaux en bois, 20 lbs. 0.10J 

Chaudieres, 20 lbs. 0.10 

Caisses, 3 lbs., 20 a la caisse 0.11 

Chaudieres, 5 lbs., 12 a la caisse o.iol 
Caisses, 10 lbs., 6 a la caisse o.iol 

GUNN, LANGLOIS & CIE, Limitee, 
Montreal 

Prix du Saindoux 

Compose, Marque 

EASIFIRST 

Tierces 0.09I 

Tinettes 60 lb. 0.10 
Seaux en bois, 20 lbs. 2.10 

Chaudieres. 20 lbs. 2.00 

Caisses, 3 lbs. lb. 0.11 

Caisses, 5 lbs. lb. 0.11 

Caisses, 10 lbs. lb. 0.11 

Pains moules d'une livre o.ni 

IMPERIAL TOBACCO CO. OF CA- 
NADA, LIMITED. 
Cigarettes Le 1,000 

Athlete 8.50 

Bouquet, boite 350, par boite 1.95 

Calabash 11.00 

Columbia (tout tabac) 11.00 

Coronet 18.50 

Dardanelles (Turques) bouts unis 12.25 
Dardanelles (Turques) bout liege 




ou argent 
Derby, boite de 600, la boite 
Empire Navy Cut 
Fatima 
Guinea Gold 
Gloria 
Gold Crest 
Hassan (Turques) 
Imperial A. A. 
Imperial A. A. 1 
Mecca (Egyptiennes) 
Mogul (Egyptiennes) bouts un 
Mogul (Egyptiennes) bouts 

liege 
Murad (Turques) bouts, unis 
New Light (tout tabac) 
Niobe (Turques) 
Old Chum 
Old Gold ' 
Old Judge 

Pall Mall (format ordinaire) 
Pall Mall (format royal) 
Players' Navy Cut 
Richmond Straight Cut 
Sweet Caporal 
Sweet Sixteen 

Sub-Rosa (tout tabac) 
Cigarettes importees. 

Capstan (douces et medium) 
Capstan, boites de 10 avec porte- 
cigarettes 12.50 

Soussa (importees du Caire, Egyp- 

te), extra fine No 25 20.00 

Extra fine No 30 23.00 

Khedivial 30.00 

Three Castles, boites de ferblanc, 

50 s. et boites de carton 10 s. 15.00 

Three Castles, boites de fantaisie, 



12 


• 50 


4 


.00 


8 


.00 


10 


.00 


8 


.00 


5 


• 75 


6 


.00 


8 


• 50 


27 


.00 


35 


.00 


8 


.50 


is 12 


00 


en 




12 


00 


12 


00 


8 


50 


8. 


00 


8. 


00 


6. 


30 


8. 


50 


18. 


50 


25- 


00 


8. 


20 


11. 


00 


8. 


SO 


5- 


75 


8. 


50 


Le 1,000 


12. 


00 



12 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril IQ13. 



Vol. XLVI— No 14. 



La lb. 
1.02 
1.07 
1. IS 

La lb. 

82 
11 
81 
37 
97 
97 
84 
82 



0.87 



Tabac a Cigarettes. 
B. C. No 1, 1/12 s. 
Athlete. 1/12 s. 
Sweet Caporal, 1/13 s. 

Tabacs coupes. 
Old Chum, 10 s. 
Lord Stanley, Tins I lb. 
'Meerschaum, 10 s. 
Athlete Mixture, Tins I et i lb. 
Old Gold, 12 s. 

Seal of North Carolina, 12 s. 
Duke's Mixture (Cut Plug) 
Old Virginia, pqts J et 1 lb. 0.80 
Duke's Mixture (Granule), 

1/10 s. Bags 5 lbs. carton 
Bull Durham, 

1/10 bags, 5 lbs. carton 

1/16 bgs, 5 lbs. carton 
Old Virginia pqts 1/16 lb. 
Snap, pqts. 1/12 et 1/6 lb. 
Calabash Mixture, tins i et I lb. 
Calabash Mixture, tins i lb. 
Calabash Mixture, tins i lb. 
Capstan Navy Cut (importe) tins 

J lb. Medium et Fort 
Capstan Mixture (importe) tins 

J lb. Medium 
Pride of Virginia (importe) tins 

1/10 lb. 
Old English Curve Cut (importe) 

tins 1/10 lb. 1.35 

Tuxedo (importe) tins 1/10 lb. 1. 37 

Lucky Strike (importe) tins 1/10 1.35 
Rose Leaf (importe, a chiquer), 

pqts 1 oz. 1.24 

Tabacs a chiquer (importes) La lb. 
Piper Hiedsieck 1. 22 

Tabacs en poudre. La lb. 

Copenhagen en boites 1/12 lb. 0.90 

Horseshoe 0.90 



.25 

• 25 

• 74 

• 5o 

• 15 
.20 

• 35 



1.50 
1.50 
1. 35 



Rose No 1 de Landry 0.32 

Rose No 1 de Houde 0.34 

(Empire Branch) 

Tabacs a chiquer. La lb. 

Club barres, 5 a la barre, 6 more. 

a la lb., boites 5 lbs. 0.42 

Moose 11 s. 0.40 

Snow Shoe barres, 6J more, a la lb. 0.45 
Stag 5 1/3 more, a la lb., i butts 

12 lbs., boites 6 lbs. 0.39 

Black Watch 6 s. ' 0.45 
Bobs 6 s. et 12 s. h 0.46 

Currency 12 s. 0.46 

Pay soil 7l s. 0.59 
Empire Navy Chewing barres 14 

oz., boites 7 lbs. 0.53 

Tabacs a fumer en palettes La lb. 

Pedro barres, 16 oz., 5 more, a la 

lb., boites 6 lbs. 0.58 

Empire 6 s. et 12 s. 0.44 

Rosebud 6 s. 0.45 

Ivy 7 s. 0.50 

Shamrock 6 s. 0.45 

Tabacs haches. La lb. 

Great West (Sac) 8 s. 0.59 

Regal, cube cut en boites 9 s. 0.70 

Taxi, Crimp cut, boites 10 s. 0.78 

HENRI JONAS & CIE, 
Montreal. 

Extraits Culinaires. La doz. 

1 oz. Plates. Triple concentre. 0.80 
2oz. Plates. Triple concentre. 1.50 

2 oz. Carrees. Triple concentre. 1.75 
4 oz. Carrees. Triple concentre. 3.00 
8 oz. Carrees. Triple concentre. 6.00 

16 oz. Carrees. Triple concentre. 12.00 

2 oz. Rondes. Quintessences. 1.75 

2J oz. Rondes. Quintessences. 2.00 



5 oz. Rondes. Quintessences. 
8 oz. Rondes. Quintessences. 
4 oz. Carrees. Quintessences. Bou- 
chons emeri. 

8 oz. Carrees. Quintessences. Bou- 
chons emeri. 

2 oz. Anchor. 

4 oz. Anchor. 

8 oz. Anchor. 
16 oz. Anchor. 

2 oz. Golden Star "Double Force" 

4 oz. Golden Star "Double Force" 

8 oz. Golden Star "Double Force" 
16 oz. Golden Star "Double Force" 

2 oz. Plates. Soluble. 

4 oz. Plates. Soluble. 

8 oz. Plates. Soluble. 
16 oz. Plates. Soluble. 

1 oz. London. 

2 oz. London. 
Extraits a la livre de 
Extraits au gallon de 



• 59 
.ob 



/>-So 



pi .00 
$6.00 



.JO 

.00 

.75 

.00 
.00 

•74 
.25 
.25 
.25 

• 75 
.25 
.25 
.25 

• 50 

• 75 
00 



.00 

Memes prix pour extraits de tous fruits. 



Moutarde Franchise. 

2 doz. a la caisse. 

Pony. 

Medium. 

Large. 

Small. 

Tumblers. 

Egg Cups. 

No 67 Jars. 

2 doz. a la caisse. 

Muggs. 

Nugget Tumblers. 

Athenian Tumblers. 

Goblets. 

1 doz. a la caisse. 

No 64 Jars. 
No 65 Jars. 



La grosse 

7-50 
10.00 
12.00 

7.00 
10.80 
12.00 
12.00 



12.00 
12.00 
12.00 
12.00 



AUX CULTIVATEURS : 

Nous recevons la creme des se- 
parateurs a la mains. 



lt *TRfcM- 



oM^ 



\J^ 



vlCCi 



290 Ave. Papineau 
MONTREAL. 



1509 
18.00 




L'homme qui a mauvais estomac et a par 
consequent une digestion lente et difficile ne 
saurait etre a ses affaires ; ces malaises journa- 
liers nuisent a sou travail. 

L'EAU PURGATIVE 
RIGA 

est Souveraine contre la digestion 
difficile. 

C'est dgalement un remede efficace contre les fie- 
vres, la jaunisse, les calculs biliaires, les mala- 
dies de la peau, la Scrofule.les Rhumatismes, etc. 

L'eau Purgative RIGA amenera des clients a vetre 
magasin et vous donnera un beau benefice. 

Societe des Eaux Purgatives "RIGA" 

215 Rue Notre- Dame Est, Montreal. 
Tel. Main 6473 



CONSIGNATIONS. 

La Cie Canadienne de Produits Agricoles, 

UMITEE, 
A cant e Je sa clientele nombreuse et cholsie, disposers 

AVEC AVANTAGE 

De toutes lea consignations qui lul seront faites de 



Beurre, 

Sirop d'Erable, 



Oeufs, 

Sucre d'Erable, 



Fromage, etc. 

Remis* est toujours faite sans d£lai. 

Adresse : La Cie Canadienne de Prodnits Agricoles, 

38-40 PLACE YOUVILLE, MONTREAL. 

Tal. Ball Main 3168-4619. 



*N ECRIVANT AUX AUNONCEURS, CITEZ "I.E PRIX COURAMr 



Vol. XLVI— No 14. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



13 



Occasion 
Exceptionnelle. 





SAUMON FRASER RIVER 

RED SOCKEYE, marque GAZELLE, 

Boites hautes 1 lb., fabrication 1913, $1.90 doz. 
Net 30 jours, F.O.B. Montreal. 



Fret paye jusqu'a concurrence de 40c. 
les 1 00 lbs, sur quantite de 5 caisses. 

Livraison Garantie. 




HUOON, HEBERT & CIE, LIMITEE 

MONTREAL 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEIIRS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



T4 



LE PRIX COURANT, Venclredi, 4 Avril igi; 



Vol. XLVI— No 14. 



No 66 Jars. 
No 68 Jars. 
No 69 Jars. 
Vernis a chaussures. 

1 doz. a la caisse. 
Marques Froment. 
Marque Jonas. 



21 .00 

1500 

21.00 

La doz. 

o.7S 
o.75 



Vernis Militaire a l'epreuve de l'eau. 2.00 

LABRECQUE & PELLERIN, MANU- 
FACTURIERS. MONTREAL. 

La doz. 
$1.00 
o.95 
1.50 
1. 00 
2.50 
2-75 
1.50 



Catsup King. 

Catsup King, bdl. 9 douz. 

Confiture King, 2 lbs. cse 3 doz. 

Confiture, cse 2 doz., 12 onces. 

Confiture, pinte. 

Caustique, 100 lbs. chaque. 

Caustique, 50 lbs. chaque. 

Lessive, cse 4 douz., douz. 40c, 

caisse. 
Confiture, chaudiere No 7 cli. 

Confiture, seau No 7 chaque. 

Confiture, chaudiere No 5, ch. 
Confiture "King" chaudiere No 7, 

chaque. 



1.40 
0.42^ 

o.45 
0.30 

o.45 



MATTHEWS-LAING, LIMITED. 
Montreal, Canada. 




Lard en Baril Marque "Anchor" 
Lard pesant, Canada Short Cut, 

Mess brl. 35/45 
Lard pesant, Canada Short Cut, 

Mess i brl. 
Lard pesant, Canada Short Cut, 



27.50 



14.00 



brl. 45/55 
Lard pesant, Canada Short 



Cut, 



27.00 



i brl. 13.75 

Lard pesant, Brown Brand, desos- 

se. tout gras, brl. 20/35 
Lard clair, pesant, brl. 20/35. 
Pickled Rolls, brl. 
Lard a feves, (petits morceaux, 

mais gras), brl. 
Heavy, clear fat backs 40/50 
Heavy, clear fat backs 60/70 

Saindoux Compose Raffine, choix 
Marque "Anchor". 

Briques de saindoux compose, 60 

Tierces, 375 lbs. lb. 

Boites 50 lbs. net (doublure par- 
chemin) 

Tinettes, 50 lbs. net (Tinette imi- 
tee) 

Seaux de bois, 20 lbs., net $2.05 

Seaux de fer-blanc, 20 lbs. $1.95 

Caisses 10 lbs. tins, 60 lbs. en cais- 
ses, bleu 

Caisses 5 lbs. tins, 60 lbs. en cais- 
ses, bleu o. 10I 

Caisses 3 lbs. tins, 60 lbs., en cais- 
ses o.iof 
lbs., en caisse 0.11J 
Saindoux Marque "Anchor" (garanti 
pur). 

Tierces, 375 lbs. 0.15 

Boites, 50 lbs., net (doublure par- 

chemin) 0.15}- 

Tinettes, 50 lbs., net (tinette imi- 

tee) 0.15?' 

Seaux de bois, 20 lbs., net (dou- 
blure parchemin) $3.10 0.15J 

Seaux en fer-blanc, 20 lbs. 



27.00 

27.50 

22.00 
27.50 
26.00 



0.09s 

o. 10 

0.10J 
0.10J 
0.09I 

0.10J 



brut. $3.00 

Caisses, 10 lbs., tins, 60 lbs., en 

caisses rouges 
Caisses, 5 lbs., tins, 60 lbs., en 

caisses rouges 
Caisses, 3 lbs., tins, 60 lbs., en 

caisse 
Saindoux en carre d'une livre, 60 

lbs., en caisse 

Viandes fumees. 
Jambons: Premiere qualite. 

Extra gros, 28 a 40 lbs. 

Gros, 20 a 28 lbs. 

Moyens, 15 a 19 lbs. 

Petits, 10 a 13 lbs. 
Jambons desosses, roules, gros 

16 a 25 lbs. 
Jambons desosses, roules, petits 

9 a 12 lbs. 
Bacon, Special Rose Brand 
Bacon Anchor Brand, a dejeuner, 

sans os, choisi 
Bacon Brown Brand, a dejeuner, 

marque anglaise, sans os, choisi 
Bacon Windsor, dos pele 
Bacon Windsor, sans os 
Jambons de Laing, choisis, Pique- 

que-Nique", 10 a 14 lbs. 
Petit bacon roule, epice, desosse, 

se, 8 a 12 lbs. 
Bacon choisi, Wiltshire, cote, 50 

lbs. 
Cottage Rolls 

Saucisses fumees. 
Bologna (Bondon de Boeuf) 
Bologna (Enveloppe ciree) 
Brunswick (Beef Middles) 
Frankfurts 
Polish 
Garlic 
Empress (Poulet, jambon et lan- 

gue) doz. 

Saucisses fraiches. 
Saucisses de pore (tripes de pore) 
Saucisses de pore (tripes de mou- 

ton) 
Petites saucisses de pore (pur 

pore) 
Saucisses Cambridge (paquets de 

1 lb. 
Saucisses de fermier 
Chair a saucisses (seaux de 20 

lbs.) 
Boudin blanc 
Boudin noir 

AGENCES 



O . T 4 

0.15 S 
0.16 
o. 16 
0.16} 



0.15J 
o. i6a 
0.19 
0.19 J 

0.18 

0.21 
0.22 

0.19 

0.18 
0.22 
0.24 

0.15J 

0.16J 

0.18 
0.00 

0.07 
0.07 
0.08 
0.09 
0.09 
0.09 

1. 10 

o.o8§ 
0.09J 
0.T5 
0.09 

0.12 

0.07$ 
0.07 

08 



Soupes (Pois, Oseilles et Asperges) 



LAPORTE, MARTIN & CIE, LTEE, 
Montreal. 
Legumes. 
Petits Pois Import.es "Soleil" 

Extra fins, iooj boites 16.00 

Tres fin, 100} boites 13-50 

Fins, 100J boites 12.50 

Mi-fins, 100J boites 11.50 

Moyens, No 1, ioo* boites 10.50 

Moyens, No 2, ioo* boites 10.00 

Moyens, No 3, 100J boites 9.00 

Petits Pois "Frs. Petit & Cie." 

Fins, iooi boites 10.00 

Moyens, 100A boites 7-50 

Verts, extra fins, iool boites 14.00 

Verts, extra fins, 40 flacons 8.50 

Verts, moyens, 100J boites 8.25 

Verts, coupes, 100J boites 8.00 

Coupes, 100J boites 8.00 

Macedoines, No 1 extra, 100* btes 12.00 

Macedoines, No 1 extra, 40 flacons 9.00 

Cotes de Celeri, iooi boites 8.00 

Cotes de Celeri, 50 boites 7-50 



Vertes oseilles, 100J boites 
Puree de torn, concentrees, 100J b. 
Puree de tomates, 50 boites 
Julienne, iooi boites 
Cerfeuil, 100J boites 
Asperges. 

Pointes tetes seulement, 100J btes 
Branches geantes, ioo£ boites 
Branches geantes, 50 boites 
Branches grosses, 100/ boites 
Branches grosses, 50 boites 
Branches Extra, 50 boites 
Branches Fines, looi boites 
Branches Fines, 50 boites 

Flageolets. 
Moyens, 100J boites 

Sardines. 
Petit Caporal Club I 
White Bear i s. 
White Bear i s. 
Le Pilote i 
Victoria i s. 

Savons de Castille. 
Le Soleil 72% d'huile d'Olive. 

more, de 10 oz., 200 a la caisse 
more, de 10 oz., 100 a la caisse 
more, de 7 oz., 200 a la caisse 
more, de 1 lb., 50 a la caisse 
more, de I lb., 50 a la caisse 
more, de 3 lbs., 12 a la caisse 
barres de 11 lb., 25 a la caisse 

La Lune 65% d'huile d'Olive. 

more, de I lb., 50 a la caisse 

Huile d'Olive "Minerva" 
12 bouteilles, 1 litre 
12 bouteilles, qts. 
24 bouteilles, pts. 
24 bouteilles, i pts. 

c/s 2 estagnons, 5 gall, 
c/s 6 estagnons, 2 gall. 
c/s 10 estagnons, 1 gall, 
c/s 20 estagnons, i gall, 
c/s 48 estagnons, J gall. 
Petits Pois a sacrifier. 
Questel sur extra fins, 50 btes 
Cie Cons. Ali., extra fins, 100* btes 
Memina, tres fins, ioo* btes 

LAIT CONDENSE ET EVAPORE. 

Borden Milk Co., Ltd.. a l'Est de Fort 

William, Ont. 

Conserve: — Caisse 

Eagle Brand, 4 doz. $6.00 

Reindeer Brand, 4 doz. 6.00 

Silver Cow Brand, 4 doz. 5.40 

Gold Seal Brand, 4 doz. 5.25 

Mayflower Brand, 4 doz. 5.25 

Purity Brand, 4 doz. 5.25 

Challenge Brand, 4 doz. 4.75 

Clover Brand, 4 doz. 4.75 

Evapore (non sucre) : — 

St. Charles Brand, 4 doz. 2.00 

Peerless Brand, petit, 4 doz. 2.00 

St. Charles Brand, famille, 4 doz. 3.00 

Peerless Brand, famille, 4 doz. 390 

Jersey Brand, famille, 4 doz. 3-QO 

St. Charles Brand, haute, 4 doz. 4-50 

Peerless Brand, haute, 4 doz. 4.50 

Jersey Brand, haute, 4 doz. 4-50 

St. Charles Brand, hotel, 2 doz. 4.25 

Peerless Brand, hotel, 2 doz. 4.25 

Jersey Brand, hotel, 2 doz. 4.25 

St. Charles Brand, gallons, I doz. 4.75 

"Reindeer" cafe et lait, 2 doz. 5.00 

"Regal" cafe et lait, 2 doz. 4.50 

"Reindeer" cacao et lait, 2 doz. 4.80 



9.50 

9.00 

9.00 

8.50 

9.50 

C/S 

30.00 

28.00 

26.50 

26.00 

22.00 

24.00 

23-50 

22.50 



11.00 

C/S 

12.00 

16.00 
9-5o 

1450 
8.00 

Lb. 

12.00 
6.50 
7.5o 
4.50 
3-75 
0.09 
0.08 

Lb. 

3-35 
C/S 
8.00 
6.00 
6.50 
4-25 
Gall. 

2.00 

2.05 

2.10 

2.25 

2.60 

C/S 

12.00 

12.50 

11.00 



Vol. XLVI— No 14. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



15 



Nouvelles Affiches 

Qui Font Vendre Les Articles 



Surveillez les planches aux affiches, ce mois-ci, et notez la force, la 
puissance de suggestion des affiches de 



Crown Brand Syrup 
Baby's Own Soap 
Fruit - a - Tives 
Na - Dm - Co 
Bovril 



16 Feuilles 

16 
8et 16 

16 
8et 16 



46 



44 



44 



44 



Ces Marques Populaires sont annoncees au moyen d'affiches depuis des 
annees-CE 80NT DE FORTS VENDEURS. 

Depuis un certain nombre d'annees, on nous confie cette campagne de 
publicite ; nous etablissons les affiches et les deployons de I'Atlantique jusqu'au 
Pacifique. Plus de 3.000.000 de personnes les voient chaque jour. 

Ne vous serait-il pas avantageux de consulter 

H. R. WILLIAMS 

L'expert afficheur 

CANADIAN POSTER CO. 

Main 2233 Montreal. Edifice Dominion Express. 

Dessinateurs et Poseurs d'Affiches dans tout le Canada. 
Ecrivez ou Telegraphiez pour donnees et prix. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



i6 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 14. 



KHXJajflB^S I 



JOHN P. MOTT & CO. 
Elite, per doz 



PERFECTION 

"f MOONEV BISCUITS CANDY CO 



STRATfORD CANADA 



LES 



BISCUITS 

Qui Edifient un Commerce. 

Tout Spicier actif et intelligent de- 

vrait maintenant faire un effort 

special pour pousser la ven- 

te des biscuits 

Soda a la 

Creme Perfection 

de Mooney 

II a une occasion de le faire en cette 
grande saison des receptions et 
des "Thes". II n'y a rien de plus 
agr^able au gout, de plus croustil- 
lant et de plus delectable en fait de 
biscuits. Tous les gourmets le savent 

The Mooney Biscuit 

AND CANDT CO., LIMITED 

Manufactures a 

Montreal, Stratford, Winnipeg, 
Vancouver. 

Succursalea a Hamilton, Ottawa, Syd- 
ney, C. B., Halifax, N. E., Fort Wil- 
liam, Calgary, Vancouver, C. B., St- 
Jean, T. N. 



Etabllen 1892 
Tel. Main 2441 
Tel. March*. 53 



Residence ; 
684 rue Adam.Maitonneuve 
Tel. LaSalle 96 



ELIE CHARBONNEAU 

MARCHAND DE FRUITS 
Speolallte : Patatea da Choix. 

70 71 Marche Bonsecours. 

MONTREAL 



La Farine Preparee deBrodie 

Vous Conserve Vo» Clients. 

Toujour* digne de confiance, elle e*t preferee a 
toute* les autre* farine* 

UN BON VENDEUR. 

Voyez le coupon de* Spicier* dan* chaque 
paquet. 

Brodie & Darvie, Limited. 

14 et 16 Rue Bleury, 

Tel. Main 436. MONTREAL. 




0.00 

La lb. 

Prepared Cocoa 8.28 



Breakfast Cocoa 
No 1 Chocolate 

Diamond Chocolate 

Navy Chocolate 

Cocoa Nibbs 

Cocoa Shells 

Confectionery Chocolate 0.18 a 

Plain Chocolate Liquors 0.18 a 

Vanilla Stick la gr. 

SALADA TEA CO. 



0.36 
0.30 
0.24 
0.29 

0-35 
0.0s 
0.30 
0.35 
1.00 




THES DE CEYLAN 
"SALADA" 



Etiquette Brune, i's et i's. $0.25 $0.30 
Etiquette Bleue, i's, i's, i's et 

i's. 0.30 0.40 

Etiquette Rouge, i's et i's. 0.36 0.50 
Etiquette Or, au detail 0.44 0.60 

Etiquette Verte, i's et i's. 0.27 0.35 

Noir, mele ou vert, de toutes qualites. 

SAVON. 

The GENUINE, empaquete 100 mor- 
ceaux par caisse. 




Prix pour Ontario et Quebec: 
Moins de 5 caisses 
Cinq caisses ou plus 



5-00 
4-95 



SNAP CO., LTD., 

Montreal. 

Snap Hand 
Cleaner. 

3se de 3 doz. 3.60 

Cse de 6 doz. 7.20 

30 jours. 

SOCIETE DES EAUX PURGATIVES 
RIGA. 







Montreal — Tel. Main 6473. 

10 caisses, (72 bouteilles gratis) 75.00 

1 doz., (en boite de carton) $2.00 

25 bouteilles, " 4.00 

1 caisse, (50 bouteilles) 7.50 

2 caisses, (8 bouteilles gratis) 15.00 
5 caisses, (30 bouteilles gratis) 37.50 
25 caisses, (200 bouteilles gratis) 187.50 

Par lot de 1 doz. ou 25 bouteilles: 
C. O. D. 

Par lot de 1 caisse ou plus: 1% 10 
jours, net 30 jours, F. O. B., Montreal. 

Nous allouons: 

15c par doz. de bouteilles retournees 
en bon ordre. 

20c par caisse avec couvert. 

Les conditions ci-haut seront stricte- 
ment suivies. 



IMPORTANT 

Les Epiciers detaillants 

qui d^sirent plaire a 1 e u r s 
clients devraient etre certains 
de pouvoir leur fournir les v£ri- 
tables 




Baker's 
Cocoa 

and 

Chocolate 



Registered* avec la marque de com- 
Trade-Mark merce sur les paquets> 

Ce sont des marcbandises 
de premier ordre, les meilleures 
du monde au point de vue de la 
puret6 et du gout. 

Manufactures uniquement par 

WALTER BAKER & CO., 

Limited. 

Montreal, Can. Dorchester, Mat* 

ETABL1E EN 1780. 



LACAILLE, GENDREAU & GIE 

Successeurs de CHS. LACAILLE & CIK. 

EPICIERS EN QROS 

Importatenrs de Melasses, Si- 
rope, Fruits Sees, The, Vins, 
Liqueurs, Sucres, Etc, Etc. 



Speciality de Vins de Meaae de Skile 
•t de Tarragone. 



329 Rue St-Paul et 14 Rue St-Dizi 
MONTREAL 




CONFITURES PURES DE UPTON 



GOAFITIIhES PITIES 

lOOVHlE oJUSOI. 

*^) DE UPTOM ®* 

MINTEN1IT PHETES 



Ab»c lument pure* 
et de saveur deli- 
eieuse, conserve** 
dam des seauxde 
5 lb*, et de* jarre* 
en verre de 16 oz., 
doubles or, scell6s 
hermetiquement. 

PDRE IIBIELS9E 
D0RIN6E DE 

UPTON 

Bien et farorablement connue de 
l'dpicier et de tea clients dans tout le 
Canada, ou elle eat faite et yendue 
depute plus de quinxe «ns. 



Vol. XLVI— No 14. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



T7 



Les Feves au Lard 
de Clark 

Sauces Ordinaire, Chili, Tomates. 

Les deux plus importams attributs 
des FEVES au LARD de CLARK 
sont la REPUTATION et la QUA- 
LITE, et nous n'hfisitons pas a 
dire qu'on n'a jamais decouvert de 
plus puissant facteurde ventesque 
ceux-la. 

Les 

FEVES flU III de CLARK 

Sont preparers avec la meilleure 
quality de feves, les sauces et les 
ingredients les plus purs,, et leur 
QUALITE est INSUPASSABLE. 
Ellessont comme UNIVERSEL- 
LEMENTet leur nom est SANS 
RIVAL oii qu'on les offre en ven- 
te. 

La Reputation de Clark Vous 
Creera des Ventes . 

La Qualite de Clark les Augmen- 
tera. 

Wm. Clark, Montreal. 



ARTHUR P. TIPPET & CO., Montreal. 

Lime Juice "Stowers" La cse 

Lime Juice Cordial, 2 doz. pts. 4.00 



RAPPORT DE BREVETS 



Le'Pret Immobilier, Limitee' 

244 Rue Ste-Catherine Est, 
Montreal. 
Phone Bell Est 5779 

BUREAU DE DIRECTION : 

President! M J.-A. -E. Gauvin, pharmacien 
ancien echevin ; Vice-President : M. L -A. La 
valine, maire de Montreal ; Secretaire-Treso 
rier : M- Arthnr Gagne, avocat ; Directeurs : M 
lv. E. Geoffrion, anoien president de la Chambre 
de Commerce du District de Montreal, membre 
de la Commission du Havre de Montreal ; M. le 
Dr J.-O. Goyette, ancien maire de Magog ; M. le 
Dr P -P. Renaud, capttaliste ; M. F.-E. Fontaine, 
directeur-gerant de "The Canadian Adver ising 
Limited" ; Gerant : M. L.-W. Gauvin, ex-inspec- 
teur et aurintendant de la Metropolitan Life 
Ins. Co. 

SI VOUS AVEZ BESOIN DE CAPITAL 

pour acheter une proprlete ou pour vous batir 
inscrivez-vous au "Pret Immobilier, Limitee,' 
qui vous pretera ce capital sans interet, avec 
grandes facilites de remboursement 

Les facilites de remboursement des prets faits 
a ses membres par le "Pret Immobilier, Limitee" 
sont teiles qu'elles repr<-seiitent a ptu pres 
l'interet que l'on aurait a payer sur un emprunt 
ordinaire. 

REPRESENTANTS DEMANDES.-Le "Pret 
Immobilier, Limitee" n'a pas encore d'agents 
dans tous >es Districts et est dispose a entrer en 
-oourparlers avec des representants bien quali 
fies. 

Ecrivez ou telephones pour avoir la 
brochurette explicative gratuite. 



11 n'y a personne dans le monde civili- 
se actuel qui n'ait subi et ne subisse Tac- 
tion de la publicite. 



Lime Juice Cordial, 1 doz. 
Double Ren, lime juice 
Lemon syrup 



pts. 



3.50 
3-5o 
4.00 



WHITE SWAN SPICES & 
CEREALS, Limited. 

Pains de Levure "White Swan", 
caisse de 3 doz., 5c le paquet. I. IS 

HAMILTON COTTON CO. 

Corde et Ficelle. 

Corde a linge, 60 pds. doz. 0.00 1.00 

Coton a chandelle, lb. 0.00 0.31 

Ficelle de coton, 4 brins 0.26 0.26J 

Ficelle de coton, 3 brins 0.23J 0.24 

Escompte 5%. 

Ligneul No 8 0.00 0.63 

Ligneul No 10 0.00 0.70 

Ligneul No 12 0.00 0.75 

Ligneul No 15 0.00 0.82 



JOURNAL DE LA JEUNESSE. — 
Sommaire de la 2ioie livraison (8 mars 
1013). — Les Pirates de l'air, par Pierre 
Vernon. — Aux pays balkaniques. — Les 
Etats balkaniques, — Les Balkans, par 
Louis Rousselet. — Le gros lot, par Al- 
bert Cim. — La fabrication des peignes 
en celluloid, par Daniel Bellet. — La 
Tour Saint-Jacques, par Jacques Fre- 
neuse. 

Abonnements — France: un an, 20 fr.; 
six mois, 10 fr. Union Postale: un an. 
22 fr.; six mois, 11 fr. Le numero, 40 
centimes. 

Librairie Hachette et Cie, 79, boule- 
vard St-Germain. 



La Difference Entre 

''le sytseme FELS-N APTH A" 
et l'ancien savon a blanchir 
represente une demi-journee 
— le lundi apres-midi. 

Le blanchissage prenait an- 
ciennement toute lajournee 
du lundi ; avec "Le Systeme 
FELS - NAPTHA il se fait 
dans la matinee du lundi. 




Nos lecteurs trouveront plus bas une 
liste de brevets canadiens obtenus cette 
semaine par l'entremise de MM. Marion 
& Marion, Solliciteurs de Brevets, Mont- 
real, Canada, et Washington, E. U. 

Tout renseignement a ce sujet sera 
fourni gratis en s'adressant au bureau 
d'affaires plus haut mentionne. 
Nos. 

146,652 — MM. A. A. et L. A. Charbon- 
neau, Montreal, Que. Appareil pour ex- 
tinction d'incendies. 

146,663 — MM. Bureau, Bureau & Bu- 
reau, St-Romain, Que. Levier pour mise 
en marche des moteurs. 

146,715 — Joseph Mignolet, Montreal, 
Que. Blocs pour construction d'arches. 

146,732 — Dr Carl Ruder, Hamburg, 
Allemagne. Procede de fabrication du 
camphre au moyen de borneol. 

146,740 — Alfred J. Schuler, Hamburg, 
Allemagne. Procede pour rendre 1'email 
mat. , 

146,758 — Arthur H. Wright, Dunedin, 
Nouvelle Zelande. Dispositif enregis- 
treur pour machines a l'usage des pos- 
tes. 

Demandez une copie gratis du "Guide 
de l'lnventeur". 



TRAVAUX D'INVENTEURS. | 



MM. Marion & Marion, solliciteurs de 
brevents, Montreal, Canada, et Washing- 
ton, E.-U., fournissent la liste suivante 
de brevets canadiens obtenus cette se- 
maine par leur entremise. 

Tout renseignement a ce sujet sera 
fourni gratis en s'adressant au bureau 
d'affaires plus haut mentionne. 

No 146,795 — Frans M. Meyer, Hano- 
vre, Alle., procede pour la disinfection 
de l'huile de baleine. 

No 146,813 — George C. Turner, Flo- 
renceville, N.B., machine pour saisir et 
espacer les dormants de chemins de fer. 

No 146,837 — Cyrille Beaudoin, St- 
Ludger, Beauce, Que., combinaison por- 
tative rotatoire de chariot a machine a 
scier. 

No 146,839 — Colin N. Bennett, Pen- 
zance, Ang., appareil pour imprimer les 
pellicules cinematographiques. 

No 146,842 — Gotthilf A. Betulander, 
Soderstorns, Suede, moyens de con- 
nexion de systemes telephoniques auto- 
matiques. 

No 146,848 — Louis J. Canton, Lyon 
(Rhone), France, dispositif d'etalage 
d'annonces. 

No 146,856 — Eugen Dolensky, Franc- 
fort-sur-le-Mein, Alle., procede pour la 
production d'acier de haute qualite. 

No 146,867 — Joseph L. Francoeur, 
Village des Aulnaies, Que., sas a cendre. 

No 146,878 — Antoirie Jaubert, Simiane 
(Basses Alpes), France, mecanisme de 
soupape pour moteurs a explosion. 

No 146,883 — Reinhold Klopsch, Put- 
bus, Alle., methode de fabrication de lo- 
tions antiseptiques. 

No 146,893 — Moorehouse Mitchell, 
Lucknow, Ont., fabrication de tubes en 
bois solides et de petit diametre. \ ' 

"Le Guide de l'lnventeur" sera envoye 
gratis a toute adresse 3ur demande. 



i8 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 14. 




^^JZG) ; g AK ^T P 0^ 



]ii 



LISEZ L'ETIQUETTE 

La Poudre a Pate Magic est garantie n'etre composee que des ingredients mentionnes 
sur l'etiquette et d'aucun autre. C est la seule poudre a pate fabriquee au Canada, dont 
tous les ingredients sont nommes sur l'etiquette. 11 y a sur le marche plusieurs mar- 
ques de poudre a pate composee d'alun, mais qui sont etiquettees et annoncees comme 
ne contenant "Pas d'Alun". Cela est injuste et constitue une faussete flagrante. 
Voyez a Ce que tOUS les ingredients soient mentionnes sur l'etiquette. 



MAGIC BAKING POWDER 



MKING 

Iwml 



JLA SEULE POUDRE A PATE EN CANADA DONT TOUS 
|LES INGREDIENTS SONT MARQUES SUR L'ETIQUETTE 

TJMED 

TORONTO, aNT. 

MONTREAL "WINNIPEG 




Tous Les Epiciers 



souhaitent se cr£er un commerce profitable. Quelle classe de stock tenez-vous pour arriver a 
cette fin ? Tenez-vous les ARTICLES de CONNORS BROS ? C'est la sorte qui "ATTEINT" 
la popularity et qui vous fait des clients satisfaits. 

Les Conserves de Poissons Marque BRUNSWICK 

preparers par cette maison bien connue sont les meilleures qu'on puisse trouver et on peut 
etre certain qu'elles donnent la plus entiere satisfaction Grace aux methodes modernes et 
hygieniques " BRUNSWICK ", la saveur naturelle du poisson lui est conserved a un remar- 
quable degre\ 

CONNORS BROS., LTD., Blacks Harbour, N. B. 

AGENTS : 

LEONARD BROS., Montreal. — C. H. B. HILLCOAT, Sydney. — A. W. HUBAND, Ottawa. — JAS. HAYWOOD, 
Toronto. - CHAS. DUNCAN, Winnipeg. — GRANT & OXLEY, Halifax. — C. DE CARTERET, Kingston. — 
BUCHANAN & AHERN, Quebec. — J. L. LOVITT, Yarmouth. - SHALLCROSS, McCAULAY Co., Vancouver 
•t Vloforia, C. A. — SHALLCROSS, McCAULAY, Calgary, Alta. - JOHNSTON & YOCKNEY, Edmonton, Alta. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



LE PRIX COURANT 

REVUE HEBDOMADAIRE 
Commerce, Finance, Industrie, Assurance, Etc. 



La Cempaf nie do 
Telephone Bell I 

ABONNEMENT i 



EDITEUKS 

Publication* do* Marchands D£tailleurs du 
Canada, Limitee, 

MONTREAL. 



Montreal et Banlieue, $2.50) 
Canada et Etats-Unis, 2.00 [ 
Union Postal*, ■ Frs. 20.00 j 



PAR AN. 



Bureau da Montreal : 80 rue St-Deni». 

Bureau de Toronto : Edifice Crown Life, J. S. RoberUon & Co., repretentanti. 
Bureau de Chicago : 215 rue South Market, Emmet C. Boy let, repreaentant. 
Bureau de New-York t 903-904 Tribune Bldg., E. F. Olmsted, repretentant. 



II n'est pas accepts d'abonnemant pour moins d'uoe ancee 

A moins d'avis contraire par ecrit, adresse directement 
A nos bureaux, 15 jours au moins avant la date d'expiration, 
I'abonnement est continue de plein droit. 

Toute annex commencee est due en en tier. 

L'abonnement ne cesse pas tant que les arrerages ne *ont 
pas payes. 

Tout cheque pour peiement d'abonnement doit etre fait 
payable " au pair a Montreal." 

Cheques, mandats, bons de poste doivent 4tre faits payables 
& l'ordre de " Le Prix Courant ". 

Priere d'adresser les lettres, etc., simplement comme suit ; 
u LE PRIX COURANT ", Montreal 



Fonde en 1887. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 14. 



LE COMMERCE INDIV1DUEL EST MALADE 



Dans notre dernier numero, nous avons parle du 
malaise qui se fait sentir depuis longtemps dans le com- 
merce en general, du au fait qu'il n'y a pas d'entente par- 
faite entre le manufacturier, le marchand de gros et le de- 
taillant, au sujet de la meilleure methode de distribution. 
Nous allons jeter un coup d'oeil rapide sur la situation du 
detaillant. 

Grave constatation 

Le petit commerce ou le commerce individuel, compre- 
nant les petits et moyens commerijants, est malade. Le 
fait est d'une gravite indeniable. 

II faut le soigner, il faut le guerir, pour des raisons 
multiples et elevees, non pas autant pour le bien des com- 
mergants eux-memes mais pour celui du public ; il faut le 
sauver. ■ j| ; j- j*:j j 

Pour cela il ne suffit pas de montrer aux petits com- 
mergants comment tirer sur leurs adversaires, mais il faut 
plutot leur faire voir le peril bien en face et sur toutes ses 
faces ; e'est-a-dire autant ce qui depend d'eux que ce qui 
peut dependre des autres. 

En guerre — et le commerce est une guerre continue 
entre les divers commergants et les diveeres categories de 
groupes commerciaux — on doit examiner, non seulement 
les qualites et les defauts de l'ennemi, mais aussi ses pro- 
pres qualites et defauts, pour profiter des uns et combattre 
les autres. , i 

La question mise au point 

Pour etre justes et equitables envers les autres et en- 
vers soi-meme, ne pas etre enclins a demander ce qui ne 
nous est point legitimement du, mais etre, au contraire, 
arme pour demander, meme exiger ce qui nous est du, il 
faut considerer les elements en presence. 

D'abord l'interet du public, du consommateur, qui est le 
plus important de tous ; ensuite celui de la classe a laquelle 



on appartient et enfin celui du commerce individuel, en 
lutte avec les organisations nouvelles, qui tentent de pren- 
dre sa place. 

Consequemment, dans ses revendications, le petit com- 
merce doit etre absolument equitable, non seulement entre 
ses adversaires et lui, mais il doit aussi etre tres attentif 
pour ne pas leser les interets des consommateurs. 

Or, il arrive justement que l'interet du "petit com 
merce" est exactement conforme a celui des consomma 
teurs. C'est-a-dire qu'il offre plus de securite quant a la 
qualite des marchandises et plus d'economie dans la distri^ 
bution que ne peuvent le faire les grandes organisations. 

Admettons un instant, que la faveur du public continue 
a se porter progressivement vers les grandes organisations 
nouvelles. 

Qu'adviendrait-il? 

Le public, sans s'en douter, travaillerait a son propre 
asservissement, au benefice de quelques corporations triom- 
phantes qui ne manqueraient pas, a un moment donne, 
d'abuser de leur puissance. 

Peut-etre le public opprime s'apercevrait-il de son er- 
reur ; mais il serait alors trop tard, le "petit commerce" 
aurait disparu. 

Done, l'oeuvre a accomplir a une portee beaucoup plus 
elevee que celle que Ton serait porte a lui conceder au pre- 
mier abord. 

Certes, nous ne pouvons nier que le petit commerce 
combat pour conserver sa place au soleil; et plus que 
quiconque, il y a droit, car il forme un groupe de travail- 
leurs acharnes qui contribue sa large part dans le develop- 
pement progressif des villes, et qui a su pourvoir a tous les 
besoins immediats des citadins et des travailleurs du sol. 

S'il disparaissait, l'ecole d'initiative et d'energie dispa- 
raitrait avec lui, et n'existerait plus que quelques dirigeants, 
commerciaux tronant de haut, sur le grand nombre des sa- 
laries. 




Attrape 50,000,000,000 de mou- 
ches parannee-de beaucoup plus que 
tous les autres moyens ensemble. Le 
Destructeurde Mouches Hyglenique.— 
Ne Contient pas de Poison, 



20 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 14. 



La faiblesse du detaillant 

Maintenant que nous avons relate les droits du com- 
merce individuel, il convient d'examiner s'il a toujours su 
accomplir son devoir. 

Les petits commerQants ont-ils toujours et tous ete, en 
toutes circonstances, a la hauteur de leur mission? 

Evidemment non ! 1 

II ne serait pas raisonnable de s'attendre a ce que tout 
citoyen, auquel il prend fantaisie de s'etablir commergant, 
fasse un succes de ses affaires. 

Nombreux sont les gens qui s'improvisent commer- 
<;ants, sans y avoir ete prepares; ils ne possedent ni les 
aptitudes, ni l'energie, ni l'initiative particuliere, ni la per- 
severance au travail necessaires pour reussir. 

II y a une quantite de commergants qui ne sont pas 
competents, et un grand nombre de cultivateurs et d'ou- 
vriers qui se sont improvises commergants, et qui auraient 
mieux fait de conserver leur ancienne occupation. 

Ils sont reellement incapables de rendre a leur clien- 
tele les services qu'elle est en droit d'attendre d'eux. 

II faut done, dans l'interet meme du petit commerce, 
pour pouvoir eviter des comparaisons par trop desavanta- 
geuses avec les institutions nouvelles, separer les interets 
du commerce proprement dit de .ceux de ces commer<;ants, 
qui ne sont pas, qui ne peuvent pas etre des commer^ants 
reels. 

D'autre part, les vrais commer^ants ont-ils toujours 
fait eux-memes tout leur devoir? 

Combien n'ont pas toujours employe tous les moyens 
desirables pour plaire a leur clientele? 

Combien d'autres, n'ont pas cherche a suivre le pro- 
gres, ne se sont pas inquietes des productions nouvelles et 
ne se sont pas ingenies a les mettre a la portee du public? 

Un grand nombre de petits commergants se trouvent 
done etre, dans une certaine mesure, responsables de leur 
propre insucces. 

C'est une constatation qui devait etre faite, si Ton veut 
pouvoir offrir un remede efficace a l'etat de choses exis- 
tant. 1 



UNE MESURE IMPORTANTE 



Les colis postaux 

Le maitre general des Postes, l'honorable L. P. Pelle- 
tier, vient de donner avis a la Chambre des Communes a 
Ottawa, qu'il proposera d'ici a quelques jours une mesure 
etablissant le service des colis postaux au Canada. Deja 
l'honorable ministre avait entretenu le parlement de son in- 
tention. 

Aucune declaration officielle n'a encore ete faite, mais 
il semble compris que cette mesure ressemblera beaucoup 
a celle introduite l'an dernier aux Etats-Unis. Les distances 
seront divisees par zones, et un tarif sera etabli pour cha- 
cune d'elles. Par exemple, il en coutera tant pour expedier 
un coli postal dans la premiere zone qui peut comprendre 
un rayon d'environ cinquante milles. Le tarif sera plus ele- 
ve si l'expedition est faite a une distance de cent milles et 
ainsi de suite. 

Nous croyons comprendre que l'honorable ministre est 
bien dispose a sauvegarder les interets des marchands-de- 
taillants. Nous l'encourageons a continuer dans ces bonnes 
dispositions. 

Nous ne nous proposons pas, par nos remarques, d'an- 



ticiper sur le merite de ce projet de loi, mais il y a cer- 
tains principes que nous croyons devoir enoncer. 

Nous croyons connaitre suffisamment le caractere et les 
sentiments des detaillants au Canada pour pouvoir dire qu'ils 
sont certes favorables a toute mesure qui pourra ameliorer 
les conditions de notre population rurale, pourvu que telle 
mesure soit etablie d'une maniere equitable. 

Le premier principe semble etre bien compris : un tarif 
suivant la distance. 

Le deuxieme principe qui n'est pas encore aussi bien 
defini est le tarif lui-meme. 

Ce tarif sera-t-il suffisamment eleve pour permettre au 
departement des postes de payer toutes les depenses occa- 
sionnees par l'etablissement de ce systeme nouveau? 

C'est l'intention du ministre d'y pourvoir, dit-on; mais, 
quelquefois, il y a loin de la coupe aux levres. 

Les marchands en detail sont puissamment organises. 
Nous les engageons fortement a surveiller de pres cette me- 
sure, car, malgre la bonne volonte de l'honorable maitre 
general des Postes, nous ne serions pas surpris s'il se fai- 
sait une forte pression politique de la part des grands ma- 
gasins, qui font deja des affaires par la poste, pour introdui- 
re certains changements qui pourraient bien vouloir signi- 
fier la mine du marchand en detail dans les campagnes. 



LES PROFITS EN PEINTURE 



Rapport et bilan de Brandram Henderson, Limited 

Le rapport annuel et le bilan de la Brandram-Hender- 
son, Limited, que nous publions ailleurs dans cette edi- 
tion, sont une autre evidence des conditions hautement sa- 
tisfaisantes du commerce du Canada en general et de la di- 
vision de l'Est, particulierement. 

En effet, le rapport dit que les succursales de la mai- 
son dans les Provinces Maritimes ont, cette annee, etabli 
des records aussi bien pour les profits que pour les ventes, 
et la maison de Montreal a fait mieux que de se maintenir, en 
abaissant aussi son propre record dans les deux cas. La, 
il a fallu augmenter l'espace et ajouter de nouvelles ma- 
chines pour repondre a la rapide augmentation des affaires. 
Les succursales de l'Ouest accusent aussi une forte aug- 
mentation sur l'an dernier. 

D'apres le rapport annuel, le total des ventes montre 
une augmentation de 26 % sur l'annee derniere, et com- 
porte un item de 3,000 tonnes de blanc de plomb. Les pro- 
fits bruts pour l'annee se sont eleves a $123,000, ce qui 
parle eloquemment en faveur des directeurs et du person- 
nel auxquels nous offrons nos sinceres felicitations. 



LES PRODUITS DE LAPORTE, MARTIN & CIE, 
LIMITEE. 



Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur l'annonce 
que nous publions dans cette edition pour le compte de la 
maison Laporte, Martin & Cie, Limitee. A la veille du prin- 
temps et des chaleurs, cette importante maison offre a la 
clientele tout un assortment de breuvages de haute qualite 
et dont les marques sont universellement connues. 

L'huile d'olive "Minerva" est l'une de ses specialites les 
plus recommandables. En tous temps, on trouve chez 
MM. Laporte, Martin & Cie, Limited, tous les articles d'epi- 
cerie les plus en renom. 



Vol. XL VI— No 14. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



21 



LE MAINTIEN DES PRIX EN DETAIL SUR LES 

MERCHANDISES PORTANT DES MARQUES 

DE COMMERCE EST EN FAVEUR 

DU CONSOMMATEUR 



Le manufacturier responsable, qui etablit le prix de ses 
produits portant une marque de commerce, protege le con- 
sommateur. 

II est evident que les arguments que nous voulons faire 
valoir en faveur du maintien des prix par les detaillants, ne 
i'appliquent qu'aux produits mis sur le marche sous des 
marques de commerce. 

Dans la distribution de ces articles, le detaillant est le 
trait d'union entre le manufacturier et le consommateur. 
Generalement il n'est pas en mesure de connaitre, soit la 
composition du produit, soit le procede special de fabrica- 
tion de l'article. Tout ce qu'il sait, et c'est certes suffi- 
sant, c'est que l'article ou le produit portant telle marque 
de commerce est prepare ou manufacture par quelqu'un de 
responsable, qui s'engage a donner satisfaction au public 
acheteur. Le detaillant connaissant la responsabilite du 
manufacturier, n'hesite pas a l'endosser et a prendre lui- 
meme sa part de responsabilites vis-a-vis de son client. 

En d'autres termes le detaillant n'est ni plus ni moins 
que l'agent du manufacturier. 

Les tribunaux de presque tous les pays ont reconnu le 
droit qu'a le manufacturier de fixer le prix de ses produits 
aux consommateurs. 

Malheureusement, les prix ainsi fixes par les manufac- 
turers, a part quelques rares exceptions, ne sont qu'un 
leurre. Les prix sont etablis de maniere a laisser une 
marge telle, que le detaillant non scrupuleux, peut s'en ser- 
vir a son propre benefice, comme reclame. Cette pratique 
constitue une concurrence deloyale, a laquelle les detail- 
lants laisses a leurs propres ressources sont incapables de 
remedier. 

Cependant, le principe du maintien des prix est reconnu 
et mis en pratique par les divers departements du gouver- 
nement de tous les pays, parce qu'il n'est que juste que les 
contribuables soient traites sur un peid d'egalite. Le tarif 
des douanes s'applique egalement a tout le monde ; les tim- 
bres postaux se vendent indistinctement a tous au meme 
prix, quelle que soit la quantite achetee. De meme, dans les 
deux cas, le credit d'aucun n'est bon. 

Maintenant que le principe du maintien des prix est 
etabli, reconnu suffisamment pour etre mis en pratique par 
les gouvernements eux-memes, recherchons les conditions 
nouvelles qui se sont introduces dans le commerce depuis 
un demi-siecle. Ces nouvelles conditions ont-elles ete in- 
troduces par la volonte seule des commergants? Pas que 
ious sachions. Mais elles furent creees par l'adoption d'une 
/oi appelee Loi concernant les brevets d'inventions et les 
marques de commerce. En payant la somme de vingt dol- 
lars au Departement d'Agriculture a Ottawa, quiconque 
peut faire enregister une marque de commerce et tel enre- 
gistrement donne a son detenteur l'usage exclusif de telle 
marque. De ce fait, un article coutant dix sous de fabri- 
cation peut etre annonce et vendu au consommateur au prix 
d'un dollar. Le detaillant ne peut rien faire pour l'empecher 
et le consommateur a sa liberte d'achat. Supposons que ce 
prix de un dollar soit exorbitant et constitue une exploi- 
tation du public, il se trouvera sans delai un autre manu- 
facturier qui produira le meme article sous une autre mar- 
que de commerce, et qui en fixera le prix soit a cinquante 
ou a vingt-cinq sous, et ainsi de suite jusqu'a ce que la concur- 
rence se soit etablie entre manufacturiers sur une base de 
merite, de qualite et de service. 

Le maintien des prix veut dire concurrence entre ma- 



nufacturiers, et le non maintien des prix veut dire concur- 
rence entre detaillants. 

Nous sommes d'avis que la concurrence entre manu- 
facturiers offre plus de protection au public que celle entre 
detaillants. 

Dans notre prochaine edition, nous etudierons le moyen 
a apporter a la solution de cette question. 



LE TOUR DE L'EUROPE 



M. Arthur Lemont, secretaire de la Federation des 
Chambres de Commerce de la province de Quebec, est en 
train d'organiser parmi les hommes d'affaire un voyage en 
Europe qui durera environ deux mois. 

Le nombre des excursionnistes est limite a cinquante 
et le delai pour les inscriptions est fixe au 15 avril. 

Le but de ce voyage est de donner l'avantage a un grou- 
pe choisi d'hommes d'affaires de visiter l'Europe dans des 
conditions exceptionnelles, tant au point de vue de la duree 
que du cout du voyage. "Ce tour de l'Europe" comprend les 
sept pays les plus importants du vieux continent. 

Le depart de Montreal s'effectuera le 18 mai, . et les 
mois de juin et de juillet seront employes pour le voyage. 
C'est-a-dire que c'est le plus beau temps pour visiter l'Euro- 
pe. Plus tot, la temperature est encore pluvieuse; et plus 
tard elle est trop chaude. 

C'est en juin qu'il faut voir la France, l'ltalie, la Suisse, 
la Hollande, la Belgique et l'Angleterre, alors que la nature 
est en plein epanouissement, et que les villes diverses 
qui seront visitees sont en pleine activite. 

Les villes qui seront visitees sont'Le Havre, Paris, Lyon, 
Marseilles, Nice, Genes, Rome, Naples, Pompei et le Vesuve, 
Florence, Venise, Milan, Lucerne, Bale, Mayence, Cologne, 
Amsterdam, La Haye, Rotterdam, Anvers, Bruxelles, Gand, 
Bruges, Ostende, Douvres, Londres et Liverpool. 

Le cout du voyage complet est de $405. Ce prix com- 
prend: passage a bord du Scotian pour aller et du Teutonic 
pour le retour, le transport en chemin de fer, les voitures 
des differentes gares aux hotels, les excursions, les frais 
d'hotels, etc. 

Nous ne doutons pas que ceux qui prendront part a ce 
voyage n'auront pas l'occasion de s'en repentir. 



LA FORCE DE LA SUGGESTION 



La valeur du commis qui suggere au lieu de poser une 
question 

Avez-vous remarque souvent dans les magasins, lors- 
qu'apres avoir fait un achat quelconque, le commis vous 
pose cette question: "Y a-t-il autre chose que je pourrais 
vous montrer?" 

Cette question est contre tous les principes de l'art de 
vendre. 

Ce que le commis doit faire c'est de suggerer un article 
et de le faire de maniere a creer un desir de l'examiner. 

Le commis doit piquer la curiosite de l'acheteur. De- 
mander au client simplement s'il y a autre chose qu'il aime- 
rait a voir, est pour le commis, s'attendre a ce que le client 
fasse ce que dui est oblige de faire. 

Le commis devrait avoir toujours present a l'esprit ce 
fait que generalement les gens sont trop insouciants ou 
n'ont pas le temps de penser. C'est le devoir du commis de 



22 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913 



Vol. XLVI— No 14. 



penser pour eux, et de leur faire des suggestions polies, de 
maniere a ne pas les froisser, mais des suggestions qui 
eveillent leur egolsme, et alors le client prendra une deci- 
sion. 

Supposons qu'un commis ait fait une vente et desire 
vendre autre chose a son client, il doit s'efforcer de decou- 
vrir dans la conversation, s'il n'y a pas autre chose que ce 
client desire particulierement, ou pouvoir discerner qu'il a 
en magasin un article qui conviendrait a ce client. 

Cette faculte consiste a depeindre l'article comme si le 
client l'avait en sa possession. 

Le commis developpe cette faculte de savoir offrir l'ar- 
ticle convenable, en connaissant a fond les marchandises 
qu'il a en magasin, y compris leur usage, comment elles 
sont fabriquees, les raisons pour lesquelles elles se vendent de 
preference a d'autres. Naturellement ces connaissances ne 
peuvent s'acquerir qu'avec du travail et de l'etude; mais le 
jeune homme qui embrasse une des professions liberales, 
soit le droit ou la medecine, est oblige de travailler, d'etu- 
dier et beaucoup. 

L'art de vendre est maintenant une profession, tout 
aussi utile, aussi respectable et aussi importante que celle 
du droit ou de la medecine, et tout jeune homme qui desire 
apprendre l'art de vendre doit s'attendre d'etre oblige d'etu- 
dier, peut-etre pas autant dans des livres, mais surement 
rlavantage par des observations pratiques. 

Un commis employe dans une ligne de commerce, dont 
- manufacturiers publient des catalogues decrivant le me- 
rle de leurs produits d'une maniere claire et precise, de 
wait entrer en correspondance avec ces manufacturiers, et 
■ur demander toutes informations techniques ou autres qui 
pourront lui permettre de se former une opinion exacte sur 
'e merite de ces articles. 

II n'y a pas un manufacturer dans le pays qui ne porte- 
rait pas une attention toute speciale a ces demandes d'in- 
Formations. Non seulement il serait enchante de recevoir 
cette correspondance, mais il se depenserait pour donner 
satisfaction a ce commis. Peut-etre lui trouverait-il assez 
d'initiative, ce qui est encore assez rare, qu'il lui offrirait 
un emploi plus remunerateur. 

II faut peu de temps a un commis pour apprendre les 
raisons pour lesquelles un article a du merite. Causez par 
exemple a un bon commis chez un libraire, il connait les 
points essentiels de chaque livre qu'il y a dans le magasin. 
Cependant il ne les lit pas tous, mais il en lit suffisamment 
dans chaque livre, soit la preface ou quelques articles, pour 
savoir ce qu'il contient. 

Apres la connaissance de la marchandise vient la con- 
naissance de la nature humaine. Cette connaissance s'ac- 
quiert par le contact avec les personnes. C'est ce que Ton 
appelle experience. Ceci s'acquiert presque sans effort, de 
la merae maniere que Ton apprend une langue etrangere au 
contact des personnes qui la parlent. 

Lorsqu'un client a fait un premier achat, il est facile de 
s'apercevoir par le choix qu'il fait, en faisant preuve d'un 
peu de logique, ce qu'il conviendrait de lui suggerer. Ce- 
pendant il faut aussi eviter d'etre extremiste. Chacun con- 
nait la methode du barbier, qui apres avoir fait une coupe 
de cheveux, donne un shampoo et rase la barbe, insiste 
dans le seul but d'augmenter la note, a mettre sur les che- 
veux une lotion qui a plutot l'air d'une limonade, et qui 
assez souvent a plutot la senteur d'une medecine pour les 
'•hevaux. '' M "|"^ I 

II est possible qu'un client qui a fait un achat, ne con- 
sente pas a acheter autre chose tout de suite, meme si on le lui 



suggere, mais il est bon de profiter de sa visite au magasin 
pour lui faire connaitre d'autres articles dont il pourra 
avoir besoin plus tard. Dans l'art de la vente, il faut se 
rappeler que tout effort pour atteindre son but n'est pas 
fait en vain. j 



NOUVELLES CHARTES 



La "Gazette du Canada" publie les nouvelles chartes 
accordees sous le sceau du Secretaire d'Etat du Canada. 
Voici celles qui ont trait aux nouvelles compagnies ayant 
leur principale place d'affaires dans la province de Quebec : 

"Wedgewood Park Company, Limited," pour faire le 
commerce des immeubles. Capital-actions, $100,000, a 
Montreal. 

" The Canadian Tabulating Machine Co., Limited," 
pour manufacturer, acheter et vendre toutes sortes de ma- 
chines automatiques. Capital-actions, $50,000. A Montreal. 

"Anderson & Delaney Contracting Co., Limited," pour 
faire les affaires de constructeurs. Capital-actions, $20,000, 
a Montreal. 3 | 

" B. Silver & Company, Limited," pour acquerir ct con- 
tinuer les affaires de B. Silver & Co.. Capital-actions, 
$75,000, a Montreal. 

" North American Steel Corporation, Limited," pour 
produire le fer, l'acier et autres metaux. Capital-actions, 
$100,000, a Montreal. 1 'li--j| I '-1^1 ^ 

" LeMay, Limited," pour faire les affaires d'importa- 
teurs, ' d'agents de manufacturiers, etc. Capital-actions, 
$150,000, a Montreal. j l| I \ 

" A. F. Byers & Company, Limited," pour faire les af- 
faires de constructeurs. Capital-actions, $100,000, a Mont- 
real. 1 I i 

" Bogue Bros., & Henry, Limited," pour faire les af- 
faires de manufacturiers et marchands de papier, cartons, 
etc. Capital-actions, $50,000, a Montreal. 

" Canadian Drednot Motor Trucks, Limited," pour faire 
en general le commerce des automobiles, bicycles, voitures, 
etc. Capital-actions, $250,000, a Montreal. 

" Swedish Canadian Steel Company, Limited," pour 
faire le commerce general en toutes marchandises. Capital- 
actions, $50,000, a Montreal. 

" The Thidlow Patent Process Company, Limited," 
pour faire les affaires d'agents en toutes affaires. Capital- 
actions, $60,000, a Montreal. 

" The North Company, Limited," pour faire en general 
les affaires de constructeurs. Capital-actions, $100,000, a 
Montreal. 

" Financial Investment Company, Limited," pour agir 
comme promoteurs, agents ou gerants d'entreprises finan- 
cieres. Capital-actions, $100,000, Montreal. 

" Gray & Wighton, Limited," pour faire de construc- 
teurs generaux. Capital-actions, $100,000, a Montreal. 

" Richard Realty Company, Limited," pour faire le 
commerce des immeubles. Capital-actions, $50,000, a Mont- 
real. 

" L'AHaird, Rottie, Limited,-" pour faire les affaires de 
manufacturiers et marchands en gros et en detail d'articles 
de nouveautes. Capital-actions, $70,000, a Montreal. 



Une bonne epicerie licenciee, situ^e dans l'Est de la ville, 
demande un commis parlant anglais et franqais. Paiera un 
bon salaire a celui qui se presentera dument qualifie. Adres- 
sez: "G." "Le Prix Courant," 80 St-Denis. 



Vol. XLVI— No 14. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



23 



POUR LA PROTECTION DE L'EPARGNE FRAN- 
CHISE. 



Sous ce titre le "Moniteur Industriel," de Paris, publie 
un article fort interessant dans son numero du 15 mars 1913. 
Nous en faisons part a nos lecteurs. 

La chambre franchise a consacre une seance a la defense 
de l'epargne; votant, par voie d'amendement a la loi de 
finances, des mesures severes contre les banquiers indesi- 
rables; examinant les propositions tendant a interdire le 
contrat direct en fait d'operations de Bourse; discutant la 
creation d'un office national des societes anonymes, sur le 
plan du Somerset House de Londres ou de l'organisation 
preparee par l'American Investment Bankers Association, de 
New- York. 

Voyons, pour aujourd'hui, le nouvel article de loi sur les 
banques, vote sur la proposition de M. Pourquery de Bois- 
serin, appuyee par le ministre des finances et le rapporteur 
general de la Commission du budget. 

II existe deux sortes de banquiers, a explique l'honorable 
depute: les uns tres honorables, exercant loyalement leur 
profession; d'autres — surtout a Paris — et en grand nom- 
bre, organisant des entreprises d'escroquerie. S'ils ne reus- 
sissent pas, ou s'ils reussissent trop, ils changent de quartier, 
de nom, d'enseigne. Si, par hasard, ils sont atteints par la 
justice, et s'ils ne trouvent pas moyen d'esquiver la peine 
prononcee contre eux, ils reprennent, une fois rendus a la 
circulation, le cours de leurs exploits, sous leur prenom ou 
sous un faux nom, ou masques par un associe complaisant 
ou naif. 

Chaque jour, dit M. Pourquery de Boisserin, des annon- 
ces financieres sont publiees, des circulaires sont repandues a 
profusion. Souvent, cette publicite semble emaner d'etablis- 
sements importants: "Banque Generale" de ceci; "Comptoir 
National" de cela; "Banque Auxiliaire" de Machin, "Credit 
Central" de Chose, en disposant adroitement ces denomina- 
tions de maniere a provoquer une confusion avec celles de 
grands etablissements jouissant d'une notoriete de bon aloi, 
d'un vaste credit et d'une legitime confiance aupres du public 
capitaliste. 

Ces banques, caisses ou comptoirs a titres pompeux sont, 
habituellement, l'oeuvre d'un seul individu dont il est parfois 
difficile de connaitre le veritable etat civil. 

Et M. Pourquery de Boisserin etablissant un bilan ap- 
proximatif des sommes soustraites a l'epargne franchise, rien 
que par le placement de mauvais papier, sans s'occuper des 
sommes enormes subtilisees pour soi-disant operations de 
Bourse, combinaisons de primes, sur le papier, participations 
a des speculations simulees, a de pretendus syndicats, estime 
a vingt millions de dollars par mois, le montant des seules 
escroqueries au placement. 

Le ministre des finances croit ce chiffre exagere, bien 
qu'il ait ete indique par le magistrat dirigeant la section finan- 
cier du Parquet de Paris. Mais l'importance du chiffre est 
secondaire, c'est la repression des affaires frauduleuses que 
l'auteur de la proposition a voulu assurer, en demandant que 
toute personne voulant ouvrir ou deplacer une maison de 
banque soit tenue d'en faire la declaration en produisant son 
etat civil et son easier judiciaire. 

Le rapporteur general a tres justement assimile cette 
formalite a celle exigee pour la delivrance d'un permis de 
chasse. Chasse au lapin, chasse au gogo doivent etre sem- 
blablement reglementees; le gouvernement doit savoir a 
quelles mains il accorde le droit de se servir d'armes dan- 
gereuses. 

Le texte de la proposition a paru cependant incomplet 
a quelques deputes; l'un d'eux, M. Ferdinand Bougere, qui 
dirige une des plus honorables maisons de banque de pro- 
vince, s'est defhande si ces dispositions unanimement ap- 



prouvees, seraient reellement efficaces. II ne suffit pas de 
toucher les maisons ayant une enseigne; une categorie de 
placiers en mauvaises valeurs qu'il faut atteindre est celle des 
individus n'appartenant a aucune raison sociale, parcourant 
les villes et les campagnes, presentant aux personnes igno- 
rantes des titres sans avenir, et meme sans present, qu'ils 
reussissent a caser en promettant des benefices considerables. 
Ces individus ne sont pas vises par le nouveau texte de loi, 
et il est necessaire de les atteindre parce qu'ils n'agissent pas 
de bonne foi et savent que la forte commission qu'ils touchent 
est le seul benefice qui soit jamais realise dans l'operation. 

M. Bougere croit que le gouvernement est desarme con- 
tre ce genre de vol. En tous cas, le parquet s'est souvent 
plaint de ne pouvoir qualifier juridiquement les actes de cette 
nature qui lui etaient frequemment denonces. A quoi le mi- 
nistre des Finances a repondu que le gouvernement avait de- 
pose un projet de loi relatif aux prospectus, dont la discus- 
sion pourra venir bientot devant la Chambre. 

Comme on n'y saurait regarder de trop pres, M. Marc 
Reville a fait observer que les mailles du filet n'etaient pas 
assez serrees, et qu'il y avait lieu de penser non seulement a 
ceux qui voudraient ouvrir ou tenir une maison, etc., mais 
aussi aux industriels actuellement installes, en instituant des 
dispositions transitoires pour les maisons ouvertes au mo- 
ment de la promulgation de la loi. Le ministre a fait remar- 
quer que les tenanciers de ces maisons auraient quinze jours 
pour se mettre en regie. Mais cela ne resulte pas absolu- 
ment du texte vote que voici dans son integrite: 

"Toute personne qui voudra ouvrir, tenir ou deplacer une 
maison de banque, de change ou un etablissement similaire 
ou une succursale sera tenue de faire, quinze jours au moins 
a l'avance et par ecrit, une declaration indiquant ses nom, 
prenoms, lieu de naissance, profession et domicile, accompa- 
gnee de son easier judiciaire. 

"Cette declaration sera faite au greffe du tribunal de 
commerce et au parquet du ressort, le tout sous peine de 
fermeture et d'une amende de quatre piastres a mille piastres. 
Sera punie de la meme peine toute fausse declaration. 

"Toute personne condamnee a une peine d'emprisonne- 
ment, depuis moins de cinq ans, pour vol, escroquerie, abus 
de confiance, faux, usage de faux ou infraction a la presente 
loi, et tout failli non rehabilite, ne pourront ouvrir, ni tenir, 
ou deplacer une maison de banque, de change, ou un etablis- 
sement similaire ou une succursale, sous peine de quinze 
jours a six mois de prison et de vingt piastres a deux mille 
piastres d'amende, sans prejudice de la fermeture de l'eta- 
blissement." 

A notre avis, ce libelle n'est pas suffisant pour determi- 
ner la situation des tenanciers actuels d'officines financieres, 
dont beaucoup n'agissent que sous des noms supposes; n'ar- 
borant que des prenoms, laissant dans l'ombre de compro- 
mettants patronymes; changeant de domicile et d'enseigne, 
lorsque, sans plus de fai;ons, ces officines ne sont pas tenues 
par des faillis non rehabilites, ou des personnages ayant subi 
des condamnations. 

Puisqu'on est en si bonne voie et que Ton manifeste un si 
sincere desir de proteger efficacement la petite epargne, un 
complement indispensable a la nouvelle loi est l'organisation 
d'une enquete sur nombre d'etablissements existants, portant 
sur les raisons des changements de domiciles et de denomi- 
nations, sur le passe des chefs de maisons dont le easier judi- 
ciaire n'est pas encore garni, mais qui ont eu frequemment 
a s'expliquer devant les commissaires de police, commissaires 
aux delegations judiciaires ou juges d'instruction. Ce serait 
l'epuration prealable, prelude necessaire a l'application de la 
loi de Boisserin. 

Ainsi qu'on l'a fait remarquer au cours de la discussion, 
tout est de droit etroit, en droit penal, dans Interpretation 
des textes, et c'est ainsi que des redactions incompletes em- 



24 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 14. 



pechent la repression de delits nettement caracterises en fait. 
II eut done £te utile d'envoyer le texte a la commission 
de la reforme judiciaire; mais il est possible qu'il soit mis au 
point par le Senat. 



LE THE AU POINT DE VUE ECONOMIQUE. 



Le Dr Chandler a fait dernierement a l'Ecole des scien- 
ces economiques et politiques, a Londres, une conference sur 
le commerce du the, etudie au point de vue economique. II 
a affirme que l'emploi des engrais chimiques, s'il est dispen- 
dieux, a du moins pour consequence d'ameliorer la recolte. 
Mais le the, apres avoir ete cultive, doit etre manufacture. 
C'est la une question tres importante. 

Or, aucune methode ne pourrait produire un the de qua- 
lite superieure avec des feuilles de qualite mediocre, de meme 
que de mauvaises methodes deteriorent les bonnes feuilles. 
On se rend bien compte de l'importance de la preparation du 
produit d'apres les principales proprietes auxquelles on doit 
reconnaitre et juger la qualite d'une liqueur de the, sans con- 
siderer l'apparence de la feuille. Ces proprietes sont: l'odeur, 
l'acrete, la couleur et le volume. L'odeur resulte de la pre- 
sence, en quantites excessivement faibles, d'une huile essen- 
tielle dont la nature chimique exacte n'a pas encore ete com- 
pletement determinee, mais qui est le produit de la fermenta- 
tion. L'acrete est causee en tres grande partie par la pre- 
sence du tannin non fermente (non oxyde); elle varie avec 
la quantite du tannin, lequel peut etre aisement extrait en 
faisant bouillir de l'eau. Sous ce rapport, on doit s'attendre 
a ce que les thes verts, non fermentes, de la Chine et d'ail- 
leurs, possedent plus d'acrete que les thes noirs. La couleur 
a pour cause principale le tannin fermente (oxyde) et, par 
consequent, les thes noirs ont plus de couleur que les thes 
verts. Le volume depend principalement de la matiere solu- 
ble totale qui peut etre extraite et qui est composee surtout 
du tannin, fermente et non fermente. 

Un point vital, dans la preparation du the, consiste a sa- 
voir jusqu'ou la fermentation du tannin doit etre poussee. Si 
l'oxydation est poursuivie jusqu'au bout, ou a l'exces, l'acrete 
en souffrira, et si elle ne Test pas assez, la couleur faiblira. 
C'est une question d'experience que de savoir jusqu'ou l'a- 
crete doit etre sacrifice a la couleur. 

Un autre point interessant est celui qui a trait a la 
cafeine. 

C'est a cette substance, qui est un alcalo'ide veneneux, 
present egalement dans le cafe, le kola, et en petites quantites 
dans le cacao, qu'est du l'effet stimulant du the. C'est le cons- 
tituant medicinal le plus important; mais, chose assez cu- 
rieuse, l'expert en the ne tient aucun compte du contenu de 
la cafeine lorsqu'il juge la valeur d'un the, et les prix de deux 
specimens de the n'ont que peu ou point de rapport avec le 
contenu de cafeine. II est vrai que les thes les plus chers 
sont, en general, faits avec les feuilles les plus jeunes, et que 
ces feuilles contiennent beaucoup plus de cafeine que les 
vieilles feuilles; mais ces thes sont choisis sans que Ton con- 
sidere la cafeine qu'ils contiennent. 



FEU MADAME H. LAPORTE 



La societe de Montreal vient de perdre en Mme Hor.- 
misdas Laporte, decedee samedi dernier, l'un de ses membres 
les plus distingues. Quant aux pauvres et aux malheureux, 
ils perdent une protectrice et une consolatrice qui leur etait 
toute devouee. Mme Laporte etait atteinte depuis plusieurs 
annees du mal qui devait l'emporter, mais elle n'en a pas 
moins continue" jusqu'aux derniers moments ses secours et 
ses consolations a ceux a qui elle semblait avoir consacre 
sa vie et sa richesse. Car elle etait par-dessus tout une fem- 
me charitable et avait it€, pendant quelque temps, pr£siden- 
te de la Socidte" de Secours de la Mise>icorde, 



Mme Laporte dtait l'epouse de M. H. Laporte, anciea 
maire de Montreal et president de la Compagnie Laporte, 
Martin, Limitee, et la mere de Mme D. E. Lecavalier et de 
M. Joseph Laporte, a qui nous offrons nos plus sinceres 
condoleances. 



COMPAGNIES INCORPOREES. 



Des lettres-patentes ont ete emises par le Lieutenant- 
Gouverneur de la Province de Quebec, incorporant: 

"La Compagnie Roy, Limitee," pour faire le commerce 
du bois dans toutes ses branches. Capital-actions, $50,000, a 
St-Ulric de la Riviere Blanche, district de Rimouski. 

"La Compagnie D. Rouleau & Fils, Limitee," pour faire 
en general le commerce du bois. Capital-actions, $99,000, a 
St-Tite, comte de Champlain. 

"La Compagnie des Eaux Electriques de St-Cyrille de 
Normandin," pour produire le gaz et l'electricite et exploiter 
un aqueduc dans le district de Roberval. Capital-actions, 
$40,000, a St-Cyrille de Normandin, district de Roberval. 

"La Compagnie Canadienne de Mecanique Forestiere, 
Agricole et Industrielle, Limitee," pour obtenir et exploiter 
six brevets d'inventions pour la fabrication d'outils divers. 
Capital-actions, $200,000, a Montreal. 

"The Donnacona Improvement Company, Limited," pour 
faire en general le commerce des immeubles. Capital-actions, 
$50,000, a Quebec. 

"The Cooperative Investment Company, Limited," pour 
organiser et etablir un systeme de prets. Capital-actions, 
$50,000, a Montreal. 

"River Sights, Limited," pour faire le commerce des im- 
meubles dans toutes ses branches. Capital-actions, $20,000, a 
Montreal. 

"M. Carriere, Limitee," pour manufacturer, acheter et 
vendre, et faire le commerce general en detail des articles de 
nouveautes. Capital-actions, $20,000, a Hull. 

"Les Terrains du Plateau, Limitee," pour faire le com- 
merce des immeubles en general. Capital-actions, $35,000, a 
Windsor Mills. 



LE COMMERCE DU CANADA 



L'annee fiscale du Canada s'est terminee le 31 mars 
dernier. Les chiffres officiels du gouvernement demontrent 
que l'annee ecoulee a ete une annee de prosperite, faisant 
suite a la longue periode d'abondance dont nous avions deja 
ete gratifies. 

Les finances du pays ont ete administrees avec pre- 
voyance, a un tel point que notre credit national s'est main- 
tenu en faveur aupres des financiers europeens. 

Notre commerce s'est accru considerablement et, pour 
la premiere fois, s'eleve a au-dela de mille millions de pias- 
tres, soit une augmentation de plus de cent cinquante mil- 
lions sur le chiffre de l'annee precedente. 

Les revenus du gouvernement seront d'environ cent 
soixante et dix millions de piastres comparativement a cent 
trente-cinq millions pour le terme precedent. Les depenses 
seront approximativement de cent cinquante-quatre mil- 
lions de piastres, ce qui permettra au ministre des finances 
l'honorable M. White, d'annoncer un surplus d'environ 
quinze millions. 

Ces chiffres demontrent les progres constants qui sem- 
blent s'etre etablis en permanence au Canada. Le develop- 
pement de nos ressources naturelles, la construction des 
chemins de fer, l'amelioration de nos ports, la construction 
de chemins ruraux, l'ecoulement facile des produ.ts de la 
ferme, l'activite de nos manufactures, tout contr.bue a faire 
la prosperite du Canada. 



Vol. XLVI— No 14. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



25 



LES METHODES COMMERCIALES EN NOUVELLE- 
ZELANDE 



Un rapport du commissaire commercial anglais en 
Nouvelle-Zelande contient des renseignements sur les me- 
thodes commerciales en usage dans ce pays, susceptibles 
d'interesser les exportateurs canadiens. Ces methodes com- 
merciales peuvent etre ramenees a deux categories en ce 
qui concerne le commerce avec le Royaume-Uni ; les pro- 
duits britanniques sont livres, soit par l'intermediaire d'une 
maison de commerce etablie en Angleterre qui achete les 
marchandises dont elle a besoin, leur fabricant ne posse- 
dant aucune relation en Nouvelle-Zelande et ignorant meme 
peut-etre la destination ulterieure de ses produits ; soit di- 
rectement par le producteur a sa clientele neo-zelandaise, 
avec ou sans le concours d'un representant etabli dans le 
pays. I 1 jjj -\ -i.i jfgjj 

Les marchandises sont adressees en consignation a des 
agents ou achetees ferme par ces derniers dans le but de 
les revendre pour leur propre compte ; ou bien l'agent .se 
borne a passer des commandes pour compte de tiers a son 
commettant qui assume les operations d'expeditions a la 
clientele et de recouvrement de ses factures. Un petit 
nombre d'industriels font, dans le pays, assez d'affaires 
pour y posseder une filiate pouvant aussi representer d'au- 
tres producteurs ; d'autres preferent y envoyer un voya- 
geur avec mission de visiter les agents et de les surveiller. 
Dans certains cas, il est juge preferable d'avoir un agent 
dans chaque district, province ou lie, ou un seul agent dans 
la ouvelle-Zelande tout entiere, qui travaille au moyen de 
sous-agents depourvus de responsabilite envers le fabri- 
cant qui, parfois, ne les connait pas. Enfin, un tres grand 
nombre de firmes travaillent en Nouvelle-Zelande au moyen 
d'agences etablies a Melbourne ou a Sydney et qui en- 
voient des voyageurs ou ont des sous-agences dans le pays. 

D'une maniere generale, on peut dire que les produits 
anglais jouissent en Nouvelle-Zelande d'une faveur mar- 
quee ; il ne faudrait toutefois pas en conclure que les pro- 
duits non anglais ne peuvent que difficilement trouver un 
debouche en ce pays. A egalite de prix et de qualite, l'ar- 
ticle anglais l'emporte sur son concurrent etranger, mais 
beaucoup de produits etrangers trouvent a se placer, parce 
que, a une qualite peut-etre moins bonne, correspond un 
prix beaucoup plus bas. 



LA COOPERATION 



Nous avons souvent attire l'attention de nos lecteurs 
sur le fait que le systeme de distribution par l'entremise 
des societes cooperatives n'offrait aux consommateurs au- 
cune garantie, quant a la qualite ou au prix de la mar- 
chandise. Lorsque les associations commerciales ont fait 
une opposition acharnee au projet de loi presente au Par- 
lement federal il y a quelques annees, et dont le but etait d'en- 
courager la formation de ces societes cooperatives au Ca- 
nada, les fervents faisant valoir l'argument que ces societes 
existaient en Europe depuis longtemps et qu'elles rendaient 
des services signales au public. Cet argument fut refute 
avec preuves a l'appui; mais voici que les previsions de 
l'Association des Marchands Detailleurs du Canada sont en 
train de se realiser. Lisez ce que publie "La Reforme 
Economique," de Paris, en date du 7 mars 1913 : 
La Crise de la Cooperation 

Depuis quelques annees, la cooperation traverse une 
crise assez intense. Sans doute, il existe plus de trois mille 
Societes cooperatives, mais chaque annee on constate de 



nombreuses disparitions. Sans doute aussi, les affaires des 
Societes se developpent, mais d'une fagon reguliere et plu- 
tot lente. Cette crise, suivant "L'Action," serait due a la 
forme prise par le commerce d'alimentation. M. Poisson 
estime que la crise peut etre conjuree si la cooperation se 
decide a une serie de mesures qu'il resume en ces termes : 

" Au lieu d'etendre le nombre des magasins, la coope- 
ration procedera scientifiquement et repartira dans un plan 
d'ensemble, de developpement et de rayonnement, l'exten- 
sion et meme la specialisation de ses divers services. Elle 
peut alors, parce que organisation democratique, "vivifier" 
le systeme de la gerance responsable, en evitant l'exploita- 
tion du consommateur, par le controle encourage de celui- 
ci, societaire et participant. Elle peut, en profitant de la 
methode de la responsabilite appuyee sur un cautionne- 
ment, remunerer davantage le personnel employe et lui re- 
donner confiance, par la certitude d'y trouver un champ 
suffisant pour developper les affaires et de n'etre pas pare 
du "petit chiffre." Des maintenant, par l'existence de son 
Magasin de Gros, elle peut entrer dans la voie de la pro- 
duction en commun, ou du moins retrouver les avantages 
de la Societe alimentaire, et esperer que celui-ci, parce que 
organisation democratique, ne sera pas voue a l'imperia- 
lisme de la Societe alimentaire et a l'arret de son exten- 
sion." 

M. Poisson estime que si la cooperation ne s'engage 
pas dans cette voie, le socialisme, qui la considere comme 
un des elements necessaires de la transformation sociale, 
serait contraint de se rajlier aux idees de municipalisation 
des services d'alimentation. 



LE TRANSPORT DU LAIT CONGELE. 



Nous lisons dans l'"Impartial de la Chaux-de-Fonds" 
l'indication d'un nouveau procede pour le transport du lait a 
grandes distances. 

Ce procede, employe au Bresil, permet, grace au froid, 
comme l'indique l'article ci-dessous, un transport de quinze a 
vingt jours. 

"Le probleme de l'alimentation des villes en lait frais ap- 
parait tous les jours comme plus difficile a resoudre, la pro- 
duction diminuant tandis que la consommation ne cesse 
d'augmenter. Aussi la necessite apparait-elle comme inevi- 
table d'etendre le plus possible le rayon d'approvisionnement, 
et d'aller chercher jusqu'aux extremes limites de la grande 
banlieue, le lait que la banlieue immediate a cesse de pro- 
duire en quantites suffisantes. 

"Mais encore faut-il que le lait "ramasse" dans les re- 
gions d'elevage distantes de plusieurs centaines de milles ar- 
rive, aux points ou il est vendu, dans des conditions parfaites 
de fraicheur et de conservation. Dans la pratique, la diffi- 
culte de preserver le lait contre les alterations qui le mena- 
cent, limite la longueur du transport, en depit des pasteurisa- 
tions effectuees apres la traite. Aussi convient-il d'attacher 
une grande importance aux travaux recemment poursuivis 
par l'ingenieur Casse dans l'Etat bresilien de Minas Geraes, 
et qui ont conduit a l'adoption d'un systeme nouveau pour la 
congelation partielle du lait en vue de son expedition au loin. 

"Une certaine partie de la traite, le quart ou le tiers en- 
viron, est solidifiee par le froid en blocs de 20 a 30 livres en- 
viron; dix a douze de ces blocs sont places aussitot dans des 
recipients a parois isolantes pouvant contenir 75 gallons et 
qui sont immediatement remplis avec du lait pasteurise re- 
froidi a la temperature de plus de 4 . Ainsi prepare, le lait 
est transporte a vitesse reduite et peut rester en route pen- 
dant quinze a vingt jours apres sa recolte; a l'arrivee, il est 
parfaitement homogene, et de tous points semblable a ce 
qu'il etait au moment de la traite." 



26 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 14. 



LES EPICIERS DE MONTREAL. 



Les membres de la Section des Epicitrs, succursale de 
Montreal, de l'Association des Marchands Detailleurs du Ca- 
nada, Inc., ont tenu leur reunion mensuelle mercredi le deux 
avril, sous la presidence de M. G.-A. Archambault. 

Le vice-president, M. Pierre Filion, le secretaire, M. Ro- 
sario Desautels, MM. A. Laniel, J.-D. Boileau, J.-E. Lachaine, 
A. Gascon, O. Fournier, J.-A. Dore, A. Landreville et plu- 
sieurs autres etaient presents. 

Apres la lecture de la correspondance et des minutes de 
l'assemblee precedentc, le secretaire fit rapport du Euchre qui 
eut lieu a l'Auditorium le mois dernier. Ce rapport a ete 
trouve satisfaisant. 

Les officiers ont ete charges de prendre toutes les infor- 
mations possibles concernant la prochaine organisation du 
pique-nique annuel. Quelques membres ont exprime l'opi- 
nion qu'il serait peut-etre opportun d'organiser ce pique- 
nique dans un des pares a Montreal, soit au Pare Delorimier 
ou autres. 

D'autres croient qu'il vaudrait mieux, comme par le pas- 
se, choisir un endroit en dehors de la ville, la ou les mem- 
bres avec leur famille pourraient passer une agreable journee 
en plein air. 

A tout evenement, cette question sera definitivement re- 
glee a la prochaine assemblee qui aura lieu au cours de la 
derniere semaine d'avril. 

La question la plus importante qui a ete soumise a l'as- 
semblee est sans doute celle de l'organisation d'une exposi- 
tion de produits alimentaires. Nos lecteurs se rappelleront 
le grand succes qui a marque les deux dernieres expositions 
de ce genre tenues a l'Arena en 1907 et 1908. Ces expositions 
sont autant d'occasions de mettre en rapport les manufac- 
turers, les detaillants et le public. 

Les membres de la Section des Epiciers ont ete unanimes 
a se declarer en faveur du projet et une resolution fut adop- 
tee seance tenante en decretant l'organisation pour le mois 
de mai prochain. Le temps parait court; mais si Ton en juge 
par l'enthousiasme qui existe a ce sujet, nous croyons que 
l'organisation en sera facile. 

Plusieurs manufacturers et marchands de gros a qui 
notre representant a eu l'occasion d'en parler, se sont decla- 
res favorables au projet et ont sur le champ promis leur con- 
cours. 

1\ est probable que cette exposition se tiendra a l'Arsenal 
du 65eme, avenue des Pins, en meme temps que la convention 
provinciale de l'association des marchands en detail de la 
province de Quebec. 



LE DISCERNEMENT DANS LES ACHATS. 



Le discernement dans les achats devient de plus en plus 
necessaire, nous voulons dire par la que l'acheteur, mis en 
face d'un assortment beaucoup plus important qu'autrefois, 
doit faire preuve de jugement, et baser son approvisionne- 
ment sur sa connaissance perspicace de ce qu'il est sage et 
profitable de prendre en stock. Nous ne voulons pas indi- 
quer par ceci qu'il est necessaire de retarder son approvision- 
nement et d'attendre exagerement pour faire ses achats, bien 
au contraire, car un tel retard ne petit provoquer qu'un re- 
sultat defavorable. 

La plus grande partie du stock d'un magasin general doit 
etre commande regulierement a chaque tournee periodique 
des voyageurs, a condition toutefois qu'une selection intelli- 
gente soit faite des marchandises qui, selon toutes previsions, 
se vendront en forte quantite et de celles qui, de par leur 



style special, seront appelees a une consommation moindre. 
Les nouveautes peuvent se vendre au commencement de la 
saison. Tout detaillant doit etre suffisamment en possession 
de son metier pour etre capable d'apprecier la difference entre 
ces deux classes d'articles, les uns destines a se vendre cou- 
ramment, les autres devant surtout soulever la curiosite in- 
teressee du public. 



LES EN-TETES D'ENVELOPPES. 



Les nom et adresse d'expediteur sur les enveloppes fu- 
rent, a l'origine, destines a faciliter le retour de la correspon- 
dance qui, pour une cause quelconque, n'avait pu atteindre le 
destinataire. Cette raison, principale au debut, est devenue 
peu a peu secondaire, l'enveloppe etant considered maintenant 
comme un moyen efficace de publicite. 

On comprend tout le parti que Ton pouvait tirer de cette 
idee, et au li&u d'impressions uniformes en style, dimensions 
et position, les imprimeurs se sont efforces de produire des 
oeuvres originales plagant le nom de l'envoyeur d'une ma- 
niere attrayante et suggestive: conditions d'autant plus ne- 
cessaires que la litterature d'annonces est jugee en grande 
partie sur l'enveloppe qui la renferme: si celle-ci est bien pre- 
sentee et retient l'attention, le client sollicite et toujours pos- 
sible prendra connaissance du contenu: le resultat cherche 
est atteint; dans le cas contraire, le prospectus, lettre-circu- 
laire, etc., dont l'enveloppe est nulle, sera le plus souvent jete 
impitoyablement au panier. 

L'enveloppe commerciale est un excellent moyen de pu- 
blicite auquel on ne saurait apporter trop de soins. 



LES REVENUS DES DOUANES DE MONTREAL. 



Les revenus des douanes dans le port de Montreal, pour 
l'annee fiscale se terminant le 31 mars 1913, ont ete de $25,- 
655,330.42, une augmentation de $5,703,515.19 sur l'annee pre- 
cedente, ce qui est plus considerable que les recettes totales 
du port en l'annee 1872-1873. Ilya dix ans, les recettes n'e- 
taient que de $8,181,935.78. 

Les recettes au departement du revenu de l'interieur, a 
Montreal, se chiffrent a $10,120,556.35, soit une augmentation 
de $1,384,762.52 sur l'annee derniere. 



RECETTE. 



II y a un moyen tres simple et qui reussit presque tou- 
jours de faire penetrer dans un goulot de bouteille un bou- 
chon qui semble beaucoup trop large pour ce goulot; e'est 
le cas en particulier, des bouchons d'eau gazeuse, qui sont 
enfonces a grand renfort de pression. Le procede consiste a 
fendre le bouchon dans sa partie inferieure suivant un dia- 
metre et environ sur le quart de sa hauteur. On peut d*ail- 
leurs proceder plus effectivement quand il s'agit d'un goulot 
tres etroit et d'un bouchon relativement tres gros; il faut 
pour cela, toujours dans la partie inferieure du bouchon, et 
verticalement, faire deux coupes detachant une sorte de 
coin dan s le bouchon; on en fait ensuite uuc seconde, per- 
pendiculaire a la premiere, et Ton arrive ainsi a cnlever une 
portion du liege suivant deux diametres perpendiculaires 
l'un a l'autre; le bouchon peut alors s'enfoncer facilement. 



Vol. XLVI— No 14. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



27 



Epicerie et Provisions 



LA SITUATION 

Ce qui devait arriver est arrive. II n'y 
a plus de melasses sur le marche. Les 
prix en sont tellement eleves maintenant 
sur les marches primaires que les mar- 
chands de gros n'osent plus acheter, de 
crainte qu'une baisse soudaine et bien pos- 
sible ne les laisse en mauvaise posture. 

Les raisins et pruneaux de Calif ornie 
sont en tres grande demande et les prix 
se raffermissent en consequence. La de- 
mande pour les raisins de Valence com- 
mence a se faire sentir; jusqu'ici elle avait 
ete absolument nulle. 

II y a peu ou pas de demande pour les 
pommes evaporees, du fait que les prix en 
sont trop eleves. Ceci est du a ce que la 
presque totalite de la production est acca- 
paree pour l'exportation. 

En general, les affaires sont bonnes et le 
marche est tres actif. Les commandes sont 
deja nombreuses qu'on demande a etre li- 
vrees par bateaux des l'ouverture de la 
navigation. 

Nous cotons: 

SUCRES 

Extra granule, sac les 100 lbs. 4.50 

Extra granule, balle 5 x 20 100 lb. 4.60 
Extra ground, baril les 100 lbs. 4.90 
Extra ground, bte 50 lbs. 100 lb. 5.10 
Extra ground, i bte 25 lb., 100 lb. 5.30 
No 1 Yellow, baril les 100 lbs. 4.15 
No 1 Yellow, sac les 100 lbs. 4.10 

Powdered, baril 100 lbs. 4.70 

Powdered, bte 50 lbs. les 100 lbs. 4.90 
Paris Lumps, I bte 25 lbs. 100 lbs. 5.55 
Crystal Diamond, baril 100 lbs. 5.25 
Crystal Diamond, i bte 50 lbs. 

les 100 lbs. 5.35 
Crystal Diamond, i bte 25 lbs. 

les 100 lbs. 5.55 
Crystal Diamond, Domino, 20 

cartons 5 lbs. les 100 lbs. 0.35 

Sucres bruts cristallises, lb. 0.04J 

Sucres bruts non cristallises, lb. 0.03! 

Ces prix s'entendent au magasin du 
vendeur a Montreal. 

MELASSES 

Tres bonne demande. 
Barbade, choix, tonne 0.34 0.35 0.37 
Barbade, tierce et qrt. 0.37 0.38 0.40 
Barbade, demi qrt. 0.39 0.40 0.42 

Melasse, fancy, tonne 0.39 0.40 0.42 
Melasse, fancy, tierce et 

Quart 0.42 0.43 0.45 

Melasse, fancy, demi qrt. 0.44 0.45 0.47 

Les prix s'entendent: iere colonne, 
pour territoire ouvert; 2e colonne, pour 
territoire combine; 3e colonne, pour 
Montreal et ses environs. 

LARD AMERICAIN 

ie qualite, le quart 
ie qualite, le quart 
2e qualite, le quart 

SAINDOUX 



30.75 
29.00 
27.00 



Bonne demande. 



Saindoux pur, en tinette 
Saindoux pur, en seau 
Saindoux pur, cse de 10 lbs. 
Saindoux pur, cse de 5 lbs 
Saindoux pur, cse de 3 lbs* 



La lb. 

o.isi 

3.25 

0.16J 

0.16s 

0.16I 



FARINES ET PATES ALIMEN- 

TAIRES 

Pates alimentaires 

Bonne demande. 

Nous cotons: 
Arrow root, boite de 7 lbs. 0.15 

Farine Five Roses, qrt. 0.00 6.25 

Farine Five Roses, sac 0.00 3.25 

Farine Household, ort. 0.00 6.25 

Far. "Regal" sac 0.00 3.20 

Far. "Regal', qrt. 0.00 6.70 

Far. patente hongroise, qrt. 0.00 6.40 
Farine a patis. Ocean, qrt. 0.00 5.85 
Far. d'avoine granulee, sac 0.00 2.65 
Far. d'avoine standard, sac 0.00 2.65 
Farine d'avoine fine, sac 0.00 2.65 
Farine d'avoine roulee, brl. 0.00 4.90 
Farine d'avoine roulee, sac 0.00 2.30 
Farine de sarrasin, sac 0.00 2.75 

Far. de ble-d'Inde ord., sac 0.00 2.15 
Banner, Saxon et Quaker 

Oats, et Ogilvie, caisse 0.00 4.00 
Cream of wheat, cse 0.00 5.75 

Fecule de mais, ie qlte, lb. 0.07$ 0.07I 
Fecule de mais, 2e qlte, lb. 0.05J 0.05J 
Fecule de pommes de terre, 

qrts de 1 lb., doz. 0.00 1.35 

Vermicelle, macaroni eti 

spaghetti Canadiens btes 

de s lbs., lb. 0.00 0.27* 

En vrac 0.00 0.05! 

Paquets de 1 lb. 0.00 0.07 

Nouillettes aux oeufs: 
Paquets de \ lb., lb. 0.00 o.ojl 

Spaghetti, pates assorties: 

alphabets, chiffres, ani- 

maux nouilles, coudes, 

importles en vrac, lb 

En paquets de 1 lb. " 

Tapioca pearl, en sac, la ' 
Tapioca seed, en sac, la " 
Tapioca flake " 

Sagou " 

FROMAGES CANADIENS 

Bonne demande. 

Les fromages petits et gros se ven- 
dent aux epiciers I4$c et 15c la livre. 

Poisson sale. 
Morue salee, No 1 0.15 0.15$ 

VINAIGRE 

Bollman, cruches paillees, 4 

Nous cotons, prix nets: 

gall, ifp., cruche 0.00 2.20 
Domestique triple, cruches 

paillees, 4 gal. imp. cruche 0.00 1.20 

72 grains, l e gall. 0.00 0.12 

88 grains, le gall. o.OO 0.15 

118 grains (proof), le gall. 0.00 0.19 

THES 

II y a une reprise des affaires tres in- 
teressante. La demande est bonne pour 
les thes de toute provenance. 

EPICES PURES. GRAINES ET SEL 

Bonne demande courante. 
Nous cotons: 






00 





07I 





00 





08 





• osi 





.06 





00 





06J 





07I 





.08 





• 05! 





.06 



Allspice, moulu 
Anis 

Canary Seed 
Cannelle, moulue 
Cannelle en mattes 
Clous de girofle moulus 
Chicoree canadienne 



lb. 



0.15 
0.08 
0.26 
0.20 
0.18 
0.26 
0.12 



0.18 
o 09 
0.07 
0.24 
0.22 
0-33 
0.13 



Clous de girofle entiers " 

Colza 

Creme de tartre 

Gingembre moulu 

Gingembre en racine 

Graine de lin non moul. " 

Graine de lin moulue " 

Graine de chanvre 

Macis moulu 

Mixed spices moulues " 

Muscade 

Muscade moulue 

Piments (clous ronds) " 

Poivre blanc rond 

Poivre blanc moulu 

Poivre noir rond 

Poivre noir moulu 

Poivre de Cayenne pur " 

Whole pickle spice 

Sel fin en sac 

Sel fin en i de sac 

Sel fin, quart, 3 lbs. 

Sel fin, quart, 5 lbs. 

Sel fin, quart, 7 lbs. 

Sel fin, en quart de 280 lbs. 

Ordinary fine 

Fine 

Dairy 

Cheese 

Gros sel, sac 

ORGE 
Legumes sees. 

Nous cotons: 
Orge monde (pot), sac 
Orge monde (pot), baril 
Orge monde (pearl), sac 

Nous cotons: 
Feves de Lima de Cal., lb. 
Feves blanches, Can. lb. 
Feves jaunes minot 

Lentilles rouges, par sac, lb. 
Lentilles vertes, par sac, lb. 
Pois Verts, No 1 . lb. 
Pois casses, le sac 
Ble-d'Inde a soupe, casse, 
le sac 

RIZ 

La demande est passable. 

Nous cotons: 

Riz importes: 
Riz Patna, sacs de 56 lbs., 

suivant qualite lb. 

Riz Carolina 
Riz moulu 
Riz souffle (puffed) cse de 

36 paquets de 2 pintes 

Riz decortiques au Canada 

Les prix ci-dessous s'ente 
Montreal. 

Qualite B, sac 250 lbs. 
Qualite C, sac 100 lbs. 
Sparkle 

India Bright (sac de 100 lbs.) 
Lustre 

Polished Patna 
Pearl Patna 
Imperial Glace Patna 
Crystal Japan 
Snow Japan 
Ice Drips Japan 

FRUITS SECS 

Assez bonne demande. 

Nous cotons: 

Dattes et figues: 
Dattes en vrac 1 lb. 

Dattes en pqts de 1 lb. 



0.22 


0.30 


0.06 


0.08 


0.23 


0.24 


0.20 


0.30 


0.22 


0.2.5 


O.O4 


0.05 


0.06 


0.07 


0.05 \ 


0.07 


0.00 


0.90 


0.18 


0.22 


0.20 


0.35 


O.OO 


0.50 


0.07 i 


0.10 


0.27 i 


0.30 


0.23 


0.27 


0.18 


0.20 


0.16 


0.20 


0.21 


O.25 


0.16 


0.20 




1.30 


0.00 


O.4O 


2.95 


3-05 


0.00 


2.95 


2.80 


2.85 


0.00 


1.80 


0.00 


2.05 


0.00 


2.15 


0.00 


2.45 


0.70 


0.75 



0.00 


3-00 


0.00 


6.50 


0.00 


4-85 


0.07 


0.074 


0.00 


0.03I 


2.00 


2.10 


0.05 


0.06 


0.06 


0.07 


0.05 


0.05I 


0.04 


0.04* 



O.OO 2.10 



0.05! 


0.06 


0.09 


0.10 


0.00 


0.06 


0.00 


4-25 


ndent 


f.o.b 


0.00 


3-65 


0.00 


3-55 


0.00 


5-40 


0.00 


3.80 


0.00 


3-90 


0.00 


4.60 


0.00 


4.85 


0.00 


500 


0.00 


5-35 


0.00 


5.60 


0.00 


5.85 



0.00 

0.07S 



0.05 
0.08 



*8 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 14. 



3 couronnes lb. 0.09I o.io4 
Figues seches en boites, 

7 couronnes lb. 0.134 0.14 

5 couronnes lb. 0.11J 0.12 

6 couronnes lb. 0.13 0.134 

9 couronnes lb. 0.14J 0.15 
16 onces bte 0.11J 0.12I 

10 onces bte 0.074 0.08 

Raisins de Corinthe. Lb. 

Corinthe Filiatras, en vrac 0.06I 0.074 

Corinthe Filiatras en car- 
tons 1 lb. 0.08 o.o84 

Raisins de Malaga. Lb. 

Rideau bte 0.00 2.50 

Balmoral bte 0.00 3.00 

Orleans bte 0.00 4.00 

Royal Excelsior bte 0.00 5.50 

Raisins Sultana. Lb. 

En vrac 0.00 0.11J 

Cartons, 1 lb. manquent 

Raisins de Valence. Lb. 

Valence fine off Stalk, btes 

de 28 lbs. 0.00 0.00 

Valence Selected, btes de 

28 lbs. 0.00 0.00 

Valence Layers, 4 cour., 

btes de 28 lbs. 0.00 0.094 

Raisins de Californie. Lb. 

Epepines, paq. I lb., fancy 0.00 0.08 
Epepines, paq. 1 lb., choix 0.00 0.074 

Noix et Amandes. Lb. 

Amandes Tarragone 0.16 0.17 

Amandes Valence ecalees 0.324 0.34 

Avelines 0.13 0.14 

Noix de Grenoble Mayette 0.15 0.16 

Noix Marbot 0.134 0.144 

Noix de Bordeaux ecalees 0.27 0.28 

Noix du Bresil 0.154 o.i64 

Noix de coco rapees, a la lb. 0.20 0.22 

Noix Pecan polies 0.17 0.18 

Noix Pecan cassees 0.00 0.00 

Peanuts non roties, Sun 0.00 o.o84 

Peanuts non roties, Bon Ton 0.00 0.094 

Peanuts non roties, Coon 0.00 0.07 

Peanuts roties. Coon 0.08/ 0.09 

Peanuts roties G. 0.09 0.10 

Peanuts non roties, G. 0.00 0.074 

Peanuts roties, Sun 0.10 0.11 

Peanuts roties, Bon Ton 0.11 0.12 

Pruneaux 30/40 0.00 0.11 

Pruneaux 40/50 0.00 0.09! 

Pruneaux 50/60 0.00 0.08J 

Pruneaux 60/70 O.OO 0.074 

Pruneaux 70/80 0.00 0.07 

Pruneaux 80/90 O.OO 0.o64 

Pruneaux 90/100 0.00 O.06 

Fruits evapores. Lb. 

Abricots, boite 25 lbs. 0.00 0.144 

Nectarines 0.00 0.11 

Peches, boite 25 lbs. 0.00 0.09I 

Poires, boite 25 lbs. 0.00 0.124 
Pommes tranchees, evapo- 

rees, btes de 50 lbs. 0.00 o.o64 
Pelures de fruits. Lb. 

Citron o.io4 0.11 

Citronelle 0.164 0.17 

Orange 0.11J 0.12 

CONSERVES ALIMENTAIRES 
Conserves de Legumes 
Tres bonne demande. 
Nous cotons: 

No 1 No 2 

Asperges (Pointes), 2 lbs. 2.05 3.00 

Asperges entieres can., 2 lbs. 0.00 2.. 50 

Asperges Californie, 24 lbs. 0.00 3.50 

Epinards 2 lbs. 0.00 1.60 

Betteraves tranchees, 3 lbs. 0.00 1.324 

Ble d'Inde 2 lbs. 0.00 1.00 

Ble d'Inde en epis, gal 0.00 4.77} 



Catsup, bte 2 lbs. doz. 0.00 0.85 

Catsup au gal. doz. 0.00 5.00 

Champignons hotel, boite 0.15 0.16 

Champignons, ier choix 0.21 0.22 

Champignons, choix, btes 0.18 0.19 

Choux de Bruxelles imp. 0.17 0.18 

Choux-fleurs 2 lbs. 0.00 1.65 

Citrouilles 3 lbs. 0.00 0.824 

Citrouilles gal. 2.52$ 2.55 

Epinards gal. 0.00 5.30 

Epinards 2 lbs. 0.00 1.274 

Epinards 3 lbs. 0.00 1.774 

Epinards imp. bte 0.12 0.13 

Feves Golden Wax, 2 lbs. 0.974 1.00 

Feves Vertes 2 lbs. 0.974 1.00 

Feves de Lima 2 lbs. 0.00 1.35 

Flageolets importes bte 0.134 0.15 

Haricots verts imp. bte 0.13 0.17 

Macedoine de legumes, bte 0.10 0.16 

Marinades en seau, 5 gal. 0.00 2.25 

Petits pois imp. moyens bte 0.11 o.ni 

Petits pois imp. mi-fins bte 0.11 0.12 

Petits pois imp., fins, bte 0.16 0.17 

Petits pois imp. ext. fins, bte 0.17 0.18 

Petits pois imp., surfins, bte (manquent) 

Pois Can. English Garden 0.00 1.25 

Pois Can. Early June 0.00 1.30 

Pois Sweet Wrinkled 0.00 1.45 

Pois Can. Ext. Fine Sifted 0.00 1.75 

Succotash 2 lbs. 0.00 1.15 

Tomates P. S. I., 3 lbs. 0.00 1.60 
Tomates P. S. I., 3 lbs. non 

livrees 0.00 0.00 

Tomates, 3 lbs., doz. 0.00 1.40 

Tomates, gall. 4.00 4.024 

Truffes, 4 boite 5.00 5.40 

Conserves de fruits 
Tres bonne demande. 

Par doz., groupe No 1 No 2 
Ananas coupes en des, 

ij lb. 0.00 2.25 

Ananas importes 24 lbs. 0.00 3.25 

Ananas entiers (Can.) 3 lb. 0.00 2.30 

Ananas tranches (Can.) 2 lb. 0.00 1.75 
Ananas rapes (emp. Can.) 

2 lbs. 0.00 1.77I 

Bluets Standard doz. 0.00 1.25 

Cerises rouges avec noyau, 

2 lbs. 1.55 1. 55J 

Fraises, sirop epais, 2 lbs. 0.00 2.15 
Framboises, sirop epais, 

2 lbs. 2.124 2. 15 
Gadelles rouges, sirop epais, 

2 lbs. 0.00 1.97* 
Gadelles noires, sirop epais, 

2 lbs. 0.00 2.00 
Groseilles, sirop epais, 

2 lbs. 0.00 2.00 

Marinades can. 1 gal. gal. 0.00 0.80 

Olives, 1 gal. gal. 1.274 1.70 

Peches jaunes 2 lbs. 0.00 1.50 

Peches 3 lbs. 0.00 2.25 

Poires (Bartlett) 2 lbs. 1. 75 i.77i 

Poires 3 lbs. 2.35 2.37$ 

Pommes 3 lbs. 0.00 1.10 

Mures, sirop epais 2 lbs. 0.00 2.00 
Pommes Standard gal. 2.524 2.55 
Prunes Damson, sirop epais, 

2 lbs. 1. 10 1. 15 
Prunes Lombard, sirop epais, 

2 lbs. 0.00 1.024 

Prunes de Californie, 24 lb. 0.00 2.74 
Prunes Greengage, sirop 

epais 2 lbs. 0.00 1.30 

Rhtibarbe Preserved, 2 lbs. 0.00 1.50 

Cerises blanches doz. 0.00 2.25 

Cerises noires doz. 0.00 2.40 

Framboises doz. 0.00 2.40 

Mures doz. 0.00 2.40 

Gadelles rouges doz. 0.00 2.40 

Conserves de poissons 
Tres bonne demande. 
Nous cotons: 
Anchois a l'huile (suivant 



format) doz. 1.60 4.50 

Caviar \ lb. doz. 3.60 3.75 

Caviar i lb. doz. 7.00 7.20 

Crabes 1 lb. doz. 3.75 3.00 

Crevettes en saumure, 1 lb. 0.00 1.40 
Crevettes sans saumure, 1 lb. 0.00 1.80 
Finnan Haddies doz. 1.35 1.40 

Harengs frais, importes, 

doz. 1. 10 1.45 
Harengs marines, imp. " 1.40 1.65 
Harenes aux Tom., imp. " 1.35 1.40 
Harengs kippered, imp. " 1.45 1.70 
Harengs canadiens kippered 0.95 1. 00 
Harengs canadiens, sauce 

tomates 0.95 1. 00 

Homards, bte plate, 1 lb. " 5.75 5.80 
Homards, bte plate, 4 lb. " 3.05 3.10 
Homards, bte h., 1 lb. " 5.40 5.50 
Huitres (solid meat), 5 oz. 

doz. 0.00 1.40 
Huitres (solid meat), 10 oz., 

doz. 0.00 2.00 
Huitres 1 lb. 0.00 1.40 

Huitres 2 lbs. 0.00 2.25 

Maquereau, tin 1 lb., la doz. 

0.00 1.45 
Morue No 2 lb. (manque) 

Morue grosse en quart lb. (manque) 
Royans aux truffes et aux 

achards bte 0.17 0.18 

Sardines can. \ bte, cse 2.75 3-O0 

Sardines franchises, i btes 0.15 0.31 
Sardines franchises, 4 btes 0.22 0.50 
Sardines Norvege, i bte 7.50 11.00 
Sardines Norvege, 4 bte 17.00 18.00 
Sardines Royan a l'huile, 4 0.40 0.42 
Sardines sans aretes 0.23 0.24 

Saumon Labrador 100 lbs. 0.00 8. 50 
Saumon Cohoes, Fraser 

River, 1 lb. 0.00 1.90 

Saumon rouge: 
Horse Shoe et Clover Leaf, 

boite basse, 4 lb. doz. 0.00 0.90 
Horse Shoe et Clover Leaf, 

boite plate, 1 lb. doz. 0.00 2.90 
Saumon rouge Sockeye 
(Rivers' Inlet), bte hau- 
te, 1 lb. doz. (manque) 
Saumon rouge du printemps, 

bte haute, 1 lb. doz. 0.00 2.35 

Saumon Humpback, 1 lb. 

doz. 0.00 1. 00 
Truite des mers 100 lbs. 0.00 7.00 

HARENGS DU LABRADOR 
Quarts 5.25 

4 quarts 3-00 

FROMAGES IMPORTES 

Bonne demande. 

On cote le fromage de Gruyere: 

Fromage entier de 264 lbs. ou de 80 
lbs., 28c a 30c la livre. 

En quantite moindre. 28c la livre. 

Le fromage de Roquefort se vend de 
32c a 33c la lb. et le Limbourg, 24c la 
livre. 

On cote encore: 
Gorgonzola lb. 0.25 

Edam " 0.24 

PRODUITS CHIMIQUES ET 

DROGUES 

Nous cotons: 
Acide borique. brls de 336 lbs., lb. 0.10 
Alun, barils de 336 lbs. " o.oil 

Alun, barils de 112 lbs. " 0.02 

Arcanson. lb. 0.03! 0.04) 

Blanc de ceruse, brls de 336 lbs. 
Bois de campeche, pqt de 4 lb. 0.03! 

100 lbs. 0.65 

Borax en cristaux, brls de 336 

lbs. lb. 0.05 0.06 

Boules a mites " 0.00 0.00 

Camomille " o.OO O.40 

Campeche (Extrait de) : 



Vol. XLVI— No 14. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



29 



boites de 12 lbs. " 

btes 24 lbs., pqt 1 lb. " 
Camphre, la livre 
Carbonate d'ammoniaque, 

brls 112 lbs., 4 lbs. 
Cire blanche lb. 

Couperose, brls 370 lbs. " 
Creme de tartre 
Gelatine rouge en feuilles 
Gelatine blanche en feuilles 
Gelatine Knox en feuil., doz. 
Gomme arabique lb. 

Houblon presse, lb. 
Lessive commune 
Lessive commune gi 

Paraffine pour cierges, lb. 
Platre a terre, sac 100 lbs., 
Poudre insecticide lb. 

Resine blanche 
Resine G., suiv. quant. " 
Salpetre en cristaux, brls 

112 lbs. lb. 

Sel a Medecine 
Sel d'Epsom sac 224 lb., " 
Soda a pate, 112 lbs. 

Soda a laver: 
Sacs 224 lbs., 100 lbs. 
Soude caustique en mor. lb. 
Soufre en batons, brls 336 

lbs. lb. 

Soufre moulu sacs 112 lb. 
Tourteaux de lin moulu, sac 1.60 1.70 
Vitriol, brls 0.06J 0.07 

BOUGIES. CIERGES ET HUILES 
DE SANCTUAIRE 

Nous cotons: 
B. Parafhne en vrac, boite de 
6 a la lb. lb. o 

12 a la lb. " 

B. Paraffine, 6 a la lb. 
B. Parafhne, 12 a la lb. 
B. Stearique, 14 oz. 6 et 12 
B. Stearique, 16 oz. 6 et8 
Cierges approuves, lb 

Huile de 8 jours, gallon 



0.00 


0.08 


0.00 


o.o8i 


0.00 


o.7S 


0.15 


0.20 


0.40 


o.45 


O.OI 


0.02 


lb. 


0.24 


H 


0.60 


« 


o.35 


1.25 


1.30 


o.is 


0.16 


(manque) 


doz. 


0.35 


rosse 


3-75 


0.10 


0.12 


sac 


0.70 


0.00 


0.50 


0.03S 


0.05 


0.03 J 


o.04i 


0.05 


0.06 


O.OI 


0.02 


o.oii 


0.03 


0.00 


2.00 


0.7S 


0.80 


0.00 


0.02J 


o.oi3 


0.03 


1.65 


1.70 



40 lbs.: 
00 0.07i 
0.10 
0.09 
o.oai 

0.12i 

o.is 

o.37i 

1.30 



00 
08 
08* 
00 

14 
00 
20 



PLATS EN BOIS 



Nous cotons 
Carres de i lb., crate 
Carres de 1 
Carres de 2 
Carres de 3 
Carres de 5 



lb., crate 500 
lbs., crate 500 
lbs., crate 
lbs., cratie 



0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 



0.45 

0.90 

1.024 

0.57* 

0.72* 



CUVETTES EN BOIS 

Nous cotons: 

Cuvette No 0, la doz. 10.50 

Cuvette No 1, la doz. 9.00 

Cuvette No 2, la doz. 7.50 

Cuvette No 3, la doz. 6.50 

BALAIS 

Nous cotons: 

Avec manches ordinaires La doz. 

A longs manches 0.00 2.65 

Meles de jonc, 4 cordes 0.00 3.10 

2 cordes 0.00 2.40 

3 cordes 0.00 2.50 

4 cordes 0.00 2.75 

5 cordes 0.00 3.50 
Le papier manille, 13 x 17, est cote 

22c. 

EPINGLES A LINGE 

Epingles ordinaires: 
Boites de 5 grosses, la bte 0.75 

Eringles a ressort: 
Boites de 2 grosses, la bte 0.00 



PAPIER D'EMBALLAGE 

Papier Manille en rouleaux 0.03J 

Papier brun en rouleaux O.03 

MECHES, BRULEURS ET VERRES 

DE LAMPES 

Nous cotons: 

Meches No 2 lb. 0.22 

Meches No 2 " 0.15 

Meches No o "0.12 

Bruleurs No 2 doz. 0.85 

Bruleurs No 1 " 0.65 

Bruleurs No o " 0.65 

Bruleurs, dessus verre (A) " 1.65 

Bruleurs, dessus verre (B) " 1.00 

Cheminees (climax) No 2 " 0.60 

Cheminees (climax) No I " 0.45 

Cheminees (climax) No o " 0.45 

Cheminees (Bonanza) No 2 " 0.95 

Cheminees (Bonanza) No l " 0.75 

SAVON DE CASTILLE 

Le savon de Marseille en seau se vend 
$4.25 la caisse et de 9c a 10c la livre, 
poids net, blanc ou marbre. 

GRAISSE A ROUES 

On cote: 
Graisse Imperial, en lots de 

grosse doz. 0.57! 

Caisse de 4 doz. " 0.60 

Graisse au mica. 
Boites de 1 lb. (par 3 doz.) 

doz. 0.90 0.95 

Boites de 3 lbs. (par doz.) doz. 2.25 

HUILE D'OLIVE 

Nous cotons: 

Huile Loublon: 

Pin tea 0.00 2.25 

Chopines 0.00 1.20 

I chopines 0.00 0.60 

L'huile d'olive Barton et Guestier est 
cotee; 

Qrts 7.75 8.00 

Pts 4-37* 4.50 

i pts 2.45 2.50 

HUILE DE CASTOR 



9c a ioc. 



VASELINE 



Nous cotons: 
Bouteilles de 1 oz. 
Bouteilles de 2 oz. 
Bouteilles de 3 oz. 
Bouteilles de 4 oz. 



Grosse. Doz. 

3.60 0.35 

5.00 0.45 

6.00 0.55 

7.25 0.65 



HUILE DE FOIE DE MORUE 

Nous cotons: $1.75 a $2.00. 

Bouteilles carrees de 16 onces, $3.75 
la douzaine; chopines, $2.40 la douzaine; 
i chopines, $1.75 la douzaine. 

HUILE DE COTON 



Nous cotons: 
Au baril 



0.90 1. 00 



HUILE DE RICIN PHARMACEU- 
TIQUE 

Nous cotons au quart, par livre, 9$s. 
le gallon, $1.25, en estagnon, par livre, 



Nous cotons: 
"Bleu Seal" 
Blanche No 1 
Blanche No 2 
Jaune No 1 
Jaune No 2 



BALAIS 



grosse 10.00 

" 19.20 

6.72 

14.40 



Avec manches bambou: 

4 cordes 4.25 5.50 

A long manche 3.00 3.50 

D'enfant, 2 cordes 0.00 1.10 

D'enfant, 1 corde 0.00 0.85 

Manches de faubert (mop), doz. 1.20 

Corde a linge, 50 pds. " 1.50 

2e qualite No 1 " 4.68 

2e qualite No 2 " 7.50 

Jaune No 1 "0.60 

Jaune No 2 "1.25 

Escompte 5% sur les prix cotes a la 
grosse et net sur les prix a la doz. 

HUILE DE PETROLE 



Nous cotons: 
Pratt's Astral Oil 
Standard Acme 



gol. 0.22 
le gal. 0.17J 



GRAINS ET FARINES 
Marche de Chicago 

Nous cotons: 

Chicago, 26 mars. — Cloture — Ble de 
mai, 89^c a 89^$c. Mais de mai, 53c. 
Avoine de mai, 33^c. 

Ble — No 2 rouge, $1.02 a $1.07; No 2 
dur, 89J/2C a 91c; No 1 du nord, 89c a 
90c; No 2 du nord, 87I/2C a 89c; No 2 
printemps, 87c a 88c; No 3 printemps, 
83c a 86y 2 c; velvet chaff, 83c a 89 l Ac; 
durum, 85c a 90c. 

Mais — No 3. 50c a 51 ^c; No 3 blanc, 
52c a 5 2 /^c; No 3 jaune, 50c a S2^c; No 
4, 48c a 49Mc; No 4 blanc, 51c. 

Avoine — No 2 blanc, 34MJC a 36c; No 
4 blanc, 31c a 32c; standard, 34c a 34j4c 

Seigle — No 2, 59^c a 6o}4c. 

Orge — , 45c a 68c. 

Timothy seed — $2,50 a $3 50. 

Graine de trefle — $12.00 a $18.00. 

Marche de Montreal 



Grains 

Vu la diminution du stock visible en 
Europe et la confirmation de la nouvelle 
disant que l'approvisionnement est fai- 
ble en Russie, le sentiment a pris vigueur 
et les bles Manitoba du printemps ont 
monte de iy 2 a 3d dans l'estime des 
acheteurs d'Europe et la demande s'ame- 
liore, tant de la Grande-Bretagne que du 
continent. Par consequent, le volume 
d'affaires transigees est tres satisfaisant. 

Le marche local est calme, mais les 
cours sont sans changement. 

Nous cotons: 
Avoine C.W. No 1 Ext. Feed 0.41 



0.41I 
0.42* 
0.40! 



Avoine C.W. No 2 0.42 

Avoine C.W. No 3 0.40 
Avoine Que. et Ont. No 2 manque 

Avoine Que. et Ont. No 3 0.36 0.36$ 
Avoine Que. et Ont. No 4 manque 

Sarrasin (48 lbs.) 0.55 0.56 
Ble-d'Tnde seche au four manque 

Ble-d'Inde jaune No 3 0.64 0.65 

(Ble-d'Inde nouveau.) 
Orge moulee manque 



3° 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 14. 



March© de Montreal 

Farines 

II n'y a pas de changement sur le mar- 
che local aux farines; les prix sont fer- 
mes sur un chiffre modere d'affaires sur 
les qualites de ble de printemps. Mais la 
demande de l'exterieur est plutot limite 
et on ne prevoit pas d'amelioration avant 
que les chemins soient devenus meilleurs 
qu'ils ne sont a present. La demande 
pour les farines de ble d'hiver est lente 
et les prix ne changent pas. 

Nous cotons: 



Patentes du printemps: 
Royal Household 
Five Roses 
Glenora 
Harvest Queen 

Fortes a Boulanger: 

Bakers Special 
Manitoba S. B. 
Keetob 

Montcalm 

Patentes d'Hiver: 



2 sacs 5.40 

2 sacs 5-40 

2 sacs 4.90 

2 sacs 4.90 



2 sacs 4.70 

2 sacs 4.70 

2 sacs 4.70 

2 sacs 4.70 



Straight rollers 2 sacs 

Hurona (a patisserie) 2 sacs 

A do 2 sacs 

Farine de ble-d'Inde blanc pour 

boulangers, 2 sacs 

Farine de ble-d'Inde pour engrais 

2 sacs 

Farine d'avoine: 

Avoine roulee, sac de 90 lbs. 
Avoine roulee, baril 



5-00 
5.80 
5-3o 

4.20 
4-50 



2.32 
4.90 



Issues de ble: 



Son Man., au char, tonne 20.00 

Gru Man., au char, tonne 22.00 

Middlings d'Ontario, au char, 

tonne 27.00 28.00 

Moulee pure, au char 32.00 34.00 

Moulee melangee, au char 30.00 31.00 

FOIN PRESSE ET FOURRAGE 

Marche de Montreal 

Nous cotons comme suit, au char: 

Foin presse No I 13.00 14.00 

Foin presse No 2 extra 11.50 12.00 

Foin presse No 2 bon 10.00 11.00 

Foin presse No 3 9.00 10.00 

Foin melange de trefle 10.00 11.00 

MARCHE ANGLAIS. 

Beurre. 

MM. Mills & Sparrow nous ecrivent 
de Londres a la date du 20 mars 1913: 

Le marche a ete plutot calme cette 
semaine, ce qui, a l'approche des fetes 
de Paques, a eu pour effet de rendre les 
prix plus faciles pour toutes les qualites; 
la faiblesse est plus remarquable encore 
pour les qualites impossibles a classer 
comme haut choix. Ce mouvement en- 
trainera un plus grand ecart de la marge 
entre les qualites premiere et secon- 
dare. 

Australien — Les arrivages ont ete as- 
sez frequents et en bonnes quantites. 
Nous n'avons pas encore assez de beurre 
de choix pour repondre a la demande et 



il est a esperer que les producteurs fe- 
ront en sorte d'ameliorer la qualite de 
leur beurre. Incidemment, les qualites 
secondaires sont plus faibles que la se- 
maine derniere. 

Neo-Zelandais — Le marche est ferme 
avec une augmentation de 2/- de temps 
a autre vu la rarete du stock a offrir. 

Le steamer "Turakina" devrait etre 
arrive maintenant et, prive la quantite 
qu'il porte, le marche est sujet aux ca- 
prices des acheteurs. Tout le bon beurre 
est en bonne demande. 

Danois — Les prix sont plus faibles et 
le beurre de Copenhague est aujourd'hui 
baisse de 2 kroner (2s 4d) pour la se- 
maine prochaine. II est probable que 
l'approvisionnement augmentera bientot. 

Argentin — Les arrivages se maintien- 
nent, mais en quantites limitees. 

Nous cotons: 



Danois, haut choix 
Siberien, haut choix 
Siberien, choix 
Siberien, commun 
Victorian — 

Haut choix, sale 

Choix, sale 

Haut choix, sans sel 

Choix, sans sel 
Nouvelles Galles du Sud — 

Haut choix, sale 

Choix, sale 

Haut choix, sans sel 

Choix, sans sel 
Queensland — 

Haut choix, sale 

Choix, sale 

Haut choix, sans sel 

Choix, sans sel 
Nouvelle-Zelande — 

Haut choix, sale 

Choix, sale 

Haut choix, sans sel 
Argentine — 

Haut choix, sale 

Haut choix, sans sel 



132/0 a 134/0 

108/0 a 1 1 2/0 

102/0 a 104/0 

96/ a 98/0 

108/0 a 1 1 2/0 
102/0 a 106/0 
a 

a 



1 1 2/0 
106/0 



1 16/0 
1 1 0/0 



108/0 a 1 1 0/0 
102/0 a 106/0 
a 

a 



1 1 0/0 
104/0 



1 14/0 
108/0 



106/0 
1 00/0 
108/0 
104/0 

1 1 8/0 
1 1 0/0 



108/0 
IO4/0 
1 1 4/0 
106/0 

120/0 
1 14/0 



1 1 8/0 a 122/0 



106/0 
1 1 0/0 



1 1 0/0 
1 14/0 



FROMAGE. 
Marche de Montreal 



n^c a 12c 
i2y 2 c a I2j4c 



Haut choix, de l'Ouest 

courant 
Haut choix, de l'Ouest 

octobre 
Haut choix, de l'Ouest 

septembre 13c a I3^c 

Prix vendants aux epiciers 
Fromage fort, blanc 18c 

Fromage de Gruyere 27c a 28c 

Fromage Oka (tres rare de ce 

temps-ci) 24c 

MARCHE ANGLAIS. 
Fromage. 

MM. Mills & Sparrow nous ecrivent 
de Londres a la date du 20 mars 1913: 

Canadien — Les prix sont reguliers et 
fermes et l'approvisionnement visible di- 
minue sans cesse. 

Neo-Zelandais — Le marche est plu- 
tot calme, surtout pour les qualites se- 
condaires. 

Nous cotons: 
Canadien, haut choix, blanc 

ou colore 64 

Canadien, choix, blanc ou co- 
lore 
Neo-Zelandais, haut choix, 

blanc ou colore 



65 


66 


62 


63 


61 


62 



OEUFS 

Les oeufs frais viennent en quantite 
plus que normale. 

Marche de Montreal 
No 1 manque 

No 2 manque 

Strictement frais 25c 

Strictement frais, en boites en car- 
tons d'une douzaine, la doz., par 
caisse de 30 douzaines 27c 

Marche de Montreal 

BEURRE 

Haut choix, de cremerie, solide 32c 

Choix, de cremerie, blocs d'une li- 

vre 32HC 

Seconds, de cremerie, solide 30c 

Seconds, de cremerie, blocs d'une 

livre « 30 y 2 c 

Beurre de ferme 23c a 24c 

Beurre de ferme en rouleaux 23c a 24c 

PEAUX VERTES 



Tres bonne demande. 






Boeuf inspecte 




14.00 


Veau 




18.00 


Mouton, chaque 




125 


LEGUMES 






Celeri, la douz. 


0.00 


1. 00 


Betteraves, le sac 


0.00 


0.90 


Carottes, la poche 


0.00 


1. 00 


Oignons Egyptiens, crate 


0.00 


2.50 


Navets, le sac 


0.00 


1. 00 


Panais, la poche 


0.00 


1. 00 


Patates, le sac de 90 lbs. 


0.00 


0.80 


Persil, la doz. 


0.25 


0.30 


Poireaux, la douz. 


0.20 


0.40 


Raifort, la lb. 


0.40 


0-45 


Salade de Montreal, doz. 


0.00 


0.50 


Haricots verts, panier 


0-35 


0.40 


Haricots jaunes, panier 


0-35 


0.40 


La caisse 


0.50 


0.75 



FRUITS VERTS 

Bananes, regime 0.00 2.50 

Jumbo o.OO 2.75 

Citrons Messine (300c) 0.00 3.50 

Oranges Navel 0.00 4.00 

Oranges Valence No 420 0.00 4.00 

Russette 0.00 5.00 

Spy 0.00 5.00 

Ben-Davis 0.00 3.50 

Pewaukee manquent 

Baldwin 0.00 4.50 

Greening 3.50 5.00 



Vol. XL VI— No 14. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



31 



Table Alphabetique des Annonces 



Assurance Mont-Royal .... 33 

Amatite Roofing 44 

Baker & Co. ( Walter) 16 

Banque de Montreal 36 

Banque d'Hochelaga 37 

Banque Nationale 36 

Banque Molson 37 

Banque Provinciale 36 

B61anger & Belanger 35 

Bowser, S F. & Co . . 7 

Brodeur, La Cie 57 

Brandratn Henderson Ltd.39-42 

British Colonial Fire Ass. .. 33 

Brodie & Harvie 16 

Canada Cement Co., Ltd. . . 48 

Canada Starch Co. Ltd 4 

Canada Life Assurance Co. . 33 

Canada Wire & Iron Goods. 44 

Canadian Poster Co 15 

Canadian Salt Co 11 

Charbon neau Klie 16 

Church & Dwight 10 

Cie Can. Prod. Agricoles. . . 12 
Cie d'Assurance Mutuelle 

du Commerce 33 

Cie. det Moulins du Nord 50 

Clark, Wm 17 

Chapin Stephens 44 

Connors, Bros 18 

Cottam Bart 34 

Coaillard Auguste 34 

Davis S. & Sons Ltd 66 

Desmarteau Alex 35 

Dewar's Whisky Couvert 

Dominion Belting Co Ltd . . 50 



Dom. CannersCo., Ltd.... 3 

Dom. Cartridge Co 43 

Double Claw Hammer Co. 47 

Dominion Roofing Co 40 

Douglas J. M. & Co 59 

Dupre" P. W. L& Cie 46 

Ecole Polytechnique 1 1 

Bsiuhart & Evans 32 

Ewing, S. H. & Sons 59 

Federal Life Assurance Co. 32 

Pels & Co 17 

Fontaine Henri 34 

Fortier Joseph 34 

Gagnon, P.-A 34 

Garand, Terroux & Cie 35 

Gendron Mfg. Co 49 

Genin, Trudeau & Cie 66 

GillettCo. Ltd., [E. W.] 18 

Gonthier & Midgley 34 

Grand Trunk Railway.... 9 

Gunn, Langlois & Cie 6 

Hubert L. H. & Cie 52 

Hotel New Victoria 34 

Houde, B. Co., Ltd 68 

Hudon, Hubert & Cie 13 

Hurteau, Williams & Cie . . 8 

Hutton Jas 40 

Imperial Tobacco 64 

Jonas & Co., Henri Couverture 2 

King Fr6d£ric 9 



Labrecque & Pellerin 5 

Lacaille, Gendreau & Cie.. 16 
Laporte, Martin & Cie, 

Limine Couvert 

La Pre>oyance 33 

La Sauvegarde 32 

Leslie & Co., A. C 40 

Liverpool & London & Globe 32 

Lufkin Rule Co 48 

Marion & Marion , ... 34 

Martin-Senour 42 

Materazzo A 34 

Mathieu (Cie J. L.) 10 

Vlatthews-Laing Co 9 

Maxwell &Sons (David) .. 47 

McArthur, A 44 

Metropolitan Life Ins. Co.. 32 

McGill Cutlery Co 34 

McLaren & Co. (D.K. ) . . . . 44 
Molson 's Ale...... .. . Couvert 

Montbriand, L. R 34 

Montreal-Canada Ass. Co. . 33 

Montreal Dairy Co 12 

Mooney Biscuit Mfg. Co.. 16 
Morrow Screw, Ltd,, The 

John 50 

Mott, John P. . & Co 35 

National Breweries 54 

Nova Scotia Steel Co 36 

O'SheaJ. P 40 

Oshawa Canning Co. (The) 6 

Pilkington Bros 44 

Pink Thos. Ltd 31 

Plouffe A. Melle 35 



Pret Immobilier Limite*e. . . 17 

Pr^voyants du Canada, (Les) 32 

Prevost & Bddard 34 

Quebec Steamship 46 

Rolland & Fils, J. B 34 

Rowat & Co 10 

Salada Tea 6 

Savage (The G. M.) 19 

Seagram, Jos. E 59 

Shurley & Dietrich 47 

Simonds Canada Saw Co. . . 53 
Smart Mfg. Co. (The Jas).. 49 
Soci^te" des Eaux Purgati- 
ves Riga it 

Stratford Mfg. Co 46 

St. Lawrence Sugar Co. ... 10 

Sun Life of Canada 33 

Theatre National 50 

Tippet & Co., A. P 9 

Union Life Ins. Co. t 48 

Union Mutual 33 

United Shoe Machinery Co. 

Ltd ;... 51 

Upton & Co. 1 The T.) 16 

Walker Hiram & Sons Ltd. 6a 

Western Ass. Co 32-36 

Wilks & Burnett 34 

Wilson Lawrence A. Co. Ltd 57 

Wiser J. P. & Sons Ltd ... . 57 

Young, B6dard & Eggleton 5 




Pans la Classe 

STANDARD, 



Nous faisons une sp^cialite* de toutes sortes d'Outils de Chantier, et nous 
pouvons ex^cuter vos commandes avec la plus grande promptitude. 

LES OUTILS DE CHANTIER DE 



fif 



PINK 



99 



Sont lea outils modeles dans chaque province du Canada, en Nouvelle 

Z&ande, en Australie, etc. ; la legerete\ la force et la durability 

se combinent en eux de maniere remarquable. 

En vente chez les Marchands de Ferronnerie en Cros et en Detail, 
dans tout le Dominion. 

Proeurez-vous le Catalogue et la liste dee Prix. 

THOS. PINK. Pembroke, Ontario. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEUjRS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



32 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 14. 



METROPOLITAN 

Life Assurance Co'y 
:-: of New-York :- 

(Compagnie a Ponds Social) 

Actlf $397,965,341.31 

Police* en Tigueur au 3: de- 

cembre 191a 12,837.042. 

Bn 1911, la compagnle a e- 

mis au Canada del poll- 

cei pour 32,185,993 

Bile a depose entre lei 

mains du Gouvernement 

Canadien et de fidei-com- 

mls canadiens, exclusive- 
men 1 pour les Canadiens, 

•nviron $16,000,000. 

II 7 a plus de 532.000 Canadiens assures 
dans la METROPOLITAN. 



WESTERN 

ASSURANCE CO. 

INCORPOREE EN 1861 

ACTIF, au-dela de - I3.284.179.93 

Bmremu Principal: TORON1 0, Out. 

Hon. Geo. A. Cox, President. 
W. R. Brock, Vice-President. 
W. B. Meikxb, Gerant-General. 
C. C. Foster, Secretaire. 
Saeeorsalc da Woatr«tal : 
61 RUE ST-PiERRE. 
Robt. Bickerdike, Gerant 



THE FEDERAL LIFE 

assurance co. 

Bureau-Chef : Hamilton Can. 
chiffres d'affaires 1912 



ACTIF AUGMENT^ DE 
SURPLUS REALISE 
ASSURANCE BN VIOUEUR 



1440,648.30 

$107,050.90 

i25.555.267-00 



C. L. SWEENEY. Gerant Provincial 
Montreal, Quebec. 



Telephone : Main 553 

ESINBART & EVANS 

Courtiers d'Assiirance 

Feu, Vie, Accident, Cambriolage, 

Bria de glaces, Automobiles, 

Reaponaabilite* des Fonctionnaires. 



Agents principaux pour : 

The Scottish Union & National Ins. Co. 

d'Edinbourg. 

German American Insurance Co. 

de New- York. 



Bureau : EDIFICE LAKE of the WOODS 
39 me St-Sacrement, 

MONTREAL. 



Assurances 

AVANTAGES DE LA SITUATION 
D'AGENTS D'ASSURANCE. 

L'homme qui consacre son temps a faire 
de la solicitation pour l'assurance-vie a 
autant d'avenir devant lui que l'homme 
qui se livre a tout autre genre d'affaires. 
II a aussi des avantages que n'ont pas les 
hommes d'autres professions. Tout d'a- 
bord, il est le maitre de son temps, et bien 
que les changements ne lui soient pas pro- 
fitables, il peut trouver facilement une si- 
tuation dans des etablissements financiers, 
qui le remunereront bien du travail qu'il 
accomplira. Si pour une raison quelcon- 
que— inclination, relations de famille, san- 
te, etc.,— il desire changer de residence, il 
peut trouver de l'emploi et etre bien ac- 
cueilli la ou il ira. L'agent d'assurance ne 
se trouve jamais sans emploi. 

Si pour cause de mauvaise sante, il lui 
est impossible de faire une journee com- 
plete de travail, il peut toujours rester en 
relations avec sa compagnie et s'assurer 
une compensation pour le travail effectue. 
L'avocat et le medecin doivent accepter 
les cas qui se presentent a eux. L'agent 
d'assurance peut aller voir la clientele 
quand il le juge a propos, et bien qu'il soit 
souvent oblige de se plier aux circonstan- 
ces, il est quand meme plus maitre de son 
temps que le medecin ou l'avocat. 

D'apres les contrats de la plupart des 
:ompagnies, l'agent qui n'a travaille que 
pendant quelques annees est sur de re- 
cevoir une indemnity annuelle pendant un 
certain nombre d'annees, quand meme il 
rompt volontairement son contrat. Cette 
indemnite profite a ses heritiers, s'il vient 
a mourir avant d'avoir recu le renouvelle- 
ment de sa commission pour le nombre 
d'annees prevu. Comparez cette situation 
a celle de l'homme de profession liberate, 
qui cesse de toucher des revenus des qu'il 
cesse de travailler. Les compensations 
relatives recues par l'agent d'assurance, le 
medecin et l'avocat, ne different pas beau- 
coup l'une de l'autre. Quelques-uns font 
une fortune en peu d'annees, le plus grand 
nombre gagne une bonne aisance; il y en 
a d'autres, dans chaque categorie, qui 
echouent et ne font que joindre les deux 
bouts. 

Quel genre de travail permettra a un 
homme de rendre plus de services au pu- 
blic? L'assurance-vie est la charite sans 
octentation, qui enrichit celui qui la fait, 
sans humilier celui qui la recoit. On peut 
etre fier de travailler pour une telle cause. 
^ Quand on compare la situaution de 
l'agent d'assurance sur la vie a celle du 
commergant, du manufacturier ou du cul- 
tivates, on constate une grande difference 
de conditions. Le premier n'a pas besoin 
de capital, tandis que les autres doivent 
posseder de l'argent ou en emprunter; 



ASSUREZ -VOCS 

DANS 

In $HUU€GJIRDe 



Ses Tauxsont aussi avantagaux 

que ceux de n'importe quelle 

compagnie. 

Ses police* sont plus liberal** 

que celles de n'importe quelle 

compagnie. 

Ses garantlaa sont *up*rl*u- 

raa & la generalit6 de celles des 

autres compagnies 

Le aagaaaa et I'axparlanaa de 

sa direction sont une garan- 

tie de succes pour les annees 

futures. 

Par-dessus tout, elle est one 

compagnie Ca na d lantia- 

Francalaa et ses capitaux res. 

tent dans la Province de 

Quebec pour le benefice des 

notraa. 



Slaga Soelal I 7 Place- 6' Arm** 
MONTRBAL 



la PARCE 
QUE 

2a PARCE 
QUE 

Sa PARCE 
QUE 

4a PARCE 
QUE 



So PARCE 
QUE 






LIVERPOOL 

AMD 

LONDON 

AMD 

Globe 



Snccnnalc an Canada, Bureau Chef a Montreal 
DIRECTEURS 

Sir Alexandre Lacoste.M. Chevalier, Ecr.,WiHiam 
Molson Macpherson, Ecr., T. J. Drummoad, Bar, 

J. Gardner Thompson, Gerant. 
J. W. Binnie, Assistant-Gerant. 



Les Prevoyants da Canada 

Assurance Fonda da Pension 
CAPITAL AUTORISE $600,000 

Aahatax daa Parts daa Prevoyants i 

Parce qne e'eat an placement sans 
pareil : 

Parce qne e'eat avec la plna petite 
prime, la plna gross rente ; 

Parce que e'eat la seule compagnie 
a "Fonda Social" falaant nne speciali- 
ty du Fonda de Pension. 

Bureau a Montreal i 

Chambre 22, 

Edifice "La Patrle" 

Bureau • Chel, 

85, rue Dalhousie, 

QUEBEC. 



Vol. XLVI— No 14. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



33 



Union Mutual Life Insurance 
Company, **£* 

FRED. E. RICHARDS, 
President. 



Valeur acceptee de Garanties Ca- 
nadlennes. detenues par le Gouver- 
nement F6d£ral pour la protection 
des Porteurs de Police, $1,206,576. 

Toutes les polices £mises avec 
Dlvidendes Annuels sur pakment 
de la prime annuelle de deuxieme 
tnnee. 

Ouverture exceptionnelle pour 
Agents dans la Province de Quebec 
et 1' Est d' Ontario. S'adresser a 

WALTER I. JOSEPH, Gerant. 
151 rue St-Jacques, MONTREAL. 



COMPACNIE 

MONTREAL - CANADA 

D'ASSURANCE CONTRE L'INCENDIE 

Fondeo en 1 869 

Telephone Bell Main 5381 

Aclif $557,885.95 

Re.erT« $193,071. 

Autre* Valeur* 

pauive* 20,68 



$213,759.19 
Surplus pour le* assures $344, 1 26. 76 

Bureau - Chef : 

No Rjs St- Jacques, 
MONTREAL. 
Ferd. Page, Gerant Provincial 



SUN LIFE of CANADA 

Actif $ 49> 6 °5.6i6.49 

Assurances en vignenr . . . . 182,732.420.00 

Ecrive* an Bureau Principal, Montreal, 
pour vous procurer la brochure intitulee 
•* Prospere et Progressive.* * 



dans l'un ou l'autre cas leur argent court 
un risque et est sujet aux pertes causees 
par la depression des affaires, la com- 
petition et beaucoup d'autres choses dont 
dependent le suoces ou l'insucces de l'in- 
dustriel ou du commergant beaucoup plus 
que le succes ou l'insucces de l'agent d'as- 
surance, qui n'a pas de capital place dans 
l'affaire dont il s'occupe. 

Que dire du travail relativement agrea- 
ble de l'agent d'assurance? Les conditions 
sont bien changees par rapport a ce 
qu'elles etaient autrefois. L'agent qui se 
respecte est respecte. II est considere a 
juste titre comme un aviseur lorsqu'un 
client desire proteger sa famille et se met- 
tre en surete, sur ses vieux jours. Bien 
qu'il soit forcement agressif dans son tra- 
vail, l'agent est plein de tact et de diplo- 
matic; il sait choisir le moment opportun 
pour pousser son client a agir ; on ne peut 
done pas l'accuser d'importuner les hom- 
ines a qui il s'adresse. II est dehors une 
grande partie de la journee, sa sante en 
beneficie materiellement. II frequente les 
citoyens de la meilleure classe, il n'a pas 
affaire au xhabitues des bars, aux joueurs 
ou aux personnes qui habitent les bas 
quartiers de la ville. II ne recherche que 
les hommes bien doues au moral et au 
physique. 

(d suivre) 



Ne 


faites d'economie 


qu'a 


bon 


escient Tout le monde 


peut 


{aire 


des economies, mais en 


{aire 


sans 


nuire 


aux recettes exige un 


cer- 


tain 


jugement 







l Assurance Mont- Royal 

(Compagnie Indipendante (Inceodie) 

Bureaux t 74 rue notre-Dame Oucst 

Coin St-Francois-Xavier, MONTREAL 

Rodolphe Forget, President. 
J. E. Clement. Jr. Gerant-G^neral 



Une Police dans la 

CANADA LIFE 

Devient une source de revenu. 
Police No. 35,407 Montant $5,000 

Age d'admission 35. 
Vie 20 versements Date, 30 avril 1884 

Total des primes payees $3,140. 
Profits payes en especes 

durant la periode de 

paiement des primes. - - - $729.10 
Profits pay£s en especes 

eu 1905 143.90 

Profits payes en especes 

en 1910 198.00 



$3,140.10 $1,071.00 
Cout exact jusqu'en 1910 • - 2,069.00 

Remarquez que depuis 1905, sans avoir 
eu a. payer d'autres primes, la police a 
donne un revenu progressil. 

CANADA LIFE ASSURANCE CO. 

Bureau Chef • TORONTO, Ont 



Ea Compapk d'fltwanet 
HUTUELLE DU COfiriERCE 

Contra I'lneendle 
Actlf eacedant • S6S0.000.00 

DEPOT AU GOUVERNEMENT 

en conformity avec la nouvelle Loi dea 

Assurances de Quebec, 8 Edouard VII, Chap. Sa. 

Buresu-Chet ; Ul rut Qlroutrd, St-ffy»clatk» 



Les Patrons sont responsables des Acci- 
dents qui arrivent a leurs Employes 

La Prevoyance 

Capital $500,000.00 

Assure les Patrons contre cette Res* 

ponsabilite 
Aussi : — Accidents, Maladies, Bris de 
Glace, Vol, Garantie de Fidelity des Em- 
ployes et Garantie de contra ts. 

Bureau Chef 

160 rue St Jacques, • Montreal 

Tel. Main 1626 



BRITISH COLONIAL 



FTIRE INSURANCE COMPANY 
EDIFICE ROYAL. 2 PLACE D'ARMES, 



MONTREAL. 



Depot au Gouvernement du Canada. Licenciee pour toutes les Provinces. Garantie des Assures $507,359.01. 

Agents demandes pour les districts non representes. 

President : Hon. C. E. DUBORD. Directeur et Secretaire : THEODORE MEUNIER. GeVant : H. W. THOMSON. 
Inspecteurs : B. A. CHARLEBOIS, Boite Postale 208, Montreal, Que\ GAVIN BROWNE, Jr., 51 rue Yonge, 
Toronto, Ont. R. T. BROWN, Regina, Sask. 



34 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 14. 



PATENf 



IDBTENUES PROMPTEMEMTJ 

Danatous les pays. Pour remeiguemeuts de 
mandex le Quid* da I'lnventeur qui icra envoy* 
gratis. •.• 

MARION * MARION, 3*>* rue „E2 lTe " U *' 
angle de la rue Ste-Catherine, Edifice de la 
daa i>ie de* <& irehaads. 



NEW VICTORIA HOTEL 

H. FONTAINE, PROPRIETAIRE 

gUEBEO 

L'H6tel dei commis-yoyageurs. 

Plan Americain. Taux, a partir de $*.5<>- 



JOSEPH FORTIES? 

Fabrieant-Papetier 

Atelier de Reglure, Reliure, Typo- 
graphic, Relief et Gauf rage. Fabri- 
cation de I,lvres de Comptabilitft. 
Formuleset fourniturcs de Bureau. 

210 rue Notre-Dame Ouest, 

(Angle de la me St-Pierre). Moktbbal. 



P.A.Ir* POVB OISHAUI eat le Cottam 
Seed" fabrique d'apres sii brevet*. Mar- 
ceaadiae de confianca ; rien ne peut I'appro- 
ckar comma valeur et comma popularity. 
Ches tout lea fourniaaeura en grot. 



L. R. MONTBRIANU 

Architecte et Mesurenr, 
210 Rue St-Andre Montreal. 



Residence 2922 St-Hubert 

A. MATERAZZO 

ALIAS 

A. MATRASSE 

Bmpaqueteur de Legumes 
Manufacture : 1349 rue Huntly, Montreal 



RASOIR "RADIUM" de 

H. BOKER & CO. 




Af 516 par lea ouvriera les plus habiles.tout 
experts dans leur partie JL,a matiere.la main 
d'ocu vre et le fini de ces Rasoirs sont parfaits ; 
chaque Rasoir est garanti durer la vie d'un 
homme, Demandez notrc Brochure Gratuite. 

"Some Pointers for Gentlemen who shave 

themselves". 

(Quelquea Indications pour lea homines 
quiserasent eux-memes). 

MoCILL CUTLERY Co., Regd 
Boite Postale, 580, • Montreal. 



Renseignements 

Commerciaux 



Changement de nom. 

Acton Vale — J. E. Archambault en 
voie de vendre a Magloire Martel, epice- 
ne et ferronnerie. 

Cessions. 

Cap Madeleine — L. N. Labrecque & 
Cie, magasin general. 

Montreal — Viau & Frere, mercerie. 
Montreal — Viau & Frere, mercerie. 

Fonds vendus. 

Dalhousie Station — Hubscher & Sa- 
lomon, magasin general. 

Master Craft (Enreg.), confection pour 
hommes; Sylvain Sauve, mercerie. 

Murray Bay — Edmond Langevin, epi- 
cene. 

Ste-Flavie Station — Nap. Lamontagne 
a Georges Bernier, magasin general. 

Dissolutions de societes. 

Montreal — La Societe de Construction 
Hochelaga; Petel & Roy, agents d'im- 
meubles; F. X. Robillard & Fils, entre- 
preneurs; Standard Suspender Co., O. L. 
Kerner continue sous la meme raison so- 
ciale. 

Sherbrooke — E. & L. Bourque Mills, 
G. N. Bourque continue sous la meme 
raison sociale. 

Montreal — Desautels & Frere, epicerie. 

St-Clement — Magloire Cote a Isidore 
April, magasin general. 

Scotstown — Elzear Bernier, epicerie. 

Quebec — Miles T. & A. De Paris, con- 
fection pour dames. 

Danville — Vilandre Freres, magasin 
general. 

Murray Bay — Edmond Langevin, epi- 
cerie, etc. 

Montreal — Bilodeau & Lorenger, 
agents d'immeubles; J. V. Calcutt (Enr.), 
toiles importees; K. & R. Realty Co., W. 
G. Rowell continue sous la meme raison 
sociale; T. A. Ivey, farines en gros; La 
Compagnie Generale d'Arbitrage. 

Montreal — J. V. Calcutt (Enreg), P. 
F. Calcutt continue sous la meme raison 
sociale; Lacroix & Semple, entrepre- 
neurs; Liberty Theatre Co., nouvel enre- 
gistrement, vues animees; Sparrow & 
Parrish, agents de manufacturiers, Mme 
F. Sparrow et J. E. Parrish continuent 
sous la meme raison sociale. 

Verdun — J. O. Hamelin & Cie, entre- 
preneurs. 

Abandon. 

Palmer Rapids — J. A. Proudfoot, ma- 
gasin general, abandon de la succursale 
de Trout Mills, Ont. 

Sherbrooke — A. J. Joyal, epicier, a 
abandonne les affaires. 

Nouvelle succursale. 



Terrebonne 
Canada. 



La Banque Royale du 

Deces. 

Quebec — Nap. Dussault, entrepreneur. 

Rock Island — P. Gilmore, hotelier. 
Nouveaux etablissements. 

Montreal — Amherst Motor Car Co.; 
A. A. Ayer Co., Ltd.; Boston Confection- 
ery, Jas. A. Lekas, confiseur; Briere & 
Frere, mecaniciens; Canadian Cereal & 
Flour Mills, Ltd.; Canada Roofing & 
Paving Co., Ltd.; Dominion House Fur- 
nishing Co.; Eldor Novelty Co.; Finan- 
cial Trust Co., Ltd.; Goodman's, merce- 
rie; Herscovitch & Sigal (Enreg.), mar- 



GEO. GONTHIER 

Expert Comptable et 
Audlteur 



H. E. MIDGLEY 

Comptable-Incorpore 



GONTHIER & MIDGLEY 

ComptabEss A Audlteur* 

103 RUE ST-FRS-XAVIER. 

T41*phone Adresse tglegraphique 

Main 2701-519 "Gontley" 



EN PUBLICATION 

Almanach Rolland 

Agricole, Commercial 

et des Families 

Quarante-Septieme Annie 

PRIX 

L'Exemplalre, - - 10 cts 
" par malle, - 14 " 

La douzaine, - 84 " 

Le cent, - - - $6.50 " 
Plus les frais de transport. 



Maison Fondee en 1I70 

AUQUSTE COUILLARD 

Importatbur dk 

Ferrooaerle et Qnlncaillerle, Verrea A 
Vitres, Pelnturea, Tftc. 

Speciality i Foelea de toutea aorta* 

Not. «3U A *S» rue St-PanI 
ToateS za et 14 St-Amable, XONTR8AX, 



La maiaon u'a pas de CommU-voyagenra et 
fait benificier aes clients de cette economic. At- 
tention tonte specials aux commandea par la 
malle. Messieurs les marchanda de la campagne 
aeront toujour! servis au plua baa priz dn 
march*. 



P. A. GAGNON 

Comptable Licenci6 

(Chartered Accountant) 

Chambre 818, 31 6,817 

Edifice Banque Quebee. 

11 Place d'Armea, MONTREAL. 

Telephone Bell Main «aia 



Arthur W.Wilks. Alexander Burnett 

WILKS & BURNETT 

Cempteblee, Audlteur*. Commlaaalraa peur 
toutea les Provlneee. 

Reglement d'affaires de Faillitei 

601 B&tisse Banque des Marchanda 

Telephone Bell Main 550a 
" Marchanda 849 



MONTRHAL 



EUGENE PREVOST RODOLPHE BEDARD 

PREVOST & BEDARD 

Comptab ea, 

Liquidators, 

Auditeura. 
Speciality : Reglement* de differenda 
57 Edifice Liverpool A London A Globe 

112 ST JACQUES 
BELL TEL. MAIN 105 MONTREAL, 



Vol. XLVI— No 14. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



*5 



Alex. Desmabteau 

Comptable, Auditeur 

SP£CIALITE ■ — Liquidation da FalHItas, 

Compromis Effactua. 

54,60, RUE NOTRE-DAME EST 

MONTREAL. 



TBI.. BELL, MAIN 1859 

BELANGER & BELANGER 

Notaires, Comptables et Commissaires 

TRUST & LOAN BUILDING. 

No 30 rua St-Jacquas, MONTREAL 

Argent a Preter a 4, 5 et 6% 



ELITE" 



GHOGOLAT « 

DBS EPICIUHS 
four tout* lea 

Besoins de la Cuisine 

Tablettes de X lb. 

Fabriqn6 par 

JOHN P. MOTT & CO., 

HALIFAX, N. E. 

J.A.TAYLOR, Agent, Montreal 



GARAND, TERROUX & GIE 

Banquiers et Courtiers 
48 rue Notre-Dame Oaest 

MONTREAL 



MEIXE A. PLOUFFE 

STENOCRAPHE-DACTYLOCRAPHE 

207 rue StJacques (Chambre 26) 

Traduction dans las daux langues. 

"Lettrescirculairesau 1,000 

Prix Speciaux". 

Tel. BELL MAIN 6409. 



Negociants rigoureusement honnetes, 
fabricants consciencieux, vous vendez a 
une clientele des marchandises d'une qua- 
lite exceptionnelle, pendant que des mil- 
liers d'acheteurs se plaignent de ne sa- 
voir ou trouver precisement les produits 
de choix que vons vendez. Faites-vous 
done connaitre. 



chands; W. H. Jackson Co. of Can., Ltd.; 
La Compagnie Edmond Sawyer, Ltd.; 
Montreal Dry Docks & Ship Repairing 
Co.. Ltd.; Montreal Hay Co.. Ltd.; A. C. 
Sperdakos & E., vues animees; Queen's 
Palace, vues animees; Mnfrs. Valves, 
etc.; Saw Mill Owners Sales Co. 

Verdun — C. Roussin & Co., mar- 
chands. 

Quebec — Lamontagne, Racine & Cie, 
fournitures pour chaussures; La Compa- 
gnie de Charbon Independante, Ltee; Oc- 
tave Plante & Cie, plombiers, etc.; De- 
lisle & Dion, thes, cafes, etc.; Nadeau & 
Cie, manufacturers; T. Matte Oiled 
Clothing Co., Ltd., Manfrs., vetements 
impermeables. 

St-Lambert — Lamarre & Ste-Marie, 
confiseurs. 

Verdun — Rosthery Electrical Head- 
quarters. 

Quebec Louis Bailer, de L. Bailer & 
Son, chareutiers. 

St-AUgustin — Frangois Rochon, fer- 
mier. 

En difficultes. 

Berthierville — David Lonn, epicier, 
demande du delai. 

St-Gabriel de Brandon — J. N. Soubha- 
ni, nouveautes, demande de cession. 

La Tuque — Moses Salomon, nouveau- 
tes, demande de cession. 

Fonds a vendre. 

Jonquieres Oscar Poitras, boulangerie. 

Montreal — Canada Auto & Taxi Co., 
vente le 12 avril; Di Acovo Angelo, epi- 
cene, vente le 9 avril. 

Ste-Anne des Monts — Geo. Lamonta- 
gne, magasin general, vente le 11 avril. 

St-Michel — L. P. Garon & Fils, hote- 
liers, annoncent leur commerce en vente. 

Reglement. 

Lie Verte — J. A. Cote paie plein mon- 
tant a ses creanciers, magasin general. 

Liquidation. 

Montreal — La Compagnie Nationale 
dTmmeubles Ltee, liquidation volontaire; 
J. E. Tremblay, J. A. Lapicrre et A. Al- 
lard, liquidateurs. 

Levis — R. E. Lefaivre a Can. Gen. & 
Shoe Machinery Co., Ltd. 

Montreal — Wilks & Bennett a Saml. 
Tarrante, perruquier. 

Quebec — A. F. C. Ross, de Montreal, 
et E. Trudel.de Quebec, a H. M. Price 
& Co., scierie. 

Verdun — N. St-Amour a A. E. Du- 
pras, boucrrerie. 

Montreal — E. F. Casey a Hill Flee. 
Switch Mfg. Co. 

Compromis. 

St-Pacome — Demetrius Pelletier, com- 
promis a 40 pour cent. 

Lamartine — ■ J. A. Lajoie, magasin ge- 
neral. 

Nouveaux etablissements. 

Danville — Alex. Roux & Co., Mnfrs. 

Montreal — Arel & Deslauriers, chaus- 
sures; H. Bazar, magasin general; Com- 
pagnie Generale d'Arbitrage: Consolid- 
ated Milk Co., Ltd.; Demers & Theroux, 
plombiers, etc.; J. P. Easton & Co., four- 
nitures pour bureaux, etc.; Favorite 
Tailoring Co.; W. J. T. Ivey, Fleurs en 
gros; La Corona Hotel Cigar Stand; A. 
E. Marcil & Co., costumes pour dames; 
E. Nicola & Co., nouveautes; Northwest 
Jobbing Co., nouveautes en gros; T. P. 
Oakes & Co., nouveautes; A. Routhier & 
Cie, huiles et peintures; Salubrite du Ca- 



nada, Manfrs. Valves, etc.; Singer Shoe 
Co.; Up-to-Date Hair Dressing Parlor; 
Webster & Sons, Ltd.; Zogayar & Tabah, 
billards. 

Richmond — J. E. Janelle & Cie, bou- 
langers. 

Sherbrooke — Alfred Dupuis (Enreg.), 
Mnfr. 

Verdun — Joseph Brodeur, entrepre- 
neur. 

Lachine — L'Epicerie a 20 pour cent 
d'Epargne. 

Montreal — E. Audet & Co., medeci- 
nes brevetees; Bouliane & Jalbert, Ltd.; 
Canadian Aeroplane Co.; Canadian 
School of Aviation; Commerce Publish- 
ing Co., Ltd.; J. O. Denis, quincaillerie; 
Epicerie Moderne, Gro.; La Compagnie 
de Chaussures Economique; La Compa- 
gnie des Produits Mona-Liza, medecines 
brevetees; Larocque & Freres, bouchers; 
Mile Lucille (Enreg.), modes; Montreal 
ship Chandlers (Enreg.); A. O. Patenau- 
de (Enreg.), epicerie; People Silver 
Mines, Ltd.; Petit Raymond & Co., 
agents d'immeubles; Philomene Prezeau, 
couvreur; Reigel & Langer, marchands; 
Roumanian Barber Shop and Supply Co.; 
Veede Co. 

Quebec — Maritime Optical Co.; P. & 
L. Dion, epicerie; Quebec Transfer Co. 
( Enreg.). 

St-Romuald — L. St-Hilaire, L. St- 
Hilaire & Fils, nouveautes, etc. 

Incendies. 

Magog — Gosselin & Paradis, epicerie. 
assures. 

Quebec — Adolphe Dombrowski, bou- 
cherie, assure. 



ACTES INSCRITS AU BUREAU 
D'ENREGISTREMENT A TROIS- 
RIVIERES DURANT LA SEMAINE 
TERMINEE LE 29 MARS 1913. 



Ventes. 

Ephrem Hamel a Severe Pellerin, Ste- 
Flore; Frederic Paquin a Fidele Rivard, 
Ste-Flore; Urgel Sylvestre a Henri Pel- 
lerin, Ste-Flore; Ferdinand Dupont a 
Masta'i Descoteaux, St-Boniface; Dame 
J. A. Bourassa a Masta'i Descoteaux, St- 
Boniface; Arthur Marineau a Vve C. 
Marcouiller, St-Elie; Narcisse Dupont a 
Thomas Lafontaine, St-Severe; Richard 
Parent a Treffle Hamelin, Trois-Rivie- 
res; Richard Parent a Emile Montam- 
bault, Trois-Rivieres; Antony Lamy a L. 
J. Dostaler, Grand'Mere; Theophile Dery 
a Dame L. Champigny, Grand'Mere; Jos. 
Deslauriers a Wilfrid Lacroix, Grand'- 
Mere; Evariste Gelinas a Adelard Ricard, 
St-Barnabe; J. A. Dufresne a. W. Sawyer, 
Shawinigan Falls; Phil. Guilbault a John 
Berthiaume, Grand'Mere; Alberic et Odi- 
na Pdanchette a Alcide Lebrun, Trois- 
Rivieres; Napoleon Desaulniers a J. Ar- 
thur Milot, Trois-Rivieres; J. Edmond 
Bellemare a Thomas Bellemare, Baie 
Shawinigan; Shaw. W. & P. Co. a Frank 
Buasparis, Shawinigan Falls; Shaw. W. 
& P. Co. a Edouard Geers. Shawinigan 
Falls; Napoleon Pellerin a Josephat Gre- 
nier, St-Elie; Gerard & Godin a The Do- 
minion Mfrs., Ltd., Trois-Rivieres; Ar- 
thur Malhiot a F. X. Bastien, Shawinigan 
Falls; Heroux, Jutras & Cie a The Bru- 
nelle Furnace Co., Yamachiche; Chs. Pa- 
ge a Arthur Milot, Trois-Rivieres; F. A. 

(A suivre a la page 53.) 



36 



LE PRIX C( >URANT, Vendredi, 4 Avril 191 3. 



Vol. XLVI— No 14. 



LABANQUE PR0VINC1ALE DU CANADA 

Sligo Central i 7 A 9 Placo d'Armea, Montreal, Can. 



Capital autori.e $2,000,000.00 

Capital pave at aurplua au 31 Decembre 1912 



$1,588,866.1 1 



Conaall d'Admlnlatratlon 1 President : M. H. I.APORTB, de Laporte 
Martin Sl Cie, Administrates Credit Foncier Franco-Canadien, 
Vice-President : M, W. P. CARSLEY, de la maison en gros Carsley 
Sons & Co. ; Honorable t. BEAUBIEN, Ex-ministre de l'Agriculture 
If G M BOSWORTH, Vice-President "Canadian Pacific Railway Co." 
M AtPHONSE RACINE, de la maison A Racine & Cie, marchands en 
■rot Montreal; M. I, J. O. BBAUCHEMIN, proprietaire de la Wbraine 
Beau'chemin Wee.; TANCREDE BIF.NVENU, Directeur-gerant ; J W. t,. 
FORGET, Inspecteur ; J. R.CHOQDET Assistant-Inspecteur ; AI.EX. 

"can^'uraT PrVsTdent : Honorable Sir ALEX. I.ACOSTE, Ex-Juge 
«n chef de la Cour d'Appel ; Docteur E. PERS1LUER LACHAPELt,E, 
Administrates du Credit Foncier Franco-Canadien ; M. CHEVALIER, 
Directeur-Gerant, Credit Foncier Franco-Canadien. 

60 Succurtales dans les Provincesde Quebec, Ontario, Nouveau Brunswick • 
Oocreapondanta a I'Etrangar : Etats-Unis : New-York Boston' 
Buffalo, Chicago ; Angleterre, Franoe, Allemagne, Autrtche, Italic. 



NOVA SCOTIA STEEL & GOAL GO. 



LIMITED 

MANUFACTURIERS 



ACIER en BARRES MARCHAND, MACHINERIE a 
ROUES, TRANSMISSIONS en ACIER COMPRIME 
POLI, TOLES D' ACIER jusqu'a48pcsde large, RAILS 
en "T" de 12, 18, 28 et 40 lbs a la verge ECLISSES, 
ESSIEUX DE CHARS DE CHEMINS DE FER. 

GROSSES PIECES DE FORGE. UNE SPEGIALITE 



Mines de Fer, Wabana, Terreneuve.— M i 

Hauts Fourneaux, Fours a Reverbere a Sydney Mines, 
N. E. — Laminoirs, Forges et Ateliers de Finissage 

a New Glasgow, N. E. 
Bnrean Principal : NEW GLASGOW, N. E. 



JBANQUE DM MONTREAL 

FONDEE EN 1817 — CONSTITUEE PAR AC TE DU PARLEMENT 

Capital tout paya $ 1 6,000,000.00 

Fonds da Reserve 16,000,00 0.00 

Profits non Partagaa 802,814.84 

Siege aoclal : MONTREA L. 

Bureau de* Dire ct eurs. — i-,e Ti£s Hon. X,ord Strathcona and Mount 
Royal, G.C.M.G., G.C.V.O., President Honoraire; R. B. Angus, President ; 
H.V.Meredith, Vice-President ; E. B. Greenshields, Sir Wm Macdonald, 
James Ross, Hon. Robert Mackay, Sir Thomas Shaughnessy, K. C. 
V.O.; David Morrice, C. R. Hosmer, A. Baumgarten, C. B. Gordon, H. R. 
Drummond, D. Forbes Angus. 

H. V. Meredith, Gerant-General ; A. Macnider, Insp. Chef et Surint. 
des Succursales, C. Sweeny, Surint. des Succ. de la Colomibie Anglaise ; 
A. D. Braithwaite, Surint. des Succ. de la Province d'Ontar o; F.J. Cock- 
burn, Surint. des Succ. de la Province de Quebec ; E. P. Winslow, Surint. 
des Succ. du Nord-Ouest. D. R. Clarke, Surint. des Succ. des Provinces 
Maritimes et de Terre-Neu ve. 

Succursales au Canada.— Dans toutes les principales cites et villes des 
provinces suivantes : Ontario, Quebec, Nouveau-Brunswick, He du Prince- 
Edouard, Nouvelle-Ecosse, Provinces du Nord-Ouest, Colombie Anglaise. 

Succursales en dehors du Canada. — Grande-Bretagne, Londres. 
Angleterre, 47 Threadneedle Street E.C.— Sir Frederic Williams-Taylor, 
ge>ant. 

Etats-Unis, New- York— R.Y. Hebden W. A. Bog. J. T. Molineux, agts 
64Wall Street. Chicago, Spokane, 

Terre-Neuve : St. John's, Birchy Cove, Grand Falls. 

Mexique. Mexique, D. P. 



LA BANQUE NATIONALE 

FONDEE EN 1860. 



Capital 
Reserve 



$2,000,000 
1,400,000 



Notre service de billets circulates pour les voyagenrs " Tra- 
vellers Cheques " a donne" satisfaction a tous nos clients ; nous 
invitons le public a se prevaloir des a vantages que nous offrons 

Notre bureau de Paris, 

HUB BOUDHBAC. 

14 RUE AUBER, 

esttres propice aux voyageurs canadiens qui visitent 1' Europe. 

Nous effect uons les virements de fonds, les collections, les pay- 
ments, les credits commerciaux en Europe, aux Etats-Unii 
et au Canada, aux plus bas tanx. 



Western Assurance Company 

FEU ET MARINE 

Incorporee A. D. 1851. 

BILAN AU ler JANVIER 1913 



Primes lncendie pour 1912 $2,064,363.51 

Primes Marine pour 1912 821,463.78 



Interets et locations 



Revenu Total . 

Pertes par incendie $1,C65,495.25 

Commission aux agents 431,322,05 

Taxes tegales 57,371.10 

Depenses generates 359,895.29 



Pertes Maritimes 
Commissions aux agents. 

Taxes le'gales 

Defenses generales 



$640,739,91 

94,173.47 

8,558.26 

86,816.13 



$1,914,083.69 



$2,885,827.29 
83,852.81 

$2,969,680.10 



830,287.77 



$ 2,744,371.46 







$ 225,308.64 


Actif total au 31 De"cembre 1912 




$3,372,408.89 


Pay£ pour pertes depuis l'organisation, plus de 




$56.000. 000.00 





Hon. Geo. A. Cox, President 
W. R. Brock, Vice-Pr^siden 
Robert Bickerdike, M. P. 
E. W. Cox 
D. B. Hanna 



BTJBEA.TJ DES DIRECTEURS 

John Hoskin, C.R., L.L.D. 

Alex. Laird 

Z. A. Lash, C.R., L.L.D. 

W. B. Meikle 

George A. Morrow 



Augustus Myers 

Frederic Nicholls 

.lames Kerr Osborne 

Col. Sir Henry Pellatt, C.V.O. 

E. R. Wood 



W. B. MEIKLE, Gerant-General. 



C. C. FOSTER, Secretaire. 



Vol. XLVI— No 14. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



37 



Finances 



LA WESTERN ASSURANCE COMPANY 



FEU J. P. MORGAN. 



Dans une autre page de cette edition, nous publions le 
rapport financier de la Western Assurance Company. Les 
conditions exceptionnelles de la temperature pendant l'an- 
nee 1912, ont ete la cause qu'un plus grand nombre de feux 
se sont produits. La presence de glaciers dans le nord de 
l'Atlantique a aussi augmente les risques maritimes. Heu- 
reusement que pendant les quatre derniers mois de l'annee, 
les conditions se sont ameliorees, ce qui a permis aux direc- 
teurs de cette compagnie de presenter a leur assemblee an- 
nuelle un rapport favorable. 

Le departement des incendies a encaisse des recettes au 
montant de $2,064,363.51. Les pertes causees par le feu se 
sont elevees a une moyenne de 51.61% des primes recues, 
comparativement a une moyenne de 57.33% pour l'annee 
191 1 tt 55-47% pour l'annee 1910. 



M. J. Pierpont Morgan, le roi de la finance est decede 
lundi dernier a Rome. M. Morgan etait un optimiste. Dans 
sa longue carriere de financier, controlant des ressources 
presque illimitees, il s'est acquis la reputation d'etre un 
homme cherchant toujours a aider, et nombreux sont ceux 
qui ont eu recours a lui dans les temps de crise et de diffi- 
cultes. II possedait la confiance des autres banquiers a un 
plus haut degre que tout autre homme en Amerique. Il a 
souvent dit que son meilleur actif etait sa reputation. M. 
Morgan fut l'un des principaux facteurs dans l'organisation 
de la United States Steel Corporation, qui est probablement 
la plus grande organisation du monde entier. Les differentes 
entreprises dans lesquelles il etait interesse sont suffisam- 
ment bien organisees que sa mort ne saurait les affecter et 
c'est ce qui explique qu'aucune reaction ne s'est produite 
sur ces valeurs a la Bourse. 



Le departement de l'assurance maritime n'a pas ete 
profitable pour le terme ecoule, mais il faut se rappeler que 
le nombre d'accidents maritimes a de beaucoup depasse ia 
moyenne pendant 1912. II est raisonnable d'esperer que ces 
conditions particulieres ne se repeteront pas tous les ans, 
car, autrement, le taux de l'assurance maritime devrait etre 
augmente. 

A tout considerer, le rapport de la Western est satisfai- 
sant. Il est a remarquer que les affaires canadiennes sont 
celles qui ont rapporte le plus de profits a la compagnie. 

Le bureau de direction de la Western Assurance Com- 
pany est compose d'hommes d'affaires les plus en vue au 
Canada, et ils ont fait preuve de sagesse dans leur adminis- 
tration. 



LE MARCHE MONETAIRE. 



La tension monetaire continue de peser sur le monde 
des affffaires. Il y a peu d'espoir de la voir s'attenuer avant 
la conclusion finale de la paix en Europe. Meme apres cet 
evenement, l'argent restera encore assez cher, vu que les 
nombreux Etats engages dans cette guerre auront besoin 
d'emprunter tout ce qu'ils pourront obtenir. Cette cherte 
persistante tendra peut-etre a ralentir l'activite economique 
generale, qui a depuis quelque temps sensiblement anticipe 
sur l'avenir et compte sur une consommation qui pourrait 
bien ne pas se developper aussi rapidement qu'on l'esperait. 



LA BANQUE MOLSON 

INCORPORBE EN 1855 

Bureau Principal, MONTREAL. 
CAPITAL paye 
FONDS DE RESERVE 



$4,700,000 
4,700,000 



JAMES ELLIOT, Carant-Ceneral 
SUCCURSALES DANS LA PROVINCE DE QUEBEC i 



Arthabasha 

Bedford 

Cowansville 

Chicoutimi 

Drummondrllle 

Fraaerrille et Riviere 

du Loup Station 
Knowlton 
Lacbine Locks 
Montreal-Rue St- 

Jacquei 



Rue Sainte-Catherine 
Avenues du Pare 

et Georges-Smile 
Maisonneuve — 
Market and Harbour- 
Cote des Neiges— 
C6te St-Paul 
Boulevard St-Laurent 
Saint-Henri— 
Pierreville 
Qutbec 



Richmond 

Roberval 

Sorel 

Salnt-Cesaire 

Sainte-Flavie Station 

Saint-Ours, Que. 

Sainte-Therese de 

Blainville 
Victoria vllle 
Ville St-Pierre 
Waterloo 
Berlin, Ont. 
85 Sueouraalea dans tout U Canada. 
Ageaces a tond res, Paris, Berlin et dans toutes les principales vi lies du 

moode. Emission dc Lettres de Credit pour le commerce et lettres 

eirculalres pour voyageurs. 



BANQUE D'HOCHELAGA 18741912 

Capital autorise $4,000,000 Capitalpaye $3.000 000 

Reserve 3.000,000 Total de l'Actif au-dela de 30 000,000 

DIRECTEURS : M. J.A. Vaillancourt, President ; Hon. F.L.Beique.C.k. 
Vice-President ; A. Turcotte, Ecr., N. H. Lemay. Ecr. Hon. J. M. Wilson, 
Col. C. A. Smart. A A. Larocque, F. G. Leduc, Gerant ; Beaudry Leman, 
Surintendant des Agences; P. A. Lavallee. Asssistant-Gerant ; Yvon La- 
marre, Inspecteur. Bureau Principal— Montreal 
BUREAUX DE QUART1ERS 



Ave. Mont-Royal 

(coinSt-Denis) 
Ave. Mont-Royal 

(Coin de Lanaudiere) 
Rue Ste-Catherine, Est 
RueSte-Catherine, centre St-Viateur 
Hochelaga 



Longue Pointe 
Maisonneuve 
Pointe St-Charles 
St-Bdouard 
St-Henri 



Villeray 

Verdun (pres Montreal) 

Viauville(pres Montreal 

DeLorimier 
Quartier Emard 

RueNotre-Dam, Ouest. 
Longue-Pointee 



Berthierville, P. Q. 
Bdmontan, Alta 
Fournier, Ont. 
JoMette P. Q. 
Lachiae, P. Q. 
Laprairie, P. Q. 
L'Assomption, P. Q. 
Longueuil, P.Q. 
Louiseville, P.Q. 



St-Jscques l'Achigan.Q. 



Quartier Launer 
SUCCURSALES 

Mont-Laurier, P.Q. 

Quebec, P. Q. 

St-Rochde Quebec, P.Q. St-Jerome, P. Q. 

Sorel, P. Q, St-Pierre Man. 

Sherbrooke, P. Q. Trois-Rividres, P.Q. 

Ste-Genevieve Valleyfield, P. Q. 

de Pierrefonds, P.Q. Vankleek Hill, Ont. 

St Boniface, Man. Winnipeg, Man. 

St Hyacinthe, P. Q. 
Bmet des Lettres de Credit Circulates pour les Toyageurs, psyablee 
dans toutes les parties du monde ; ouvre des credtis commerciaux : achets 
des traites sur les pays Strangers; vend des cheques et fait des paieraents 
teKgraphiques sur les principales villes dn monde. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



38 



LE PRIX COL'RANT, \cndrcdi, 4 Avril 1913. 



Vol. XL VI— Xo 14. 



INFORMATIONS FINANCIEEES 



Actioni Ordinaires et Actions Prlvllegites 



Capital pay£ 



Pair dei Actloni 



I Tsui du der 
nierDlvldende 



Derniere cote 



BANQUES 

Banque de Montrdal ... 

Banque du Nouveau-Brnnswick . 
Banque de Quebec 



Banque de la Nouvelle-Ecosse 

Banque de Toronto 

Banque Molson 

Banque Nationale 

Banque des Marchands du Canada 

Banque Provinciale 

Banque Union du Canada 

Banque Canadienne du Commerce 

Banque Royale du Canada 

Banque d'Hochelaga 

Banque d'Ottawa 

Banque Imp6riale du Canada 

Banque Internationale du Canada 

CHEMINS DE FER 

Canadian Pacific Railway (Ordinaires) 

Duluth S.S & A Railway (Ordinaires) 

do do do (PrdfeVe-tielles) 

Minn. St. Paul & Soo Railway (Ordinaires) 

do do do (Pr6feVentielles) . 

TRAMWAYS ELECTRIQUES 

D etroit United Railway 

D uluth Superior Traction 

Halifax Electric Railway 

Havana Electric Railway (Ordinaires) 

do do do (Pr£f£re:itielles) 

Illinois Traction ( Ordinaires ) 

do do ( Pr 6i eVentielles) 

Mexican Light & Power (Ordinaires) 

do do do (Pr6f6rentielles) 

Montreal Street Railway) 

Porto Rico Railway 

Quebec Railway, Light & Power 

St. John Railway ... 

Sao Paulo Tram., Light & Power 

Toledo Railway & Light 

Toronto Railway 

Tri-City Railway & Light (Ordinaires) 

do do do (Pr6f6rentielles) 

Twin City Rapid Transit ( Ordinaires) 

do do do (Pr£fe>entielles) 

Winnipeg Electric Street Railway 

VALEURS INDUSTRIELLES 

Canadian Car & Foundry (Ordinaires) 

do do do (Pr6fe>entielles) 

Canada Cement ( Ordinaires) 

do do (Pr£f6rentielles) 

Canadian Converters 

Dominion Steel Co 

Dominion Textile Co. ( Ordinaires) 

do do (Pr£f£rentielles) 

Lake of the Woods Milling Co. (Ordinaires) 

do do do (Pr6f£rentielles). 
Montreal Cottons Ltd (Ordinaires) 

do do do ( Pr6f erentielles ) 

Nova Scotia Steel & Coal (Ordinaires) 

do do do (Pr6fe>entielles) 

Ogilvie Flour Mills Co. (Ordinaires) 

do do do ( Pr6f£rentielles) 

Penmans, Limited (Ordinaires) 

do do (Pre76rentielles) 

DIVERS 

Bsll Telephone Co 

Mackay Companies (Ordinaires) 

do do (Pr6fe>entielles) 

Montreal Light, Heat & Power 

Montreal Telegraph 

Ottawa Light, Heat & Power Co 

Richelieu & Ontario Navigation Co 

Shawinigan Water & Power Co 

M ICS 

C own Reserve 

I ->t «r national Coal Mining ( <~>r«Hnalre«) 

do Ao " ■-■• ■— "Hriu«) 



|i5,975.22o 
1,000,000 
2,500,000 

3,998,460 

4,941,455 
4,700,000 
2,000,000 

6,547,159 
1,000,000 

4,952,190 
15,000 000 
7,661,060 
2,885,340 
3,500,000 
6,000,000 
1,320,439 

180,000,000 
12,000,000 
10,000,000 
20,832,000 
10,416,000 

12,500,000 
3,500,000 
1,400,000 
7,500,000 
5,000,000 
9,564,000 
5,000,600 

13,585,000 
2,400,000 

10, 00c, 000 

3,000,000 

9,300,500 

800,000 

10,000,000 

12,000,000 
8,000,000 
9,000,000 
2.825,000 

20,100,000 
3,000,000 
6,000,000 

3,500,000 

5,000,000 

13,500,000 

10,500,000 

i,733,5oo 

35,000,000 

5,000,000 

1,859,030 

2,100,000 

1,500,000 

3,000,000 



6,000,000 
1,030,000 
2,500,000 
2,000,000 
2,150,600 
1,075,000 

12,500,000 

50,000 

50,000,000 

17,000,000 

2,000,000 

i,5",5oo 

3,132,000 

7,000,000 

1,999,957 
500,000 

1IQ.70* 



f l6,OOO,OO0 
1,790,000 
1,250,000 

7,497,412 
5,941,455 
4,700,000 
1,400,000 
5,400,000 
500,000 
3,076,095 
12,500,000 
8,607,166 
2,650,000 
4,000,000 
6,000,000 



Debentures 
146,283,497 



21,887,000 

2,500,000 

600,000 



24,957,813 



4,420,000 
2,941,500 
8,654,400 



6,000,000 

13,257,000 

3,992,326 



8,068,000 
19,503,000 



5,578,000 



3,500,000 
5,OCO,030 

474,000 



3,040,275 



1,000,000 
500,000 



6,000,000 

457,263 



2,000,000 



3,649,000 



10,107,000 
100,000 
730,000 

1,123,573 

5,000,000 



1 100. 00 
100.00 
100.00 

100.00 

100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 

50.00 

100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 

100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 

100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
I 00 . 00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 

100.00 
100.00 
100.00 
100.00 

I 00 . 00 

100.00 
100.00 
100.00 
100 00 
100.00 
100.00 



100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
5.00 

100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 

1. 00 
100.00 

100.00 



10% 

13% 

7% 

14% 

life 

life 

8fe 

lofe 

6% 

Sfe 

lofe 

12% 

9f> 
life 
12fe 



lofe 



7% 
7fo 

5% 
Sf* 
7% 



6fe 



6% 

Afe 

7% 

lofe 



6% 
lofe 



6fe 
6fe 

7% 
lofe 

8% 
7% 



7% 



Afe 
6% 
7% 
8fe 
7% 
8% 



5% 
*% 
8% 

7% 
4% 
6% 

8% 
5% 
4% 
8% 
8% 
6* 

4% 

60% 
7% 



235 

274 x D 

125 x D 

x R 

259 
210 
197 x I 
138 
190 

150 
214 
220 
152 x B 
211 
226 



228 x D 



130 x D 
156 



75 



160 



oo^xD 
73^ 



70 
I7& 



260 

x 33 x D 



104 



208 

74 
no 

27X 

9i 

45 

.SOJ^xD 

82 x D 

102 

131 

120 

60 

103 

75 
122 
119 
120 

54# 

83 

i43^xD 

80 

66 

218 

140 

179 x D 

109 

130 

3-73 



Au I 
avril 



237 
274 x D 
123 x D 

x R 
265 x D 

210 

199 x n 

138 

190 

150 

2:0 

221 

153 x R 
211 
226 



237>4*D 



137KXD 
156 



76% 



160 



92 x D 

76^ 



66% 
18'X 



260 



105 K 



211 x D 

78 

112 
28 
9i 

46^ 
53^ 
85* 

loo 

135 
120 

58^ 
102* 

81 
122 
124 
120 

S6tf 

82 

148 x D 
83# 
68 
229 
*39 
179^ 
"6# 

'33* 
3.80 



Vol. XL VI— Xo 14. 



LE PRIX COURAXT, Vendrcdi, 4 Avril 1913. 



3 Q 



L'ASSEMBLEE GENERALE AN1MUELLE DE 

Brandram - Henderson, Limited 

a eu lieu a Halifax, le 27 FeVrier. Les directeurs sortant de charge furent tous rdeUus. 
Ci-suiventle Bilan Financier et le Rapport des Directeurs pour l'anne'e terminer le 30 Novembre 1912: 



Etat general de l'Actif et du Passif au 
30 Novembre 1912 

ACTIF 

Immeubles, Edifices, Usines et 

Outillage, Clientele, Droits 

de brevets, etc $1,576,378.46 

Compte des placements 3,745.00 

Stock de marchandises 327,448,38 

Assurances, Taxes, etc., payees 

d'avance 2,970.20 

Comptes Recevables 119,073.44 

Billets Recevables 1,934,90 

Especes en mains et en Ban- 

ques 1,620,32 



PASSIF 



Capital-Actions, Ordinaire. . . 
Capital-Actions, Privil6gie\ . 

Obligations 

Fonds de Reserve de Rachat 
Obligations, Compte des Pri- 
mes 

Emprunts a la Banque 

Billets Payables 

Comptes Payables 

Compte des Profits et Pertes 



$ 970.000.00 

220,000.00 

455,300.00 

44,700.00 

1,456,67 
220,000.00 

1,799.19 
49,532 19 
70,382.65 



Compte des Profits et Pertes pour Tan- 
nee terminee le 30 Novembre 1912. 

CR. 



Par Balance reportee le ler 

D^cenibre 1911 

Par Profits Bruts 



$ 34,411 T8 
123,007 27 



$2,033,17070 $2. 033, 170,^0 
Montreal 27 Janvier 1913. Audite" et V<§rifiie" 



$ 157,418,35 

DR. 

A int&ets sur obligations.... $ 26,844 11 

A Dividende sur actions pri- 

vil^gi^es 15,400,00 

A compte des int^rets gdn£- 

raux 18,204,44 

A Defenses g6ne"rales, hono- 

raires des Directeurs, etc.. 2,618,28 

A salaires 8,000,90 

A Fonds d'amortissement... . 12,500.00 

A comptes douteux, deduc- 
tion 3,468,87 

$ 87,035.70 

Balance au credit au 30 No- 
vembre 1912 $ 70,382.65 

1 P. S. ROSS & SONS, Comptables Licencies. 



RAPPORT DES DIRECTEURS 

AUX ACTIONNAIRES DE BRANDRAM-HENDERSON, LIMITED :— 

VOS Directeurs ont 1'honneur de vous soumettre Ieur Sixieine Rapport Annuel, un 6tat de l'Actif et du Passif 
et un extrait du compte des Profits et Pertes pour l'annee termini le 30 Novembre 1912. 
Les profits bruts de l'annee sesont eleves a $123,007.27, ce qui, avec la balance de $34,411.08 reported 
de l'ann»e prec&lente, forme un total de $157,418.35 au cieditdu compte des Profits et Pertes. De ce total, 
la somme de $7l,06d.83 a 6t6 d^bouvsde en inte>ets sur les obligations, dividendes sur les Actions Privilegides, InteVets 
aux banque-, defenses du Bureau-Chef, honoraires aux directeurs, etc.. et une autre somme de $12,500.00 a efe portee 
au Fonds d'Amortissement. Deduction faite de $3,408,87 pour les Comptes Incertains, il reste une balance de$70,382.65. 

Les directeurs ont declare un dividende de 24 '( % sur l'Action Piivil£gi£e de la Compagnie au montant de 
$53,533 34. payable le ler Mars 1913 aux actionnaires privilegi^s insciits aux re\gistres le 31 Janvier 1913. L'action 
privildgi^e est cumulative a 7%, et ce dividende repr£sente7% pour l'annee terminee le 3d Novembre 1912 et tous les 
dividendes ante>ieurs non payes sur le capital-actions privil^gid depuis la formation de la Compagnie. 

Des $280,000. d'Actions Privilegie"es du Tre"sor, vos Directeurs ont decide d'en emettre $130,000. Ceci devra 
contribuer a augmenter les facility d'exploitation des deux Departements du Plomb et des Peintures, tout en 
ajoutant $90,000. additionnels au capital actif. 

Durant la derniere anne"e £coul£e, le commerce a 6t6 satisfaisant et la demande pour tous nos produits a £te" 
bonne. 

Le total de nos ventes accu-e une augmentation de 26% sur l'annee derniere. 

Nos ventes de Blanc de Plomb ont atteint 3,000 tonnes et, comme nous n'avions que tres peu de stock en mains 
au commencement de l'annee, nos usines ont du fonctionner a leur pleine capacity pour r^pondre a la demande. 

Dans l'anticipation d'un plus gros chiffre d'affaires durant l'anne'e 1913, nous e"tablissons une nouvelle usine 
et des machines supplementaires qui permettront d'augmenter de 35 % le rendement de Banc de Plomb. Nous 
comptons sur un march£ ouvert pour l'^coulement de cette augmentation de production. 

Les succursales des Provinces Maritimes ont joui d'une ann£e exceptionnelle. Tant comme ventes que comme 
profits, elles constatent une forte augmentation sur l'annee pre^dente. 

II a fallu augmenter les facility de fabrication des Vernis et Peintures, et nor.sles avons augmente'es. 

Les affaires des succursales de Toronto et de Winnipeg montrent une grosse augmentation sur l'annee derniere 
et nous comptons que ces Succursales de"montreront un profit pour la pr^sente annee fiscale. 

L'annee £coule"e a 6t6 sati^faisante pour le D^partement des Peintures a Montreal. Les ventes ont augments 
conside>ablement et les profits ont 6t6 satisfaisants. Dans ce ddpartement aussi nous avons install^ de nouvelles 
machines et agrandi le local afin de rdpondre a la rapide augmentation des affaires. 

Le tout humblement soumis, De la part des Directeurs. 

Halifax, le 7 FeVrier 1913. JOSEPH R. HENDERSON, President. 



40 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 14. 





SflGHiZ 111 Bit 




CONSTRUCTEURS 


nous avons un sfOGk considerable 

DE CLACES EPAISSES (Plate 
Glass) polies, brutes et raydes. 

De VERRE DOUBLE et SIMPLE 

a la caisse ou tiille' de grandeur. 

De verre Cath£drale uni et de tou- 
tes sortes de verns graves. 




ENTREPRENEURS 


CLACES BISEAUTEES, 
VITRES PLOMBEES, 
VITRES de portes ORNEMEN- 
TEES. 

MIROIRS unis et biseaut^s. 
VERRE ARME, etc., etc. 




MARCHANDS A 


Enfin toutes les sortes et toutes les 
epaisseurs de vitres, et comme nous 
faisons le commerce du verre ex- 
clusivement, nous pouvons vous of- 
frir des prix tres avantageux et un 
service de premier ordre. 






PRIX SPECIAUX au commerce 
sur toutes vilres avec dessins. 




J. P. 


O'SHEA & CIE 


Angle des rues 

STE-AGATHE et PERF 

Tel. Bell, E.t 430 et 


gg» MONTREAL 



Toles Galvanisees 

"Queen's Head" ! 

Le type du genre depuis un demi-siede. 
Jamais egalees comme qualite. 




CANADA 



A. C. LESLIE & CO., LIMITED. 

MONTREAL 



JOSEPH RODCERS & SONS, L!5!!™ 



Sheffield, Aug. 

Evitez les imitations de notre 

COUTELLERIE, 

en vous assurant que cette MARQUE 
EXACTS se trouve sur chaque lame. 

Seule Ag ents poor le Canada : 

JAMES HUTTON & CO., Montreal. 






j.ftY $3.00 PER Hod 
l«8 SQUARE FHT 




ggBEgpP 

■Time- Defying fnk. 
£wty Absoluthv 
E?*o Coal Ta» Is 

''■* lot FUt or Stu* »o 



Gw*RMfuuMu«fci<nt (( 

•no" caw siw IMO^-'* 



M. LE MHReHANO 



Ne laissez pas vos clients compromettre la securite de leurs proprietes 
par I'emploi d'un Materiel a Toitures inferieur qui n'a de recommandable que 
son bon marche. "WHALE HIDE", voila ce que devraient etre les autres 
Materiaux a Toitures. II est strictement de QUALITE. II n'a surement pas de 
Superieurs. II est de beaucoup meilleur marche que ses EGAUX, mais un peu 
plus cher que ses INFERIEURS. 

Nous sommes la seule et unique Compagnie Manufacturiere de Materiel 
a Toitures du Canada capable d'etablir un Prix de Vente en Detail du Materiel 
a Toitures. 
NOS MARCHANDS REALISENT $1.00 DE PROFIT PAR CARRE. 

Nous ne confions la vente du "WHILE HIDE" 
qu'a Un Seul Marchand dans chaque ville. 

II nous faut un marchand dans chacune des 
villes de votre province. 



Dominion Roofing' Co., Limited 

TORONTO, ONT. 

Wm. CRAY SONS & CAMPBELL, Distributeurs pour la Province 
de Quebec, Montreal, 421 Rue Selby. 




WHALE -HIDE 




EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



Vol. XLVI— No 14. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



41 



Ferronnerie, Quincaillerie, Peinture 
Materiaux de Construction, Etc. 




M 




LE RABOT STANLEY "45". 



Ce produit bien connu de la Stanley- 
Rule & Level Company, de New-Britain, 
Connecticut, se passe de presentation au 
commerce de ferronnerie en general; mais 
il est possible que, a cause de l'augmenta- 
tion constante des lignes que les mar- 
chands sont forces de tenir, ils aient per- 
du de vue cet outil reellement remarqua- 
ble. 

Le Stanley "45" incorpore sept rabots 
en un seal, sous une forme compacte et 
pratique. 

i° A rainures ordinaires et rainures 
de centre. 

2 Charrue. 

3° De. 

4° A rabattre et a astragales. 

5° Rabot a appareillage. 

6° Rabot a chassis. 

7° Rabot a fendre. 

Si vous considerez que pour le prix 
d'un seul rabot vous pouvez vous en pro- 
curer "sept'', vous vous rendrez vite comp- 
te de la valeur d'un tel outil. De plus, si 
le rabot "45" ne combine que sept types 
distincts, il s'accommode de fers de diffe- 
Tentes largeurs, de sorte que, en realite, il 
tient lieu de beaucoup plus de sept rabots. 

Avec chaque rabot, nous fournissons 
dix fers Charrue et De, sept outils a 
rainures. un Couteau a Astragales, un ou- 
til a Chassis, un outil d'Appareillage et 
un outil a Fendre — vingt-et-un fers dis- 
tincts — tous illustres dans la vignette ci- 
contre. 

Toutes les parties metalliques du rabot 
sont solidement nickelees et le manche, la 



poignee et les autres parties en bois sont 
taillees dans le meilleur bois de rose. 

Le Rabot, accompagne de ses vingt-un 
fers, est empaquete dans une tres jolie 
boite en acier. 

Les charpentiers et autres ouvriers en 
bois savent depuis longtemps que ce rabot 
est l'un des outils les plus utiles de leur 
coffre, et vous ne manquerez pas d'en 
trouver un en la possession de tous les ou- 
vriers modernes. 

Ce n'est pas un outil complique et, en 
peu de temps, on se familiarise a son 
usage. 

Les manufacturiers ont prepare une 
brochure de douze pages, tres attrayante 
et qui contient une description detaillee 
de l'outil ainsi que les instructions 'com- 
pletes relatives a son emploi. Ils saisiront 
toute occasion de vous en envoyer pour 
les distribuer parlni la clientele. 



HARDWARE & METAL. 



Nous accusons reception du numero 
special du printemps de "Hardware and 
Metal", de Toronto. La gravure de la 
couverture, en trois couleurs, represente 
l'arrivee des immigrants anglais dans une 
ville de l'Ouest du Canada. Le titre est 
"Their new home". Le numero special con- 
tient 278 pages de matiere a lire et d'an- 
nonces, ce qui demontre la force et la vi- 
gueur des journaux de commerce. Nous 
felicitons sincerement notre confrere. 



FEU M. GEO.-H. PEDLAR. 



M. Geo.-H. Pedlar, survenue la semaine 
derniere. M. Geo.-H. Pedlar etait presi- 
dent de The Pedlar People, Limited, ma- 
nufacturiers de tole, a Oshawa, Ont. Le 
defunt avait passe la journee a son bu- 
reau comme dTiabitude et avait meme fait 
des arrangements pour se rendre a Chica- 
go le lendemain. 

M. Geo.-H. Pedlar etait age de soixante 
et dix ans. Depuis au-dela d'un demi-sie- 
cle il etait etabli a Oshawea. En 1892 il 
fonda la maison The Pedlar Metal Roofing 
Co. qui a des bureaux a Toronto, Mont- 
real, Ottawa, London, Chatham, Winnipeg 
et Vancouver. 



LES FIXTURES ELECTRIQUES. 



Maintenant que l'electricite est generale- 
ment employee de preference a tout autre 
systeme d'eclairage, et a une tendance a 
generaliser l'usage de certains ustensils de 
cuisine, etc., il est surprenant de constater 
qu'un nombre tres restreint de marchands 
de ferronnerie a porte une attention spe- 
ciale a cette ligne de marchandise, qui ce- 
pendant offre des profits beaucoup plus 
rcmunerateurs que nombre d'autres arti- 
cles. En plus, ces articles sont tres at- 
trayants et faciles a disposer. Rendez- 
vous compte par vous-meme de l'attention 
qui est portee aux vitrines ou ces mar- 
chandises sont exposees. 

II y a la, il nous semble, une belle oc- 
casion d'affaires pour une foule de mar- 
chands de ferronnerie. 



LA SAISON D'ACTIVITE. 



Nous regrettons d'apprendre la mort de 



La saison d'activite pour le detaillant en 
ferronnerie est sur le point de commen- 
ces Le printemps est en quelque sorte 
pour le detaillant en ferronnerie, ce que 
la saison des fetes est pour le marchand 
de jouets ou de nouveautes. Une de- 
mande tres active se produit pour presque 
tous les articles de ferronnerie et neces- 
sairement le total des ventes est aug- 
ments en consequence. La saison du 
printemp etant la plus importante pour 
le detaillant en ferronnerie, il doit done 
faire des efforts pour attirer chez lui la 
clientele qui lui permettra de realiser des 
profits. 

Malgre que certains prophetes de 
malheur se plaisent a annoncer que les 
jours ensoleilles du printemps ne nous 
arriveront pas avant une date assez recu- 

(A suivre a la page 50) 



42 



LE PRIX C( )URANT J Vendredi, 4 Avril 1913. 



Vol. XL VI— No- 14. 



WE 



mm 



Travaillez pour le profit, Monsieur 
le Marchand, aussi ardeinment qu'il 
vous plaira - le profit est necessai- 
re — mais soyez sur de ne pas sacri- 
fier la qualite pour faire un petit 
gain suppl^mentaire; vous pourriez 
ainsi miner votre reputation. Main- 
tenez votre reputation au dessus de 
tout reproche en vendant u n e 
bonne peinture et vous obtien- 
drez le bou profit qu'une bonne 
peinture procure toujours. 

La Peinture MARTIN-SENOUR 



f o 



€ 



-"**■ 



&&■■■ 





- .r*J; 






«(" i-. ■ - y*s£', ■■■■ 




¥--:■' ■ ■ *■'■ 8j£ 


>:-' •\:'A-^r 


V; ':'-•-. ''■ '.-^t^'K 1 '- 






Xtf*'r-'' 


mm 


\> V -' 


■ t*§s 


%: ; " 


?$m 


lj&ciC 


' ' '-'*a 




Wm 



PURE AU 100,% 

*st la bDiti? peinture qui vous rapp jrtera le bon profit. Votre reputation tt 
vos affaires s'amelioreront avecchaque canistre que vous vendrez. 

Morale : Prenez l'Agence pour les Ventes — puis donnez uns bonne impulsion 
3 la vente de la Bonne Peinture et obteaez le bon profit. La Peinture Martin-Senour 
vous attirera de fortes affaires. 

Ecrivezaujourd'hui meme— dites que vous desirez avoir l'Agence— nous vous indi. 
querons comment faire pour l'obtenir et nous vous aiderons a faire le bon profit. 

The MAHTIN-SENOUE Co., limited. 

Las Pionnisrs da I'lndustris dss Peinturas.Puras. 
MONTREAL. TORONTO. 



..Sir 



CHICAGO 






& 



* 



&- :c ^# 






\^0m 



IL NE RESTE PLUS GUERE DE TEMPS 

La question de savoir quels benefices vous ferez ce printemps sur les peintures a. aujourd'hui, 
autant D'URGENCE que ^IMPORTANCE 
Une idee : 

Ecrivez a TOUS les bons fabricants de peintures. Demandez-leur de vous dire clairement 
ce qu'ils se proposent de vous offrir. Si l'avantage que nous avons, d'etre les SEULS au Canada 
qui corrodons et broyons notre propre blanc de plomb, n'a aucune signification pour vous, 
cette comparaison vous permettra, du moins, de vous RENDRE COMPTE. 
Et, pesant avec soin les faits places sous vos yeux, vous serez a meme de juger si, oui ou non, 
notre systeme de ventes, avec ses ramifications multiples, ne vous aidera pas a gagner 
quelques dollars de plus. 

Vous savez que le printemps s'en vient rapidement. Le coupon ci dessous est a votre inten- 
tion. Servez-vous en tout de suite. 




Je desire un etat clair de votre proposition d'une agence exclusive de peinture. Je ne veux qu'examiner 
et comparer, pas davantage. Je ne m'engage absolument a rien de plus. 



NOM 



ADRESSE 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



Vol. XLV-I— No 14. 



LE PRIX COURANT, Veftdredi, 4 Avril 1913 



(Ferronnerie) Marche de Montreal 



LA SITUATION. 

Le marche de Montreal se maintient 
en grande activite et sans changements 
de prix notables. Les articles entrant 
dans la construction sont tres fermes et 
en grande demande. Toutes les lignes 
d'ete se vendent bien et les marchands 
de gros regoivent deja des commandes 
pour l'hiver prochain. 

La perception est encore assez diffi- 
cile a faire, mais il y a line bonne ame- 
lioration. 

Tous les articles d'usage domestique 
sont favorises; laveuses, tordeuses, ha- 
choirs, machines a battre les tapis, net- 
toyeurs au vacuum, tout est en grande 
demande. Les articles d'ete. tels que 
glacieres, congelateurs pour creme a la 
glace, hamacs, tondeuses, boyaux d'ar- 
rosage, balangoires, sieges pour jardins, 
etc., sont en excellente demande de tou- 
tes les parties de la province. 

Nous cotons: 

PLOMEERIE 
Tuyaux de plomb 

Les prix sont de 7.50 moins 10% pour 
tuyaux en plomb et de 9.00 pour tuyaux 
de plomb composition moins 10%. 

Tuyaux de renvoi en font et acces- 

soires 

Les escomptes sur les prix de la liste 
sont: tuyaux legers, 60%; tuyaux moyens 
et extra-forts, 65%, et accessoires legers, 
moyens et extra-forts, 70%. 

Tuyaux en fer 

Nous cotons, prix de la liste: 

100 pieds 5.50 

100 pieds 5.50 

100 pieds 8.50 



Va 

I 



100 pieds n .50 



1 

u 

Ii 

2 

2i 

3 

4 



Nous cotons net: 



100 pieds 16.50 

100 pieds 22.50 

100 pieds 27.00 

100 pieds 36.00 

100 pieds 16.30 

100 pieds 21 .54 

100 pieds 30.80 



Tuyaux galvanises 

Nous cotons, prix de liste: 

100 pieds 



i 

I 
1 
ii 

2 

3i 

I 

2* 

3 

3l 
4 



5-50 
5.50 
8.50 



Nous cotns net: 



100 pieds 
100 pieds 
100 pieds 11.50 
100 pieds 16.50 
100 pieds 22.50 
100 pieds 27.50 
100 pieds 36.00 
100 pieds 27.07 

100 pieds 22.20 

100 pieds 29.10 

100 pieds 30.70 

100 pieds 41.75 

Les escomptes sont les suivants: 

Tuyaux noirs: i pouce et I pouce, 64 

p.c; * pouce, 69 p.c; I et iJ pouce, 73I 

p.c.; 2 a 3 pouces, 75 J p.c. 

pouce, 49 p. 



Tuyaux galvanises: 



c; I pouce, 59 p.c.; I a 4 pouces, 63J p. 
c; 2 a 3 pouces, 64J p.c. 



Tuyaux en acier 



2 pouces 
2A pouces 

3 pouces 
3* pouces 

4 pouces 



100 pieds 8. 50 

100 pieds 10.50 

100 pieds 12.50 

100 pieds 15.00 

100 pieds 19.25 



Fer-blanc 



Nous cotons: 



Fer-blanc en feuilles 



1. 00 



X. Extra par X et par cse 

suivant qualite. 

(Caisse de 112 feuilles, 108 lbs. net) 

Au coke — Lydbrook ou egal 

IC, 14 x 20, base bte 4.45 

(Caisse de 112 feuilles, 108 lbs. net) 

Au Charbon — Terne-Dean ou egal 

IC, 20 a 28 bte 8.25 

(Caisse de 112 feuilles, 216 lbs. net) 

(Caisse de 560 lbs.) 

XX, 14 x 60, gauge 26 lb. 0.07 0.07} 

FeuiWes etamees 

72 x 30 gauge 24, 100 lbs. 
72 x 30 gauge 26, 100 lbs. 



8.50 
9.00 



Toles galvanisees "Canada" 

Nous cotons: 52 feuilles, $4-75; 60 



feuilles, $5.00. 



Feuilles: 

22 a 24 

26 

28 



Toles noires 



Toles galvanisees 



Nous cotons a la 
Gorbals 
Best Best 
28 G • 4-50 

26 G 4.30 

22 a "24" 'G" 3. 85 
16-20 3.75 



caisse: 

Queens 
Comet Head 



3-95 
3-50 
3-45 
3- 20 



4-50 
4-30 
3.85 
3-75 



2.65 

2.75 
2.85 

Fleur 
de 
Lis 
4-25 
4.00 
3-50 
3.40 



Les prix de la marque Comet sont plu- 
tot a la hausse. 



Apollo 



iol oz=28 Anglais 
28 G.=Anglais 
26 G. 
24 G. 
22 G. 



35 

10 

85 
60 
60 




LE MARCHAND QUI TIENT 

les Cartouches Dominion est celui qui s'attire les meilleures 
affaires. 

Du fait que les Cartouches Dominion Eprouvees et Per- 
fectionnees sont les plus digues de confiance qu'il y ait au- 
jourd'hui sur le marche, vous pouvez toujours les recom- 
mander avec assurance. 

Specif iez les Cartouches Dominion lorsque vous donnez 
votre commande pour le printemps. 

DOMINION CARTRIDGE CO., LTD. 

MONTREAL, CANADA. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS. CJTEZ "LE PRIX COURANT" 



44 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 14. 




Le meilleur est le moins cher ! 

Nous offrons du VERRE ANGLAIS fait 

dans notre propre usine. 

C'est le plus profitable aux marchands 

quincailliers et aux marchands g^neraux 

en ce qu'il est tres facile a couper mais 

presque absolument incassable. 

Nous serons heureux de vous fournir 

tous les verres de toutes descriptions. 

Demandez les catalogues illustres et les 

listes de prix a 

PILKINGTON BROS., Limited 

Ruelle Busby - - Montreal 



AUSSI A 



TORONTO, Rue Mercer ; WINNIPEG, Ruedu March* 
VANCOUVER, Avenue Columbia 




Toutes sortes de 

RABOTS 

EN BOIS 



THE QHAPIN-QTEPHENS M-, 

** UNION W FACTORY ** 

PINE MEADOW, CONN., E.U.A . 



1 




CHAUDIERE 
HYGIENIQUE 

Pour les dechets. 

L'illustratton ci-contre 
montre notre Chaudiere 
Hygienique Perfection, 
nee, pour les dechets. 
Elle est de la meme 
grandeur et a la meme 
forme que le bassin de 
cabinet le plus perfec- 
tionne. 

Le couvercle ferme 
hermetiquement et ne 
laisse pas s'echapper la 
moindre senteur. Elle 
devrait se trouver dans 
tous les foyers 

CANADA WIRE & 
IRON GOODS CO. 

Hamilton, Ont. 








^ROOFING 

N'a pas Besoin d'Etre Peinture 



Aucun homme pratique ayant fait l'experlence 
des toitures peinturces ne continuera a les emplo- 
yer, lorsqu'il aura reconjju qu'il peut se procurer 
un materiel a toitures n'ayant besoin d'aucun 
peinturage. 

Beaucoup ont abandonne les "toitures peintu- 
r^es" et adopts Amatite exclusivement. Et au fur 
et a mesure que leurs vieux toits se desagrdgent, ils 
les remplaceut avec Amatite. 

De fait, a la longue.il coute moins cher d'em- 
ployer Amatite que de renouveler les peintursges. 

Amatite se vend en rouleaux tres commodes et 
se posecomme tous les autres materiaux a toitures 
prepares. Chaque rouleau comporte clous et ci- 
ment sans charge supplementaire. 

Brochure et echantillons gratuits sur demande. 



JB^*wF 



Creonoid 



Destructeur 
de oaux 



Les vaches tourmentees par les mouches don- 
nent moins de lait, etles poules ennuyees par les 
poux pondent moins d'oeufs. Laissez Creonoid 
augmenter vos profits. II tue les mouches, les poux 
etc., et ne "natte" pas le poil des animaux. 

The PATERSON MFG. CO. LTD. 

Montreal, Toronto, Winnipeg, Vancouver, 
St-John, N.B. Halifax N.E. 



Feutre et Papier 

N'IMPORTE QUELLE QUANTITE 

Toitures Goudronneea (Roofing) pre tea k poier, 2 et 3 pits. 

Papieri de Construction. Feutre k Don bier et & Tapitier. 

Prod u its du Goudron. Papier k Tapisser et a Imp rimer. 

Papier d'Emballage Brun et Manille. 

Fabricants du Feutre Goudronne 
"BLACK DIAMOND" 

Alex. McArthur & Co., Limited 

8a RTJE McGILL, MONTREAL 

Manufacture de Feutre pour Toitures: Rues du Havre et Logan 
Moulin a papier, Joliette, Que. 



Courroies Specifies 

Nos Counoies sont recouvertes de 
notre Ciment Impermeable et peu- 
vent etre exposees au froid ou a la 
chaleur sans danger d'etre gatees. 

D. K. McLaren, 

Limited 

351, rue St- Jacques, 

MONTREAL. 

T.I. Main 4904-4905 et 7248 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEU RS. CITEZ "LE PRIX COURANT" 



Vol. XLVI— No 14. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



45 



16 a 20 G. 3-45 

Moins d'une caisse, 25c de plus par 
100 livres. 

28 G. Americain equivaut a 26 G. An- 
glais. 

Petite tole 18 x 24 52 feuilles 4.45 

Petite tole 18 x 24 60 feuilles 4.70 

Soudure 

Les prix sont plus eleves de ic par lb. 

Nous cotons: barre demi et demi, ga- 
rantie, 30H; do., 27^2. "Wiping", metal 
pour plombiers. 

QUINCAILLERIE 
Boulons et noix 

Tres ferine et a la hausse. 

Nous cotons: 
Boulons a voitures Norway ($3.00) 50 

et 10 p.c. 
Boulons a voitures carres ($2.40) 60 et 

10 p.c. 
Boulons a voitures ($1.00) : grandeurs, I 

et moindres, 60 et 10 p.c; 7/16 et au- 

dessus, 55c. 
Boulons a machine, I pee et au-dessous 

60c. 
Ball 100 lbs. 11.20 

Boulons a machine, 7/16 pee et au-des- 
sous, 57^c. 
Boulons a lisse, I et plus petits, 60 et 

55 et 10 p.c. 
Boulons a lisse, 7/16 et plus gros, 50 et 

5 P-c. 

Noix par boites de 100 lbs. 

Nous cotons: 
Noix carres 4c la lb. de la liste 

Boulons a charrue, 50 et 10 p.c. 

La broche barbelee est cotee $2.42} 
les 100 livres a Montreal. 

Crampes a clotures 
Fer poli $2.60 

Fer galvanise 2.80 

Broches pour poulaillers 

I x 20 x 30" 4.10 

I x 30 x 36" 4-75 

i x 22 x 24" 5.00 

J x 22 x 30" 6.30 

L'escompte est de 60 p.c. sur la liste. 

3-40 
7-50 

Broche galvanisee, etc. 

Nous cotons: 

No 9 les 100 lbs. 2.30 

No 12 les 100 lbs. 2.45 

No 13 les 100 lbs. 2.55 

Poli brule: 

No a 9 les 100 lbs. 2.35 

No 10 les 100 lbs. 2.35 

No 11 les 100 lbs. 2.42 

No 12 les 100 lbs. 2.60 

No 13 les 100 lbs. 2.70 

No 14 les 100 lbs. 2.80 

No 15 les 100 lbs. 2.85 

No 16 les 100 lbs. 3.00 

Brule, p. tuyaux 100 lbs. No 18 3.85 

Brule, p. tuyaux 100 lbs. No 19 4.70 

Extra pour broche huilee, 10c p. 100 lbs. 

Broche a foin 

La demande est faible. 

Nous cotons net: 

Marche tres ferme. 

No 13. $2.40; No 14, $2.45, et No 15. 
$2.55. Broche a foin en acier coupe de 
longueur, escompte 25 p.c. sur la liste. 

Plaques d'acier 
Yi pouce 100 livres 2.40 

3/16 pouce 100 livres 2.60 



s x 20 x 24 
J x 22 x 36" 



Zinc en feuilles 

Le marche est ferme. 
Nous cotons: $8.75 a $9.00 les 100 lbs. 
Coudes pour tuyaux 

Nous cotons a la doz. : coudes ronds 
ordinaires 75 feuilles, $1.10; 60 feuilles, 
$1.35, et polis, 60 feuilles, $1.60. 
Broche moustiquaire 

Tres ferme et a la hausse. 

Nous cotons: broche noire, $1.55 par 
rculeau de 100 pieds. 

Broquettes 

Pour boites a fraises 75 et 12^ p.c. 

Pour boites a fromage 85 et 10 p.c. 
A valises 80 et 12J p.c. 

A tapis, bleues 80 p.c. 

A tapis, etamees 80 et 15 p.c. 

A tapis, en barils 40 p.c. 

Coupees bleues, en doz. 75 et 12J p.c. 
Coupees bleues et i pe- 

santeur 60 p.c. 

Sweeden, coupees, bleues 

et ornees, en doz. 75 p.c. 

A chaussures, en doz. 50 p.c. 

A chaussures, en uqts 1 lb. 60 et 10 p.c. 
Clous de broche 

Nous cotons: $2.40 prix de base, f.o.b., 
Montreal. 

Clous coupes 

Nous cotons: prix de base, $2.60 f. o. 
b., Montreal. 

Clous a cheval 

Nous cotons par boite: No 7, $2.90; 
No 8, $2.75; No 9, $2.60; No 10, $2.50, 
avec escompte de 10 p.c. 
Fers a cheval 

Nous cotons f.o.b., a Montreal: 
Neverslip crampons, f le cent 3.80 

No 2 No 1 
et plus et plus 
grand petit 
Fers ordinaires et 

pesants, le qrt 3.90 4.15 

Neverslip crampons 7/16, le cent 2.40 
Neverslip crampons i, le cent 2.60 

Neverslip crampons 9/16, le cent 2.80 
Neverslip crampons 5/16, le cent] 2. 00 
Neverslip crampons §, le cent 2.20 

Fer a neige, le qrt 4. 15 4-4° 

New Light Pattern, le qrt 4.35 4.60 
Fer "Toe Weight" No 1 a 4 6.75 

Featherweight No o a 4 5.75 

Fers assortis de plus d'une grandeur au 

baril, 10c a 25c extra par baril. 

Chaines en fer 

Tres ferme. 

On cote par 100 lbs.: 
3/16 No 6 10.00 

3/16 exact! 5 8.50 

3/16 full 5 7-00 

i exact 3 6.50 

i 
5/i6 



7/i6 

* 

Q/16 

§ 



6.50 
4.40 
3 -90 
3-8o 
3./0 
3.60 
3.40 
3-30 
3-30 
3-30 



Vis a bois 

Les escomptes a la liste sont de 
Tete plate, acier 85 10 et 7* p.c. 

Tete ronde, acier 80 10 et 7J p.c. 

Tete plate, cuivre 75 *° et 7I p.c. 

Tete ronde, cuivre 70 1° et 7i P c - 

Tete plate, bronze 70 10 et 7$ p.c. 

le bouillie 62c, huile crue 59c. 
Tete ronde, bronze 65 10 et 7I p.c. 



Fanaux 

Nous cotons: 
Wright No 3 doz. 8.50 

Ordinaires doz. 4.75 

Dashboard C. B. doz. 9.00 

No 2 doz. 7.00 

Peints, 50c extra par doz. 

Tordeuses a linge 

Nous cotons: 

Royal Canadian doz. 47.75 

Colonial doz. 52.75 

Safety doz. 56.25 

E. Z. E. doz. 5I-7S 

Rapid doz. 46.75 

Paragon doz. 54.00 

Bicycle doz. 60.50 

Moins escompte de 20 p.c. 

Munitions 

L'escompte sur les cartouches cana- 
diennes est de 30 et 10 pour cent. 
Plomb de chasse 

Nous cotons net: 
Ordinaire 100 lbs. 10.00 

Chilled 100 lbs. 10.40 

Buck and Seal 100 lbs. 10.80 

METAUX 
Antimoine 

Le marche est sans changement, $10.75 
a $11.00. 

Fonte 

Nous cotons: 

Carron Soft 25.50 

Clarence No 3 24.50 

Fer en barre 

Plus ferme. 

Nous cotons: 

Fer marchand base 100 lbs. 2.15 

Fer forge base 100 lbs. 2.30 

Fer fini base 100 lbs. 2.40 
Fer pour fers a cheval 

base 100 lbs. 2.40 

Feuillard mince 1} a 2 pes base 3.20 

Feuillard epais No 10 base 2.25 

Acier en barre 

Nous cotons net, 30 jours: 

. Acier doux base 100 lbs. 0.00 2.25 

Acier a rivets base 100 lbs. 2. 10 2.25 

Acier a lisse base 100 lbs. 0.00 2.25 

Acier a bandage base 100 lbs. 0.00 2.25 

Acier a machine base 100 lbs. 0.00 2.25 

Acier a pince base 100 lbs. 0.00 2.95 

Acier a ressorts base 100 lbs. 2.75 3.10 

Cuivre en lingots 

Le marche est faible et les prix sont 
en baisse de 25c par 100 livres. 

Nous cotons $18.75 a $1900 les 100 
lbs. Le cuivre en feuilles est cote a 27c 

la livre. 

Etain en lingots 

Nous cotons: 54c a 54ic faible les 100 
lbs. 

Ce metal se fait de plus en plus rare 
sur les marches primaires et les expe- 
ditions diminuent. 

Plomb en lingots 

Plus faible. 

Nous cotons: $4.75 a $5-00. 

Zinc en lingots 

La demande est tres forte. 
Nous cotons: $7.50 a $7-75 les 100 li- 
vres. 

HUILES, PEINTURES ET VI- 
TRERIE 

Huile de lin 

Ferme. 

Nous cotons au gallon, prix nets: hui- 



46 



LE PRIX COURANT, Vcndredi, 4 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 14. 




CLOTURE ORNEMENTALE 



FAITES PREPARER VOS PLANS DE CONSTRUCTIONS PUBLIQUES 
OU PRIVEES, PAR 

P. L. W. DUPRE & CIE., 

CONSTRVCTEURS ET EXPERTS EN ARCHITECTURE 

567 AVE. DELORIMIER, MONTREAL. —Tel. La Salle 437 

Demandez notre Catalogue "The Progress". 



en fer de la Home Fence Co , U.S.A., de 50c le pied 
en montant. 100 modeles diffdrents. Barrieres d'en- 
trde, sieges de parterre, vases pour fleurs, grillage 
en broche et en fer pour chassis, etc 

Donnez vos commandes immediatement afin d'Ure servidans 
le courant du inois de mai. 

P. L. W. DUPRE & Cie., 



567 AVE. DFLORIM1ER 



Tel. La Salle 437. 



QUEBEC STEAMSHIP CO.. Limited. 

Allez aux Bermudes 

Le Steamer "Bermudian," a double h£lice, 10,518 tonnes de (^place- 
ment quittera New- York ehaque mercredi a 10 00 a m Signaux sous 
marins, t^tegraphie vans fil, orehestre. Voyage Record, 39 heures 20 
minutes. Le plus rapide, le plus moderne et le seul steamer debarquant 
ses passagers aux quais aux Bermudes sans transbordement. Le Steamer 
"Orotava " 10,063 tonnes de deplacement, quiuera New-York ehaque 
mardi, a 10.00 a.m. Billets interctangeables avec la R. M. S. P. Co. 

ANTILLES 

Le nouveau steamer "Guiana" et auties steamers, quittent New-York 
toutes les deux Samedis pour St-Thomas, Ste-Croix,St-Chiistophe, Anti- 
gua, la Guadeloupe, la Dominique, la Martipique, Ste Lucie, la Barbade 
et Demerarg, 

Pour renseignement complets s'adresser a W. H Henry, 286 rue St- 
Jacques ; W. H. Clancy, 132 rue St- Jacques ; Ths. Cook & Son, 530 rue bt<- 
Catherine-Ouest ; Hone & Rivet, 9 Boulevard Si-Laurent, ou a J. G. 
Brock & Co., 211 rue des Commissaires, Montreal, Quebec Steamship Co., 
Quebec. 



SIEGES 

POUR JARDINS 

Le banc extra solide et 
tres utile illustre ici est fait 
de bois de hetre. 

Le siege et les pieces du 
dossier sont solidement visses 
au cadre d'appui. 

No. 3': pieds de longueur* 
Demandez notre catalogue ' D' 

Nous fabriquons aussi les 
celebres Escabeaux "Hercu- 
les," Echelles Extension par 
cable, Balancoires pour pe- 
louses, Chaises pliantes, et generalement tous les meubles pour 
verandah et parterre. 

The Stratford Manufacturing Co., Limited 

STRATFORD, Ontario. 



Huile de loup-marin 

Nous cotons au gallon: 
Huile extra raffinee 70c 

Essence de terebenthine 

Nous cotons 65c le gallon par quantite 
de 5 gallons et 70c le gallon par baril. 

Blanc de plomb 

Marche tres ferme. 

Blanc de plomb pur 8.25 

Blan c de plomb No 1 7.60 

Blanc de plom No 2 7.30 

Blanc de plomb No 3 7.00 

Blanc de plomb No 4 6.75 
Pitch 

Nous cotons: 

Goudron pur. 100 lbs. 0.70 0.80 

Goudron liquide, brl 0.00 4.00 

Peintures preparees 
Nous cotons: 

Gallon 1.45 1.90 

Demi-gallon 1.50 1.95 

Quart 1 , le gallon 1.55 1.75 

En boi'es de 1 lb. 0.10 0.11 

Verres a Vitres 

Les prix sont tres fermes. 

Le marche Beige augmente continuel- 
lement ses prix. 

Nous cotons: Star, au-dessous de 26 
pouces uni: 50 pieds, $1.85; 100 pieds, 
$3.40; 26 a 40, 50 pieds. $2.00; 100 pieds, 
$3.60: 41 a 50, 100 pieds, $4.00; 51 a 60, 
100 pieds, $4.25; 61 a 70, 100 pieds, $4-5o; 
71 a 80, 100 pieds, $5.00. 

Double Diamond, 100 pieds: a 25, 
$5.00: 26 a 40. $5.45;: 41 a So. $6.2-;: ST n 
60. $6.75; 61 a 70, $7-25; 7i a 80, $12.50; 



So; 91 a 95- 



81 a 85, $7.75; 86 a 90, 
$10.00. 

Vert de Paris pur 

Nous cotons: 

L'aiils a petrole 0.00 0.19 

Drum de 50 a 100 lbs. 0.00 0.20* 

D:um de 25 lbs. 0.00 o.2oi 

Boites de papier, 1 lb. 0.00 0.22J 

Boites de fer-blanc, 1 lb. 0.00 0.23J 

Boites papier, £ lb. 0.00 0.24* 

Boites fer-blanc, i lb. 0.00 0.25J 

Cables et cordages 

Best Manilla base lb. 0.00 

British Manilla base lb. 0.00 

Sisal base lb. 0.00 

Lathyarn simple base lb. 0.00 

Lathyarn double base lb. 0.00 

Jute base lb. 0.00 

Coton base lb. 0.00 

Corde a chassis base lb. 0.00 
Papiers de Construction 

Tres ferme. 

Nous cotons: 

Jaune et noir, pesant 0.00 

Jaune ordinaire, le rouleau 0.00 

Noir ordinaire, le rouleau 0.00 

Goudronne, les 100 lbs. 0.00 

Papier a tapis, les 100 lbs. 0.00 

Papier a couv., roul., 2 plis 0.00 

Papier a couv., roul., 3 plis 0.00 
Papier surprise, roul., 15 lbs. 0.00 

Charnieres (couplets) No 840 
ii pouce 0.67 

if pouce 0.75 

2 pouces 0.81 
rils, sur char 2.10 

2} pouces 0.92 

2I pouces 1.07 

3 pouces 1.30 



Nos 800 et 838 



0.17 

0.13 

0.12 

0.12 

0.124 

0.11 

0.25 

0.34 



1.80 
0.35 
o.43 
2.25 
2.60 
o.75 
0.9S 
0.40 



1 pouce 
14 pouce 
ii pouce 
if pouce 

2 pouces 
2i pouces 
2J pouces 
2! pouces 

3 pouces 
3* pouces 

4 pouces 



0.32 
0-37 
0.48 
0.59 
0.67 
0.76 
0.81 
0.95 
1.07 
1.4') 
2.12 



Meme escompte que pour toutes les, 
charnieres d'acier poli. 

FERRAILLES 



Cuivree fort et fil de cuivre 
Cuivre mince et fonds en 

cuivre 
Laiton rouge fort 
Laiton jaune fort 
Laiton mince 
Plomb 
Zinc 

Fer forge No 1 

Fer fondu et debris de 

machines No 1 
Plaques de poele 
Fontes et aciers malleables 
Pieces d'acier 



La lbv 

o . 00 . 1 1 



0.00 
0.00 
0.00 
0.00 



0.09 
o. 10 

0.08 

0.06 



Vieilles claques 



0.02* 0.02* 

0.00 0.03 
La tonne 

0.00 12.50 

0.00 16.00 
0.00 12.50 
o . 00 9 . 00 
o . 00 5 . 00 
La lb. 
0.00 0.00 



PLATRE 



Platre mele de sable, f.o.b., au char 5.50 
Platre dur (Hard Wall), f. o. b., 20 

tonnes et plus 10.50 

Platre pur (Plaster Paris, en ba- 



Vol. XLVI— No 14. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



47 




La Laveuse "15 lue Belle" de Maxwell 

Est une laveuse qui travaille remarquablement vite et facilernent, a mou- 
vement alternatif. Lorsque la cuve fonctionne dans un sens, la table 
a friction tourne dans le sens oppose. Cette double action qu'on ne trouve 
que dans les machines "BLUE BELLE", economise beaucoup de temps. 
Les ressorts a reaction double et les coussinets sur billes contribuent a en 
rendre l'actionnement facile. La cuve a le grain du chene et le cadre en 
acier-corniere est fini a l'aluminium. 

DEMANDEZ NOTRE CATALOCUE DE LAVEUSES 

DAVID MAXWELL & SONS, - - St. Mary's, Ont. 

ACENCE A MONTREAL 446-448 Rue St. Paul. 



Scies Maple Leaf 



Nos Scie 
sont trempees 
a u moyen 
d'un procede 
secret. 

Satisfaction 
garantie. 




THE MAPLE LEAF 
SAW WORKS 



SHURLY-DIETRICH CO., LIMITED, Gait, Ont, 



LA CONSTRUCTION 



Durant la semaine terminee le 29 mars, 
la ville a emis 48 permis de construire 
au coiit total de $68,450 pour les nou- 
velles constructions et de $21,145 pour 
les reparations. 

Les chitfres ci-dessous en indiquent la 
repartition par quartier et donnent le 
cout approximatif de chaqiie construc- 
tion, moins les details des permis au- 
dessous de $1,000. 

Quartier 



St-Paul 



900 



Ahuntsic 

Bordeaux 

Emard 

Est 

Hochelaga 

Lafontaine 

Laurter 

Mont-Royal 

Notre- Dame ' de Grace 

Ouest 

Papineau 

Rosemorit 

St-Denis 

St-Georges 

St-Jacques 

St-Jean-Baptiste 

St -"Laurent 

St-Louis 



Cout 

$3400 

2,500 

16,110 

400 

700 

1,200 

7,200 

/•150 

1.500 

200 

5.500 

2,360 

27,700 

150 

350 

5,875 

2,300 

4,100 



Total 



3,595 



Rue De Normanville, quartier St-De- 
nis; 1 maison, 3 logements, 2 etages, 3e 
classe; cout prob. $3,500. Proprietaire, 
Astrofsky, B., 1848 Papineau. 

Rue Sanguinet, quartier St-Jean-Bap- 
tiste; 1 maison, 3 logements, 3 etages, 
3e classe; cout prob. $3,500. Proprietai- 
re, Pettigrew, P., 887 Sanguinet. 

Rue Clovis, quartier Emard; 3 mai- 
sons, 5 logements, 3 etages, 3e classe; 
cout prob. $9,000. Proprietaire, Russo, 
Ant., Clovis et Orchard. 

Rue Boyer, quartier St-Denis; 2 mai- 
sons, 6 logements, 3 etages, 3e classe; 
cout prob. $6,000 Proprietaire, Gamier, 
C, Lac Windiga, Co. Labelle. 

Rue Beaumont, quartier Bordeaux; 2 
maisons, 1 entrepot, 1 etage, 3e classe; 
cout prob. $2,500. Proprietaire, General 
Fire Extinguisher Co., 175 McCord. 

Rue Clovis quartier Emard; 1 maison, 
1 magasin, 1 logement, 2 etages, $e clas- 
se; cout prob. $2,000. Proprietaire, Poi- 
rier, Jos., 157 Clovis 

Rue Dorion, quartier Papineau; 1 mai- 
son, 2 etages, 3c classe; cout prob. 
$2,500. Proprietaire, Crepeau, Alb., 109 
St-Timothee. 

Rue de Razilly, quartier Emard; 1 
maison, 1 logement. 2 etages, 3e classe; 
cout prob. $1,500. Proprietaire, Houle, 
Telesphore, 245 Beaulieu. 

Rue Duncan, quartier Emard; 1 mai- 
son, 3 logements, 3 etages, 3e classe; 



cout prob. $3,200. Proprietaire, Duquet- 
te & Prunier, 147 Duncan. 

Rue St-Andre, quartier St-Denis; 1 
maison, 1 logement, 2 etages, 3e classe; 
cout prob. $2,200. Proprietaire, Tamma- 
ro, Michel, 2553 St-Andre. 

Chemin Cote des Neiges, quartier 
Mont-Royal; 1 maison, 1 logement, 2 



Frappez 



Levez 



Enfoncez 




smmaHss. 



Marteaux a Doubles Serres 

Le marteau le plus commode qui soit. 

Tirez-en profit. Vendu par tous les Mar- 

chands de Gros Canadiens. 

II arrach les clous droits sans besoin 

d'appui. 

DOUBLE CLAW HAMMER CO- 
453 

Broadway 

Brooklyn, 

N.Y. 





Le debut 



La fin 



4 8 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 14. 




La progression du Dominion ouvre un march6 plus vaste et nos mar 
chandises sont les mieux dtablies dans leur ligne. C'est une bonne raison 
pour tenir les 

RECLES ET GALLONS DE MESURE 



/UFK/ N 

U "-TOmrnwrr^ 



On les demandera. lis donneront satisfaction. lis sont faits au Canada, 
lis annonceront tout votre stock. 



CATALOGUE SUR DEMANDE. 

m EfUFKIM RULEfio.OF(?ANAI)Aj,TJk 

W/Ni>so/tojvn 



LA PRINCIPALE DIFFICULT^ qui se pi^sente a 1'homme inexpenmente" entrant dans 1' Assurance- Vie, 
c'est de trouver des hommes Bons a Assurer. Cette difficult^ disparait quand vous travaillez pour 
une Compagnie Industrielle, dont les debits sont une mine inepuisable a la fois pour les affaires 
ordinaires et les affaires industrielles. 

THE UNION LIFE ASSURANCE COMPANY 

BUREAU-CHEF A TORONTO, CAN. 

Plus de porteurs de polices au Canada que dans toute autre Compagnie Canadienne 




[ ES personnes qui achetent le Ciment ''Canada'' chez vous sont de celles 

dont la clientele pour les autres articles est aussi des plus pr^cieuses. 
Le fermier qui se sert du b^ton pour les ameliorations sur sa ferme est a n'en 
pas douter un horame £claire\ progressif et prospere. Sa clientele est pre- 
cieuse. De tels fermiers savent que 

LE CIMENT CANADA 

est le meilleur ciment a employer dans les travaux de ferme. En tenant le 
Ciment "Canada",vous pouvez attirer la clientele de ?ette classe tres desirable. 
Non seulement ces personnes acheteront leur ciment de vous, mais aussi 
beaucoup d'autres articles de necessity journaliere. 

Canada Cement Company Limited 

Bureau des ventes a 
MONTREAL, TORONTO, WINNIPEG, CALGARY. 

Commandez au bureau le plus proche de chez vous. 




3N ECRIVANT AUX ANNONCEU RS. CITEZ "LE PRIX OOURANT" 



Vol. XLVI— No 14. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



49 




Notre ligne de Poeles "Tortue" 

est complete sous tous les rappoits. 

La plus r£cente addition est le No 4 avec un grand 
fourneau en acier. 

Si vous ne tecez pas d£ja les poeles, nous espe'rons que 
vous admettrez l'opportunite de vous procurer des e"chan- 
tillons de ceux-ci. II vous sera profitable de les avoir en 
magasin.^,. 3ȣ g^. 
I ! Ecrivez-nous pour les prix et autres informations. 

The Jas. Smart Mfg. Co., Limited, 
Bas — llBReeKYILLE, ©nt. 







f^^* 



MANUFACTURIERS DE 



Vehicales poor Eafants. Menbles en osier. Accessoires 
poor chambres de toilette, Et chaises pour invalides. 




Exigez toujours la Marque de Commerce "CENDRON. 
DEMANDEZ LE CATALOGUE DESIRE. 

THE GENDRON MFG. CO., Ltd, 

TORONTO, Canada. 



>^A^^^A^A*V*^i*^*S*^/V*^^*^WWWS**WWW\/S/N^^'W\/WV^\'%/\/>('>^S'\^>/V 



L'homme qui pense pouvoir 
reussir rien qu'avec ses idees sans 
prendre avantage de celles des 
autres ne vaut pas beaucoup mieux 
aue celul qui croit tout savoir. 



W ^MM»M<MWMWWW)yW>WWVWW»Wy<WWVWWW»M> 



etages, 3e classe; sout prob. $7,000. Pro- 
prietaire, McKenna, Jas., 686 Chemin 
Cote des Neiges. 

Rue St-Laurent, quartier Laurier; 2 
maisons, 3 magasins, 6 logements, 3 
etages, 3e classe; cout prob. $7,000. Pro- 
prietaire, J. Frank, 101 De Normanville. 

Rue Beaulieu, quartier St-Denis; 1 
maison, 1 logement, 2 etages, 3e classe; 
cout prob. $2,200. Proprietaire, Wilde & 
Hebert, 3715 Boyer. 

Rue Christophe Colomb, quartier St- 
Denis; 1 maison, 4 logements, 2 etages, 
3e classe; cout prob. $2,500. Proprietai- 
re, Despatie, Roch, 554 Daniel. 

Rue St-Andre, quartier St-Denis; 1 
maison, 1 entrepot, 3 etages, 3e classe; 
cout prob. $3,500. Proprietaire, Sabou- 
rin, H. & Co., 2543 St-Hubert. 



Ave Molson, quartier Rosemont; 1 
maison, 2 logements, 2 etages, 2e classe; 
cout prob. $2,300 Proprietaire, Huard, 
Louis, 414 Cuvillier. 

Rue St-Laurent, quartier Ahuntsic; 1 
maison, 1 magasin, 2e classe; cout prob. 
$3,000. Proprietaire, Paiement, H., 128 
St-Pierre. 

Rue St-Andre, quartier Lafontaine; 
rep. 1 maison, 1 etage, 3e classe; cout 
prob. $1,200. Proprietaire, Langlois, 
Mend., 424 Sherbrooke Est. 

Rue Beaubien, quartier St-Denis; rep. 
1 maison, 1 logement, 1 magasin, 3 eta- 
ges, 2e classe; cout prob. $2,300. Proprie- 
taire, Banque d'Epargne de la Cite et 
du District de Montreal, 180 St-Jacques. 

Ave Papineau, quartier St-Denis; rep. 
1 maison, 1 logement, 1 etage, 3e clas- 



se; cout prob. $1,400. Proprietaire, Le- 
vinson, T., 2290 Papineau. 

Rue Emery, quartier St-Louis; 1 mai- 
son, 4 logements, 2 etages, 3e classe; 
cout prob. $4,000. Proprietaire, Lauzon, 
Ulric, 12 Emery. 

Chemin Queen Mary, quartier Notre- 
Dame de Grace; rep. 1 maison, 2 loge- 
ments, 2 etages, 3e classe; cout prob. 
$1,500. Proprietaire, Archette, Louis, 
Chemin Queen Mary. 

Ave Papineau, quartier Papineau; rep. 
1 magasin, 1 magasin, 2e classe; cout 
prob. $3,000. Proprietaire, Dubois, O., 
191 Amherst. 

Rue St-Hubert, quartier St-Denis; 
rep. 1 maison, 1 logement, 1 etage, 3e 
classe; cout prob. $1,000. Proprietaire, 
Filteau, Odilon, 231 St-Hubert. 



52 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 14. 




Courroies 

Maple - Leaf 



■&~> 



Copie d'un Temoignage de 

ROSS EDGEWORTH, 

Meunier, 
TEETERSVILLE MILLS, ONT. 

"Vos courroies sont de tout premier ordre. Nous 
en avons une en usage depuis six ans et elle est 
encore bonne pour quelque temps." 



Dominion Belting Co., 



LIMITED. 



IO RUE ST-JEAN 
MONTREAL 



PAPIER 

POUR 

MIMEOGRAPH 

Demandez a votre Libraire 
la marque " Northern Mills, " 

qualitesuperieure pourPAPIER 
A COPIE. 

Manutadurte par la 

Compagnie des Moulins 

DU NORD 

278 rue St-Paul. Montreal. 



VIS MORROW 
NOIX MORROW 
FOREUSES MORROW 



II n'y a rien de mieux fait nulla part. Insistez pour que votre fournisseur 
vous donne les articles labriques par "Morrow". 

THE JOHN MORROW SCREW & NUT CO., LTD. 

Ingersol, Ont. 



Theatre National Francais 

Semaine du 7 Avril 1913 

*As-tu vu la R'vue?' 

(par PIERRE CHRISTE et ARMAND ROBI) 
Matinee tous les jours. 



Rue St-Urbain, quartier St-Laurent; 
rep 1 maison, 2 logements, 2 etages, 2e 
classe; cout prob. $2,300. Proprietaire, 
Levy. David, 287 Boul. St-Joseph. 

Rue St-Denis, quartier St-Jean-Bap- 
tiste; rep. I maison, 2 magasins, 2 eta- 
ges, 2e classe; cout prob. $2,300. Pro- 
prietaire, Peloquin, L. G. A,. 1156 St- 
Denis. 



FERRONNERIE 



(Suite de la page 41) 
lee, Ton pent dire que les travaux de 
constructions importantes, de meme que 
les reparations, ne tarderont a commencer. 
Deja les quelques jours de temps doux 
ont provoque une certaine activite dans la 
demande de quelques articles, tel que 
peinture, clous, outils, couverture, ci- 
ment, etc. 

Les besoins du cultivateur. 
Les besoins du cultiateur sont plus 
nombreux au printemps. Apres avoir pas- 
se un hiver presque dans l'oisivete, il a 
besoin d'une variete d'articles en fer- 
ronnerie, lorsque les travaux de la ferine 
recommencent au printemps. 11 a besom 
de broche a cloture pour former de nou- 
veaux pares a bestiaux, des clous pour 
ses reparations, de la peinture pour re- 
peindre ses voitures et ses instruments 
aratoires, des materiaux de couverture 
pour reparer ses batiments, des serrures 
et une quantite d'autres articles. II n'y a 



pas un seul cultivateur qui n'a pas besoin 
d'acheter de la ferronnerie aussitot que la 
neige est fondue. II appartient au detail- 
lant en ferronnerie d'entrer sans delais 
en communication avec les cultivateurs de 
sa paroisse, pour obtenir une quantite con- 
siderable de icommandes qui lui assure- , 
ront des profits. 

11 pent repugner a nombre de marcliands 
d'aller sollicker des commandes, mais si 
l'on considere le mal considerable que se 
donne les maisons faisant affaires par la 
poste, les sommes d'argent fabuleuses de- 
pensees pour atteindre le cultivateur, il 
nous semble qu'il serait profitable pour le 
marchand qui est sur les lieux, qui est 
corinu <le ses clients, qui peut causer avec 
cux, leur expliquer le merite de tel article, 
leur demontrer les desavantages de cer- 
tains autres articles, de visiter ces acbe- 
teurs probables et de les interesser a 
faire affaire avec lui. Les temps sont 
changes, il n'est plus suffisant d'attendre 
la clientele, mais il faut resolutnent la rc- 
cbercber. Le marchand entreprenant pour- 
rait facilement sans beaucoup de depense, 
dans le cours de l'biver, se renseigner sur 
les besoins futurs de ses clients probables. 
L T ne tournec dans differents districts lui 
apprendrait que M. Tetreau a l'intention 
de peindre sa maison, que M, Benoit a de- 
cide de recouvfir ses batiments et qu'un 
autre a besoin d'acheter des instruments 



aratoires ou autres choses. II peut ensuite 
faire parvenir des informations qui seront 
tres appreciees par ces personnes, en leur 
faisant tenir des brochures ou pamphlets 
traitant speeialement de ces articles, qu'il 
peut toujours obtenir gratuitement en s'a- 
dressant aux mafiufacturiers de ces objets. 
Ce systeme servira un double but, celui 
de rendre service a ses clients probables 
en les renseignant, et ensuite en permet- 
tant au manufacturer de faire \aloir le 
merite de ses produits. Cettc cooperation 
serait sans aueun doute fort appreciee, et 
par ses clients et par ses fournisseurs. 

La construction. 

Vient ensuite en importance la vente des 
materiaux de construction. Ce commerce 
commence avec beaucoup d'activite des les 
premiers jours du printemps, et se conti- 
nue pendant toute la saison. Cette saison 
devient de plus en plus longue, et le 
temps n'est pas eloigne ou la construction 
se continuera toute l'annee, tant il s'est 
produit de changements dans la methode 
de construire. 

Dans tous les cas les premiers jours de 
beau temps sont un stimulant d'activite 
pour la demande des materiaux de cons- 
truction et des lignes alliees. 

L'importance d'obtcnir les premieres 
commandes placees par les entrepreneurs 
est que le marchand peut, en y portant un 



Vol. XLVI— No 14. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



5* 






m 



1 
r 



1 5 



MACHINERIE * CORDONNERIE 

Pour tous Travaux depuis la Mise en Forme 
jusqu'au Finissage. 



TdADEI 



§ / 2 



MARK 






Systemes Goodyear 

pour 
Cousu -Trepointe et 

Cousu-Chausson 


■ t 


Machines "Consolidated" 
a monter 

d'apres la 
Methode Manuelle 








"!'"■' 






Presses 

a decouper les tiges 

Modele C. 


s 












Machines 
Rapides 
"Standard" 
A visser les semelles~~ 




... 

. Machines Davey a 

1 cheviller bois 

... ■... ,., .,,*'.,.. . , .. 

avec 
bigorne 



Machines a Enfoncer les clous protege -talon # -— Machines,a Estamper, -.a^ Charger, a Poser, a 
Fraiser.a 'Gouger.'a Verrer et a Finirles Talons— Machines a clouer "Loose Nailer" et Machi- 
: nes a, Bonbquter— Machines a Cimenter, a Poncer et a Parer--Machines a Entbiler les Premieres, 
— ^Serie^em" — Machines a Poser les Oeiltets"— Oeillets, Cambrillons, Brosses, etc. 



United Shoe Machinery Company of Canada 

Rues Lagauchetiere et Ste-Monique. - Montreal, Que. 






IN ECRIVANT AUX ANNONCEURS. CITEZ "T.F PRIX COURANT' 



52 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 14. 



Ferronnerie, Quincaillerie, Peintures 

et Vernis, Huiles, Vitres, Materiaux 

de Construction, etc. 



EN GROS SEULEMENT. 




|OS voyageurs sont actuelletnent en route pour 
vous visiter ; ils vous offffriront les dernieres 
nouveautes de I'annee. 

RESERVEZ quelques minutes d'examen a leurs 
echantillons, ce ne sera pas du temps perdu 

pour vous. 

i 

LEUR collection d'artioles de Printemps est aussi 
complete que possible et present© un assort- 
ment des plus varies. 

I OS prix ont et© etablis avec soin, vous ne pou- 
vez manquer de les trouver avantageux et nous 
•sperons que vous voudrez bien nous dormer la 
favour de vos ordres, que nous remplirons a voir© 
entiere satisfaction. 



::-.. fidO ' 



i. - Hi ili M i S-J 

n 5 : . . ■ ■• . ■. . 
:j ,U n:pnr. 






■ . • 






■,) 



■ ■ : 



H. HEBERT & OIL UMili 



; > 



IMPORTATEURS 






297 et 299, rue St-Paul, 



MONTREAL. 



BN ECRIVANT AUX ANNONCBURS. CITEZ "LB PRIX COURAMT" 



Vol. XLVI— No 14. 



LE PRIX COURANT, Vendrodi, 4 Avril 1913. 



53 




DEUX SCIES REMARQUABLES 

Les Passe-Partout CRESCENT GROUND 

de SIMONDS 

A DENTS DE LANCE, LARGES ET ETROITS 

Vos clients payent volontiera double prix pour ces scies, parce qu'ils savent qu'ils feront 

deux fois l'ouvrage des autres. 

Faites a Montreal. Commandez les main tenant a votre fournisseur. 

Simonds Canada Saw Company, Limited 



MONTREAL, 



ST. JOHN, 



VANCOUVER. 





' 1 ; 



mmmm^BwfB 



p^u d'attention, conserver ces clients pen- 
dant toute la saison. 

Le ciment. - . 

H - ■ 

;: , Un temps bien appropri$ jpdur commen- 
cer a pousser la vente du ciment est bien 
||£i printemps. Le ciment est maintenant 
jemploye icouramment dans presque tpus 
les genres de construction. Les profits 
•j^alises sur la vente du -clrherit; sans etr'e • 
Br qu'ils devraient etrejS son'fl <; cejpen'dant : 
jpius remunerateurs qu'ilsj-n^it'eteierjt les \ 
jjfn^iees passees. 

biPans bien des cas la manutention du 
ilttment est peti dispendieuse. Nombreux 
fftfllit les marchands qui livrent le ciment 
■a, jbord des chars et font ainsi un profit 
jSilir de la marchandise qui n'a meme pas 
|SpWre en magasin. Les cultivateurs con- 
njpssent les avantages qu'ils peuvent re- 
!tir!er de l'emploi -du.' ciment, et son usage 
$e* generalise de plus en plus. 



renSeignements commer- 

CIAUX. 

(Suite de la page 35.) 

Verrette a Alfred Giroux, Trois-Rivieres; 
EJzear Lacerte a Joseph; > Garceau, 
Grand'Mere; Vve Onesime Bezlel a H. 
, MJ. St-Cyr, Grand'Mere; Arthur Ferron 
a j E. Gelinas et D. Villemure, Grand'- 
Mere; Hector Huard a Charles Young, 
Grand'Mere; Arsene Ricard a Antony 
Lamy, Grand'Mere; Antony Lamy a 
Syndicat Lamy, Grand'Mere. 



Obligations. 

Fidele Rivard a Onesime Hebert, Ste- 
Flore; Henri Beausoleil a Maxime Dia- 
mond, St-Boniface; Adem Rivard a Eu- 
' chariste Rivard, Grand'Mere; Wilfrid 
Lacroix a Moise J. Ferron, Grand'Mere; 
Ernest Bornais a Ernest Blanchette, 
Trois-Rivieres; Theodore Gaulin a Rev. 
Alf. Paquet, Ste-Flors; Jr. N. Cossette a 
Alexandre Helie, Trois-Rivieres. 

Contrats de manages. 
U vA'rthurBourassa a Jeanne Tricks, St- 
j {tjairnabe;; Honore Gelinas a Marie Anftav 
Pfeau, Trois-Rivieres. . :* ■ 

Donations. 
Wellie Gelinas a Nelson Gelinas, 
Grand'Mere; Ondsime Vlijrice,nt .et uxor a 
Evariste Vmeent^StiBarnabe; Josephine 
Clement a Xavier Clement, Trois-Rivie- 
res; Vve Jos. Vincent a Nap. Vincent, 
Ste-Flore; Benjamin Lafreniere a Com. 
des Ecoles de Ste-Flore. - ' : "! 

Testament. j 

Ombeline Vallee a Adolphe Thibau- 
deau, Shawinigan Falls. • V 

Bail. - '» ■ ~- : 

Vve Tel. Lymburner a Abond & Fre- 
res, Trois-Rivieres. 

Jugements. 
P. A. Gouin vs. J. E. Martel, Ste-Mo- 
nique, $56.05; Adolphe Ricard vs. Wil- 
frid Mongrain, Montreal,_$22.55; Arthur 
" St-Yves vs. Jos. Levesque, La Tuque, 
$29-45; J. N. Godin vs. P. L. Baril & Cie, 
Trois-Rivieres, $28; The J. S. Nichols & 
Co. vs. Harry Grenon, La Tuque, $940; 
A. E. Desilets vs. Arthur Marineau, 
Trois-Rivieres, $97; Vve Tel. Lymburner 
vs. Antonio Verrette, Trois-Rivieres, 
$22.30. • ■ 



Ventes par les Sherif s 

Du 4 au 11 Avril 1913. 

District d'Arthabaska. 

• -4-J.ohn Poirief vs Arthur Allard. j jlj! 

Une terre faisant partie du lot 3S8-|idu 
canton Bulstrode, avec batisses des"sus 
construites. Vente a la porte de l'eglise 
de St-Vajere de Bulstrode, le 9 a-vril 
1913, a 10 heures a.m. 

John Poirier vs Moise Allard. 

Un terrain faisant partie du No 36i;'du 
'. canton de Bulstrode, avec batisses des- 
sus ■'•construites..- Vente a la porte;-jde 
l'eglise de St-Valere de Bulstrode, \e, 9 
avril 1913, a 10 heures a.m. 

District de Chicoutimi. j|, ' 

La Banque Molson vs Ernest LapCfthr 
te'et Henri Cote. A ' 

La juste moitie du lot No 30 du canjlbn 
Bourget, avec batisses et dependances," ' 

La juste moitie du lot No 29 du. canton 
Bourget, avec batisses et deperfdances. 
Vente a la porte de l'eglise de St-!CharIe;s 
Borromee, -le 8 avril 1913, a 1 heijtre p.m. 

J;/P. E. Gagnon, curateur, eti Dame 
Vve" Arhiand Brassard, faillie. - \ 

Un lot de terre No 22-.B-2I du canton 
de Jonquiere, avec toutes les batisjsefe 
dessus construites. Vente a la portegde 
l'eglise de Jonquiere, le 8 avril I9i3i a 
10 heures a.m. 



t Xes clients apprecient un pa-; 
quet bien enveloppe. C'est aussi 
vrai pour le citadin qui rapporte 
les marchandises chez lui, que 
pour le fermier qui les . met au 
fond de sa charrette." 



54 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



Vol. XL VI— No 14. 




B__a_a__s__ 

" _____B_B_BB 
1 _____ 



W~_OW«.Co. ( 

:»| H tJflir.aBBiiBBHBH 



i i B _ B 



I 1 E E E B 

~l IBGB LL 

to^-Z ftBl Hip 
______ B 8 E E C !'-° 



II y a plus de cent ans, Ies ALES et le PORTER de W. DOW 
& CO., etaient les types d'excellence au Canada et, aujourd'hui, ils maintiennent 
toujours leur position ; leur qualite et leur valeur n'ont pas change. 



ALES & PORTER 

de DOW. 



Malgre le coOt plus, eleve.de, la. production, la qualite est . toujours ; la 
meilleure. Aucun procede n'est employe; pour diminuer le prix du brassage. 
, , K Les . prpduits de DO^V sont toujours . a un^plein degre de maturation. 
La ; demap^e pour les , produits 5 de DOW est enor me. 

• t *3 > 

, • En : avez-vous . un bon stock en mains . * 



1 » .*t 

.1 «.r 



• ,'.i ' . 



The National Breweries, Limited. 

Successeurs de W.-©(. W & CO., 



1 . 



HONTREAL. 



EN EC^ T VANT AUX ANNONCEURS. CITEZ "LE PRIX COURANT" 



Vol. XL VI— No 14. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



55 



. ^^ ^^ M^^^S^^^/^^^^^/W^^WV^^^^^^^^^WW^^WW^^^^W^^V^V^^^^^^VW t 




Vins et Liqueurs 



^AAAAAAAAAAAA^^AAAA^A^^AAAAAA^^^AA^^^^^^^^^^^^^WW^^^A^^AA^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^VWWWWVWWWWWWWWWWW^S t 



L'OCTROI DES LICENSES 



Et les moyens d'actions des adversaires des debits de 
liqueurs 

La derniere session des Commissaires des Licences, 
tenue a Montreal le 18 du mois de mars, a ete marquee 
d'un incident qui devra avoir pour consequence de porter 
a reflechir serieusement les trop pieux adversaires du com- 
merce des liqueurs alcooliques. 

C'est en effet a cette session que les commissaires Cho- 
quet et Bazin ont dispose du fameux rapport du plus fa- 
meux encore J. H. Roberts, secretaire de la Dominion Al- 
liance. Dans ce rapport, on se souvient qu'il etait question 
de licences accordees a trois debits de liqueurs tres impor- 
tants de cette ville contre lesquels le dit J. H. Roberts de- 
vait avoir et conserver des rancunes personnelles. De fait, 
en preparant son rapport annuel a la Dominion Alliance, 
dont il est le secretaire on ne sait par quelle influence, il 
alleguait que les trois licences en question avaient ete ac- 
cordees sans enquete et que, pour cette raison, l'Alliance en 
devait demander l'annullation en appuyant sur le fait que 
les hotels ainsi licencies a tort n'etaient pas tenus confor- 
mement' a la loi. 

Le rapport dont il est question ici n'est pas le premier 
qu'ait soumis J. H. Roberts a son Association, mais ce de- 
vrait etre son dernier si la Dominion Alliance tient encore 
un peu au respect des personnes qui, au debut de S a forma- 
tion, avaient cru devoir lui accorder leur confiance. 

Apres les declarations officielles des commissaires Cho- 
quet et Bazin, deux homines dont l'honnetete ne saurait 
etre mise en doute, il n'est plus permis de croire a la sin- 
cerity du citoyen Roberts. Au contraire, il faut, en depit de 
tout, reconnaitre qu'il s'est ravale au rang des plus vils ca- 
lomniateurs en s'attaquant de propos delibere a l'integrite 
des commissaires des licences et en essayant de detruire la 
reputation .d'hommes d'affaires tres connus dans le public 
comme des citoyens respectables et respectes. 

Les 'commissaires, nous devons le dire a leur Iouange, 
n'ont- pas juge a propos de mettre des gants blancs pour 
remiser a sa place le menteur attitre de la Dominion Allian- 
ce. 

M-. le juge Choquet, le premier a se prononcer sur !a 
question, a declare d'autorite que chacune des licences ac- 
cordees aux hotels Alberta, Cafe Parisien et Grand Hotel, 
l'a ete apres enquete et le secretaire Roberts, mis en cause 
n'ajamais pu apporter: devant la commission une seule preu- 
ve de ce que les hotels n'etaient pas tenus conformement a 
la loi. En partant ces accusations, le nomme Roberts s'est 
inscrit en faux contre la verite, il a honteusement menti, 
en d'autres termes, car il a ete incapable de prouver que les 
permis avaient ete accordes hors sa connaissance. Loin de 
la, ils l'ont ete apres que lui-meme se fut declare incapable 



de prouver une seule de ses allegations fantaisistes contre 
ces hotels. 1 

De son cote, le juge Bazin a declare que les allegues du 
citoyen Roberts etaient faux, mensongers et malhonnetes. 
La Dominion Alliance trouvera-t-elle que cela suffit pour 
que le public cesse d'avoir confiance en celui qui, depuis 
quelques annees, se couvre du nom d'une association jusque 
la respectee pour commettre les plus sales bassesses? Nous 
l'esperons. Le public eclaire a toujours admis que la Domi- 
nion Alliance avait sa place marquee pour les fins qu'elle 
s'etait demarquees au debut de sa formation, c'est-a-dire 
mettre un frein aux abus. Mais le raeme public a le droit de 
penser autrement, du jour ou cette association confie ses 
affaires a un cuistre tel que le dit Roberts, un menteur et 
un malhonnete comme l'ont dit les commissaires. Depuis le 
moment ou ce triste sire est entre en scene pour le compte 
de la Dominion Alliance, celle-ci a graduellement baisse 
dans l'estime des honnetes gens ; mais le dernier coup qui 
vient de lui etre porte pourrait bien etre mortel. L'Associa- 
tion est sortie de son role; elle a empiete sur un domaine 
qui n'est pas le sien et elle a, de ce fait, encouru et merite 
la disgrace de la societe tout entiere. Son role primitif, nous 
l'avons respecte, car nous aussi nous sommes opposes aux 
abus et nous voulons leur repression. Mais nous sommes 
aussi bien determines a combattre par tons les moyens le- 
gitimes tons les clandestins empietements sur le domaine 
commercial honnete et tous les mouvements retrogrades. 
L'oeuvre de la Dominion Alliance, entreprise par les- soins 
du sieur Roberts, est une oeuvre retrograde, un obstacle au 
progres, et tous les gens bien pensants s'uniront pour la 
combattre. D'ailleurs, les remarques des commissaires dans 
la cause particuliere dont il est question ici, devront suffire 
a faire comprendre qu'il est grandement temps de me.ttre 
fin aux agissements de ceux qui, pour satisfaire des caprices 
qu'ils doivent a une nature toute particuliere, ne reculent 
devant rien, franchissent toutes les limites pour.arriver a 
faire du tort, a nuire et a demolir. Beaucoup se demandent 
pourquoi les partisans de la prohibition se disent tous animes 
d'un grand zele pour le bien-etre de la societe? A moins 
que d'etre volontairement aveugles, ils doivent se rendre 
compte du fait que leur malencontreuse et inutile interven- 
tion dans la question des licences n'a aucun des resultats 
escomptes par eux. lis peuvent demolir tous les hotels; ils 
n'aboliront jamais l'usage des liqueurs. Tout ce qui les at- 
tend, le jour 011 ils auront reussi a. detruire les hotels (jour 
qui est encore assez eloigne, esperons-le), c'est la satisfac- 
tion d'avoir eleve un obstacle de plus, un obstacle insur- 
montable au progres, a l'avancement materiel de leur ville 
ou de leur province. Il n'y a rien d'etonnant a ce que les le- 
gislations prohibitives rencontrent si peu de faveur chez les 
populations eclairees et progressistes de l'Ouest canadien. 



56 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 14. 



LA SITUATION VINICOLE. 



L'annee derniere, la situation vinicole nous ayant paru 
irievitablement a la hausse, nous n'avions pas craint d'en in- 
former nos iecteurs des le debut de la campagne. Cette an- 
nee, en raison d'elements nouveaux, dont nous ne pouvons, 
des maintonant. apprecier la valour, nous ne pouvons nous 
affimer aussi categoriquement sur une opinion quelconque. 

Tour aider nos Iecteurs dans leurs previsions, nous nous 
permettrons de leur signaler les arguments qui peuvent avoir 
une influence sur les cours, aussi bien dans un sens que dans 
l'autre. 

Parlous d'abord de ccux qui ne semblent pas militer en 
fax cur de nouvelles hausses: 

i° L'annee derniere avec des prix a la consommation de 
35 et 40 centimes pendant 7 a 8 mois et avec une moyenne 
dans l'annee de 40/45 centimes, il a ete livre en payant les 
droits 40,930,891 hectolitres et avec des prix d'achat a la pro- 
priete de 18 a 20 francs des le debut de la campagne et une 
moyenne dans l'annee de 28 francs l'hectolitre, les emplois 
non controles se sont eleves a 14,761,835 hectolitres. Puis- 
que des le debut, on vend cette annee 45 et 50 centimes, c'est- 
a-dire 10 centimes plus cher, la consommation payante n'ab- 
sorbera-t-elle pas moins? De raerae pour les emplois non 
controles, ne seront-ils pas inferieurs a ceux de l'annee der- 
niere, puisque des le debut de la campagne la propriete vend 
son vin 5 et 10 francs par hecto plus cher? 

2 L'acidite, la verdeur d'une grande quantite de vins, 
ne sont-elles pas susceptibles de deplaire a la consommation 
habituee aux vins tendres et souplcs? Cette derniere ne les 
delaissera-t-elle pas? Dans quelle proportion? 

3 C . Pendant les deux premiers mois de l'annee presente 
les livraisons a la consommation payante n'ont guere ete su- 
perieures a celles de l'annee derniere. Or, il n'est pas dou- 
teux que le stock-consommation etait beaucoup plus reduit 
au commencement de la presente campagne qu'il ne l'etait 
l'annee derniere. La consommation, proprement dite, a done 
ete inferieure. Dans quelles proportions? Le restera-t-elle 
par la suite? II sera interessant de suivre cette consomma- 
tion tons les mois. 

4° Les importations exotiques ne vont-elles pas, cette 
annee, atteindre un chiffre tres eleve? Beaucoup, craignant 
de ne pouvoir s'approvisionner en Algerie, en raison de l'an- 
nonce, des le mois d'aoiit, de la reduction de recolte, out 
pass.e des marches importants en vins exotiques. Quel sera 
le chiffre des importations? En 1910-1011 elles furent de 
2,300,000 hectolitre*, l'annee derniere, elles n'atteignirent pas 
un million d'hectolitres. 

5° Les disponibilites totales (France et Algerie) sont 
de 3 millions V> plus elevees que l'annee derniere. Certains 
croient a tort qu'elles sont superieures a celles de l'annee 
derniere de plus de 10 millions d'hectolitres (voir a la colonne 
14 le renvoi 5). 

6° Faut-il signaler comment le papier du commerce des 
vins est surveille en Banque? 

Passons maintenant en revue les arguments qui semblent 
ecarter tout danger de baisse. 

i° Les stocks propriete et commerce, au ier octobre 
i<)i 2, etaient inferieurs de 1 million l / 2 d'hectolitres par rap- 
port a ceux de l'annee derniere, deja reduits a la derniere 
expression. 

2 En meme temps qu'il y a plus de volume que l'annee 
derniere. il y a certainement moins de degre alcoolique cette 
annee. Dans les annees de haut degre, le mouillage a plus 
de chalices d'etre opere. Au contraire, dans les annees de 
faible degre, comme celle qui nous occupe, les vins a haut 
degre peuvent surtout etre appeles a remonter les petits vins 
qui, eux, font volume ,dans la declaration. 



3° Contrairement au commerce qui ne doit compter que 
sur ses propres forces, epuisees par ces dernieres mauvaises 
annees, la propriete argentee et de plus aidee par les caisses 
de Credit agricole, est plus qu'auparavant en etat de resister 
a un moment de calme qui, il y a quelques annees, ,1a mettait 
a la merci du commerce. 

4° 11 semblerait que le commerce est enfin decide a re- 
constituer en partie son stock, puisqu'il est moins convaincu 
des bas prix, ce qui le prouve ce sont les achats sur 3 et 5 
ans qu'il tente de faire. A titre de renseignements, le stock 
commercial, il y a quelques annees encore, allait de 15 a 17 
millions d'hectolitres et celui de la propriete de 6 a 10 mil- 
lions, soit de 21 a 27 millions pour les deux reunis, tandis 
qu'ils atteignaient ensemble au ier octobre dernier a peine 
11 millions l / 2 d'hectolitres. Mais pendant que le commerce 
hesitera moins a reconstituer son stock parce qu'il croit 
moins aux bas prix, la propriete de son cote craindra moins 
d'aborder la campagne suivante avec un petit stock, con- 
vaincue qu'elle est, elle aussi, que des bas prix ne paraissent 
pas possibles avant longtemps. Dans ces conditions, il sem- 
blerait que l'offre n'encombrera jamais beaucoup le marche. 
Les faits ne nous en donnent-ils deja pas une preuve? De- 
puis le commencement de decembre, la demande s'est beau- 
coup ralentie, mais l'offre n'a pas augmente pour cela, au 
contraire. i 

5° La consommation semble s'habituer maintenant a la 
cherte des vins, comme elle a accepte la cherte des autres 
denrees. Nos Iecteurs sont mieux places que nous pour sa- 
voir, si les prix a la consommation restant a. 45 centimes, la 
consommation continuerait sur la meme des deux premiers 
mois. Les prix sont en ce moment a 45 centimes, il semble 
qu'il y ait beaucoup de chances pour qu'ils y restent, du moins 
pour un assez long temps. La solution du probleme vinicole 
de cette annee se trouve dans la reponse a ce paragraphe. — 
De "L'Epicerie Franchise". 



NOTES LOCALES 



Avec une augmentation de 400,000 de population a Mont- 
real depuis 1893, le nombres des licences est inferieur par iS 
a ce qu'il etait il y a 20 ans, selon le rapport publie derniere- 
ment par M. Alexandre Archambault, greffier de la commission 
des licences. En 1893, la population de Montreal se chiffrait a. 
200,000 et il y avait alors 490 endroits publics licencies pour la 
vente des spiritueux. En 1905 et 1909, douze municipalites de 
banlieue, qui comptaient en tout 90 hotels et buvettes, furent 
armexees a Montreal, mais depuis 1803. la commission n'a 1 
d'eclaircir les rarigs parmi les detaillants de liqueurs; si bien 
que, aujourd'hui, on n'en compte plus que 472 licencies. 

* * * 

Recemment, a ses appartements du Linton, est decede M. 
Thomas Molson, a l'age de quatre-vingt-un ans. M. Molson 
naquit a Kingston, Ontario, en 1832 et fit son education a Mont- 
real. Plus tard, il entra dans le commerce de brasserie, et de- 
vint l'un des membres de la maison Molson. etablie aujourd'hui 
depuis 126 ans. En 1877. il partit a Portland. Oregon, ou il se 
livra a la culture du houblon. Apres avoir passe quatorze ans 
dans cette industrie. il revint a Montreal ou il vecut hors de 
toute relation commerciale. Tl etait le pere de M. E. W. Molson 
et de M. H. Markland Molson qui perit victime du naufi 
du "Titanic." 

* * * 

Le major G. P. Hooper, de la National Breweries. Ltd.. ct 
Mme Hooper, sont en voyage pour deux ou trois mois par 
le continent europeen et dans les lies Britanniques. 

* * * 

Le parti favorable aux licences a Windsor Mills a rem- 
porte la victoire par une majorite de cinq votes sur le pre- 



Vol. XLVI— No 14. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



5> 



^^^AAA^A^A^A^^^WvWV^^^^W^/W^VS/V^ 






WPORT TRADE S 

MATl -IRED in wood bottled in b 

GOVERNMENT "SUPERVISION 
^GUARANTEED BY GOVERNME" 




Cette Marque Celebre Mise en 

Pintes, Chopines, y 2 Chopines et Flasks"Book" 

EST EN VENTE DANS LE MONDE ENTIER 

C'est la Quintessence meme du 
Seigle et du Bid d'Inde m£lang6s. 



FABRIQUEE PAR 



J. P. Wiser & Sons, Limited 

Prescott Ontario 

"NEW-YORK" "CANADA" 



■*^**'W»V^VVN^»''W>^*WS*V^ 




Verrerie et Vaisse/le, 
toutellerie. 

Vaisselle a Bords Doubles, Incas- 
sable et Vitrifiee, de la 
Poterie "RIDCWAY". 

Nous ferons des decors spdciaux, sous £mail, en cou- 
leurs, pour convenir a la decoration de toute Salle a Diner. 

Nos Prix sont garantis. 

Nous avons le controle de la vente d'une fabrique de 
verrerie franchise, qui fait une spdcialite de TUMBLERS 

A nos Magasins de Detail, un Escompte 
sera accorde au Commerce. 

Bureau et Departe- 

ment de Gros. 

86 rue SAINT-PIERRE, 

Montreal. 

M. A. N. BRODEUR, Cerant General. 

>/i^AAAAA^A^^M<VSAA^AAAAAAAAAA/SAAAAAAAM^^^AA^/>^<VWS^/ V % 



Lawrence A. Wilson Compagnie 

~ Limitee 



La plus importante Maison de Vins et Liqueurs en 
gros du Canada. 

MAGASINS D'ENTREPOT: 

48 rue St-Jacques. 

ENTREPOTS DE DOUANE: 

415 rue Saint-Paul. 

VOUTES D'ENTREPOT: 

84 ruelle Fortification. 

BUREAUX CHEFS: 87 RUE ST JACQUES 

Teleph. Bell, Main 2424, 1394, 7400, 2757 ; 

MONTREAL 



5* 



LE TRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 14. 



biscite qui devait decider du sort des deux hotels existant 
dans cette localite. 

La lutte a ete vive et des deux cotes on a travaille avec 
ardeur. Sur 409 voteurs inscrits sur les listes, 347 out vote, 

dont 171 contre et 176 pour les licences. 

* * * 

Des lettres-patentes viennetit d'etre emises, incorpor-.nt S. 
B. Townsend, Limited, pour les fins suivantes: Pour manufac- 
turer et produire par la distillation, la fermentation, le brassage, 
l'extraction, le melange ou par tout autre procede, toutes sortes 
de vins, spiritueux, liqueurs, breuvages; pour manufacturer, 
embouteiller, acheter, vendre, importer, exporter et faire le 
commerce en gros ou en detail des vins, spiritueux, liqueurs 
et breuvages de toutes sortes, alcooliques ou non. 

* * * 

M. G. -Gordon Weir, de la maison Hill, Thompson & Co., de 
Montreal, est dans l'Ouest en tournee d'affaires. 

* * * 

M. HarryAnetzniger, representant de MM. W.-R. Wonham 
&Sons, de Montreal, etait a Winnipeg ces jours derniers. 

* * * 

M. David Law. de la maison Law, Young & Cie, de Montreal, 
etait de passage a Winnipeg il y a quelques jours. 

* * * 

M. O'Meara. representant de Lawrence-A. Wilson Co., Li- 
mited, de Montreal, a visite l'Ouest du Canada dernierement 
dans l'interet de la maison qu'il represente. 

* * * 

M. C. Fougeront, gerant du departement des exportation 
de la maison I. Sauvion & Cie, de Cognac, France, est au Ca- 
nada pour quelques semaines. 

* $ * 

M. W. Niessen, l'un des associes de la maison Les Fils de 
F. Schmidt, Bordeaux, France, est au Canada, dans le but d'in- 
troduire ses marques de Clarets. 

* * * 

Les statistiques demontrent que l'exportation du whisky 
canadien pour les huit mois finissant le 30 novembre 1Q12, s'e- 
leve a la soname de $636,895.00, soit une augmentation de $103,- 
500.00 sur la periode correspondante de l'annee precedente. 

* * 

M. J. Cleghorn. l'un des directeurs de la maison John 
Hope & Co., de Montreal, etait de passage a Winnipeg le mois 
dernier. M. Cleghorn a visite les principales villes de l'Ouest 
dans l'interet de sa maison et rapporte que les conditions lo- 
cales sont assez satisfaisantes. 

* 
L'importation au Canada des vins et liqueurs pendant les 

huit mois finissant le 30 novembre 1912 se chiffre a la somme 
de $4,201,489.00. soit une augmentation de $759,239.00 sur la 
periode correspondante de l'annee 191 1. 



LE NOUVEAU REPRESENTANT DE BOIVIN, WIL- 
SON & CIE 



M. Charles-H. Fraser, qui pendant plusieurs annees a re- 
presente la Distillerie Corby dans l'Ouest, vient d'abandonner 
cette position pour accepter la representation de la maison 
Boivin, Wilson & Cie, les importateurs de vins et liqueurs bien 
connus de Montreal. Il couvrira le territoire qui s'etend de 
Winnipeg a la cote du Pacifique. 

Recettes du Revenu de l'lnterieur, Janvier 1913 : 
Division Malt Spiritueux 

Toronto $26,583.36 $102,045.08 

Hamilton 3.36380 28,388.03 

London 4.506.OT 8.710.68 

Guelph •• 9.926.85 26.916.85 



Stratford . . . 
Brantford . . 
Windsor . . 
Ste-Catherine. 
Owen-Sound . 
Port-Artbur . . 
Peterborough . 
Belleville .. . 
Kingston . . . 

Perth 

Prescott . . 
Ottawa . . 
Montreal . . . 
Trois-Rivieres 
Sherbrooke . . 
St-Hyacinthe . 
Joliette . . 
Quebec . . 
St-Jean 
Halifax 
Winnipeg . . . 
Calgary . . 
Vancouver . . 
Charlottetown 
Victoria . . 
Moose-Jaw . . 



566.40 


2,634.34 


618.00 


3,638.14 


5,250.00 


44,002.45 


2,184.00 


1,023.98 



2,112.15 



11,675.51 



3.864.84 


9,562.62 


900.00 


22,418.19 


28,422.69 


147,846.34 


90.00 


4.92307 


798.00 


10,166.14 




4,691.68 


4,126.51 


31.94414 


1,800.00 


14.69993 


3.148.56 


3,795.31 


14.370.15 


91,958.59 



3.94963 

2,223.00 



13,620.72 
21,641.68 



SURVEILLEZ VOS VITRINES. 



Un detail important du commerce en detail, que plus de 
quatre-vingt-dix pour cent des marchands negligent, e'est 
l'etalage approprie de leurs grandes vitrines de devanture. 
Cette negligence, en plus de ce qu'elle denote un manque 
absolu de sens artistique, est souvent la cause d'une perte 
pecuniaire du fait que les vitrines de la devanture d'une mai- 
son d'affaires portent un air d'insignifiance qui sied tres mal 
au commerce. 

L'etalage bien fait des vitrines attire la clientele partout 
et toujours, et tous les autres genres de commerce que celui 
des vins et liqueurs le pratiquent dans ses moindres details. 

Les grands magasins a rayons payent des milliers de 
dollars en salaires a leurs etalagistes qui ne font rien autre 
que leur travail des vitrines. 

La devanture a autant d'importance pour' le commerce 
des liqueurs que pour les autres commerces, et elle compte a 
l'actif d'un proprietaire tout comme la glaciere et les autres 
fournitures de premiere necessite. 

Dans tous les cas, un marchand paye un loyer pour l'es- 
pace de sa vitrine. Pourquoi ne pas faire en sorte que cet 
espace rapporte suffisamment pour payer ses depenses. 

Une vitrine eloquente est celle qui rapporte des profits a 
son proprietaire. Ainsi, chaque marchand devrait rendre ses 
vitrines eloquentes pour le public, puisqu'il est en affaires 
pour gagner de l'argent. 

L'etalage doit etre attrayant et on doit le transformer 
frequemment sans jamais lui faire perdre de son caractere. 
De cette facon on attire l'attention des passants et on laisse 
entendre que la maison n'a pas cesse d'exister. Par l'appa- 
rence de la vitrine, le nouveau client ou l'etranger jugera du 
genre d'affaires transigees a l'interieur du magasin. 

L'attrait par excellence pour une vitrine, e'est la pan- 
carte; et si vous voulez qu'elle soit eloquente, vous devez la 
faire tres voyante. 

Pourquoi un acheteur va-t-il chez vous plutot qu'ailleurs? 
C'est que votre etalage l'a frappe davantage. Etablissez done 
la concurrence par la demonstration; c'est la moins dispen- 
dieuse et la plus profitable. 



Vol. XLVI— No 14. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



59 



— >t < ■ VENDJEZ x-k ■ ♦ *< — ■ 

GIN de BURNETT 

"LB LONDON DRY ORIGINAL," 

ABSOLUMENT LE PLUS FIN ! 



J. M. DOUGLAS & Co., Seuls Agents an Canada, MONTREAL. 



JOSEPH E. SEAGRAM, ? 



D1ST1LLATEUR DE «* • 

Fins Whiskies 



WATERLOO, eA/NADA 
"Old Times," "White Wheat," "No 83 Rye," "Star Rye". 

MEAGHER BROS. & CO., Limited, Agents, Montreal. 



L'INFLUENCE INDUE 



Le reglement prohibitionniste recemment adopte par 
le conseil de la municipality de Baie St-Paul, a ete annule 
par l'honorable juge Letellier, siegeant en Cour Superieure, 
a cause de l'influence indue exercee par le cure de la parois- 
se. 

Ci suivent quelques considerants du jugement: 

Considerant que, du haut de la chair, en l'eglise parois- 
siale de Baie St-Paul, le cure a menace le village de la ma- 
lediction du Ciel si la licence en question etait accordee, de- 
clarant qu'il y aurait des tremblements de terre dans le pays 
et expliquant la parabole de l'Enfant Prodigue, il dit que, 
contrairement a celui-ci, le peuple ne serait pas secouru au 
dernier jour. 

Considerant que, apres l'inscription de la requete au 
conseil municipal et avant le jour fixe pour la votation, le 
cure organisa une retraite prechee par les Peres Redempto- 
ristes dans le but de preparer les electeurs a voter sur le dit 
reglement prohibitif. 

Considerant que, durant cette retraite, et surtout au 
cours de deux sermons, le predicateur, en presence du cure 
et de toute la paroisse, a declare que ceux qui voteraient 
contre le reglement commettraient un peche mortel, qu'on 
leur refuserait les sacrements et que, s'ils se presentaient a 
confesse on leur refuserait l'absolution, ajoutant que, dans 
les questions de licence, ni le maire, ni les conseillers, ni 
les electeurs n'avaient a y voir et que cela etait du ressort 
des cures et des eveques. 

Considerant que ces menaces furent mises a effet au 



IMPORTATEDRS el 

MflNUFAGTDRIERS He 

BOUCHONS 

Coupes a la main et a la machine. 

Marchands de Capsules pour bouteilles, de 
Broches d'embouteilleurs, d'Etain en feuilles, 
de Fournitures pour Brasseurs, etc., etc., etc. 



de Toronto; 



" le , : 29 nie F[0Hl. OueS!- VJSwMm King, Montreal 

T<51«p*one 8 : { £ A V&H AM D» 'U» 



^^^/^^/WV^V^VAVmNVAVASSV 1 ! * ! * ^^i^ W i* W ^r^^^^^^^^^^^^^^^^^^^"^* 



confessionnal, que l'absolution fut refusee a tous ceux qui 
refuserent de promettre qu'ils voteraient contre le regle- 
ment. 

Pour ce et d'autres raisons, le savant juge a cru devoir 
declarer qui le reglement est nul et sans effet. 

A la suite de la campagne faite en chaire, le conseil 
municipal se prononga contre le reglement de licence. Sub- 
sequemment, toutefois, un nouveau conseil fut elu qui ac- 
corda une licence d'hotel dans la paroisse avant que la de- 
cision de la Cour n'annulat le reglement. 



6o 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 14. 



INGENIEUX ET SIMPLE 



Le vendeur illicite de liqueurs, le grand ami de la pro- 
hibition a l'aide de qui l'Alliance a reussi, a remporter de 
ndmbreuses victoires, invente des moyens de haute ingenui- 
ty pour passer en eontrebande le stock qu'il destine aux en- 
droits oil la vente licenciee est prohibee. Le dernier true, 
qu'on vient de decouvrir a Porcupine Sud, merite la palme, 
corAme nouveaute. Les autorites avaient ete informees et, 
avisant une femme qui descendait du train, decouvrirent 
qu'elle portait un faux-buste en tole galvanisee et qui ne 
contenait pas moins de deux gallons de whisky. Elle portait 
aussi une sorte de ceinture de sauvetage contenant un au- 
tre gallon de la liqueur de feu. 

La police a bien confisque le whisky mais a laisse la 
femme en liberie. i ■ 



NOUVELLES DE COGNAC, FRANCE 



L'annee a mal debute pour le commerce du brandy a 
Cognac. La plupart des branches de cette industrie ne jouis- 
sent pas du degre d'activite ordinaire a cette saison de Tan- 
nee. 11 n'y a pas de doute que la lenteur de la demande de- 
pitis le commencement de 1913 est due d'abord, a l'arret mo- 
mentane des affaires qui se produit apres les fetes de Noel, 
et. deuxiemement, a la pretention que les porteurs de stock 
sont tellement exigeants que les gens preferent attendre 
qu'une occasion plus favorable se presente pour s'approvi- 
sionner des crus de la derniere vendange. En tout cas, tout 
indique que les cultivateurs ne cederont pour un temps. lis tien- 
nent le marche dans leurs mains, et les distributeurs, petit 
a petit et par la force des circonstances, tombent dans des 
exactions qui nuisent considerablment a leur commerce 
d'exportation. C'est ainsi que le commerce d'exportation des 
brandies de Cognac 1912 a ete peu de chose, quoique, a me- 
sure que l'annee s'ecoule et a cause de l'excellente reussite 
de la fabrication de 1912 — maintenant un fait constate — 
il sou peu probable que le commerce progresse en volume. 
La situation du marche pour toutes les qualites de l'article 
restera probablement dans cet etat de gene pour quelque 
temps encore, e'est-a-dire jusqu'a ce que plusieurs bonnes 
vendanges successives permettent de prendre de plus gros 
stocks a des prix sufnsamment accessibles aux marches 
ci insi unmateurs. 

Le mois de fevrier nous a apporte une temperature al- 
ternativement humide, claire et douce, d'un caractere tout a 
fait different de ce qu'elle est d'habitude a cette saison. Par 
moments, durant le jour, on se serait cru au printemps, les 
arbres semblaient tous disposes a fleurir et l'influence de la 
temperature douce se manifestait par la pousse des haies 
d'aubepines. On a craint que les vignes ne levent trop vitc 
et a un degre qui les aurait rendues si sensibles que la 
sensation de la premiere gelee les eut mises dans un etat 
d'incapacite de produire quoi que ce soit. 

C'est ainsi que, avec la reprise du froid, quelques-unes 
sont dans un etat precaire, surtout celles des vignobles si- 
tuees au pied des collines. 

Toutefois, il n'y a pas de dommages reels jusqu'a pre- 
sent, en autant qu'on a pu s'en rendre compte, et il est a 
esperer que la saison reprendra son cours normal sans cau- 
ser de nouvelles alarmes. 

Le commerce des liqueurs en botiteilles et en futs, sur- 
tout des premieres, a repris de l'aplomb pendant le mois et 
se compare avantageusement avec celui des autres saisons 
a pareille epoque. 

Maintenant que les plants sont rcfaits dans le district 



de Cognac, ils fournissent a l'univers les alcools les plus 
parfaits. De fait, aucun autre ne leur est comparable, car 
aucune autre combinaison de sol et de climat n'est superieu- 
re a celle du district de Cognac. 

Le commerce du brandy a progresse tres normalement 
et le monde entier prend tout ce que le district de Cognac 
peut produire, tout en anticipant le retour des prix etablis il 
y a quelques annees avec l'epidemie de phylloxera. 



TRAHIS PAR UN BEBE 



L'exuberance d'un bebe au berceau a coute $100 d'a- 
mende a ses parents. Un constable provincial avait en vain 
cherche partout dans la maison de Joseph Peloni, a Cobalt, 
croyant y pouvoir decouvrir une cachette de whisky. Il ne 
se doutait pas que ce qu'il voulait trouver etait cache dans 
le berceau. Mais comme il allait se retirer, le bebe se mit a 
se tremousser avec tant de vigueur que bientot le berceau 
rendit des sons familiers a Toreille du policier. En depit des 
lamentations de la mere, le constable introduisit sa main 
dans le berceau et en retira trois magnifiques bouteilles aux 
couleurs chatoyantes. 

Morale: Moins il y a de licences dans un endroit et 
plus les gens se grisent brutalement parce que en cachette. 



LA PRODUCTION DU HOUBLON. 



Le Haut Commissaire du Canada a Londres fournit les 
statistiques suivantes relativement aux consignations de hou- 

blon au Royaume-Uni de tous les pays etrangers durant les 
mois de Janvier 1911, 191- et 1913- 

1911 1912 1913 

Quintaux Quintaux Quintaux 

Allemagne 1,980 2,000 2,423 

Pays-Bas 22 199 

Belgique 2,910 1,422 1,295 

Autriche-Hongrie 68 102. 96 

Etats-Unis 10,264 28,171 16.633 

Mexique 167 164 

Nouvelle-Zelande 27 

Canada 755 -.542 7443 



16,144 



34.451 



28.080 



MODIFICATIONS DES ALCOOLS. 



Une phase de revolution dans l'usage des liqueurs spiri- 
tueuses et qui n'a regu que- peu de l'attention du public, c'est 
la maniere dont elles sont consommees de nos tours. La 
grande augmentation de l'usage des eaux minerales, en ces 
derniercs annees, a ete en grande partie creee par la pratique 
de plus en plus t>eneralisee d'allonger le cognac, le whisky, 
le gin et autres alcools d'une grande quantite d'eau minerale. 
En, observant un peu. on verra que l'habitude de boire "sec" 
tend a disparaitre de toutes les classes de la societe. 

Le changement d'habitude se revele tres clairement par 
le fait de l'augmentation en nombre des fabriques d'eaux 
gazeuses de toutes sortes et de l'exploitation des nombreuses 
sources dans tout le pays. En definitive, par cette nouvelle 
methode, la force alcoolique des spiritueux consommes n'est 
pratiquement pas superieure a celle des vins ou des liqueurs 
de malt; et cette methode se repand parmi les masses a une 
allure acceleree et constante. 



Vol. XL VI— Xo 14. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



61 



NOS PRIX COURANTS 

Les prix indiqu^s le sont d'apres les derniers renseignements fournis par les agents ou manui'acturiers. 



ABSINTHE La cse 

Pernod Fils (12) 14-50 

Gunpp. Pernod (14) 13-5° 

AMERS 

Amer Picon (12) 11.00 

Girlings Orange (14) 9.00 

Levert & Shudel Orange (14) .. 9.00 

Tot (14) 7-50 

BIERES 
Robert Porter & Co., London, Eng. (14) 
Bulldog brand Bass's Ale, p. cs., 

12 qts 2.55 

Bulldog brand, Bass's ale, p. 12 
pts .. 1.65 

BIGARREAUX 
Teysonneau (ia) \ I 

Bigarreaux au Marasquin. 9.00 10.50 

BOURGOGNES BLANCS 
Bouchard, Pere & Fils (12) 

bout, i bout. 

Chablis 8.00 9.00 

Chablis, 1889 ii-75 

F. Chauvenet (15) 

Montrachet (mar. Guiche) 20.00 10.00 

Chablis Superieur 7.25 8.25 

Dufouleur Pere & Fils, Nuit, St-Georges, 
France (14) 

"Chablis," p. cs., 12 qts 9.00 

"Meursault," p. cs., 12 qts 14.50 

"Clos Vougeot," p. cs., 12 qts. 21.00 

BOURGOGNE IOUSSEUX 
Bouchard, Pere & Fils (12) 

Bourgogne Mousseaux . . 15.00 16.50 

Beaune 17.00 18.50 

Nuits 19.00 20.5c 

Chambertin 2^.50 24.01 

BOURGOGNES ROUGES 
Bouchard, Pere & Fils (12) 

Macon 6.50 

Beaujolais 8.00 

Beaune 9.00 



•Club" 



7.00 



7- So 
9.00 
10.00 
8.00 
11.00 
13-00 
17.50 



Poinmard 10.00 

Nuits 12.00 

Chambertin 16.50 

Clos de Vougeot 22.00 23.00 

F. Chauvenet (15) 

Clos-de-Vougeot 25.5026.50 

Chambertin 18.50 19.50 

Romance 18.5019.50 

Corton (Clos-du-Roi). .. 15.50 

Nuits 13.00 

Volnay .. 12.50 

Pommard 11.50 12.50 

Beaune 10.00 11.50 

Moulin-a-Vent. Macon vieux 

. Superieur g.oo 

Beaujolais 7 00 

Macon fChoix") 6.50 

Dufouleur Pere & Fils, Nuit, St-Georges, 
France (14) 

"Macon," p. cs., 12 qts 7.50 

^Beaujolais," p. cs., 12 qts 8.00 

"Moulin a Vent," p. cs., 12 qts. , 8,50 

"Beaune." p. cs., 12 qts 9.50 

"Nuits," p. cs., 12 qts 11.00 

"Volnay," p. cs., 12 qts 11.50 

"Pommard," p. cs., 12 qts 12.00 

"Corton," p. cs., 12 qts 14-50 

"Chambertin," p. cs., 12 qts. .. 16.50 
"Clos Vougeot." p. cs., 12 qts. 21.00 

F. Chauvenet-Sparkling 

Red Cap.. 22.0024.00 

Pink Cap 22.0024.00 

Whit e Cap .. .. 22.00 24.00 



16.50 
14.00 
13-50 



10.. 00 
8.00 
7-50 



CHAMPAGNES 

Deutz & Gelderman (14) Bout.. J Bout. 

Extra sec, Vintage 1904. 33.00 35.00 

Brut, Vintage 1904 33.00 35.00 

Gratien & Meyer (14) Bt. $ Bt. 

Caisses ou paniers 12.00 14.00 

Ve Pommery, Fils & Cie (12) 

Sec, ou Extra Sec 31.00 33.00 

Brut (vin naturel) 33.0035.00 

G. Rosset & Cie (14) 
Extra sec, Vintage 1904. 18.00 20.00 

CLARETS 

Bordeaux Claret Co. (14) 

Cotes 3.50 4.50 

Bon Paysan 3.60 4.60 

Bon Bourgeois 4.00 5.00 

St-Julien 4.50 5.50 

Chateau Brule 5.00 6.00 

St-Estephe 7.00 8.00 

Pontet Canet 9.00 10.00 

Nathaniel Johnston & Fils (12) 

Ordinaire 4.25 5.25 

Chateau Chamfleuri 4.25 5.25 

St-Loubes 5.25 6.25 

"Club" 5.50 6'5o 

Medoc .' 5.75 6.75 

Margaux 6.00 7.00 

St-Julien 6.00 7.00 

St-Estephe 7.00 8.00 

Chateau Dauzac 9.50 10.50 

Pontet Canet 11.00 12.00 

Margaux Superieur 11.00 12.00 

Chateau Beaucaillou .. ..15.00 16.00 

Chateau Leoville 19.00 20.00 

Chateau Larose 19.00 20.00 

Chateau Margaux 21.0022.00 

Chateau Lafitte 22.00 23.00 

COCKTAILS 

Cook & Bernheimer Co. (14) La est 
Manhattan, Martini, Tom Gin, 
Vermouth, Gin, Whiskey, Ame- 
rican 9. 50 

COGNACS 

Boutelleau Fils & Cie, Cognac, 
France (14) 
"Colombe au Rameau d'Or," p. 

cs., 12 qts 9-50 

"Colombe au Rameau d'Or," p. 

cs., 24 demi bouteilles 10.00 

"Colombe au Rameau d'Or," p. 

cs., 32 fls 10.50 

"Doctor's Special," p. cs., 12 

bouteilles 12.00 

"V.O. 187s." p. cs., 12 bouteilles. 13.50 
"V.S.O.P.," 1858, p. cs., 12 bou- 
teilles 18.00 

"V.V.S.O.P.," 1820, p. cs., 12 

bouteilles 30.00 

Jos. Bremon & Cie, Cognac, France (14) 

Par caisse de 12 pintes 6.50 

Par caisse de 24 flasks 7-50 

Par caisse de 48 demi flasks .. 8.50 
M. Carlat & Cie, Cognac, France (14) 
"Trois Etoiles," p. cs., 12 boutu. 8.00 
"Trois Etoiles," p. cs., 24 demi 

bouteilles 9.00 

Cognac City Distillers' Association, 
Cognac, France (14) 
"Trois Etoiles," vieux brandy, 

p. cs., 12 bouteilles .. ..... .. 9-SO' 

"Trois Etoiles," vieux brandy, 

p. cs., 24 demi bouteilles .. .. 10.00 

"Trois Etoiles," vieux brandy, 

p. cs., 32 flasks 10.50 

"Cachet d'Or," p. cs., 12 longues 

bouteilles 11.00 



"Doctor's Friend," p. cs., 12 bou- 
teilles 10.50 

"V.O.," vieux brandy fin, p. cs., 

12 bouteilles 12.00 

"V.S.O.P.," vieux brandy, fin, p. 

cs., 12 bouteilles 15.00 

"X.X.O.," vendange 1875, (long 

cou), p. cs., 12 bouteilles .. .. 24.00 

"Special Reserve," vieux de 50 
ans, p. cs., 2 bouteilles .. .. 36.00 

GINS 

Jimenez & Lamothe (14) 

*** Bout. 11.06 

1865 Liqueur Bout. 18.00 

En f uts 4 . 50 a 4 . 75 

Greenlees & Co., London, Eng. (14) 

"London Dry," p. cs., 12 bout. .. 7.50 

"Old Tom," p. cs., 12 bouteilles. 7.50 
"Old Tom" and "London Dry," 

le gallon, en baril, depuis .. 2.50 

Burnett (15) 

London Dry 7-50 

Old Tom 7-50 

Blankenhewm & Nolet's Distillerdefjj, 

Rotterdam, Hollande (14) 
"Key Brand," caisses rouges, 15 

grandes bouteilles 11.50' 

"Key Brand," caisses vertes, 12 

bouteilles moyennes 5-50 

"Key Brand," caisses violettes, 

24 petites bouteilles 6.00 

"Old Geneva Afrikander," 24 

Yz jars en pierre 13.00 

"Old Geneva Afrikander," 12 

jars en pierre 12.00 

LIQUEURS FRANQAISES 
Benedictine (12) Ltr. \ Ltr. 

12 litres 20.00 21.00 

Marie Brizard & Roger (12) 

Anisette 13-50 

Curasao, Orange ou Blanc .. .. 12.50 

Marasquin 13.00 

Kummel, Superfin 12.00 

Kummel Cristallise 12.50 

Green Peppermint 13.00 

Creme de Menthe, Blanche. .. 13.00 

Cherry Cordial 12.50 

Cherry Brandy 12.50 

Blackberry Brandy 12.50 

Kirsch 15-50 

Hitter Triple 12.00 

Liqueurs assorties 13.00 

Creme de Menthe Verte .. .. 13.00 

Creme de Moka 13.00 

Creme de Cassis 13.00 

Creme de Noyau 13.00 

Eau-de-vie de Dantzik 13 .00 

Orange Bitters 9.50 

Punch au Kirsh 11.00 

Peach Brandy 15.00 

Cse de 12 bout., bout, de 26 oz. 11.50 
Cse de 12 bout., bout, de 35 oz. T4.00 

Levert & Schudel, "Real Dutch" (14) 
Anisette, p. cs., 12 bouteilles .. 13.50 
Apricot Brandy, p. cs., 12. bout. 15.00 
Peach Brandy, p. cs., 12 bout. .. 15.00 
- Creme de Menthe, blanche ou _ 
verte, 12 grandes carafes ron- 

des 16.50 

Creme de ; Menthe, blanche ou 
verte, 12 grandes carafes car- 
ries 16.50 

Creme de Menthe, blanche ou 

verte, 12 bouteilles pyramides. 13.50 
Creme de Cassis, p. cs., 12 bout. 13.50 
Creme de Cacao, p. cs., 12 bout. 13.50 



62 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 14. 



Curacao, blanc, orange ou topaz, 
par 12 cruches 13 5° 

Kummel, Dutch ou Russe, 12 
cruches 13-5° 

Kirschwasser, par 12 bouteilles. 13 .50 

Maraschino, par 12 bouteilles.. 13-50 
H. Odewahn (14) 

Cherry Brandy 12.00 

C. Terrand (14) 

La petite Chartreuse.. ..18.00 19.00 

Lawrence A. Wilson Co., Montreal (14) 
Wilson's Blackberry Brandy, p. 

caisse 10.50 

"Royal Crown," vieux Blackber- 
ry Brandy Anglais, p. cs 9-0° 

"Hungarian" blackberry brandy, 

p. cs 9-00 

MOSELLE 

Kock. Lauteren & Co. (12) 

Zeltinger 8.00 9.00 

Brauenzerg 7-5° 8.50 

Pisport 8.50 9.50 

Scharzberg — 1895 14.00 

Moselle Mousseux 18.00 19.50 

H. Sichel Sonne (14) 

Moselle Mousseux 

Muscatel ou Extra Dry... 17. 50 19.00 

OLD TOM & DRY GINS 

Gordon (12) 

London Dry 7-50 

Old Tom 7-50 

Sloe Gin 9.25 

Greenless & Co. (14) 

Old Tom 7-50 

Sloe 8.50 

London Dry 6.50 

Au gallon 2.50 a 3.00 

OPORTO 

J. W. Burmester, Oporto, Portugal (14) 
"Royal Port," p. cs., 12 bout. .. 6.00 
"Cruzado," p. cs., 12 bouteilles. 8.00 
"Newfoundland Style," p. cs., 12 

bouteilles 11.00 

"Rich Douro," p. cs., 12 bout. 12.00 
"Toreador," p. cs., 12 bouteilles. 13.00 
"Old Crusted," p. cs., 12 bout. 14.00 
"Blue Label Royal," p. cs., 12 

bouteilles 18.00 

White port, "Trois Couronnes," 

p. cs., 12 bouteilles 12.50 

White port, "Pedes d'Or," p. cs., 

12 bouteilles 9-50 

Au gall. 

1 Grappe 2.00 a 2.25 

Diamant T 2.50 a 2.60 

2 grappes 2.75 a 2.85 

3 grappes 3.00 a 3. 10 

!'j4 grappes .. 3.60 a 3.75 

4 Diamants.. 3.35 a 3.50 

3 couronnes 4.60 a 4.75 

Gonzalez Byass (14) .. ...... Au gall. 

T. Port Wine ..' 2.50 

Tawny 3.00 a 3.25 

Ruby Dry 4.00 a 4.25 

MacKenzie & Co., Ltd. (ia) 

An eallon 2.25 a 10.00 

Sandeman & Co. (12) La cse 

Superior Old 12.00 

"Club" 18.00 

"1890" 30.00 

Au gallon 2.50 a 15.00 



PORTER ANGLAIS 

Guinness' (14) Pt. Chop. 

Bull Dog Brand 2.50 1.00 

Bull Dog Brand Nips.. .. 1.15 

Guinness' (4) 

Emb. de E. & J. Burke.. 2.60 1.65 
RHUMS 

Marie Brizard & Roger (12) Bt. i Bt. 

Charleston 12.50 

P. S. Clement 10.00 

Jamaique au gallon .. .. 5.00 
SAUMUR MOUSSEUX 

Bt. i Bt. i Bt. 

Ackerman-Laurance (15) Bt. £ Bt. 

"Dry-Royal-' 15-75 J 6-75 

i Bout, paniers 1 doz.; 
paquets de 4 paniers .. 18.00 

SAUTERNES 

Union Generale Vinicole des Charentes 
et de la Gironde (14) 

"Graves", p. cs., 12 bout 6.00 

"Sauternes", p. cs., 12 bout. .. 7-00 

"Barsac", p. cs., 12 bout 8.00 

"Haut Sauternes," p. cs., 12 

bout. 10.00 

"Chateau Yquem," p. cs., 12 
bout 25.00 

Nathaniel Johnston & Fils (12) 

Barsac 6.00 7.00 

Sauternes 6.00 7.00 

Graves 6.00 7.00 

Haut Sauternes 11.50 12.50 

Chateau Yquem 20.00 21.00 

SHERRIES 

Gonzalez, Byass & Cie, Jerez de la Fron- 
tera, Espagne (15) 
"Royal," p. cs., 12 bouteilles .. 6.00 
"Favorita," p. cs., 12 bouteilles. 8.00 
"Club," p. cs., 12 bouteilles .. .. 10.00 
"Cristina," p. cs., 12 bouteilles .. 11.00 
"Fino," p. cs., 12 bouteilles .... 11.50 
"Amontillado," p. cs., 12 bout. .. 12.00 
"Idolo," p. cs., 12 bouteilles.. .. 12.50 
"Oloroso," p. cs., 12 bouteilles. 13.00 
"Victorioso," p. cs., 12 bouteilles 14.00 
"Jubilee," p. cs., 12 bouteilles .. 15.00 
"Old East India," p. cs., 12 bout. 18.00 
"Monarca," p. cs., 12 bouteilles. 18.00 

Au gall 

Pendon 2.00 

Claro 2.50 

Giralda 3.00 

Old Brown 3.25 

Fino 3-75 

Amontillado 4.00 

Vino de Pasto 4.00 

Oloroso 4.25 

Las Torres .. .. 4.50 

Victorioso 5-50 

Jubilee 6.00 

S. Hermanos ... ...... 4.50 

Mackenzie & Co., Ltd. (12) 

Au gallon :. , .. 1.50 a 10. ■• 

Sanderman Buck & Co. (Julian 

Pemartin) (12) La cse 

Pale Sec 12.00 

Mnntilla Fino tres sec 12.00 

"Club" .-. ..18.00 

Selected Old 36.00 

"Tubilee" 50.00 

Au gallon 1.50 a 10.00 

VERMOUTH 

Noilly, Prat & Co. (12) 7.50 

Martini & Rossi (14) 6.50 



VINS DE MARSALA 
Florio & Sicily Gall. Caisse 

12 bout. 

Marsala Superior.. .. 1.35 

Marsala Virgin 2.25 5-50 

Marsala S. O. M. .. 2.50 0.00 

TARRAGONEiS 
Carey, Hermanos & Co. 

Vin de messe 1.25 a 2.00 

VINS DU RHIN 
Kock Lauteren & Co. (12) 

Laubenheim 6.50 7.50 

Bodenheim 8.00 9.00 

Nierstein 8.50 9.50 

Steinwein in Boxbeutels. 11.00 

Liebfraumilch .. 13-50 14.00 

Giesenheim 16.00 17.00 

Hocheim 17.00 18.00 

Johannisbergf 21.00 22.00 

Claus Johannisberg, 1893.. 30. 00 
Hock Mousseux 18.00 19.5ft 

H. Sichel Sohne, Mayence, Allemagne 

(15) 

"Laubenheimer" 7.00 8.00 

"Niersteiner" 9.00 10.00 

"Hocheimer" 10.50 II. 50 

"Rudesheimer" 13.00 14.00 

"Liebfraumilch" 16.00 17.00 

"Rauenthaler" 20.00 21.00 

"Schloss Johannesberg," p. cs., 

12 pintes 30.00 

"Steinwein," p. cs., 12 pintes . . 12.00 
"Sarkling Hock," p. cs., 12 pintes 20.00 
"Zeltinger," p. cs., 12 pintes. .. 7.00 
"Brauneberger," p. cs., 12 pintes 10.00 
"Piesporter," p. cs., 12 pintes.. 10.50 
"Mosenblumchen," p. cs., 12 pts. 12.50 
"Berncastler," etiquette bleue . . 15.00 
"Piesporter Goldtropfchen," p. 

cs., 12 pintes 18.00 

"Erdner Treppchen," p. cs., 12 

pintes 24.00 

"Berncastler Doctor," original, 

p. cs 30.00 

VINS TONIQUES 

Vin Mariani (14) 9.00 

Wilson's Invalids' Port (14) .. .. 9.00 

"Red Heart" (15) 9.00 

WHISKEYS AMERICAINS 
Cook & Bernheimer (14) La cse 

Bourbon Gold Lion 10.00 

Old Valley Ptes. 11.50 

Old Valley i flasks 16.00 

WHISKEYS CANADIENS 
Jos. E. Seagram (16) La cse 

"Star" Rye Pintes 

"Star" Rye Flasks, 32s. 

"Star" Rye . . '.'. . . Flasks. 64s. 

White Wheat. Pintes. 

White Wheat .. .. Flasks. 32s. 

No. "8.1" Rye Pintes. , 

No. "83" Rye .. .. Flasks, 16s. 
Hiram Walker & Sons (8) La cse 

Canadian Club, 5 ans d'age, Pts 10.00 
Candian Club .. .. Flasks, 16s. 10.50 
Canadian Club .. J Flasks. 32s. 11.00 

Imperial Pintes 7.75 

Imperial Flasks, 16s. 8.25 

Imperial } Flasks. 32s. 8.50 

Baronial Pintes 6.25 

Baronial ..' .. .... 32 Flasks 7.00- 



Clef a la liste precedente. 

Pour trouver 1'agent des tnarchandises cot£es plus haut, voyez le num£ro apres le nom de la marchandise et comparez 
avec le numdro daus la liste suivante : 



4- John Hope & Co. 
8 Hiram. Walker & Son* 



12. Law, Young & Co. 
14. L. A. Wilson Co.. I-td. 



15- J. M. Douglas & Co. 

Tfi. Meajrher. Bros &• Co. Limited. 



Vol. XLVI— No 14. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 




PAR DECISION ROYALK 

"CANADIAN CLUB" 

WHISKY 

"IMPERIAL" 

WHISKY 

DISTILLfiS ET EMBOUTEILLfeS PAR 

HIRAM WALKER & SONS, Limited. 

WALKERVILLE, ONTARIO, CANADA. 



ENTREPOTS: 

LONDON, NEW-YORK, CHICAGO, 

VILLE DE MEXICO, 
VICTORIA, C. B. 

Agents : WALTER R. WONHAM & SONS 
6 Rue St-8aorem©nt, MONTREAL 



64 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913.. 



Vol. XLVI— No 14. 



<T 



C'est une confiance 



Lorsqu'un client entre dans 
votre magasin et qu'il aper- 
poit les fameuses 




Cigarettes 

SWEET 



CAPORAL 



il so sent chez lui, et II a con- 
fiance dans tous vos autres 
articles ; car il sait que la 
cigarette SWEET CAPORAL 
est "La forme la plus pure 
sous laquelle le tabao peut 
etre fume." (Lancet.) 
et il croira que vos autres 
articles sont aussi achetes 
aveo jugement. 

Les Cigarettes SWEET CA- 
PORAL se vendent toujours 
rapidement. Ayez-en toujours 
un bon stock ; o'est une an- 
nonoe pour vous. 



^ 



J 



Vol. XLVI— No 14. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



&S 



^^VV^^VVVS^^/V^^VWV^W^^VVW^WVVVWVVVVVVVWVVVVVVVVVVVWVVVVVVVVVVV^V^VS^^ 



Cigares et Tabacs 



A^^A^^A/N^AAA^^^A^^^^AAAAA^A^A^^V^^^^^^^^^>^^^^^^^V^^^^^^^^V>^^^^^^^^^MW^V^A^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^V^# , N^^^^^^^*^^W*^^^V^WW^ 



LE MARCHE MONDIAL DU TABAC 



LE MARCHE DE TAMPA 



La semaine du 15 mars a vu s'etablir un nouveau record de 
l'exportation 

L'exportation des cigares de clair Havane, durant la 
semaine du 15 mars, a etabli un record pour l'annee avec 
un total de 6,535,000, chiffre qui egale presque celui de la 
plus forte semaine de 1912. Les consignations sont assez 
bien reparties dans toutes les parties des Etats-Unis, avec 
peut-etre une legere preponderance pour l'ouest. Le 'fait le 
plus remarquable, c'est que les expeditions de clairs Hava- 
[nes de Tampa sont plus vastement distributes quant aux 
•endroits et aux. cpnsignataires, et qu'il existe une tendance 
de la part de nombreux manufacturiers a s'adresser directe- 
ment aux detaillants, au lieu de paralyser le territoire au 
moyen des marchands de gros. Ceci est surtout vrai pour 
les petits manufacturiers. La plupart des grands fabricants, 
les exceptions sont rares, se plaignent du calme des affaires, 
mais les grandes exportations soutenues ne s'harmonisent 
pas avec leurs plaintes, a moins que ce soient les petits qui 

1 beneficient de l'augmentation de production et d'expedition. 
Et ces petits fabricants deploient une activite d'autant plus 
grande aupres des detaillants qu'ils en obtiennent de meil- 
leurs prix, des commandes moins considerables mais plus 

I frequentes, et font leur perception beaucoup plus prompte- 
ment. Les petits fabricants disent que s'ils vendent aux 
grands marchands de gros, les commandes sont plus fortes, 
mais le "jobber" demande generalement plus de temps, non 
seulement pour vendre ses marchandises, ■ m^is'aussi p'ou,r 
faire ses encaissements. Ainsi, et par consequent, le capital 

' du manufacturier se trouve paralyse en un ou deux endroits. 
II est evident que les gros manufacturiers se renderit enfin 
compte de cela. car beaucoup s'adressent deja directement- 
aux clients et tout irrdique^l'elimination imminente, ,du. ; mar- 
chand de gros. ' "',; 1 , ,' 

Des representants de la United Cigar Store's Co. ' ont 
essaye de trouver a Tampa un site cbnveriable • pbur-*'l'eta- 
rjlissement d'une succursale. Les marchands locaux s'oppo- 
sent aiix gpijgq^is et aqx primes donn^es par la United Cigar 
Stores Co. dans les autres villes. "• 



LA SITUATION A KEY WEST 



La semaine a ete calme pour le commerce local et les 
commandes ont quelque peu diminue; toutefois les manu- 
facturers }prerehck«t que-'cet- eta* d-e choses ne durera que 
quelques jours et que, bientot, les usines pourront donner 
de l'emploi a tout leur personnel. -De fait,, les propriefaires 
des plus grandes manufactures sont tres optimistes en I'a- 
venir. 



La Havana American Co., bien que n'employant pas tout 
son personnel, vient de recevoir des commandes importan- 
tes qui necessiteront plus de main-d'oeuvre et qui augurent 
bien pour l'annee. 

Key West aura bientot un grand hotel moderne qui 
pourra donner accommodation e.t aux voyageurs et aux 
touristes. On a forme dans ce but une compagnie a fonds 
social et, deja, plus de la moitie dii capital requis a ete sous- 
crit en une seule demi-journee. L'hotel contiendra 150 cham- 
bres et sera pourvu de toutes les amelioratinos les plus mo- 
dernes. 



L'ACTIVITE EST GRANDE A LA HAVANE 



Les affaires sont tres actives dans les grandes fabriques 
de cigares du pays, bien que quelques-unes de moindre im- 
portance desireraient un peu plus d'eau a leurs moulins. A 
moins que la demande ne decline considerablement, on 
devra se feliciter des perspectives satisfaisantes pour 1'aVe- 
nir. 

On dit que quelques fermiers ont cru devoir ensemencer 
de nouvelles graines aussi tard qu'en la seconde quinzaine 
de fevrier, mais il est presque impossible qu'ils en obtien- 
nent de bonsiresultats, attendu.^que les plants aussi tardifs 
sont eotpioses" a.-, etre gSches parses pluie^;,' meme si on de- 
vait en faire la coupe avec succes, les feuilles n'auraient au- 
cune chance de secher. 

Le marche local de la feuille a ete tres anime, surtout 
par la ven.te' des vieux.'VAielta Abajo Vegas de 191 1 faite par 
les proprietaires a des' prix ridicules aux fabricants de ciga- 
rettes. J 

Les ventes de la semaine se sont elevees a 5.800 balles, 
reparties comme suit: Vue-lta' Abajo, '4,800 balles; Partido, 
800 balles; Remedios, 209 balles. ■ ■ | 



LA RECOLTE A PORTO-RICO 



-\ : Les'.dernieres'n9uy v elle6.,d'e; 'Porto Rico so^t a-, l'effet ^ue 
la recolte de 1913 s'annonce sous les meilleurs aspects. Les 
fortes pluie.s de novembre et meme de decembre, dans j=ba- 
cune des sections' ou'W cultive le tabac, ont retarded le 
plantage de plus de cinq semaines. L'etat de choses ^ sfest 
toutefois ameliore et les planteurs sont maintenant tres op- 
timistes. Quelques-uns v ont meme ;usqu'a pred.re que, pbUr- 
vu que les conditions climatenques actuelles se ma.nUen- 
nent, -la prochaine recolte ^ la, plu_s considerable depu.s 
quatorze ans. Les plantations commences de bonne h^ure 
sont' pretes pour la tr.oisspn et. les prem.eres coupes mon- 
trent une qualite de tout premier ordre. D'ic. s,x semames, 
la recolte battra son plein. 



66 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 14. 




Les Connaisseurs 

FUMENT LA 



/* 



\ 



^ PIPE "PETERSON" 

-~' Z> r ^ * Tous les marchands de tabac soucieux de leur 

r^.-X .^.j^ reputation devraient avoir cette marque en magasin. 

Seule et unique malum au Canada r6parant et fabri- 
quant les pipes et articles de fumeurs en tous genres. 



Propri6taires des 

SARQDES 8111 COIIIIES 




(T?) (oTc) 



Seuls depositaires dei Tabacs et Cigarettes 
de la Regie Francaise. 



GENIN TRUDEAU & CIE., Limitee. 

22 RLE NOTRE-DAME ObEST, - - MONTREAL, 







Qui vous dessillera les yeux. 

Les Statistiques montrent que des hommes en proportion considerable ne peu vent 
pas distinguer le rouge du vert— ils sont atteints de daltonisme ei ne le savent pas. 
Presque tou jours un sens de differenciahon d'un genre ou d'un autre; nous .manque. 
^•^8*^ "C'^Hohil Fin« n fera voir au fumeur qu'il paie des prii ridicule* 
pour des cigares importes sans obtenir pour cela un article meilleur. 



1 



Le "CONCHA FINA" Davis (Havane clair), 

Est vendu a raison de 3 pour 25c. 

II s'est acquis une renommee, de 1' Atlantique au Pacinque, et sa quality seule est 
le secret de son succes remarquable. 

S. D^VIS & SONS, LIMITED, MONTREAL 

Fabricants des fameux "NOBLEMEN", deux pour vingt-cinq cents. 



ess 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEU RS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



Vol. XLVI— No 14. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



67 



LA CULTURE DU TABAC DANS QUEBEC 



Les producteurs de tabac dans la province de Quebec 
eprouvent souvent de la difficulte, le printemps, a faire le- 
ver leurs semences de graines de tabac. Dans un bulletin 
relatif a ce sujet, et qui vient de paraitre, M. Chevalier fait 
ressortir les avantages des "couches chaudes" dont il se 
sert depuis trois ans a la station de St-Jacques l'Achigan. 
Ce systeme est plus economique que les autres en ce qu'il 
n'exige pas de fumage. Il previent l'humidite et permet de 
tenir les jeunes plants dans une temperature des plus favo- 
rables a leur developpement normal. 

Ce bulletin contient aussi un rapport des travaux exe- 
cutes aux stations de St-Jacques l'Achigan et de St-Cesaire. 
Les resultats obtenus a ces stations demontrent l'importan- 
Ce des cultures alternees et les avantages de l'emploi d'en- 
grais chimiques pour suppleer aux applications de fumage 
disproportionnees generalement faites dans la province de 
Quebec. 



LA CONSOMMATION DU TABAC BAT TOUS LES 
RECORDS, DIT LE COMMISSAIRE DU RE- 
.. VENUE DES ETATS-UNIS 



. " 

Pendant que les Mexicains se tuent, que les Suffraget- 
tes ragent et s'imaginent toutes sortes de choses; pendant 
que les Turcs et les Bulgares se battent et que le reste de 
l'univers est malheureux, "l'Amerique s'asseoit tranquille- 
ment, et fume, fume, fume". 

Les adversaires trop zeles de la plante de Jean Nicot, 
les rabat-joie professionnels avec leurs statistiques erronees, 
ainsi que tous ceux qui cherchent a empecher leurs compa- 
triotes de se recreer, n'empecheront jamais l'usage du ta- 
bac. Royal E. Cabell, commissaire du Revenu de l'lnterieur 
pour les Etats-Unis, donne le rapport suivant sur le tabac: 

Durant les derniers six mois finissant le 31 Janvier, 
notre pays a consomme 8,500,000,000 cigarettes, soit une 
augmentation de 2,250,000,000 sur la periode correspondante 
de l'annee precedente et, durant les memes six mois, on a 
fume 4,500,000,000 de cigares, c'est-a-dire une augmentation 
d'un quart (%) de billion. Les fumeurs de tabac et les chi- 
queurs ont consomme 250,000,000 de livres de tabae pendant 
la meme periode, une augmentation de 12,000,000 de livres. 
Heureux pays que celui-ci ou on fait usage de beaucoup de 
tabac. M. Cabell dit -que tous les records ont ete abaisses. 
: 1 Les chiffres su.r^la consommation du tabac indiquent, 
non seulement que cette nation est heureuse, mai9 qu'elle 
j^jst aussi prospere; "c&r* :" bi'en' qW life tabac ne soit pas un^lu^ 
|j|.e, mais une neces^ite.vloTsqu^ejyti^droilt; le&,;mauvais€is an; . 
riees, les fumeurs ne fumeront jamais 13,000,000,000 de ;, ci- 
gares et cigarettes, mais fumeront la pipe, ce qui est plus 
ieconomique, ou chiqueront le tabac qui reconforte et ins- 
pire. ■;: 

LE MASSACRE ANNUEL DES CIGARES A CHICAGO 



A 



Les citoyens de Chicago fument plus de cigares que 
cjeux de n'importe quelle autre ville des Etats-Unis, et leur 
gjout requiert des cigares d'une qualite de beaucoup supe*. 
rieure a ceux exiges dans les autres parties du pays. 

Ces faits etablis sont publies par la Chicago Association 
of Commerce comme faisant partie d'un rapport sur l'indus- 
t'rie des cigares a Chicago, et prepare par des censeurs de 
cette organisation. On predit que d'ici cinq ans, Chicago 
prendra place parmi les plus forts manufacturiers de ciga- 
res Havane aux Etats-Unis. 

Le bilan annuel des fumeurs de Chicago, toujours d'a- 



pres le rapport de l'association, depasse de beaucoup $25,- 
000,000, ce chiffre ne couvrant pas la depense pour les ciga- 
rettes et le tabac pour la pipe. Le chiffre exact des cigares 
fumes par les citoyens de Chicago deposse 1,000,000 par 
jour, soit une moyenne de 1 1/3 cigare par jour pour chaque 
adulte male de Chicago. Et le rapport ajoute: 

"Pratiquement, tous les cigares manufactures dans les 
plus importantes manufactures de Chicago, sont faits de 
clair Havane de la meilleure qualite. Tous ces manufactu- 
riers font le voyage, ou envoient un employe de confiance a 
Cuba, chaque saison, faire un choix des meilleures recoltes. 
Ceci se pratique dans chaque cas pour le choix, bien que la 
transaction puisse se faire par l'entremise des agents a 
Chicago. 

"Le marche de Chicago est cosmopolite et repond a 
une multitude de demandes mondiales, et sa production de 
cigares clair Havane n'exclut pas la fabrication d'une qualite 
inferieure faite de tabacs domestiques et autres. 

"Le capital engage dans l'industrie du tabac a Chicago 
represente un peu plus de $10,000,000 et la ville est pourvue 
de grands entrepots ou Ton emmagasine la matiere premiere. 
Y compris le tabac utilise a Chicago meme, les marchands 
tiennent celui provenant de toutes les parties du monde, 
et principalement de la Havane, de Sumatra, Java et Bor- 
neo, de l'Ohio, de Pennsylvania de Connecticut, du Wiscon- 
sin, du Texas, de Georgie, d'Alabama et de Floride. Ces ta- 
bacs sont distribues en grandes quantites dans l'Ouest. Le 
rendement total de tabac de la Havane est de 400,000 balles 
par annee et, de cette quantite, Chicago en consume 20,000 
balles." 

Les voies d'expedition dont Chicago dispose pour le 
fret aux colis et qui permet d'envoyer une infinite de petits 
paquets a un prix raisonnable dans des centaines de villes 
du pays, sont entretenues grace a la cooperation de l'Asso- 
ciation du Commerce et des divers chemins de fer, et c'est 
a ce concours de bons procedes qu'on doit la merveilleuse 
augmentation du commerce des cigares de Chicago. 



ON DEMANDE UNE AUGMENTATION DE LA TAXE 



L'Independent Retail Tobacconists' Association, de 
New- York, s'est adressee au representant O'Connor, l'au- 
teur de la loi imposant une taxe de 4 pour cent sur les coii^ 
pons de commerce, pour lui demander d'amender son "bill" 
de fagon a porter la taxe a 20 pour .cent. L'Association .a 
nomme une commission chargee de rencontrer M. O'Con- 
nor Ta cet effet. Au cas ou M. O'Connor trouverait 1'augmen- 
i!?JJ£!B$i$jP ;fo r |?»; Ja Coraimi^sionaufa le devoir d'insister 
pour le taux^e j)lu? ^ eleve. possible," ; Si .,M. O'Connor refufe^ 
a'e 3 prendre en mains' fa tache, la' Commission devra s'adre^ 
set -S ; iin autre" repr^^hfa'ti^^f'lis ^ ptier de presenter un con-- 
tre-projet comportant une taxe plus elevee encore que ceft[e 
de, 20 pour cent. ., '. 



LES BOITES EN FER-BLANC POUR LES CIGARES 



"Tin Cans", tel est le titre d'une brochure tres attrayan- 
te editee pour le compte de la National Can Co., de Detroit, 
Michigan, manufacturiere de boites en fer-blanc pour le 
commerce des cigares. La compagnie fabrique ces boites en 
toutes grandeurs, formes et descriptions, et, aujourd'hui on 
les reconnait comme etant le moyen d'empaquetage le 
meilleur marche et le plus pratique pour les cigares. Dans 
les boites en fer-blanc, les cigares conservent leur etat nor- 
mal quel que soit le degre de temperature de l'endroit ou 
on les tient. La compagnie se fera un plaisir de soumettre 
des echantillons et cotes a tous ceux qui lui en feront la 
demandc. 



68 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 14. 



EXPORTATION DES CIGARES DE LA HAVANE 



Le bureau des statistiques de La Havane publie les chiffres 
interessants qui suivent, relativement a l'exportation des cigares 
de La Havane dans les divers marches du globe en 1912 et 191 1. 

On y voit que les expoftations de 1912 accusent une dimi- 
nution de 9,147,716 cigares, comparativement a 1911. La de- 
mande venant de la Grande-Bretagne marque une diminution 
de 3' _. millions par rapport a 1911; les chiffres relatifs anx 
Etats-L'nis -out baisses de 5 million-. L'Allemagne et l'Autri- 
che out diminue leurs importations de plus de i million cha- 
cun, et la France, l'Espagne et le Chili montrent des diminu- 
tions moindres. 1'armi les plus grands pays importateurs de 
cigares de La Havane, on signale deux augmentations : une 
leger.e, de la part de la Republique Argentine, et une assez 
notable dans le cas du Canada. 

Extrayons du tableau les chiffres pour le Canada et iisonj- 
les comme suit : 



Amice 



Grand total 



1912 12,722,210 

I9II 11,082,313 

Augmentation. 1,639,906 

C'est une augmentation tres satisfaisante et, ajoutee au fait 
que le rendement des cigares domestiques en 1912 a atteint un 
chiffre considerable, la prosperite du Canada en general' et du 
commerce des cigares en particulier, apparaissent en pleine lu- 
miere. Le Dominion se place maintenant quatrieme a la liste 
des grands marches du cigare Havane, et tout porte a croire 
que. pour peu que notre prosperite se maintienne, les chiffres 
ci-dessus continueront a augmenter chaque annee. 

Ci-suivent les chiffres compiles par le gouvernement de 
Cuba relativement aux exportations de cigares en 191 2 par rap- 
port a celles de 191 1 : 

Pays Cigares-1912 Cigares-1911 

Angleterre 63.540.633 66.981.0Sr 

Etats-Unis 52,815,921 58.975.500 

Allemagne 15.276.580 16.463,975 

Republique Argentine .. 5,459,785 5,015.706 

Autriche 777-070 805.150 

Antilles Anglaises .. .. , 125.625 8o,55o 

Antilles Francaises '•• 2,300 

Antilles Danoises 2.500 

Antilles Allcmandes .. .. . .' .. .. 1 13.075 59.860 

Afrique Espagnole .. .. 598,780 29,500 



oZ£'Zi:'9'9 gzr'^'S ' ■ ' airejisny 

Sud-Atricain Anglais 253,952 379,914 

Autres parties de l'Afrique 10,500 

Afrique Franchise 658,523 230,815 

Belgique 665,658 548,376 

Bresil 408,515 223,727 

Bob vie 24.300 66,730 

Bermudes 40,850 54.700 

Canada 12,722,219 11,082,313 

Colombie 130,975 97,066 

Barbades .. 6,450 8,100 

lies Canaries 500,784 4 S 4.336 

Costa Rica 76,650 69,150 

Chili 3,206,148 3.336.9S1 

Chine 40.750 90,350 

Chine Erangaise 2,000 

Espagne 4.302,793 4.335,6o6 

Equateur 7.250 19.750 

Egypte 132.770 121,616 

France 8.509,371 8,576,787 

Gibraltar 309,741 252,203 

Guatemala 54-550 68,025 

Grece 10,661 

Hollande 288,900 380,305 

Honduras 6,000 

Haiti 6,550 6,000 

Hang-Kong.. '. 7,000 

Indes Anglaises 24.400 71,650 

Italie . .' 400,000 636,100 

Irlande 8,500 

Japon 9,184 9,325 

Mexique 41.261 153,496 

Norvege 23.085 3.000 

Nicaragua 9.200 8.800 

Perou ' 150,400 152,000 

Portugal - 354-455 232,580 

Panama 271,894 182,000 

Paraguay. 13.105 • 1,000 

Russie 117.050 80,572 

Roumanie 22.000 27,000 

Suede 8.474 

Suis>e 88.050 6:-,,325 

Salvador :• .. .. 20.100 12.503 

San Domingue '.. .. 725 8.150 

Turquie d'Europe 9-000 43-30O 

Uruguay ' 077-277 742,133 

Venezuela 27.890 43-850 

Totaux 178.98r.472 188.120.18S 

Diminution en 1912 .. 9,147,716 



Demandez le Tabac Nature! Hache a Fumer 

"T RICO LORE" 



DOUX ET AGREABLE AU GOUT. 



Manufacture par 



THE B. HOUDE COMPANY, LIMITED, QUEBEC. 



Vol. XLVI— No 14. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



69 



NOS PRIX COURANTS 

Marques speciales de marchandises dont les maisons, indiqu^es en caracteres noirs, ont l'agence ou la representation 
directe au Canada ou que ces maisons manufactured elles-memes. — Les prix indiqu^s le sont d'apres ' 
les derniers renseignements fournis par les agents ou les manufacturiers. 



IMPERIAL TOBACCO COMPANY 
OF CANADA, Limited. 

CIGARETTES Par mille 
Richmond Straight Cut No 1, 10s 11.00 
Sweet Caporal, en boites de 10 .. 8.50 
Athlete, boites de 10 ou pqts 10s. 8.50 
Old Judge, en boites de 10s 8.50 

Gold Crest. 
En btes de 20 a coulisse 500 3.33 6.00 

Vanity Fair. 
En btes de 10 a coulisse 500 3.65 7.30 

Vice Roy (Petits Cigares) 
En btes de 10 a coulisse 500 4.25 8.50 

New Light (tout tabac) 10s 8.50 

Sub Rosa (tout tabac) 8.50 

Le Roy (Petits Cigares) 

En boites de 10 8.50 

Derby en pqts de 6 (600) 3.93; 10s 6.55 
Zolumbia, en btes a coulisse de 10 11.00 
Old Gold, 6 (600) 3.78; i/ios. .. 6.30 

Prince, 7, (700) 4.02; 10s 5. 75 

Sweet Sixteen, pqts, 7s, 4.02; 10s. 5-75 
Murad, (Turques), bouts en pa- 
pier .. 12.00 

Hassan (Turques) — 

En boites de 10 8.50 

Mecca (Turques) — 

En boites de 10 8.50 

Mogul (Turques) bouts en papier 

ou en liege 12.00 

Dardanelles (Turques) bouts en 

papier 12.25, en liege ou argent. 12.50 
Yildiz (Turques) bouts en or, 10s 15.00 
Yildiz Magnums, bouts en papier, 

en liege ou en or, 10s. et 100s. 20.00 
Virginia Brights, bte de 600, $3.50 5.83 

Gloria, 7s (700) 4.02; 10s 5.75 

High Admiral, 10s 7.00 

Guinea Gold .. .. 12.00 

Otto de Rose, 10s 13.00 

Bouquet, boites a coulisse, 7s. 350; 

2 -oi 5-75 

Pin Head, btes a coulisse, 6s. 600; 

3-50 5-84 

Piccadilly — 

En boites de 10 18.50 

Pall Mall (Egyptiennes) — 

Bouts en liege 'seulement. 

En boites de 10 18.50 

Pall Mall (King Size) — 

En boites de 10 25.00 

Imperial Tobacco Co.'s — 

Egyptiennes No 1 (Plain). 

En boites de 10 18.00 

Imperial Tobacco Co.'s — 

Egyptiennes No 2 (Liege ou papier) 

En boites de 10 11.00 

Imoerial A. A.— 

En boites plates de 10 27.00 

Imperial A. A. 1 — 

En boites plates de 10 35 .00 

Mon Plaisir — 

En boites de 20 10.50 

Duke of Durham — 

En boites a coulisse de 10 . . .. 7.00 
Pedro- 
En boites de 10 7.00 

Old Chum Cigarettes — 

En boites de 10 8.00 



Effendi (Egyptiennes) — 
Liege ou papier. 

En boites de 10 12.00 

Maspero Freres, cigarettes Nilo- 
meter — 

En boites de 10 20.00 

Egyptian Deities No. 1. 
En btes de 10 a coulisse, 100 2.70 27.00 

Egyptian Deities No. 3. 
En btes de 10 a coulisse, 100 2.00 20.00 

CIGARETTES DE WILLS 

Three Castles. 

Par M. 

Btes fer blanc herm. de 50 . . .. 15.00 

Btes fer bl. plates fantaisie de 10 16.00 

En cartons de 10 15.00 

Three Castles (Gold-tipped). 

En btes fer blanc plates de 50.. 19.00 

En btes fer blanc plates de 10.. 20.00 

Gold Flake. 

En btes fer blanc herm. de 50.. 12.50 

En paquets de 10 12.50 

En boites a coulisse de 10 .. ... 12.50 

Capstan (Doux). 

En btes fer blanc herm. de 50.. 12.00 

En cartons (avec bouts) de 10.. 12.00 

En cartons de 10 12.00 

Capstan (Moyen). 

En btes fer blanc herm. de 50.. 12.00 

En cartons de 10 12.00 

En cartons de 10 (avec bouts).. 12.50 

Wild Woodbine. 

En paquets de 10 12.50 

CIGARETTES DE LAMBERT & 
BUTLER. 

Garrick Mixture. 

Par M. 
En btes fer-blanc herm. de 50.. 19.00 
En boites de 10 rembourrees .. 19.00 

Tabacs a cigarettes. La lb. 

B. C. No i, pqts, 1/12, btes 5 lbs. 1.00 

Puritan, pqts, 1/12S, bts 5 lbs.. 1.00 
Athlete, paquets ou boites, 1/12, 

boites 5 lbs 1.05 

Derby, en boites de fer blanc is. .95 

Vanity Fair, pqts, is, btes 5 lbs.. 1.20 

Sultana, pqts, 1/12S, btes 5 lbs.. 1.00 

Gloria, pqts, 1/12S, btes 5 lbs.. .. 1.00 
Southern Straight Cut, paquets, 

1/12S, btes 5 lbs 1. 00 

Old Judge, pqts, 1/9S, btes 5 lbs. 1.45 
Sweet Caporal, pqts 1/13S, btes 2 

lbs 1. 15 

Houde's Straight Cut No 1, pqts, 

1/12S, boites 5 lbs 1. 00 

Harem (Turquic), pqts, l/l6s, 

bones 5 lbs 1.35 

i lb boites de fer blanc. .. .. 1.40 
Houde's (Turques) — 

1/20 pqts, 5 lbs. boites .. .. *. 1-70 
Hochfeiner (Turques) — 

1/16 pqts, 5 lbs. boites 1.10 



Osman (Turquie) — 

1/16 pqts. 5 lbs boites .. .... 1. 15 

Tabacs coupes a fumer. 

Old Chum- 
En boites de fer blanc, i/6s. 

En boites de fer blanc, i lb. .. 

En boites de fer blanc, 1 lb. .. 

Pqts. i/ios boites 5 lbs 

En sacs, 1/5S, boites 5 lbs..' .. 
Puritan Cut Plug — 

Pqts. i/ns, boites 5 lbs. .. .. 

En boites de fer blanc, i eti lb. 

En boites de fer blanc, 1/5S. . . 

En boites de fer blanc, r lb. .. 
Full Dress — 

En boites de fer blanc, 1/5 eti lb 
Meerschaum — 

Pqts. i/ios, boites 5 lbs. .. .. 

En boites de fer blanc, i lb. .. 

En sacs 1/5, boites 5 lbs. .. .. 
Ritchie's Smoking Mixture — . 

Pqts. i/ios, boites 5 lbs 

Ritchie's Cut Plug— 

Pqts. i/i6s, boites 5 lbs 

Unique — 

Pqts. 1/15S, boites 5 lbs - 

Pqts. 1 lb., boites 5 lbs 

Pqts. i lb., boites 5 lbs... ..... 

Calabash Mixture— 

1 lb. boites en fer blanc, cartons 
2 lbs 

i lb. boites en fer blanc, cartons 
2 lbs 

i lb. boites en fer blanc, cartons 
2 lbs 

i lb. boites en fer blanc, cartons 
2 lbs 

NATIONAL SNUFF CO., LTD. 

Landry's Light Snuff— 

Barillets ou Jarres 

Rose No. 1 32 

Merise 32 

Rose extra 36 

Macaba 38 

Scoth (pqts 1 lb. et boites 5 lbs) 50 
Scoth, en jarres de 5 lbs 52 

Houde's Dark Snuff— 

Naturel 33 

Rose No. 1 34 

Rose & Bean ' 34 

Rose Extra .. .... 36 

Merise ... ■... ., 34 

Macaba 41 

Scoth en pqts 1 lb. et btes 5 lbs... 50 
Scoth en jarres 5 lbs 52 

Copenhagen — en boites 1/12 lb...' 90 

Velvet, 1/10 bte, cartons, 3 lbs... r.28 

Horseshoe — en boites de 1/12 lb. 90 
Tabacs americains a fumer. La lb. 

Pride of Virginia — 
i/io lb. boites en fer blanc, car-, 
tons .. 1.33 

Old English Curve Cut— 

i/io lb. boites en fer blanc, car- 
tons 2i lbs 1.33 

I lb. boites en fer blanc (fer- 
meture hermetique) 1. 40 

Rose Leaf (coupe fin a chiquer) — 

1 oz. torquettes, en 1 lb. drums, 1.2* 



La lb. 

95 
80 
80 
79 
83 

.85 
.85 
•93 
.83 

•95 

• 79 
.80 

• 83 

.80 

■71 

.65 
.61 
.60 



1. 15 



1. 15 



1.20 



1-35 



7o 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 14. 



Van Bibber Cut Plug. 

Btcs fer bl. 1/10 lb. 2J lb. cartons. 1.28 
(Fonce ou aromatique) 
Mayo's Cut Plug. 

Paquets i/io 5 lbs. cartons 1.00 

Paterson's Seal — 

1/5 lb. boites, cartons 5 lbs. .. 1.09 

Tuxedo Granulated Plug — 

1/10 boites en fer-blanc, 2i lbs. 
cartons 1-35 

Lucky Strike — 

i btes en fer blanc 3 lbs. cartons 1.28 
1/5 lb. boites en fer blanc, car- 
tons 5 lbs 1.28 

1/10 lb. boites en fer blanc, car- 
tons 2$ lbs 1.33 

J lb. boites en fer blanc 1.26 

1 lb. boites en fer blanc 1.24 

IMPERIAL TOBACCO COMPANY 
OF CANADA, Limited. 

(Empire Branch) 
Tabacs a chiquer 

Stag, barres, 5 1/3 a la livre .... 0.38 

Bobs, 6 et 12, a la livre 0.46 

Pay Roll, barres, 7 ^s. Palettes 7s 0.56 

Club, 6s. et 12s 0.40 

Black Watch, 6s 

Currency, 6 }is. et 12s 

Empire Navy, barres, 14 oz. . . 
Tabacs a fumer 

Shamrock, 2 x 4, 6s 

Pedro, barres, 16 oz. 5s 

Tabacs haches 

Great West, (sacs) 8s 0.59 

Regal Cube Cut, btes fer-blanc, 9s. 0.70 

Taxi, Crimp Cut, btes fer-blanc, 10s. 0.78 



0.44 
0.46 

0.51 



0.45 
o.55 



THE B. HOUDE CO., LTD., 
QUEBEC. 
Tabacs coupes a fumer. 
Casino — 

pqts %, boites 5 lbs 27 

pqts 1/6, boites 5 lbs ^4 

pqts i et 1 lb 20 

Carillon (a fumer et a chiquer) 

pqts 1/10 boites de 5 lbs 4c 

Lion Brand — 

sac papier 1/10, boites 5 lbs. .. 35 
Tri-Color — 

boites de lib... 32 

Rainbow — 

pqts 1/9, boites 5 lbs 70 

boites en fer blanc i lb 73 

boites en fer blanc i lb 78 

sacs 1/5, boites de 5 lbs 78 

Cremo — 

pqts 1/14, boites de 5 lbs 52 

Patriot— 
boites en fer blanc de 1 lb. .. 25 
Tabacs Naturels, coupes, a fumer. 
Parfum d'ltalie — 

pqts 1/12, boites de 5 lbs 48 

Red Cross — 
pqts de 1/10, boites de 5 lbs. .. 40 

pqts de i lb 40 

pqts de 1/7, boites de 5 lbs. . . 55 
Rouge et Quesnel — 

pqts 1/10, boites de 5 lbs 38 

pqts 1/5, i et 1 lb 35 

Bellefeuille— 

pqts 1/6, bones ae 5 lbs 24 

pqts 1/3 lb 24 

pqts de I lb 20 

Prairie — 
pqts 1/10, boites de 5 lbs 38 



Tabacs a Cigarettes 

Rugby — 
1/9 (boites a coulisse), boites 

5 lbs 67 

pqts 1/14, boites de 5 lbs 60 

pqts i et 1 lb 60 

Petit Bleu— 
pqts 1/12 et I, boites de 5 lbs. 50 
pqts K et 1 lb., sous etain .. 40 

L. L. V.— 

pqts % lb., sous etain 40 

pqts 1/12, boites de 5 lbs 48 

Petit Poucet — 
pqts 1/12, boites de 5 lbs 48 

Le Petit Jaune— 
pqts 1/12, boites de 5 lbs 46 

Calabresse — 
pqts 1/14, boites de 5 lbs 60 

Swoboda — 
boites a coulisse 1/9, boites de 
5 lbs 64 

Carlo — 
pqts 1/14, boites de 5 lbs 55 

Ali Baba— 

pqts 1/14, boites de 5 lbs 60 

btes a coulisse 1/9 ,btes de 5 lbs. 65 
Tabac a chiquer en tablettes 

Spun Roll— 
pqts 1/16, boites de 1 lb 60 

Tabac naturel coupe et presse 
Orignai — 

pqts i et 4, boites de 5 lbs. .. 60 

Tabac Coupe, Tranche, en Palettes. 
Bamboo (Curved Cut) — 

boites en fer blanc, 1/10, bts 3 lbs. 75 
Caribou— 

boites 1/7, boites de 5 lbs 50 



CONVENTION DE MARCHANDS DE CIGARES 



Une assemblee qui avait pour but d'interesser les mar- 
chands de cigares du comte de Westchester, Vermont, a 
eu lieu la semaine derniere sous les auspices de l'lndepen- 
dent Retail Tobacconists' Association, de New-York, qui 
avait fait toutes les demarches et defraye toutes les depen- 
ses. 

L'un des principaux orateurs de la circonstance fut M. 
Ehrlich qui fit les remarques suivantes: 

"Une organisation est un corps compose de differents 
organes remplissant des fonctions speciales et mutuelles, 
toutes essentielles a la vie. Un groupe d'individus systema- 
tiquement unis pour leur benefice et leur avancement mu- 
tuels, constituent une organisation. 

"Chez les animaux comme chez les plantes, nous re- 
trouvons une organisation instinctive naturelle. Les guerres 
ont eu pour cause premiere le manque d'organisation. 

"Dans notre grand pays, nous avons toutes sortes d'or- 
ganisations: fraternelles, de bienfaisance, scientifiques, d'e- 
ducation, politiques, civiles, sociales et economiques. L'in- 
dustrie, le capital et le travail sont organises. Seuls les ma- 
nufacturiers et les marchands independants ne le sont pas. 
Est-ce que les independants vivent en harmonie avec les 
trustards? Non! 

"Vous donniez comme raison pour ne pas vous organi- 
ser, que vous ne pouvez pas le faire dans votre commerce. 
Pourquoi? Si vous pouvez vous organiser politiquement et 



fraternellement, vous le pouvez aussi economiquement, ce 
qui est essentiel pour l'existence de votre famille. La ou il 
y a une volonte, il y a un moyen. 

"Abonnez-vous et lisez bien attentivement les journaux 
de commerce et etudiez la strategic de cette guerre com- 
merciale dans laquelle vous etes engage. 

"Le commerce en detail differe totalement de celui en 
gros et de la fabrication. II y a une marge, une limite a 
toutes les organisations. Certains commer<;ants peuvent etre 
tres ambitieux; mais il arrive qu'ils possedent un jour tout 
ce qu'ils peuvent controler. Toute nouvelle tentative pour 
augmenter leurs affaires, entrainera presque infailliblement 
une faiblesse dans leur organisation. Tout ce qui luit n'est 
pas d'or. 

"Une forte organisation des marchands independants 
reduirait la vente des produits des trusts, et leur ferait ce- 
der le pas aux articles independants. 

"Un conseil, en terminant: Faites-vous un ami de cha- 
cun de vos clients; ne reduisez pas le prix des cigarettes; 
expliquez aux clients que celui qui vend des cigarettes sans 
profit est force de se refaire sur le prix des cigares, et qu'il 
est juste que chaque client paye sa part mais non celle des 
autres. Souvenez-vous que le client a toujours raison. Si vous 
voulez sa clientele, il faut lui plaire, et un client satisfait 
est un gros actif en affaires." 



Vol. XLVI— No 14. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 4 Avril 1913. 



LE PRINTEMPS ! LES CHALEURS ! 



Les eaux printanieres, perturbees dans leur limpidite, par la fonfce des neiges, multiplient les 
demandea d'eau de Vichy. 

Epiciers ! il est plus que temps de vous approvisionner et de voir si votre stock est en etat de. 
repondre a la grande consommation. 



Nous avons la qualite ! 



Nous avons l'assortiment ! 



A VOUS LE CHOIX 

En stock et a arriver 

EAUX DU BASSIN DE VICHY 

Cs de 50 Btls "LA CAPITALE" $5.00 cs. Cs de 50 Btls "LA SANITAS" $8.00 cs. 
50 " "LA NEPTUNE" 6.00 " 






50 " "8T-NIC0LA8" 7.00 " 



100 V 



'LA SANITAS" 9.00 



LIMONADES DU BASSIN DE VICHY 



Cs 50 Btls "LA ST-NIC0LAS" $7.50 cs. Cs 50 Btls "LA SAVOUREUSE" (Clarets)$7.50 cs. 

« W/ « "I A ST Nimi AS" *\ ™ « " 50 " " LA SAV0UREUSE"(Champ.) 8-00 " 
5U/i LAol-|NltULAJ> O.DU u 50 ^ 4fc « U s AV 0UREUSE" " 5.50 " 

" I00i " "LAST-NICOLAS" 10.00 " "120^" "LA SAVOUREUSE" " 9.50 " 



Trois Grandes Marques Etablies 

Fortifiants sans egaux "BACCHUS" "BANYULS-BARTISSOL" "EXTRAIT DE MALT MILLER" 

Toujours en Stock 



LHUILE DOLIVE "MINERVA" 

d'une purete absolue, vous donne avec chaque bouteille un certificat de purete du Laboratoire 
officiel de Marseille. 

En stock et a arriver 



Caisses 12 Bouteilles I Litre. 
12 " Pinte. 

24 " Chopine. 

24 " Demiards. 



.. 



Livraison prompte, 



Cals :es 2 Estagnons 5 Gallons 
"6 "2 " 

" 10 " I 

" 20 " J£ " 

" 48 " % " 

Conditions faciles. 



Ecrivez, Telephonez, Telegraphiez a nos frais pour cotations. 

MARTIN <5c CIE, LIMITEE. 
568 RUE ST -PAUL, MONTREAL. Tel., MAIN 3V66 



LE PRIX COURANT,. Vendredi, 4 Avril IQ13, 



Vol. XLVI— No 14. 




La Biere Populaire 

MOLSON 



Est celle que veut le Con- 
sommateur; donnez-la lui. 



La vente de cette BIERE 
excede celle de toutes les 
autres marques reunies. 



Brassee a Montreal depuis 

126 ANS. 



Fonde en 1887. 



MONTREAL, VENDREDI, LE 11 AVRIL 1013. 



Vol. XLVI— No 15. 





LEA°"»PERRINS 
SAUCE 




"»J(ITV 



La Sauce Worcestershire d'Origine et Authentique 



La Favorite de I'Univers" 



Depuis plus de 70 ans, la Sauce 
Lea & Perrins fait les delices 
des epicuriens des cinq conti- 
nents — et est aujourd'hui la 
sauce la plus renommee de l'uni- 
vers. 



J. M. DOUGLAS & CO. 



MONTREAL. 



Agents Cunadiciis. 



(INDEX DES ANNONCEURS, PAGE 31) 



LE PRIX COURANT, Vendredi, n Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 15 



E 



Les Essences preferees sont les 



Culinaires de Jonas 

Renouvelez votre Stock 



JONAS' 

TRIPLE 

CONCENTRE 



JONAS' 

TRIPU :once»tbii 
EXTRACT 

VANILL A. 

DIPLOMA AWARDED BY I 

THE COUNCIL Of HUT*! 
AND MANUFACTUFllSl 

PREPARED BY 

Henri Jonas a Cs] 

MONTREAL 
ami NEW YOHK, 



1 OZ. 



2 oz. 



Prix par 
Grosse 

$ 9.50 



18.00 




JONAS' 

ROYAL 

QUINTESSENCE 



4 oz. 
8 oz. 



Prix par 
Grotse 

$42.00 
84.00 




"SOLUBLE" 



EXTRACT 



Hne. Fruit 
Flavor ^, 



2 oz. 

4 oz. 

8 oz. 

16 oz. 



Prix par 
Groste 

$ 9.00 



15.00 
27.00 
51.00 




l » v o a ■ *j & 
EXTRACT OF 

VANILLA 



JONAS' 

TRIPLE 

CONCENTRE 



Prix par 
Grosse 




2 oz. 


$ 21.00 


4 oz. 


36.00 


8 oz. 


72.00 


16 oz. 


U44.00 




'ANCHOR" 

PUR 

CONCENTRE 



CE 

CREAM 

ctt STARo S ~ 

<*as'tiv< 



Prix par 
Grosse 

$12.00 
21.00 
36.00 
72.00 




•LONDON" 



Prix par 
Crosae 



1 oz. "London" $6.00 

2 oz. " 9.00 



JONAS' 

ROYAL 

QUINTESSENCE 



2 oz. 
2£ oz. 
5 oz. 
8 oz. 



Prix par 
Grosse 

$21.00 
24.00 
42.00 
72.00 




"GOLDEN 

STAR 
Double Force 



Prix par 
Grosse 

$ 9.00 
15.00 
27.00 
51.00 




Ext. 


Essence 
a la lbs 

$1.00 


X 


1.25 


XX 


1.50 


XXX 


2.00 


xxxx 


2.50 


xxxxx 


3.00 


xxxxxx 


3.50 



Essences de Jonas, en bouteilles, Jarres, Barillets et Barils pour Confi- 
seurs, Fabricants de Creme a la Glace, Etc., Etc. Prix $6.00 a $12.00 

le gallon, Sllivant qualite. Qualites Speciales et Prix Speciaux par Contrat. 



HENRI JONAS & CIE., 



FABRICANTS 

MAISON FONDEE EN 1870. 



389 et 391 Rue St-Paul, 



Montreal. 



Vol. XLVI— No 15 



LE PRIX CQURANT, Vendredi, 11 Avril 1913- 




LES FEVES CUITES 

SIMCOE 

sont partout reconnues 
comme etant de la meilleure 
qualite a cause du soin appor- 
te au choix des feves etdes epi= 
ces. Une longue experience,un 
outillage parfait et l'obser- 
vance stricte des regies hygie* 
niques ont tous joue un role im 
portant pour arriver a gagner 
la confiance et l'appui de la 
meilleure clientele du Canada 

ET CETTE CLIENTELE EST LA NOTRE. 
Laf boite 3's pour les Families 
contient plus de feves a un prix 
moindre. Un repas substan- 
tiel pour une f amille entiere. 

DOMINION CANNER8 

LIMITED 
HAMILTON, CANADA. 




LE PRIX COURANT, Vendredi, n Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 15 



Profitant de la saison, des le commencement des froids 

La demande pour le 

Sirop de Ble d'Inde 



, . 



Marque 



u 



Crown 



99 



atteint son plus fort volume. La plupart des 
epiciers sont au courant de ce fait et vendent 
cinq fois plus de Marque "CROWN" que de 
tous les autres Sirops de Ble d'Inde. 

Les personnes qui emploient le sirop de la 
Marque "CROWN" savent que c'est un aliment 
qui produit la chaleur, — qu'il est substantiel et 
nourrissant — que c'est un mets delicieux pour 
I'Automne, I'Hiver et le Printemps. 

Pour les enfants, durant I'annee scolaire, 
le sirop marque "CROWN'' forme un aliment 
stimulant. Les meres le savent et insistent 
pour avoir le sirop de Ble d'Inde de la Marque 
"CROWN". 

La demande est creee — Vous n'avez qu'a y repondre. 

" The Canada Starch Co. Limited " 

Manufacturiers des EDWARDSBURG BRANDS. 

MONTREAL, CARDINAL, TORONTO, BRANTFORD, VANCOUVER. 

SN ECKIVANT AUX ANNONCEUKS, C1TEZ "LE PRIX COURAMT* 



Vol. XLVI— No 15 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 11 Avril 1913. 



PRIX f Ol IMM'S 

Dans la liste qui suit, sont comprises uniquement les marques sp£ciales de marchandises dont les maisons, indique'es en caractere 
noirs, ont l'agence ou la representation directe au Canada, ou que ces maisons manufacturent elles-memes. Les prix indiquds le sont 
d'apres les <lerniers renseignements fournis par le« agents, repr£sentants ou manufacttiriers eux-memes. 



WALTER BAKER & CO., LTD. 

La lb. 

Chocolat, Prime No 
I, bte 12 lbs., pains 
de i lb. et I lb. 0.33 

Chocolat a la Vanille, 
bte de 6 lbs. 0.44 

German's Sweet, i 
s. et i bte de 6 lbs. 0.26 
Breakfast Cocoa, bte 
de 1/5, J, J, 1 s., 12 
lbs. to box et 5 lbs. 
tins. o 

Chocolat sucre, cin- 
quieme bte 6 lbs. 
pains de 1/5 lb. o 

Chocolat sucre, Ca- 
racas, bte de 6 lbs. 0.32 
Falcon Cocoa (Soda 
chaud ou froid), btes 
de 12 lbs., 1 lb. tins. 0.34 

Caracas Tablets, cartons de 5c 
40 cartons par boite 

Chocolat sucre, Auto, bte de 6 lbs 
Ces prix sont F.O.B. Montreal. 

BRODIE & HARVIE, LIMITED. 

La doz 




30 



20 



Registered* 
TrmlH-Mark 



L. CHAPUT, FILS & CIE, 
Montreal. 

The Noir Ceylan "Owl" 

No 5, 1 lb. 30 lbs. par cse 
No 5, i lb. 30 lbs. par cse 
No 10, 1 lb. 30 lbs. par cse 
No 10, i lb. 30 lbs. par cse 
No 15, 1 lb. 30 lbs. par cse 
No 15, i lb. 30 lbs. par cse 
No 30, 1 lb. 30 lbs. par cse 
No 30, i lb. 30 lbs. par cse 
The Vert Ceylan "Owl" 
No 5, 1 lb. 30 lbs. par cse 
No 5, i lb. 30 lbs. par cse 
No 10, 1 s. 30 lbs. par cse 
No 10, \ s. 30 lbs. par cse 

CHURCH & DWIGHT 
Soda Cow Brand 



La lb. 
20c 
21c 
26c 
27c 
32c 
33c 
40c 
41c 

La lb. 
20c 
21c 
26c 
27c 



Compressed Corned 


Beef 




2S 


3-75 


Lunch Ham 






IS 


2.25 


Lunch Ham 






2S 


3-50 


Heady Lunch Beef 


IS $2 


25 


2S 


3-75 


Geneva Sausage 


IS 2 


50 


2S 


4-25 


English Brown 


IS 2 


10 


2S 


3-5o 


Boneless Pigs Feet 


IS 2 


10 


2S 


3-50 


Sliced Smoked Beef 


is 1 


50 


IS 


2.50 


Roast Beef 


IS 2 


25 


2S 


3-7S 


Ready Lunch Loaves, Veau 






Tambon, Boeuf, assortis 




*S 


1 .60 


Ditto 






IS 


2.7.S 


Boeuf Bouilli 






IS 


2.25 


Boeuf Bouilli 






2S 


3-75 


Boeuf Bouilli 






6s 


13-00 



1. 25 

0.32 




Farines preparees de Brodie 



Red XXX 
Red XXX 
Crescent 
Crescent 

Superb 

Superb 

Buckwheat 

Buckwheat 

Griddle-Cake 

Griddle-Cake 



pqts de 6 lbs. 
pqts de 3 lbs. 
pqts de 6 lbs. 
pqts de 3 lbs. 
pqts de 6 lbs. 
pqts de 3 lbs. 
pqts de 3 lbs. 
pqts de 6 lbs. 
pqts de 6 lbs. 
pqts de 3 lbs. 



3-io 
1 60 
2.90 
1.50 
2.70 
1 .40 
1.60 
3-io 
3.10 
1 .60 



Cartons contenant \ doz. paquets de 6 
lbs. ou 1 doz. paquets 3 lbs., sans charge 
extra. 



VDWIGHT'Sy Caisse, 60 paquets de 1 
lb., $3.00. 
Caisse, 120 paquets de i 

lb., $3.00. 
Caisse, 30 pqts. 1 lb. et 
60 pqts. i lb., $3.00. 
Caisse de paquets de 5c, contenant 96 
paquets, $3.00. 

CIE. CANADIENNE DES PRO- 

DUITS AGRICOLES 

Montreal 

Lait Laurentia cse 12 pintes 
Lait Laurentia cse 20 chopines 
Lait Laurentia cse 24 demiards 
WILLIAM CLARK 
Montreal 
Conserves La doz. 

Viandes assorties is 2.25 

Compressed Corned Beef is 2.25 




Pork and Beans, sauce tomates 2s 0.95 
Pork and Beans, sauce tomates 

boites plates 3s 1.15 

Pork and Beans, boites hautes 

sauce tomates 3S 1.35 





Pork and Beans, Plain is 

Pork and Beans, Plain 2s 

Pork and Beans, Plain, boites 
plates 3s 1.15 



0.60 

o.95 





Votre 
garantie de profit repose dans 

Le Soda a Pate 

"COW BRAND" 




a cause de sa popularite chez 
les menageres. 

Cotnmandez-en a, votre fournisseur. 

CHURCH & DWIGHT 

LIMITED 
Manufacturiers 



Uniforme 



MONTREAL 



Digne de 
Confiance 



Votre clientele pour les 

OLIVES 

est de 100% plus considerable matntenant qu'elle nel'dtait il y 
a 10 ans. Le gout pour cet article de table se fait de plus en 
plus prononce . L'augmentation de la clientele canadienne 
est due aux 

OLIVES ESPAGNOLES 

D. W. C. 

Les Olives Espagnoles du meilleur choix seules sont utili" 
sees — toutes grandeurs et variet^s de styles. 

Demandez-en une quantity d'essai au repre"senant de votre 
fournisseur. 



ROWAT & CO. 

Glasgow, - Ecosse. 

Distributeurs Canadiens. 
Snowdon & Ebbit, 325 Edifice Coristine, Montreal, pour 
Quebec, Ontaio, Manitoba et le Nord-Ouest ; F. K. 
Warren, Halifax, N. S. ; J. R. Tillon, St-John, N. B. ; 
C. E. Jarvis & Co., Vancouver, B. C. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, n Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 15 



Pork and Beans 


boites haute 






Plain 






is 


1-35 


Pork and Beans, 


sauce 


Chili 


is 


0.60 


Pork and Beans, 


sauce 


Chili 


2S 


0.9S 


Pork and Beans, 


sauce 


Chili 


3S 


1. IS 


Ox tongue 






lis 


8.00 


Ox tongue 






2S 


10.00 


Ox tongue 






2*S 


11 .00 


Jellied Veal 






is 


1.50 


Jellied Veal 






IS 


2.40 


Jellied Veal 






2S 


3-75 


Gelees de Bouill 


:>n 




2S 


3-50 


Gelees de Bouill 


Dn 




6s 


11 .00 



Potted Meats 



La lb. 



Ham, Tongue, Beef and Veal, 
I 0.5° 
Tongue, Ham and Veal, pate 



is 1. 00 
is 1.20 
Pates de Foie is 0.90 

Pates de Foie is 1.35 

Soupes La doz. 

Chicken pqts 1.10 

Mulligataknay, Oxtail, Kidney To- 
mato, Vegetable, Mock Turtle, 
Consomme, Pois pqts 1.00 

Mince Meat La doz. 

(Tins fermees hermetiquement.) 
is $1.25, 2.s 1.95. 3s 3-00, 4s 4-00, 5s 5-°o 



Plum-Pudding 

Anglais is 1.90 
Plum-Pudding 

Anglais 2s 2.40 

Boeuf fume en tran 

ches "Inglass" is 

Boeuf fume en tranches "In- 
glass" is 

Boeuf fume en tranches "In- 
glass" is 3.35 




1.50 



2.10 




J. M. DOUGLAS & Co., 
Montreal. 

Bleus a laver 
La lb. 

"Bleuol", boites 

10 lbs., 50 pqts 

de 4 carres, 15c 

"Sapphire" 

btes de 14 lbs. 

pqts de i lb. 
"Union", boites 
de 14 lbs., pqts 
de i et 1 lb. 10c 

WM. H. DUNN, 

Montreal. 
Edward's Soups 
iPotages Granules, Prepares en Irlande) 

Varietes: Bdun — Aux Tomates — 
Blanc. 
Paquets, 5c. Cartons 1 doz. par 

carton 
Paquets, jjc. Boites 3 doz. chaque 

(assorties), par doz. 
Paquets, 5c, par doz. de bandes 

de 5 chaque 

(ou en boites de 40 bandes 
$7.50 par boite.) 
Canistres, 15c. Boites 3 doz., 

grandeur, 4 oz., par doz. 
Canistres, 25c. Boites 2 doz., 

deur, 8 oz., par doz. 

BORDEN MILK CO., LIMITED, 
Montreal. 

Liste de prix pour l'Est, Fort William 
inclus. 

Prix au 
Lait Condense (sucre) Detaillant 



Marque Reindeer (4 doz. par cse). $6.00 
Marque Mayflower (4 doz. par cse) 5.25 
Marque Clover (4 doz. par cse) . . 4.75 

Lait evapore (non sucre) 
Marque Reindeer Jersey, Boite de 

Famille (4 doz. par caisse) 3 90 

Marque Reindeer Jersey, Boite 

moyenne (4 doz. par caisse) 4. 50 

Marque Reindeer Jersey, Boite 

d'hotel (2 doz. par caisse) 4.25 

Carque Reindeer Jersey, Gallon 

(Yi douzaine par caisse) 4-75 

Cafe (avec Lait et Sucre) 
Marque Reindeer (2 doz. par cse) 5.00 
Marque Regal (2 doz. par cse) 4-50 

Marque Reindeer, en jarres en 

verre (2 doz. par caisse) 6.20 

Cacao (avec Lait et Sucre) 
Marque Reindeer (2 doz. par cse) 4.80 

Limite de fret: 50c par cwt. 
Conditions: Net 30 jours, sans escompte. 

Lait et Cremes Condenses. 

St. Charles "Family" 3.90 

St. Charles "Hatel" 4.25 

Lait "Silver Cow" 5.40 

'Purity" 5.25 

"Good Luck" 4 ■ 50 
Lait condense. 

La cse 
Marque Eagle, 4 

doz., chaque 6.00 
Marque Gold Seal, 

doz., chaque 5.25 
Marque Challenge^ 

doz., chaque 4.75 

Lait evapore. 

Marque Peerless "Hotel", 2 doz., 
chaque 4.25 





W 



r 



LE SAVON FAIRY 

Quartd nous vous disons que vous pouvez compter sur le SAVON 
FAIRY comme etant un.vendeur actif et constant, sur de satisfaire 
vos clients, e'est que nous savons positivement que le morceau de 
de savon oval, flottant, blanc et doux est le MEILLEUR qui se puisse 
vendre a cing cents et que VOS CLIENTS le savent. 

Nous avons annonce le SAVON FAIRY d'un maniere si intensive, 
que la devise AVEZ VOUS UNE PETiTE FEE DANS VOTRE DEMEU- 
RE?" signiJie "LE MEILLEUR SAVON QUE JE PUISSE ACHETER ' 
dans I esprit de toutes les femmes. 

Ne manquez pas defaire un bon etalage de SAVON FAIRY- il se 
vend a vue. 

"Avez=vons une petite Fee dans votre demeure ?" 
The N. K. Fairbank Company Limite! 

MONTREAL. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



Vol. XLVI— No 15 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 11 Avril 1913. 



^VMVMVVMMVW^^^^^A^AAAA^^AAAA^^^^^AAA/S/NA^^S/N^i^/VVSA^^>A/SAA^^^^^^^^^^^^^VS^/^^VVV^^^^^^^^^^^^^AA^^^^^^^^^^AAAA^A^^A^^^^A^^^^V^ 



QUAND UN ARTICLE PORTE 
CETTE MARQUE, 



g% ,SW% P r '- /; ^^% 



TRADE 



MARK 



W v 



Vous pouvez avoir 
Confiance en sa Qualite 



United Shoe Machinery Company of Canada 



Rues Lagauchetiere et Ste-Monique 




Montreal, Que. 



<WWW^^W^WMW W VWVyww^^^^^^^^^^^^^^^ »w ^yy^ ; 



LE PRIX COURANT, Vendredi, n Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 15 



EASIFIRST 



zmi?* 




SHORTENING 

.EXCELS, 



Le Sens des Affaires — Economise les Dollars 

POURQUOI ACHETER 

le saindoux de pore, quand vouspouvez acheter EASIFIRST 
Shortening, un Pur Produit Vegetal qui fera tout (et encore 
mieux) ce que peut faire le saindoux, a. plus de QUATRE 
cents de moins la livre ? 

Garanti pour satisfaire les gofits les plus difficiles. 

Prepare^ en paquets populaires : blocs d'une livre, en 
boites de ferblanc, en seaux, en tinettes ou en tierces. 

Une commande d'essai veut dire : PLUS DE PROFITS 
DANS VOTRE GOUSSET. 

Gann, Langlois & Cie, Limitee 

MONTREAL. 



Fruits Evapores de 
Griffin St Skelley 

Raisins epepinAs, Prunes, Abricots seches, 
Peches et Poires, dans toute leur saveur 
primitive. Une revelation pour les epi- 
ciers habitues a n 'acheter que les autres 
marques. 

Gelatine de Cox 

Servie avec des fruits murs et frais, 
l'lnstant Jelly Powder de Cox constitue 
un dessert delicieux. Parfaitement pure, 
de fabrication Anglaise. 



Coco Fruitine 

(Joco Fruitine ameliore la cuisine et la 
patisserie. Sa purete, sa saveur riche et 
delicate et son eVidente -superiority sur le 
beurre, l'huile et le saindoux, le recoin- 
mandent a la menagere econome. 



ARTHUR P. TIPPET & COMPANY 

MONTREAL, Agents TORONTO. 



LA MARQUE KING 




Les confitures de cette marque sont les meil- 
leures. 

Leur qualite vous creera une clientele perma- 
nente. 

Leur prix avantageux vous assurera un bon 
profit. 

N'en offrez pas d autres a vos clients. 

Les confitures Marque King sont pr£par£es en 
seaux de 5 et 7 livres (couvercles a friction) ; en pots 
en verre et en seaux en bois. 



Labrecque & Pellerin 

MONTREAL. 



Province Maritime! 
Province de I Oueil 



Agent* : 

J. Hunter White 
J. J. Gilmos & Co., Winnipeg 



Saindoux Compose 



r AIMC 



Reconnu comme le meilleur 
sur le marche. 

II n'en existe pas qui ait un 
gout plus fin. 

Son Prix est raisonnable. 

, ■■>. 

MATTHEWSLAING LIMITED 



Rue Mill, 



MONTREAL. 




^WVf'-,^ - '•>- •- V." . v - 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



Vol. XLVI— No 15 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 11 Avril 1913. 



L'Habitude Grandit 

iVIEADOW 
CREAM SODAS 



Prenez I'habitude de tenir 
nos MEADOW CREAM SODAS 
et observez .'augmentation 
des affaires et des profits. 



THE 



W.J. CROTHERS CO., Ltd. 

KINGSTON, Ont. 




Autrefois 



La Surmeiuree la 
Perte sont deux 

Inconvenients, * 
qui ne peuvent pas ar- 
river an marchand qui 
poss&de les to.^--,. 

Systemes Bowser 

POUR L'HUILE 

I«es rtservoirs a me. 
sure automatique, en 
plus de ce qu'ils epar- 
(jneutj beaucoup „de 
temps, 

sont propres et 
commodes. 
Que vous fassiez de 
grandes ou petites af- 
faires, il y a un Sys- 
teme Bowser corres- 
potidaut a vos besoins 
comme grandeur et 
comme prix. 



Envoyez-nous votre adresse gur une simp/e 

A Present avec I 

vous fercns parvenir 
la brochure illustr«e 
No 8F contenant tous 
les details, et les prix. 
Nos conditions sont 
tres faciles, attendu 
que vous pouvez don- 
ner un certain mou- 
tant comptantet la ba- 
lance k tant par mois. 

s. F. BowserSGie. inc 

66-68 Ave Fraser, 

TORONTO, Ont. 

Manufacturiersdepuis 
27 ans de pompes a 
mesnre automatique, 
desystemed'emmaga- 
sinage de gasoline et 
d'huile. de mesures 
d'enregistrement au- 
tomatique pour con- 
duits, de systeme de 
nettoyage a sec. etc 



carte 
e Syst 



postale et nous 
erne Bowser 




Marque Peerless "Boite Haute", 4 

doz., chaque ,v 
Marque Peerless "Pour Famille", 4 
; doz., chaque 
Marque Peerless "Petite Boite", 4 

doz., chaque 



4-50 
3-90 



2.00 



Edwardsburg's Silver Gloss, pa- 

quets chromos de 1 lb. o.07i 

Benson's Satine, cartons de 1 lb. 0.072 
Canada White Gloss, pqts de 1 lb. 0.06 
Benson's Enamel par caisse de 
40 lbs. 



The EDWARDSBURG STARCH CO., 
Ltd., Montreal. 

Strops de Table. 
Marque "Crown". 

Quarts (700 livres) lb. 0.03} 

\i quarts (350 livres) lb. 0.03* 

I quarts (175 livres) , lb. 0.03I 

Seaux de 38! lbs. le seau 1.75 

[Seaux de 25 lbs. le seau 1.25 

.Camstres 2 lbs ; , 2. doz. a la caisse 2.40 

Canistres 5 lbs., 1 doz. a la caisse 2.75 

Canistres 10 lbs., i d. a la caisse 2.65 

■ Canistres 20 lbs., \ d. a la caisse 2.60 

Marquer "Lily White": 

Canisfres 2 lbs., 2.4 a la caisse 

Camstres 5 lbs., 1 d. a la caisse 

.Canistres 10 lbs., \ d. a la caisse 

Camstres 20 lbst, \ d. a la caisse 

Marque "Beaver" (Gout d'Erable) 

Canistres 2 lb., 2 d. a la caisse 
Camstres 5 lb., 1 d. a la caisse 
Canistres id-lb., i d. a la caisse 
Canistres 20 lb., 'i d. a la caisse 

Empois de buanderie 

No 1 Blanc ou Bleu, cartons 3 lb. 
No 1 Blanc ou Bleu, cartons 4 lb. 
No 1 -Blanc-, -bar-ils - 
Canada Laundry (cse de 40 lb.) 
Silver Gloss, btes a coulisse, 6 lb. 
■Silver (doss, canistres de 6 lbs. 
Kegs Silver Gloss, gros cristaux 



Benson's Enamel par caisse de 
20 lbs. 

Celluloid. 

Boites contenant 45 cartons, par 
caisse. 



3.00 



3-6o 



2.75 
3-io 
3-00 
2-95 



Empois de cuisine. 

(Boites de 20 lbs., ic en plus par livre.) 

W. T. Benson's & Co., Celebrated pre- 
pared Corn. 

Boites de 40 lbs. 0.07J 

Canada Pure Corn Starch o.osi 

(Boites de 2 lbs., ic en plus.) 

ELIE CHARBONNEAU 

Marche Bonsecours 

Montreal 



E. W. CILLETT COMPANY LIMITED 
Toronto. Ont. 




3 So 
4.00. 
3-95 
3-90 

La lb. 

0.06} 

0.06^ 

0.06 

0.05* 

0.08 

0.08 

0.07 



Bananes, regime 


0.00 


2.50 


Citrons Messine (300c) 


1 0.00 


3-50 


Betteraves' 


0.00 


o.go 


Navets 


0.00 


1. 00 


Carottes 


0.00 


0.90 


Patates 


0.00 


0.85 


Pommes Spy No 2 


0.00 


3-50 


Pommes Baldwin No 1 


0.00 


3-50 


Ail, la livre 


0.00 


0. 10 


Oranges Navel 


0.00 


3-50 


Oranges Valence 


0.00 


4.00 


Tomates fancy, la cse 


0.00 


3-25 



1VIS.— 1. I_ea prix ootes dtnicettslt .X 
(oat pour raarchan'iises aux points d 
listribui.iou de gros dans Ontario e» 
Quebec, exceptela ou des listes specia- 
es de prix plus eleves sont en vigueur, 
t ilfl BOnt eujets a varior sans avis. 

Lcvain en Tablettes 

"Royal." 

Boites 36 paquets a. 

6c ... la boite $1.15 

Lessive en Poudre de 

Gi licit. 



La cse 

4 doz a la caisse $3.5u 
3 caisses .... 3.40 

5 caisses ou plus- 3-35 
"V** »}JPouc!re a Pate "Magic" 

Ne eontient pas d'alun. 

La doz. 




«^^2iRJi^a>^5i 


6 doz. de 5c. . . $0.50 


^■•HiTisi nwuja 


4 doz. de 4 oz. . . 0.75 


A\wM 


4 doz. de e oz. . . 1.00 


4 doz. de 8 oz. . . 1.30 




4 doz. de 12 oz. . . l.iO 


^Aljl^ 


2 doz. de 12 oz. . . 1.85 


Baking 


4 <ioz. de 16 oz. . . 2.25 
2 doz. de 16 oz. . . 2-30 


Iwrwl 


1 doz. de 2$ lbs. . . 5.00 


feii^fAllPiNOti^ 


& doz. de 5 lbs. . . 9. HO 




2 doz. de 6 oz. 1 h. 




1 doz. do 12 oz. | \n Cse 




1 doz de 16 oz. 1 J6.0C 


Vendue e 


d canistres seulement. " 


Remise s] 


>6ciale de 5% accordee sur l»i 


eommandes 


de 5 caisses et plus de It 


Poudxe & J 


&ta "Mejtta"- 



IO 



LE PRIX COURANT, Vendredi, n Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 15 




gar 

L'etalon de Qualite aii Canada. 

Pur a 99^% et 100% de Sucre de Canne. 




LES POUDRES NERVINES DE MATHIEU 

sont un remide simple mais effeclif contre tous lesmauxde tete— un remdde que chaque marchand peut recommander comme un 
cuiatif sflr et rapide. 

Sivous ne connaissez pas les Poudres Nervines de Mathieu, et si vous 6tes sujet aux maux de tete, essayez-les vous-mjme 
a nos frais au moyen du coupon ci-joint. 

Comme remede contre les rhumes et les 

troubles bronchiques le Sirop de Goudron et 

d'Huile de Foie de Morue de Mathieu est 

reudu fameux et cette preparation soeur-des 

Poudres Nervine — marche a grands pas dans 

la meme voie. 




LA CIE J. L. MATHIEU, 

Proprietaire. 
Sherbrooke, - -P.O. 

MM. L. Cbaput, FiU & Cie., Limitee. 
Depositaires en Gros Montrea , P Q. 



Veuillez m'envoyer une bolte reguliere 
de Poudres Nervines da Mathieu a l'adresse 
suivante : 



Nom 

De 

(Nom de la maisen de commerce). 

Rue 

Ville ou Tillage 



Province . 




Les Connaisseurs 



FUMENT LA 



PIPE "PETERSON 



» 



Tous les marchands de tabac soucieuz de leur 
reputation devraient avoir cette marque en magasin. 

Seule et unique maiswi au Canada r^parant et fabri- 
quant les pipes et articles de fumeurs en tous genres. 



Propri6taires des 

IAR0DES BIEI G0NN0E8 




^TT) (oto) 



Seuls d^positaires des Tabacs et Cigarettes 
de la Regie Francaise. 



GENIN TRUDEAU & CIE., Limitee. 

22 RLE NOTRE-DAME OLEST, - - MONTREAL 



SN BCRIVANT AUX ANNONCBURS. CITEZ "LE PRIX OOURANT" 



Vol. XLVI— No 15 



LE PRLX COURANT, Vendredi, 11 Avril [913. 



ij 



AUX CULTIVATEURS 

Nous recevons la creme des se 
parateurs a la main. 




290 Ave. Papineau 
MONTREAL. 



CONSIGNATIONS. 

La Cie Canadienne de Prodaits Agricoles, 

LIMITEB, 
A came de sa clientele nombreuse et choisie, disposers 

AVEC AVANTAGE 

De Urates lei consignations qui lui seront faites de 



Beurre, 

Sirop d'Erable, 



Oeufs, 

Sucre d'Erable, 



Fromage, etc. 

Remise est ton jours faite sans dllai. 

Adresse : U Cie Canadienne de Prodaits Agricoles, 

38-40 PLACE YOUVILLE, MONTREAL. 

T»l. Ball Main 3152-4019. 



L'homme qui a mauvais estomac et a par 
consequent une digestion lente et difficile ne 
saurait etre a ses affaires ; ces malaises journa- 
liers nuisent a son travail. 

L'EAU PURGATIVE 

RIGA 

est Souveraine contre la digestion 
difficile. 

C'est etjalement un reuiede efficace contre les Se- 
vres, la jaunisse, les calculs biliaires, les mala- 
dies de la peau, la Scrofule, les Rhumatismes, etc. 

L'eau Purgative RIGA amenera des clients a votre 
magaain et vous donnera un beau benefice. 

Societe des Eaux Purgatives "RIGA" 

215 Rue Notre Dame Est, Montreal. 
Tel Main 6473 




2.85 
2.75 



tstfa "Magic" _ >La cs« 

Ho. 1 caisse 60 pqta de 1 lb . . . 2.35 

f* B caisttes 2.75 

No^J caisse 120 pqts de % lb . . 2.85 
5 caisses ..... 2.75 

No 3 caisse 
30 pqts. de 1 lb. . 
et 60 pqts. del lb. 

5 caisses .... 

No. 5 caisse 

100 pqts de 10 oz. 2.90 

5 caisses 2.80 

Creme de Tartre de 
"Gillett" 

La doz 

1 lb. pqts. (4 doz. dans 
s la caisse) .... §1.00 
i lb. pqts. (4 doz. dans 
la caisse) .... 2.00 
La cse 
4 doz. pqts., I lb c assor- 




*UMTABfl 

3 411.IUM1* autl 



i*SnSW J 



2 doz. pqts., i lb. 



tis. ')* 8 ™ 
i lb. canistres rondes, avec couver- . 
cles fermant a vis (4 doz. dans la 
caisse) 2-20 

I lb. canistres rondes, avec couver- 
cles fermant a. vi3 (3 doz. dans la 

caisse) 4.10 

La lb. 
5 lb. canistres carrees (% doz\ dans 

la caisse) , 0.33 

10 lb. boites en bols 0.301 

25 lb. seaux en boia ....... 0.30j 

100 lb. barils m a . m «.281 

160 lb. bulla *■,.„■.«,».„■ 0.21 
<& • ' ( 




N. K. FAIRBANK COMPANY 

LIMITED 

Montreal 

Prix du Saindoux 

Compose, Marque 

BOAR'S HEAD. F. 

O. B. Montreal. 

Tinettes 6o lb. o.iol 

Tierces o.io 

Seaux en bois, 20 lbs. o.iol 

Chaudieres, 20 lbs. 0.10 

Caisses, 3 lbs., 20 a la caisse o.ti 

Chaudieres, 5 lbs., 12 a la caisse o.iol 
Caisses, 10 lbs., 6 a la caisse o.iol 

GUNN, LANGLOIS & CIE, Limitee, 
Montreal 

Prix du Saindoux 

Compose, Marque 

'MlcWJ EASIFIRST 



SHORTENING 

„, EXCELS. ; 



Tierces 



0.09} 



^5*=«S^ Tinettes 


60 lb. 


0.10 


Seaux en bois, 20 lbs. 




2.10 


Chaudieres, 20 lbs. 




2.00 


Caisses, 3 lbs. 


lb. 


0. 11 


Caisses, 5 lbs. 


lb. 


O.II 


Caisses, 10 lbs. 


lb. 


O.II 


Pains monies d'une livre 




O.II J 


IMPERIAL TOBACCO CO. OF 


1 CA- 


NADA, LIMITED 






Cigarettes 


Le 


1,000 


Athlete 




8.50 


Bouquet, boile 350, par boite 




1-95 


Calabash 




11 .00 


Columbia (tout tabac) 




11 .00 


Coronet 




18.50 


Dardanelles (Turques) bouts 


unis 


12.25 


Dardanelles (Turques) bout 


liege 





ou argent 12.50 

Derby, boite de 600, la boite 4.00 

Empire Navy Cut 8.00 

Fatima 10.00 

Guinea Gold 8.O0 

Gloria 5-75 

Gold Crest 6.00 

Hassan (Turques) 8.50 

Imperial A. A. 27.00 

Imperial A. A. 1 35-00 

Mecca (Egyptiennes) 8.50 
Mogul (Egyptiennes) bouts unis 12.00 

Mogul (Egyptiennes) bouts en 

liege 12.00 

Murad (Turques) bouts unis 12.00 

New Light (tout tabac) 8.50 

Niobe (Turques) 8.00 

Old Chum 8.00 

Old Gold 6.30 

Old Judge 8.50 

Pall Mall (format ordinaire) 18.50 

Pall Mall (format royal) 25.00 

Players' Navy Cut 8.20 

Richmond Straight Cut 11.00 

Sweet Caporal 8.50 

Sweet Sixteen 5-75 

Sub-Rosa (tout tabac) 8.50 

Cigarettes importees. Le 1,000 

Capstan (douces et medium) 12.00 
Capstan, boites de 10 avec porte- 

cisarettcs 12.50 

Soussa (importees du Caire, Egyp- 

te), extra fine No 25 20.00 

Extra fine No 30 23.00 

Khcdivial 30.00 
Three Castles, boites de ferblanc, 

50 s. et boites de carton 10 s. 15 .00 
Three Castles, boites de fantaisie. 



12 



LE PRTX COURANT, Vendredi, it Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 15 



La lb. 
1.02 
1.07 
1. IS 



La 

o 

1 
o 
I 
o 
o 
o 
o 



Tabac a Cigarettes. 
B. C. No 1, 1/12 s. 
Athlete. 1/12 s. 
Sweet Caporal, 1/13 s. 

Tabacs coupes. 
Old Chum, 10 s. 
Lord Stanley, Tins i lb. 
Meerschaum, 10 s. 
Athlete Mixture, Tins * et J lb. 
Old Gold, 12 s. 

Seal of North Carolina, 12 s. 
Duke's Mixture (Cut Plug) 
Old Virginia, pqts 1 et 1 lb. 0.80 
Duke's Mixture (Granule), 

1/10 s. Bags 5 lbs. carton 
Bull Durham, 

1/10 bags, 5 lbs. carton 

1/16 bgs, 5 lbs. carton 
Old Virginia pqts 1/16 lb. 
Snap, pqts. 1/12 et 1/6 lb. 
Calabash Mixture, tins 1 et 1 lb. 
Calabash Mixture, tins \ lb. 
Calabash Mixture, tins i lb. 
Capstan Navy Cut (importe) tins 

i lb. Medium et Fort 
Capstan Mixture (importe) tins 

J lb. Medium 
Pride of Virginia (importe) tins 

1/10 lb. 
Old English Curve Cut (importe) 

tins 1/10 lb. 1 

Tuxedo (importe) tins 1/10 lb. 1 

Lucky Strike (importe) tins 1/10 1 
Rose Leaf (importe, a chiquer), 

pqts 1 oz. 1 

Tabacs a chiquer (importes) La 
Piper Hiedsieck 1 

Tabacs en poudre. La 

Copenhagen en boites 1/12 lb. 

Horseshoe o 



lb. 

.82 
,11 
,81 
37 
97 
97 
.84 
82 



0.87 



25 

25 
74 
50 
15 
20 

35 



1.50 
1.50 
1.35 



■ 35 

• 37 

■ 35 

.24 
lb. 
.22 
lb. 

• 90 

.90 



Rose No 1 de Landry 0.32 

Rose No 1 de Houde 0.34 

(Empire Branch) 

Tabacs a chiquer. La lb. 

Club barres, 5 a la barre, 6 more. 

a la lb., boites 5 lbs. 0.42 

Moose us. 0.40 

Snow Shoe barres, 6J more, a la lb. 0.45 
Stag 5 1/3 more, a la lb., I butts 

12 lbs., boites 6 lbs. 0.39 

Black Watch 6 s. 0.45 

Bobs 6 s. et 12 s. 0.46 

Currency 12 s. 0.46 

Pay soil 7l s. 0.59 
Empire Navy Chewing barres 14 

oz., boites 7 lbs. 0.53 

Tabacs a fumer en palettes La lb. 
Pedro barres, 16 oz., 5 more, a la 

lb., boites 6 lbs. 0.58 

Empire 6 s. et 12 s. 0.44 

Rosebud 6 s. 0.45 

Ivy 7 s. 0.50 

Shamrock 6 s. 0.45 

Tabacs haches. La lb. 

Great West (Sac) 8 s. 0.59 

Regal, cube cut en boites 9 s. 0.70 

Taxi, Crimp cut, boites 10 s. 0.78 

HENRI JONAS & CIE, 
Montreal. 

Extraits Culinaires. La doz. 

1 oz. Plates. Triple concentre. 0.80 

2 oz. Plates. Triple concentre. 1.50 
2 oz. Carrees. Triple concentre. 1.75 
4 oz. Carrees. Triple concentre. 3.00 
8 oz. Carrees. Triple concentre. 6.00 

16 oz. Carrees. Triple concentre. 12.00 
2 oz. Rondes. Quintessences. 1.75 

2\ oz. Rondes. Quintessences. 2.00 



5 oz. Rondes. Quintessences. 3.50 

8 oz. Rondes. Quintessences. 6.00 
4 oz. Carrees. Quintessences. Bou- 

chons emeri. ? 50 

8 oz. Carrees. Quintessences. Bou- 

chons emeri. '/.ju 

2 oz. Anchor. 1.00 

4 oz. Anchor. 1.75 

8 oz. Anchor. 3.00 

16 oz. Anchor. 6.00 

2 oz. Golden Star "Double Force" 0.74 
4 oz. Golden Star "Double Force" 1.25 
8 oz. Golden Star "Double Force" 2.25 

16 oz. Golden Star "Double Force" 4.25 
2 oz. Plates. Soluble. 0.75 

4 oz. Plates. Soluble. 1.25 

8 oz. Plates. Soluble. 2.25 

16 oz. Plates. Soluble. 4.25 

1 oz. London. 0.50 

2 oz. London. 0.75 
Extraits a la livre de $1.00 a 3.00 
Extraits au gallon de $6.00 a 24.00 
Memes prix pour extraits de tous fruits. 



Moutarde Franchise. 



La grosse 



2 doz. a la caisse. 



Pony. 

Medium. 

Large. 

Small. 

Tumblers. 

Egg Cups. 

No 67 Jars. 

2 doz. a la caisse. 

Muggs. 

Nugget Tumblers. 

Athenian Tumblers. 

Goblets. 

1 doz. a la caisse. 

No 64 Jars. 
No 65 Jars. 



7.50 
10.00 
12.00 

7.00 
10.80 
12.00 
12.00 



12.00 
12.00 
12.00 
12.00 



15.00 
18.00 



Hurteau, Williams & Cie. Limitee 

(Maison de Confiance fondee en 1892) 
Le plus grand choix d'instruments de Musique au Canada 

PIANOS, PIANOS ■ AUTOMATIQUES 
PHONOGRAPHES, GRAPHOPHONES 

des plus celebres fabriques du Canada, des Etat-Unis et d'Europe. 

Le seul endroit 011 vous puissiez vous procurer le merveilleux ''Phonola" (Phonographe 
Path£) jouant les disques a saphir et a aiguille. 

Nous sommes aussi les seuls representants des 3 celebres fabriques de PIANOS 

"CHICKERINCV'NEW SCALE WILLIAMS'V'EHNIS & CO.", 

reconnus par les plus grands connaisseurs comme les meilleurs PIANOS du monde. 

Prix speciaux pour argent comptant ou avec conditions de paiernents pour convenir aux acheteurs 

Bureau-Chef et Magasin Principal : No. 316 rue Ste-Catherine Est, Montreal. 
Succursale : No. 131 rue Sparks, Ottawa. 



Vol. XLVi— No 15 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 11 Avril 1913. 



'3 




Nous annongons pour vous. 

Les journaux Canadiens-franeaissont les porte parole 
des produits canadiens-franeais inventus, manufactures et 
venrlus par des canadieus-francais dans toute la province. 

ANTI - DXJST 

La poudre a balayer desinfectante est la proprie'te' 
de Canadiens-franeais et est employee par 

chacuist, 

PARTOUT. 

Demandez nos prix spexiaux d'ouverture. 
Departement des nouvelles affaires. 

The Sapho M'fg Co., Limited. 

MONTREAL 




Son Influence Compte 

Donnez-lui toujours un sel de table qui soit sec et fin, qui 
coule bien de la saliere et sans effort. 

Le SEL de Table 

WINDSOR 

devient un ami sincere de toute personne parcequ'il est sec 
et fin, qu'il ne se p6trifie pas dans la saliere et qu'il donne 
aux aliments la saveur exacte qu'il doit leur donner — sans 
laisser aucune trace d'amertume. 

The Canadian Salt Company Limited 

WINDSOR, ONTARIO. 



MELASSE 
DA COSTA & CO 



Melasse "Extra Fancy" des Barbades, 

L etalon de qualite — Demandez-la a votre fournisseur en 
gros et n'en acceptez pas d'autre. Vous pouvez vous la 
procurer chez tous les meilleurs epiciers et courtiers en 
gros de Montreal et de Quebec. 



EN ECRIVANT AVX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT- 



M 



LE PRIX OOURANT, Vendredi, u Avril 1913. 



Vol. XLVI— No i< 



ffiHXBKnSW 



PERFECTION 

If'' MOONEY BISCUIT VUNOY- C». ' 



STRATrqRO .: CfiNADfi, 



LES 



BISCUITS 

Qui Edifient un Commerce. 

Tout Spicier actif et intelligent de 

vrait maintenant faire un effort 

special pour pousser la ven- 

te des biscuits 

Soda a la 

Creme Perfection 

de Mooney 

II a une occasion de le faire en cette 
grande saison des receptions et 
des "TheV. II n'y a rien de plus 
agreable au gout, de plus croustil- 
lant et de plus delectable en fait de 
biscuits Tous les gourmets le savent 

The Mooney Biscuit 

AND CANDY CO., LIMITED 

Manufactures a 

Montreal, Stratford, Winnipeg, 
Vancouver. 

Succursales a Hamilton, Ottawa, Syd- 
ney, C. B., Halifax, N. E., Fort Wil- 
liam, Calgary, Vancouver. C. B., St- 
Jean, T. N. 



Etablien 1892 
Tel. Main 2441 
Tel. March*. 53 



Residence; 
684 rue Adam.Maisonneuve 
Tel. LaSalle 96 



ELSE CHARBONNEAU 

MARCHAND DE FRUITS 
Speciality : Patates de Cholx. 

70-71 Marche Bonsecours. 

MONTREAL 



La FarinePreparee deBrodie 

Vous Conserve Vos Clients. 

Toujour* dignf de confiance, elle eat preferee a 
toutes les autres rarities 

UN BON VENDEUR. 

Voyez le coupon de» epiciers dans chaque 
paquet 

Brodie & Harvie, Limited. 

14 et 16 Rue Bleury, 
Tel. Main 436 MONTREAL 



No 66 Jars. 21.00 

No 68 Jars. 15.00 

No 69 Jars. 21.00 

Vernis a chaussures. La doz. 
1 doz. a la caisse. 

Marques Froment. 0.75 

Marque Jonas. 0.75 

Vernis Militaire a l'epreuvc de l'eau. 2.00 

LABRECQUE & PELLERIN, MANU- 
FACTURIERS. MONTREAL. 

La doz. 
Catsup King. $1 .00 

Catsup King. bdl. 9 douz. 0.95 

Confiture King, 2 lbs. cse 3 doz. 1 .30 
Confiture, cse 2 doz., 12 onces. 1.00 

Confiture, pinte. 2.50 

Caustique, 100 lbs. cliaque. 2.75 

Caustique, 50 lbs. chaque. 1.50 

Lessive, cse 4 douz., douz. 40c, 

caisse. 1.40 

Confiture, chaudiere No 7 ch. 0.42J 

Confiture, seau No 7 chaque. 0.45 

Confiture, chaudiere No 5, ch. 0.30 
Confiture "King" chaudiere No 7, 

chaque. 0.45 

MATTHEWS-LAING, LIMITED. 
Montreal, Canada. 




Lard en Baril Marque "Anchor" 

Lard pesant, Canada Short Cut, 

Mess brl. 35/45 28.50 

Lard pesant, Canada Short Cut, 

Mess ' brl. Mo" 

Lard pesant, Canada Short Cut, 

brl. 45/55- 28.00 

Lard pesant, Canada Short Cut, 

I/2 brl. 14.25 

Lard pesant, Brown Brand, desos- 

se, tout gras, brl. 20/35 28.00 

Lard clair, pesant, brl. 20/35. 
Pickled Rolls, brl. 27.50 

Lard a feves, (petits morceaux, 

mais gras), brl. 22.00 

Heavy, clear fat backs 40/50 28.50 

Heavy, clear fat backs 60/70 27.00 

Saindoux Compose Raffine, choix. 
Marque "Anchor". 

Tierces, 375 lbs. lb. 0.09^ 

Boites 50 lbs. net (doublure par- 
chemin) 0.09I 

Tinettes, 50 lbs. net (Tinette imi- 

tee) o.oo/3 

Seaux de bois, 20 lbs., net $2.00 0.10 

Seaux de fer-blanc, 20 lbs. $1.90 o.ooi 

Caisses 10 lbs. tins, 60 lbs. en cais- 

ses. bleu 0.10} 

Caisses 5 lbs. tins, 60 lbs. en cais- 
ses, bleu 0.10} 

Caisses 3 lbs. tins, 60 lbs., en cais- 
ses 0.102 

Briques de saindoux, 60 lbs, en 

caisse o. 1 1 ,' 

Saindoux Marque "Anchor" (garanti 
pur). 

Tierces, '75 lbs. 0.15 1 : 

Boites. 50 lbs., net (doublure par- 
chemin) o. i.VJ 

Tinettes, 50 lbs., net (tinette imi- 

tee) 0.15? 

Seaux de bois, 20 lbs., net (dou- 
blure parchemin) $3.20 0.16 

Seaux en Jer-blanc, 20 lbs. 



IMPORTANT 

Les Epiciers detail iants 

qui desirent plaire a 1 e u r s 
clients devraient etre certains 
de pouvoir leur fournir les v£ri- 

tables 

Baker's 
Cocoa 

and 

Chocolate 



Registered ** avec la marque de com- 
Tiade-ilark merce sur i es p a q Ue ts. 

Ce sont des marchandises 
de premier ordre, les meilleures 
du monde au point de vue de la 
puret£ et du gout. 

Manufactures uniquement par 

WALTER BAKER & CO., 

Limited. 

Montreal, Can. Dorchester, Matt 

ETABLIE EN 1780. 




LACAILLE, GENDREAU & G!E 

Successeurs de CHS LACAILLE * CI S- 

EPICIERS EN OROS 

Importatenrs de Melasses, Si- 

rops, Fmlt* Sees, The, Vlns, 

Liqueurs, Sucre*, Etc., Etc, 

Speciality de Vins de Messe de Sicile 
et de Tarragone. 

329 Rue St-Paul et 14 Rue St-Dizi 

MONTBEAL 



CONFITURES PURES DE UPTON 



CONFiTMS PillE; 

■OOVELLE MISO& 

■<© OE UPTON &- 

KlINTEHfllT PHETE. 




Abiclunient pure 
et de saveur deli 
cieuse. conserTee? 
dans des seaux de 
5 lbs. et det jarrci 
en verre de 16 oz.. 
doubles or, seel lev 
taermetiouement. 

PORE IIIIELSDE 
I'OUKE DE 

UPTON 

Bien et favorablement connue de 
l'^pieier et de 9es clients dans tout le 
Canada, ou elle est faite et vendue 
depuis plus de quinze ans. 



\ ol. XLVi— No 15 



LE 



'RIX COl u \ \ 1 . \ endredi, 1 1 Avril [913. 




a toujours ete la device de 
la maison de Clark et la 
rapide croissante de la de- 
mande pour les Feves au 
Lard de Clark est sans 
doute due au soin apporte' 
a leur preparation. 

Les Feves au Lard 
de Clark 

Sont vos meilleurs vendeurs. 

Elles sont connues et appre 
ciees par le consommateur. 

Elles sont annoncees de 
faron a maintenir et a 
augmenter vos ventes. 

Les prix au marchand et 
au consommateur sont equi - 
tables. 

Les articles de CLARK 
tiennent la tete 

Wm. Clark, Montreal. 



Le'Pret Immobilier, Limitee' 

244 Rue Ste-Catherine Est, 
Montreal. 
Phone Bell Est 5779 

BUREAU DE DIRECTION : 
President: M J.-A. -E. Gauvin, pharmacien 
ancien echevin ; Vice-President : M. L -A. La 
valine, maire de Montreal ; Secretaire-Treso 
rier : M. Arthur Gagn6, avocat ; Directeur* : M 
L. E. Geoff rion, ancien president de la Chambre 
de Commerce du District de Montreal, membre 
de la Commission du Havre de Montreal ; M. le 
Dr J.-O Goyetle, ancien maire de Magog ; M. le 
Dr P -P. Renaud, capitaliste ; M. F.-E. Fontaine 
directeur-gerant de "The Canadian Adver ising 
Limited" ; Gerant : M. L.-W. Gauvin, ex-inspec- 
teur et iuriutendant de la Metropolitan Life 
Ins. Co. 

SI VOUS AVEZ BESOIN DE CAPITAL 

pour acheter une propnete ou pour vous b&tir 
inscrivez-vous au "Pret Immobilier, Limitee,' 
qui vous pretera ce capital sans intergt, avec 
grandes facilites de remboursement 

Les facilites de remt-oursement des prftts faits 
A ses membres par le "Pret Immobilier, Limitee" 
sont telles qu'elles represeatent a peu pres 
l'iuterel que l'on aurait a payer sur uu emprunt 
ordinaire. 

REPRESENTANTS DEMANDES.-Le "P r gt 
Immobilier, Limitee" n'a pas encore d'agents 
dans tous les Districts et est dispose & entrer en 
pourparlers avec des repr6sentants bien quali- 
fies. 

Ecrivez ou telephone* pour avoir la 
brochurette explicative gratuite. 



II n'y a personne dans le monde civili- 
se actuel qui n'ait subi et ne subisse Tac- 
tion de la publicite. 



$3-io 
tins, 60 lbs., en 



US., in 



60 



0.153 

o. 16! 

,.1 

1 ) . I ( 1 ! . 

1 » • 1 7 



jros 



petits 



o : 

0.17 
. 1 9 
o.iqJ 

0.18 

0.21 

0.22 



brut. 
Caisses, 10 lbs. 

caisst s r< >u ■.■ 
Caisses, 5 lbs., tins, 60 lbs., en 

caisses rouges 
Caisses. 3 lbs., tins, 60 

caisse 
Saindoux en carre d'une liv 

lbs., en caissi 

Viandes fumees. 
Jamb. in.-,: Premiere qualite. 
1 .1 gros, :8 .1 \o lb 

Gr 1 1 . i 11 

Moyens, 15 a i<i lbs. 

Petits, io a 13 lbs. 
Jambons desosses, roules, 

16 a 25 lbs. 
Jambons desosses, roules, 

9 a 12 lbs. 
Bacon. Special Rose Brand 
Bacon Anchor Brand, a dejeuner, 

sans os, cboisi 
Bacon Brown Brand, a dejeuner. 

marque anglaise, sans os, choisi 
Bacon Windsor, dos pele 
Bacon Windsor, sans os 
Jambons de Laing, choisis, Pique- 

que-Nique", 10 a 14 lbs. 
Petit bacon roule, epice, desossc, 

se, S a 12 lbs. 
Bacon choisi, Wiltshire, cote, so 

lbs. 
Cottage Rolls 

Saucisses fumees. 
Bologna 1 Bondon de Boeuf) 
Bologna 1 Enveloppe ciree I 
Brunswick (Beef Middles) 
Frank furis 
Polish 
( i a i" 1 i c 
Empress I l 'oulet, i imbon et 

gue) 

Saucisses fraiches. 
Saucisses de pore (tripes de pore) 
Saucisses de pore (tripes de mou- 

ton) 
Petites saucisses de pore (pur 

pore) 
Saucisses Cambridge (paquets de 

I lb. 
Saucisses de fermier 
Chair a saucisses (seaux de 20 

lbs.) 
Boudin blanc 
Boudin noir 

AGENCES 

LAPORTE, MARTIN & CIE, LTEE, 

Montreal. 

Legumes. 

Petits Pois Importes "Soleil" 

Extra fins, 100' boites 
Tres fin, 100' boites 
Fins, iooi boites 
Mi-fins, iooi boites 
Moyens, No 1, ioo* boites 
Moyens, No 2, iooi boites 
Moyens, No 3, iooi boites 

Petits Pois "Frs. Petit & Cie." 

Fins, IOOl- boites 10.00 

Moyens, iooi boites 7-50 

Verts, extra fins, iooi boites 14.00 

Verts, extra fins, 40 flacons 8.50 

Verts, moyens, iooi boites 8.25 

Verts, coupes, iooi boites 8.00 

Coupes, iooi boites 8.00 

Maccdoines, No 1 extra, iooi btes 12.00 

Macedoines, No 1 extra, 40 flacons 9.00 

Cotes de Celeri, iooi boites 8.00 

Cotes de Celeri, 50 boites 7.50 



lan- 

I,,.-. 



0.18 

0.22 
0.24 

0.15* 
0. 16I 

0.18 

0.00 

0; 
0.07 '• 
0.08 
0.09 
0.09 
. 00 

1 . TO 

o.oSi 
0.09} 
0.T5 
0.09 

0.12 

0.0/J 
0.07 

08 



lO.OO 
I3.50 
12.50 
11.50 
10.50 
10.00 

9.00 



Soupes (Pois, Oseilles et Asperges) 

Vertes oseilles, iooi boites 
I 'nice de torn, concentrees, iooi b 
Puree de tomates, 50 boites 
lulieune, iooi boites 
< icrfeuil, iooj boites 
Asperges. 



Pointes tetes seulement, iooi; btes 

Branches geantes, iooi boites 

Branches geantes, 50 boites 

Branches grosses, 100/ boites 

Branches grosses, 50 boites 

lie Extra, 50 boites 

Branches Fines, rooi boites 

Branches Fines, 50 boites 

Flageolets. 
Moyens. rooj boites 

Sardines. 
Petit Caporal Club 1 
White Bear I s 



9 ■ 50 
9.00 
9.00 
8.50 
9-50 
C/S 



o. 19 White Bear i s. 



Le Pilote J 
Victoria 1 s. 

Savons de Castille. 
Le Soleil 72% d'huile d'Olive. 
more, de 10 oz., 200 a la caisse 
more, de 10 oz., 100 a la caisse 
more, de 7 oz., 200 a la caisse 
more, de 1 lb., 50 a la caisse 
more, de | lb., 50 a la caisse 
more, de 3 lbs., 12 a la caisse 
barres de 11 lb., 25 a la caisse 

La Lune 65% d'huile d'Olive. 
more, de 2 lb.. 50 a la caisse 
Huile d'Olive "Minerva" 

12 bouteilles, 1 litre 

1 2 bouteilles, qts. 

24 bouteilles, pts. 

24 bouteilles, I pts. 



estagnons, 5 gall. 
c/s 6 estagnons, 2 gall, 
c/s 10 estagnons, 1 gall, 
c/s 20 estagnons, % gall. 
e/s 48 estagnons, i gall. 
Petits Pois a sacrifier. 
Questel sur extra fins, 50 btes 
Cie Cons. Ali., extra fins, iooi btes 
Meinina, tres fins, iooi btes 



30 . 00 
28.00 
26 . 50 
26.00 
22.00 
24.00 
23 • 50 
22.50 



11.00 
C/S 

12.00 

16.00 
9.50 

14.50 
8.00 

Lb. 

1 _■ . 00 
6 . 50 
7.50 
4-50 
3-75 
0.09 
0.08 

Lb. 

3-35 
C/S 
8.00 
6.00 
6.50 
4-25 

Gall. 

2.00 

2.05 

2.10 

2.25 

2.60 

C/S 

12.00 

12.50 

11.00 



LAIT CONDENSE ET EVAPORE. 

Borden Milk Co., Ltd.. a l'Est de Fort 

William, Ont. 

Conserve: — Caisse 

Fagle Brand, 4 doz. $6.00 

Reindeer Brand, 4 doz. 6.00 

Silver Cow Brand, 4 doz. 5-40 

Gold Seal Brand, 4 doz. 5.25 

Mayflower Brand, 4 doz. 5.25 

Purity Brand, 4 doz. 5.25 

Challenge Brand, 4 doz. 4.75 

Clover Brand, 4 doz. 4.75 

Evapore (non sucre) : — 

St. Charles Brand, 4 doz. 2.00 

Peerless Brand, petit, 4 doz. 2.00 

St. Charles Brand, famille, 4 doz. 3.90 

Peerless Brand, famille, 4 doz. 3.90 

Jersey Brand, famille, 4 doz. 3-90 

St. Charles Brand, haute, 4 doz. 4.50 

Peerless Brand, haute, 4 doz. 4.50 

y Brand, haute, 4 doz. 4-50 

St. Charles Brand, hotel, 2 doz. 4.25 

Peerless Brand, hotel, 2 doz. 4.25 

Jersey Brand, hotel, 2 doz. 4.25 

St. Charles Brand, gallons, \ doz. 4.75 

"Reindeer" cafe et lait, 2 doz. 5. 00 

"Regal" cafe et lait, 2 doz. 4.50 

"Reindeer" cacao et lait, 2 doz. 4.80 



i6 



LE PRIX COURANT, Vendredi, n Avril 1913. 



Vol. XL VI— No 15 



Ecole 



Polytechnique 
de Montreal 

Ingenieurs Civils et Ponts et 

Chaussees. 
Ingenieurs Electriciens, Ingenieurs- 

Chimistes. 
Ingenieurs des Mines, Ingenieurs 

de Chemins de Fer. 
Architectes. 

Duree des Cours : 4 ans. 
Cours preparatoire : Duree 1 an. 

Examens d'admission en Juin et Septembre. 

Envoi du Prospectus et des conditions 
sur demands au Directeur de l'Ecole 

228 Rue St-Denis Tel. E. 3477 



II vous sera profitable de vendre 

SNAP 

A l'occasion, tous les marchands admetteat qu'il est 
dans leur interet de vendre SNAP — alors, pourquoi ne pas 
le faire tout de suite. II y a un bon profit a. faire avec SNAP 
et les ventes se multiplient rapidement. SNAP est le meil- 
leur nettoyeur des mains qui soit sur le marche ; effective- 
ment, il enleve toutes les salet£s, les taches de graisse, etc., 
laissant la peau douce et unie. line d£teriore pas la peau, 
pas meme la plus delicate. 

Tout le monde a besoin de SNAP. 

SNAP COMPANY, Limited. 

MONTREAL, Que- 




JOHN P. MOTT & CO. 




DIAMOND 
\CHOC01iATT 1 



Elite, per doz. coo 
La lb. 
Prepared Cocoa 8.28 
Breakfast Cocoa 
No 1 Chocolate 

Diamond Chocolate 

Navy Chocolate 

Cocoa Nibbs 

Cocoa Shells 

Confectionery Chocolate 0.18 ; 

Plain Chocolate Liquors 0.18 ; 

Vanilla Stick la gr. 

SALADA TEA CO. 



0.36 
0.30 
0.24 
0.29 

0.35 
0.05 
0.30 
0.35 
1. 00 



"SALAMI 

CEYLON TEA 



THES DE CEYLAN 
"SALADA" 



Etiquette Brune, i's et i's. $0.25 $0.30 
Etiquette Bleue, i's, i's, i's et 
i's. 0.30 0.40 



The City Ice Co. Limited 

LA PLUS GRANDE COMPACNIE DE GLACE 
AU CANADA 

Capacite de production : 

255,000 tonnes de glace par an. 

Stock a Montreal, 200,000 tonnes 

Ppcprvp a HUDSON 33,000 tonnes. 
QCaUYC a BELLERIVE 22,000 tonnes. 

Bureau principal, 295 rue Craig 0. 

MONTREAL 



Etiquette Rouge, i's et i's. 0.36 0.50 

Etiquette Or, au detail 0.44 0.60 

Etiquette Verte, i's et i's. 0.27 0.35 

Noir, mele ou vert, de toutes qualites. 

SAVON. 

The GENUINE, empaquete 100 mor- 
ceaux par caisse. 




Prix pour Ontario et Quebec: 
Moins de 5 caisses 
Cinq caisses ou plus 



5- 00 
4-95 



SNAP CO., LTD., 

Montreal. 

Snap Hand 
Cleaner. 

Use de 3 doz. 3.60 

Cse de 6 doz. 7.20 

30 jours. 

SOCIETE DES EAUX PURGATIVES 
RIGA. 









Montreal — Tel. Main 6473. 
1 doz., (en boite de carton) $2.00 



25 bouteilles, 4.00 

1 caisse, (50 bouteilles) 7.50 

2 caisses, (8 bouteilles gratis) 15.00 
5 caisses, (30 bouteilles gratis) 37-50 
10 caisses, (72 bouteilles gratis) 75.00 
25 caisses, (200 bouteilles gratis) 187.50 

Par lot de 1 doz. ou 25 bouteilles: 
C. O. D. 

Par lot de 1 caisse ou plus: 1% 10 
jours, net 30 jours, F. O. B., Montreal. 

Les conditions ci-haut seront stricte- 
ment suivies. 

ARTHUR P. TIPPET & CO., Montreal. 

Lime Juice "Stowers" La cse 

Lime Juice Cordial, 2 doz. pts. 4.00 
Lime Juice Cordial, 1 doz. pts. 
Double Refi, lime juice 
Lemon syrup 

WHITE SWAN SPICES & 
CEREALS, Limited. 
Pains de Levure "White Swan", 

caisse de 3 doz., 5c le paquet. 

HAMILTON COTTON CO. 
Corde et Ficelle. 
Corde a linge, 60 pds. doz. 0.00 
Coton a chandelle, lb. 
Ficelle de coton, 4 brins 
Ficelle de coton, 3 brins 

Escompte 5%. 
Ligneul No 8 
Ligneul No 10 
Ligneul No 12 
Ligneul No 15 



3-50 
3-50 

4.00 



1. 15 



0.00 


1. 00 


0.00 


0.31 


0.26 


0.26 J 


0.23J 


0.24 


0.00 


0.63 


0.00 


0.70 


0.00 


o.7S 


0.00 


0.82 



Vol. XLVI— No 15 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 11 Avril 1913. 



■ i 1 



Veuillez ne pas oublier que nous sommes les 
seuls depositaires des Huiles d'Olives de 

A DOLPHE P UGET 

MARSEILLE 

LES MEILLEURES JlXJ MONDE 



Qualite Vierge, Garantie pure. 



Bouteilles I litre clissees caisse 
«« 1/ i< (i (i 



4 



pinte Rondins 
chopine " 



% 



1 douzaine 

2 

4 

1 

2 

4 

8 



Qualite Superieure, garantie pure. 

Estagnons carres Illustres caisse 2 estagnons 5 gallons mesure gallon Imperial 

<> (< (< << O >i 1 <( << •< <• 

<< < < < < "1A ' ' 1 / " " " " 

«' H <« 11 T^t <( ]/ << << <( «« 

< < 4 < 11 < 1 jo « « jy < < 11 < < < « 



Qualite surfine garantie pure. 

Estagnons carres Illustres 



2 estagnons 5 gallons mesure gallon Imperial 

Q <( nil <l <f 



Nos prix sont a la portee de toutes les bourses et pour le meme prix 
que vous payez pour des huiles inferieures on vous donne ce qu'il y a de 
mieux. 

Veuillez de plus noter que nos estagnons contiennent le gallon impe- 
rial et non le gallon mesure a vin. 

Demandez nos prix avant de placer votre commande. 

HUDON & ORSALI, LIMITEE 

IMPORTATEURS EN CROS 

MONTREAL 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS. CITEZ "LE PRIX COURANT" 



i8 



LE PRIX COURANT, V'endredi, u Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 1 




CILLETT'S L.YE 



0-Q-S3-S 










fe'LLETT COMPANY LlMlTjO 

s^i TORONTO ONT. mont«^ 




f 

ELplCIGrS ■ Quand vos clients demandent 
de la "Lessive", ils entendent la Lessive de 
Cillett et toute tentative de leur substituer une 
marque "tout aussi bonne' 1 peut vous causer 
la perte d'un bon client. "La Lessive de Cillett 
devore la crasse". Elle la consume absolu- 
ment ! Elle ne la " Secoue Pas ", ni ne la 
"Chasse", ni ne la met "En Fuite", ni rien de ce 
que font certains de ses soi-disant rivaux "tout 
aussi bons". La Lessive de Gillett est la Les- 
sive d'Origine et la Meilleure du Canada. 
Refusez les substituts. lis ne donnent jamais 
satisfaction. 



ft LA LESSIVE DE GILLETT CONSUME LA CRASSE 
£ EW. GILLETT COMPANY LIMITED 

Winnipeg TORONTO, OTMT. 




MONTREAL 



r£^Q-'&&&e 



r£3-£3-Q-G-B-B-£F 





FINNAN HAPPIES MARQUE "BRUNSWICK" 

Dans la preparation des PRODUITS ALIMENTAIRES 
MARINS de la MARQUE "BRUNSWICK", nous n'em- 
ployons que le poisson le plus soigneusement choisi et le 
plus frais qui soit pedie dans la fameuse Baie Passama- 
quoddy. 

La haute qualite de nos produits nous a valu une grande 
clientele qui, grace a des m^thodes commerciales consciencieuses, augmente constamment. 
Lorsque vous tenez les Marques de Connors Bros., vous vendez des articles qui creent une 
clientele. 

Notre etablissement est administre dans les meilleures conditions possibles et nos marchan- 
dises parviennent au consommateur en parfait ordre. 

CONNORS BROS., LTD., Blacks Harbour, N. B. 

AGENTS : 

LEONARD BROS., Montreal. — C. H. E. HILLCOAT, Sydney. — A. W. HUBAND, Ottawa. — JAS. HAYWOOD, 
Toronto. — CHAS. DUNCAN, Winnipeg. — GRANT & OXLEY, Halifax. — C. DE CARTERET, Kingston. — 
BUCHANAN & AHERN, Quebec. — J. L. LOVITT, Yarmouth. - - SHALLCROSS, McCAULAY Co., Vancouver 
et Victoria, C. A. — SHALLCROSS, McCAULAY, Calgary, Alta. - JOHNSTON & YOCKNEY, Edmonton, Alta. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS. CITEZ "LE PRIX COURANT" 





REVUE HEBDOMADAIRE 
Commerce, Finance, Industrie, Assurance, Etc. 

il n'est pas accepts d'abonnecaent pour essoin* d'une nnr.ee 



EDITEURS 

La Compagnie de Publications des Marchands DstaHleurs du 
Canada, Lisnitee, 

Telephone Bell Est 11 65. MONTREAL. 

Montreal et Banlieue, $2.50 | 
ABONNEMENT ; Canada et Etats-Unis, 2.00 \ PAR AN. 
Union Postale, • Frs. 20.00 J 

Bureau de Montreal : 60 rue St-Denis. 

Bureau de Toronto : Edifice Crown Life, J. S. Robertson & Co., repregentants. 
Bureau de Chicago : 215 rua South Market, Emmet C. Boylei, repretentant. 
Bureau do New-York : 903-904 Tribune Eld?-. E. F. Ohnatod, renreaentant. 



A moins d'avis contraire par ecrit, adresae directement 
a nos bureaux, 15 jours au moins avant la date d'expiration, 
i'abouneii.ep.t est continue de plein droit. 

Toute annee commence© est due en entier. 

L'&banaemeni ne ceese pas tant que les arrerages ne oni 
pas payes. 

Tout cheque pour paiement d'abonnement doit etre fait 
payable " au pair a Montreal." 

Cheques, mandats, bons de poste doivent etro faits payable' 
& i'ordre de " Le Prix Courant ". 

Priere d'adresser les lettres, etc., (implement comme suit ; 
"LE PRIX COURANT" Mnntr<>«.l 



Fondc en 1887. 



MONTREAL, VENDREDI, u AVRIL 1913. 



Vol. XLVI— No 15 



LE COMMERCE DE DETAIL 



L'organisation du magasin moderne. 



L'exposition des marchandises. 

C'est un fait d'experience que la vente de menus articles 
fournit aux detaillants l'occasion de ventes plus importantes; 
car il arrive frequemment que le consommateur, en penetrant 
dans un magasin, a seulement pour but l'achat d'un article 
insignifiant et que la vue d'un autre, plus considerable, lui 
suggere l'idee de l'acquerir. 

Dans ces conditions, il y a interet a mettre en vue le plus 
possible, a l'interieur du magasin, aussi bien qu'en vitrine, les 
marchandises susceptibles d'interesser les visiteurs. 

Mais comment concilier les besoins d'espace que com- 
porte un tel deploiement avec l'exigu'ite des locaux commer- 
ciaux toujours trop petits pour contenir le stock sans cesse 
grossissant des marchandises? 

A notre avis, le magasin de detail devrait avoir l'aspect 
d'une salle d'echantillons ou figureraient quelques specimens 
de tous les articles en stock et disposes de telle sorte qu'ils 
puissent etre examines facilement et que leur etiquetage, 
comportant les prix, soit lisible distinctement pour tous. II 
conviendrait aussi de munir chaque article nouveau, ou peu 
familier au public, d'une notice explicative qui puisse en faire 
connaitre l'usage. 

Nous avons visite des maisons, principalement dans la 
quincaillerie, ou presque tout le stock en magasin etait ren- 
ferme dans des boites dont seule une minuscule etiquette in- 
diquait le contenu. 

Dans la plupart des magasins, la majeure partie du stock, 
bien qu'etant etalagee dans les vitrines ou sur les comptoirs, 
ne Test pas d'une faqon suffisamment attractive pour forcer 
l'attention du consommateur. Pour ce qui est des articles 
qui ne sont pas de vente courante, la chose a relativement 
peu d'importance; mais, en ce qui concerne les articles de de- 
mande journaliere, ce manque d'attrait peut causer au detail- 
lant les plus graves dommages, et il nous semble que de tels 
articles devraient etre places dans les vitrines, non seulement 



bien en vue, mais aussi facilement accessibles pour que le 
client puisse en faire l'examen sur la simple expression de 
son desir. 

II est indiscutable que, dans beaucoup de cas, plus on 
dispose de place dans son magasin, plus on fait d'affaires. 
Encore faut-il savoir en tirer parti et mettre a profit cet 
avantage. Nous avons ete surpris parfois d'apprendre que 
des magasins d'une apparence modeste possedaient trois ou 
quatre grandes salles destinees aux marchandises. Rien dans 
ces magasins ne venait indiquer l'existence de ces marchan- 
dises, les proprietaires de ces maisons se fiant a la connais- 
sance que le public devait avoir de leur stock et au besoin 
imperieux du consommateur. 

Si le detaillant se contente d'attendre que les gens aient 
besoin de quelque chose pour effectuer des ventes, il ne verra 
jamais croitre son commerce; il doit faire une sollicitation 
pressante au public par tous les moyens d'exposition dont il 
dispose, de fagon a attirer chez lui des visiteurs qui auront 
ete interesses par ce qu'ils auront vu en vitrine et qui aura 
donne naissance en eux a un vif desir d'acheter. 

Considerez les procedes employes par les deux autres 
rouages du commerce: le marchand de gros et l'industriel; 
vous constatez qu'ils ne se contentent pas d'attendre les af- 
faires, mais vont a leur rencontre par l'intermediaire et l'aide 
de leurs representants. 

De meme, un detaillant doit aller vers le client par l'in- 
termediaire de son etalage et ce dernier est le plus efficace 
procede qui soit pour atteindre le consommateur, car il met 
dans son esprit non seulement le nom du magasin, mais aussi 
la forme et l'aspect des articles qui y sont exposes. 

Un bon service. 

Outre une ingenieuse exposition des marchandises, un 
des facteurs les plus propres a influencer le client lorsqu'il a 
penetre dans votre magasin est le service dont vous l'entou- 
rez. Au sens le plus large du mot, le service comprend: la 




Attrape 50,000,000,000 de mou- 
ches parannee-ae beaucoup p 1 sq<»e 
tous les autres moyen* ens mbe Le 
Destr c«eur de Mouches Hygleniq e.- 
e Contient pas de Poison. 



2b 



LE PRIX COURANT, Vendredi, n Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 15 



qualite des commis, la promptitude a rencontrer les d6sirs 
des acheteurs, et le traitement general accorde a tous ceux 
qui entrent dans un magasin pendant tout le temps de leur 
visite. Retourneriez-vous dans un magasin ou, pour l'acliat 
d'une pelotte de ficelle, on vous aurait fait pauser 10 minutes? 
Vous est-il jamais arrive d'attendre avec impatience dans un 
magasin que quelqu'un vint s'informer de vos desirs alors que 
plusieurs commis reunis en groupe discutaient sur des ques- 
tions sportives ou parlaient du dernier fait-divers? 

Avez-vous eu l'occasion de rapporter a un magasin un 
article qui ne faisait pas votre affaire et d'entendre un com- 
mis vous repondre impudemment qu'il etait parfait et devait 
vous donner satisfaction? 

Ces quelques questions depeignent les defectuosites du 
service dans beaucoup de magasins de detail. 

Rien ne saurait porter plus rapidement un client a chan- 
ger de fournisseur comme de se sentir froisse par la lenteur 
du service ou le manque de tact d'un commis. 

Noinbre de detaillants se figurent qu'un magasin bien 
situe, parfaitement agence et abondamment pourvu de mar- 
chandises, n'a pas besoin de commis habiles dans la vente, et 
engagent en consequence des jeunes gens peu retribues, mais 
sans experience. C'est la aller un peu vite en besogne et 
s'exposer a faire fausse route. Les profits reels et palpables 
dans le commerce de detail ne sont acquis que lorsque la 
vente est realisee; les benefices dependent des ventes; plus 
considerable sera le volume de celles-ci, plus importants se- 
ront les profits. L'art du vendeur est done tout aussi neces- 
saire et essentiel a la bonne marche d'un magasin que les 
autres conditions de succes. 

Un commis bon vendeur enregistrera beaucoup plus de 
ventes que son collegue. depourvu de cette aptitude; sans 
doute exigera-t-il un salaire beaucoup plus eleve; mais on ne 
saurait hesiter a lui accorder ce qu'il demande, car l'argent 
defense a s'adjoindre un aide de valeur pour la vente est un 
bon placement qui rapportera de jolis dividendes. 

La repartition d'un pourcentage des profits aux meilleurs 
vendeurs, que certains magasins ont adoptee, est un stimu- 
lant bien fait pour provoquer l'augmentation du chiffre d'af- 
faires d'une maison. 

Un commis ayant quelque interet dans la maison ou il 
travaille, s'efforcera de developper son chiffre normal d'af- 
faires; il aura a coeur de faire mieux d'un mois sur l'autre et 
cela engendrera un traitement meilleur et plus cordial da 
public. 

Le client satisfait est le plus gros actif d'un magasin, car 
il manifeste a d'autres son contentement et devient ainsi une 
reclame permanente dont la portee est incalculable. 



LE SERVICE DES TRAMWAYS A MONTREAL 

La question d'ameliorer le service des tramways a Mont- 
real vient d'entrer dans une phase particuliere. Depuis nombre 
d'annees, les autorites municipales et celles de la compagnie des 
tramways sont en desaocord. Celles-la cherchant a traiter la 
question au point de vue politique; celles-ci s'attachant au point 
de vue economique. 

Les journaux quotidiens, en quete de popularite, se sont 
imposes la tache d'offrir des suggestions qui, dans leur opinion, 
sont de nature a ameliorer les conditions actuelles. A grand 
frais ils ont fait etudier la question sur place par des inge- 
nieurs de renom, qui ont prepare des rapports maintenant de- 
poses devant le Conseil. 

Nous ne nous proposons pas d'etudier aujourd'hui le me- 
rite de ces rapports; nous preferons attendre que tous soient 
deposes, afin de pouvoir nous rendre compte de la valeur de 
chacun. 

Cependant l'inevitable devait arriver. 



Chaque journal ayant concu un projet, non seulement le de- 
fend de son mieux, mais s'efforce de le faire adopter par les 
autorites supposees competentes. 

Dans ce travail, deux elements sont mis en grande activite: 
La louange de son propre projet, et la depreciation de celui du 
confrere. 

Trouver beau son enfant est bien legitime, surtout bien 11a- 
turel. 

Mais lorsqu'on attaque le projet du confrere, il faut le faire 
honnetement, non pas seulement legalement. 

II faut surtout eviter de mettre en doute l'honnetete des 
personnes ou des ingenieurs qui out ete requis d'exprimer une 
opinion. 

Que Ton discute le merite de leurs suggestions, tres bien. 

Mais que Ton recuse l'opinion de certains ingenieurs com- 
petents, a cause de leurs relations d'affaires avec la compagnie. 
ou autres motifs, sous pretexte que leurs interets personnels 
plutot que ceux du public dictent leur opinion, sans nommer 
personne, est un manque de sincerite. 

Si les faits justifient de telles insinuations, ils doivent etre 
suffisants pour mettre ces personnages au banc de l'opinion pu- 
blique. 

Voici ce que "La Presse" publiait dans son edition quoti- 
dienne en date du 29 mars dernier : 

"Deja des ingenieurs sont a l'etude de la question ; mal- 
heureusement, la plupart manquent des connaissances pourtant 
necessaires, sur les circonstances de notre climat, sur les chan- 
gement brusques de la temperature, sur les difficultes reelles 
du transport des voyageurs dans noire ville, etc." 

Et plus loin : 
"II faut dire aussi que parmi les ingenieurs qui etudient le 
probleme actuellement, se trouvent des homines tres compe- 
tents assurement, mais qui le sont parce qu'ils ont acquis leur 
experience a l'emploi meme de la compagnie des tramways de 
Montreal. Comment pourraient-ils satisfaire a ce qu'on de- 
mande d'eux, lorsqu'ils ont contribue a l'invention et a 1'ins- 
tallation du systeme actuel, soit qu'il s'agisse du reseau, ou des 
voitures et de la facon d'y recevoir le public. Comment veut-on 
aussi qu'un ingenieur qui fait actuellement des affaires avec la 
compagnie, puisse critiquer cette compagnie et son systeme, si 
reellement ce systeme est sujet a critique." 

Conclusion : Ceux qui sont honnetes sont incompetents, 
ceux qui sont competents sont malhonnetes. 

Dans l'interet du public, "La Presse" doit, ou s'expliquer 
ou retirer ses insinuations. 



LE MARCHE AUX CUIRS. 



Aux Etats-Unis, le monde de la chaussure et par contre- 
coup celui du cuir, sont assez agites en ce moment au sujet 
du depot d'un projet de loi denomme "Pure shoe bill", c'est 
la grande presse qui a leve ce lievre, et c'est encore la l'une 
des consequences de l'agitation menee il y a quelques annees 
au sujet de l'entree en franchise du cuir en poil. 

On a tellement dit a cette epoque que l'entree en fran- 
chise du dit cuir en poil signifiait du cuir fabrique et des 
chaussures meilleur marche, que le desappointement du pu- 
blic a ete grand en voyant que loin de diminuer, les prix des 
chaussures augmentaient sans cesse. 

Le public, seulement superficiellement renseigne sur la 
situation qui est faite a nos industries par des faits dont elles 
ne sont pas responsables, ne veut rien savoir des lois inflexi- 
bles de l'offre et de la demande, il ne voit qu'une chose, on 
lui avait annonce a coups de gong qu'il paierait meilleur mar- 
che et il doit payer plus cher. 

Done, cet etat de choses a fait jaillir des protestations 
generales dans tout le pays. Ces protestations sont apparues 



Vol. XLVI— No 15 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 11 Avril 1913. 



21 



sous une forme concrete lorsque l'un des grands partis poli- 
tiques s'est efforce de faire voter l'annee derniere une dimi- 
nution des tarifs ou le cuir et la chaussure etaient admis en 
franchise — Ton sait que le president Taft mit son veto sur 
le projet vote — on voulait alors en avoir pour son argent et 
une campagne ardente en faveur des "pure shoes" (chaus- 
sures toute en cuir) fut menee dans le pays. 

Les fabricants de chaussures, est-il besoin de le dire, sont 
d'aussi honnetes producteurs que les autres industriels, on ne 
peut guere les blamer d'employer, pour certaines parties de 
leurs articles, des succedanes du cuir afin de diminuer les 
prix de revient. 

Le public et la grande presse semblent persuades que les 
fabricants de chaussures emploient largement le papier dans 
la fabrication des chaussures. En reality, ces succedanes 
sont des produits ayant subit de severes epreuves et donne 
de bons resultats. 

Devant une loi prescrivant les "pure shoes" rien ne pour- 
ra empecher I'emploi de cuir inferieur, car la loi votee l'annee 
derniere dans la Louisiane disait simplement que lorsque Ton 
employait des succedanes du cuir pour une partie quelconque 
de la chaussure, il fallait que le fait fut consigne sur des labels 
attaches aux chaussures, de maniere que l'acheteur fut infor- 
me de la composition exacte de l'article qu'il achetait. 

Les fabricants et detaillants sont unanimes a condamner 
le projet de loi qui va, disent-ils, non seulement a l'encontre 
des interets des fabricants et detaillants, mais qui est aussi 
contraire a ceux d'une grande partie du public, la plus inte- 
ressante, en ce qu'il augmentera le prix des articles bon mar- 
che, tout en n'en ameliorant pas la qualite, au contraire. 



UNE COMMISSION AGRICOLE AMERICAINE EN 
EUROPE. 



Une Commission agricole americaine partira l'ete pro- 
chain pour visiter l'Europe et l'lrlande. Le but que se pro- 
pose cette Commission est notamment l'etude des organisa- 
tions agricoles en Europe. Elle examinera les methodes em- 
ployees par les regions avancees en ce qui concerne la pro- 
duction de la vente, ainsi que la maniere de se procurer les 
ressources necessaires pour ces deux operations. 

La Commission se propose, en outre, d'etudier le role 
joue soit par les Pouvoirs publics, soit par les organisations 
privees dans les encouragements a l'agriculture. 

Elle recherchera dans quelles conditions le systeme co- 
operatif peut etre applique en ce qui touche soit la produc- 
tion, soit le commerce, soit la possession des moyens finan- 
ciers. Son attention se portera egalement sur les resultats 
sociaux de la cooperation et sur les rapports existant entre le 
prix de la vie et les organisations de producteurs agricoles. 

Cette tentative, assurent des informations transmises de 
Washington, est accueillie aux Etats-Unis par une approba- 
tion generale. M. Roosevelt, M. Taft et le nouveau president, 
M. Wilson, en sont partisans, car tout le monde sent qu'il y 
a une necessite urgente d'une reforme dans l'organisation de 
la vie agricole en Amerique. Dans ce pays comme en Euro- 
pe, on commence a soufifrir de l'"urbanisme". Les campagnes 
se depeuplent au benefice des villes. C'est ainsi qu'au cours 
de la derniere decade, la population urbaine s'est accrue de 
34.8 pour cent, tandis que la population rurale n'a augmente 
que de 1 1.2 pour cent. La consequence naturelle est une 
grande diminution dans l'approvisionnement des produits ali- 
mentaires pour l'interieur et une diminution correspondante 
dans 1'exportation de ces produits. En 1900, l'exportation 
americaine de ble representait 40 pour cent du total de l'ex- 
portation et celle des produits alimentaires 10.8 pour cent du 
total, tandis qu'en 1910, la premiere n'etait plus que de 21.5 



pour cent et la seconde de 7.6 pour cent du total. On prevoit 
deja le moment ou les Etats-Unis devront importer des pro- 
duits alimentaires. Tout le monde se rend done bien compte 
qu'il faut remedier a cette situation, d'abord en arretant le 
mouvement excessif de l"'urbanisme" et ensuite en augmen- 
tant la productivity agricole, qui reste stationnaire depuis 
quinze ans a 14 minots par acre contre 29 en Allemagne, 20.3 
en France et 33 en Angleterre. 



UNE CRISE ECONOMIQUE EN AUTRICHE. 



L'industrie et le commerce traversent, en ce moment, en 
Autriche, une crise dont la gravite depasse toutes celles qui 
ont pu se produire anterieurement. La guerre balkanique et 
la tension de la situation internationale ont eu pour conse- 
quence une stagnation generale dans toutes les branches in- 
dustrielles. Les banques reduisent de plus en plus le credit, 
le taux de l'interet augmente considerablement, les faillites 
sont de plus en plus nombreuses. Les commerQants de detail 
ont terriblement souffert. Les magasins de Vienne se plai- 
gnent et declarent que ia saison d'hiver n'a jamais ete aussi 
mauvaise que l'hiver dernier. On a essaye de sauver la situa- 
tion en organisant des soldes a prix tres reduits, mais les 
acheteurs sont tres rares. 

L'exportation autrichienne dans les Balkans est en 
moyenne de 95 millions de kronen par an; 75 pour cent sont 
represented par les produits textiles. C'est done cette indus- 
trie qui a le plus souffert de la guerre; beaucoup de fabriques 
ont completement ferme leurs portes et les autres ne travail- 
lent qu'a moitie de leur capacite productrice ordinaire. II est 
vrai que certaines branches industrielles, comme par exemple 
le fer et l'acier, ont, au contraire, beneficie de la guerre, parce 
qu'elles ont recu d'importantes commandes de materiel de 
chemins de fer et d'autre materiel de guerre. C'est surtout 
le commerce de Vienne qui a horriblement souffert de cette 
situation. Les magasins de premiere classe, qui n'ont jamais 
fait de soldes d'inventaire depuis leur existence, en organi- 
sent maintenant en annoncant des reductions de 20 a 50 pour 
cent, afin de se debarrasser de leurs stocks d'hiver. Le nom- 
bre de faillites de ces magasins enregistrees depuis le com- 
mencement de l'annee est considerable et etablit un v6ritable 
record. 

Lorsque l'horizon politique a paru s'eclaircir, l'espoir a 
commence a renaitre et on a espere une amelioration pro- 
chaine; mais il faudra attendre longtemps avant que les enor- 
mes pertes subies par l'industrie soient recuperees. 



LE VENDEUR DOIT SE SERVIR D'ARGUMENTS 
APPROPRIES 



II est incontestable que la raison principale pour laquellc 
toute personne achete un article quelconque, est qu'elle est con- 
vaincue que son interet personnel l'exige. 

Personne n'achete de la marchandise dans un but de phi- 
lanthropic, il faut que l'acheteur soit convaincu qu'il en retirera 
un benefice. 

C'est done le devoir du vendeur de convaincre l'achetcur 
probable que les marchandises qu'il essaic de lui vendre seront 
avantageuses pour lui. 

Generalement, l'acheteur n'a pas une opinion formee au 
sujet de l'article ou de la marque qu'il desire acheter, tout en 
etant plus ou moins convaincu que tel article pourra repondre 
a son besoin. 

Cependant il ne peut pas se montrer aussi enthousiaste que 
le vendeur. ou il peut avoir dans l'esprit certain prejudice qui 
ne soit pas a l'avantage de cette marchandise en particulier. 

II appartient au bon vendeur de decouvrir promptement les 



2 2 



LE PRIX COURANT, Vendredi, u Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 15 



raisons qui empechent le client tie croire que cette marchandisc 
est avantageuse pour lui, et de presenter des arguments qui fe- 
ront disparaitre tout doute de son esprit. 

Le vendeur doit etudier avec soin les arguments dont il a 
l'intention de se servir, s'il veut qu'ils produisent un bon effet 
?ur l'acheteur. 

Lorsque le client appartient a cette classe de la population 
qui regarde a la qualite ou au style plutot qu'au prix, le ven- 
deur doit s'appliquer a faire ressortir les points particuliers 
concernant la qualite ou la nouveaute de l'article, arguments 
qui devront convaincre le client. Si le client attache plus d'im- 
rortance a la question du prix qu'a la qualite de l'article, le 
vendeur doit insister pour faire comprendre a son client que 
pour le meme prix il ne peut acheter autre chose qui lui con- 
vienne aussi bien. 

En d'autres termes, le vendeur doit s'etudier a toujours pre- 
senter des arguments appropries a la maniere de penser du 
client. 

Le vendeur qui reussit, est celui qui connait la marchandise 
qu'il offre, suffisamment bien pour pouvoir repondre a toute 
objection par des arguments precis et raisonnables qui portent 
la conviction chez le client probable. 



LOI DU TRAITE JAPONAIS 1913 



Nous venons de recevoir copie du projet de loi ou bill sou- 
mis a la Chambre des Communes du Canada le 27 mars dernier, 
et intitule: "Loi concernant un traite de commerce et de navi- 
gation entre Sa Majeste le Roi et Sa Majeste l'Empereur du 
Japon." 

Nous nous garderons bien de l'apprecier au merite pour le 
moment du moins, nous reservant le droit de le depouii'.er un 
peu plus tard, lorsque le gouvernement aura fourni a la Cham- 
bre des Deputes les renseignements complementaires qu'on ne 
manquera pas de demander au moment de la seconde lecture 
du bill. 

Toutefois, nous prevoyons que ce projet de loi qui a deja 
recu l'approbation des plenipotentiaires Anglais et Japonais, ne 
souleve quelques recriminations de la part des ardents protec- 
tionnistes du Canada, surtout dans les provinces de l'extreme 
ouest, de la cote du Pacifique. Citons-en plutot quelques arti- 
cles dont la clarte de conception ne peut etre mise en dcute. 
A l'article premier de l'annexe au Traite de Commerce et de 
Navigation entre le Royaume-Uni et le Japon, signe a Londres, 
le 3 avril 1911 et ratifie a Tokio le 15 mai 1911, et qui constitue 
le fond du projet de loi pour le Canada, on lit: 

"Les sujets de chacune des hautes parties contractantes 
auront pleine liberte d'entrer, de voyager et de resider dans les 
territoires de l'autre, et, se conformant aux lois du pays — 

1 lis seront, en tout ce qui a rapport aux voyages et a 
la residence, places sur le meme pied que les sujets natifs. 

2 lis auront le droit, comme les sujets natifs, de pour- 
suivre leur commerce et leur fabrication, et de faire le negoce 
de toutes sortes de marchandises de commerce legitime, soit 
en personne, soit par des agents seuls ou en societe avec des 
etrangers ou des sujets natifs. 

5 II leur sera aussi permis, en conformite des lois du 
pays, d'exporter librement le produit de la vente de leurs biens 
et de leurs marchandises en general sans etre soumis comme 
etrangers a des impots autres ou plus eleves que ceux qui 
seraient imposes aux sujets du pays dans des conditions simi- 
laires." 

L'article II specifie que: "Les sujets de chacune des hautes 
parties contractantes residant dans les territoires de l'autre 
seront exempts de tout service militaire obligatoire soit dans 



1'armee, la marine, la garde nationale ou la milice; de toute 
contribution imposee au lieu du service personnel ; et de tous 
emprunts forces, de toutes requisitions ou contributions mili- 
taires a moins qu'ils ne leur soient imposes egalement et avec 
les sujets natifs a titre de proprietaires, locataires ou occupants 
d'immeubles." 

Article VII: "Les articles, produits ou fabriques dans les 
territoires de l'une des hautes parties contractantes, lors de 
leur importation dans les territoires de l'autre, venant de quel- 
que endroit que ce soit, jouiront des droits de douane les plus 
bas applicables a des articles similaires de toute. autre origine 
etrangere." 

Nulle prohibition ou restriction ne sera maintenue ou im- 
posee lors de l'importation de quelque article, produit ou fabri- 
que dans les territoires de l'une ou l'autre des hautes parties 
contractantes. dans les territoires de l'autre, venant de quelque 
endroit que ce soil, si elles ne s'etendent pas egalement aux 
importations d'articles semblables, produits ou fabriques dans 
tout autre pays etranger. Cette disposition ne s'applique pas 
aux prohibitions sanitaires ou autres occasionnees par la ne- 
cessite d'assurer la surete des personnes ou des bestiaux ou 
des plantes utiles a l'agriculture. 

Article X : "Les articles, produits ou fabriques dans les 
territoires de l'une des haute parties contractantes, passant en 
transit a travers les territoires de l'autre, en conformite des lois 
du pays, seront reciproquement libres de tous droits de transit, 
soit qu'ils passent directement, soit que en cours de transit ils 
soient decharges, entreposes et recharges." 

Et le bill comporte ainsi vingt-sept articles toujours dans 
le meme ordre d'idees et specifiant les droits et concessions 
accordes. C'est en somme un traite de reciprocity en bonne et 
due forme avec le pays Nippon et dont la duree devra s'eten- 
dre jusqu'au 16 juillet 1923. En ce qui concerne les domninions, 
colonies, possessions et protectorats britanniques, auxquels le 
traite pourra etre applicable en vertu de l'article 26, l'une ou 
l'autre des parties contractantes aura cependant le droit de le 
revoquer separement a quelque epoque que ce soit, en en don- 
nant avis douze rnois d'avance. 

Ci-suivent les specifications du bill figurant aux annexes 
I et II: 

ANNEXE 



Numero 

au 

Tarif 

Statutaire 

Japonais 



Partie I 



Nature de l'article 



Unite Droits 

de e» 

poids Yen 



266 Pein Hires — 
4. Autres — 

A. Ne pesant pas plus de 6 ki- 
logr., y compris le poids du 

receptacle 100 kins 4.25 

B. Autres 100 " 3.30 

275 Pils de Lin — 

1. Simple — 

A. Gris 100 " 8.60 

B. Autres 100 " 9-*5 

298 Tissus de Cototv — 

1. Velours, peluches. et autres tissus 
a poils coupes ou non — 

A. Gris 100 " 2550 

B. Autres 100 " 3000 



Vol. XLVI— No 15 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 11 Avril 1913. 



23 



Numero 

au Unite Droits 

Tarif Nature de l'article de en 

Statutaire poids Yen 

Japonais 

7. Tissus unis, non denommes. 
A. Gris — 

A — 1. Ne pesant pas plus de 5 
kilogr. par 100 metres 
carres et ayant en chai- 
ne et en trame clans un 
carre de 5 millimetres 
de cote — 

a) 19 fils ou moins 100 ' 15-30 

b) 27 " 100 " 20.70 

c) 35 " 100 " 28.70 

d) 43 " 100 " 38.00 

e) Plus de 43 fils 100 51.30 

A — 2. Ne pesant pas plus de 10 

kilogr. par ico metres 

carres et ayant en chai- 

ne et en trame dans un 

carre de 5 millimetres 

de cote — 

0) 19 fils ou plus ioo ' 8.30 

b) 27 " 100 " 10.50 

r) 35 I0 ° ' '3-50 

d) 43 " 100 " 16.50 

e) Plus de 43 fils 100 18.70 

A — 3. Ne pesant pas plus de 20 

kilogr. par 100 metres 
carres et ayant en chai- 
ne ct en trame dans un 
carre de 5 millimetres 
de cote — 
o) 19 fils ou moins 100 6.70 

b) 27 " 100 " 8.30 

c) 35 100 " 10.50 

d) 43 100 " 14.70 

d) 43 " 100 ' 13.70 

A — 4. Ne pesant pas plus de 30 
kilogr. par 100 metres 
carres et ayant en chai- 
ne et en trame dans un 
carre 1 de 5 millimetres 
de cote — 

a) 19 fils ou moins 100 ' 6.00 

b) 27 100 " 6.70 

c) 35 100 " 8.00 

d) 43 100 " 10.70 

e) Plus de 43 fils 100 " 13.30 

A — 5. Autres 100 " 9.30 

B. Blanchis, simplement Les droits ci-dessus 

fixes sur les tissus 
gris, plus 3 yen par 
100 kins. 

C. Autres Les droits ci-dessus 

imposes sur les tis- 
sus gris, plus 7 yen 
par 100 kins. 
9. Autres — 
A. Gris — 

A — 1. Ne pesant pas plus de 5 
kilogr. par too metres 
carres et ayant en chai- 
ne et en trame dans un 



carre dc 5 millimetres 
de cote — 

0) 19 fils ou moins 100 kins 16.00 

b) 27 100 " 21.30 

c) 35 100 ' 2t J-3o 

d) 43 100 " 39.30 

c) Plus de 43 fils 100 " 53-30 

A — 2. Ne pesant pas plus de 10 
kilogr. par 100 metres 
carres et ayant en chai- 
ne et en trame dans un 
carre de 5 millimetres 
de cote — 

a) 19 fils ou moins 100 " 8.00 

b) 27 100 " 10.00 

c) 35 100 ' - 14.30 

d) 43 100 " 18.00 

e) Plus de 43 fils 100 " 20.00 

A — 3. Ne pesant pas plus de 20 
kilogr. par 100 metres 
carres et ayant en ehai- 
ne et en trame dans un 
carre de 5 millimetres 
de cote — 

a) 27 fils ou moins 100 " 8.00 

b) 35 100 " 11.30 

c) 43 100 " 15.00 

</) Plus de 43 fils roo " 18.80 

A — 4. Ne pesant pas plus de 30 
kilogr. par 100 metres 
carres et ayant en cliai- 
ne et en trame dans un 
carre de 5 millimetres 
de cote — 

a) 27 fils ou moins 100 *' 7.30 

b) 35 100 " 8.70 

c) 43 100 " 11.30 

d) Plus de 43 fils 100 " 14.70 

A— 5. Autres 100 " 10.00 

B. Blanchis, simplement Les droits ci-dessus 

imposes sur les tis- 
sus gris, plus 3 yen 
par 100 kins. 

C. Autres ..' Les droits ci-dessi^ 

imposes sur les tis- 
sus gris, plus 7 yen 
par 100 kins. 



462 



Tissus 


de Laiue, Tissus Laine 


et Co- 




ton 


, Laiue et Soie ou de 


La in e, 




de 


Colon et Soie — 






2. Autres — 






A. 


De laine — 








b) Ne pesant pas plus 


de 200 






grammes par metre 


carre. . 


100 




c) Ne pesant pas plus 


de 500 






grammes par metre 


carre. . 


100 




d) Autres 




100 


B. 


De laine et coton — 








c) Ne pesant pas plus 


de 500 






grammes par metre 


carre. . 


100 




d) Autres 




too 


Fer — 








t. Morceaux. Hngots, lingots 


serres, 






blocs et plaques — 






A 






100 



57.50 

4SOO 
40.00 



30.00 
18.00 



0,083 



*4 



LE PRIX COURANT, Vendredi, n Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 15 



4. Plaques et fcuilles — 

A. Sans revetement metallique — 

\ -3. Autres — 

a) N'excedaiH pas 0.7 mil- 
limetres d'epaisseur . . 100 " 0.30 

B. A revetement tie metaux gros- 

siers — 
B — 1. Elaine (fer en feuilles 
etamees et feuilles acicr 
etamees) — 

a) Ordinaire 100 " 070 

1! — 2. Galvanise (gaufre ou 

non) 100 " 1.20 

Partie II 

Habutae de sole pure, non teinte ni imprimce. 

Mouchoirs d'habutae de sole pure, non teiuts ni imprimes. 

Cuiire, non forge, en lingots et plaques. 

Nattes en paille ou autres substaiices. 

Camphre et huile camphree. 

Paniers (31 compris malles) et articles de vannerie et en 

bambou. 
A r attes et nattes en jonc. 

Articles laques, enduits de laque Japonaise (urushi). 
Huile de Colza. 
Articles en Cloisonne. 



LA CRISE SARDINIERE. 



Nous recevons du Syndicat des fabricants fran<jais de 
conserves de sardines, l'interessante communication suivante: 

Au moment ou les pourparlers entre les fabricants et les 
pecheurs, viennent d'etre rompus, le Syndicat national des 
fabricants frangais de conserves de sardines et autres pois- 
sons croit devoir faire connaitre les conditions dans lesquelles 
ces pourparlers avaient ete engages et les raisons qui les ont 
empeches d'aboutir. 

Apres plusieurs campagnes tres mauvaises, les fabricants 
ayant reconnu qu'il leur etait impossible de continuer a exer- 
cer leur Industrie dans les condiditions qui leur etaient faites 
par les pecheurs, avaient decide de laisser leurs usines fer- 
mees en 1913. 

Quand il apprit cette decision, le Gouvernement exprima 
le desir que des entrevues eussent lieu entre les fabricants et 
les pecheurs a l'effet de chercher un terrain d'entente. Les 
fabricants accepterent. 

Au cours des reunions tenues au Ministere de la Marine, 
les pecheurs, tout en ne meconnaissant pas les souffrances 
causees aux populations de la cote depuis quelques annees 
par la penurie du poisson, ont toujours refuse* de rechercher 
les moyens de rendre la peche plus productive. 

Leur unique preoccupation a ete d'eviter une trop grantle 
abondance qui, suivant eux, amenerait l'avilissement des prix 
et les mettrait parfois dans l'impossibilite de vendre la tota- 
lite du poisson capture. 

Afin de donner aux pecheurs toutes garanties contre les 
craintes qu'ils formulaient, et contre les dangers qu'ils redou- 
taient, les fabricants avaient accepte la creation de commis- 
sions mixtes, composees en nombre egal de pecheurs et de 
fabricants, dont le role devait etre de renseigner chaque jour 
les pecheurs sur les quantites de sardines que les usiniers 
s'engageaient a prendre le lendemain. 



lis avaient garanti en meme temps que, quelle que fiat 
l'abondance de la peche, le poisson ne serait pas paye au- 
dessous d'un prix minimum equivalant a 8 fr. le mille de 
poisson moyen, prix de 50 a 60 pour cent plus eleve que le 
prix moyen paye en Espagne et en Portugal. 

Sur la demande des pecheurs, les fabricants avaient en- 
core consenti la suppression des abonnements, e'est-a-dire 
des arrangements particuliers existant dans quelques ports 
de peche, d'apres lesquels les pecheurs donnaient la prefe- 
rence, a egalite de prix, a certains fabricants pour la livraison 
du poisson. 

De leur cote les fabricants avaient exprime le desir que 
dorenavant la sardine fut achetee au kilo au lieu d'etre ache- 
tee au mille, en faisant remarquer que l'achat au mille en- 
trainait souvent des discussions entre pecheurs et fabricants, 
et qu'il avait de plus le grave inconvenient en raison de la 
difference de taille du poisson, de donner une id£e tres in- 
exacte de la valeur reelle du poisson fourni par la peche. 

lis avaient demande aussi aux pecheurs de renoncer a 
l'usage comme appat de la farine d'arachide, laquelle d£te- 
riore le poisson, oil tout au moins de ne s'en servir qu'apr£s 
l'avoir convenablement saumuree. 

Enfin les fabricants avaient demande, pour ameliorer la 
situation actuelle, de leur industrie et pour regulariser la pe- 
che, que l'application des decrets de 1888 et de 1912 interdi- 
sant tout autre engin que le filet droit pour la peche de la 
sardine et du petit maquereau, fut suspendue pendant la cam- 
pagne 1913, et qu'a titre d'experience l'emploi de nouveaux 
engins dont la forme et les dimensions seraient determinees 
par l'administration de la marine fut autorise toutes les fois 
que les quantites de poisson fournies par la peche au filet 
droit ne depasseraient pas, dans un port, les deux tiers de la 
capacite d'absorption des usines situees dans ce port. 

Les commissions mixtes seraient chargees de decider 
quand les conditions exigees pour l'emploi des nouveaux en- 
gins seraient realisees. 

Les pecheurs ont refuse de souscrire a toute modification 
du mode d'achat, et se sont bornes a une vague promesse de 
saumurer la farine d'arachide. 

Puis, apres avoir eu recours a un referendum, dont les 
fabricants n'ont jamais accepte le principe, ils ont declare, 
malgre les garanties de toute nature qui leur etaient donnees 
en vue d'eviter la production trop abondante et l'avilissement 
des prix, qu'ils repoussaient formellement pour la peche de la 
sardine et du petit maquereau, l'emploi d'autres engins que le 
filet droit; et le President de leur Federation a meme pro- 
teste contre le projet du Gouvernement de faire proceder a 
des essais officiels de peche avec de nouveaux filets, au cours 
de la prochaine campagne. 

La proposition des fabricants etait conforme a leurs de- 
clarations precedentes. Jamais les fabricants n'ont preconise 
l'emploi de tel ou tel engin de peche. Ils ont toujours en- 
tendu au contraire laisser a l'administration de la marine le 
soin de determiner les nouveaux engins que les pecheurs au- 
raient la faculte d'employer pour approvisionner les usines, 
lorsque les filets actuellement en usage seraient insuffisants. 

En presence du refus des pecheurs qui enlevait aux fabri- 
cants tout espoir d'une amelioration leur permettant de lutter 
avec succes contre la concurrence 6trangerc, ceux-ci se sont 
vus, a leur grand regret, dans l'obligation de revenir sur les 
concessions qu'ils avaient acceptees, et de maintenir leur de- 
cision de ne pas ouvrir leurs usines pendant la campagne 
5913- 



Vol. XL VI— No 15 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 11 Avnl 1913. 



25 



QUELQUES QUALITES POUR REUSSIR. 



L'esprit humain comporte trois etats diff£rents: l'igno- 
rance, le savoir et l'etude, et dans chacun de ces trois etats 
il y a des gradations; mais on est bien oblige de reconnaitre 
que la masse des gens sont, a un degre plus ou moins eleve, 
dans le premier etat, c'est-a-dire l'ignorance. 

La principale raison de l'ignorance est la meconnaissance 
des fonctions normales de l'esprit et du corps, et de la me- 
thode a suivre pour les developper et les convertir en puis- 
sance. 

La valeur de tout homme peut generalement etre me- 
suree selon le degre de surveillance qu'il exige dans son tra- 
vail. Plus on a a lui dire ce qu'il doit faire, plus il a besoin 
d'etre controle et guide, moins. il a de valeur. La surveil- 
lance est necessitee par les erreurs commises, les omissions, 
les negligences et mille autres defectuosites du travail. Dans 
beaucoup de cas, cette surveillance s'impose d'une facon ab- 
solue, et si Ton fait un total approximatif des pertes qu'elle 
entraine dans toutes les entreprises d'un pays reunies, on ar- 
rive a un chiffre formidable. 

Tout individu possede un melange de defauts et de qua- 
lites; scientifiquement, on nomme les premiers "des nega- 
tives" et les secondes "des positives". Or, toute erreur ou 
omission est la resultante d'une des negatives qui existent 
dans l'homme, et le seul remede a y apporter consiste a eli- 
miner ces negatives en fortifiant les positives correspon- 
dantes. 

Dans la nature, nous trouvons partout la grande loi 
duelliste des oppositions; par exemple, nous voyons l'ombre 
comme une negative et la lumiere comme une positive; nous 
considerons le froid comme une negative et la chaleur comme 
une positive. De meme, dans l'homme, nous trouvons la ne- 
gative de l'inattention et la positive de l'observation, la ne- 
gative de l'esprit de diffusion et la positive de celui de con- 
centration, la negative du manque de discernement et la po- 
sitive du jugement, la negative de l'intelligence bornee et la 
positive de l'imagination. 

L'homme inattentif ne peut pas avoir d'idees suivies; en 
consequence, son esprit demeure inactif. Les psychologues 
nous enseignent que l'homme ordinaire ne fait usage que de 
dix pour cent des cellules de son cerveau dans son travail 
journalier; il n'en faut pas plus pour determiner la cause de 
son inefficacite. 

Un patron de manufacture nous disait recemment que la 
negative de l'oubli avait coute, l'an dernier, a son entreprise, 
plus de $10,000; et combien de proprietaires d'usines peu- 
vent arriver a cette conclusion que la meme negative leur a 
coute" encore davantage. Elle coute des milliers de vies cha- 
que annee, elle coute des milliers de dollars, cette negative qui 
se traduit nonchalamment par cette courte phrase: "J'ai 
oublie". 

La concentration des idees rend l'homme capable de per- 
cer le mystere des choses et d'en tirer des conclusions qui 
seront grosses de resultats. L'inertie est une negative equi- 
valente de "mort lente". 

Une imagination sans cesse stimulee donne naissance a 
des idees, a des plans, des visions de resultats, des concep- 
tions de travaux qui conduiront toujours plus en avant sur la 
route du succes. 

Lorsque des gens d'affaires, des commergants, pensent a 
l'augmentation et au developpement de leur entreprise, et 
qu'ils envisagent dans leur esprit les ameliorations qu'ils peu- 
vent y apporter et le brillant avenir reserv6 a un commerce 
bien organise, ils decuplent leur activite afin d'obtenir que 
ces choses, qui ne sont que des songes, passent le plus rapi- 
dement possible dans le domaine de la realite. 



L'imagination est la partie creatrice de l'esprit, et a 
moins qu'elle ne soit active et trepidante, a moins qu'elle ne 
soit constamment a l'oeuvre, nous restons ou nous devenons 
des hommes quelconques, apathiques, insouciants, et nous 
descendons graduellement pour disparaitre tout a fait. Si 
nous cultivons l'observation, la concentration d'idees, le rai- 
sonnement, le jugement, l'imagination, etc., nous acquerons 
de plus en plus d'habilete. 

Le doute qui tue. 

Parmi les negatives qu'il importe encore de combattre 
avec energie, figurent le doute et la haine. Le doute a cause 
la mort de plus de succes que toutes les amies du monde 
n'ont tue d'hommes. Douter de soi-meme, douter de sa mai- 
son, douter de ses marchandises, douter du service de ses 
employes, douter de l'habilete de vente de ses commis, voila 
la grande plaie dont on ne guerit pas; le doute est le spectre 
qui poursuit l'homme sans repit jusqu'a la faillite. La foi en 
ce que nous pouvons faire, la foi en nous-meme, la foi en les 
gens, la foi en notre labeur, la foi en tout ce que l'avenir nous 
reserve, voila ce qui constitue un actif commercial de pre- 
mier ordre. Selon la foi que vous avez en vous, votre des- 
tinee se dessinera contre ou pour vous. L'apathie est une 
des pires negatives. L'homme qui a laisse cette negative 
prendre un empire absolu sur lui se range irremediablement 
dans la classe des gens qui repetent a tout propos: "Ce n'est 
pas utile", ou: "A quoi cela sert-il?" II n'est meme pas suscep- 
tible de devenir quelque chose; il est un homme qui a etc, 
mais qui n'est plus. L'homme dans lequel gronde l'ambition, 
a toujours le gout du travail, il n'a pas assez de ses heures 
pour accomplir ce qu'il congoit, il grimpe sans lassitude les 
degres du succes, depuis le bas jusqu'au faite, et meme arrive 
a cette hauteur, il sent en lui des forces pour monter encore 
plus haut. 

La sante physique. 

Un homme peut posseder de l'habilete, avoir confiancc 
en soi, et etre afflige cependant d'un corps debile; il peut 
avoir en lui les negatives de faiblesse, de maladie et de pa- 
resse; tout commercjant doit prendre un soin meticuleux de 
sa sante, car e'est la source de son energie. La vie d'affaires 
n'est pas une partie de plaisir, e'est un champ de bataille ou 
les hommes entrent dans la melee, et combattent en champ 
clos jusqu'a la fin. Le commergant a done besoin de plus 
d'endurance physique que n'importe qui. Si tous les hommes 
d'affaires voulaient seulement se recueillir un instant pour 
considerer l'actif commercial constitue par les qualites phy- 
siques du corps, au meme titre que celles de la mentalite, ils 
veilleraient a ce que leurs employes prennent plus de soin 
des conditions physiques d'ou decoulent la vitalite de l'ener- 
gie, et le resultat de cette sollicitude se manifesterait non 
seulement par un meilleur etat d'esprit constate chez leur 
personnel, mais aussi par plus d'argent dans leurs coffres. 

Une volontfi ferme. 

L'habilete, la confiance en soi et l'endurance ne suffisent 
pas a un homme pour etre complet; il lui manque la puis- 
sance de la volonte. II y a lieu d'appeler d'abord l'attention 
sur ces trois defauts: l'indecision, l'inertie et l'incertitude. 
Beaucoup d'hommes ne peuvent se resoudre a decider ce 
qu'ils doivent faire; ils aimeraient faire ceci ou cela, ou autre 
chose encore, mais ils ne peuvent arreter leur esprit a une 
action bien definie. La puissance de decision leur manque. 
Certaines personnes savent decider ce qu'elles ont a faire, 
mais n'ont pas le courage d'executer l'objet de leur decision; 
elles sont atteintes d'inertie. Cette negative, inertie ou pa- 



26 



LE PRIX COURANT, Vendredi, n Avril 1913. 



Vol. XL VI— No 15 



resse, aneantit tous les songes qui jaillissent dans l'esprit de 
la jeunesse; elle conduit a pcnser que le succes n'est jamais 
que le resultat du hasard ou de la chance, et incline ceux qui 
en sent atteints a rechercher des occupations faciles, a tra- 
vailler a ties choses sans importance. Elle empeche le deve- 
loppement de leur esprit par la lecture et l'etude; elle leur 
fait negli^er les forces du corps et considerer la culture phy- 
sique comme une chose accessoire; elle les rend jaloux des 
autres, en attribuant a la chance leur reussite; elle ne fait que 
des mediocres et des rates. 

L'homme d'initiative est un homme d'action: il est plus 
vigoureux dans la lutte, il desire plus ardemment obtenir des 
resultats; mais un tel homme peut prendre une decision sur 
ce qu'il doit faire, et commencer a l'accomplir, puis s'arreter 
ensuite et tomber, parce qu'il vacille et hesite. II s'ensuit que 
l'homme doit cultiver cette grande qualite positive qu'est la 
persistance. Car, si "celui qui perd la bataille est celui qui 
la croit perdue", suivant un mot celebre, celui qui sait deci- 
der une chose, en entreprendre l'execution et la poursuivre 
avec persistance, est celui qui reussit. 



NOUVELLES CHARTES. 



La "Gazette du Canada" publie les nouvelles chartes ac- 
cordees sous le sceau du Secretaire d'Etat du Canada. Voici 
celles qui ont trait aux nouvelles compagnies ayant leur prin- 
cipale place d'affaires dans la province de Quebec: 

"Anglo-Canadian Bond Corporation, Limited," pour faire 
des operations financieres sur les obligations, actions, deben- 
tures, etc. Capital-actions, $500,000. Montreal. 

"Canadian Connecticut Cotton Mills, Limited," pour ma- 
nufacturer et vendre des cotonnades, lainages, soies, automo- 
biles, pneumatiques, etc. Capital-actions, $1,750,000. A Sher- 
brooke. 

"F. Schnaufer, Ltd.," pour preparer des fourrures, peaux, 
cuirs, etc., ainsi que pour acheter et vendre, importer et ex- 
porter tout produits, toute machinerie et tous materiaux ne- 
cessaires a cette Industrie. Capital-actions, $200,000. A 
Montreal. 

"The Enterprise Realty, Limited," pour faire des opera- 
tions immobilieres de tous genres. Capital-actions, $50,000. 
A Trois-Rivieres. 

"John McEntyre, Ltd.," pour manufacturer, acheter, ven- 
dre et jouer le role d'agents, commissionnaires pour toutes 
sortes de marchandises et en particulier pour le cuir, les four- 
nitures pour chaussures, et aussi pour fabriquer et vendre des 
chaussures. Capital-actions, $50,000. A Montreal. 

"Alumni Realties, Limited," pour faire des operations im- 
mobilieres. Capital-actions, $50,000. A Montreal. 

"Atkinson, Glassco, Lawrence, Limited," pour construire 
des edifices de toutes sortes, des lignes de chemins de fer, 
fournir de la force motrice. Capital-actions, $100,000. A 
Montreal. 

"Montreal-Edmonton and Western Land and Investment 
Company of Canada, Limited," pour acheter, echanger, louer, 
posseder, vendre des terres, des immeubles, faire des prets 
d'argent aux clients, produire de la vapeur, du gaz. Capital- 
actions, $200,000. A Montreal. 

"Versailles, Vidricaire, Boulais, Limitee," pour faire des 
operations de fidei-commis. Capital-actions, $50,000. A 
Montreal. 

"La Compagnie d'Entreprise Marchand, Limitee," pour 
construire des Edifices, manufacturer du bois de pulpe, cons- 
truire des aqueducs, produire de la force electrique. Capital- 
actions, $50,000. A Montreal. 

"La Compagnie J.-A. Guilmette, Ltee," pour la gerance 
de proprietes immobilieres, l'achat, l'echange, la location de 
propri6tes de toutes sortes. Capital-actions, $100,000. A 



Montreal. 

"J. Emile Gill, Limited," pour construire, reparer tous 
edifices publics et prives. Capital actions, $20,000. A Mont- 
reel. 

''Premier Film Manufacturing Company of Canada, 
Limited," pour manufacturer, acheter, importer des pellicules 
photographiques. Capital-actions, $500,000. A Montreal. 

"The Cabotia Steamship Company, Limited," pour cons- 
truire, acheter, louer, exploiter des vaisseaux, bateaux, quais. 
Capital-actions, $50,000. A Montreal. 

"Palm Gardens, Limited," pour acheter, louer, posseder 
de facon ou d'autre, construire des theatres, acheter des 
droits d'auteur. Capital-actions, $50,000. A Montreal. 

"Johnson Art Galleries, Limited," pour faire le commerce 
des oeuvres d'art et antiques. Capital-actions, $50,000. A 
Montreal. 

"The River Lievre Navigation Company, Limited," pour 
construire, acheter, vendre des bateaux a vapeur et autres. 
Capital-actions, $50,000. A Buckingham. 

"The Reinhardt Manufacturing Company, Ltd.," pour 
faire le commerce de bijouterie, horloges, porcelaine, pro- 
duire et vendre de la force electrique. Capital-actions, $50,000. 
A Montreal. 

"D. G. C. Valve Company of Canada, Limited," pour ma- 
nufacturer, importer, exporter, acheter, vendre des valves, 
lubrificateurs. Capital-actions, $25,000. A Montreal. 



COMPAGNIES INCORPOREES 

Des letlres-patentes ont ete emises par le Lieutenant-Gou- 
verneur de la Province de Quebec, incorporant : 

La "Montreal Realty Company", pour exercer generalement 
l'industrie de courtiers d'imir.eubles en toutes ses branches. 
Capital-actions, $90,000, a Quebec. 

La "Compagnie Commerciale de St-Elie de Caxton", pour 
faire commerce de nouveautes, de quincailleries, d'epiceries, 
provisions, foins, grain:;, chaussures, meubles, etc. Capital-ac- 
tions. $10,075.00, a St-Elie de Caxton, district de Trois-Rivieres. 

La "Connaught Gun Company", pour etablir et maintenir 
un hotel et ses accessoires a North Hatley, dans la province de 
Quebec. Capital-actions, $20,000.00, a North Hatley. 

"La Sainte-Monique Station Furniture Company, Limited", 
pour manufacturer des meubles de toutes sortes, des chassis, 
des moulures et autres ouvrages en bois, pour faire le commerce 
en gros et en detail de toutes especes de bois. Capital-actions, 
$40,000.00. a Grand Saint-Esprit, Ste-Monique Station. 

La "Residential Sites Limited", achat et vente de terrains, 
immeubles, etc. Capital-actions, $05,000.00, a Montreal. 

La "Regent Realties Limited", achat et ventes de terrains 
on batisses quekonques, creation d'usines, etc. Capital-actions, 
$00,000 no, a Montreal. 



RECETTE. 



Voici un procede bien curieux, qui a ete signale par M. 
de Malachervscki, et qui permet de donner a un objet en fer 
les qualites d'un objet en acier trempe. En fait, on ne don- 
ne cette qualite qu'a la portion de l'outil a laquelle on veut 
demander une durete particuliere. On se procure un mor- 
ceau de fonte douce, contenant par consequent une grande 
prooortion de carbone. On la fait chauffer presque a blanc 
et, en meme ftemps, on fait chauffer egalement i la meme 
temperature, la partie de 1'instrument de fer que Ton veut 
tremper, pour ainsi dire. On frotte cette partie sur la fonte 
incandescente, ce qui a pour resultat de luiu donner du car- 
bone. L'outil acquiert de la sorte la qualite de 1 acier trem- 



Vol. XLVI— No 15 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 11 Avril 191; 



? 7 




LA SITUATION 

Les prix sont restes sensiblement les 
memes depuis la semaine derniere. Ce- 
pendant la melasse a atteint un prix 
tres elev6; la fancy se vend 0.42 a la 
tonne, la choice 0.37. 

Le marche du sucre raffine est tres 
ferme, mais il n'y a encore pas eu de 
changement dans les prix. On remar- 
que une certaine augmentation de prix 
pour les fruits sees, les pruneaux, poi- 
res, abricots, peches; les pruneaux de 
Californie se vendent en hausse de ic 
par livre. Pour tout le reste, le marche 
est stationnaire. 

On s'attend a plus d'activite au mo- 
ment de l'ouverture de la navigation. 
Les marchands de la campagne feraient 
bien de s'approvisionner en ce moment, 
car la melasse, le sucre, les fruits sees 
en particulier, peuvent se vendre a des 
prix plus eleves d'un jour a l'autre. 

Nous co tons: 

SUCRES 

Extra granule, sac les 100 lbs. 4.50 

Extra granule, balle 5 x 20 100 lb. 4.60 

Extra ground, baril les 100 lbs. 4.90 

Extra ground, bte 50 lbs. 100 lb. 5.10 

Extra ground, I bte 25 lb., 100 lb. 5.30 

No 1 Yellow, baril les 100 lbs. 4.15 

No 1 Yellow, sac les 100 lbs. 4.10 

Powdered, baril 100 lbs. 4-7° 

Powdered, bte 50 lbs. les 100 lbs. 4.90 
Paris Lumps, i bte 25 lbs. 100 lbs. 5.55 

Crystal Diamond, baril 100 lbs. 5.25 
Crystal Diamond, i bte 50 lbs. 

les 100 lbs. 5.35 
Crystal Diamond, I bte 25 lbs. 

les 100 lbs. 5. 55 
Crystal Diamond, Domino, 20 

cartons 5 lbs. les 100 lbs. 0.35 

Sucres bruts cristallises, lb. 0.04! 

Sucres bruts non cristallises, lb. 0.03$ 

Ces prix s'entendent au magasin du 
vendeur a Montreal. 

MELASSES 



Tres bonne demande. 
Barbade, choix, tonne 
Barbade, tierce et qrt. 
Barbade, demi qrt. 
Melasse, fancy, tonne 
Melasse, fancy, tierce et 

quart 
Melasse, fancy, demi qrt. 

Les prix s'entendent: 
pour territoire ouvert; 2e 
territoire combine; 3e 
Montreal et ses environs. 



0.34 0.35 0.37 
0.37 0.38 0.40 
0.39 0.40 0.42 
0.39 0.40 0.42 

0.42 0.43 0.45 
0.44 0.4s 0.47 
iere colonne, 
colonne, pour 
colonne, pour 



LARD AMERICAIN 

ie qualite, le quart 30.00 

2e quality, le quart 29.50 

3e quality, le quart 27.50 

SAINDOUX 

Bonne demande. 

La lb. 

Saindoux pur, en tinette 0.15$ 

Saindoux pur, en seau 3.25 

Saindoux pur, cse de 10 lbs. 0.16J 

Saindoux pur, cse de 5 lbs 0.16I 

Saindoux pur, cse de 3 lbs. 0.16I 



FARINES ET PATES ALIMEN- 

TAIRES 

Pates alimentaires 

Bonne demande. 

Nous cotons: 
Arrow root, boite de 7 lbs. 0.15 

Farine Five Roses, qrt. 0.00 6.25 

Farine Five Roses, sac 0.00 3.25 

Farine Household, ort. 0.00 6.25 

Far. "Regal", sac 0.00 3.20 

Far. "Regal", qrt. 0.00 6.70 

Far. patente hongroise, qrt. 0.00 6.40 
Farine a patis. Ocean, qrt. 0.00 5.85 
Far. d'avoine granulee, sac 0.00 2.65 
Far. d'avoine standard, sac 0.00 2.65 
Farine d'avoine fine, sac 0.00 2.65 
Farine d'avoine roulee, brl. 0.00 4.00 
Farine d'avoine roulee, sac 0.00 2.30 
Farine de sarrasin, sac 0.00 2.75 

Far. de ble-d'Inde ord., sac 0.00 2.15 
Banner, Saxon et Quaker 

Oats, et Ogilvie, caisse 0.00 4.00 
Cream of wheat, cse 0.00 5.75 

Fecule de mais, ie qlte, lb. 0.07$ 0.07I 
Fecule de mais, 2e qlte, lb. 0.05^ 0.05^ 
Fecule de pommes de terre, 

qrts de 1 lb., doz. 0.00 1.35 

Vermicelle^ macaroni et; 

spaghetti Canadiens btes 

de 5 lbs., lb. 0.00 0.27^ 

En vrac 0.00 0.05J 

Paquets de 1 lb. 0.00 0.07 

Nouillettes aux oeufs: 
Paquets de i lb., lb. 
Spaghetti, pates assorties: 

alphabets, chiffres, ani- 

maux nouilles, coudes, 

importes en vrac, lb. 

En paquets de 1 lb. " 

Tapioca pearl, en sac, la " 
Tapioca seed, en sac, la " 
Tapioca flake " 

Sagou " 

FROMAGES CANADIENS 

Bonne demande. 

Les fromages petits et gros se ven- 
dent aux epiciers 14JC et 15c la livre. 

Poisson sal6. 
Morue salee, No 1 0.14J 0.15 

VINAIGRE 

Bollman, cruches paillees, 4 

Nous cotons, prix nets: 

gall, ifp., cruche 0.00 2.20 
Domestique triple, cruches 

paillees, 4 gal. imp. cruche 0.00 1.20 

72 grains, le gall. 0.00 0.12 

88 grains, le gall. 0.00 0.15 

118 grains (proof), le gall. 0.00 0.19 

THES 

La demande est bonne pour les thes 
du Japon. Les autres sont un peu ne- 
gliges. 

EPICES PURES, GRAINES ET SEL 



0.00 0.07J 






00 





071 





00 





08 





.0S4 





.06 





00 





061 





07J 





.08 





05J 





.06 



Bonne demande courante. 

Nous cotons: 
Allspice, moulu lb. 

Anis 

Canary Seed 
Cannelle, moulue 
Cannelle en mattes 
Clous de girofle moulus " 0.26 0.33 



0.15 
0.08 
0.26 
0.20 
0.18 



o.x8 
0.09 
0.07 
0.24 
0.22 



Chicoree canadienne 

Clous de girofle entiers ' 

Colza 

Creme de tartre 

Gingembre moulu 

Gingembre en racine 

Graine de lin non moul. " 

Graine de lin moulue " 

Graine de chanvre 

Macis moulu 

Mixed spices moulues " 

Muscade 

Muscade moulue 

Piments (clous ronds) " 

Poivre blanc rond 

Poivre blanc moulu 

Poivre noir rond 

Poivre noir moulu 

Poivre de Cayenne pur " 

Whole pickle spice 

Sel fin en sac 

Sel fin en i de sac 

Sel fin, quart, 3 lbs. 

Sel fin, quart, 5 lbs. 

Sel fin, quart, 7 lbs. 

Sel fin, en quart de 280 lbs. 

Ordinary fine 

Fine 

Dairy 

Cheese 

Gros sel, sac 

ORGE 

Legumes sees. 

Nous cotons: 
Orge monde (pot), sac 
Orge monde (pot), baril 
Orge monde (pearl), sac 

Nous cotons: 
Feves de Lima de Cal., lb. 
Feves blanches, Can. lb. 
Feves jaunes minot 

Lentilles rouges, par sac, lb. 
Lentilles vertes, par sac, lb. 
Pois Verts, No 1 lb. 

Pois casses, le sac 
Ble-d'Inde a soupe, casse\ 
le sac 

RIZ 

La demande est passable. 

Nous cotons: 

Riz importes: 
Riz Patna, sacs de 56 lbs., 

suivant qualite lb. 

Riz Carolina 
Riz moulu 
Riz souffle (puffed) cse de 

36 paquets de 2 pintes 

Riz decortiques au Canada 

Les prix ci-dessous s'ente 
Montreal. 

Qualite B, sac 250 lbs. 
Qualite" C, sac 100 lbs. 
Sparkle 

India Bright (sac de 100 lbs.) 
Lustre 

Polished Patna 
Pearl Patna 
Imperial Glace Patna 
Crystal Japan 
Snow Japan 
Ice Drips Japan 

FRUITS SECS 

Assez bonne demande. 

Nous cotons: 

Dattes et figues: 
Dattes en vrac 1 lb. 



0.12 


0.13 


0.22 


0.30 


0.06 


0.08 


0.23 


24 


0.20 


0.30 


0.22 


0.25 


0.04 


0.05 


O.06 


0.07 


O.O5J 


0.07 


0.00 


0.90 


0.l8 


0.22 


0.20 


0.35 


O.OO 


0.50 


0.07^ 


0.10 


o.27i 


0.30 


0.23 


0.27 


0.18 


0.20 


0.16 


0.20 


0.21 


0.25 


0.16 


0.20 




130 


0.00 


0.40 


2.95 


305 


0.00 


2.95 


2.80 


2.85 


0.00 


1.80 


0.00 


2.05 


0.00 


2.15 


0.00 


2.45 


0.70 


0.75 



0.00 


3-30 


0.00 


6.jo 


0.00 


4.85 


0.07 


0.07 J 


0.00 


0.03^ 


2.00 


2.10 


0.05 


0.06 


0.06 


0.07 


0.05 


o.osi 


0.04 


0.04$ 



0.00 2.10 



0.05I 


0.06 


0.09 


0. 10 


0.00 


0.06 


0.00 


4-25 


ndent 


f.o.b 


0.00 


3.65 


0.00 


3-55 


0.00 


5-40 


0.00 


380 


0.00 


3-90 


0.00 


4.60 


0.00 


4-85 


0.00 


5 00 


0.00 


5-35 


0.00 


5.60 


0.00 


5.85 



0.00 0.05 



28 



LE PRIX COURANT, Vendredi, u Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 15 



Dattes en pqts dc 1 lb. 


0.07! 


0.08 


3 couronnes lb. 


0.09? 


0.10$ 


Figues seches en boites, 






7 couronnes lb. 


o.i3i 


0.14 


S couronnes lb. 


O.II* 


0.12 


6 couronnes lb. 


0.13 


o.l3i 


9 couronnes lb. 


0.141 


0.15 


16 onces bte 


O.IlJ 


O.I2J 


10 onces bte 


0.074 


0.08 


Raisins de Corinthe. 




Lb. 


Corinthe Filiatras, en vrac 


0.065 


0.07* 


Corinthe Filiatras en car- 






tons 1 lb. 


0.08 


0.08 J 


Raisins de Malaga. 




Lb. 


Rideau bte 


0.00 


2.50 


Balmoral bte 


0.00 


300 


Orleans bte 


0.00 


4.00 


Royal Excelsior bte 


0.00 


5-50 


Raisins Sultana. 




Lb. 


En vrac 


0.00 


O.IlJ 


Cartons, I lb. 


man 


quent 


Raisins de Valence. 




Lb. 


Valence fine off Stalk, btes 






de 28 lbs. 


0.00 


0.00 


Valence Selected, btes de 






28 lbs. 


0.00 


0.00 


Valence Layers, 4 cour., 






btes de 28 lbs. 


0.00 


0.09 J 


Raisins de Californie. 




Lb. 


Epepines, paq. 1 lb., fancy 


0.00 


0.08 


Epepin6s, paq. 1 lb., choix 


0.00 


0.07 J 


Noix et Amandes. 




Lb. 


Amandes Tarragone 


0. 16 


0.17 


Amandes Valence ecalees 


0.32* 


0.34 


Avelines 


0.13 


0.14 


Noix de Grenoble Mayette 


0.15 


0.16 


Noix Marbot 


0.134 


0.14 J 


Noix de Bordeaux ecalees 


0.27 


0.28 


Noix du Bresil 


0.154 


0.16I 


Noix de coco rapees, a la lb 


. 0.19 


0.21 2 


Noix Pecan polies 


0.17 


0.18 


Noix Pecan cassees 


0.00 


0.00 


Peanuts non roties, Sun 


0.00 


o.o84 


Peanuts non roties, Bon Ton 0.00 


0.094 


Peanuts non roties, Coon 


0.00 


0.07 


Peanuts roties. Coon 


0.08/ 


0.09 


Peanuts roties G. 


0.09 


0.10 


Peanuts non roties, G. 


0.00 


o.o7i 


Peanuts roties, Sun 


0.10 


O.II 


Peanuts roties, Bon Ton 


O.II 


0.12 


Pruneaux 30/40 


0.00 


O.II 


Pruneaux 40/50 


0.00 


0.094 


Pruneaux 50/60 


0.00 


o.o84 


Pruneaux 60/70 


0.00 


0.074 


Pruneaux 70/80 


0.00 


0.07 


Pruneaux 80/90 


0.00 


0.064 


Pruneaux 90/100 


0.00 


0.06 


Fruits 6vapor6s. 




Lb. 


Abricots, boite 25 lbs. 


0.00 


0.144 


Nectarines 


0.00 


O.II 


Peches, boite 25 lbs. 


0.00 


0.09! 


Poires, boite 25 lbs. 


0.00 


0.124 


Pommes tranchees, evapo- 






rees, btes de 50 lbs. 


0.00 


. o64 


Pelures de fruits. 




Lb. 


Citron 


o.ioj 0.11 


Citronelle 


0.16$ 0.17 


Orange 


O.II' 


1 0.12 



Asperges entieres can., 2 lbs. 
Aspcrges Californie, 24 lbs. 
Kpinards 2 lbs. 

Uetteraves tranchees, 3 lbs. 
Ble d'lnde 2 lbs. 

Ble d'lnde en epis, gal. 
Catsup, bte 2 lbs. doz. 

Catsup au gal. doz. 

Champignons hotel, boite 
Champignons, ier choix 
Champignons, choix, btes 
Choux de Bruxelles imp. 
Choux-fleurs 
Citrouilles 
Citrouilles 
Epinards 
Epinards 
Epinards 
Epinards imp. 
Feves Golden Wax, 
Feves Vertes 
Feves de Lima 
Flageolets importes 
Haricots verts imp. 
Macedoine de legumes, bte 
Marinades en seau, 5 gal. 
Petits pois imp. moyens bte 
Petits pois imp. mi-fins bte 
Petits pois imp., fins, bte 
Petits pois imp. ext. fins, bte 
Petits pois imp., surfins, bte 
Pois Can. English Garden 
Pois Can. Early June 
Pois Sweet Wrinkled 
Pois Can. Ext. Fine Sifted 
Succotash 2 lbs. 

Tomates P. S. I., 3 lbs. 
Tomates P. S. I., 3 lbs. non 

livrees 
Tomates, 3 lbs., doz. 
Tomates, gall. 
Truffes, 4 boite 



CONSERVES ALIMENTAIRES 
Conserves de Legumes 

Tres bonne demande. 
Nous cotons: 



lbs. 

lbs. 

gal. 

gal. 

lbs. 

lbs. 
bte 

lbs. 

lbs. 

lbs. 
bte 
bte 



0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
00 

14 

20 

18 

17 
0.00 
0.00 
2.524 
0.00 
0.00 
0.00 
0.12 
0.974 
0.974 
0.00 

0.134 0.15 
0.13 0.17 



2.50 
3-5o 
1.60 
1.324 
1. 00 
4-774 
0.85 
5-00 
0.15 
0.21 
0.19 
0.18 
65 
824 
55 
30 
274 
1-774 
0.13 
1. 00 
1. 00 
1-35 



Mures doz. 0.00 2.40 

Gadelles rouges doz. 0.00 2.40 



0.10 
0.00 

O.II 
O.II 

0.16 
0.17 



0.16 

2.25 

o.n4 

0.12 

0.17 

0.18 



(manquent) 
0.00 1.25 
1.30 
1-45 
1-75 
1. IS 
1.60 



0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 



0.00 0.00 

0.00 1.40 

4.00 4.024 

5.00 5.40 



Asperges (Pointes), 2 



No 1 
lbs. 2.05 



No 2 
3.00 



Conserves de fruits 

Tres bonne demande. 

Par doz., groupe No 1 No 2 
Ananas coupes en des, 

1 4 lb. 
Ananas importes 24 lbs. 
Ananas entiers (Can.) 3 lb. 
Ananas tranches (Can.) 2 lb. 
Ananas rapes (emp. Can.) 

2 lbs. 
Bluets Standard doz. 

Cerises rouges avec noyau, 

2 lbs. 
Fraises, sirop epais, 2 lbs. 
Framboises, sirop epais, 

2 lbs. 
Gadelles rouges, sirop epais 

2 lbs. 
Gadelles noires, sirop epais, 

2 lbs. 
Groseilles, sirop epais, 

2 lbs. 
Marinades can. 1 gal. gal. 
Olives, 1 gal. gal. 

Peches jaunes 2 lbs. 

Peches 3 lbs. 

Poires (Bartlett) 2 lbs. 

Poires 3 lbs. 

Pommes 3 lbs. 

Mures, sirop epais 2 lbs. 
Pommes Standard gal. 

Prunes Damson, sirop epais, 

2 lbs. 1. 10 1. 15 
Prunes Lombard, sirop epais, 

2 lbs. 0.00 
Prunes de Californie, 24 lb. 0.00 
Prunes Greengage, strop 

epais 2 lbs. 0.00 

Rhubarbe Preserved, 2 lbs. 0.00 
Cerises blanches doz. 0.00 

Cerises noires doz. 0.00 

Framboises doz. 0.00 



0.00 
0.00 
0.00 
0.00 

0.00 
0.00 

1-55 
0.00 

2.124 

0.00 

0.00 

0.00 

0.00 
1.274 
0.00 
0.00 

1.75 
2.35 

0.00 
0.00 
2.524 



2.25 

3-25 
2.30 

i-75 

i.77i 
125 

i-55i 
2.15 

2.15 

1-97* 

2.00 

2.00 

0.80 

1.70 

1.50 

2.25 

1.774 

2.374 

1. 10 

2.00 

2.55 



1. 02. J 
2.74 

1.30 
1.50 
2.25 
2.40 
2.40 



3.00 
1.40 
1.80 
1.40 



Conserves de poissons 

Tres bonne demande. 

Nous cotons: 
Anchois a l'huile (suivant 

format) doz. 1.60 4.50 

Caviar 4 lb. doz. 3.60 3.75 

Caviar \ lb. doz. 7.00 7.20 

Crabes 1 lb. doz. 3.75 

Crevettes en saumure, 1 lb. 0.00 
Crevettes sans saumure, 1 lb. 0.00 
Finnan Haddies doz. 1.35 

Harengs frais, importes, 

doz. 1 . 10 
Harengs marines, imp. " 1.40 
Hareng-s aux Tom., imp. " 1.35 
Harengs kippered, imp. " 1.45 
Harengs canadiens kippered 0.95 
Harengs canadiens, sauce 

tomates 0.95 

Homards, bte plate, 1 lb. " 5.75 
Homards, bte plate, 4 lb. " 3.05 
Homards, bte h., 1 lb. " 5.40 
Huitres (solid meat), 5 oz. 

doz. 0.00 1.40 
Huitres (solid meat), 10 oz., 

doz. 0.00 2.00 
Huitres 1 lb. 0.00 1.40 

Huitres 2 lbs. 0.00 2.25 

Maquereau, tin 1 lb., la doz. 

0.00 



1.45 

1.65 

1.40 
1.70 
1. 00 



1. 00 

3. 80 
3.10 
5-50 



1-45 
(manque) 
(manque) 



0.18 
3.00 
0.31 
0.50 



Morue No 2 lb. 

Morue grosse en quart lb. 
Royans aux truffes et aux 

achards bte 0.17 

Sardines can. \ bte, cse 2.75 

Sardines franchises, i btes 0.15 
Sardines franchises, 4 btes 0.22 
Sardines Norvege, J bte 7.50 11.00 
Sardines Norvege, 4 bte 17.00 18.00 
Sardines Royan a l'huile, 4 0.40 0.42 
Sardines sans aretes 0.23 0.24 

Saumon Labrador 100 lbs. 0.00 8.50 
Saumon Cohoes, Fraser 

River, 1 lb. 0.00 1.90 

Saumon rouge: 
Horse Shoe et Clover Leaf, 

boite basse, 4 lb. doz. 0.00 0.90 
Horse Shoe et Clover Leaf, 

boite plate, 1 lb. doz. 0.00 2.90 
Saumon rouge Sockeye 

(Rivers' Inlet), bte hau- 
te, 1 lb. doz. (manque) 
Saumon rouge du printemps, 

bte haute, 1 lb. doz. 0.00 2.35 

Saumon Humpback, 1 lb. 

doz. 0.00 1. 00 
Truite des mers 100 lbs. 0.00 7.00 

HARENGS DU LABRADOR 
Quarts 5.25 

4 quarts 3-00 

FROMAGES IMPORTES 

Bonne demande. 

On cote le fromage de Gruyere: 

Fromage entier de 264 lbs. ou de 80 
lbs., 28c a 30c la livre. 

En quantite moindre, 28c la livre. 

Le fromage de Roquefort se vend de 
32c a 33c la lb. et le Limbourg, 24c la 
livre. 

On cote encore: 
Gorgonzola lb. 0.25 

Edam " 0.24 

PRODUITS CHIMIQUES ET 

DROGUES 

Nous cotons; 
Acide borique, brls de 336 lbs., lb. 0.10 



Vol. XLVI— No is 



LE PRIX COURANT, Vendredi, n Avril 1913. 



29 



Alun, barils de 336 lbs. o.oii 

Alun, barils de 112 lbs. " 0.02 

Arcanson, lb. 0.03! 0.044 
Blanc de ceruse, brls de 336 lbs. 

Bois de campeche, pqt de 4 lb. 0.03I 

100 lbs. 0.65 
Borax en cristaux, brls de 336 

lbs. lb. 0.05 0.06 

Boules a mites " 0.00 0.00 

Camomille " 0.00 0.40 
Campeche (Extrait de) : 

boites de 12 lbs. " 0.00 0.08 

btes 24 lbs., pqt 1 lb. " 0.00 0.084 

Camphre, la livre 0.00 0.75 
Carbonate d'ammoniaque, 

brls 112 lbs., 4 lbs. 0.15 0.20 

Cire blanche lb. 0.40 0.45 

Couperose, brls 370 lbs. " 0.01 0.02 

Creme de tartre lb. 0.24 

Gelatine rouge en feuilles " 0.60 

Gelatine blanche en feuilles " 0.35 

Gelatine Knox en feuil., doz. 1.25 1.30 

Gotnme arabique lb. 0.15 0.16 
Houblon presse, lb. (manque) 

Lessive commune doz. 0.35 

Lessive commune grosse 3.75 

Paraffine pour cierges, lb. 0.10 0.12 

Platre a terre, sac 100 lbs., sac 0.70 

Poudre insecticide lb. 0.00 0.50 

Resine blanche " 0.033 0.05 

Resine G., suiv. quant. " o.03i 0.044 
Salpetre en cristaux, brls 

112 lbs. lb. 0.05 0.06 

Sel a Medecine 0.01 0.02 

Sel d'Epsom sac 224 lb., " o.oil 0.03 

Soda a pate, 112 lbs. 0.00 2.00 

Soda a laver: 

Sacs 224 lbs., 100 lbs. 0.75 0.80 

Soude caustique en mor. lb. 0.00 0.02} 
Soufre en batons, brls 336 

lbs. lb. o.oil 0.03 

Soufre moulu sacs 112 lb. 1.65 1.70 

Tourteaux de lin moulu, sac 1,60 1.70 
Vitriol, brls o.o6i 0.07 

BOUGIES. CIERGES ET HUILES 
DE SANCTUAIRE 

Nous cotons: 
B. Paraffine en vrac, boite de 
6 a la lb. lb. 

12 a la lb. " 

B. Paraffine, 6 a la lb. 
B. Paraffine, 12 a la lb. 
B. Stearique, 14 oz. 6 et 12 
B. Stearique, 16 oz. 6 et8 
Cierges approuves, lb. 

Huile de 8 jours, gallon 

PLATS EN BOIS 

Nous cotons: 

Carres de i lb., crate 0.00 0.45 

Carres de 1 lb., crate 500 0.00 0.90 

Carres de 2 lbs., crate 500 0.00 1.024 

Carres de 3 lbs., crate 0.00 0.574 

Carres de 5 lbs., crate 0.00 0.72} 

CUVETTES EN BOIS 

Nous cotons: 

Cuvette No 0, la doz. 10.50 

Cuvette No 1, la doz. 9.00 

Cuvette No 2, la doz. 7.50 

Cuvette No 3, la doz. 6.50 

BALAIS 

Nous cotons: 

Avec manches ordinaires La doz. 

A longs manches 0.00 2.65 

Meles de jonc, 4 cordes 0.00 3.10 

2 cordes 0.00 2.40 

3 cordes 0.00 2.50 

4 cordes 0.00 2.75 

5 cordes 0.00 3.50 
Le papier manille, 13 x 17, est cote 

22c. 



e 40 
0.00 


lbs.: 
0.074 


0.00 
0.08 
0.084 
0.00 


0.10 
0.09 
0.094 

O.I2i 


0.14 
0.00 


0.15 
0.37I 


1.20 


1.30 



EPINGLES A LINGE 

Epingles ordinaires: 
Boites de 5 grosses, la bte 0.75 

Eringles a ressort: 
Boites de 2 grosses, la bte 0.90 

PAPIER D'EMBALLAGE 

Papier Manille en rouleaux 0.034 

Papier brun en rouleaux 0.03 

MECHES, BRULEURS ET VERRES 

DE LAMPES 

Nous cotons: 

Meches No 2 lb. 0.22 

Meches No 2 "0.15 

Meches No o " 0.12 

Bruleurs No 2 doz. 0.85 

Bruleurs No 1 "0.65 

Bruleurs No o " 0.65 

Bruleurs, dessus verre (A) " 1.65 

Bruleurs, dessus verre (B) " 1.00 

Cheminees (climax) No 2 " 0.60 

Cheminees (climax) No 1 " 0.45 

Cheminees (climax) No " 0.45 

Cheminees (Bonanza) No 2 " 0.95 

Cheminees (Bonanza) No 1 " 0.75 

SAVON DE CASTILLE 

Le savon dc Marseille en seau se vend 
$4.25 la caisse et de 9c a 10c la livre, 
poids net, blanc ou marbre. 

GRAISSE A ROUES 

On cote: 
Graisse Imperial, en lots de 

grosse doz. 0.57S 

Caisse de 4 doz. " 0.60 

Graisse au mica. 
Boites de 1 lb. (par 3 doz.) 

doz. 0.00 0.9s 

Boites de 3 lbs. (par doz.) doz. 2.25 

HUILE D'OLIVE 

Nous cotons: 

Huile Loublon: 

Pintes 0.00 2.25 

Chopines 0.00 1.20 

4 chopines 0.00 0.60 

L'huile d'olive Barton et Guestier est 
cotee: 

Qrts 7-75 8.00 

Pts 4-37* 4-50 

i pts 2.45 2.50 

HUILE DE CASTOR 



Nous cotons: 
Bouteilles de 1 oz. 
Bouteilles de 2 oz. 
Bouteilles de 3 oz. 
Bouteilles de 4 oz. 



Grosse. Doz. 

3.60 0.35 

5.00 0.45 

6.00 0.55 

7.25 0.65 



HUILE DE FOIE DE MORUE 

Nous cotons: $1.75 a $2.00. 

Bouteilles carrees de 16 onces, $3.75 
la douzaine; chopines, $2.40 la douzaine; 
4 chopines, $1.75 la douzaine. 

HUILE DE COTON 



Nous cotons: 
Au baril 



0.00 1. 00 



HUILE DE RICIN PHARMACEU- 
TIQUE 

Nous cotons an quart, par livre. 94s. 
1e gallon. $1.25, en estagnon. par livre, 
Or. a 10c. 

VASELINE 

Nous cotons: 
"Bleu Seal" 
Blanche No 1 
Blanche No 2 



Jaune No 1 
Jaune No 2 

BALAIS 

Avec manches bambou: 
4 cordes 
A long manche 
D'enfant, 2 cordes 
D'enfant, 1 corde 
Manches de faubert (mop), doz. 
Corde a linge, 50 pds. 
2e qualite No 1 
2e qualite No 2 
Jaune No 1 
Jaune No 2 

Escompte 5% sur les prix cotes 
grosse et net sur les prix a la doz. 

HUILE DE PETROLE 

Nous cotons: 
Pratt's Astral Oil gol. 0.22 

Standard Acme legal. 0.174 

GRAINS ET FARINES 

Marche de Chicago 

Nous cotons: 



If 


6.72 




1440 


4-25 


5.50 


3 00 


3.50 


0.00 


1. 10 


0.00 


0.85 


doz. 


1.20 


" 


1.50 


" 


4.68 




7.50 


" 


0.60 


M 


1.25 


cotes 


a la 



Ble- 

Mai 

Juillet 

Sept. 

Mais — 
Mai 
Juillet 
Sept. 

Avoine- 
Mai 
Juillet 
Sept. 



93 9i 3 A 

91 90 

90^i 895*6 

56 55^ 

56^ 56 

57 5 A 57 

35^ 35 

35 34'A 

34 7 /s 34 l A 

Marche de Montreal 

Grains 



91^-9^ 

90^ 

89 5 /&- 3 A 

55^ 
56 

57 

35-35J^ 
34%-H 
34A 



grosse 10.00 
" 19.20 



Ces jours-ci, le ble de printemps du 
Manitoba a ete l'objet d'une bonne de- 
mande de la part de l'Europe, mais le 
ton des cablogrammes indiquait que les 
acheteurs n'etaient pas disposes a faire 
des operations de grande envergure a 
cause de la publication prochaine du 
rapport du gouvernement americain 
sur la condition du ble d'hiver et aussi 
de la forte augmentation de l'approvi- 
sionnement visible de ble europeen; 
cette augmentation est de 2,600,000 
boisseaux. Les cours contenus dans les 
cablogrammes etaient plus faibles. II 
n'y a pas eu de changement au marche 
local, les affaires sont relativement peu 
actives. L'avoine No 2 de l'Ouest cana- 
dien, en lots de wagons, etait offerte a 
4iHc; l'avoine extra No 1 pour fourra- 
ge cotait de 60c a 6oj4c; le No 3 de 
l'Ouest canadien et le No 1 pour four- 
rage etaient offerts de 38J/2C a 39c f le 
boisseau, ex-magasin. Le mais ameri- 
cain etait plus faible; le No 3 jaune etait 
cote a 66c; le No 3 jaune (nouvelle re- 
colte) a 65c. 

Nous cotons: 
Avoine C.W.No 1 Ext.Feed 0.42 0.42I 
Avoine C.W. No 2, 0.424 0.43 

Avoine C.W. No 3, 0.41 0.41* 

Avoine Que. et Ont. No 2 manque 

Avoine Que. et Ont. No 3 0.36 0.364 
Avoine Que. et Ont. No 4 manque 

Sarrasin (48 lbs.) 0.55 0.56 

Ble-d'Inde seche au four manque 

Ble-d'Inde jaune No 3 0.64 0.65 

(Ble-d'Inde nouveau.) 
Orge moulee manque 

M*:ch6 de Montreal 
Farines 
La demande des acheteurs Strangers 



3° 



LE PRIX COURANT, Vendredi, u Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 15 



pour la farine de ble" du printemps est 
un peu plus forte. Le ton du marche 
est ferme; les premieres patentes de 
ble du printemps se vendent $5.40, les 
deuxiemes a $490 le baril, en sacs. 11 
n'y a pas eu de changement pour la fa- 
rine de ble d'hiver mais la demande est 
aussi un peu plus forte. Les patentes de 
choix se vendent a $5.25, les "straight 
rollers" de $4.85 a $490 le baril, non 
mis en sacs. 

Nous cotons: 

Patentes du printemps: 

Royal Household 2 sacs 5.40 

Five Roses 2 sacs 5- 40 

Glenora 2 sacs 4.90 

Harvest Queen 2 sacs 4.90 

Fortes a Boulanger: 

Bakers Special 2 sacs 4.70 

Manitoba S. B. 2 sacs 4-70 

Keetob 2 sacs 4.70 

Montcalm 2 sacs 4.70 

Patentes d'Hiver: 
Straight rollers 2 sacs 5.00 

Hurona (a patisserie) 2 sacs 5.80 

A do 2 sacs 5.30 

Farine de ble-d'Inde blanc pour 

boulangers, 2 sacs 4.20 

Faiine de ble-d'Inde pour engrais 

2 sacs 4-50 

Farine d'avoine: 



Avoine roulee, sac de 90 lbs. 
Avoine roulee, baril 



2.32 
4.90 

Issues de ble: 

Son Man., au char, tonne 20.00 

Gru Man., au char, tonne 22.00 

Middlings d'Ontario, au char, 

tonne 27.00 28.00 

Moulee pure, au char 32.00 34.00 

Moulee melangee, au char 30.00 31.00 

FOIN PRESSE ET FOURRAGE 

Marche de Montreal 
Nous cotons comme suit, au char: 
Foin presse No 1 13.00 14.00 

Foin presse No 2 extra 11.50 12.00 

Foin presse No 2 bon 10.00 11.00 

Foin presse No 3 9.00 10.00 

Foin melange de trefle 10.00 11.00 

MARCHE ANGLAIS. 
BEURRE 

MM. Mills et Sparrow nous ecrivent 
de Londres a la date du 28 mars 1913 : 

Le commerce a ete en general calme 
pendant toute la semaine. Les condi- 
tions atmospheriques sont restees peu 
encourageantes et la pluie a tombe as- 
sez abondamment. La tendance gene- 
rale du marche" est la suivante : les mar- 
chandinses de choix sont assez recher- 
chees, mais les ventes de marchandises 
de toutes sortes, de qualite" secondaire, 
sont plutot difficiles a effectuer. 

Australien. — Les beurres de choix ont 
ete rares et se sont maintenus tres fer- 
mes aux prix de la semaine derniere. Le 
beurre frais beneficie toujours d'une 
prime et les qualites reellement supe- 
rieures sont rares. Nous conseillons de 
nouveau a nos amis des colonies de 
faire tout leur possible pour ameliorer 
la qualite de leurc vreme. L'augmenta- 
tion de la consommation de la marga- 
rine e notre pays rend de plus en plus 
difficile la vente du beurre dont le gout 
laisse a desirer et il est a prevoir que 
l'ecart entre les prix des beurres de 
premiere qualite" et de qualite ordinaire 
deviendra bien plus grand qu'il ne l'a 
ete depuis quelques annees. 



Neo-Zelandais. — II n'y a que tres peu 
d'offres en raison du fait que le "Tura- 
kina" n'est pas arrive et les prix se sont 
maintenus tres fermes. Nuos apprenons 
que la cargaison a bord du vapeur "Tu- 
rakina" n'est pas absolument perdue, 
mais que ce vaisseau part, en utilisant 
sa propre vapeur, le 16 avril ; le beurre 
qu'il transporte est plus ou moins ran- 
ee, le fromage plus ou moins mou, de 
telle sorte que la question des assuran- 
ces ne sera pas consideree avant qu'on 
ait re<;u la cargaiso ou ce qu'il en reste. 
Nous n'avons pas appris qu'aucune des 
marchadises ait ete jetee au rebut, a 
l'exception d'environ 3,000 mauves de 
fromage qui ont ete debarquees a Rio 
de Janeiro et qu sont expedites a Lon- 
dres a bord du vapeur "Catalina." 

Voici les arrivages des colonies cette 
semaine : 

Australien. — Vapeur "Morea," 22,000 
boites. 

Neo-Zelandais. — Vapeur "Hurunui," 
2,400 boites ; vapeur "Kumara," 2,600 
boites. 

Danois. — Les prix ont de nouveau 
flechi de 3 kroners (3/6). 

Le beurre de ce genre a fait prime 
d'une maniere tres importante sur le 
beurre australien depuis quelque temps, 
de telle sorte qu'il y a encore une belle 
marge pour une nouvelle baisse. 

Nous cotons : 
Danois, haut choix 128/0 a 139/0 

Siberien, haut choix, 110/0 a 112/0 

Siberien, choix, 102/0 a 106/0 

Siberien, patisserie, 96/0 a 100/0 

Victorian, haut ch., sale, 108/0 a 11 2/0 
Victorian, choix, sale, 102/0 a 106/0 

Victorian, haut choix, sans 

sel, 102/0 a 1 16/0 

Victorian, choix, sans sel, 106/6 a 110/0 
Nouvelles-Galles du Sul, 

haut choix, sale, 108/0 a 110/0 

Nouvelles-Galles du Sud, 

choix, sale, 102/0 a 106/0 

Nouvelles-Gailes du Sur, 

haut choix, sans sel, 110/0 a 114/0 
Nouvelles-Galles du Sur, 

choix, sans sel, 104/0 a 108/0 

Queensland, haut choix, 

sale, 106/0 a 108/0 

Queensland, choix, sale, 100/0 a 106/0 
Queensland, haut choix, 

sans sel, 110/0 a 11 2/0 

Queensland, choix, sans 

sel, 104/0 a 108/0 

Nouvelle - Zelande, haut 

choix, sale, 11 8/0 a 120/0 

Nouvelle-Zelande, choix, 

sale, 110/0 a 114/0 

Nouvelle - Zelande, haut 

choix, sans sel, 118 a 122/0 

Argentine, haut ch., sale, 106/0 a 110/0 
Argentine, haut choix, 

sans sel, 110/0 a 114/0 

FROMAGE. 
Marche de Montreal 

Haut choix, de l'Ouest 

courant n?4c a 12c 

Haut choix, de l'Ouest 

octobre I2 l / 2 c a I2j4c 

Haut choix, de l'Ouest 

septembre 13c a i3J4c 

Prix vendants aux epiciers 
Fromage fort, blanc 18c 

Fromage de Gruyere 27c a 28c 

Fromage Oka (tres rare de ce 

temps-ci) 24c 

MARCHE ANGLAIS. 
FROMAGE 

MM. Mills et Sparrow nous Ecrivent 



de Londres a la date du 20 mars 1913 : 

Canadien. — Les prix sont un peu 
plus fermes pour les fromages reelle- 
ment de choix, l'approvisionnement 
etant faible. 

Neo-Zelandais. — Bien que le marche 
ait ete prive de la cargaison a bord du 
vapeur "Turakina," qui aurait ete" mise 
en vente en ce moment, l'approvision- 
nement a ete largement suffisant pour 
tous les besoins et le marche" a cloturi 
plutot plus faible. Plusieurs vendeurs 
paraissent disposes a accepter des prix 
legerement inferieurs aux dernieres co- 
tes de fagon a effectuer des ventes. Les 
fromages reellement de choix ne sont 
pas troo abondants et se vendent 4 des 
prix eleves. 

Nous cotons : 
Canadien, haut choix, blanc 

et colore, 64/0 a 65/0 

Exceptionnellement 1/0 de plus 

Canadien, de choix, 62/0 a 63/0 

Neo-Zelandais, haut choix, 61/0 a 61/6 

Neo-Zelandais, choix, 60/0 4 60/6 

OEUFS 

Les oeufs frais viennent en quantite 
plus que normale. 

Marche de Montreal 
No 1 manque 

No 2 manque 

Strictement frais 23c 

Strictement frais, en boites en car- 
tons d'une douzaine, la doz., par 
caisse de 30 douzaines 27c 

Marche" de Montreal 
BEURRE 

Haut choix, de cremerie, frais, 

solide, 33c 

Choix, de cremerie, frais, blocs 

d'une livre 33^ 

Seconds, de cremerie, solide 31c 

Seconds, de cremerie, blocs d'une 

' ivre > 3 iJc 

Beurre de ferme 23c a 24c 

Beurre de ferme en rouleaux 23c 4 24c 

PEAUX VERTES 

Tres bonne demande. 

Boeuf inspecte 14.00 

Vea " 19.00 

Mouton, chaque 1.25 

LEGUMES 

Celeri, la douz. 0.00 1.00 

Betteraves, le sac 0.00 0.90 

Carottes, la poche 0.00 1.00 

Oignons Egyptiens, crate 0.00 2.50 

Navets, le sac 0.00 1.00 

Panais, la poche 0.00 1. 00 

Patates, le sac de 90 lbs. 0.00 0.80 

Persil, la doz. 0.25 0.30 

Poireaux, la douz. 0.20 0.40 

Raifort, la lb. 0.40 0.45 

Salade de Montreal, doz. 0.00 0.50 

Haricots verts, panier 0.35 0.40 

Haricots jaunes, panier 0.35 0.40 

La caisse 0.50 0.75 

FRUITS VERTS 

Bananes, regime 0.00 2.50 

Jumbo 0.00 2.75 

Citrons Messine (300c) 0.00 3.50 

Oranges Valence No 420 0.00 4.50 

Oranges Valence No 420 0.00 4.00 

Russette 0.00 5.00 

Spy 0.00 5. 00 

Ben-Davis 0.00 3.50 

Pewaukee manquent 

Baldwin 0.00 4. SO 

Greening 3.50 5.00 



Vol. XLVI— No 15 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 11 Avril 1913. 



31 



Table Alphabetique des Annonces 



Assurance Mont-Royal 33 

Baker & Co. ( Walter) 14 

Banque de Montreal 36 

Baaque d'Hochelaga 36 

Banqne Rationale 36 

3anque Molson 36 

8anque Provinciale 36 

B61anger & B61anger 35 

Bowser, S F. & Co.. 9 

Brandratn Henderson Ltd.. 42 

Bright Light Co 35 

British Colonial Fire Ass. .. 33 

Brodie & Harvie 14 

Canada Cement Co., Ltd. . . 44 

Canada Starch Co. Ltd.... 4 

Canada Life Assurance Co . 33 

Canada Paint 39 

Can. Milling Agency. Couvert 

Canadian Pacific Ry 52 

Canadian Postum Cereal Co 31 

Canadian Salt Co 13 

Cavers Bros 54 

Charbonneau Elie 14 

Church & Dwight 5 

Cie Can. Prod. Agricolea.. . 11 
Cie d'Assurance Mutuelle 

du Commerce 33 

Cie. des Moulins du Nord 36 

City Ice Co., Ltd 16 

Clark, Win 15 

Chapin Stephens 46 

Connors. Bros 18 

CottamBart 34 

Conillard Augnate 34 

Cowan & Britton 46 

Crothers W. G. , Ltd 9 



Da Costa & Co 13 

Desrnarteau Alex 35 

Dominion Belting Co. Ltd. 53 

Dom. CannersCo., Ltd.... 3 

Dom. Cartridge Co 43 

Double Claw Hammer Co. 47 

Dougall Varnish o 4° 

Dupre" P. W. L& Cie 48 

Ecole Polytechnique 16 

Esiuhart & Evans 32 

FairbankN. K 6 

Federal Life Assurance Co. 32 

Font .sine Henri 34 

Fortier Joseph 34 

Gagnon, P.-A 34 

Garand, Terroux & Cie... . 35 

Gendron Mfg. Co 40 

Genin, Trudeau & Cie 10 

GillettCo. Ltd., [E. W.] 18 

Gillette Safety Rasor Co. . . 49 

Gouthier & Midgley 34 

Grand Trunk Railway 53 

Greening Wire Co 51 

Gunn, Langlois & Cie 8 

Hall Coal [Geo] 53 

Hamilton Cotton Co 53 

Hotel New Victoria, 34 

Hurteau, Williams & Cie. . 12 

Hutton Jas. 40 

Hudon & Orsali, Lt^e 16 



Jonas & Co. .Henri Couverture 2 

Labrecque & Pellerin 8 

Lacaille, Gendreau & Cie.. 14 

Lamarre, Vincent 35 

La Prevoyance . . . 33 

La Sauvegarde 32 

Lea & Perrin Couvert 

Leslie & Co., A. C 40 

Liverpool & London & Globe 32 

Lufkin Rule Co 48 

Marion & Marion... . .. 34 

Martin-Senour 42 

Materazzo A , 34 

Mathieu (Cie J. L.) 10 

.latthews-T^ir.gj Co 8 

Maxwell & Sous ( David ) . . 47 

McArthur, A 53 

Metropolitan Life Ina. Co.. 32 

McGill Cutlery Co 34 

McLaren & Co.(D.K.) .... 53 

Montbriand, L. R 34 

Montreal-Canada Ass. Co. . 33 

Montreal Dairy Co 1 1 

Mooney Biscuit Mfg. Co. . 14 
Morrow Screw, Ltd,, The 

John 46 

Mott, John P., & Co 35 

Nova Scotia Steel Co 36 

Nugget Polish Co 54 

O'SheaJ. P 40 

Pilkington Bros 51 

Plouffe A. Melle 35 



Pret Immobilier Limite>. . . 15 

Pr^voyants dn Canada, (Les) 32 

Prevost & E£dard 34 

Quebec Steamship 36 

Rolland & Fils, J. B 34 

Sowat& Co 5 

Savage (The G. M.) 19 

Sapho Mfg Co 13 

tf hurley & Dietrich 47 

Simonds Canada Saw Co. . . 50 

Smart Mfg. Co. (The Jas).. 52 

Snap Co 16 

Soci^te" des Eauz Purgati- 
ves Riga 11 

Stratford Mfg. Co 54 

St. Lawrence Sugar Co. ... 10 

Sun Life of Canada 33 

Theatre National 46 

Tippet & Co., A. P 8 

Union Mutual 33 

United Shoe Machinery Co. 

Ltd 7 

Upton & Co. \ The T. ) 14 

Ville Maisonnenve. . . Couvert 

Western Ass. Co 32 

Wilks & Burnett 34 

Young, BeMard & Eggleton 51 



Avez-vous deja jete 
Une pierre dans Peau 

et observe les petites vagues qui se f orment 
et s'etendent a I'inf ini ? 

II en est ainsi des ventes de 



o 





Grape-Nu 




Une publicite intensive et soutenue, appuyee sur la saveur et la qualite, a fait de 
Grape-Nuts un article de premiere necessite tout comme le sucre et la farine. 

Pour vous, M. l'Epicier, Grape-Nuts donne un bon profit — la vente etant garantie 
jusqu'au dernier paquet. 

Mais — " il n'y aura pas de dernier paquet ". Vous continuerez a en vendre, 
parce que tout le monde aime Grape-Nuts. 

"II y a une Raison" 

Canadian Postum Cereal Co., Ltd. Windsor, Ont. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEQRS, CITEZ "LE PRIX COURANT* 



1* 



LE PRIX COURANT, Vcndredi, II Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 15 



METROPOLITAN 

Life Assurance Co'y 
:-: of New-York :- 

(Compagnla i Fonda Social) 

Actlf $397,965,341.31 

Polices en vigueur au 31 de- 

cembre 1913 12,837,042. 

Bn 191 1, la compagnle * e- 

mit an Canada dea poli- 
ce! pour 32,185,993 

Kile a depose entre lei 

mains du Gouvernement 

Canadlen et de fidei-com- 

mis canadiens, exclusive- 

ment pour lea Canadiens, 

environ $16,000,000. 

II; 1 plus de 132.0(1 Canadiens asturcs 
dans la METROPOLITAN. 



Assurances 



WESTERN 

ASSURANCE CO. 

IHCORPOREE CN 1861 
ACTIP, au-dela de - - 13,284,179 93 
Bmremu Principal: TORON1 0, Oat. 
Hon. Cbo. A. Cox, President. 
W. R. Brock, Vice-President. 
W. B. Miikxb, Gerant-General. 
C. C. Foster, Secretaire. 
•aaearaale da Montreal : 
• 1 RUE ST-PIERRE. 
Robt. BicxxRDrZB, Gerant 



THE FEDERAL LIFE 

assurance co. 

Bureau-Chef : Hamilton Can. 
chiffres d'affaires 1912 



ACTIP AUGMENTS DE 
SURPLUS REALISE 
ASSURANCE BN VIOUBUR 



$440,648.30 

$107,050.90 

125.555.267. O0 



C. L. SWEENEY, Gerant Provincial 
Montreal, Quebec. 



Telephone : Main 553 

ESINHART & EVANS 

Courtiers (.'Assurance 



Feu, Vie, Accident, Cambriolage, 

Bris de glaces, Automobiles, 

Responsabilite' des Fonctionnaires. 



Agents principalis pour : 

The Scottish Union & National Ins. Co. 

d'Edinbourg. 

German American Insurance Ce. 

de New- York. 

Bureau : EDIFICE LAKE of the WOODS 
39 rue St-Sacrement, 

MONTREAL. 



AVANTAGES DE LA SITUATION 

D'AGENTS D'ASSURANCE. 

(Suite) 



Les perspectives d'avenir sont bonnes 
clans ce genre de travail. Le public est 
plus que jamais en faveur de l'assurance- 
vie basee sur 1'ancien systeme. Les en- 
quetes soutenues par les grandes compa- 
gnies au cours des annees recentes, ont 
prouve la force de l'institution. II est bien 
compris que les fautes qui se produisaient 
autrefois dans l'administration ont ete 
corrigees, et que les methodes conserva- 
trices maintenant en vogue dans la plu- 
part des compagnies sont forcees de creer 
une plus grande confiance dans le public. 
Grace a une legislation restrictive, le cout 
de l'assurancc-vie s'abaissera et les poli- 
ces accorderont de plus grands privile- 
ges. Tout cela tend a rendre les compa- 
gnies populates et a faeiliter le travail de 
l'agent. Les profits de celui-ci sont plus 
importants, quoique ses commissions soient 
plus faibles qu'il 3 ^ a quelques annees, car 
la ventc de l'assurance au rabais disparait 
pen a peu et l'agent percoit sa commis- 
sion tout entiere. Cela donne aussi plus 
de dignite au travail de l'agent, car l'as- 
sure voit que la marchandise qu'il re?oit 
vaut le prix marque sans escompte. 

L'assurance des societes est une mine 
d'or pour l'agent. L'homme qui ne veut 
pas se laisser convaincre qu'il a besoin de 
proteger les biens de sa succession, peut- 
etre parce qu'il n'a pas de famille. 



LES METHODES NOUVELLES 
D'ASSURANCE 



De nouvelles formes plus pratiques 
d'assurance industrielle penetrent timi- 
dement dans les usages. II etait inevita- 
ble que la reforme commencee par l'ad- 
mission de la nouvelle police d'assuran- 
ce s'achevat par le perfectionnement des 
formules mises a la disposition des as- 
sures industriels. 

De ce nombre est l'assurance en 
"comptc courant" qui, jusqu'ici, n'etait 
guere appliquee en France qu'aux ma- 
gasins generaux, et l'assurance valeur 
agreee qui n'avait cours que pour les 
bijoux et objets precieux. 

Et pourtant, en Angleterre, l'assu- 
rance en compte courant. qui a le grand 
avantage d'eviter les formalites d'ave- 
nants temporaires et celui plus grand 
encore d'ecarter l'application de la regie 
proportionnelle en cas de sinistre, est 



AS8UBBI-Y01TS 

DANS 

CJI $JIUU€6HRD€ 



1 • PARCI 
QUE 

So FAROE 
QUE 

So PARCE 
QUE 

4o PARCE 
QUE 



So PARCE 
QUE 



Ses Taux sont aussi a vantagaua 

que ceuz de n'importe quelle 

compagnie. 

8es peHeee sent plus liberates 

que celles de n'importe quelle 

compagnie. 

8es oarantles sont supartvw- 

res a la generality de celles des 

a u t res compagnies 

La sag esse et f experience da 

sa direction sont une garan- 

tle de succes pour lea annees 

futures. 

Par-dessus tout, elle eat uae 

compagnie C a na d I enr.e. 

Franoalee et ses oapitaux rea. 

tent dans la Province de 

Quebec pour le benefice dea 

notrea. 



llene Soelal i 17 IPIaee sPArmM 
MONTBBAb 



*s«« 



1 LONDON 




Saccorsale an Canada, Bureau Chef a Meatrial 
OIRECTEURS 

Sir Alexandre Lacoste.M. Chevalier, Ecr., William 
Mo 1 son Macpherson, Ecr., T. J. DrummoRd, Ecr. 

J. Gardner Thompson, Gerant. 
J. W. Binnie, Assistant-Gerant. 



Les Prevoyants da Canada 

Assurance Fonda da Pension 

CAPITAL AUTORISE $500,000 

Aohstei das Parts des Prevoyants I 

Parce que e'est un placement tans 
pareil ■ 

Parce que e'est avec la plus petite 
prime, la plus gross rente ; 

Parce que e'est la seule compagnie 
i "Fonds Social" faisant une splciali- 
t€ du Fonds de Pension. 

Bureau a Montreal I 

Chambre 22, 

Edifice "La Patrle" 

Bureau • Chef, 

85, rue Dalhousle, 

QUEBEC. 



Vol. XL VI— No 15 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 11 Avrii 1913. 



33 



Union Mutual Life Insurance 
Company, **£+ 

FRED. E. RICHARDS, 
President. 



COMPACNIE 

MONTREAL - CANADA 

D'ASSURANCE CON1RE L'INCENOlE 

Fondas en 1 859 

Telephone Bell Main 5381 

AcMf $557,885.95 

Reserve $193,071. 

Autre* Valeurt 

pat.ives •■.. 20.68 

$213,759.19 

Surplus pour les »»tur 9 • $344, 1 26.76 

Bureau - Chef : 

No Rue St- Jacques, 

MONTREAL. 

Ferd. Page, Gerant Provincial 



Valeur accepts de Garantles Ca- 
nadiennes, d£tenues par le Gouver- 
ncment Federal pour la protection 
des Porteurs de Police, $1,206,576. 

Toutes les polices emises avec 
DIvidendes Annuels sur paiement 
de la prime annuelle de deuxieme 
annee. 

Ouverture exceptionnelle pour 
Agents dans la Province de Quebec 
et l'Est d' Ontario. S'adresser a 

[WALTER I. JOSEPH, Gerant. 

iji rue St- Jacques, MONTREAL. 



SUN LIFE of CANADA 

Actif I 49,605,616.49 

Aisuranees en vigueur . . . . 182,732.420.00 

Ecrivez au Bureau Principal, Montreal, 
pour youi procurer la brochure intitule. 
" Prospere et Progressive." 



depuis longtemps aupliquee pour l'assu-" 
ranee des magasins de coton. 

11 est convenu que les assures doivent 
tenir un registre de l'ctat des existences 
et faire parvenir a la Cornpagnie, a la 
fin de chaque trimestre, une declaration 
certifiee sincere et veritable de la va- 
leur moyenne des marchandises calcu- 
lce d'apres la moyenne des existences et 
des cours. 

L'assure a paye a l'avance un prime 
provisionnelle. Si la moyenne fournie 
indique que cette prime ne correspond 
pas aux existences reelles du trimestre, 
il est reclame un complement on fait 
une ristourne. 

Ce systeme tres simple et pratique 
est evidemment le plus equitable que 
Ton puisse imaginer et il faut souhaiter 
que cette importation anglaise se gene- 
ralise rapidement chez nous. 

Non moins necessaire est l'assurance 
qui reconnait d'avance l'importance de 
la somme qui sera payee en cas de si- 
nistre, sans deduction de "vetuste." 

La solution reside dans la vulgarisa- 
tion progressive et prudente de l'assu- 
rance dite de "valeurs agreees" que les 
Compagnies frangaises n'ont admise en- 
core qu'en maniere d'objets d'art et de 
collections precieuses, mais qui pour- 
rait s'etendre a diverses industries 
telles que celle du bois, de la metallur- 
gie, fonderies, laminoirs et en un mot 
aux industries qui, echappant d'une 
part a la speculation, n'ont pas non plus 
trop d'interet a se debarrasser trop fre- 
quemment d'un materiel demode qu'une 
invention petit revolutionner. 
(d suivre) 





Ne faites d'economie 


qu'a 


bon 


escient. Tout le monde 


peut 


faire 


des economies, mais en 


faire 


sans 


nuire aux recettes exige un 


cer- 


tain jugement 







Une Police dans la 

CANADA LIFE 

Devient une source de revenu. 
Police No. 35,407 Montant $5,000 

Age d'admission 35. 
Vie 20 versements Date, 30 avril 1884 

Total des primes payees $3,140. 
Profits pay6s en esp£ces 

durant la p£riode de 

paiement des primes. - - -' 1729.10 
Profits pay es en esp£ces 

en 1905 143.90 

Profits pay£s en esp£ces 
[en 1910 198.00 

V |3,H0.G0 $1,071.00 
Cout exact jusqu'en 1910 2-"- 2,069.00 

Remarquez que depuis 1905, sans avoir 
eu & payer d'autres primes, la police a 
donne" un revenu progressif. 

CANADA LIFE ASSURANCE CO 

Bureau Chef TORONTO, Onl 



Ca eomeaflnlt d'Hutrraict 
HUTUELLE DU COfinERCE 

Contro I'lnoandla 
Aelll exoedant • 650,000 oo 

DBPOT AU GOCVBRNEMBNT 

en conformity avec la nouvelle Lol dea 

Assurances de Quebec, 8 Kdouard VII, Chap. *»• 

Bur?f)u-Ch»i ; III rue Qlroumri, St-Hr*eiatb* 



Les Patrons sont responsables des Acci- 
dents qui arrivent a leurs Employes 

La Prevoyance 

Capital $500,000.00 

Assure les Patrons contre cette Res* 

ponsobilite 
Aussi : — Accidents, Maladies, Bris de 
Glace, Vol, Garantie de Fidelite des Em- 
ployes et Garantie de contrats. 

Bureau Chef 

160 roe St* Jacques, • Montreal 

Tel. Main 1626 



BRITISH COLONIAL 



FIRE INSURANCE COMPANY 
EDIFICE ROYAL, 2 PLACE D'ARMES, 



MONTREAL. 



Depot au Gouvernement du Canada. Licenciee pour toutes les Provinces. Garantie des Assures $507,359.01. 

Agents demanded pour les districts non representees. 

President : Hon. C. E. DUBORD. Directeur et Secretaire : THEODORE MEUNIER. Gerant : H. W. THOMSON. 
Inspecteurs : B. A. CHARLEBOIS, Boite Postale 208, Montreal, Que\ GAVIN BROWNE, Jr., 51 rue Yonge, 
Toronto, Ont. R. T. BROWN, Regina, Sask 



34 



LE PRIX COURANT, Vendredi, n Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 15 



PATE 



IOBTENUES PROMPTEMENTl 



Dtni tout les pays. Pour renseignements de 
mande i le Qulda da I'lnvantaur qui sera envoy e 
gratis. , . 

MARION * MARION, 3*4 rue Universit*. 
angle de U rue Ste-Catherine, Bdifice de la 
i an (i2 de* M irchands. 



NEW VICTORIA HOTEL 

H. FONTAINE, PROPRIETAIRB 

flUKBES 

L'liotel dea commis-voyageura. 

Plan Amerlcain. Taux, a partir de la.50. 



JOSEPH FORTIER 

Fabrioant-Papetier 

Atelier da Reglure, Reliure, Typo- 
graphie, Relief et Gaufrage. Fabri- 
cation de Livres de Comptabilite. 
Formulea et fournitures de Bureau. 

210 rue Notre-Dame Guest, 

(Angle de la rue St-Pierre). MowTBAax. 



PAIN POT7B OINHAUI est l« Cottam 
Saad" fabrique d oprea alz brevets. Mar- 
ebaadise de confianca ; rian na peut I'appro- 
cker comma valeur at comma popularity. 
Cbea taaa !•• fourniaaonra an gros. 



L. R. MONTBRIAND 

Architectc et Mesnreur, 
2X0 Ree St-Andra Montreal 



Residence 


2923 St-Hubert 




A. MATERAZZO 


ALIAS 

A. MATRA88E 

Empaqueteur de Legumes 


Manufacture : 1349 rue Huntly , Montreal 



RASOIR RADIUM de 
H. BOKER & CO. 




Affile par lei ouvrlerl lea plua hablles.toul 
experts dans leur partie La ma tiere.la main 
d'oeu vrc et le fini de ces Rasoira sont parf aits ; 
cbaque Rasoir est garanti durer la vie d'un 
hoinme, Demandec notre Brochure Gratuite. 

"Some Pointers for Gentlemen who shave 

themselves". 

(Quelquea Indications pour lea hommes 
quiserasant eux-memes). 

MoCILL CUTLERY Co., Rood 

Bolta Po.tale, 580. • Montreal. 



Renseignements 

Commerciaux 



Cessions 

Bromptonvilie. — Hill L. B„ hotel. 

La Tuque. — Moses Solomon, M. G. 

Montreal. — Schaffer Bros., nouveau- 
tes ; Guenard, J. W., epicerie. 

St-Gabriel de Brandon. — Sonbhani, 
1. N., nouveautes. 

Quebec. — Lafrance, Theodore, tail- 
leur. 

St-Philippe de Neri. — Dumais, C. A., 
M. G. 

Ste-Rose de Lima. — Trottier, T B., 
M. G. 

Berthierville — R. Bacon, epicier. 

Montreal — Viau & Frere, modes pour 
hommes. 

Dissolutions de societes 

Drummondville. — Nadeau & Frere, 
portes et chassis. 

Magog. — La Compagnie de Fonde- 
rie de Magog, Ltee. 

Montreal. — Imperial Hair Mfg. Co., 
R. S. Cohen continue sous la meme rai- 
son sociale ; Larocque & Frere, bou- 
chers ; Vandal, Joseph, restaurant, J. 
Vandal continue sous la meme raison 
sociale ; Westlake Dairy ; Dominion 
Import Co., B. Wyndham et F. C. Rey- 
nolds continuent sous la meme raison 
sociale ; Hudon & Orsali, Hudon & Or- 
sali, Limited, successeurs ; Montreal 
Real Estate Co., J. E. Lemoine conti- 
nue sous la meme raison sociale ; Royal 
Marine Insurance Co. 

Montreal — Bernard, Kleber & Cie, 
fournitures pour bouchers; Dominion 
Shoe Co., manuf.; Imprimerie Bilau- 
deau; La Cie de chaussures economi- 
ques, fabrique de chaussures. 

Quebec— Bell, W. et D., fabricants de 
poterie, D. F. Bell continue seul les af- 
faires; Dorion & Dorion (Enreg.), J. 
H. Dorion continue seul les affaires. 

Levis — Paquet & Jean, quincaillerie, 
J. A. Jean seul continuant les affaires. 

Coaticooke— Smith, B. J. & Fils, S. 
C. Smith continuant seul les affaires. 

Trois-Rivieres — Nobert & Lymbur- 
ncr, quincaillerie, L. H. Nobert conti- 
nue les affaires. 

Incendies 

Megantic. — Megantic Mfg Co., Ltd, 
tss. part, mercerie. 

Montreal. — Bogue D'Arcy D., acces- 
soires de bureaux, ass. ; Mile D. E. 
Mongeau, cigares, papeterie, etc., ass. ; 
Prefontaine, J. R., perruquier, ass. ; 
Sagnster, Roderick, Jr., hardes faites, 
ass. ; Scott Bros., mercrie, ass. ; 
Walker, Jas., Hardware Co., Ltd, ass. 

Fonds vendus 

Montral. — Canada Automobile Ex- 
change ; Dominion Quarry Co. ; Inter- 
national Moving Pictures Mfg. Co. 

St-Evariste Station.— Dallaire & Dal- 
laire, dettes de livres. 

St-Ludger. — J. A. Dallaire, dettes de 
livres. 

Perkins. — Smith, Edward, M. G., 

St-Hyacinthe. — Brunelle, Emile, a 
G. Brousseau, epicerie. 

St-Pie. — Grise, Adrien, a E. Mes- 
sier, boulangerie. 

Scotstown. — Bernier, Elzear, epicerie. 

Verdun. — Dupras, A. E., boucherie. 

Granby — Bowker Harlow, minotiers, 
a Taylor & Lockwood. 

Joliette — Gervais, J. V. & Cie, fabri- 



GEO. GONTHlUt 

Bxpert Comptable et 

Auditeur 



H. £. MIDGLEY 

Camptable-Incorpore 



GONTHIER & MIDGLEY 

Comptablee A Auditaura 

103 RUE ST-FR9-XAVIER. 

Telephone Adresse telegraphlque 
Main 2701-5 10 "Gontley" 



EN PUBLICATION 

Almanach Rolland 

Agricole, Commercial 

et des Families 
Quarante-Septieme Annoo 

PRIX 

L'Exemplaire, 10 cts 

" par malle, - 14 " 

La douzaine, - - - 84 " 
Le cent, - - - $6.50 M 
Plus les frais de transport. 



Maiaoo Fondee en 187a 

AUQUSTE COUILLARD 

Ikportatkur db 

Ferronnerle et Qalncalllerle, Terrea A 

Vitrea, Peintnrea, Etc. 

Specialite t Poelea de tontee aorter 

Nai. «»» A »3» rne St-Panl 
Toatcl ia et 14 St-Atmable, MONTREAL 



La maiaon n'a pas da Commis-voyageura at 
fait beneficier aes clients de eette economic. At- 
tention toate cpccialc aux commandes par la 
malle. Messieurs lea marchanda dc la eampagne 
aeront touloura scrvia «n plua baa prix dc 
saarehe, 



P. A. GAGNON 

Comptable Licencie' 
(Chartered Accountant) 

OhambraStS, SIS, SIT 

HWloe Banque Quebec. 

zi Place d'Armea, MONTRBAL. 

Telephone Bell Main «•!> 



Arthur W.Wilka. 



Alexander Burnett 



WILKS & BURNETT 

Oamptablaa, Auditaura, Commleeelrea pour 
toutee laa Provinces. 

Reglement d'affaires de Faillitea 

601 Batisse Banque des M archand s 

Telephone Bell Main 550a 

Marchanda I49 MONTREAL 



EUGENE PREVOST ROOOLPHE BEOARD 

PREVOST & Bb'DARD 

Comptab es, 

Liquidateurs, 

Auditeura. 
Specialite I Reglement. de diff erends 
57 Edifice Liverpool * London A Globe 

112ST-JACQUE3 
BELL TEL. MAIN 105 MONTREAL. 



Vol. XLYI— Xo 15 



LE PRIX COURANT, Vendredi, n Avril 1913. 



35 



Alex. Desmabteau 

Comptable, Audileur 

SPtClALlTE : — Liquidation da Faillltas, 

Compromis Eftactue. 

54,60, RUE NOTRE-DAME EST 

MONTREAL. 



THL,. HULL,, MAIN 1S59 

BELANGER & BELANGER 

Notaires, Comptables et Commissaires 

TRUST & LOAN BUILDING. 
No 30 rus St-Jacquss, • MONTREAL 

Argent a Preter 44, 5 et 6% 



CHOGOLAT 44 



X UU - OC 



, « EUTE » 



(IS 

DBS EFICIEBS 
fonr tons lost 

Besoins de la Cuisine 

Tablettes de X lb. 

Fabriqnti par 

JOHN P. MOTT & CO., 

HALIFAX, IV. V,. 

J.A.TAYLOR, Agent, Montreal 



GARAND, TERROUX & CIE 

banojiers et Courtiers 
48 rue Notre-Dame Oaest 

MONTREAL 



MELLE A. PLOUFFE 

STENOCRAPHE-DACTYLOCRAPHE 

207 me St= Jacques (Chambre 26) 

Traduction dans Iss daux lain,gues. 

"Lettres circulates au 1,000 

Prix Speciaux". 

Tel. BELL MAIN 6409. 



AvIS DE VENTE 



Dan- l'affaire 
T. X. NORMAND, en liquidation. 

Shawinigan Falls, P.Q. 

Vente par encan public, JEUDI, le 17 

Avril 1913. a 11 heures a.m., au No 69 

rue St-Jacques, Montreal, des biens sui- 

varts: 

1° Stock suivant inventaire: 
Ferronnerie .... $4,936.91 
Ameublement du 

magasin 533-45 

Roulant 441-75 

$5,912.11 

2° Dettes de livres s'elevant, 

suivant liste, a $1,349.96 

Conditions de vente: Argent comptant. 
L'inspection du stock aura lieu MER- 
CREDI, le 16 Avril 1913. Pour plus d'in- 
formations, s'adresser a 

VINCENT LAMARRE, 

Liquidateur. 
Bureaux: 408, Edifice "Power". 
M \RCOTTE FRERES, 

Encanteurs. 
Montreal, 10 avril 1913 



cants de cigares, tabacs, etc., actif ven- 
du. 

En difficultes. 

Montreal. — Montreal Milk Dealers 
Supply Co., demande de cession. 

Shawinigan Falls. — Beauchemin & 
Cie demanxlent du delai, ferronnerie, 
etc. 

Nouvel associe 

^ Montreal. — Perfect Fit Shell Mfg 
Co.. S. Carslensky admis comme asso- 
cie sous la meme raison sociale. 

Changement de nom 

Montreal — Standard Machines Ltr., 
chang son nom en celui de Wall Pa- 
pering Machines, Ltd. 

Fonds a vendre 

Montreal — Maison Jean Paquet, fer- 
ronnerie, vente le 16 avril. 

Montreal— Bernstein, L. & Cie. tail- 
lcurs parisiens, vente le 14 courant. 

Deces 

Montreal — - Vcnne, Eugene, epicier. 

Succursale 

Trois-Rivieres. — La Banque des Mar- 
chands. 

Cessions de biens 
Montreal — Robillard, F. X., entrepre- 
neur, assemble des creanciers le 14 
courant; Shaffer Freres, Job D. C. as- 
sembled des creanciers le 10 courant. 

Nouveaux etablissements 

Foster. _ Lakeside Met Co 

Montreal. — Kelly Tire Co., Ltd ; 
Kleker Bernard & Co., Ltd ; Lanthier 
& Lanthier, fruits, etc. ; J. A Martin & 
Co., hotel : Michel Camille & Bro., nou- 
veautes ; Quinlan Cut Stone, Ltd. ; Su- 
perior Laundry ; Toupin Machine' Re- 
pair Co. ; Bourbonnais & Frere, agents 
d'immeubles, etc. : Canadian ' Incine- 
rating Co., Ltd ; Canadian Quality Saw 
& Tool \\ orks ; Canadian Rolling Mills 
Co., Ltd ; Dominion Chemical Bureau, 
hire Extinguishers ; Finnie A. Bruce & 
Co. , manuf. et imp. d'articles de cou ; 
Goodform Clothing Co., Ltd ; Leblanc 
& Gravel, constructeurs ; L'Echancre 
Commerciale ; Lonndo & North British 
Corporation, Ltd; La Montrealaise, mo- 
des ; North American Accident Ins 
Co. ; North West Fire Ins. Co ; Pari- 
seau Freres, Ltd.; Perrault & Le'febvre, 
arn incurs ; Princess Wardrobe, confec- 
tion pour dames, etc. ; Woods & Light- 
stone (enreg.). commerqants. 

St-Iean. — Eastern Ice Co. ; Queens 
Hotel. 

Sherbrooke. — Green Bros, meubles; 
Standard Locket Co., bijouterie. 

St-Tite. — Manufacture de balais 
"Etoile." 

Trois-Rivieres. — Bellemare & Beau- 
chesne, menuisiers ; L. Guillemette & 
Frere. tailleurs ; La Compagnie de 
Fruits et Poissons de Trois-Rivieres ; 
Roux & Turcotte, portes et chassis. 

Victoriaville. — La Compagnie de 
Prets Immobiliers de Victoriaville, Li- 
mitee. 

Montreal — Bienvenu & Frere, service 
de toilette; Bouchard & Duchesne, epi- 
ciers, etc.; Canadian De La Vergne, 
Ltd.; Childs Co.: Durocher & Fortin] 
entrepreneurs; Economical Drug- Co. 
(Enreg.); Hill Warehouse; S. Ricci & 
Co., entrepreneurs de drainage; Capital 
Blend Tea Co. Ltd.; J. A. Hurteau & 
Co. Ltd.; Kennedy Bros., entreprenurs; 
Lapierre & Lebeau, negociants; H. Lu- 



bin & Co. Ltd.; Regent Knitting Mills, 
mfrs.; Quebec Furniture Co., meubles 
en gros et en detail; Alex. Rough (En- 
reg.), conf. ; Royal Valet Service; Simp- 
son & Benoit, briquetiers; Tremblay & 
Freres, manuf. de portes et chassis. 



ACTES INSCRITS AU BUREAU 
D'ENREGISTREMENT A TROIS- 
RIVIERES, DURANT LA SEMAI- 
NE TERMINEE LE 5 AVRIL 1913. 



Ventes 



Arthur Lafreniere a Alph. Lafreniere, 
St-Ehe ; Thomas Grenier a Philias La- 
freniere, Ste-Elie ; Nap. Victor Ferron 
a Pierre et Ferd. Deziel, Ste-Elie ; 
Pierre Mararuller a Ferdinand Deziel, 
Ste-Elie ; Pierre et Ferd. Deziel a Cie 
Manufacturiere Ste-Elie, Ste-Elie ; Ar- 
mand Beaudry a L. J. N. Page, Trois- 
Rivieres ; Goldenbrg Freres a Ferrier 
Loney, Trois-Rivieres ; Joseph Deches- 
ne a Joseph Auge. St-Barnabe ; Ra- 
phael Bourassa a Joseph Blais, St-Bar- 
nabe ; Joseph Blais a Adelard Picard, 
St-Barnabe ; Hermen-gilde Vallieres a 
Adolphe Boisvert, Baie Shawinigan ; 
Antoine Meszkerwicz a Solomon Dar- 
byson, Shawinigan Falls ; Shawinigan 
Water and Power Co., a Corp. N 
Shaw. Falls, Shawinigan Falls ; Canado 
Realty Co. a Josephine Boulet, Shawi- 
nigan Heights ; Adam Maurier a G Ar- 
thur Ferron, Grand'Mere ; Hormisdas 
Deschamps a William Ned, Grand' 
Mere ; Charles H. Milot a Albert Geli- 
nas, Yamachiche ; Ones. Trahan a Ths. 
Grenier et H. Bellemare, Yamachiche. 

RENSEIGNEMENTS COMMER- 
CIAUX 

Obligations 
Johnny Gauthier a Alph. Toupin, 
Trois-Rivieres ; Anselme Dube a Caisse 
Populaire Trois-Rivieres, Trois-Rivie- 
res ; Alfred Bourassa a Pierre Paquette 
Jr., Trois-Rivieres ; Dlles Bruneau a 
Vve Geo. Alarie, Trois-Rivieres ; Asso- 
ciation Agricole de Trois-Rivieres a J. 
I. Rochefort. Trois-Rivieres ; Nap. Mo- 
rel a Nap. Carle, St-Boniface ; Leon 
Vaillancourt a Amedee Fournier, Shawi- 
nigan Falls ; Edouard Gelinas a Vve 
Edouard Ferron, Ste-Flore ; Joseph 
Vincent a Vve Edouard Ferron, Ste- 
Flore. 

Contrats de mariage 

Nap. Blais a Elzema D. Plante, St- 
Mathieu ; Emery Perreault a Cordelia 
Houle, Shawinigan Falls. 

Cession 

Albert Nobert et alias a Frank et 
Eug. Nobert, Trois-Rivieres. 

Bail 

N. E. Godin a Rene Duplessis, Trois- 
Rivieres. 

Donation 

Telesphore Rivard a Henri Ferron, 
St-Barnabe ; Siheon Monrel a Nap. 
Morel, St-Boniface. 

Testament 

Ave Fred. Deziel a Pierre Ferd. De- 
ziel a Ste-Elie. 



36 



LE PRIX COURANT, Vendredi, n Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 15 



LA BANQUE PROVINCIAL^ DU CANADA 



Slsg* Central i 7 A 9 Place d'Armes, Montreal, Can. 

$1,588,868.1 1 



Capital autorite $2,000,000.00 

Capital paye et surplus au 31 Decembre 1912 

Consall d'Admlnlstration 1 President: M. H. LAPORTE, de Laporte 
Martin & Cie, Administrateur Credit Foncier Franco-Canadien, 
Vice-President : M, W. F. CARSLEY, de la maison en gros Carsley 
Sons & Co. ; Honorable L. BEAUBIEN, Ex-ministre de l'Agriculture 
M. G. M. BOSWORTH, Vice-President "Canadian Pacific Railway Co." 
M. ALPHONSE RACINE, de la maison A Racine & Cie, marcband* en 
gros, Montreal; M. L J. O. BEAUCHEMIN, proprietaire de la Librairie 
Beauchemin Ltfee.; TANCREDE BIENVKNU, Directeur-gerant ; J W. L 
FORGET, Inspecteur ; J. R.CHOQUET Assistant-Inspecteur ; AI.EX. 
BOYER, Secretaire. 

Cenaaurai President: Honorable Sir ALEX. LACOSTE, Ex-Juge 
en chef de la Cour d'Appel ; Docteur E. PERS1LUHR LACHAPHLLE, 
Administrateur du Credit Foncier Franco-Canadien ; M. CHEVALIER, 
Directeur-Gerant, Credit Foncier Franco-Canadien. 
50 Succursales dans les Provincesde Quebec, Ontario, Nouveau Brunswick 

Correspondents a I'Etrangor : Etats-Unis : New-York, Boston 
Buffalo, Chicago ; Angleterre, France, Allemagce, Autriche, Italic. 



NOVA SCOTIA STEEL & GOAL GO 



LIMITED 

MANUFACTURIERS 



ACIER en BARRES MARCHAND, MACHINERIE a 
ROUES, TRANSMISSIONS en ACIER COMPR1ME 
POLI, TOLES D'ACfER jusqu'a 48pcsde large.RAJLS 
en "T" de 12, 18, 28 et 40 lbs a la verge ECL1SSES, 
ESSIEUX DE CHARS DE CHEMINS DE FER. 

CROSSES PIECES DE FORCE. UNE SPECIALITE 

Mines de Fer, Wabana, Terreneuve. — M ins 

Hauls Fourneaux, Fours a R6verb£re a. Sydney Mines, 

N. E. — Laminoirs, Forges et Ateliers de Finissage 

a New Glasgow, N. E. 

Bureau Principal : NEW GLASGOW, N. E. 



QUEBEC STEAMSHIP CO, Limited. 

Allez aux Bermudes 

Le Steamer "Bermudian." a double helice, 10,518 tonnes de deplace* 
ment quittera New-York chaque mercredi a 10.00 a.m. Signaux sous 
marins, telegrsphie fans fil, orchestre. Voyage Record, 39 heures 20 
minutes. Le plus rapide, le plus moderne et le seul steamer debarquant 
ses passagers aux quais aux Bermudes sans transbordement. Le Steamer 
"Orotava." 10,063 tonnes de deplacement, quittera New-York chaque 
mardi, a 10.00 a.m. Billets interchangeables avec la R. M. S. P. Co. 

ANTILLES 

La nouveau steamer "Guiana" et auttes steamers, quittent New York 
toutes les deux Samedis pour St-Thomas, Ste-Croix.St-Christopbe, Anti- 
gua, la Guadeloupe, la Dominique, la Martinique, Ste-Lucie, la Barbade 
et Demerara. 

Pour renseignement complets s'adresser a W. H, Henry, 286 rue St- 
Jacques ; W. H. Clancy, im rue St-Jacques ; Ths. Cook & Son, 530 rue fcte- 
Catherine-Ouest ; Hone & Rivet, 9 Boulevard Si-Laurent, ou a J. G. 
Brock & Co., 211 rue des Commissaiies, Montreal, Quebec Steamship Co 
Quebec. 



PAPIER 



POUR 



MIMEOGRAPH 

Demandez a votre Libraire 
la marque " Northern Mills, " 
quality superieure pour PAPIER 
A COPIE. 

Manufacturie par la 

Compag'nie des Moulins 

DU NORD 

278 rue St-Paul, Montreal. 



BANQUE DE MONTBEAL 

FONDEE EN 1817 — CON STITUEE PAR AC TE DU PARLEMENT 

Capital tout pays $16,000,000.00 

Fonds da Reserve 16,000,00 0.00 

Profits non Partagaa 802,814.94 

Siena social : MONTREA L. 

Bureau des Oirec'eurs. — i.e Ties Hon. i,ord Strathcona and Mount 
Royai, G.C.M G., G.C.V.O., President Honoraire; R. B. Angus, President ; 
H. V.Meredith, Vice-President ; K. B. Greenshields, Sir Wm Macdonald, 
James Ro^s, Hon. Robert Mackay, Sir Thomas Shaughnessy, K. C. 
V.O.; David Morrice, C. R. Hosmer, A. Baumgarten, C. B. Gordon, H. R. 
Drummond, D. Forbes Angus. 

H. V. Meredith, Gerant-General; K. Macnider, Insp. Chef et Surint. 
des Succursales, C. Sweeny, Surint. des Succ. de la Colomibie Anglaise ; 
A D Braithwaite, Surint. des Succ.de la Province d'Ontaro ; F.J. Cock- 
burn, Surint. des Succ. de la Province de Quebec ; E. P. Winslow, Surint. 
des Succ. du Nord-Ouest. D R. Clarke, Surint. des Succ. des Provinces 
MaritimesetdeTerre-Meuve. 

Succursales au Canada.— Dans toutes les principales cites et villes des 
provinces suivantes : Ontario, Quebec, Nouveau-Brunswick, He du Prince- 
Edouard, Nouvelle-Ecosse, Provinces du Nord-Ouest, Colombie Anglaise. 

Succursales en dehors du Canada. — Grande-Bretagne, Londres. 
Angleterre, 47 Ihreadneedle Street K.C.— Sir Frederic Williams-Taylor, 
gerant. 

tftats-Unis, New-York— R.Y. Hebden W. A.Bog. J. T. Molineux, agts 
Wall Street Chicago, Spokane, 

Terre-Neuve : St. John's. Birchy Cove. Grand Falls. 

Mexique. Mexique, D. F. 



LA BANQUE NATIONALE 

FONDEE EN 1860. 



Capital 
Reserve 



$2,000,000 
1,400,000 



Notre service de billets circulaires pour les voyageurs " Tra- 
vellers Cheques " a donn€ satisfaction a tous nos clients ; nous 
jnvitons le public a se prevaloir des avantages que nous offrons 

Notre bureau de Paris, 

BUB BOUDRBAU. 

14 RUE AUBER, 

esttreis propice aux voyageurs canadiens qui visitent 1' Europe. 

Nous effectuonsles virements de fonds, les collections, les paie- 
ments, les credits commerciaux en Europe, aux Etats-Unis 
et au Canada, aux plus bas taux. 



CAPITAL PAY£ 
FONDS DE RESERVE 



LA BANQUE JVI0L50N 

INCORPOREE EN 1855 

Bureau Principal, MONTREAL. 



J4.700.000 
4,700,000 



JAMES ELLIOT, Carant-Censral 
SUCCURSALES DANS LA PROVINCE DE QUEBEC 



Richmond 

Roberval 

Sorel 

Saint-Cesaire 

Sainte-Flavie Station 

Saint-Ours, Que. 

Sainte-Thtrese de 

Blainville 
Victoria vt lie 
Ville St-Pierre 
Waterloo 
Berlin, Out. 
85 Sueeursalaa dans lout la Canada. 
Ageaces a Londres, Paria, Berlin et dans toutes let principales villes du 

moode. Emission de Lettres de Credit pour le commerce et lettrei 

circulaires pour voyageurs. 



Arthabasha 

Bedford 

Cowansville 

Chicoutimi 

Drummond ville 

Fraserville et Riviere 
du Loup Station 

Knowlton 

Lachine Locks 

Montreal-Rue St- 
Jacques 



Rue Sainte-Catherine 
Avenues du Tare 

et Georges-Emile 
Maisonneuve — 
Market and Harbour- 
Cote des Neiges— 
C6te St-Paul 
Boulevard St-Laurent 
Saint-Henri— 
Pierreville 
Quebec 



BANQUE D'HOCHELAGA 1874-1912 

Capital autorise $4,000,000 Capita Ipaye $3,000 000 

Reserve 3.000,000 Total de 1'Actif au-dela de 30 000,000 

DIRECTEURS : M. J.A.vaillancourt. President; bon K.L beique,v_.K. 
Vice-Ptesident ; A. Turcotte, Ecr., N. H. Lemay. Ecr. Hon. J. M. Wilson, 
Col. C. A. Smart. A A. Larocque, F. G. Leduc, Gerant ; Beaudry Leman, 
Surintendant des Agences; P A. Lavallee. Asssistant-Geiant ; Yvon La- 



marre, Inspecteur. 



Ave. Mont-Royal 

(coinSt-Denis) 
Ave. Mont-Royal 

(Coin de Lanaudiire) 
Rue Ste-Catherine, Est 
RueSte-Catherine, centre St-Viateur 
Hochelaga 



Bureau Principal— Montreal 
BUREAUX DE QUARTIERS 



Longtie Pointe 
Maisonneuve 
Pointe St-Charles 
St-Edouard 
St-Henri 



Villeray 

Verdun (pres Montreal) 

Viauville(pres Montreal 

DeLorimier 
Quartier Emard 

Rue Notre-Dam, Ouest. 
Longue-Pointee 



Berthierville, P. Q. 
Edmonton, Alta 
Fournier, Ont. 
Joliette P. Q. 
Lachine, P Q. 
Laprairie, P. Q. 
L'Assomption, P. Q. 
Longueuil, P.Q. 
Louiseville, P. Q. 



St-Jacques l'Achigan.Q. 



Quartier Laurier 
SUCCURSALES 

Mont-Laurier, P.Q. 

Quebec, P. Q 

St-Rochde Quebec, P.Q. St-Jerome, P. Q. 

Sorel, P. Q, St-Pierre Man. 

Sherbrooke, P. Q. Trois-Rivieres, P.Q. 

Ste-Genevieve Valleyfield, P. Q. 

de Pierrefonds, P.Q. Vankleek Hill, Ont. 

St -Boniface, Man. Winnipeg, Man. 

St Hyacinthe, P. Q. 
Bmet dea Lettres de Credit Circulaires pour les Voyageurs, payablee 
dans toutes les parties du monde ; ouvre des credtis commerciaux : achets 
des traites sur les pays etrangers; vend des cheques et fait des paiements 
t£16grapbioi>e« sur le« principales villes du monde. ^_ 



Vol. XLVI— No 15 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 11 Avril 1913. 



37 



Finances 



REVUE DE LA SEMAINE. 



Calendrier financier. 

Mardi, 15 avril 1913 — 

Dividendes trimestriels payables: — ■ 

Actions — Bell Tel. Co. of Can.; Dominion Teleg. Co.; 
Dominion Textile Co., priv. ; Guarantee Co. of N. America ; 
Mexican, L. & P. Co. ; Montreal Telg. Co. ; New Brunswick 
Tel. Co.; N. Scot. St'l. & C. Co., priv.: Tucktt Tobacco Co, 
priv. 

Dividende semestriel payable: — 

Action — Minn., St. Paul & Sault St. Marie Ry. Co., Com. 
et Priv. 

Mercredi, 16 avril 1913 — 

Dividende trimestriel payable : — 

Action — St. John Ry. Co. 

Assemblee annuelle: — 

Smart Bag Co. 

Vendredi, 18 avril 1913 — 

Dividende trimestriel payable : — 

Action — Maple Leaf Milling Co., priv. 

La prosperity de nos banques. 

Au cours du mois dernier, l'expansion de notre systeme 
de banque a encore ete tres remarquable. Sur toute l'etendue 
du Dominion, vingt-cinq nouvelles succursales ont ete 011- 
vertes, six fermees, ce qui donne un gain net de 19 pour le 
mois qui vient de s'ecouler. 

En tete de la liste on voit les provinces d'Ontario et de 
Quebec avec un gain de 7 chacune. L'activite financiere ne 
le cede en rien, on le voit, a l'activite industrielle. 

Le commerce anglais. 

Le rapport relatif a l'etat du commerce anglais pendant 
le dernier trimestre etablit que le total des exportations du 
Royaume-Uni a augmente de $43,430,000 et celui des impor- 
tations de $42,320,000. 

L'an dernier, a pareille epoque, le total des importations 
etait de £187,867,720; celui des exportations de £118,621,112. 
Cette annee, pendant le premier trimestre, les chiffres etaient 
les suivants: importations, £196,331,000; exportations, £127,- 
307,000. 

Les evenements qui se sont deroules en Orient pendant 
cette periode et les rumeurs pessimistes n'ont pas eu, on le 
voit, d'influence serieuse sur le developpement commercial et 
Industrie! de la Grande-Bretagne. 

Les deux principaux facteurs du marche. 

Depuis la semaine derniere il n'y a guere eu de changement 
dans les tendances generales du marche canadien qui continue 
a subir l'influence des deux memes facteurs dont on ne peut 
guere encore prevoir la disparition :l'inquietude causee dans 
les milieux diplomatiques europeens par l'attitude prise par le 
Montenegro ,ainsi que par la prolongation de la duree de la 
guerre des Balkans; l'interet suscite par les debats qui vont 
s'ouvrir au Congres americain au sujet de la loi de reforme ta- 
rifaire. Nos valeurs se sont cependant maintenues d'une ma- 
niere tres satisfaisante et en certains cas a des cours relative- 
ment eleves. 



Par le temps (|iii court, dans les milieux officiels de la 
Republique voisine, la question qui accapare l'attention. c'est 
celle des taxes; reduction du tarif, impot sur le revenu. Le 
president Woodrow Wilson vent evidemment qu'un evene- 
ment financier et social de grandc importance marque son 
entree au pouvoir; son message au Congres, public dans les 
journaux du monde entier ces jours-ci, l'indique d'une ma- 
niere bien nette. 11 a promis, lors de sa campagne electorale, 
qu'il apporterait a l'etude des moyens de reduire le tarif un 
soin tout particulier. 11 tient sa promesse; cela ne va sans 
susciter nombre de commentaires; on discute de-ci de-la les 
consequences de la reforme proposee par le president demo- 
crate. Les grands marchands de betail sur pied affirment 
deja que la nouvelle legislation regissant le tarif n'aura pas 
pour effet de reduire le prix de la viande, car l'Amerique du 
Sud et l'Argentine en particulier, sont a peu pres dans les 
memes conditions que l'Amerique du Nord. Theoriquement, 
on pouvait compter sur tine reduction du prix de la viande; 
pratiquement, il n'en sera rien, disent-ils. Ce n'est pas encore 
cela qui diminuera le pauperisms aux Etats-Unis; le petit, 
Phumble paieront tout aussi cher qu'auparavant cet article de 
premiere necessite. Et pour les autres articles, que se pas- 
sera-t-il? 

II ressort des calculs recemment faits au sujet de l'ap- 
plication de 1'impot sur le revenu que si cette reforme est 
adoptee, John D. Rockefeller aura a verser $2,000,000 par an 
comme contribution personnelle. Parmi les autres magnats 
de la finance et de l'industrie americanes, on remarque W. 
Rockefeller, $800,000; Andrew Carnegie, $600,000; W. K. 
Vanderbilt, $100,000; W. W. Astor, $100,000; J. J. Hill, $100,- 
000, etc. En sera-t-il de cette reforme comme de la prece- 
dente? Sera-ce encore un trompe-1'oeil? Ces $100,000,000 
dont le revenu americain va se trouver augmente soulageront- 
ils le dixieme de la misere du proletariat des grandes villes? 
Aideront-ils a faire disparaitre les taudis, les bouges, a assai- 
nir les quartiers, a repandre la lumiere et l'instruction dans 
les milieux 011 elle est ignoree depuis des siecles? L'argent 
rentrera, c'est certain, dans les caisses de l'Etat, mais ce qui 
est plus douteux, c'est l'emploi qu'on en fera. 

A propos du Richelieu & Ontario. 

A mesure que s'approche l'epoque de l'ouverture de la na- 
vigation sur le Saint-Laurent, des rumeurs circulent, comme 
chaque annee ,au sujet de la hausse habituelle du cours 1 de Pac- 
tion de la Richelieu & Ontario Navigation Company avant l'ou- 
verture de la dite navigation. 

Depuis environ trois semaines le cours de cette valeur s'est 

eleve de 109^2 a 117; dans nombre de milieux financiers on 
croit que la reprise devrait s'accentuer encore. 

Une compagnie qui prospere. 

D'apres le rapport annuel que viennent d'adresser aux 
actionnaires de la Compagnie les directeurs de la British 
Canadian Lumber Corporation, le benefice net de la dite com- 
pagnie a ete de $97,176 en 1912. bien qu'on n'exploite pas en- 
core la nouvelle usine, a New Westminster. Cette usine 
pourra produire environ 500,000 pieds de bois de construction 
par jour, a partir du mois prochain. 



38 



LE TRIX COURANT, Vendredi, n Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 15 



INFOfiMATIONS FINANCIEHES 



Actions Ordinaires et Action* Privilegiees 



Capital paye 



Reserve Pair det Actions | n ierDivldende 



iieit cote 



BANQUES 

Banque de Montreal 

Banque du Nouveau-Brunswick , 
Banque de Quebec 



Banque de la Nouvelle-Ecosse 

Banque de Toronto. 

Banque Molson 

Banque Nationale 

Banque des Marchands du Canada 

Banque Provinciale. 

Banque Union du Canada 

Banque Canadienne du Commerce 

Banque Royale du Canada 

Banque d'Hochelaga 

Banque d' Ottawa. 

Banque Imp£riale du Canada 

Banque Internationale du Canada 

OHEMINS DE FER 

Canadian Pacific Railway (Ordinaires) 

Duluth S.S & A Railway (Ordinaires) 

do do do (Prdfdrentielles) 

Minn. St. Paul & Soo Railway (Ordinaires) 

do do do (Pr£f€rentielles) . 

TRAMWAYS ELECTRIQUES 

Detroit United Railway 

Duluth Superior Traction 

Halifax Electric Railway 

Havana Electric Railway (Ordinaires) 

do do do (PrdfeVeutielles) 

Illinois Traction (Ordinaires) 

do do ( Pr 6i eVentielles) 

Mexican Light & Power (Ordinaires^ 

do do do (Pr6f6rentielles) 

Montreal Street Railway) 

Porto Rico Railway 

Quebec Railway, Light & Power 

St. John Railway 

Sao Paulo Tram., Light & Power 

Toledo Railway & Light 

Toronto Railway 

Tri-City Railway & Light (Ordinaires) 

do do do (Pre7eVentielles) 

Twin City Rapid Transit ( Ordinaires) 

do do do (Pr6f6rentielles) 

Winnipeg Electric Street Railway 

VALEURS INDUSTRIELLES 

Canadian Car & Foundry (Ordinaires) 

do do do (Pr6f£reutielles) 

Canada Cement (Ordinaires) 

do do (Pr6f£rentielles). 

Canadian Converters 

Dominion Steel Co 

Dominion Textile Co. ( Ordinaires) 

do do (Pr6fe>entielles) 

Lake of the Woods Milling Co. (Ordinaires) 

do do do (Pr£feVentielles) , 
Montreal Cottons Ltd (Ordinaires) 

do do do (Pr£fe>entielles) 

Nova Scotia Steel & Coal (Ordinaires) 

do do do ( Pre76rentielles) 

Ogilvie Flour Mills Co. (Ordinaires) 

do do do (Pr6f6rentielles) 

Pen mans, Limited (Ordinaires) 

do do ( Preif Srentielles) 

DIVERS 

B ill Telephone Co 

Mackay Companies (Ordinaires) 

do do (Pr£feV«ntielles) 

Montreal Light, Heat & Power 

Montreal Telegraph 

Ottawa Light, Heat & Power Co 

Richelieu & Ontario Navigation Co 

Shawinigan Water & Power Co 

MimS 

Crown Reserve 

International Coal Mining (Ordinaires) 

4a <Sc *o fVrSfSrmnti»\\fm\. 



|i5>975.22o 
1,000,000 
2,500,000 

3,998,460 

4,941,455 
4,700,000 
2,000,000 

6,547,159 
1,000,000 

4,952,190 
15,000000 
7,661,060 
2,885,340 
3,500,000 
6,000,000 
1,320,439 

180,000,000 
12,000,000 
10,000,000 
20,832,000 
10,416,000 

12,500,000 
3,500,000 
1,400,000 
7,500 000 
5,000,000 
9,564,000 
5,000,600 

13,585,000 
2,400,000 

10, 00c, 000 

3,000,000 

9,300,500 

800,000 

10,000,000 

12,000,000 
8,000,000 
9,000,000 
2.825,000 

20,100,000 
3,000,000 
6,000,000 

3,500,000 

5. OOO, ceo 

13,500,000 

10,500,000 

1,733,500 

35,000,000 
5,000,000 

1,859,030 

2,100,000 
1,500,000 
3,000,000 



6,000,000 
1,030,000 
2,500,000 
2,000,000 
2,150,600 
1,075,000 

12,500,000 

50,000 

50,000,000 

17,000,000 

2,000,000 

1,511,500 
3,132,000 

7,000,000 

1,999,957 
500,000 
ti0.7oe 



$16,000,000 
1,790,000 
1,250,000 

7,497,412 
5.941,455 
4,700,000 
1,400,000 
5,400,000 
500,000 
3,076,095 
12,500,000 
8,607,166 
2,650,000 
4,000,000 
6,000,000 



Debentures 
146,283,497 



21,887,000 

2,500,000 

600,000 



24,957,813 



4,420,000 
2,941,500 
8,654,400 



6,000,000 

13,257,000 

3,992,326 



8,068,000 

J 9, 503, 000 



5,578,000 



3,500,000 

5,OC 0,033 
474,000 



3,040,275 



1,000,000 
500,000 



6,000,000 

457,263 

2,000,000 

3,649,000 



10,107,000 
100,000 
730,000 

1,123,573 
5,000,000 



$100.00 
IOO.OO 
IOO.OO 

IOO.OO 
IOO.OO 
IOO.OO 
IOO.OO 
IOO.OO 
IOO.OO 
IOO.OO 
50.00 
IOO.OO 
I OO . OO 
IOO.OO 
IOO.OO 
IOO.OO 

I OO . OO 
IOO.OO 
IOO.OO 
IOO.OO 
IOO.OO 

IOO.OO 
IOO.OO 
IOO.OO 
IOO.OO 
IOO.OO 
IOO.OO 
IOO.OO 

100 00 
100.00 
100.00 
I 00 . 00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
I 00 . 00 
100.00 
I 00 . 00 
100.00 
100.00 

100.00 
100.00 

103. OO 
IOO.OO 
I OO . OO 
IOO.OO 
IOO.OO 
IOO.OO 
IOO 00 
IOO.OO 
IOO.OO 



IOO.OO 
IOO.OO 
IOO.OO 
IOO.OO 
IOO.OO 
5.00 

IOO.OO 
IOO.OO 

100 . 00 
100.00 

IOO.OO 

100.00 
100.00 
100.00 

1. 00 
100.00 

rno.oo 



IO% 
13 % 

7$ 

14% 
life 
life 
8% 
Io# 

6% 

8% 
10% 
12% 

9% 
12% 

12fe 



lofi 



7% 
7% 

5% 

7% 



6% 



6% 

4% 

7% 

iofc 



6% 
lofe 



7% 



6% 
6% 

7% 
10% 

8% 
7% 

"it 



4% 
(>% 

7% 
8% 

7% 
8% 



8% 

8% 

7% 
4% 
6% 

8% 
5% 
4% 
8% 
8% 

*% 

4% 

60* 
7% 

T* 



A,' I 
aviil 



237 
274 x D 
123 x D 

x R 
265 x D 

210 
199 x D 

'38 

l<yO 



I50 
220 

221 

153 * R 
211 
226 



237 3, 4 " xD 



i37>£xD 
156 

7(>H 
160 



92 x D 

76K 



66% 
18X 



260 
I3 7 ^ 



105 H 

211 x D 

78 
112 

28 

9i 

46^ 

53* 
85* 
100 

135 
120 

58^ 
102^ 

81 
122 
124 
120 

56V 
82 

148 x D 

83^ 

68 
229 
1 39 
I79M 
"6# 

138* 
3.80 



AU 8 

-vril 



235 

274 x D 
122 x D 

x R 
263 x D 
210 
195 
138 
190 

149 
214 
220 
160 x R 
211 
226 



238^ 

I35K 
156 

73 ^ 
160 



9itf 

75 



667/g 
17 



114 



260 
"138* 



105 
208 

78 

x n 

28^ 

91 
46 

s*H 
84* 
100 

133 

120 

60 

102 

1 x D 

122 

123 

120 
56 
83 



i47^xD 

82 

68 % 
229^ 
141 
179^ 
116^ 

134 x D 
3-8o 



Vol. XLVI— No 15 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 11 Avril 1913. 




II faut de Fexperience, du capital et un outillage des plus mo- 
dernes pour fabriquer de bons vernis. 

La Canada Paint Company a tout cela a sa disposition. 



Les vernis C. P. sont fabriquds avec des gomnies 
soigneusement choisies qui sont employees avec les 
autres ingredients ndcessaires, egalement de haute qua- 
lite et de purete' absolue. 

Toute la fabrication est surveillde par des experts de 
longue experience en cette matiere. Nos usines a. vernis 
sont modernes et tout-El-fait modernes a tous £gard. 
Elles ont une vaste capacity d'entrepot pour que nos 
vernis puissent devenir aussi vieux qu'il le faut. 



"SUN VARNISH" est un vernis pour usage g£n£ral, 
a 1'inteVieur et a l'exterieur. C'est un produit ideal que 
le marchand doit mettre en vedette. 

"SUN WATER-PROOF FLOOR VARNISH" est 

fait pour register a la friction dupied. II n'y a pas sur 
le marche* de meilleur produit pour vernir les parquets 
ou autres surfaces sujettes aux intemp£ries. 




PAINTS & VARNISHES 
STAINS,ENAMELSXOLORS 
a finish for every surface 

THE CANADA PAINT CO.LTD.MONTREAL.TORONTO.WINNIPEG. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEUKS. CITEZ "LE PRIX COURANT" 



4Q 



LE PRIX COURANT, Vendredi, n Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 15 



J. P. O'SHEA St CIE,a Montreal. 



Si vous voulez avoir un commerce suivi et avoir 
une clientele fidele, vous devez ton jours avoir en 
stock les articles courants de votre ligue, ou vous 
adresser a un fournisse^r qui, par un service rapi- 
de, peut vous assurer des livraisona imm^diates. 

Vous trouverez dans ces conditions : 



Glaces Epaisses 



Glaces Biseautees 



Verre Double et Simple 



Vitres Plombees 



Vitres Armees 



Vilr es de Portes Ornementees | 

Enfin toutes les sortes et loutes les ^paisseurs de 
vitres que comporte le commerce de verre, au prix 
le plus avantageux, chez 

J. P. O'SHEA & CIE 



Angle des Rues 
Ste-Agathe et Perreault 



MON1HEAL. 

TEL. BELL, EST 430 et 375 1 




3. 



-J Lj 

1 r 



VERNIS TRANSPARENT POUR 
BOISERIE D'INTERIEUR 

Fait ressortir et conserve la beaute 
du grain de tous les bois — naturels ou 
colores. 

" T. W. F. " sont les vernis de cons- 
truction de la plus haute qualite — Inte- 
rieur, Exterieur, et Parquet. 

Zanzerine n'est surpassee, comme 
qualite, que par T. W F. 

Brochures relatives aux vernis d'ar- 
chitecture envoyees gratuitement. 



THE DOUGALL VARNISH CO., LIMITED 

MONTREAL 
Atsociee de la Murphy Varnish Company, E. U. A. 




Toles Galvanisees 

"Queen's Head" ! 

Le type du genre depuis un demi -siecle 
Jamais egalees comme qualite. 




CANADA 



A. C. LESLIE & CO., LIMITED. 

MONTREAL 



JOSEPH RODGERS & SONS, L!M!IL D 



Sheffield, Aug. 

Evitez les imitations de notre 

COUTELLERIE, 

en vous assurant que cette MARQUE 
EXACTE se trouve sur chaque lame. 

Seals Agents ponr le Canada : 

JAMES HUTTON& CO., Montreal. 







MANVFALTUKIERS DE 



Vehicules pour Enfants. Meubles en osier. Accessoires 
pour cbambres de toilette, Et chaises pour invalides. 




Exigez toujours la Marque de Commerce CENDRON 
DEMANDEZ LE CATALOGUE DESIRE. 

THE GENDRON MFG. CO., Ltd, 

TORONTO, Canada. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT' 



Vol. XLVI— No 15 



LE PRIX COURANT, Vendredi, n Avcii 1913. 



41 



Ferronnerie, Quincaillerie, Peinture 
Materiaux de Construction, Etc. 



UNITED STATES STEEL COR- 
PORATION 



Depuis plusieurs annees, cette puis- 
sante corporation est proprietaire d'au- 
dela de quinze cents acres de terre a 
Sandwich. Out., propriete situee an 
bord de la riviere, en face de la ville de 
Detroit. Ce terrain longe la riviere, sur 
une distance de plus d'un mille et demi. 
On annonce que la compagnie a ^'in- 
tention de construire plusieurs usines, 
pour la manufacture de la broche, de 
rails, d'acier en barres et de plusieurs 
articles. Le coiit de ces diverses usines 
sera d'au moins vingt millions de dol- 
lars. Les statistiques demontrent que 
la United States Steel Corporation vend 
au Canada environ 350,000 a 400,000 ton- 
nes d'acier de toute nature, par an et 
les droits payes sont en moyenne de six 
a sept dollars par tonne. 

L'etablissement au Canada de ces 
usines gigantesques, permettrait a la 
compagnie d'expedier ses produits dans 
toutes les parties de l'Empire Britanni- 
que a de meilleures conditions qu'elle 
ne peut le faire des Etats-Unis. 



THE CHAPIm STEPHENS CO. 



La maison Smith Hardware Co., de 
Montreal, vient d'accepter pour le Ca- 
nada la representation de The Chapin 
Stephens Co., de Pine Meadow, Conn., 
les manufacturers d'outils a travailler 
le bois. 



UNE MARQUE DE COMMERCE 
CENTENAIRE 



II y a peu de marques de commerce 
etablies au Canada depuis au-dela de 
cinquante ans, mais lorsqu'on reflechit 
un instant et que Ton decouvre une 
marque de commerce etablie depuis au- 
dela d'un siecle, c'est un fait extraordi- 
naire. 

Dans la province de la Nouvelle- 
Ecosse, il y a deux manufactures dont 
l'origine remonte avant 1790. II peut y 



en avoir d'autres aussi ancienncs dans 
les autres provinces, mais certes le 
nombre en est limite. 

Le nom de Brandram fut l'un des 
premiers a faire son apparition au Ca- 
nada. Cette maison fut fondee pen- 
dant le regne de Georges premier. 

La raison sociale a obtenu une gran- 
de rcnommee, non seulement en raison 
du temps, mais principalement parce 
que la maison s'est toujours assuree de 
ne mettre son nom que sur des pro- 
duits dont la qualite ne pouvait pas 
etre surpassee. 

Pendant plusieurs annees le blanc de 
plomb Brandram vendu au Canada 
etait manufacture en Angleterre, mais 
lorsque sa popularite fut suffisamment 
repandue, il devint necessaire d'etablir 
une usine canadienne. Maintenant le 
blanc de plomb B. B. Brandram est fait 
dans la nouvelle manufacture de Bran- 
dram Henderson, Limited, a Montreal, 
probablement l'une des installations les 
plus modernes et les mieux amenagees 
du pays. Cette usine sert exclusive- 
ment a la production des marques 
Brandram. L'an dernier, cette produc- 
tion se chiffrait a audela de trois mille 
tonnes ; cette annee, ce chiffre sera 
porte a environ quatre mille cinq cents 
tonnes, 

Cependant, Brandram Henderson Ltd 
ne limitent pas leurs operations au 
blanc de plomb, mais ils manufacturent 
aussi toutes les sortes de peintures 
dans lesquelles entre necessairement le 
blanc de plomb B. B. Brandram. 

Cette maison a commence ses opera- 
tions en Angleterre, il y a audela de 
cent quatre-vingts ans, et il n'y a pas 
de doute que sa politique, qui consiste a 
ne fabriquer que des produits de pre- 
miere qualite, est la raison de ses suc- 
ces. Ce fait devrait impressionner la 
generation actuelle et lui enseigner que 
toute chose qui vaut la peine d'etre 
faite vaut aussi la peine d'etre bien faite. 



MARCHE SIDERURGIQUE 



Aucun fait saillant n'est a signaler 
au sujet du marche siderurgique europeen, 
si ce n'est une adjudication de wagons 



assez importante pour la Societe Natio- 
nale des chemins de fer vicinaux qui a 
eu lieu le 5 courant; elle comportait 
285 unites de differents types dont la 
fourniture a ete obtenue par les divers 
ateliers de construction beiges. 

En fontes et en demi-produits, le 
marche reste ferme; pour les fontes, 
les prix depassent de $4.00 ceux du com- 
mencement de 1912. Pour les rails, les 
poutrelles et les barres, la difference 
est la meme, elle est moindre pour les 
toles. 

En France, si Ton excepte les ordres 
de l'Etat pour la marine et l'armee et 
ceux des chemins de fer, on constate 
de l'indecision dans les commandes 
d'ordre prive. 

Toutefois, le travail es tencore si in- 
tense actuellement et si bien assure 
pour plusieurs mois, que tous les prix 
en siderurgie se maintiennent aisement. 

Le marche allemand est calme, sans 
faiblesse. Les rapports du syndicat de 
l'acier entretiennent la confiance et 
tous les prix des produits syndiquees 
se maintiennent, bien que 1'exportation 
ne soit plus aussi active. 

Les fontes restent fermes par suite 
de l'occupation des usines de transfor- 
mation et de la rarete du coke; les prix 
de vente, pour le second semestre de 
1913 seront incessamment fixes. II est 
question de proroger de deux ans l'ex- 
istence du syndicat qui prendra fin en 
1913. 

Les ventes des demi-produits se font 
aux anciens prix. 

En barres, le marche presente de l'ir- 
regularite; les intermediates et certai- 
nes usines font des concessions qui de- 
priment les cours. 

En Angleterre, le marche des fontes 
est irregulier par suite des ventes de la 
speculation; les operations a la baisse 
ont porte, pendant les derniers jours, 
sur 30,000 a 40.000 tonnes, et reduit en- 
core les stocks en magasin de plus de 
6.000 tonnes. 

Les cours des Warrants sont tres va- 
riables, on a cl6ture a 64/- en Cleveland 
No 3. 

En produits finis, les usines vivent 
des commandes anciennes, le travail 
est encore intense, mais les commandes 
nouvelles se font plus rares. 



42 



LE PRIX COURANT, Vendredi, n Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 15 



Voici jCa !reinture 

Qui Vfet Xes Profits 

isans Voire ffiourse. 



ThatPuts 
Profit 




AUCUNE PEINTURE ne peut vous rapporter de profits, rant qu'elle 

reste en magasin. line certaine peinture peut vous rapporter des profits 

une fois, et puis l'acheteur ne revient jamais. Ce qu'il vous faut, c'est la 

peinture qui ramenera Facheteur— de telle sorte que vos profits, l'annee pro- 

chaine, l'annee suivante et les autres annees, deviendront de plus en plus importants 

La Peinture Martin-Senour 
Pure au 100% 

L \ PEINTURE DE QUA LITE. — La peinture qui donne une satisfaction durable. Les ventes augmentent/ 
et les profits s'accroissent, parce que les annies de service montrent a l'acheteur l'e:om nie 
qu'il fait en achetant la peinture qui dure le plus longtemps — qui a la meilleure ap- 
parence. Ce n'estqu'une suggestion; mais un mot adresse aux mar- 
chands avises devrait avoir pour resultat beaucoup plus de 
portefeuilles bien gonfles. Ecrivez aujourd'hui- 
meme pour avoir 1'Agence — 
voyez vos profits augmenter. 



myour 
Purse 



■«rs: 



&& 

*¥>.& 



&1 



The MARTINSENOUR Co. 



Les Pionniers de l'lndustrie 
Des Peintures Pures. 



Be 



m 









MONTREAL 



TORONTO 



CHICAGO 



mz 



rrfl 






§m 



m 



m 



Considered ces Faits. 



Pour un homme affaire : Quelques faits VITE ETABLIS et qui, nous l'esperons, lui 
en feront desirer d'autres. 

Le blanc de plomb est le premier facteur en peinture. Parmi les blancs de plouib,il en est un 
qui detientun record de haute DISTINCTION. Use nomine BRANDRAM'S B B. GENUINE 
II a dote le monde d'une qualite premiere il y a PLUS DE CENT ANS ! 

Comme base a la Brandram-Henderson "Englisb'' Paint nous employons actuellement 
70% de ce splendide blanc de plomb. Pensez y, 70% positivement garanti. Pourquoi ? 
Siinplement parce que nous corrodons nous-memes le Blanc de Plomb "Brandram's B. B. 
Genuine". A ces 70%, nous ajoutons 30% de pur blanc de zinc Ainsi.vous voyez que la puissance 
d'endurance de la "Peinture Anglaise" Brandram-Henderson est tout a fait EViDENTE. 

Sacbant ce que CONT1ENT, la peinture, vous vous rendez compte des resultats qu'elle 
doit ASSURER a vos clients. 

Croyez-vous avoir besoin D'AUTRES faits concernant la peinture et les profits a faire 
sur la peinture ? Alors, veuillez nous £crire. Entre autres choses, nous nous ferons un plaisir 
de vous expliquer les details d'un superbe plan de publicite dresse a votre intention et pour 
votre profit. 




R-.N ECRJVANT AUX ANNONCEUKS. riTEZ "LE PRIX COURANT' 



Vol. XL VI— Xo 15 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 11 Avril 1913. 



43 




LA SITUATION. 

Lc marche est en general tres ferme, 
il n'y a guere a noter comme baisse 
que celle du prix du blanc de plomb. 
Les marchands en gros eprouvent beau- 
coup de difficulte a se procurer certai- 
nes marchandises en ce moment. Le 
service des expeditions laisse beaucoup 
a desirer; les compagnies de transport 
n'ont pas a leur disposition un materiel 
suffisant pour le charroyage des mar- 
chandises. D'ou des retards regretta- 
bles et prejudiciables dans l'envoi et la 
reception; dans la campagne, en nom- 
bre d'endroits, les chemins sont impra- 
ticables. 

Le commerce de gros se ressent de 
la tension monetaire ainsi que de la vo- 
gue de la speculation sur les terrains, 
Voila pour le present; mais les pre- 
visions pour un avenir rapproche sont 
tres bonnes. On s'attend, comme de 
coutume, a un regain d'activite an mo- 
ment de l'ouverture de la saison de na- 
vigation; neanmoins il faut considerer 
fine chose, c'est que depuis quelques 
annees le commerce a subi line modifi- 
cation en ce sens que les clients ache- 
tent de plus petites quantites et plus 
souvent. Mais, malgre cela, en raison 
du chiffre considerable de l'importation, 
le commerce est toujours plus actif au 
mois d'avril. 
Nous cotons: 

PLOMBERIE 

Tuyaux de plomb 

Les prix sont de 7.50 moins 10% pour 

tuyaux en plomb et de 9.00 pour tuyaux 

de plomb composition moins 10%. 

Tuyaux de renvoi en font et acces- 

soires 

Les escomptes s ur le s prix de la Hste 
sont: tuyaux legers, 60%; tuyaux moyens 
et extra-forts, 65%, et accessoires legers, 
moyen s et extra-forts, 70%. 



Tuyaux en fer 

Nous cotons, prix de la liste: 



X 

i 

t 

1 

It 

II 

2 



5 -So 
5.50 
8.50 



Nous cotons net: 



100 pieds 
100 pieds 
100 pieds 
100 pieds 11.50 
100 pieds 16.50 
100 pieds 22.50 
100 pieds 27.00 
100 pieds 36.00 



2I 100 pieds 16.30 

3 100 pieds 21.54 

4 100 pieds 30.80 
Tuyaux galvanises 

Nous cotons, prix de liste: 

100 pieds 



5-50 
5.50 
8.50 



I 100 pieds 

I 100 pieds 

I 100 pieds 11 .50 

1 100 pieds 16.50 
ii 100 pieds 22.50 
il 100 pieds 27.50 

2 100 pieds 36.00 
3i 100 pieds 27.07 

Nous cotns net: 
2* 100 pieds 22.20 

3 100 pieds 29. 19 
3i 100 pieds 30.70 

4 100 pieds 41.75 
Les escomptes sont les suivants: 
Tuyaux noirs: k pouce et § pouce, 64 

p.c; I Douce, 69 p.c; I et il pouce, 73* 
p.c; 2 a 3 pouces, 75^ p.c. 

Tuyaux galvanises: J a 1 pouce, 49 p. 
c; I pouce, 59 p.c.; I a 4 pouces, 63* p. 
c; 2 a 3 pouces, 64A p.c. 

Tuyaux en acier 

2 pouces 100 pieds 8.50 
2i pouces 100 pieds 10.50 

3 pouces 100 pieds 12.50 
3* pouces 100 pieds 15.00 

4 pouces 100 pieds 19.25 

Fer-blanc Charcoal 
Nous cotons: 1 c. 14 x 20 4.65 



Fer-blanc en feuilles 

X. Extra par X et par cse i.oo 

suivant qualite. 

(Caisse de 112 feuilles, 108 lbs. net) 

Au coke — Lydbrook ou egal 

1C, 14 x 20, base bte 4.45 

(Caisse de 112 feuilles, 108 lbs. net) 

Au Charbon — Terne-Dean ou egal 

IC, 20 a 28 bte 8.25 

(Caisse de 112 feuilles, 216 lbs. net) 

(Caisse de 560 lbs.) 

XX, 14 x 60, gauge 26 lb. 0.07 

Feuilles etamees 
72 x 30 gauge 24, 100 lbs. 
72 x 30 gauge 26, 100 lbs. 

Toles galvanisees "Canada" 
Nous cotons: 52 feuilles, $4.75; 
feuilles, $5.00. 

Toles noires 
Feuilles: 
22 a 24 
26 
28 

Toles galvanisees 

Nous cotons a la caisse: 

Gorbals Queens 

Comet Head 
3-95 4-50 
3.50 4-: 30 
3-45 3-85 
3-20 3.75 
Les prix de la marque Comet sont plu- 
tot a la hausse. 

Apollo 



Eest Best 
28 G 4.50 

26 G 4.30 

22 a 24 G 3.85 
16-20 3.75 



0.071 

8.50 
9.00 

60 



2.65 
2.75 
2.85 

Fleur 
de 
Lis 
4-25 
4.00. 
3-50 
3 -40 



iol oz=28 Anglais 

28 G.=Anglais 

26 G. 

24 G. 

22 G. 

16 a 20 G. 

Moins d'une caisse, 25c de 
100 li'vres. 

28 G. Americain equivaut a 
glais. 



plus 
26 G 



4-35 
4.10 

3.85 
3-6o 
3-6o 
3-45 
par 

An- 




LE MARCHAND QUI TIENT 

les Cartouches Dominion est celui qui s'attire les meilleures 
affaires. 

Du fait que les Cartouches Dominion Eprouvees et Per- 
fectionnees sont les plus dignes de confiance qu'il y ait au- 
jourd'hui sur le marche, vous pouvez toujours les recom- 
mander avec assurance. 

Specif iez les Cartouches Dominion lorsquevous donnez 
votre commande pour le printemps. 

DOMINION CARTRIDGE CO., LTD. 

MONTREAL, CANADA. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS. CJ.TEZ "LE PRIX COURANT" 



44 



LE PRIX GOURANT, Vendredi, n Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 15 




ES personnes qui achetent le Ciment ''Canada'' chez vous sont de celles 
dont la clientele pour les autres articles est aussi des plus preVieuses. 
Le fermier qui se sert du beton pour les ameliorations sur sa ferme est a n'en 
pas douter un homme eclaire, progressif et prospere. Sa clientele est pre- 
De tels fermiers savent que 



cieuse. 



LE CIMENT CANADA 

est le meilleur ciment a employer dans les travaux de ferme. En tenant le 
Ciment "Canada",vous pouvez attirer la clientele de ?ette classe tres desirable. 
Non seulement ces personnes acheteront leur ciment de vous, mais aussi 
beaucoup d'autres articles de necessite journaliere. 

Canada Cement Company Limited 

Bureau des ventes a 
MONTREAL, TORONTO, WINNIPEG, CALGARY. 

Commandez au bureau le plus proche de chez vous. 







4-45 
4.70 



Petite tole 18 x 24 52 feuilles 

Petite tole 18 x 24 60 feuilles 

Soudure 

Les prix sont plus eleves de ic par lb. 

Nous cotons: barre demi et demi, ga- 
rantie, 30^2; do., 27H. "Wiping", metal 
pour plombiers. 

QUINCAILLERIE 
Boulons et noix 

Tres ferme et a la hausse. 

Nous cotons: 
Boulons a voitures Norway ($3.00) 50 

et 10 p.c. 
Boulons a voitures carres ($2.40) 60 et 

10 p.c. 
Boulons a voitures ($1.00): grandeurs, 1 

et moindres, 60 et 10 p.c; 7/16 et au- 

dessus, 55c. 
Boulons a machine, f pee et au-dessous 

60c. 
Ball 100 lbs. 11.20 

Boulons a machine, 7/16 pee et au-des- 
sous, 57^c. 
Boulons a lisse, I et plus petits, 60 et 

55 et 10 p.c. 
Boulons a lisse, 7/16 et plus gros, 50 et 

5 P-c 

Noix par boites de 100 lbs. 

Nous cotons: 
Noix carres 4c la lb. de la liste 

Boulons a charrue, 50 et 10 p.c. 

La broche barbelee est cotee $2.42$ 
les 100 livres a Montreal. 

Crampes a clotures 
Fer poli 
Fer galvanise 

Broches pour poulaillers 
2 x 20 x 30" 
f x 30 x 36" 
* x 22 x 24" 

J X 22 X 30" 



L'escompte est de so et 10 p.c. sur la 
liste. 



$2.60 
2.80 



4. TO 

4-75 
5.00 
6.30 



» x 20 x 24 




3-4" 


* X 22 X 36" 




7-SO 


Broche gal 


vanisee, etc. 




Nous cotons: 






No 


les 100 lbs. 


2.30 


No 12 


les 100 lbs. 


2.45 


No 13 


les 100 lbs. 


2.55 


Poli brule: 






No a 9 


les 100 lbs. 


2-35 


No 10 


les 100 lbs. 


2-35 


No 11 


les 100 lbs. 


2.42 


No 12 


les 100 lbs. 


2.60 


No 13 


les 100 lbs. 


2.70 


No 14 


les 100 lbs. 


2.80 


No 15 


les 100 lbs. 


2.85 


No 16 


les 100 lbs. 


3-00 


Brule, p. tuyaux 


100 lbs. No 18 


3-85 


Briile. p. tuyaux 


100 lbs. No 19 


4.70 



Extra pour broche huilee, 10c p. 100 lbs. 
Broche a foin 

La demande est faible. 

Nous cotons net: 

Marche tres ferme. 

No 13. $2.40: No 14, $2.45, et No 15. 
S2.55. Broche a foin en acier coupe de 
longueur, escompre 25 p.c. sur la liste. 

Plaques d'acier 

V2 nouce 100 livres 2.40 

3/16 pouce too livres 2.60 

Zinc en feuilles 

Le marche est ferme. 

Nous cotons: $8.75 a $9.00 les 100 lbs. 

Coudes pour tuyaux 
Nous cotons a la doz.: coudes ronds 
ordinaires 7s feuilles. $1.10; 60 feuilles. 
$1-35. et polis. 60 feuilles, $1.60. 
Broche moustiquaire 
Tres ferme et a la hausse. 



55 P ar 



\2.\ p.C. 

10 p.c. 

I2i p.c. 

80 p.c. 

15 p.c. 

40 p.c. 

1 1\ p.c. 

60 p.c. 



Nous cotons: broche noire, $1 
rouleau de 100 pieds. 

Broquettes 

Pour boites a fraises 75 et 

Pour boites a fromage 85 et 

A valises 80 et 

A tapis, bleues 

A tapis, etamees 80 et 

A tapis, en barils 

Coupees bleues, en doz. 75 et 

Coupees bleues et I pe- 

santeur 
Sweeden. coupees, bleues 

et ornees, en doz. 
A chaussures, en doz. 
A chaussures. en uqts 1 lb. 60 et 
Clous de broche 

Nous cotons: $2.40 prix de base, f.o.b., 
Montreal. 

Clous coupes 

Nous cotons: prix de base, $2.60 f. o. 
b.. Montreal. 

Clous a cheval 

Nous cotons par boite: No 7, $2-9° ; 



p.c. 
p.c. 
p.c. 



313 




Votre roai'ou avec le merveilleux 
White Flame Burner. Ce bruleur 
donne 4 vos vieilles lampes et lan- 
ternes unc lumiere blanche, brillan- 
leet douce a la fois, et superieure A 
r-lle du gaz et d e l'electricite. Sa 
1 raiere epargne la vue et rend la 
• cture et la couture agreables Paa 
de Manteaux a Bri.er. Fiable et economlque. Satis 
lotion garantie Fait les delices de tous ceux qui 
I mploient. Echantillon Complet Par la Po»te a 
tou'e adreue, 35c ou 3 pour $100. Argent rem- 
bourne »i non satitf ait. Commande* par la Po»te 
» xpedieei Promptement. Prix, Spiciaux en gro» 
aux Marc hands et Agents • 

Bright Light Co , Merrickville, Ontario 



Vol. XL VI— No 15 



LE PRIX CDURANT, Vendredi, 11 Avril 1913. 



45 



No 8, $2.75; No 9, $2.60; No 10, $2.50, 
avec escompte de 10 p.c. 

Fers a cheval 
Nous cotons f.o.b., a Montreal: 
Neverslip crampons, § le cent 3.80 

No 2 No 1 
et plus et plus 
grand petit 
Fers ordinaires et 

pesants, le qrt 3.90 4.15 

Neverslip crampons 7/16, le cent 2.40 
Neverslip crampons i, le cent 2.60 

Neverslip crampons 9/16, le cent 2.80 
Neverslip crampons 5/16, le centj 2.00 
Neverslip crampons $, le cent 2.20 

Fer a neige, le qrt 4.15 4.40 

New Light Pattern, le qrt 4.35 4.60 
Fer "Toe Weight" No 1 a 4 6.75 

I eatherweight No o a 4 5.75 

Fers assortis de plus d'un e grandeur au 
baril, 10c a 25c extra par baril. 

Chaines en fer 

Tres ferme. 

On cote par 100 lbs.: 

3/16 No 6 10.00 

3/16 exact S 8.50 

3/16 full 5 7.00 

I exact 3 6.50 

i 6.50 

S/16 4-40 

S 3 -90 

7/i6 3- 80 

8 3.70 

9/16 3-6o 

I 3-40 

$ 3.30 

1 3-30 

i 3-30 

Vis a bois 

Les escomptes a la lrste sont de 

Tete plate, acier 85 10 et j\ p.c. 

Tete ronde, acier 80 10 et yh. p.c. 

Tete plate, cuivre 75 to et 7J p.c. 

Tefie ronde, cuivre 70 10 et 7J p.c. 

Tete plate, bronze 70 10 et "j\ p.c. 

le bouillie 62c, huile crue 59c. 

Tete ronde, bronze 65 10 et 7I p.c. 

Fanaux 

Nous cotons: 
Wright No 3 doz. 8.50 

Ordinaires doz. 4.75 

Dashboard C. B. doz. 9.00 

No 2 doz. 7.00 

Peints, 50c extra par doz. 

Tordeuses a linge 

Nous cotons: 

Royal Canadian doz. 47.75 

Colonial doz. 52.75 

Safety doz. 56.25 

E. Z. E. doz. 51.75 

Rapid doz. 46.75 

Paragon doz. 54.00 

Bicycle doz. 60.50 

Moins escompte de 20 p.c. 

Munitions 
L'escompte sur les cartouches cana- 
diennes est de 30 et 10 pour cent. 
Plomb de chasse 
Nous cotons net: 
Ordinaire 100 lbs. 10.00 

Chilled 100 lbs. 10.40 

Buck and Seal 100 lbs. 10.80 

METAUX 
Antimoine 

Le marche est sans changement, $10.75 



a $11.00. 

Nous cotons: 
Carron Soft 
Clarence No 3 



Fonte 



25 • 50 
24.50 



Fer en barre 

Plus ferme. 

Nous cotons: 
Per marchand base 100 lbs. 2.15 

Fer forge base 100 lbs. 2.30 

Fer fini base 100 lbs. 2.40 

Fer pour fers a cheval 

base 100 lbs. 2.40 
Feuillard mince li a 2 pes base 3.20 
Feuillard epais No 10 base 2.25 

Acier en barre 

Nous cotons net, 30 jours: 

Acier doux base 100 lbs. 0.00 2.25 

Acier a rivets base 100 lbs. 2.10 2.25 

Acier a lisse base 100 lbs. 0.00 2.25 

Acier a bandage base 100 lbs. 0.00 2.25 

Acier a machine base 100 lbs. 0.00 2.25 

Acier a pince base 100 lbs. 0.00 2.95 

Acier a ressorts base 100 lbs. 2.75 3.10 

Cuivre en lingots 

Le marche est faible et les prix sont 
en baisse de 25c par 100 livres. 

Nous cotons $18.75 a $1900 les ^ 100 
lbs. Le cuivre en feuilles est cote a 27c 
la livre. , .. . _j i 

Etain en lingots 

Nous cotons: 54c a 54ic faible les 100 
lbs. 

Ce metal se fait de plus en plus rare 
sur ies marches primaires et les expe- 
ditions diminuent. 

Plomb en lingots 

Plus faible. 

Nous cotons: $4.95 a $5.20. 

Zinc en lingots 
La demande est tres forte. 
Nous cotons: $7.50 a $7-75 les 100 li- 
vres. 

HUILES, PEINTURES ET VI- 

TRERIE 

Huile de lin 

Ferme. 

Nous cotons au gallon, prix nets: hui- 

Huile de loup-marin 
Nous cotons au gallon: 
Huile extra raffinee 70c 

Essence de terebenthine 
Nous cotons 65c le gallon par quantite 
de 5 gallons et 70c le gallon par baril. 
Blanc de plomb 
Marche tres ferme. 
Blanc de plomb pur 7.90 

Blanc de plomb No 1 7.25 

Blanc de plomb No 2 7.05 

Blanc de plomb No 3 6.65 

Blanc de plomb No 4 6.40 

Pitch 
Nous cotons: 

Goudron pur. 100 lbs. 0.70 0.80 

Goudron liquide, brl 0.00 4.00 

Peintures preparees 

Nous cotons: 

Gallon 1.45 1.90 

Demi-gallon 1.50 1.95 

Quart, le gallon 1.55 1.75 

En boi*es de 1 lb. 0.10 0.11 

Verres a Vitres 

Les prix sont tres fermes. 

Le marche Beige augmente continuel- 
lement ses prix. 

Nous cotons: Star, au-dessous de 26 
pouces uni: 50 pieds, $1.85; 100 pieds, 
$3.40; 26 a 40, 50 pieds, $2.00; 100 pieds, 
$3.60; 41 a 50, 100 pieds, $4.00; 51 a 60, 
100 pieds, $4.25; 61 a 70, 100 pieds, $4-5o; 
71 a 80, 100 pieds, $5.00. 

Double Diamond, 100 pieds: a 25, 



$5.00; 26 a 40. $5-45; 4i a 50, $6.25; 51 a 
60, $6.75; 61 a 70, $7.25; 7i a 80, $12.50; 

81 a 85, $7-75; 86 a 90, $8.50; 91 a 95- 
$10.00. 

Vert de Paris pur 
Nous cotons: 

L'aiils a petrole 0.00 0.19 

Drum de 50 a 100 lbs. 0.00 o.2oi 

Dium de 25 lbs. 0.00 o.2oi 

Boites de papier, 1 lb. 0.00 0.22* 

Boites de fer-blanc, 1 lb. 0.00 0.23^ 

Boites papier, i lb. 0.00 0.244 

Boites fer-blanc, i lb. 0.00 0.254 

Cables et cordages 

Best Manilla base lb. 0.00 0.17 

British Manilla base lb. 0.00 0.13 

Sisal base lb. 0.00 0.12 

Lathyarn simple base lb. 0.00 0.12 

Lathyarn double base lb. 0.00 0.124 

Jute base lb. 0.00 0.11 

Coton base lb. 0.00 0.25 

Corde a chassis base lb. 0.00 0.34 

Papiers de Construction 

Tres ferme. 

Nous cotons: 

Jaune et noir, pesant 0.00 1.80 

Jaune ordinaire, le rouleau 0.00 0.35 

Noir ordinaire, le rouleau 0.00 0.43 

Goudronne, les 100 lbs. 0.00 2.25 

Papier a tapis, les 100 lbs. 0.00 2.60 

Papier a couv., roul., 2 plis 0.00 0.75 

Papier a couv., roul., 3 plis 0.00 0.95 

Papier surprise, roul., 15 lbs. 0.00 0.40 

Charnieres (coupCets) No 840 

ii pouce 0.67 

il pouce 0.75 

2 pouces 0.81 
rils. sur char 2. 10 

2} pouces 0.92 

2i pouces 1.07 

3 pouces 1.30 

Nos 800 et 838 

1 pouce 0.32 
1 i pouce 0.37 
ii pouce 0.48 
il pouce 0.59 

2 pouces 0.67 
2.\ pouces 0.76 
2* pouces 0.81 
2\ pouces 0.95 

3 pouces 1.07 
3* pouces 1-40 

4 pouces 2.12 
Meme escompte que pour toutes les 

charnieres d'acier poli. 

FERRAILLES 

La lb. 

Cuivree fort et fil de cuivre 0.00 0.11 
Cuivre mince et fonds en 

cuivre 0.00 0.09 

Laiton rouge fort 0.00 0.10 

Laiton jaune fort 0.00 0.08 

Laiton mince °- 00 °°6 

Plomb 0.02J o.02i 

Zinc 0.00 0.03 

La tonne 

Fer forge No 1 0.00 12.50 
Fer fondu et debris de 

machines No 1 0.00 16.00 

Plaques de poele 0.00 12.50 

Fontes et aciers malleables 0.00 9.00 

Pieces d'acier 0.00 5.00 

La lb. 

Vieilles claques 0.00 0.00 
PLATRE 

Platre mele de sable, f.o.b., au char 5.50 
Platre dur (Hard Wall), f. o. b., 20 

tonnes et plus 10.50 

Flatre pur (Plaster Paris), en ba- 

rils, sur char, 2.10 



46 



LE PRIX COURANT, Vendredi, n Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 15 



BEGLES 




La meilleure qualite. \^^ 



THE c HAPIN "S TEPHENS C° 

^"^ UNION ^^ FACTORY ^"^ 

PINE MEADOW, CONN., E. U. A. 

SMITH HDWE. CO.. LTD., AgU., MONTREAL. CANADA 



VIS MORROW 
NOIX MORROW 
FOREUSES MORROW 



II n'y a rien de mieux fait nulle pari. Insistez pour que voire fournisseur 
vous donne les articles fabriques par "Morrow". 

THE JOHN MORROW SCREW & NUT CO., LTD. 
Ingersoll, Ont. 



Theatre National Fran^ais 

Semaine du 14 Avril 1913 

Le Divorce 



Matinee tous les jours. 



Nous ne per dons jamais un 
client une fois qu'il a com- 
mence a faire affaires 



avec nous. 



POURQUOI ? 

Parceque nous sommes en 
mesure de lui donner satis- 
faction sous tous les rap- 
ports Nos marchandises 
sont strictement les MEIL- 
LEURES qui soient sur le 
marche et nos prix sont les 
memes que chez les manu- 
facturiers d'articles infe- 
rieurs. Ainsi done, achetez 
les meilleurs. 

Cowan & Britton Limited. 

GANANOQUE, Ont. 

Couplets, Pentures, Articles de Ferron- 

nerie pour Constructions. 






Les Tribunaux 



COUR SUPERIEURE 



Defendeurs 



ACTIONS 

Mon- 
Demandeurs tants 



Bury 

Lavallee, W. R. 
Lavallee, R. & Son 

Leonard Bros. 137 

Cartierville 

Plouffe, Daniel 

Langevin, A. H. & Frere 452 

Chambly 

National Breweries 149 

Chicoutimi 



Dulude, Jos. 



Tremblay, J. A. 
Gagnon, Alex. 
Tremblay & Gagnon 

Acme Glove Works 358 

Fraserville 

Pelletier, Tancrede 
Pelletier, T. & Cie 

Watterson, J. & Co. Ltd. 158 

Hull 

Bachand, L. A. 

Reinbardt Mfg. Co. 137 



Lachenaie 

Monette, Adelard 
Goudreau, Maurice 
Goudreau, Delphis 

Armand, Lucie M. A. 2600 

La Macaza 
Prud'homme, Isidore 

Hebert. E. H. 288 

Maisonneuve 
Kneen, Geo. V. 

Maw, R. B. 4717 

Notre-Dame de Grace 
Prud'homme, L. 
Prud'homme, Jos. & Fils 

Wilson, John 149 

Outremont 
Skillen, G. W. 

Cie Laiterie St-Laurent 153 

St-Edouard 

Benard, Chas. 

Paquette, Jos., iere classe 

St-Jean d'Iberville 

Sabourin, J. A. 

Montreal Packing Co. Ltd. HO 

St-Jean d'Iberville 
Raymond, Wilfrid 

Montreal Abattoirs Ltd. 14; 

St-Lambert 

I. a ville St-Lambert 

Pitre, Jos. 188 

Varennes 

Lussier, Jacques ct al. 

Bertram!, Eloi. iere classe 



COUR SUPERIEURE 



Blue, Jas. R. 



JUGEMENTS RENDUS 

Mon- 

Defendeurs Demandeurs tants 

Capelton 

Jackson & Savage 531 
Farnham 

Pickering, Fred. Geo. 

Charles, A. H. 250 

Maisonneuve 

Laberge, Jos. Albert 

" MacWillie, Ella et al. 4137 

Maisonneuve 

Gelineau, Jules A. 

Lussier, A. 300 

Valleyfield 

Azar. Abraham 
Azar, Leza 
Azar, A. & L 

Jackson & Savage no 

Vercheres 

St-Pierre. Ernest 

Lafleur. Sam.. 3emc classe 

Verdun 

Dupras. Adolphe 

Gunn, Langlois & Co. Ltd. 240 



Vol. XLVI— No 15 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 11 Avril 1913. 



47 



La Baratte "Favorite" de MAXWELL 

Est connue et en usage depuis bientot vingt ans et elle a donne' une si complete 
satisfaction qu'il se vend annuellement plus de barattes "Favorite" que de barattes 
de toutes les autres marques combinees 

Le baril est fait du meilleur chene importe, fini naturel, avec cercles en 
aluminium-argent. Coussinets a. billes d'une grandeur exceptionelle, facile a. 
actionner et durable. La gravure fait voir la commodity de l'actionne-rent a la 
main et au pied combines, la legerete et la force du support en fer, a. levier sim- 
ple ou a arc. 

Vous etes d£savantage vis-a vis des autres marchands si vous ne vendez pas 
la "Favorite" de MAXWELL. 

DAVID MAXWELL & SONS, 

STE - MA.RTf 'S, ONT. 
ACENCE A MONTREAL - 446- 448 RUE ST-PAUL. 




Scies Maple Leaf 



Nos Scies 
sont trempees 
a u raoyen 
d'un procede 

secret. 

Satisfaction 
garantie. 




THE MAPLE LEAF 
SAW WORKS 



SHURLY-DIETRICH CO., LIMITED, Qalt, Ont. 



LA CONSTRUCTION 



Recapitulation pour mars 1913. 



Nouvelles construction : permis ac ■ 
cordes. 141; cout total, $656,705. 

Reparations : Permis aecordes, 81 ; 
cout total, $104. Sjl5. 

Durant la semaine terminee le 5 avril, 
la ville a emis 81 permis de construire 
au cout total de $192,705, pour les nou- 
velles constructions et de $127,695 pour 
les reparations. 

Les chiffres ci-dessous en indiquent 
la repartition par quartier et donnent le 
coiit approximatif de chaque construc- 
tion, moins les details des permis au- 
dessous de $1,000. 



Quartier. 


Coin. 


Ahi'.ntsic 


$3,400 


Bordeaux 


1,600 


Centre 


10,000 


Delorimier 


10.300 


Duvernay 


6,000 


F.mard 


650 


Hochelaga 


93475 


Lafontaine 


8400 


Laurier 


1,000 


Xutre-Dame de Grace 


44.600 


Papineau 


200 


Rosemont 


4.7^5 


St-Antoine 


45.500 


St-Antoine 


28,000 



Ste-Anne 

Ste-Cunegonde 

St-Denis 

St-Gabriel 

St-Georges 

St- Henri 

St-Jacques 

St-Jean-Baptiste 

St-Lambert 

St-Louis 



1,000 

640 

11,390 

12,000 

8,100 

6,440 

500 

S3o 

19950 

1.400 



Total $3204)0 

Rre Letellier, quartier Bordeaux. 1 
maison. 1 losement. 2 etapes, 3e classe: 
cout prob., $1,500. Proprietaire Calve 
V^cer^ QII Durocher, Outremont. 

Rue Notre-Dame et Augustin, 1 mai- 
son, 1 magasin, 2 etages ; cout nrob , 
$10000. Proprietaire. Lamoureux O., La 
Patrie, rue Ste-Catherine-Est. 

En arriere, 905 Dorchester O.. quar- 
tier St-Andre, 1 maison. 1 garage, t 
rt-?«re. 2e classe ; coiit prob., $5,000. 
Proprietaire. Shaughnessy, Thos., 905 
Dorchester O. 

Rue Aylwin quartier Hochelaga. r 
maison. 4 log-ements, 3 etages, 3e clas- 
es ; cout prob., $3000. Proprietaire, Le- 
di'c. Delnha, 2^7 Aylwin. 

Boul. Decarie, quartier Notre-Dame 
de Grace, 1 maison. 2 logements, 3 ^ta- 
g-es. 3e classe ; cout prob.. $6,000. Pro- 
prietaire, Robert. Mine H., 2220 St- 
Denis. 

Pne, St-Denis. ^uartjer St-Denis 1 
maison. 3 logements, 2 etages 3e clas- 



se ; cout prob., $2,000. Proprietaire, Bi- 
gras, Gedeon, 2937 St-Urbain. 

Rue Aylwin, quartier Hochelaga, 1 
maison, 5 logements, 3 etages, 3e clas- 
se ; cout prob., $4,500. Proprietaire, 
Ouellette, Shs., 700 Aylwin. 

Rue Plateau, quartier Notre-Dame de 
Grace, 2 maisons, 4 logements, 2 eta- 
ges, 3e classe ; cout prob., $9,000. Pro- 



Frappez 



Levez 



Enfoncez 




Marteaux a Doubles Serre» 



Le marteau le plus commode qui soit. 
Tirez-en profit. Vendu par tou» les Mar- 
chands de Gros Canadiens. 
II arrach les clous droits sans besoin 
d'appui. 

DOUBLE CLAW HAMMER CO- 




453 

Broadway 

Brooklyn, 

N.Y. 




Le debut 



La fir 



48 



LE PRIX COURANT, Vendredi, n Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 15 



prietaire, Lefebvrc, J. R., 92 Chestnut 
Ave. 

8ieme avenue, quartier Rosemont, 1 
niaison, 5 logements, 3 etages, 3c clas- 
se ; cout prob., $4,500. Proprietaire, 
Marois, Elzear, 248 Mentana. 

Rue Marquette, quartier Duvernay, 1 
maison, 3 logements, 3 etages. 2e clas- 
se ; cout prob., $4,500. Proprietaire, Da- 
vid, Ferdinand, 1020 Parthenais. 

Avenue Oxford, quartier Notre-Dame 
de Grace, 1 maison, 1 logement, 2 eta- 
ges, 3e classe ; coiit prob.. $5,000. Pro- 
prietaire, Farmer, miss F., Sj Christo- 
phe-Colomb. 

Rue Ontario, quartier Lafontaine, 1 
maison. 1 manufacture, 3 etages. 2e 
classe ; cout prob., $8,000. Proprietaire, 
Laurier, Jos., 385 Ontario-Est. 

Rue Hutchison, quartier St-Laurent, 
1 maison, garage prive, 1 etage, 2e clas- 
se ; cout prob., $1,000. Proprietaire, Ca- 
meron, J. D., 60 Hutchison. 

Rue Renoir, quartier St-Henri, 1 mai- 
son. 1 logement, 1 etage, 3e classe ; 
cout prob., $1,000.- Proprietaire, Ken 
nedy, A.. 27 Lenoir. 

Rue Ste-Catherine O., quartier St- 
Andre, 1 maison. 1 magasin, 3 etages, 
2e classe ; cout prob., $15,000. Proprie- 
taire. Girard, R. A., 1253 St-Laurent. 

Rue St-Denis, quartier St-Denis, 1 
maison, 2 logements, 2 etages, 3e clas- 
se ; coiit prob., $2,000. Proprietaire, Gi- 
roux, Alf., 1482 St-Dominique. 

Rue Chomedy, quartier St-Antoine, 1 
maison, 7 logements, 2e classe ; cout 
prob., $45,000. Proprietaire, St-Pierre, 
Zephyrin, 502a St-Denis. 

Rue Stadacona, quartier Hochelaga, 1 
maison, 2 logements, 3 etages, 3e clas- 
se : cout prob., $3,800. Proprietaire, 
Messier, Alex., 162 Davidson. 



Rue Notre-Dame-Ouest, quartier St- 
Henri, 1 maison, 1 magasin, 2 loge- 
ments, 3 etages, 2 classe ; cout prob., 
$4,500. Proprietaire, Mainville, N., 2237 
Notre-Dame-Ouest. 

Rues St-Yiateur et Casgrain, quar- 
tier Laurier, 1 maison, 1 etage, 3c clas- 
se ; coiit prob., $1,000. Proprietaire, Si- 
cily Asphalte Co., Ltd, 458 Russell. 

Ave. Lajeunesse et Youville, quartier 
St-Denis, 1 maison, 1 logement, 2 eta- 
ges, 3e classe ; coiit prob., $2,800. Pro- 
prietaire. P'orrester, Jos., 4328 Lajeu- 
nesse Ave. 

Rue Cartier, quartier Delorimier, 3 
maisons, 9 logements, 3 etages, 3c clas- 
se : coiit prob., $7,000. Proprietaire, La- 
flamme, Alb., 1759 Cartier. 

Rue Canal Bank et St-Patrick, quar- 
tier St-Gabriel, 1 maison, 1 manufac- 
ture, 2 etages, 2e classe ; coiit prob., 
$21,000. Proprietaire, Consumers Cor- 
dage, rue St-Patrick. 

Avenue Peloquin, quartier Ahuntsic, 
1 maison, 2 logemets, 2 etages, 3e clas- 
se ; coiit prob., $3,000. Proprietaire, Ha- 
mel. Arthur, 6261) avenue Peloquin, 
Ahuntsic. 

Avenue Decarie, quartier Notre- 
Dame de Grace, 6 maisons, 12 loge- 
ments. 3 etages, 3e classe ; coiit prob., 
$18,000. Proprietaire. Dagenais, J. R., 
672 Cartier. 

Avenue Decarie, quartier N.-Dame de 
Grace, 1 maison, 1 logement, 1 magasin, 
3 etages, 3c classe ; cout prob., $4,500. 
Proprietaire, Boutin, Joseph, 371 ave- 
nue Marlowe, Notre-Dame de Grace. 

Rue Hochelaga, quartier Hochelaga, 
1 maison, 2 logemets, 2 etages, 3e clas- 
se ; cout prob., $2,000. Proprietaire, La- 
treille, Jos., 193 Hogan. 



Rue Ste-Catherine Ouest, quartier St- 
Laurent, rep., 1 maison, 1 logement, 3 
etages, 2e classe ; coiit prob., $12,000. 
Proprietaire, Heisch & Rubin, rue 
Bleury. 

Rue Ste-Catherine Ouest, quartier St- 
Laurent Laurent, rep., 1 maison, 3 eta- 
ges. 2e classe ; coiit prob., $6,000. Pro- 
prietaire, Canadian Theatre Ltd., Lon- 
don, (Jut. 

Rue McTavish, quartier St-Geor 
rep., 1 maison, 1 logement, 3e classe ; 
coin prob., $8,000. Proprietaire, Adari, 
Robert, 18 McTavish. 

Rue Mackay, quartier St-Andre, rep.. 
1 maison, 1 logement, 3 etages ; coiit 
piob., $1,000. Proprietaire, Jack, C. D... 
416 Maekay. 

Rue Bordeaux, quartier Delorimier, 
rep.. 1 maison, i logement, i magasin. 2 
etages ; coin \ rob., $3,300. Proprietaire, 
Messier, Mile S., 1913 Bordeaux. 

Rue St-Hubert, quartier St-Deis, rep., 
1 maison, 1 logement, 2 etages ; cout 
prob., $1,000. Proprietaire, Fournier, ' 
Damien, 1615 St-Hubert. 

Rue Bourfieois, quartier Ste-Anne, 
rep., 1 maison, 3 logements, 2 etages ; 
cout prob., $1,000. Proprietaire, Mas- 
son, G., 998 Cadieux. 

Rue Dorchester Ouest, quartier St- 
Andre, rep., 1 maison, 1 logement ; cout 
prob., $7,000. Proprietaire, Decarie, J.L., 
9 rue M-Jacques. 

Rue Stadacona, quartier Hochelaga, 
rep., 1 maison, 1 ecole ; coiit prob., 
$80,000. Proprietaire, Commission Sco- 
laire Hochelaga, 140 Davidson. 

Rue Sherbrooke Est, quartier St- 
Louis. rep., 1 maison, 3 logements. 3 
etages ; coiit prob., $1,400. Proprietaire, 
Le Moyne, Dr., 257 Sherbrooke-Est. 








FAITES PREPARER VOS PLANS DE CONSTRUCTIONS PUBLIQUES 
OU PRIVEES, PAR 

P. L. W. DUPRE & CIE., 

CONSTRUCTEURS ET EXPERTS EN ARCHITECTURE 

567 AVE. DELORIMIER, MONTREAL. — Tel. La Salle 437 

Demandez notre Catalogue "The Progress". 



CLOTURE ORNEMENTALE 




en fer de la Home Fence Co., U.S.A., de 50c le pied 
en montant. 100 modeles diff^rents. Barrieres d'en- 
tre>, sieges de parterre, vases pour fleurs, grillage 
en broche et en fer pour chassis, etc. 

Donnez vos comrttandes imtnMiaietHeni a fin <t't'/>e setvi dans 
le courant du mou de mat. 

P. L. W. DUPRE & Cie., 

567 AVE. DELORIMIER. Tel La Salle 437. 




La progression du Dominion ouvre un marche" plus vaste et nos mar 
chandises sont les tnieux £tablies dans leur ligne. C'est une bonne raison 
pour tenir les 

RECLES ET GALLONS DE MESURE 



/UFKIN 



On les detnandera. Us donneront satisfaction. Us sont faits au Canada. 
Us annonceront tout votre stock. 



CATALOGUE SUR DEMANDE. 

TH £/i/FKIN PUL£t?Q:oFt7ANADAj,rJK 

W/NDSOHONn 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS. CITEZ "LE PRIX COURANT" 



Vol. XLVI— No 15 LE PRIX COURANT, Vendredi, 11 Avril 1913. 49 



Le GILLETTE 

Tel que les Autres Le Voient 

Temoignag'e Expressif d'un Marchand Important 

de Kingston. 

Avec l'autorisation de l'interesse, nous publions ci-dessous l'une des reponses a 
notre lettre circulaire que nous adressions au commerce il y a quelques mois. 




7, 

HONELaaO 1 , 



Chemist &:Dru«gisf, 



the Red Cross Drug Store. KINGSTON. Ont. 



15 Aout 1912 



THE GILLETTE SAFETY RAZOR CO. 
Montreal, P. Q. 



Messieurs , - 

Nous accusons reception de la votre du 10 dont nous avons 
pris connaissance . 

Non, je vous assure que je n'ai jamais hesite avant de me 
decider a prendre en stock les Rasoirs de Surete, parce qu'il n'y 
en a qu'une marque sur le marche. Aucun des Rasoirs de Surete a 
la manque ne m'a interesse un seul instant et lorsqu'un vendeur 
m'a propose un article "tout aussi bon" , j'ai demande a le voir, 
mais je n'ai jamais pu m'entendre avec lui sur la comparaison. 

Lorsqu'un homme me dit qu'il offre tout aussi bon que le 
Gillette- j ' en ai un dont je me sers depuis neuf ans et qui est 
encore aussi bon qu * au premier jour-j ' estime qu'il n'est pas bon 
vendeur. Ma premiere impression, c'est "qu'il merit". La seconde, 
c'est qu'il essaie de substituer a mon opinion-basee sur un ex- 
perience de neuf ans-la sienne qui date peut-etre de quelques 
mois, et je considere alors que mon jugement vaut le sien. 

Je prefererais vendre a un client un Gillette plutot que 
tout autre article, parce qu'il reconnait qu'en le lui recomman- 
dant je lui ai dit la verite en tous points. 

Respectueusement a vous, 

W. W. Gibson. 

Le Rasoir de Surete Gillette est assurement heureux avec les amis qu'il se fait — 
et qu'il CONSERVE. 

THE CILLETTE SAFETY RAZOR CO,, OF CANADA, LIMITED. 

BUREAU ET MANUFACTURE - NOUVEL EDIFICE CILLETTE, MONTREAL 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



5° 



LE PRIX COURANT, Vendredi, n Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 15 



LES TRIBUNAUX 



COUR SUPERIEURE. 



Westmount. 

Jacques, Chas. Arthur, 

Jacques, Frank Heap., 

Jacques, Arthur Meredith (St-Lambert), 

Jacques, G. E., Co. (Montreal). St-Jean, W., iere classe 



ACTIONS. 
Defendeurs. 

Beauharr.ois. 
Desrochers, Jos. Alph. Arthur 

Grand'Mere. 
Calille, Salim, 
Aboud, Mageed, 
Ahum! & Calille 



Demandeurs. Montants. 
Guyon, C. $2,445 



COUR SUPERIEURE. 



Defendeurs. 



Benard, Theoduie 

Gauthier, Jean 
Bertrand, Gedeon 

Cote. Frank 
Leheau, D. J. 



Desmarais. A. 159 

Longueuil. 

Ville de Longueuil 385 

Maisonneuve. 

Emard, R. 355 

Mont-Laurier. 

Massey, Harris Co., Ltd. 284 

Pointe Claire. 

Hudon. Hebert & Co., Ltd. 202 

Ste-Anne de Bellevue. 

Letang Hardware Co., Ltd. 157 

St-Denis. 
Charron, Adolphe Rombach, Isaac 661 

St-Germain de Grandham. 
Seo-al B Segal, Max. in 

St-Hubert. 
Gagnon, Eugene Eagle Lumber Co., Ltd. 801 

St-Pierre. 
Desjardins, Evariste Lafleur, Andre, iere classe 

Sault au Recollet. 
Paquette, Alberie St-Louis-Perreau, Lizzie S.ISI 

Sorel. 
Dufault, Paul Beauchamp, P. 125 



JUGEMENTS RENDUS. 

Demandeurs. Montants. 
Grand'Mere. 
Gau-in, Eugene Normandin, Ls. 153 

St-Joseph d'Alma. 
Collard, Thos. L. Granger Freres, Ltee 107 

Verdun. 
McGee, Thomas S. Greenshield, Ltd. 151 



COUR DE CIRCUIT. 



Defendeurs. 
Baril, P. L. (de) 
Massie, A. 
Hervey, Alfred 
Dion, Zenon 
St-Ours, Jos. 
Rioux, D. 
Richer, Chs. 



JUGEMENTS RENDUS. 

Demandeurs. Montants. 
Joliette. 

Canada Broom Co. $45 

Maisonneuve. 

Win. Mfg. Co. 36 

Roberval. 

The Maple Leaf Tobacco 23 

Ste-Dorothee. 

Delisle, R. 35 

St-Marc de Shawinigan. 

Davis & Lawrence. Ltd. 22 

Trois Pistoles. 

Ward, J. 49 

Verdun. 

O'Connor, J. T. n 




^mmm 



WWIWUnii 



iiWlw 



m^$ m 



DEUX SCIES REMARQUABLES 

Les Passe-Partout CRESCENT GROUND 

de SIMONDS 

A DENTS DE LANCE, LARGES ET ETROITS 

Vos clients payent volontiers double prix pour ces scies, parce qu'ils savent qu'ils feront 

deux fois 1'ouvrage des autres. 
Faites a Montreal. Commandez les maintenant a votre fournisseur. 

Simonds Canada Saw Company, Limited 

MONTREAL, - ST. JOHN. - VANCOUVER. 




m ^ m ^^ 



EN E^RIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



Vol. XL VI— No 15 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 11 Avril 1913. 



51 



MONSIEUR LE MARCHAND, 

Malgre tout votre savoir, toute votre science des affaires, 
toute votre honnetete, toute votre prosperity pass6e, lerdsul- 
tat de vos efforts de tant d'ann£es est a. la merci d'un incen- 
die impossible a prevoir, si vous ne prenez la precaution de 
garantir du feu tout ce qui constitueet etablit votre richesse: 
valeurs, papiers d'affaires, livres de comptabilite, etc Cette 
consideration ne vaut-elle pas qu'on s'y arrete et n'est-il pas 
eVident que la plus el£mentaire sagesse vous dicte l'achat 
d'un coffre-fort special incombustible. 




Ecrivez-nous pour tous renseignements a ce sujet. 
JJ.A.YOUNC, J.E. BEDARD, & All. E. F. ECCLETON 



THE CANADIAN YORK SAFE GO'Y 

HAMILTON, Oat. SHERBKOOKE, Que. 



Verre a Vitres 



Le meilleur est le moins cher ! 

Nous offrons du VERRE ANGLAIS fait 

dans notre propre usine. 

C'est le plus profitable aux marchands 

quincailliers et aux marchands generaux 

en ce qu'il est tres facile a couper mais 

presque absolument incassable. 

Nous serons heureux de vous fournir 

tous les verres de toutes descriptions. 

Demandez les catalogues illustres et les 
listes de prix a 

PILKINGTON BROS., Limited 

Ruelle Busby - - Montreal 



AUSSI A 



TORONTO, Rue Mercer ; WINNIPEG, Ruedu Marche 
VANCOUVER, Avenue Columbia 



TOILE METALLIQUE 




„ Toile metallique a passer le sable. 



Toile metallique a vanner. 
Toile metallique regalvanisee. 




Toutes especes de toile metallique et treillage. 
Cable metallique. Garnitures de cable metallique. 



Manufactures par 



The B. Greening Wire Co. Limited 

HAMILTON, Ont. MONTREAL, Que. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS. CITEZ "LE PRIX COURANT" 



52 



LE PRIX GOURANT, Vendredi, n Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 15 



Le Poele 'REGAL 1 



est garanti cuire 
egalement et par- 
faitement. Nous 
n'h^sitons pas a 
dire que ce poele 
est pari'ait sous 
tous les rapports. 
II vous sera profi- 
table d'en avoir un 
echantillon en ma- 
gasin. Si vous ne 
tenez pas les poe- 
les mais en avez 
besoin pour votre propre usage, nous vous en ven- 
drons un a bas prix pourvu que personne ne vende 
nos poeles dans votre ville. 

The James Smart Mfg. Co. 

LIMITED. 
BROCKVILLE, - - Ontario. 




■U=yiTHIJMl| 



CANADIEN 



LES TRAINS PAR- 
TENT DE MONT- 
REAL: 



De la Gare Windsor pour : 

BOSTON, LOWELL, *9.oo a.m., *8.oo p.m. 
TORONTO, CHICAGO, *9 05 a.m., *io.oo p.m. et 
*n.i5 p.m., pour TORONTO-NORD. 

OTTAWA, f8.o5 a.m., §8.40 a.m., fy.is&.m., t*oo 
p.m., 7.45 p.m., *9-50 p.m., *io.3o p.m. 

SHERBROOKE et LENNOXVILLE, *8.25 a.m., 
t5.oo p.m., *7.25 p.m 

HALIFAX et MONCTON, *7-25 p.m. 
ST-JOHN, N. B., *7.25 p.m. 
ST-PAUL, MINNEAPOLIS, *9.So p.m. 
WINNIPEG, VANCOUVER, *io.3o p.m. 

De la Gare Viger pour : 

Q,UEBEC,t9-Ooa.m.,*i.3op.m.,*5.oop.m.,*n.3op.m. 
TROIS-RIVIERES, "9.00 a.m., *i.3op.m., *5.oo 

p.m., t5-3Q p.m., *n.3o p.m. 
SHAWINIGAN FALLS et GRAND'MERE, *9.oo 

a.m., *i.3o p.m. 
JOLIETTE, t8.15a.rn., t9.00a.tn., t5.20p.1n. 
SAINT-GABRIEL, t9-°o a.m., t5.ao p.m. 
OTTAWA, *8.3o a.m., *5-45 p.m. 
SAINTE-AGATHE, *8.45 a.m., ir.45 p.m., 

|4.oo 

NOMININGUE.i 1.45 p.m., f4.oo p.m. 
(*)Quotidien. (|) Quotidien, excepte" dimanche.(§) 
Dimanche seulement. (i) Samedi seulement. 

BUREAU DES BILLETS I 

141-143 rue Saint-Jacques 

EDIFICE DOMINION EXPRESS 



LA LOI LACOMBE 



Employes Employeurs 

Wm. Bessette J. Belair 

J. Alex. Brouillard Mtl. Tramways Co. 

B. Bortz J. Elkin & Co. Ltd. 

T. W. Burdow Jas. Robinson 

Narc. Charette Andre Leger 

J. Ant. Chicoine . . Mtl. Tramways Co. 
Gust. Francoeur . . Finley Smith Co. 
Ov. Garceau . . . . Ville de Montreal 
Horm. Gagnon .. .. Stanford Market 

J. A. Gelineau J. Robinson 

W. Guillemette The Shedden Forw. Co. 
Nap. Hebert Canadian Fairbanks Co. 
Zeph. Joubert John W. Peck Co. Ltd. 
Korb John . . Corporation de Montreal 
H. E. Laliberte .. M. L. Rickner Co. 

Alf. Legalt H. Fortier 

Ern. Lippe P. A. Gouin 

A. T. Matthews The Redman Co. Ltd. 
Sam. Melancon The City Ice Co. Ltd. 

T. S. McGee Reliance Mfg. 

Jos. Pauze J. R. Berthiaurfte 

W. Quesnel E. Lamy 

Honorius Tasse O. Brunet 

Pierre Tetrault La Cite de Montreal 

Alb. Trudeau H. Trudeau 

Michel Valois .. La Cite de Montreal 
Romeo Verdon Pauzeau 



Ventes par les Sherif s 



District de Montreal. 

Smith Marble & Construction Co., 
Ltd., vs A. Lortie. 

Un lot de terre, No 175 de la subdivi- 
sion 3390 de la paroisse de Montreal, 
avec batisses y erigees. Vente au bureau 
du sherif, le 10 avril 1913, a 10 heures 
a.m. 

Dame Gcorgiana Hebert vs Narcisse 
Legault. 

Un lot de terre etant le No 59, sub- 
division 2659 c 'e ' a paroisse de St-Lau- 
rent, avec batisses, circonstances et de- 
pendances. Vente au bureau du sherif le 
10 avril 1913, a 11 heures a.m. 

District de Richelieu. 

Jacques Marchand vs Walter Macdo- 
nald. 

1° Un terrain oil emplacement situe en 
bas du chemin de front de la premiere 
concession du village dc La Baieville, en 
la paroisse de St-Antoine de la Baie du 
Febvre, etant partie du lot No 542, du 
cadastre officiel dc la dite paroisse dc St- 
Antoine de la Baie du Febvre, contenant 
environ trente-sept pieds de front sur en- 
viron quatre-vingt-dix pieds de proton- 
dour; tenant en front a cinquante-cinq 
pieds environ du dit chemin de front, en 
profondeur a Calixte Lemire au repre- 
sentants, joignant du cote nord-est au 
docteur William Smith ou representant-. 
et du cote sud-ouest a Catherine Macdo- 
nald, avec de plus, le droit de passage 



dans le chemin de passage qui se trouve 
dans la ligne nord-est, joignant le ter- 
rain du dit docteur Smith, et s'etend de- 
puis le dit chemin de front jusqu'au front 
du terrain concede. 

Ce droit de passage se trouve compris 
comme partie integrante du terrain con- 
cede par et en vertu d'un bail a rente 
fonciere par Alfred Macdonald a Walter 
Macdonald, re?u le 13 novembre 1S95, 
devant Mtre L. M. Blondin. N.P. — avec 
dessus construite une boutique de bou- 
langerie et accessoires (hangard et ecu- 
rie), a la charge de payer une rente fon- 
ciere de six piastres ($6.00) par annee 
au dit Alfred Macdonald ou represent 
tants. 

2 Un droit de commune dans la com- 
mune de la paroisse de La Baie du Feb- 
vre, etant une des subdivisions du lot 
No 1, du cadastre ofliciel de la paroisse 
de St-Antoine de La Baie du Feb^ re. 

Pour etre vendus a la porte de l'6glise 
paroissiale de la paroisse de La Baie du 
Febvre, le ne"uvieme jour du mois d'avril 
1913, a 1 heure de Tapres-midi. 

District de Beauce 

— ■ The Beauce Pulp & Lumber Co. 
vs. Pierre Gosselin. 

1° Un emplacement faisant partie du 
numero 740 de la paroisse de St-Maxi- 
me de Dorchester, avec batisses, cir- 
constaces et dependances. 

2 Un terrain faisant partie du nume- 
ro 740 de la paroisse de St-Maxime. 

Vente a la porte de I'eglise de la pa- 
roisse de St-Maxime de Scott, le 15. 
avril 1913. a 1 heure p.m. 



Vol. XLVI— No is 



LE PRIX COURANT, Vendredi, n Avril 1913. 



53 



Achetez le meilleur 

Corde pour Chassis, marque "Hercules" 

Corde de Coton, marque "Star" 

Articles de Vetements, en Coton, 

Ficelle de coton, 3 et 4 fils 

En vente dans toutes les Principales Maisons de Gros. 



The Hamilton Cotton Co. 

HAMILTON, Ont. 



Courroies Specifies 

Nos Courroies sont recouvertes de 
notre Ciment Impermeable et peu- 
vent etre exposees au froid ou a la 
chaleui sans danger d'etre gatees. 

D. K. McLaren, 

Limited 

351, rae St- Jacques, 

MONTREAL. 

Tel. Main 4904-4905 et 7248 



GRAND TRUNK 



RAILWAY 
SYSTEM 



QUATRE TRAINS 
EXPRESS 
PAR JOUR 



Montreal et Toronto. 

9.00 a.m., 9.40 a.m., 7.30 p.m., 10.30 p.m. 

Wagons Buffets, Salons et de Lecture sur trains 
de jour, et Dortoirs Pullman £clair£s a l'electricite" 
sur trains de nuit. 

LA SEULE ROUTE A DOUBLE VOIE. 

.-'"International Limited" 

LE MEILLEUR CONVOI DU CANADA. 

Quitte Montreal pour Toronto et Chicago a 9.00 a.m., 
tous les jours. 

QUIPEMENT DE PREMIERE CLASSE 

Montreal et Ottawa. 

Quitte Montreal a 8.16 a.m-, et a 9.30 a.m. 
Arrive a Ottawa a 11.30 a.m., et a 12.15 p.m. 
Quitte Montreal a 3 55 p.m., et a. 8.00 p.m. 
Arrive a Ottawa a 7.10 p.m., et a II. IS p.m. 

Trains a 9.30 a.m., et a 3.55 p.m., tous les jours diman- 
che except^ ; a 8.16 a.m., et 8 00 p.m., tous les jours. 

Wagons Salons et Buffets sur tous les convois. Wagon 
Salon-Buffet-Observatoire Pullman sur les convois de 3.55 
p.m., et de 8.00 p.m. 

BUREAUX DBS BILLETS EN VILLE: 
122 rue St-Jacque». T61. Main 6905, ou gare Bonaventure. 



CHARBON 

Anthracite et Bitumineux. 



Exp^die" par voie ferr^e ou voie d'eau a tous 
endroits de la Province de Quebec. 

GEORGE HALL COAL CO. 

OF CANADA, LIMITED. 
126 hub ST-PIERRE, MONTREAL 



Feutre et Papier 

N'IMPORTB QUELLE QUANTITE 

Toitures Goudronn^es (Roofing) pretes a poser, 2 et 3 pits. 

Papiera de Construction. Feutre a Doubler et a Tapisser. 

Produita du Goudron. Papier a Tapisser et a Imprimer. 

Papier d'Emballage Brun et Manille. 

Fabricants du Feutre Goudronne 

"BLACK DIAMOND" 

Alex. McArthur & Co., Limited 

8» HUE McGILL, MONTREAL 

Manufacture de Feutre pour Toitures: Rues du Havre et Logan 
Moulin papier, Joliette. Que\ 




Courroies 

Maple - Leaf 

Copie d'un Temoignage de 

P0IRIER, FRERE 8t BELLER0SE, 

St- Felix de Valois, Que. 

Au sujet de vos Courroies " Maple Leaf " 
pour nos machines a battre, nous devons vous dire 
qu'elles donnent pleine et entiere satisfaction. Nous 
nous en servons aussi dans notre scierie et nous 
nous en trouvons tres bien. Tant que vos Courroies 
nous donneront ce meme bon service, nous nous 
proposons de n'en pas employer d'autres marques 

Dominion Belting Co., 



LIMITED. 



IO RUE ST- JEAN 

MONTBEAL 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



54 



LE PRIX COURANT, Vendredi, n Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 15 




u^ 



ESCABEAU 

(Shelf Lock) 

4 a 10 Pieds 

Les Attaches sont en Acier 
Galvanise. 

Le "barrage" de cet escabeau est 
dans la tablette qui se tient toujours 
elev£e lorsque 1'escabeau est fcrme, et 
horizontalement lorsqus en usage. 
Voila ce qui en fait un escabeau com- 
mode et pratique pour la tnaison. 
Demandez notre catalogue "D" 

THE STRATFORD MFG. CO., Limited. 

STRATFORD, Ont. 




L'arrosoir automatique perfectionne 

a air comprime le Meilleure et le 

Moins Cher aujourd'hui sur le 

marche. 

Sert a arroser les Patates, les Ar- 

bres, les Plantes, le Betail, etc., 

a Blanchir a la Chaux. 

DEMANDEZ NOTRE CIRCULAIRE 
ET NOS PRIX. 

Cavers Bros. 

16 MAIN STREET 

GALT, ONT. 



Poli Imper- 
meable pour 
Chaussures. 



Double la 
duree de vos 
chaussures. 



The "Nugget" 

Polish Co. 

Limited. 




Rien ne se 
deteint pour 
souiller les 
robes 



Ou en est votre 
stock ? 



9, 11 et 13 

Davenport Road, 

TORONTO, ■ Ont. 



OCCASIONS D'AFFAIRES. 

Nos abomnes que pourraient interes- 
ser les demandes de representations, 
d'agences de marchandises, etc., publiees 
dans "Le Prix Courant", n'auront qua 
nous faire cortnaitre le numero de 1 oc- 
casion d'affaires qui les mteresse pour 
que nous leur adressions tous les ren- 
s?ignements complementaires qui pour- 
Laient leur etre utiles. 

12 -ii04. Carton pulpe. — Une impor- 
tante maison de Yokohama desire ache- 
tcr de grandes quantites de carton-pul- 
pe pour fabriquer dcs boitcs. 

,2-ioS Tapicr d'emballage. — Une 



maison de Glasgow. Ecosse, demande 
a achetcr du fort papier d'emballage et 
s.'enquiert aussi dcs rognures de papier 
neuf. 

12-106. Papier d'impnmerie. ■ — Une 
maison de Glasgow demande dcs echan- 
tillons et cotes de papier-journal et au- 
tres convenant au marche anglais. Prix 
de manufacture sculement. 

12-107. Amiante ct mica. — Une 
maison de Glasgow demande a connai- 
tre des manufactures de mica ct d'a- 
miante de toutes qualites. 

12-108. Bois, — Une maison de Glas- 
gow demande les prix du pin jaune. 

]2-ioo. Foin. — Une maison dc Bris- 



tol, ayant des succursales dans les prin- 
cipales villes du Royaume-Uni. deman- 
de a connaitre des exportateurs de foin 
au Canada. 

12-no. Grain. — Un importatcur a 
Glasgow demande des cotes du Canada. 
12-111. Farine, — Une maison de Glas- 
gow demande des echantillons et cotes 
de farines canadiennes. 

12-112. Grain. — Une maison de Glas- 
gow desire entrer en relations avec des 
exportateurs de grain du Canada. 

u-io;,. — L'ne maison de Glasgow de- 
terre, manufacturant une speciality tres 
utile pour les manufacturiers de toile ci- 
et de linoleum, desire entrer en af- 
faire avec quelques interessi inada. 



Vol. XLVI— No 15 LE PRIX OOURANT, Vendredi, 11 Avril 1913. 



La plus grosse quantite debitee, La plus haute qualite livree, 
Les prix les plus avantageux du marche. 

Production Journal iere 17,500 barils 



Correspondance Sollicitee 



1 E 



Savoir acheter est la clef du succes dans les affaires ; 
II y a souvent plus d'argent a faire dans Fachat que 
dans la vente. 

Notre enorme production nous permet de vous faire 
des prix tres avantageux. 

Ecrivez-nous pour Cotations 

Nous avons beaucoup d'engrais en stock. 

Nos marques sont les meilleures qui soient sur le marche. 

Nos prix defient toute concurrence. 

Nous pouvons vous vendre des chars d'engrais 
complets tels que SON, GRU, MIDDLINGS, 
FARINE D'ENGRAIS, etc... Nous mettons dans 
vos chars l'assortiment qus vous desirez. 

Pourquoi acheter de la f arine forte quand vous 
n'en avez pas besoin ? Nous ne vous vendrons 
que la quantite qui vous est necessaire. 

Demandez ce que vous voulez 
et quelle quantite de chaque sorte 

The CANADIAN MILLING AGENCY 

9 Rue ST-LOUIS, VICTORIAVILLE, Que. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, n Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 15 



MAISONNEUVE 



ct 



La Pittsburg du Canada" 

Offre beaucoup plus d'avantages que toutes autres villes 
du Canada pour l'etablissement de Manufactures et d'ln- 
dustries, tout en etant une veritable mine d'or au double 
point de vue immobilier et mercantile. 



Population 
HyalOans: 

5,000. 

Aujourd'hui : 
33,000. 




Valear impo 

sable il y a 

16 ans : 

3 millions. 

Aujourd'hai : 
33 millions. 



GRACE A UNE EXCELLENTE ADMINISTRATION 

et a de 

SAGES MANIERES D'AGIR AVEC LESfPLACIERS, 

Le Conseil de Ville de Maisonneuvefa fait de 
cette municipality la Plus Prospere du Dominion. 



Les Manufacturiers peuvent obtenir tous les renseignements desirables en s'adressant a 

M. G. ECREMENT 

Secretaire-Tresorier. 
MAISONNEUVE, QUEBEC, CANADA. 



|I^F^HI|;; 


HIM 

mil 


i^' iimi 


I 1 .111111 ■ nil III 111 II 1 III ■ '' 
iiiiill'i>| II IMMMIIIIIII ■ " 


inn 


: !»>»«■■«« i 
• imniiii 


»mi» ■ mini miinn ~ »« 

vr.'.'.V.'.V. it n» tn M mm "•:•• 


•••I* 


i miiimi 








Fonde en 1887. 




MONTREAL, VENDREDI, LE 18 AVRIL 1913. 



Vol. XLVI.— No 16. 



Tole 
Ridee 




Tole 
Ridee 



Nous avons le plus grand stock de tole 
ridee au Canada. Nous pouvons expedier 
a moins d'une heure d'avis. 

Demandez nos prix. 

The Mc Clary 



MANUFACTURING Co. 

23 Rue Wellington, 



Montreal. 



(INDEX DES ANNONCEURS, PAGE 31) 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 18 Avril 1913. Vol. XLVI— No 16 



La Poudre a Limonade 

"MESSINA" 



Voila ce que tous les Marchands actifs devront 
tenir en stock durant la saison d ete. La demande 
en sera grande et deja nous avons enregistre des 
commandes considerables. 

La Poudre a Limonade * 'Messina'' donne un breu= 
vage delicieux des plus rafraichissants, le plus facile 
a servir dans les reunions de families, attendu qu'on 
peut le preparer instantanement, dans la proportion 
de 1 a 2 cuillerees a the de Poudre pour 1 verre 
d'eau. 

Le contenu dune boite de Poudre a Limonade 
"Messina'' suffit a faire 2 GALLONS de BON- 
NE LIMONADE SANS SUCRE. 

BREVET PERPETUEL DATANT DE 1874. 



HENRI JONAS & CIE., 



FABRICANTS. 

Maison Fondee en 1870. 



389 et 391 Rue St-Paul, - - - Montreal. 



Vol. XLVI— No 1 6 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 18 Avril 1913. 



IL N'Y A Ql'INE MARQIE 

qui repondra au desir et aux gouts de tous 
vos clients pour les feves cuites. 

Une cuisson convenable des feves de la 
plus haute qualite, combinee avec la juste 
proportion des incredients savoureux, a 
fait des 



Feves 




Cuites 



Simcoe 



un mets populaire parmi les hautes clas- 
ses ainsi que parmi les masses. "Une 
Meilleure Qualite a un Prix Moindre." 

Malgre le prix eleve des Feves blanches 
et le prix eleve en general des denrees 
alimentaires, les Feves Cuites "Simcoe" 
sont a un prix raisonnable et continuent a 
plaire a tous ceux qui sont friands de cet 
aliment sain. 

DOMINION CANNERS Limited 



HAMILTON 






CANADA 



W ECRJVANT AUX ANNONCEUPS, CTTF.Z "T.E PRIX COURANT" 



I.I' PRIX COURANT, Vendredi, [8 Avril IQ13. 



.Vol. XLVI— Xo 1 6 




La plupart des epiciers trouvent qu'ils peuvent 
vendre cinq f ois plus de 

Sirop de Ble d'liulc 
Marque "Crown" 

que de toutes autres marques. 

Parce que le Sirop de Ble d Inde Marque 
"CROWN'' s'est cree une place permanente au 
foyer a cause de sa purete sans egale et de son 
gout delicieux. 



II est reconnu comme le sirop ideal 
pour la table et il convient specia- 
lement aux enfants — parce qu'il 
possede une grande valeur comme 
aliment substantiel et nutritif. 



Le Sirop Marque "Crown" est un 
produit Canadien qui s'est fait une 
reputation nationale par ses pro. 
pres merites. II est connu et vendu 
d'un ocean a Fautre. 



La demande est creee— Vous n'avez qu'a y repondre. 

" The Canada Starch Co. Limited " 

Manufacturiers des EDWARDSBURG BRANDS. 

MONTREAL, CARDINAL, TORONTO, BRANTFORO, VANCOUVER. 



KN ECRIVANT AUX ANNONCEU RS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



Vol. XL VI— No 1 6 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 18 Avril [913. 



PltlX COU1MXTS 

Dans la liste qui suit, sont comprises uniquement les marques sp^ciales de marchandises dout les maisons, imliquees en caractere 
noirs, out l'agence ou la representation directe au Canada, ou que ces maisons mauufacturent elles-memes. Les prix indiqu£s le sont 
d'apres les derniers renseisrnempnts fournis par les agents, repr£sentants ou manufacturers eux-memes. 



WALTER BAKER & CO., LTD. 

La lb. 
Chocolat, Prime No 
1, bte 12 lbs., pains 
de { lb. et i lb. 0.33 

Chocolat a la Vanille, 
bte de 6 lbs. 0.44 

German's Sweet, J 
s. et i bte de 6 lbs. 0.26 
Breakfast Cocoa, bte 
de 1/5, i, i, 1 s., 12 
lbs. to box et 5 lbs. 




0.39 



cin- 
lbs. 

Ca- 



0.20 



tins. 

Chocolat sucre, 

quieme bte 6 

pains de 1/5 lb. 

Chocolat sucre, 

racas, bte de 6 lbs. 0.32 

Falcon Cocoa (Soda 

chaud ou froid), btes 

de 12 lbs., 1 lb. tins. 0.34 

Caracas Tablets, cartons de 5c, 

40 cartons par boite 1.25 

Chocolat sucre, Auto, bte de 6 lbs. 0.32 
Ces prix sont F.O.B. Montreal. 

BRODIE & HARVIE, LIMITED. 



Id-u-i-tpied 
I railv-Mark 



L. CHAPUT, FILS & CIE, 
Montreal. 

The Noir Ceylan "Owl" La lb. 

No 5, 1 lb. 30 lbs. par cse 20c 

No 5, i lb. 30 lbs. par cse 21c 

No 10, 1 lb. 30 lbs. par cse 26c 

No 10, i lb. 30 lbs. par cse 27c 

No 15, 1 lb. 30 lbs. par cse 32c 

No 15, J lb. 30 lbs. par cse 33c 

No 30, 1 lb. 30 lbs. par cse 40c 

No 30, i lb. 30 lbs. par cse 41c 

The Vert Ceylan "Owl" La lb. 

No S, 1 lb. 30 lbs. par cse 20c 

No 5, i lb. 30 lbs. par cse 21c 

No 10, 1 s. 30 lbs. par cse 26c 

No 10, i s. 30 lbs. par cse 27c 

CHURCH & DWIGHT 
Soda Cow Brand 

Caisse, 60 paquets de 1 

lb., $3.00. 
m \ Caisse, 120 paquets de i 

lb., $3.00. 
Caisse, 30 pqts. I lb. et 

60 pqts. i lb., $3.00. 



Compressed Corned 


Beef 


2S 


3-75 


Lunch Ham 




IS 


2.25 


Lunch Ham 




2S 


3-50 


Ready Lunch Beef 


is $2.25 


2S 


3-75 


Geneva Sausage 


is 2.50 


2S 


4.25 


English Brown 


IS 2.10 


2S 


3.50 


Boneless Pigs Feet 


IS 2.10 


2S 


3-5o 


Sliced Smoked Beef 


is 1.50 


IS 


2.50 


Roast Beef 


is 2.25 


2S 


3-7S 


Ready Lunch Loaves, Veau 






Jambon, Boeuf, assortis 


is 


1 .60 


Ditto 




IS 


2.75 


Boeuf Bouilli 




IS 


2.25 


Boeuf Bouilli 




2S 


3-75 


Boeuf Bouilli 




6s 


1300 



XDWIGHT'S 





/baking soda 



Farines preparees 
Red XXX 
Red XXX 

Crescent 

Crescent 

Superb 

Superb 

Buckwheat 

Buckwheat 

Griddle-Cake 

Griddle-Cake 

Cartons contenant 
lbs. ou 1 doz. paquet 
extra. 



de Brodie La doz. 
pqts de 6 lbs. 3.10 
pqts de 3 lbs. 1 .60 
pqts de 6 lbs. 2.90 
pqts de 3 lbs. 1.50 
pqts de 6 lbs. 2.70 
pqts de 3 lbs. 1 .40 
pqts de 3 lbs. 1 .60 
pqts de 6 lbs. 3.10 
pqts de 6 lbs. 3.10 
pqts de 3 lbs. 1.60 
i doz. paquets de 6 
s 3 lbs., sans charge 



Caisse de paquets de 5c, contenant 96 
paquets, $3.00. 

CIE. CANADIENNE DES PRO- 

DUITS AGRICOLES 

Montreal 

Lait Laurentia cse 12 pintes 
Lait Laurentia cse 20 chopines 
Lait Laurentia cse 24 demiards 

WILLIAM CLARK 
Montreal 
Conserves La doz. 

Viandes assorties Is 2 - 2 5 

Compressed Corned Beef is 2.25 



Pork and Beans, sauce tomates 2s 0.95 
Pork and Beans, sauce tomates 

boites plates 3s 1.15 

Pork and Beans, boites hautes 

sauce tomates 3s 1. 35 





Pork and Beans, Plain is 0.60 

Pork and Beans, Plain 2s 0.95 

Pork and Beans, Plain, boites 

Plates 3 s 1. 15 



KING 




KING 



Le Plus Delicieu.x Compose 

Un Essai Vous Convaincra 

Des centaines de marehands donnent 
leur pr£f£rence aux confitures de la Mar- 
que KING, parce qu'ils les ont essayees 
et qu'ils savent qu'elles sont un autre 
synonyme de Qualite. Pourquoi ne 
faites-vous pas cornme eux ? Vous et vos 
clients recherchez les meilleurs articles 
au prix le plus raisonnable ; par conse- 
quent, il vous faut les articles KING. 

La qualite Compte 



Labrecque & Pellerin 

MONTREAL 



gents : 



Provinces Maritime! 
Province de l'Ouest 



J Hunter White, St-Jean, N, B. 
J. J. Gilmos & Co, Winnipeg. 



La proportion des pertes caus£es parlefeuau Canada 
est, on lesait, beaucoup plus considerable que dans la plu- 
part des pays : il faut done avoir recours a tous les moyens 
de protection possibles de quelque nature qu'ils soient. Le 
commercant principalernent a besoiu de mettre a l'abri des 
flammes, ses livres et papiersqui contiennent la consignation 
de toutes les operations de son magasin et sans lesquels il 
ne peut £tablir son b£n£fice en fin d'ann£e. 

Soyez prdvoyants et procurez-vous sans tarder un coffre- 
fort special incombustible qui pr^servera vos livres et valeurs 
en cas d'incendie. 




Ecrivez - nous pour tous renseignements a ce sujet. 
J. A. YOUNG, J.E. BEDARD, & Alf.E. F. EGCLETON 



THE CANADIAN YORK SAFE COY 
HAMILTON, Ont. SHEBBBOOKE, Que. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 18 Ayril 1913. 



Vol. XLYI— No 16 



EASIFIRST 




Le Sens des Affaires — Economise les Dollars 

POURQUOI ACHETER 

le saindoux de pore, quand vous pouvez acheter EASI FIRST 
Shortening, un Pur Produit Vegetal qui fera tout (et encore 
mieux) ce que peut faire le saindoux, a plus de QUATRE 
cents de moins la livre ? 

Garanti pour satisfaire les goAts les plus difficiles. 

Prepare 1 en paquets populaires : blocs d'une livre, en 
boites de ferblanc, en seaux, en tinettes ou en tierces. 

Une commande d'essai veut dire : PLUS DE PROFITS 
DANS VOTRE GOUSSET. 

Gunn, Langlois $ Cie, Limitee 

MONTREAL. 



GRAND TRUNKKKK? 



QUATRE TRAINS 
EXPRESS 
PAR JOUR 



Montreal et Toronto. 

9.00 a.m., 9.40 a.m., 7.30 p.m., 10.30 p.m. 

Wagons Buffets, Salons et de Lecture sur trains 
de jour, et Dortoirs Pullman ^clair£s a l'electricite" 
sur trains de nuit. 

LA SEULE ROUTE A DOUBLE VOIE. 

(-"'International Limited" 

LE MEILLEUR CONVOI DU CANADA. 

Quitte Montreal pour Toronto et Chicago a 9.00 a.m., 
tousles jours. 

QUIPEMENT DE PREMIERE CLASSE 

Montreal et Ottawa. 

Quitte Montreal a 8.16 a.m-, et a 9.30 a.m. 
Arrive a Ottawa a 11.30 a.m , et a 12.15 p.m. 
Quitte Montreal a 3 55 p.m., et a 8.00 p.m. 
Arrive a Ottawa a 7.10 p.m., et a 11. 15 p.m. 

Trains a 9.30 a.m., et a 3.55 p.m , tous les jours diman- 
che exceptd ; a 8.16 a m, et 8 oop.m., tous les jours. 

Wagons Salons et Buffets sur tous les convois. Wagon 
Salon-Buffet-Observatoire Pullman sur les convois de 3.55 
p.m., et de 8.00 p.m. 

BUREAUX DES BILLETS EN VILLE: 
122 rue St-Jacques. Tel. Main 6905, ou gare Bonaventure. 



N'inscrivez pas "Fluid Beef" sur vos ffactures ; mais plutot 
"Bovril", car vos clients le connaissent tous comme etant le 
meilleur extrait de boeuff qui existe au monde. 

Bon Profit et pas de perte par le gaspillage. 




BOVRIL LIMITED, 



MONTREAL 



EN ECRIVANT AUX ANHQNCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



Vol. XLVI— No [6 



LE PRIX COURANT, Vendredi, iS Avril iot •< 





Pour Rendre L'huile 
m> PAYANTE 







des marchands gaspillent leur huile en se servant de l'ancien systeme ponr la mesurer ; de plus, lei.rs marchandises sont 
impr^gnees de cette senteur d£sagr£able qui s'evade si difficilement. 
Augmentez vos profits en vous servant du 



SYSTEME BOWSER 

pour mesurer l'huile. 



Le reservoir est & l'£preuve du feu, et pent etre plac£ facilement en dessous de votre comptoir avec un robinet au-dessus. Uii indieateur vous 
monlre en tout temps !a quantity d'huile qu'il y a dans votie jesei voir 

Pas de nie«ii: e, pas d'entonnoirs, pas de senleur desagri^ ble, pU ncli-r p> opre 

Grandeurs ass'>riies, nrix varies. Nos conditions sont faciies ; v>ns pouvt z payer line certaine somme comptant, et la balance a tant par raois. 
Pour plus aiuples informalions, demandez notre brochure gratuite No 8 F fccrivtz-uoi s en fiancais. 



S. F. BOWSER & CIE, Inc. 



66=68 Ave. Fraser, TORONTO, Ont. 



Manufacturers, depuis 27 ans de pompes a meiure autamatique, de systeme d'emmagasinage de gazoline et d'huile, de mesures a 
enregistrement automatique pour conduits, de systemes de nettoyage a sec, etc. 



Pork and Beans, boites hautes 



Plain 




3s 


1-35 


Pork and Beans, sauce 


Chili 


is 


0.60 


Pork and Beans, sauce 


Chili 


2S 


0.95 


Pork and Beans, sauce 


Chili 


3s 


LIS 


Ox tongue 




lis 


8.00 


Ox tongue 




2S 


10.00 


Ox tongue 




2^S 


11.00 


Jellied Veal 




is 


1.50 


Jellied Veal 




IS 


2.40 


Jellied Veal 




2S 


3-75 


Gelees de Bouillon 




2S 


3.5o 


Gelees de Bouillon 




6s 


11.00 



Potted Meats 



La lb. 



is 


1 


00 


is 


1 


20 


is 





.90 


is 


1 


■35 



Ham, Tongue, Beef and Veal, 
\ 0.50 

Tongue, Ham and Veal, pate 

Pates de Foie 

Pates de Foie 
Soupes La doz. 

Chicken pqts I.io 

Mulligataknay, Oxtail, Kidney To- 
mato, Vegetable, Mock Turtle, 
Consomme, Pois pqts i.oo 

Mince Meat La doz. 

(Tins fermees hermetiquement.) 

is $1.25, 2.s 1.95, 3s 3-00, 4s 4.00, 5s 5.00 



Plum-Pudding 

Anglais is 1.90 
Plum-Pudding 

Anglais 2s 2.40 

Boeuf fume en tran 

ches "Inglass" 

Boeuf fume en tranches "In- 
glass" 

Boeuf fume en tranches "In- 
glass" 




\s 


1.50 


is 


2. 10 


IS 


3-35 




J. M. DOUGLAS & Co., 
Montreal. 

Bleus a laver 
La lb. 

"Bleuol", boites 

10 lbs., 50 pqts 

de 4 carres, 15c 

"Sapphire" 

btes de 14 lbs. 

pqts de \ lb. 
"Union", boites 
de 14 lbs., pqts 
de J et 1 lb. 10c 

WM. H. DUNN, 

Montreal. 
Edward's Soups 
t'Potages Granules, Prepares en Irlande) 

Varietes: Bdun — Aux Tomates — 
Blanc. 
Paquets, 5c. Cartons 1 doz. par 

carton 
Paquets, 5c. Boites 3 doz. chaque 

(assorties), par doz. 
Paquets, 5c, par doz. de bandcs 

de 5 chaque 

(ou en boites de 40 bandes 
$7.50 par boite.) 
Canistres, 15c. Boites 3 doz., 

grandeur, 4 oz., par doz. 
Canistres, 25c. Boites 2 doz., 

deur, 8 oz., par doz. 

BORDEN MILK CO., LIMITED, 
Montreal. 

Liste de prix pour l'Est, Fort William 
inclus. 

Prix au 
Lait Condense (sucre) Detaillant 



Marque Reindeer (4 doz. par cse) . $6.00 
Marque Mayflower (4 doz. par cse) 5.25 
Marque Clover (4 doz. par cse) . . 4.75 

Lait evapore (non sucre) 
Marque Reindeer Jersey, Boite de 

Famille (4 doz. par caisse) 3 90 

Marque Reindeer Jersey, Boite 

moyenne (4 doz. par caisse) 4.50 

Marque Reindeer Jersey, Boite 

d'hotel (2 doz. par caisse) 4.25 

Carque Reindeer Jersey, Gallon 

(]/2 douzaine par caisse) 4-75 

Cafe (avec Lait et Sucre) 
Marque Reindeer (2 doz. par cse) 5.00 
Marque Regal (2 doz. par cse) 4-50 

Marque Reindeer, en jarres en 

verre (2 doz. par caisse) 6.20 

Cacao (avec Lait et Sucre) 
Marque Reindeer (2 doz. par cse) 4.80 

Limite de fret: 50c par cwt. 
Conditions: Net 30 jours, sans escompte. 

Lait et Cremes Condenses. 

£3 St. Charles "Family" 3.90 

St. Charles "Hatel" 4.25 

Lait "Silver Cow" 5.40 

"Purity" 5-25 

"Good Luck" 4-50 

IgggS^s*. Lait condense. 

La cse 



Marque Eagle, 4 

doz., chaque 6.00 

Marque Gold Seal, 

doz., chaque 5- 2 5 

Marque Challenge^ 
doz., chaque 4.75 

Lait evapore. 
Marque Peerless "Hotel", 2 doz., 
chaque 4.25 





8 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 18 Avril [913. 



Vol. XLVI— No 16. 



Marque Peerless "Boite Haute", 4 
do/., chaque 4.50 

Marque Peerless "Pour Famille", 4 
doz., chaque > 3-9° 

Marque Peerless "Petite Boite", 4 

doz., chaque 2.00 

The EDWARDSBURG STARCH CO., 



Ltd., Montreal. 
Sirops de Table. 
Marque "Crown". 
Quarts (700 livres) 



lb. 0.03^ 

A quarts (350 livres) lb. 0.03* 

1 quarts (i75 livres) lb. 0.03I 

Seaux de 38* lbs. le seau 1.75 

Seaux de 25 lbs. le seau 1.25 

Canistres 2 lbs., 2 doz. a la caisse 2.40 

Canistres 5 lbs., 1 doz. a la caisse 2.75 

Canistres 10 lbs., i d. a la caisse 2.65 

Canistres 20 lbs., i d. a la caisse 2.60 

Marque "Lily White". 

Canistres 2 lbs., 2 d. a la caisse 2.75 

Canistres 5 lbs., 1 d. a la caisse 3.10 

Canistres 10 lbs., I d. a la caisse 3.00 

Canistres 20 lbs., J d. a la caisse 2.95 

Marque "Beaver" (Gout d'Erable) 

Canistres 2 lb., 2 d. a la caisse 
Canistres 5 lb., 1 d. a la caisse 
Canistres 10 lb., i d. a la caisse 
Canistres 20 lb., \ d. a la caisse 



Empois de buanderie 

No 1 Blanc ou Bleu, cartons 3 lb. 
No 1 Blanc ou Bleu, cartons 4 lb. 
No 1 Blanc, barils 
Canada Laundry (cse de 40 lb.) 
Silver Gloss, btes a coulisse, 6 lb. 
Silver Gloss, canistres de 6 lbs. 
Kegs Silver Gloss, gros cristaux 



350 
4.00 
3-95 
3 -90 

La lb. 

0.06 h. 

0.06* 

0.06 

0.05^ 

0.08 

0.08 

0.07 



Edwardsburg's Silver Gloss, pa- 

quets chromos de 1 lb. 0.07J 

Benson's Satine, cartons de 1 lb. 0.07J 

Canada White Gloss, pqts de 1 lb. 0.06 
Benson's Enamel par caisse de 

40 lbs. 3 00 

Benson's Enamel par caisse de 

20 lbs. 1.50 

Celluloid. 
Boites contenant 45 cartons, par 

caisse. 3.60 

Empois de cuisine. 

(Boites de 20 lbs., \c en plus par livre.) 

W. T. Benson's & Co., Celebrated pre- 
pared Corn. 



Boites de 40 lbs. 




0.07J 


Canada Pure Corn Starch 




0.05^ 


(Boites de 2 lbs., ic en plus 


•) 




ELIE CHARBONNEAU 




Marche Bonsecours 




Montreal 






Bananes, regime 


0.00 


2.50 


Citrons Messine (300c) 


0.00 


3-50 


Betteraves 


0.00 


O.QO 


Navets 


0.00 


I. CO 


Carottes 


0.00 


0.90 


Patates 


0.00 


0.8s 


Pommes Spy No 2 


0.00 


3-50 


Pommes Baldwin No 1 


0.00 


3-50 


Ail, la livre 


0.00 


0. 10 


Oranges Navel 


0.00 


3 -50 


Oranges Valence 


0.00 


4.00 


Tomates fancy, la cse 


0.00 


3-25 



W. CILLETT COMPANY LIMITED 
Toronto. Ont. 



1VI3.— 1. Lesprixootes Aanscettall » 

oat pour raarchandises am point* d 
list.ribui.iou de gros dans Ontario el 
iueoec, exceptela ou des listes specia- 
eBde prix plus e.ev£s sunt en vigueur, 
t »I"5 sout BuKts a varior sans avis. 

Lcvain en Tablettes 

"Royal." 

Boites 36 paquets a. 

6c ... la boite $1.15 

Lessive en Poudre de 

Gillett. 

La cse 

4 doz. & la caisse $3.50 
3 caisses .... 3.40 

5 caisses ou plus 3-35 
Poudre a Pate "Magic" 
Ne contient pa3 d'alun. 




baking 
MM 



6 doz. de 5c. 

4 doz. de 4 oz. 

4 doz. de 6 oz. 

4 doz. de 8 oz. 

4 doz. de 12 oz. 

2 doz. de 12 oz. 

4 doz. de 16 oz. 

2 doz. de 16 oz. 

1 doz. de 2J lbs. 
J doz. de 5 lbs. 

2 doz. de 6 oz. 
1 doz. de 12 oz. 
1 doz. de 16 oz. 



La dog. 

, . ?0.50 
. . 0,75 
. . 1-00 
. . *.30 
. . 1.30 
. . 1.85 
. , 2.25 
. . 2.30 
, . 5.00 
, . 9.60 

a 
la Cse 

$6.0( 



Vendue en canistres seulernent. 
Remise speciale de 5% accordee sur 1©« 
oommandes de 5 caisses et plus d« 1< 

JBftMdiiB A pats "Ma«io"- 



Hurteau, Williams & Cie. Limitee 

(Maison de Confiance fondee en 1892) 

Le plus grand choix d'instruments de Musique au Canada 

PIANOS, PIANOS - AUT0MATIQUES 
PH0N0GRAPHES, GRAPH0PH0NES 

des plus celebres fabriques du Canada, des Etat-Unis et d'Europe. 

Le seul endroit ou vous puissiez vous procurer le merveilleux ''Phonola" (Phonographe 
Pathe) jouant les disques a saphir et a aiguille. 

Nous sommes aussi les seuls representants des 3 celebres fabriques de PIANOS 

"CHICKERINCV'NEW SCALE WILLIAMS'V'ENNIS & CO.", 

reconnus par les plus grands connaisseurs comme les meilleurs PIANOS du monde. 

Prix speciaux pour argent comptant ou avec conditions de paiements pour co:ivenir aux acheteurs 

Bureau-Chef et Magasin Principal : No. 316 rue Ste-Catherine Est, Montreal. 
Succursale : No. 131 rue Sparks, Ottawa. 



Vol. XLVI— No 16 



LE PRIX COURANT, Vendredi, r8 Avril 1913. 



Saindoux Compose 



T A1MG 

Reconnu comme le meilleur 
sur le marche. 

II n'en existe pas qui ait un 
gout plus fin. 

Son Prix est raisonnable. 



MATTHEWSLAING LIMITED 



Rue Mill, 



MONTREAL. 



AFFRONTEZ LINIVITABLE ET PAR- 
VENEZ A FAIRE DES AFFAIRES 

L'Epicierqui pense que le | ublic veut des marchandises 
a bon marche aura une brusque disillusion quand il decou- 
vrira qu'il a reellement rejcte de son maga^in la meilleure 
partie de sa clientele au profit de ses concurrents chez qui 
elle peut trouver des marchandises de bonne qualite. 

Faites face maintenant a l'inevitableet enmagasinez des 
des raisins ordinaires de Griffin etc , et faites les meilleures 
affaires possibles pendant ce printemps. 

LES GANADIENS VEULENT DES MAR- 
CHANDISES DE BONNE QUALITE 

Chaque annce on reinarque une augmentation extra- 
ordinaire de la quantite de marchandit.es de premiere 
qualite vendues sur le marche canadien. Les gens qui ont 
consomme une fuis des marchandises pour lesquelles on 
s'est preoccupe plus de la qualite que du bas prix, ne 
recommenceront jamais a consommer de Particle inferi'eur. 
Les meilleures marchandises sont toujours celles qui don- 
nent le plus de satisfaction a la longue, tant au marchant 
qu'au consommateur. 



ARTHUR P. TIPPET O COMPANY 

MONTREAL, • Agents - TORONTO. 




Tenez un bon stock 

des Soupes Evaporees Edwards' a I'annee- 
LesSoupes Edwards' se vendent bien du fait 
qu'elles sont si intensivement annoncees - 
olles ss vendent encore et encore du fait qu'el- 

'es^sont si bonnes^a^i T ifr^_^ ;J ___ s< _ f ,, L , 

II y a deja une grande vente des Soupes 
Edwards', et la campagne de publicite inten- 
sive de cette annee provoquera une plus gran- 
de demande que jamais. 

EDWARDS 
■■—*"» soups 

Pour olus amples informations quant aui condi- 
tions faites au commerce, ecrivez a 



WM. H. 

396 Rue St-Paul, 



DUNN 

MONTREAL 



Repreaentant pour la Province de Quebec et 
les Provinces Maritimes 



PROFIT DE 100% 

Mais pr ur peu de temps seulement, car notre approvisionne- 
meiit diminue rapidement, a cause de la forte demande. Ne 
tardez pas, mais soyez au nonibre des centaines de Marchands 
qui voutfairede bons profits pendant la Saison des Mouches. 



70c par boite 
de 50 pieces. 

S12.75 par 
1000 pieces. 




Quelques faits a 
signaler : 

Fermeture her- 
metique. 

Pas de coulage. 



Grande lon- 
gueur de ruban. 

Les mouches ne 
peuvent pas 
s'cichapper. 



Fcrte construction. 
Ce qui plait a la 
nagere : 
Une proprete parfaite. 



HODGSON, SUMNER & CO., Limited 

345-351 rue St-Paul, Montreal. 

Agents exclusifs pmr les provinces de Quebec. Ontario. Ncuveau- 
fcruuswick, Nouvelle-Ecosse et He Uu Prince-Kduuard. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEU RS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



o 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 18 Avril 1913'. 



\ ,,]. XLVI— No 16 



I, abstention d'emnng; iner line marchandise superieure pent entraiuer une peite de clientele pour le marc*-and 

LES POUDRES NERVINES DE MATHIEU 

«^n*. reconnues partout com me sp*cifique contre les niaux de tete, et lecommanrlees avec assurance par tous les marthands comme 
etint mi rt rnede aflectif I\e perdt / p s vot e cliente'e ro ir avoir lais^ervotre :-tock s'epuiser 




Si vous lie conraiss'7. p"s les Poudre 8 
Nervines de Mathieu, ess-vez-les a ul.s fiais Venillez m'envoj'er une boite reguliere 

aupoyeu du coupon ci-joint. de Poudre. Nervines deMathieu a l'adresse 

Pour tons Its rh.imes le Sirop de Gou suivaute : 
dron et I huile de foie de morue. de Mathieu ' 



est recount! comme un reme'le sfiret etTectif. 

LA CIE J. L. MATBIEU, 

Proprietaire. 
Sherbrooke, • • P.Q. 

MM. L. Chaput, Fila & Cie., Limitee. 

Depositaires » n Gro^ Motitre^ , P O. 




Nora . . 
De — 



(Norn de la maison de commerce). 



Ville ou village. 
Province 



qoudronIM 

totivtt.6 ml M '■ 

ijfOIEDEIKHilM 



COD lira ClJ* 




teMl ' 




Su^ar 



Livre en boites de carton de 5 et 2 livres. Evite la perte de temps et les 
ennuis pour manipuler et mettre en paquet ainsi que la perte de poids. 



Force 



Votre 



Purete 



garantie de profit repose dans 

Le Soda a Pate 

"COW BRAND" 




a cause de sa popularity chez 
les menageres. 

Commandez-en a votre fournisseur. 

CHURCH & DWIGHT 

LIMITED 
Manufacturiers 



Uniforme 



MONTREAL 



Digne de 
Confiance 



Maintes et 

Maintes Fois 

II a 6t€ prouve que les 
Pickles Rowat dtabli- 
ront des relations dSci- 
d£ment anricales entre 
le marchand et son 
client. 

Les PICKLES 
de ROWAT 

— ET LV — 

SAUCE PATERSQN 

sont deux sp£cialites de 
haute qualite et de sa- 
veur exquise— lis vous 
font avoir la clientele 
de la famille. 

ROWAT & CO. 



Glasgow 



Ecosse 




P SUPERIOR 
ICKLES 

PREPARED BY 

ROWAT & C9 

CLAS6QW 1. UVCRPQOL. 



AGENTS VENDEURS AU CANADA : 

Snowdon & Ebbit, 325 Edifice Coristine, Montreal, pour 
Quebec, Ontario, Manitoba et le Nord-Ouest ; F. K. 
Watren, Halifax, N. S ; J. R. Tilton, St-John, N B. ; 
J. E Jarvis &; Co , Vancouver, B. C. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



V©1. XL VI— No 16 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 18 Avril 1913. 



IJ 



LA MACHINE A 10 TOUCHES 




EST RECONNUE ETRE 

SANS RIVALE 

POUR LES 

Additions, 
Soustractions, 
Divisions 
et Multiplications. 

Demandez catalogue, ou venez nous voir. 

CIE DALTON 

12 Edifice Coristine nONTREAL 

Telephone: MAIN 1346 




Dites cela avec conviction 

'Madame, voici le meilleursel de table que nous vendons 
— II est toujours propre, sec et fin — il ne se p^trifie pas. 
II glissefacilement delasaliere et don neaux aliments la saveur 
exacte qu'ils doivent avoir. 

Sel de Table 

WINDSOR 

est le seul qui se puisse employer pour la cuisine ou la 
patisserie — La pate devient croustillante et floconneuse 
sans laisser aucune "trace d'arriere-gout amer". 

Son emploi vous demontrera que c'est le meilleur sel. 

THE CANADIAN SALT COMPANY LIMITED 
WINDSOR ONTARIO 



2.85 



«9tfa "Magic" w fea est 

Mo. 1 calsse 60 pqts de 1 lb . . . 2.86 

f* 6 caisses 2.76 

.Vo. 2 caisse 120 pqts de V 2 lb . > 2.85 
5 caisses ..... 2.75 

No 3 caisso 
30 pqts. de 1 lb. . 
et 60 pqts. de i lb. 

5 caisses 2.75 

I No. 5 caisse 

100 pqts de 10 oz. 2.90 

5 caisses 2.80 

Creme de Tartre de 
"Gillett" 

La dot 

i lb. pqts. (4 doz. dans 
s la caisse) .... $1.00 
i lb. pqts. (4 doz. dans 
ia caisse) .... 2.00 
La cse 
* doz. pqts., 1 lb ( assor- 





N. K. FAIRBANK COMPANY 

LIMITED 

Montreal 

Prix du Saindoux 

Compose, Marque 
BOAR'S HEAD. F. 
O. B. Montreal. 
Tinettes 6b lb. o.iol 
Tierces o.io 

Seaux en bois, 20 lbs. 0.10J 

Chaudieres, 20 lbs. 0.10 

Caisses, 3 lbs., 20 a la caisse 0.11 

Chaudieres, 5 lbs., 12 a la caisse o.iof 
Caisses, 10 lbs., 6 a la caisse o.iof 

GUNN, LANGLOIS & CIE, Limitee, 
Montreal 

Prix du Saindoux 

Compose, Marque 

EASIFIRST 




Tierces 



o.ooi 



doz. pqts., J lb. 



tis. 



i lb. canistres rondes, avec couver- 



}?8.00 
La 



doz. 



cles fermant a vis (4 doz. dans la 

caisse) 2.20 

I lb. canistres rondes, avec couver- 
cles fermant a vis (3 doz. dans la 

caisse) 4. If 

La lb 
% lb. canistres carrees (Mi doz dans 

la caisse) 0.33 

10 lb. boltes en bois 0.301 

To lb. seaux en bois 0.30i 

100 lb. barils „ . ,. 0.28| 

*60 lb. bar.'i* . „ . ., . . . . . « , AJW 



^^^^^ Tinettes 60 lb. 


0.10 


Seaux en bois, 20 lbs. 




2.10 


Chaudieres. 20 lbs. 




2.00 


Caisses, 3 lbs. 


lb. 


O.II 


Caisses, 5 lbs. 


lb. 


O.II 


Caisses, 10 lbs. 


lb. 


O.II 


Pains moules d'une livre 




o.ni 


IMPERIAL TOBACCO CO 


. OF 


" CA- 


NADA, LIMITED. 






Cigarettes 


L< 


1,000 


Athlete 




8.50 


Bouquet; boite 350, par boite 




1. 95 


Calabash 




11.00 


Columbia (tout tabac) 




11.00 


Coronet 




18.50 


Dardanelles (Turques) bouts 


unis 


12.25 


Dardanelles (Turques) bout 


liege 





ou argent 
Derby, boite de 600, la boite 
Empire Navy Cut 
Fatima 
Guinea Gold 
Gloria 

Gold Crest j 

Hassan (Turques) 
Imperial A. A. 
Imperial A. A. 1 
Mecca (Egyptiennes) 
Mogul (Egyptiennes) bouts unis 
Mogul (Egyptiennes) bouts en 

liege 
Murad (Turques) bouts unis 
New Light (tout tabac) 
Niobe (Turques) 
Old Chum 
Old Gold 
Old Judge 

Pall Mall (format ordinaire) 
Pall Mall (format royal) 
Players' Navy Cut 
Richmond Straight Cut 
Sweet Caporal 
Sweet Sixteen 
Sub-Rosa (tout tabac) 



12.5" 
4.0(1 
8.00 

10 ou 

8.00 

5-75 

6.00 

8.50 

27.00 

35- 0" 

8 50 

12. ou 

12.00 
12 OO 

8. SO 
8.00 

8.00 
6.30 
8.50 

18. 5u 
25.00 
8.20 
11.00 
8.50 
5-75 
8.50 

Le 1,000 
12. 00 



Cigarettes importers. 

Capstan (douces et medium) 
Capstan, boites de 10 avec porte- 
cigarettes 12. 50 

Soussa (importees du Caire, Egyp- 

te), extra fine No 25 20.00 

Extra fine No 30 23.00 

Khedivial 30.00 

Three Castles, boites de ferblanc, 

50 s. et boites de carton 10 s. 15.00 
Three Castles, boites de fantaiiie, 



12 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 18 Avril i 9 . *. 



Vol. XLVI— No 16 



La lb. 
1.02 
1.07 

LIS 



lb. 
82 
11 
81 
37 
97 
97 
84 
82 



Tabac a Cigarettes. 
B. C. No 1, 1/12 s. 
Athlete. 1/12 s. 
Sweet Caporal, 1/13 s. 

Tabacs coupes. La 

Old Chum, 10 s. 
Lord Stanley, Tins i lb. 
Meerschaum, 10 s. 
Athlete Mixture, Tins I et i lb. 
Old Gold, 12 s. 

Seal of North Carolina, 12 s. 
Duke's Mixture (Cut Plug) 
Old Virginia, pqts £ et 1 lb. 0.80 
Duke's Mixture (Granule), 

i/id s. Bags 5 lbs. carton 0.87 

Bull Durham, 

1/10 bags, 5 lbs. carton 

i/rrj bgs, 5 lbs. carton 
Old Virginia pqts 1/16 lb. 
Snap, pqts. 1/12 et 1/6 lb. 
Calabash Mixture, tins i et 1 lb. 
Calabash Mixture, tins, i lb. I 
Calabash Mixture, tins J lb. 
Capstan Navy Cut (importe) tins 

J lb. Medium et Fort 
Capstan Mixture (importe) tins 

i lb. Medium 
Pride of Virginia (importe) tins 

1/10 lb. 
Old English Curve Cut (importe) 

tins i/lo lb. 1 

Tuxedo (importe) tins 1/10 lb. 1 

Lucky Strike (importe) tins 1/10 I 
Rose Leaf (importe, a chiquer), 

pqts I oz. 1 

Tabacs a chiquer (importes) La 
Piper Hiedsieck 1 

Tabacs en poudre. La 

Copejjfcagen en boites 1/12 lb. o 

Horseshoe o 



25 
25 
74 
50 

• IS 
.20 

■ 35 

• 50 

• 50 

• 35 

• 35 

■ 37 

• 35 

.24 
lb. 
.22 
lb. 
90 
90 



Rose No 1 de Landry 0.3a 

Rose No 1 de Houde 0.34 

(Empire Branch) 

Tabacs a chiquer. La lb. 

Club barres, 5 a la barre, 6 more. 

a la lb., boites 5 lbs. 0.42 

Moose 11 s. 0.40 

Snow Shoe barres, 6£ more, a la lb. 0.45 
Stag 5 1/3 more, a la lb., J butts 

12 lbs., boites 6 lbs. 0.39 

Black Watch 6 s. 0.45 

Bobs 6 s. et 12 s. 0.46 

Currency 12 s. 0.46 

Pay soil 7\ s. 0.59 
Empire Navy Chewing barres 14 

oz., boites 7 lbs. 0.53 

Tabacs a fumer en palettes La lb. 

Pedro barres, 16 oz., 5 more, a la 

lb., boites 6 lbs. 0.58 

Empire 6 s. et 12 s. 0.44 

Rosebud 6 s. 0.45 

Ivy 7 s. 0.50 

Shamrock 6 s. 0.45 

Tabacs haches. La lb. 

Great West (Sac) 8 s. 0.59 

Regal, cube cut en boites 9 s. 0.70 

Taxi, Crimp cut, boites 10 s. 0.78 

HENRI JONAS & CIE, 
Montreal. 

Extraits Culinaires. La doz. 

1 oz. Plates. Triple concentre. 0.80 

2 oz. Plates. Triple concentre. 1.50 
2 oz. Carrees. Triple concentre. 1.75 
4 oz. Carrees. Triple concentre. 3.00 
8 oz. Carrees. Triple concentre. 6.00 

16 oz. Carrees. Triple concentre. 12.00 

2 oz. Rondes. Quintessences. 1.75 

2J oz. Rondes. Quintessences. 2.00 



5 oz. 


Rondes. Quintessences. 


3-50 


8 oz. 


Rondes. Quintessences. 


6.00 


4 oz. 


Carrees. Quintessences. Bou- 






chons emeri. 


? SO 


8 oz. 


Carrees. Quintessences. Bou- 






chons emeri. 


'/ .vW 


2 oz. 


Anchor. 


I. OO 


4 oz. 


Anchor. 


1-75 


8 oz. 


Anchor. 


3 00 


16 oz. 


Anchor. 


6.00 


2 OZ. 


Golden Star "Double Force" 


0.74 


4 oz. 


Golden Star "Double Force" 


1.25 


8 oz. 


Golden Star "Double Force" 


2.25 


16 oz. 


Golden Star "Double Force" 


4-25 


2 OZ. 


Plates. Soluble. 


0.75 


4 oz. 


Plates. Soluble. 


1.25 


8 oz. 


Plates. Soluble. 


2.25 


16 oz. 


Plates. Soluble. 


4-25 


1 oz. 


London. 


0.50 


2 OZ. 


London. 


o.75 


Extraits a la livre de $1.00 a 


3-00 


Extraits au gallon de $6.00 a 


24.00 



Memes prix pour extraits de tous fruits. 
Moutarde Francaise. La grosse 

2 doz. a la caisse. 

Pony 

Medium 

Large 

Small 

Tumblers 

No 67 Jars 

Molasses Jugs 

Jarres i gall. 

Jarres J gall. 

Muggs 

Nugget Tumblers 

Athenian Tumblers 

1 doz. a la caisse. 



No 64 Jars 
No 65 Jars 



8.40 
10.80 
12.00 

7.80 
10.80 

13-20 

21.00 
36.00 

54.00 

13 -20 
13-20 
13.20 

l8.00 
21 .00 







Durant les Vacances 

] es peisonnes en villegiature s'enlrain* tit trop souvent 
a des indigestions dangtreuses par Ots exeds de table 
provo ,ues par le gi and aipetit que leur donne l'ait libre 
de la campagne. 

Le Marchand de la Campagne devra done sassurer 
U avaiice un bon stock de la fameuse 

Eau Purgative 

RIGA 

so ver.iine contre l'indigeslion et tous les troub es 
d'- st' m»e 

I Eau Purgative RIGA amenera de» clients a ion maga- 
sin s'il a en la precaution de faire (avoir qu'il tient cet 
article indispensable. 

Societe des Eaux Purgatives "RIGA" 

215 Rue Notre-Dame Est, Montreal. 
Tel. Main 6473 



CONSIGNATIONS. 



La Cie Canadienne de Prodnits Agricoles, 

LIMITEE, 
A came de sa clientele nombreuse et cholsie, disposers 

AVEC AVANTAGE 

De toutes les consignations qui lni seront faites de 



Beurre, 

Sirop d'Erable, 



Oeufs, 

Sucre d'Erable, 



Fromage, etc. 

Reuiise est tou jours faite sans d61al. 

Adresse : La Cie Canadienne de Prod oils Agricoler, 

88-40 PLACE YOUVILLE, MONTREAL. 

T»l. Ball Main 31 52-4*1 9. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



Vol. XLVI— No 16 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 18 Avril 1913. 



13 



HUILE D'OLIYE 

C'est maintenant le temps de placer vos commandes pour livraison 
immediate, ainsi que pour livraison au printemps et a l'ete. 

Nous offrons la meilleure et la plus pure qualite garantie. 
HUILE DOL1VE PURE, FRANCAISE ET ITALIENNE. 
L. A. PRICE & CIE, Bordeaux, Extra Superieure, Francaise. 
Bouteilles c/s 1 douzaine 1 6 oz. 

c/s 2 8 oz. - 

" c/s 4 " 4 oz. 



la douzaine $5.50 
2.95 
2.00 



L. A. PRICE & CIE, Extra Imperiale, Francaise. 

Estagnons c/s 2 estagnons 5 gallons (mesure a vin) 
c/s 10 " 1 " 

c/s 20 " y 2 " 



L. A. PRICE & CIE, Extra Lucca, Italienne. 
Bouteilles c/s I douzaine Qrts. 
c/s 2 " Pts. 

L. A. PRICE & CIE, Pure Lucca, Italienne. 
Bouteilles c/s 1 douzaine 1 6 oz. 
c/s 2 " 8 oz. 

c/s 4 " 4 oz. 
c/s 2 " 9 oz. (Silver Cord) 



L. 


A. PRICE & CIE, 


Surfine 


Lucca, 


Italienne. 




Estagnons 


c/s 2 estagnons 


5 


gallons 


(mesure a vin) 




«c 


c/s 10 


if 


1 


•< 




«l 4« 




«( 


c/s 20 


i< 


H 


<< 




<« «< 




< 1 


c/s 40 


<< 


% 


ii 




it ii 




<< 


c/s 80 


>i 


% 


(i 




ii ii 



F. BERTOLLI, Pure Lucca, Italienne. 

Estagnons c/s 2 estagnons 5 gallons (mesure a vin) 

c/s 10 " 1 

c/s 20 «' % " 



l'Estagnon $11.00 
2.40 
1.25 



la douzaine $7.00 
4.00 



la douzaine $4.50 

" ' 2.40 

" " 1.50 

4.00 



l'Estagnon $10.50 

2.20 

1.10 

.65 

35 



l'Estagnon $ 9.00 
1.90 
1.00 



l'Estagnon $10.25 
2.20 
1.15 

.62K 

32V 2 



PRIMUS, Pure Lucca, Italienne. 

Estagnons c/s 2 estagnons 5 gallons (mesure Imperiale) 
c/s 10 1 

c/s 20 " % 
c/s 40 " % 
c/s 80 " % 

CONDITIONS : Net 30 jours F. O. B. Montreal. 

Nous prendrons des commandes maintenant aux prix ci-haufc pour livraison d'iciau ler Aout. 

L. CHAPUT, FILS & CIE., LIMITEE. 

EPICIERS EN GROS. 
Distributeurs pour le Canada. 2 a 12 Rue DeBresoles, MONTREAL. 



M 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 18 Avril 1913. 



Vol. XLVI-.\o 16 



No 66 Jars 24. 00 

No 68 Jars 15.00 

No 69 Jars 24.00 

Vernis a chaussures. La doz. 
1 doz. a la caisse. 

Marques Froment. 0.75 

Marque Jonas. 0.75 

Vernis Militaire a l'epreuve de l'eau. 2.00 

LABRECQUE & PELLERIN, MANU- 
FACTURIERS. MONTREAL. 

La doz. 
Catsup King. $1.00 

Catsup King, bdl. 9 douz. 0.95 

Confiture King, 2 lbs. cse 3 doz. 1.50 
Confiture, cse 2 doz., 12 onces. 1.00 

Confiture, pinte. 2.50 

Caustique, 100 lbs. chaque. 2.75 

Caustique, 50 lbs. chaque. 1.50 

Lessive, cse 4 douz., douz. 40c, 

caisse. 1.40 

Confiture, chaudiere No 7 ch. 0.42J 

Confiture, seau No 7 chaque. 0.45 

Confiture, chaudiere No 5, ch. 0.30 
Confiture "King" chaudiere No 7, 

chaque. 0.45 

MATTHEWS-LAING, LIMITED. 
Montreal, Canada. 



1 N 




Lard en Baril Marque "Anchor" 

Lard pesant, Canada Short Cut, 

Mess brl. 35/45 28.50 

Lard pesant, Canada Short Cut, 

Mess y 2 brl. 14.50 

Lard pesant, Canada Short Cut, 

brl. 45/55- 28.00 

Lard pesant, Canada Short Cut, 

V2 brl. 14.25 

Lard pesant, Brown Brand, desos- 

se, tout gras, brl. 20/35 28.00 

Lard clair, pesant, brl. 20/35. 
Pickled Rolls, brl. 27. 5« 

Lard a feves, (petits morceaux, 

mais gras), brl. 22.00 

Heavy, clear fat backs 40/50 28.50 
Heavy, clear fat backs 60/70 27.00 

Saindoux Compose Raffine, choix. 
Marque "Anchor". 

Tierces, 375 lbs. lb. 

Boites 50 lbs. net (doublure par- 
chemin) 

Tinettes, 50 lbs. net (Tinette imi- 
tee) 

Seaux de bois, 20 lbs., net $2.10 

Seaux de fer-blanc, 20 lbs. $1.90 

Caisses 10 lbs. tins, 60 lbs. en cais- 
ses, bleu 

Caisses 5 lbs. tins, 60 lbs. en cais- 
ses, bleu 

Caisses 3 lbs. tins, 60 lbs., en cais- 
ses 

Briques de saindoux, 60 lbs, en 
caisse 

Saindoux Marque "Anchor" (garanti 
pur). 

Tierces, 75 lbs. 0.15 

Boites, 50 lbs., net (doublure par- 

chemin) 0.15} 



O.09I 
0.10 

0.10J 

o. iol 
0.09 J 

o.ioi 

o.iol 

o.iol 



. 1 1 • 



Tinettes, 50 lbs., net (tinette imi- 

tee) 
Seaux de bois, 20 lbs., net (dou- 
blure parchemin) $310 
Seaux en Jer-blanc, 20 lbs. 

brut $3-O0 

Caisses, 10 lbs., tins, 60 lbs., en 

caisses rouges 
Caisses, 5 lbs., tins, 60 lbs., en 

caisses rouges 
Caisses, 3 lbs., tins, 60 lbs., en 

caisse 
Saindoux en carre d'une livre, 60 

lbs., en caisse 

Viandes fumees. 
Jambons: Premiere qualite. 

Extra gros, 28 a 40 lbs. 

Gros, 20 a 28 lbs. 

Moyens, 15 a 19 lbs. 

Petits, 10 a 13 lbs. 
Jambons desosses, roules, gros 

16 a 25 lbs. 
Jambons desosses, roules, petits 

9 a 12 lbs. 
Bacon, Special Rose Brand 
Bacon Anchor Brand, a dejeuner, 

sans os, choisi 
Bacon Brown Brand, a dejeuner, 

marque anglaise, sans os, choisi 
Bacon Windsor, dos pele 
Bacon Windsor, sans os 
Jambons de Laing, choisis, Pique- 

que-Nique", 10 a 14 lbs. 
Petit bacon roule, epice, desosse, 

se, 8 a 12 lbs. 
Bacon choisi, Wiltshire, cote, 50 

lbs. 
Cottage Rolls 

Saucisses fumees. 
Bologna (Bondon de Boeuf) 



0.152 

8 . 1 5 i 

0.15 

0.15I 

0.16 

0.16 

• .i6i 



0.16 
0.17 
0.19 
0.19$ 

0.18 

0.21 
0.22 

0.20 

0.18 
0.22 
0.24 

0.15 

e.16 

0.18 
0.00 

0.07J 






"GE QUE DIT LE GROS BON SENS' 



SALADA 



, 



Nous ne faisons pas appel, pour nous f aire soutenir par les commercants, 
a I'anciennete de nos relations amicales d'affaires ou a toute autre 
raison d'un caractere aussi peu digne d'un homme d'affaires. 

Nous ne cherchons pas non plus a "fausser" par un appat votre juge 
ment par toutes sortes de propositions et des conditions absurdes, 
car nous sommes persuades que (bien que cache) I'hamecon qui porte 
cet appat doit etre facilement vu par tout homme qui a de la reflexion. 

Nous sollicitons vos commandes seulement parce que les Thes 
"SALADA" de Ceylon sontles meilleurs et sontvraiment de la meilleure 
qualite qu'il y ait au monde. Voila tout. 



NOIR ou VERT NATUREL. 



Rien que des paquets scelles 
avec des cachets de plomb. 



PRIX DE DETAIL 60c, 50c, 30c, la livre, plein poids. 
Nous serons heureux de recevoir vos commandes et de pouvolr vous fournir 
des echantillons. 

Adresse :— "SALADA", Montreal 



Vol. XLVI— No lb LE PRIX COURANT, Vendredi, 18 Avril 1913. 15 




Nous Pouvons 
Tout Fournir 

Depuis une Broquette 
Jusqu'a un 

Outillage Complet de 
Manufacture. 



Si vous avez besoin de 
quelquechose,ecrivez-nous. 



United Shoe Machinery Company 

of Canada 

Rues Lag'auchetiere et Ste-Monique, Montreal, Que. 



EN ECRIVANT AUX AN NONCE URS. CITEZ "LE PRIX COURANT" 



i6 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 18 Avril 1913. 



Vol. XL VI— No id 



M®®MIW 



' PERFECTION 

■■ir MOONEV EIUUir>>UNDY CO 
STRf.TrCRO CANADA 



LES 



BISCUITS 

Qui Edifient un Commerce. 

Tout epicier actif et intelligent de 

vrait maintenant faire un effort 

special pour pousser la ven 

te des biscuits 

Soda a la 

Creme Perfection 

de Mooney 

II a une occasion de le faire en cette 
grande saison des receptions et 
des "TheY'. II n'y a rien de plus 
agreable au gout, de plus croustil- 
lant et de plus delectable en fait de 
biscuits Tous les gourmets le savent 

The Mooney Biscuit 

AND CANDY CO., LIMITED 

Manufactures a 

Montreal, Stratford, Winnipeg, 
Vancouver. 

Succursales a Hamilton, Ottawa, Syd- 
ney, C. B., Halifax, N. E., Fort Wil- 
liam, Calgary, Vancouver, C. B., St- 
Jean, T. N. 



Etablien 1892 
Tel. Main 2441 
Tel. March*. 53 



Residence ; 
684 rue Adam.MaUonneuve 
Tel. LaSalle 96 



ELIE CHARBONNEAU 

MARCHAND OE FRUITS 
Speciality : Patates de Cholx. 

70 71 Marche Bonsecour . 

MONTREAL 



La Farine Preparee deBrodie 

Vous Conserve Vos Clients. 

Toujour* digne de confiance, elle est preferee a 
toute* lei autrei larinet 

UN BON VENDEUR. 

Voyez le coupon de> epicier* dam chaque 
paquet 

Brodie & Harvie, Limited. 

14 et 16 Rue Bleury, 
T*l. Main 436. MONTREAL. 



Bologna (Enveloppe ciree) 

Rrunswick (Beef Middles) 

Frankfurts 

Polish 

Garlic 

Fmpress ( Poulet, jambon et lan- 

gue) doz. 

Saucisses fraiches. 
Saucisses de pore (tripes de pore) 
Saucisses de pore (tripes de mou- 

ton) 
Pctites saucisses de pore (pur 

pore) 
Saucisses Cambridge (paquets de 

i lb. 
Saucisses de fermier 
Chair a saucisses (seaux de 20 

lbs.) 
Boudin blanc 
Boudin noir 

AGENCES 



0.07A 

0.08 

0.09 

0.09 

0.09 



0.08A 

0.09J 

0.16 

0.09 
0. 12 

0.08I 
0.07 
o 08 



LAPORTE, MARTIN & CIE, LTEE, 
Montreal. 
Legumes. 
Petits Pois Importes "Soleil" 

Extra fins, iooi boites 16.00 

Tres fin, iooi boites 13-50 

Fins, iooi boites 12.50 

Mi-fins, iooi boites 11.50 

Moyens, No 1, iooi boites 10.50 

Moyens, No 2, iooi boites 10.00 

Moyens, No 3, iooi boites 9.00 

Petits Pois "Frs. Petit & Cie." 

Fins, iooi boites 10.00 

Moyens, iooi boites 7.50 

Verts, extra fins, iooi boites 14.00 

Verts, extra fins, 40 flacons 8.50 

Verts, moyens, iooi boites 8.25 

Verts, coupes, iooi boites 8.00 

Coupes, iooi boites 8.00 

Macedoines, No 1 extra, iooi btes 12.00 
Macedoines, No 1 extra, 40 flacons 9.00 

Cotes de Celeri, iooi boites 8.00 

C^tes de Celeri. 50 boites 7. 50 

Soupes (Pois, Oseilles et Asperges) 

Vertes oseilles, iooi boites 9-50 
Puree de torn, concentrees, iooi b. 9.00 

Puree de tomates, 50 boites 9.00 

Julienne, iooi boites 8.50 

Cerfeuil, iooi boites 9.50 

Asperges. C/S 

Pointes tetes seulement, iooi btes 30.00 

Branches geantes, iooi boites 28.00 

Branches geantes, 50 boites 26.50 

Branches grosses, 100/ boites 26.00 

Branches grosses, 50 boites 22.00 

Branches Extra, 50 boites 24.00 

Branches Fines, iooi boites 23.50 

Branches Fines, 50 boites 22.50 

Flageolets. 

Moyens, iooi boites 11.00 

Sardines. C/S 

Petit Caporal Club I 12.00 

White Bear i s. 16.00 

White Bear is. 9.50 

Le Pilote 1 14.50 

Victoria i s. 8.00 

Savons de Castille. Lb. 
Le Soleil 72% d'huile d'Olive. 

more, de 10 oz., 200 a la caisse 12.00 

more, de 10 oz., 100 a la caisse 6.50 

more, de 7 oz., 200 a la caisse 7-50 

more, de 1 lb., 50 a la caisse 4. 50 

more, de 1 lb., 50 a la caisse 3.75 

more, de 3 lbs., 12 a la caisse 0.09 

barres de 11 lb., 25 a la caisse 0.08 

La Lune 65% d'huile d'Olive. Lb. 

more, de I lb., 50 a la caisse 3-35 

Huile d'Olive "Minerva" C/S 



IMPORTANT 

LesEpiciersdetaillants 

qui desirent plaire a 1 e u r s 
clients devraient etre certains 
de pouvoir leur fournir les ve>i- 
tables 




Baker's 
Cocoa 



and 



Chocolate 



Registered «• avec la marque de com- 
Trade-Mark merce SUf £ g paquets 

Ce sont des merchandises 
de premier ordre, les meilleures 
du monde au point de vue de la 
purete' et du gout. 

Manufactures uniquemeat par 

WALTER BAKER & CO., 

Limited. 

Montreal, Can. Dorchester, Man 

ETABLIE EN 1780. 



LACAILLE, GENDREAU & CIE 

8acces«eur» de CHS. I.ACAIHH & CIB. 
EPICIERS EN QROS 

Importatenrs de Melassea, 81- 

rop«, Fruits Sees, The, Vina, 

Liqueur*, Sucres, Etc, Etc. 

Speciality de Vins de Mease de Slclle 
et de Tarragone. 



329 Rue St-Paul et 14 Rue St-Dizi 
MONTREAL 



CONFITURES PURES DE UPTON 




COIflUhES PUBE5 

iOUVELLE onlSON 

*® DE UPTON @* 

\\\Vm\\ PfiFIE; 



Aluclumt ut pure« 
et de saveur deli- 
eieuse, conserveer 
dam des seaux de 
5 lbs. et dei Jarre* 
en verre de 16 oz., 
double* or, scelles 
hermetiguement. 

FORE IIBIEL.DE 
D'QRINGE DE 

UPTON 

Bien et favorablement connue de 
l'epicier et de aea clients dans tout le 
Canada, ou elle est faite et vendue 
depnis pins de qnlnze ana. 



Vol. XLVI— No 16 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 18 Avril 1913. 



'7 



Les Feves au Lard 
de Clark 

Sauces Ordinaire, Chili, 
Tomates. 

LE POUVOIR D'ACHAT 

do votre argent, M. le Marchaud, 
depend beaucoup du noinbre de 
fois que \ ous pouvoz le faiie eir- 
culer pendant un temps donne. 
L'article constamment de- 
mande et dont les ventes ne ces- 
sent de devenir plus nombn uses 
est celui qui donne les resultats 
maxima a ce point de vue. 

Les Feves au Lard de Clark 

sont recherchees et tous donneront 
les meilleurs resultats. 

Ne laissez pas votre argent inac- 
tif sur vos tablettes, en achetant 
d-s feves qui ne se vendront pas. 

Emmagasinez des Clark. 

Wm. Clark, Montreal. 



Le'Pret Immobilier, Limitee' 

244 Rue Ste-Catherine Est, 

Montreal. 

Phone Bell Est 5779 

BUREAU DE DIRECTION : 
President: M. J.-A.-E. Gauvin, pharmaciea 
ancien echevin ; Vice-President : M. L -A. La 
valine, maire de Montreal ; Secretaire-Treso 
rier : M. Arthnr Gagne, avocat ; Directeurs : M 
L,. E. Geoffrion, ancien president de la Chambre 
de Commerce du District de Montreal, membre 
de la Commission du Havre de Montreal ; M. le 
Dr J.-O Goyetle, ancien maire de Magog ; M. le 
Dr P -P. Renaud, capitaliste ; M. F.-E. Fontaine, 
directeur-gerant de "The Canadian Adver ising 
limited" ; Gerant : M. L.-W. Gauvin, ex-inspec- 
teur et aurintendant de la Metropolitan Life 
Ins. Co. 

SI VOUS AVEZ BESOIN DE CAPITAL 

pour acheter une propriete ou pour vous batir 
inscrivez-vous au "Pret Immobilier, Limitee/ 
qui vous prfitera ce capital sans interfit, avec 
grandes faolites de remboursement. 

Les facility de remboursement des prets faits 
a ses membres par le "Pret Immobilier, Limitee" 
aont teiles qu'elles represejtent a peu pres 
l'interet que l'on aurait a payer sur un emprunt 
ordinaire. 

REPRESENTANTS DEMANDES.-Le "P r « 
Immobilier, Limitee" n'a pas encore d'agent 
dans tous les Districts et est dispose a entrer en 
pourparlers avec de» reprdsentants bien quali 
lea. 

Ecrivez ou telephones pour avoir la 
brochurette explicative gratuite. 



II n'y a personne dans le monde civili- 
se actuel qui n'ait subi et ne subisse Tac- 
tion de la publicity. 



12 bouteilles, i litre 8.00 

12 bouteilles, qts. 6.00 

24 bouteilles, pts. 6.50 

24 bouteilles, i pts. 4.25 

Gall. 

c/s 2 estagnons, 5 gall. 2.00 

c/s 6 estagnons, 2 gall. 2.05 

c/s 10 estagnons, 1 gall. 2.10 

c/s 20 estagnons, i gall. 2.25 

c/s 48 estagnons, J gall. 2.60 

Petits Pois a sacrifier. C/S 

Questel sur extra fins, 50 btes 12.00 

Cie Cons. Ali., extra fins, 100J btes 12.50 

Memina, tres fins, woi btes 11.00 

LAIT CONDENSE ET EVAPORE. 

Borden Milk Co., Ltd.. a l'Est de Fort 
William, Ont. 
Conserve: — 

Eagle Brand, 4 doz. 

Reindeer Brand, 4 doz. 

Silver Cow Brand, 4 doz. 

Gold Seal Brand, 4 doz. 

Mayflower Brand, 4 doz. 

Purity Brand, 4 doz. 

Challenge Brand, 4 doz. 

Clover Brand, 4 doz. 
Evapore (non sucre) : — 

St. Charles Brand, 4 doz. 

Peerless Brand, petit, 4 doz. 

St. Charles Brand, famille, 4 doz. 

Peerless Brand, famille, 4 doz. 

Jersey Brand, famille, 4 doz. 

St. Charles Brand, haute, 4 doz. 

Peerless Brand, haute, 4 doz. 

Jersey Brand, haute, 4 doz. 

St. Charles Brand, hotel, 2 doz. 

Peerless Brand, hotel, 2 doz. 

Jersey Brand, hotel, 2 doz. 

St. Charles Brand, gallons, J doz. 

"Reindeer" cafe et lait, 2 doz. 

"Regal" cafe et lait, 2 doz. 

"Reindeer" cacao et lait. 2 doz. 
JOHN P. MOTT & CO. 

Elite, per doz. 0.00 
La lb. 
8.28 
0.36 
0.30 
0.24 
0.29 
0-35 



Caisse 
$6.00 
6.00 
5.40 
5-25 
5.25 
5.25 
4-75 
4-75 



OIA MO/JO 



Prepared Cocoa 
Breakfast Cocoa 
^^ No 1 Chocolate 

Diamond Chocolate 
Navy Chocolate 
Cocoa Nibbs 



Le Developpement 

(et le declin) des imitations 
du savon FELS-NAPTHA ont 
toujours ete accompagnes 
de frequents changements: 
d'empaquetage, d'apparen- 
ce - et de qualite! 

La carriere entiere du savon 
FELS-NAPTHA a ete unique 
sous le rapport de I'unifor- 
mite generale absolue— 
surtout celle de la Qualite ! 





Cocoa Shells ^ 0.05 

Confectionery Chocolate 0.18 a 0.30 

Plain Chocolate Liquors 0.18 a 0.35 

Vanilla Stick la gr. 1.00 

SALADA TEA CO. 



THES DE CEYLAN 
"SALADA" 



Cout. Vend. 

Etiquette Biune, i's et i's. $0.25 $0.30 
Etiquette Bleue, i's, i's, i's et 

i's. 0.30 0.40 

Etiquette Rouge, i's et i's. 0.36 0.50 
Etiquette Or, au detail 0.44 0.60 

Etiquette Verte, i's et i's. 0.27 0.35 

Noir, mele ou vert, de toutes qualites. 
SAVON. 
The GENUINE, empaquete 100 mor- 

ceaux par caisse. 





Prix pour Ontario et Quebec: 
Moins de 5 caisses 5.00 

Cinq caisses ou plus 4.95 

SNAP CO., LTD., 

Montreal. 

Snap Hand 
Cleaner. 

3se de 3 doz. 3.60 
Cse de 6 doz. 7.20 
30 jours. 
SOCIETE DES EAUX PURGATIVES 
RIGA. 




Montreal — Tel. Main 6473. 
1 doz., (en boite de carton) $2.00 

25 bouteilles, 4.00 

1 caisse, (50 bouteilles) 7.50 

2 caisses, (8 bouteilles gratis) 15.00 
5 caisses, (30 bouteilles gratis) 37.50 
10 caisses, (72 bouteilles gratis) 75.00 
25 caisses, (200 bouteilles gratis) 187.50 

Par lot de 1 doz. ou 25 bouteilles: 
C. O. D. 

Par lot de 1 caisse ou plus: 1% 10 
jours, net 30 jours, F. O. B., Montreal. 

Les conditions ci-haut seront stricte- 
ment suivies. 
ARTHUR P. TIPPET & CO., Montreal. 

Lime Juice "Stowers" La cse 

Lime Juice Cordial, 2 doz. pts. 4.00 
Lime Juice Cordial, 1 doz. pts. 3.50 
Double Refi, lime juice 3-50 

Lemon syrup A* 9 

WHITE SWAN SPICES & 
CEREALS, Limited. 
Pains de Levure "White Swan", 

caisse de 3 doz., 5c le paquet. 1.15 

HAMILTON COTTON CO. 
Corde et Ficelle. 
Corde a linge, 60 pds. doz. 0.00 1.00 
Coton a chandelle, lb. 0.0© ••Si 

Ficelle de coton. 4 brins 0.26 o.26i 
Ficelle de coton, 3 brins o.23i 0.24 

Escompte 5%. 
Ligneul No 8 0.00 0.63 

Ligneul No 10 0.00 0.70 

Ligneul No 12 0.00 0.75 

Ligneul No 15 0.00 0.82 



i 8 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 18 Avril 1913. 



Vol. XLVI^-N© 16 







Us 



POURQUOI EXPERIMENTER? 



Epi 



HClCrS l Les Pains de Levure Royal, comme tous les autres produits de cette Com- 
pagnie, et a cause de leur qualite superieure, sont depuis Iongtemps reconnus comme les meilleurs 
du Canada. lis donnent depuis si Iongtemps une satisfaction parfaite que toute tentative d'ex- 
perimentation avec des marques inconnues peut entrainer et entrainera la perte de clients precieux. 



ROYAL YEAST CAKES 



Fait un Pain Par fait 



EWGILLETT COMPANY LIMITED 

m TORONTO, ONT. 

$ WINNIPEG MONTREAL^^^^' 





BLUE LABEL 




FINNAN HAPPIES MARQUE "BRUNSWICK" 

Dans la preparation des PRODUITS ALIMENTAIRES 
MARINS de la MARQUE "BRUNSWICK", nous n'em- 
ployons que le poisson le plus soigneusement choisi et le 
plus frais qui soit peche' dans la fameuse Baie Passama- 
quoddy. 

La haute qualite de nos produits nous a valu une grande 
clientele qui, grace a des methodes eommerciales conscieneieuses, augmente constamment. 
Lorsque vous tenez les Marques de Conros Bros., vous vendez des articles qui creent une 
clientele. 

Notre etablissement est administre dans les i-ieilleures conditions possibles et nos marchan- 
dises parviennent au consommateur en parfait ordre. 

CONNORS BROS., LTD., Blacks Harbour, N. B. 

AGENTS : 

LEONARD BROS., Montreal. — C. H. B. HILLCOAT, Sydney. — A. W. HUBAND, Ottawa. — JAS. HAYWOOD, 
Toronto. - CHAS. DUNCAN, Winnipeg. — GRANT & OXLEY, Halifax. — C. DE CARTERET, Kingston. - 
BUCHANAN & AHERN, Quebec. — J. L. LOVITT, Yarmouth. - SHALLCROSS, McCAULAY Co., Vancouver 
at Victoria, C. A. - SHALLCROSS, McCAULAY, Calgary, Alta. - JOHNSTON & YOCKNEY, Edmonton, Alta. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS. CITEZ "LE PRIX COURANT" 




E PRIX COURANT 



REVUE BEBDOMADAIRE 
Commerce, Finance, Industrie, Assurance, Etc. 



EDITEURS 

Ls. Cempagnie de Publicatioua dea Marchandt Detaitlerart dw 
Canada, Limiiee, 

MONTREAL. 

PAR AN. 



Telephone Bell Est 1185 
ABONNEMENT ; 



Montreal et Banlieue, $2.50 ) 
Canada et Etata-Unia, 2.00 [ 
Union Poetale, • Fra. 20.00 j 



Bureau de Montreal : 80 rue St-Denii. 

Bureau de Toronto : Edifice Crown Life, J. S. Robertson 4. Co., repr* »*nt« ul ». 
Bureau dc Chicago : 215 rue South Market, Emmet C. Boy lei, repre.em.Dl. 
Boreiu de New-York : 903-904 Tribune BIH,., E. F. Olmsted, reoreteorant. 



11 n'eat paa aecepte d'aboanernent pour moina d'une anoeet 

A moina d'avia contraire par ecri^ adreaae directomenl 
A ooa bureaux, 15 joura au moina avant la date d'«xpkrattoa v 
I'ebonneinent eat continue de plein droit. 

Tout* anneo commence*) eat due en entier. 

L'abonnement ne ceaae paa tant que lea arreragea at <onl 
paa payee. 

Tout cheque pour paiement d'abonnement doit tire fait 
parable "au pair a Montreal." 

Cheques, mandate, bona de poete doirent etre faita payable a 
a Pordre de " Le Prrz Courant". 

Priere d'adreaaer lea lettrea, etc., aimplement comma auit ; 
" LE PRJX COURANT ". Montreal. 



Fonde en 1887. 



MONTREAL, VENDREDI, 18 AVRIL 1913. 



Vol. XLVI— No 16. 



UN ENCOURAGEMENT DIRECT 



Le systeme des boni par lequel le commis determine lui- 
meme son salaire. 

" Plus un vendeur est efficace, plus il rapporte au maga- 
sin qui l'emploie." 

Cet axiome est admis de plus en plus volontiers, de nos 
jours, par les marchands et les gerants de magasins. Une 
telle admission correspond a l'appreciation maintes fois 
fois emise ici, a savoir que l'un des points faibles dans la. 
plupart des magasins est le manque d'efficacite de la part 
d'un bon nombre des vendeurs. 

II est notoire que, jusqu'en ces derniers temps, les mar- 
chands n'ont pas donne a cette importante question toute 
l'attention qu'elle meritait. Au surplus, ils ont trop neglige 
l'cncouragement qui constitue l'un des plus puissants crea- 
teurs d'efficacite. 

Nous ne perdons pas de vue le fait que l'£ducation et 
l'entrainement sont essentiels ; mais nous croyons qu'un en- 
couragement opportun aide l'employe a s'entrainer de lui- 
meme. II ne s'ensuit pas qu'il soit d'une nature pecuniaire 
uniquement. II est des gens ainsi constitues, que le moindre 
encouragement verbal remue. Et meme chez les travail- 
leurs plus "pratiques," une augmentation de salaire ne pro- 
duira pas toujours l'effet desire si elle n'est pas accompa- 
gnee d'une maniere de faire qui sente plutot la bonte que la 
stricte justice. 

Voila un point dont les employeurs devraient se rap- 
peler lorsqu'ils se proposent d'accorder un pourcentage sur 
l'augmentation du chiffre d'affaires de leurs vendeurs. 

L'octroi de tels boni, est une question qui demande se- 
rieuse consideration a plus d'un point de vue. Tout d'abord, 
il convient de fixer un taux assez eleve pour que le bonus 
represente quelque chose de visible a l'oeil nu. Encore, 
faut-il qu'il soit possible de le gagner. Elever un obstacle, 
une barriere en hauteur et demander aux employes de les 
franchir quand on sait qu'ils ne peuvent accomplir l'exploit, 
e'est tout bonnement se moquer de leurs aspirations. 



D'un autre cote, en offrant un bonus, certains mar- 
chands pensent qu'ils doivent se proteger contre les saisons 
oil, pour une raison ou pour une autre, les commis seront 
incapables d'atteindre le chiffre d'affaires audela duquel ils 
auraient droit d'escompter le bonus. 

II y a aussi la question des epoques auxquelles les boni 
devraient etre payes. Les reglements frequents ont l'avan- 
tage de soutenir l'interet des employes. Toutefois, les degle- 
ments moins frequents ont aussi leurs avantages, a savoir : 
la protection qu'assurent les periodes durant lesquelles les 
employes ne sauraient realiser le chiffre minimum requis ; 
celui de parer aux fluctuations du revenu de l'employe et, 
enfin, celui d'epargner du travail au personnel de la compta- 
bilite. Ils entrainent aussi une plus grande stability du per- 
sonnel vendeur, car, naturellement, un employe ne voudrait 
pas quitter son emploi avant la date de paiement du bonus. 

Un autre probleme — celui-la d'equite — e'est de savoir 
donner a chaque employe une chance egale de gagner le 
bonus. Il devient de solution assez simple lorsque tous les 
vendeurs ne font strictement que la vente et la vente de 
marchandises d'une meme espece. 

Mais dans de nombreux cas, certains des vendeurs sont 
appeles a consacrer une grande partie de leur temps a pren- 
dre soin du stock, a aider les acheteurs et a beaucoup d'au- 
tres details. 

De plus, certains commis sont empeches de vendre tels 
articles sur lesquels il est difficile de faire un gros compte. 
II est des magasins qui s'efforcent d'obvier a cela en fixant 
un minimum different dans chaque subdivision de tels de- 
partements. 

Quoiqu'il en soit, plusieurs des maisons qui ont essaye 
le systeme des boni sur l'augmentation des ventes ne l'ont 
pas trotive satisfaisant. Au lieu d'adopter quelques^unes des 
methodes que nous avons citees ici, elles ont abandonne le 
systeme tout a fait et en ont adopte un autre qui consiste a 
payer une commission sur les ventes de chaque employe, 
sans egard au chiffre d'affaires minimum, que celui-ci soit 




TANGLEFOOT 



Attrape 50,000,000,000 de mou- 
ches parann6e-de beaucoup plus que 
tous les autres moyens ensemble. Le 
Destructeurde Mouches Hyglenlque.— 
Ne Contient pas de Poison. 



:o 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 18 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 16. 



supcrieur on Tion a celui de l'annee precedente. D'apres c« 
plan, chaque commis touche un bonus quelconque chaque 
semaine. 

i.e systerr.e suivant, qui prete plus ou moins a la cri- 
tique, c'est celui par lequel on base le pourcentage du bonus 
sur le prix des articles vendus, de sorte que, ph'S le prix est 
eleve, plus est considerable le pourcentage du bonus. Natu- 
rellement, ceci tente le commis a faire des efforts insenses 
pc rr vendre des articles dispendieux. 

II est indiscutable qu'un systeme de bonus sagement 
c !'. u et bien dirige contribue a augmenter le chiffre des 
ventes. Les chefs d'une maison s'apercevront bien vite des 
avantages a tirer d'une clientele rendue plus nombreuse — 
car ils savent bien que cela signifie plus de ventes et plus de 
profits. Pour la moyenne des commis, un plus grand nom- 
bre de clients seulement vent dire plus d'ouvrage sans aucun 
profit immediat pour lui. Avec l'offre d'un bonus, il sait que 
plus il vendra, plus il a de chance d'augmenter son salaire 
et. dans le dernier cas que nous donnons comme exemple, 
chaque client entrant dans le magasin represente un supple- 
ment de salaire pour le commis qui n'hesitera pas a se pre- 
senter a lui et a faire tout en son pouvoir pour etablir une 
vente qui profitera a tons les interesses. 



LE TARIF AMERICAIN. 



Sur quoi porteront les reductions. 

L'enlevement de tous impots sur de nombreux articles 
alimentaires et d'habillement; de fortes reductions des taux 
sur tous ceux de premiere necessite; une augmentation d'im- 
pot sur tout ce qui tend au luxe, voila les grandes lignes du 
projet de revision du tarif amcricain. 

Le sucre sera afrranchi de droits en 1916, car la loi pro- 
pose une reduction immediate de 25 pour cent et la levee de 
la balance en 1916. 

La laine brute sera aussi affranchie immediatement, avec 
une forte reduction de tarif sur tous les articles en laine. 

Tous les autres articles suivants sont aussi a la liste de 
nchise: la viande, la farine, le pain, la chaussure, le bois, 
irbon, les harnais, la sellerie, le minerai de fer, le lait et 
•reme, les patates, le sel, le mais, les instruments aratoires, 
■ pulpe de bois, le cuir, les bibles, les matieres imprimees ne 
valant pas plus de 2]A cents la livre, les clavigraphes, ma- 
chines a coudre, machines typographiques, caisses enregis- 
treuses, rails d'acier, broche pour clotures, clou9, fer pour 
bandages et fers a chevaux, poisson. soufre, soda, materiaux 
pour t?.nnage, acides acetique et sulphurique, borax, articles 
en bois, y compris les manches a balais, moyeux de roues, 
poteaux, lattes, piquets, douves et bardeaux. 

Quoique la farine soit portee a la liste de franchise, il 
n'en reste pas moins une restriction de 10 pour cent contre 
les pays qui frappent d'un impot la farine americaine, e'est-a- 
dire le Canada et plusieurs autres. 

Dans son memoire qui accompagne le bill, M. Under- 
wood, president de la Commission des Voies et Moyens, 
donne le tableau comparatif suivant qui demontre les reduc- 
tions fnites — ou plutot a faire — sur les articles de premiere 
necessite. 

Loi Nouveau 
Article. actuelle. projet. 

Chaux 9.17 5.00 

Meules 9.21 8.33 

Bicycles 45.00 25.00 

Canifs 77-68 35.00 

et 55.00 

Rasoirs "2.36 35-00 

et 55 00 



Ciseaux 53-77 30.00 

Couteaux et fourchettes 41.98 27.00 

Metibles 35. co 15.00 

Betail 27.07 10.00 

Oeufs ... 36.38 14.29 

Arbres fruitiers 54-44 27.58 

Toile de coton 50.00 26.69 

Etoffcs de coton 42.74 26.69 

Bonneterie 75-38 50.00 

Gants de coton pour hommes et enfants. 89.17 35-00 . 

Sous-vetements en tricot 60.27 25.00 

Faux-cols et manchettes 49.10 30.00 

Couvertures de lit s 72.69 25.00 

Flannelle 93-29 30.00 

Habillements 79-56 35 .00 

EtorTes a robes et vetements pour femmes 

et enfants 99-70 35-00 

Soie a coudre 25.00 15.00 

Papier d'emballage 35-00 25.00 

Livres 25.00 15.00 

Balais 40.00 15.00 

Allumettes 27.59 14.00 

Harnais et sellerie autre qu'en cuir ... 35.00 20.00 

Articles en caoutchouc 35 .00 10.00 

Crayons de mine 39.00 25.00 

Ces changements radicaux dans le tarif des Etats-Unis 
peuvent entrainer une revision de celui du Canada. En tout 
cas, les effets du changement devront etre etudies de tres 
pres et avec soin. Le tarif canadien a ete en grande partie 
dresse en vue du fait que nous vivions presque en commu- 
naute avec Tun des pays les plus hautement proteges du I 
monde. 

II est amusant de relever aujourd'hui quelques-uns des 
difcours prononces des deux cotes de la frontiere, durant la 
campagne de reciprocity au Canada. 

La destinee a voulu que le Dominion heritat pratique- 
ment de tout ce que comportait le projet de traite et ayant 
une valeur reelle, et cela absolument gratuitement au lieu 
d'avoir a le payer en marches ou meme au prix de notre in- 
dependance nationale. 

Si le gouvernement des Etats-Unis, ainsi que le propose 
le Comite des Voies et Moyens, fait disparaitre les impots 
sur les articles alimentaires, tels que produits de la ferme, les 
viandes, etc., cela voudra dire tout simplement que, en pro- 
portion de leur cout actuel, tous les articles affectes par la 
nouvelle legislation seront haussees au Canada et que c'est le 
consommateur d'au-dela de la frontiere qui retirera le plus 
grand benefice de la loi de reduction du tarif si elle est 
adoptee. 

Les fermiers canadiens, naturellement, auront aussi part 
au benefice, au detriment du consommateur. 

En somme, nous ne voyons rien en tout cela qui soit bien 
gai, car la legislation projetee ne signifie rien autre qu'une 
plus forte augmentation du cout de la vie pour le peuple du 
Canada. 



LES PRODUITS DE HENRI JONAS & CIE. 



Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur l'annonce 
que nous publions dans cette meme edition, pour le compte 
de la maison Henri Jonas & Cie, relativement a la Poudre a 
Limonade "The Messina". C'est un produit de haute marque 
fabriquc en vertu d'un brevet perpetuel datant de 1874. A la 
veille de la saison des chaleurs, les marchands feraient bien 
d'en commander un bon stock afin de pouvoir repondre a la 
demande qui est deja commencee et qui ne pourra aller qu'en 
auginentant. 11 nous fait plaisir de recommander la Poudre 
a Limonade "The Messina" comme, d'ailleurs, tous les autres 
produits de la maison Henri Jonas & Cie. 



Vol. XLVI— No 16 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 18 Avril 1913. 



2 I 



POUR PREVENIR LES INCENDIES. 



PENSONS A L'AVENIR. 



Un groupe d'hommes d'affaires de Montreal s'est reuni 
la semaine derniere, dans le but de nommer un comite qui 
sera charge d'etudier les moyens a prendre pour prevenir les 
incendies qui tendent a se multiplier de plus en plus en 
notre ville. 

II y a dtja longtemps que Ton aurait du s'occuper de 
cctte question; mais vaut mieux tard que jamais. II est in- 
discutable que le pourcentage des incendies a Montreal de- 
passe de bcaucoup celui des plus grandes villes du monde, et 
que le chiffre des pertes est encore plus grand que partout 
ailleurs, toutes proportions gardees. 

Les causes determinantes sont nombreuses; mais on les 
connait. Et du moment que Ton songe serieusement a se 
premunir, il sera facile de les faire disparaitre en tres grande 
partic. De fait, la moyenne des incendies incontrolables est 
plutot restreinte comparec a celle des cas oil ils sont dus a la 
negligence plus ou moins voulue. 

Certes, un bon nombre de nos grands etablissements de 
commerce sont munis d'excellents appareils d'extinction; 
mais combien de maisons importantes n'en possedent aucun. 
Et encore, ces appareils ne sont-ils que de pauvres machines 
repondant assez docilement, il est vrai, a quelque declanche- 
ment automatique que la moindre circonstance peut empe- 
cher dc fonctionner. Pour obvier a tous les points faibles 
d'uii mecanisme quelconque, rien ne vaut le gardien charge 
specialement de surveiller un etablissement dans ses moin- 
dres coins et recoins, et qu'on emploie encore, mais trop 
rarement. 

On a pretexte souvent la depense qu'il entraine; mais 
ceux-la n'ont jamais calcule le profit qu'il assure. Les ex- 
tincteurs chimiques ou automatiques — ces derniers princi- 
palemcnt — ne fonctionnent que sous l'effet d'un certain de- 
gre de chaleur. Or, pour produire cette intensite, il faut 
compter que le feu fasse rage dans une partie de l'edifice. 
D'autre part, combien de conflagrations ont ete evitees du 
fait qu'un surveillant, mis en eveil par la moindre lueur ou 
scnteur, a eu vite fait de lancer un jet d'eau sur un foyer a 
peine allume. On attribue .aussi aux soins du surveillant celui 
de remuer les amas de toutes sortes ou la combustion spon- 
tanea est toujours a craindre. 



* 
* * 



On appreciera d'autant mieux notre argumentation 
quand nous aurons dit qu'elle ne s'applique pas tant aux ma- 
gasins de detail qu'aux maisons de gros et aux usines et ma- 
nufactures. En effet, le magasin de detail est presque dans 
chaque cas pourvu de ce qu'on pourrait appeler ici un gar- 
dien naturel, du fait que les etages superieurs servent le plus 
souvent d'habitation pour la famille du proprietaire. 

Et Ton verra que cctte surveillance constante que nous 

onisens a du bon, par la simple constatation du petit 

nombre des incendies qui affectent le detail, en comparaison 

de ceux qui affligent le commerce en gros dans son quartier 

isole. 

Ainsi done, en employant constamment un surveillant. 
non seulement on evitera des conflagrations desastreuses, 
mais. la pratique se generalisant, on arrivera a faire abaisser 
les taux de l'assurance, compensation plus que suffisante, 
croyons-nous, par rapport au salaire attribue au gardien. 

Nous soumettons que si le comite d'hommes d'affaires 
adoptait notre maniere de voir pour la prevention des incen- 
dies, Montreal aurait fait un grand pas dans la voie d'une 
plus grande securite. 



Ce que le commersant se doit a lui-meme. 

On dira pcut-etre que l'argument est vieux, que e'est une 
rengaine; mais il n'en est pas moins vrai que l'avenir de tout 
detaillant est lie a celui de la ville ou, plus generalement, de 
l'endroit oil il fait affaires. 

L'etablissement d'un commerce, d'une maison d'affaires, 
ne se borne pas a un arrangement scientifique du stock, a de 
beaux etalages. ni a la grande publicite. Sans doute, l'effi- 
cacite est necessaire dans un magasin, et il est des choses qui 
y sont liees aussi etroitement que naturellement, comme, par 
exemple, la pratique de commander souvent, mais en petites 
quantite.s, et de donner la priorite a la variete plutot qu'aux 
grands assortissements. Mais le marchand qui veut subsister 
devra etablir ses affaires sur autre chose que ces conside- 
rations. 

Le commerce qui doit lutter avec efficacite contrc les 
maisons faisant affaires par la poste et les autres grands eta- 
blissements generaux a besoin de quelque chose de mieux 
que de la publicite pure et simple. 

Pour arriver a lutter avec avantage contre les maisons de 
la ville, le detaillant a la campagne doit faire en sorte que sa 
localite soit en mesure de lutter avec la ville. 

Tant que le village ne pourra pas reagir contre le magnc- 
tismc de la metropole, la concurrence du detaillant restera 
faible et sans effet. 

Ainsi, pour edifier un bon commerce, il faut commencer 
par rendre la localite meilleure. L'endroit ou Ton vit bien 
est tout choisi pour y faire un bon commerce. En d'autres 
termes, gardons les gens chez nous, et nous ferons des 
affaires. 

Le systeme d'achats par la poste s'implantc vite dans une 
localite oil le commerce est endormi. 

Ou une ville avance, progresse, ou elle retrograde. II n'y 
a pas d'autre alternative. Et e'est la ville retrograde qui fait 
l'affaire, qui travailie pour le commerce postal. Une localite 
qui recule constamment donne son "meilleur sang" aux cen- 
tres plus progressistes. Elle perd en meme temps et sa po- 
pulation et son commerce; elle meurt parce qu'elle ne pos- 
sedc pas assez d'attrait pour garder sa population chez elle. 
Ses habitants vont chercher ailieurs les amusements qui 
leur manquent chez eux; ils envoient leurs enfants faire leur 
education a 1'etranger, et toutes ces tendances creent un cou- 
rani qui finira par entraincr ce qui, tout de meme, et en depit 
de tout, etait destine a rester en place. 

L'activite du commerce en detail d'une ville ou d'un vil- 
lage se manifeste dans l'exacte proportion des efforts fails 
pour controler la clientele locale et environnante. 

Prenez deux villes voisines, et vous verrez que celle qui 
possede les meilleures ameliorations municipalcs, les meil- 
leures maisons d'education, des theatres et des salles de con- 
cert, est aussi celle qui fait le plus d'affaires. 

II est des gens qui croient que e'est le sort d'une petite 
localite d'etre ecrasee. Rien n'est plus faux. Les grand?s 
villes d'aujourd'hui ont eu leur periode d'enfance; elles furent 
bien petites au debut; mais elles ne sont pas restees insctives. 
Elles ont profile de tout ce qui s'offrait a elles dans le sens 
d'amelioration et d'avancement, elles ont lutte sans jamais 
demander merci, elles ont surmonte tous les obstacles et ont 
finalement triomphe. 

Cette lutte de tous les jours, e'est a l'homme d'affaires 
qu'elle incombe le plus naturellement, car e'est lui qui doit 
profitcr en plus grande partie de Tissue heureuse de la 
bataille. 

Par consequent, l'homme d'affaires, ou qu'il se trouve, a 
la ville ou a la camp.agne, se doit aux choses d'administration 
d'ordre public, peut-etre plus encore qu'a ses propres affaires 



2 2 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 18 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 16 



II doit s'interesser aux choses municlpales surtout en ce qui 
concerne les ameliorations a apporter: voirie, eclairage, ser- 
vice des hotels, etc. II doit aussi contribuer a l'encourage- 
ment de tout ce qui est de nature non seulement a creer les 
moycns d'amusemcnt pour la population locale, mais aussi a 
attirer celles des autres localites environnantes. 

Si Ton consulte les statistiques, on verra que, par les 
moyens que nous suggerons ici, des hameaux sont devenus 
des villages; des villages se sont transformed en villes, et que 
les petites villes sont passees au rang de plus grandes villes. 

Durant ces trcnte dernieres annees, la population de 
Montreal a triple, mais cela ne veut pas dire que nous absor- 
bons toute la population de la province. Cela signifie tout 
simplement qu'on trouve une plus grande population dans les 
villes ayant droit d'etre placees au premier rang dans un 
pays. 

Les tendances populaires ne sont aussi prononcees pour 
les villes qu'on se plait a le dire dans certains quartiers. A 
mesure que les villes grandissent et se developpent, la valeur 
immobiliere augmente, les loyers et les taxes montent au- 
dela de raison, et ces facteurs rendent l'exploitation des af- 
faires plus dispendieuses dans les grandes villes. 

Par consequent, les grandes entreprises commencent a 
chercher des localites ou les loyers, les taxes et la main- 
d'oeuvre coutent moins cher. II doit done fatalement se pro- 
duire un courant se deversant dans les petites municipalites, 
et cela, a mesure que les villes continueront a progresser. 
Leur trop plein devra se deverser quelque part, e'est indiscu- 
table, et cet etat de choses est destine a reagir contre les 
forces qui se depensent journellement en efforts vers la plus 
intense centralisation des populations. 

Deja bon nombre d'etablissements manufacturiers ont 
volontairement quitte les villes pour se transporter dans des 
localites rurales, et leur nombre augmente tous les jours. 

Quelles sont les endroits ainsi preferes par les grandes 
industries? Ceux oil le commerce a fait faillite, ou la popu- 
lation est endormie? Assurement non. Tout comme la pa- 
resse engendre la pauvrete, l'activite produit l'aisance, la ri- 
chesse. II importe done que l'homme d'affaires deja etabli 
s'efforce non seulement de conserver ce qu'il possede. mais 
encore de travailler de toutes ses forces et par tous les 
moyens legitimes a l'avancement de sa localite. II doit faire 
en sorte de pourvoir a tous les besoins, voire meme a tous les 
caprices de ses concitoyens, s'il veut empecher l'exode vers 
les plus grands centres, ce qui serait a son detriment. Le 
sujet vaut la peine d'etre medite, car il resume tout le pro- 
bleme de la raison d'etre et du maintien du commerce, quel 
qu'il soit, dans les petites villes et a la campagne. 



LA HAUSSE DES PRIX DES PRODUITS ALIMEN- 

TAIRES SURVENUE EN ANGLETERRE 

PENDANT LA PERIODE 1905-1912 



M. Sydney Buxton, president du Board of Trade, vient 
de publier, dans un document parlementaire, le tableau suivant 
en reponse au depute Croft, qui lui avait demande de donner 
le pourcentage de l'augmentation des prix de certains produits 
alimentaires en 1912 en comparaison avec 1905: 



Articles 

Tapioca 

Farine d'avoine 

Marmelade 

Riz 

Sucre ,. , 



Inde> 


: des 


Augmen- 


prix de detail 


tation 








1905 


1912 


sur 1905 


85.8 


M8.5 


731 


IOI.3 


1234 


21.8 


U-13 


128.6 


«S 


02.0 


in. 2 


10.7 


133.8 


M77 


?9 



Fromage 

Pain 

Boeuf 

Farine 

Lard 

Beurre 

Mouton 

Oeufs 

Raisins 

Pore 

Pommes de terre 



93-5 

109.0 

99.2 

108.5 

103-3 

99.1 

103. 1 

98.1 

79-6 

98.3 

80.3 



117 

U3 
113 
118 
132 
113 
103 
114 
119 
103 
95 



25.5 

4-4 
14-5 

9.2 
22.2 
14.8 

0.4 
16.3 
50.1 

5-i 
19.4 



M. Buxton publie aussi le tableau suivant, en reponse au 
depute Goulding, qui lui a demande de donner le pourcentage 
de l'augmentation ou de la diminution des prix de gros de 
certains articles de consommation ordinaire entre les annees 
1905 et 1912 : 



Articles 



1905 



-f- ou — 

en 1912 

1912 sur 1905 



% 



The, non compris la taxe, valeur 

d'importation par livre .. .. 7 s.24 d. 8sj8d. + 21.3 
Cafe, valeur d'importation par 

cwt, non compris la taxe .... £2.58 £3.78 -f- 46.5 

Raisins de Corinthe, valeur 

d'importation par cwt., non 

compris la taxe 17 s.29 d. 25 s.46 d. + 47.3 

Raisins sees, valeur d'importa- 
tion, par cwt., non compris la 

tax e 26s.92d. 38s.84d. + 44.3 

Riz, valeur d'importation par, 

cwt. non compris la taxe .. 6 s.91 d. 9 s.18 d. -f 32.9 
Tapioca, prix du marche par 

cwt I2s.0ld. 22 s.09 d. -j- 8 ■> .3 

Flocon d'avoine (Prix de gros inconnus) 

Farine de seigle id. 

Lait, prix de contrat par gallon 8s.i4d. 9 s.52 d. + 17.0 
Oeufs, valeur d'importation par 

douzaine 8 s.69 d. 10 8.56 d. + 21.5 

Beurre, valeur d'importation par 

cwt 104 s.09 d. 121 s.61 d. + 16.8 

Fromage, valeur d'importation 

par cwt £2.60 £3.21+23.5 

Saindoux, valeur d'importation 

Par cwt £1.83 £2.55 + 393 

Pain, prix de contrat par cwt. 8s.iod. 9 s.08 d. + 9.4 
Farine, valeur d'importation par 

cwt ios.oid. ios.83d. + 8.2 

Farine, prix des marches de 

ville par sac de 280 livres .. 25 s.06 d. 28s.iod. + 13. 1 
Jambons, prix d'importation par 

cwt 47 s.46 d. 62S.82d. + 28.I 

Lard, valeur d'importation par 

cwt 46 s.46 d. 62 s.82 d. + 35.J 

Boeuf, prix du marche metro- 

politain par 8 livres (non com- 
pris les rebuts) : 

Premiere qualite 4 s.07 d. 5 s.06 d. + 20.0 

Deuxieme qualite 3 s.06 d. 4S.o8d. + 33.3 

Inferieure 2s.iod. 3 s.02 d. + ri.8 

Mouton. prix du marche metro- 

politain par 8 livres (non coiri- 

pris les rebuts") : 



Vol. XL VI— No 16 



LE PRIX COURANT, Vendrcdi, 18 Avril 1913. 



23 



Premiere qualite 5 s.i 1 d. 6 s.04 d. -f- 

Deuxieme qualite 5 s.oi d. 6 s.oo d. — 

Inferieure 3s.ud. 3 s.oy d. — 

Poissons frais, valeur par cwt. 

aux ports anglais 10 s. 13 d. 10 s.66 d. -f- 

Saumon en boites de conserve, 

valeur d'importation par cwt. £2.63 £3-27 + 

Cliarbon : 
Valeur d'exportation par tonne 10 s. 47 d. 12 s.57 d.*-(- 
Prix du marche de Londres 
pour cliarbon domestique 

par tonne 155.03 d. 21 s.06 d.*- 

Prix da marche dc Cardif 
pour charbon industriel, par 

tonne I2s.nd. 20 s.08 d.*-j 

Petrole, valeur d'importation par 

gallon 4 s.34 d. 4 s.27 d. — 

Savon, valeur d'exportation par 
cwt 20s.88d. 23 s.66 d. -4- 



7 


.0 


1 


,6 


4 


3 


4 





24 


3 



* Ccs moyens sont influences par la hausse survenue 
dant la grande greve des mineurs en 1912. 



! 40-9 

60.0 
1.6 

13-3 
pen- 



LA LOI SUR LES COMPAGNIES. 



Une decision importante du juge Murphy. 



La Cour Supreme du Canada, dans la cause de John 
Deere Plow Company and Agnew, a rendu dernierement une 
decision tres interessante pour les corporations commer- 
ciales faisant affaires par tout le Canada en vertu de la Loi 
Federate sur les Compagnies. 

La legislature de la Colombie Anglaise, avec l'esprit de 
violence qui anime trop souvent les lois provinciales, adopta 
un reglement concernant les operations des corporations 
commerciales faisant affaires dans les limites de sa juridic- 
tion. Certaincs dispositions du reglement convenaient tres 
bien aux homines d'affaires dc la province, mais d'autres tou- 
chaient a l'extreme. Citons-en une: 

"Lorsqu'une compagnie extra provinciale, sans licence 
ou non enregistree, fera affaires en la province de la Colombie 
Anglaise, telle compagnie sera passible d'une penalite de cin- 
quante dollars, imposable chaque jour et aussi longlemps 
qu'ellc restera sans licence ou non enregistree. En vertu de 
celte loi, elle ne pourra soutenir aucun rccours en loi dans 
aucune Cour de la province de Colombie Anglaise relative- 
ment a un contrat quelconque fait en tout ou en partie dans 
les limites de cette province, dans le cours de ou se rappor- 
tant a ses affaires faites contrairement aux dispositions de 
cctte section." 

La clause du reglement qui a donne lieu a la plainte, 
comme on le voit, enlevait dans certains cas aux individus 
faisant affaires en vertu de l'acte du Canada de se pourvoir 
en justice. 

La John Deere Plow Company, incorporce en vertu de 
letlres-patentes du Canada, avait ses bureaux-chefs a. Winni- 
peg. Elle nomnia, a. Elko, Colombie Anglaise, un agent a qui 
elle vendait de temps a autre des articles destines a etre re- 
vendus dans la localite. Dans le cours des affaires, la com- 
pagnie accepta de son agent des billets pour un montant con- 
siderable et qui firent l'objet d'un proces. 

Comme la compagnie n'etait pas enregistree, l'effet de la 
section precitee fut mis a l'etude et les cours furent requises 
de decider sur les deux questions suivantes: 

Premierement: "Prive d'une licence, selon l'article Vf de 
1'Ace des Compagnies dans la Colombie Anglaise, le plai- 



gnant est-il incapable de faire affaires dans la ditc province 
ou de soutenir une action relative aux reclamations ou aux 
billets?" 

Deuxiemement: "Est-ce que les dispositions du dit ar- 
ticle VI de I'Acte des Compagnies dans la Colombie An- 
glaise sont, en autant qu'elles tendent a empecher le plai- 
gnant dc faire affaires dans la dite province et de se pourvoir 
en loi, intra vires?" 

La cause a etc entendue par l'honorable juge Murphy 
qui a maintenu que, dans chaque cas, la reponse doit etre 
dans l'affirmative. La Cour Supreme de la province, en ap- 
pcl, a repondu dans le meme sens. La cause en question 
constituait un "test case", et un jugement final cut affecte la 
position des corporations commerciales creees par la loi 
federale dans toutes les provinces. 

La Cour Supreme du Canada, qui entendit la cause an 
merite, renversa toutes les decisions des cours provinciales, 
et la compagnie demanderesse obtint jugement pour le plein 
montant de sa reclamation. 

On ne connait pas encore les raisons qui ont servi de 
base a la decision de la Cour Supreme; mais elles viendront 
en temps opportun et seront sans doute lues avec interet. 
Toutefois, le jugement pent donner aux nombreuses maisons 
d'affaires concernees une idee de la maniere de disposer des 
prerogatives des pouvoirs provinciaux et du parlement du 
Canada lorsque la Cour Supreme du Canada juge en dernier 
ressort. 



LA PUBLICITE A BON ESCIENT. 



Un des griefs qu'on oppose trop souvent a la publicite, 
dans un certain monde de commercants et d'industriels, e'est 
qu'ellc ne pent etre mise au service que d'affaires laissant une 
marge de benefices assez importante pour que la publicite ne 
greve pas le prix de revient d'une charge trop lourde. 

Celte opinion est presque unanime et ce raisonnement 
est tenu a chaque instant par des gens d'affaires reputes se- 
rieux a de nombreux agents de publicite, lorsque ceux-ci es- 
saient de les persuader qu'il y aurait pour eux tout profit a 
faire de la publicite. 

II faut convenir que la lecture des pages d'annonces de 
iournaux est particulierement faite pour donner pres- 
que raison a ce prejuge. N'y voit-on pas la publicite prati- 
quee par les entreprises les moins correctes et n'a-t-on pas 
la sensation que, pour payer les frais d'insertion que ces af- 
faires engagent, il faut que le taux de profit realise soit par- 
ticulierement eleve? 

Le rapport entre la depense exigee par la publicite et le 
profit escompte est d'autant plus sensible que les journaux de 
commerce serieux sont manifestement les plus chers qui 
soient. 

Si done tant et tant dc proprietaires de marques reculent 
si frequemment, pour ne pas dire toujours, devant les frais 
d'une campagne de publicite, on s'explique <pie les journaux 

tidiens particulierement s'encombrent d'une foule d'inser- 
tions operant dans des voies plutot douteuses et reprehensi- 
bles. Les proprietaires de marques ne doivent s'en prendre, 
dans tous les cas, qu'a eux-memes de l'obligation ou ils se 
trouvent actuellement de faire voisiner leur reclame avec cclle 
de personnages plus ou moins recommandables. 

Reste a savoir si les craintes de nos commergants sont 

et si, veritablement, les merchandises de marque et 

de consommation qui ne laissent que des benefices reduits et 

qui n nt des profits que par la multiplicite des ventes 

dans l'impossibilite de couvrir des frais de publicite 

quelconque. 



24 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 18 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 16 



DISSERTATION PRATIQUE. 



L'art de tenir un magasin, de faire les paquets et la livraison. 



Des articles publies periodiqrtcment dans les journaux de 
commerce et traitant de la maniere de tenir un magasin et de 
faire l'etalage d'une vitrine, la plupart sont ecrits au point de 
vue des gros marchands et selon l'esprit des problemes qu'ils 
ont en vue. II semble qu'on ait trop peu donne d'attention 
aux besoins des petits marchands. II est indiscutable que les 
proprietaires ct gerants de grands etablissements recoivent 
beaucoup d'informations utiles; mais le petit marchand qui 
n'a qu'un nombre limite d'articles pour reprcsenter chaque 
ligne de marchandises, est souvent a court d'inspiration. 

En general, le proprietaire d'un petit commerce est en 
meme temps gerant, acheteur, etalagiste, premier commis ct 
comptable. 

Qu'on nous permette de lui faire ici quelqucs suggestions 
qui 11c manqueront pas de l'interesser. 

Quelqu'un a dit que la plus grande partie des impressions 
qui frappent l'esprit de l'homme lui arrivent par la vue plutot 
que par l'oui'e. Ainsi, qu'on lise attentivement. 

Un magasin, c'est un endroit ou Ton vend des marchan- 
dises, et sa seule raison d'etre c'est la vente en plus grande 
quantite que possible. Pour atteindre ce rcsultat, le marchand 
doit employer tous les moyens legitimes. Si le dicton est 
vrai, la montre de la marchandise doit etre un plus grand 
facteur de vente que tous les discours. Par consequent, le 
sujet que nous touchons ici est d'une importance vitale. 

On ne pent pas mettre tout un stock en evidence d'une 
seule fois, mais, selon les besoins de chaque saison, on pcut 
adopter quelque habile arrangement rotatif. Mais, tout d'a- 
bord, on ne saurait trop insister sur l'imporrance de l'appa- 
rence personnelle du marchand et des commis, car, scion la 
nature de la marchandise, on ne saurait jamais prendre trop 
de soin de paraitre propre en tous temps. 

La devanture du magasin doit etre soignee et les vitrines 
doivent etre assez spacieuses pour pouvoir contenir les plus 
volumineux articles du magasin, sans que, pour cela, elks 
aient l'air d'etre encombrees. Si la devanture du magasin est 
de construction ancienne, il ne faudrait pas hesiter a la refaire 
meme a ses propres frais. La depense que cela pourrait en- 
trainer serait aussi vite compensce par la favour grandissantc 
du public que la nouveaute sous toutes ses formes nc manque 
jamais d'attirer. Et Ton sait le doux reprochc que les maris 
se plaisent a adresser a leurs epouses: "Ta curiosite t'a en- 
core coiite quelque chose sous la forme d'un billet de cinq 
dollars." Mais, aprcs tout, qui en aura beneficie? Le mar- 
chand d'abord, et l'acheteuse ensuite. 

La vitrine, c'est le premier argument du commerce, celui 
par lequel le marchand peut convaincre le passant mieux que 
par des discours qui, le plus souvent frappent une oreillc dis- 
traite, par l'oeil qui convoke. 

Ces vitrines doivent etre tcnues dans un ctat de scrupu- 
lcuse proprete en tous temps et, au surplus, abondamment 
eclairecs le soir. 

Si on a le soin d'y etaler d'une maniere attrayante une 
belle variete d'articles de saison, dont on prendra l'habitude 
de changer la disposition frequemment, le public prendra, lui, 
l'habitude d'observer les vitrines pour voir chaque fois quelles 
nouveautes on y a installees. 

L'apparence generale d'un magasin doit etre telle qu'elle 
laisse deviner le bon ordre. On doit avoir une place pour 
chaque chose et chaque chose a sa place. 

Le bureau devrait etre amenage en avant ou au centre du 
magasin et c'est la que le proprietaire en fcrait ses quartiers 



generaux. Ainsi situc, 11011 seulcment il pourrait immediate- 
ment se porter a la rencontre des clients, mais il verrait a ce 
que chaque personne entrant dans le magasin soit regue avec 
courtoisie. II lui serait aussi plus facile de preter main-forte 
a l'employe dans les cas difficiles. 

Les comptoirs et vitrines de comptoirs doivent etre tenus 
en grande proprete et il faut, autant que possible, eviter d'y 
entasser des marchandises qui nuisent toujours au bon ser- 
vice et a l'apparence d'ordre qui ne doit cesser de regner. 

Nous admettons que la tentation soit forte et qu'on suc- 
combe souvent au desir d'exhiber sur les comptoirs les arti- 
cles nouvellement re^us. Dans ces cas, nous conseillons de 
ne montrer que les tout petits articles, de les changer sou- 
vent, et d'observer jusqu'a quel point chacun a attire l'atten- 
tion des clients. 

Les comptoirs sont faits pour la vente et non pas pour y 
entasser tout un stock de marchandises. 

En voila done suffisamment, cr'oyons-nous, pour ce qui 
concerne l'apparence du magasin. 

Voyons maintenant un peu ce qu'il faut faire pour attein- 
dre au succes rapidement sans toutcfois enjamber les degres. 

Tout d'abord attirons l'attention sur un detail trop ge- 
neralement neglige, celui de ne pas acheter suffisamment a 
l'avance la marchandise qui, de par la volonte des createurs 
de modes, scra.le pins en demande la saison prochaine. Dans 
les \ ill;: s, cette pratique s'est generalisec et on en tire grand 
profit. Non pas qu'il faille s'attendre a vendre de bonne 
heure; mais c'est le meilleur moyen de faire connaitre au 
pul lie acheteur ce qu'il conviendra d'avoir et ou se le pro- 
curer. Ainsi, un marchand devra anticiper les besoins de sa 
clientele une saison d'avance, soit par un etalage de vitrine, 
soit peut-etre en utilisant une table ou partie d'un comptoir 
pour disposer savamment les articles de la prochaine mode. 
Chaque article devra porter une etiquette indiquant le prix. 
Rien ne plait plus a une cliente que de pouvoir se rendre 
compte par elle-meme de la qualite. de la nuance ct du prix 
d'une marchandise. Les choses ainsi disposees a portee de 
sa main, elle pourra les palper, les scruter dans leurs moin- 
dres details sans s'infiiger la gene de mettre un employe a 
contribution. Et ceci que indifferemment a tons les 

genres de commerce. 

A.insi, depuis l'avenement des mai rayons ct de 

ceux de cinq; dix et quinze cents, la vente des menus objets 

li ment diminue dans les magasins generaux; tout 

le mi ride l'admettra. II conviendrait done de faire un effort 

; reprendre ce terrain perdu, c;. dans ce but, n ius n'hesi- 
i a conseiller l'etablissement d'un rayon d'articles a 
cinq, dix et quinze cents. II n'exige pas un fort capital, il 
donne un bon profit, les ventes se font au comptant et sans 
grandes difficultes, et n'entraine pas de livraison a domicile. 
Les ventes se font facilement, disions-nous, pour 1'excellcnte 
ison que les articles sont etales bien en vue. et que ce qu'un 
client est susceptible d'oublier dans le cours ordinaire des af- 
faires, il sera pousse a 1'acheter du fait qu'il l'a devant lui. 

Comment doit-on faire les paquets? 

Voila un autre detail qui a son importance dans le com- 
merce. D'abord, il convient de se servir d'un papier assez 
fort selon la nature de l'article a envelopper, et qui soit tout a 
fait depourvu de toutc decoration sou- forme d'ecriture ou 
d'imprime. Les dames, principalement, n'aiment pas a porter 

paquets; or, si vous enveloppez leurs achats dans du pa- 
pier aux couleurs trop voyantes, ou couvcrt d'annonces, vous 
les incitez a la rebellion: unes nc se generont pas 

non plus pour vous dire qu'elles ne font pas de publicite pour 
les marchands. 

Voila done quelques que nous croyons etre 

tres pratiques pour tout le monde du fait qu'elles ont fait le 

it d'un bon nombre jusqu'ici. 



Vol. XL VI— No 16 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 18 Avril 1913. 



25 



LES REVENUS DU CANADA 



UNE EXPOSITION DE PRODUITS ALIMENTAIRES. 



L'etat financier du Canada pour l'annee fiscale se termi- 
nant lc 31 mars dernier, tel que public dans la "Gazette Ofii- 
cielle", demontre que ies revenus au fonds consolide s'elevent 
a la somme de $165,528,137.00 comparativement a la somme de 
$132,745,386.00 pour l'annee precedente, soit une augmentation 
de vingt-cinq pour cent. 

Les revenus pour les deux annees sont comme suit : 

1911-12 1912-13 

Douanes $85,807,137.00 $112,533,528.00 

Accise 10,038,563.00 21,276,863.00 

Les Postes 9,854,405.00 11,421,152.00 

Travaux Publics, 

Chemins de fer, etc. .. 11. 524,768.00 13.562650.00 

Divers 6,520,511.00 6,733,942.00 

Total $132,745,386.00 $165,258,13700 

Ceci constitite le plus fort revenu du Canada depnis sa fon- 
dation et il donne bien l'idee cxacte de l'enorme chiffre d'af- 
faires transigees au cours des douze derniers mois. 

A la fin de l'annee fiscale, la dette du Canada s'eleve a 
$297,558,095.00; durant le mois de mars, on a constate une di- 
minution de $6,539,729.00. 

Au 31 mars, les depots d'epargne de la poste formaient un 
total de $41,229,740.00, soit environ $r. 000,000. co de moins que 
l'annee precedente. Dans les banques d'epargne du gouverne- 
ment du Dominion, le total au 31 mars etait de $14,189,220.00, 
accusant aussi une diminution sur 1912. 



COMPAGNIES INCORPOREES. 



Des lettres-patcntes ont ete cmises par le Lieutenant- 
Gouverneur de la province de Quebec, incorporant: 

"La Ccnipagnie T. et C. Brunet, Limitee," pour faire le 
commerce ct les travaux d'entrepreneurs plombiers, cou- 
vreurs, ferblantiers, electriciens. Capital-actions, $20,000, a 
Montreal. 

La "Parentville Realty Company, Ltd.," pour acquerir, 
posseder, vendre, ecbanger, donner a bail, loiter des pro- 
prietes mobilieres et immobilieres. Capital-actions, $500,000, 
a Quebec. 

La "McGill Hotel Company," pour faire en general et 
dans toutes ses brandies les affaires d'hoteliers et restaura- 
teurs. Capital-actions, $20,000, a Montreal. 

''La Compagnie Houillere Saint-Apollinaire, Limitee," 
pour faire des exploitations ou recherches pour decouvrir des 
mines et minerals. Capital-actions, $198,000, a Courcelles. 

"La Compagnie des Terres-Hautes cle Laprairie," pour 
acquerir, acbeter, posseder, vendre et louer des terrains et 
autres proprietes immobilieres propres pour le commerce, 
manufactures, magasins, depots, residences. Capital-actions, 
$20,000, a Montreal. 

"Fairview Land Company, Limited," pour acquerir par 
achat, bail, echange ou autrement, et posseder, ameliorer, 
subdiviser, construire, utiliser toutes sortes de proprietes 
mobilieres ct immobilieres et en disposer. Capital-actions, 
$100,000, a Montreal. 

"Denis Land Company, Limited," pour faire commerce 
d'immeubles dans toutes ses brancb.es: exercer l'industrie 
d'immeubles et d'agents d'annonce contre l'incendie, les acci- 
dents, la vie, assurance maritime, bris de glace. Capital- 
actions, $149,000, a Montreal. 



Elle aura lieu du 24 au 31 mai inclusivement a 1' Arsenal du 
65eme Regiment. 



Cette exposition, la premiere du genre tenue a Montreal, 
organisee par la Section des Epiciers, succursale de Mont- 
real de l'Association des Marchands Detailleurs du Canada, 
Incorporee. 

Son but, comme celui de toutes les expositions, est de 
faire connaitre les produits alimentaires de haute qualite et 
les differentes marques de commerce. Elle profitera d'autant 
plus au commerce en general, du fait que les marchands qui 
la visiteront auront une occasion superbe d'entrer en contact 
direct avec les representants de chaque maison exposant des 
produits. 

Nulle doute que l'exposition obtiendra un franc succes, 
car, deja, le comite d'organisation a regu de nombreuses et 
importantes adhesions. C'est aussi pendant cette meme se- 
maine qu'aura lieu la convention de l'Association des Mar- 
chands Detailleurs du Canada (Incorpore), section de la Pro- 
vince de Quebec. 



LA SITUATION DES CAFES. 



Le "Bulletin de Correspondance" du Havre ecrit le lundi 
31 mars: 

"Une maison de notre place a regu une estimation de 
150,000 s. pour les recettes a Santos pendant le mois d'avril, 
ce qui se comparerait avec 310,000 s. en 1912 et 85,000 s. 
en 1911. 

"Une maison telegraphie de New-York que la hausse a 
ete causee par les avis des marches etrangers qui etaient 
meilleurs qu'on ne les attendait. 

"Par suite des bons avis qui sont parvenus depuis samedi, 
on supposait que notre marche ferait preuve, ce matin, de 
ties bonnes dispositions, mais tel n'a pas ete tout a fait le 
cas. II semble que la hausse engage quelqaes personnes a 
realiser et, par suite, si on en excepte une hausse de 75 c. 
pour mai, la cote de ce matin n'a ete haussee que de 50 c; 
amelioration que Ton avait a peu pres reperdue, vers midi. 

"Cet apres-midi, le marche etait un peu mieux tenu. La 
cote n'a ete que de 25 c. pour les mois de mars a juillet et 
laissee sans changement pour les suivants. 

"En disponible, on note, aujourd'hui, les affaires en San- 
tos dont nous avons deja parle. Depuis lors, il y a 
eu d'autres transactions; du reste, par suite de la hausse du 
terme, la demande est maintenant meilleure qu'elle ne l'etait 
precedement." 



LA MAISON LAPORTE, MARTIN & CIE, LIMITEE. 



Comme toujours, d'ailleurs, nos lecteurs trouveront leur 
interet a la lecture de l'annonce de cette importante maison, 
que nous publions dans cette edition. Les marchands de la 
province y trouveront une liste aussi complete que possible 
des articles demandes et des meilleures marques connues. 

A cote des conserves de toutes sortes, importees de l'ex- 
cellente maison F. Lecourt, de Paris, il nous fait plaisir de 
signaler le "roi des Champagnes", le Piper-Heidsieck, le fa- 
meux vin sherry Favorito et le cognac Ph. Richard & Cie, 
dont la reputation est aujourd'hui mondiale. 



2') 



LE PRIX COURANT, Venrlrcdi, 18 Avril 1913-. 



Vol. XLVI— No 16 



EXPOSITIONS DES MODES D'ETE. 



Nous sommes en pleine saison des expositions de modes. 
Depuis lundi tous les grands magasins sont ouverts a la 
clientele qui s'en donne a coeur joie. Et cette annee, les 
expositions sont reellement interessantes et dignes d'etre 
vues. 

11 nous a etc donne de visiter a loisir celle de la maison 
Debenhams Limited, sous l'egide du devoue gerant M. de 
Grandpre. II y avait foule. 

Parmi la grande quantite de modeles importes, nous 
avons remarque des choses de la plus haute nouveaute. 

Quant aux chapeaux, les nouvelles formes sont plutot 
petites et moyennes; mais la demande pour les plus grandes 
est encore persistante et les marchands devront, par conse- 
quent, en tenir compte cette annee encore. A Paris, ou se 
creent les modes, les grandes formes sont encore en bonne 
faveur. On remarque une grande variete de calottes en satin 
et aussi en paillc Tagal. Comrae garnitures, la mode est aux 
petites fleurs et aux grappes de fruits, le tout agremente de 
rubans de fantaisie. Pour les costumes, comme on s'y atten- 
dait, la guerre des Balkans n'a pas manque de nous apporter 
les chaudes couleurs de ce pays ardent. Elles permettront 
aux modistes de creer toutes les combinaisons, voire meme 
les plus extravagantes. 

Les plus populaires pour la saison d'ete seront les sui- 
vantes: cerise, osier, violet et noir avec garnitures aux teintes 
plus voyantes. 

Les commandes sont nombrcuses pendant l'exposition et 
tout fait prevoir que la saison sera tres bonne. 



L'ECLAIRAGE DES VITRINES. 



Comment en tirer le plus d'effet. 



Disons tout de suite que le seul moyen pratique de dis- 
poser de l'eclairage des vitrines, e'est d'en confier l'inslalla- 
tion a des gens experimentes. 

Pas a un simple elcctricien, mais a un ingenieur. Si l'elec- 
tricien connait son affaire plus ou moins bien, il est certain 
qu'il vous donnera assez de lampes pour ne pas laisser de 
coins obscurs et que l'installation sera suffisamment bien 
faite pour soutenir l'epreuve de l'inspection obligatoire. Mais 
il n'est certainement pas en mesure de determiner jusqu'a 
quel point votre vitrine a besoin d'etre eclairee, de quelle 
maniere les jets doivent etre diriges, distribues, controles, 
pour assurer le maximum d'efficacite au cout minimum. Ces 
details n'entrent pas dans les attributions d'un simple electri- 
cien, mais sont du ressort de l'ingenieur competent. C'est lui 
qui doit voir a l'execution du travail de l'electricien et, dans 
ce cas, vous pourrez compter sur une installation bien faite, 
car toute les proportions auront cte gardees. 

Menagez les jets de lumiere. 

Afin d'obtenir l'efficacite la plus complete, les jets de 
lumiere, les lampes doivent se derober a la vue, de sorte que 
les personnes qui s'arretent devant vos vitrines ne sont pas 
aveuglees par les rayons trop puissants mal diriges. De 
cette maniere, vous ne pcrdrez rien de l'eclairage dont toute 
la puissance sera concentree sur 1'etalage. II vous donnera 
de meillcurs resultats tout en vous permettant d'economiser 
sur la consommation du courant. En effet, plus le voisiuage 
d'un objet est obscur, plus le contraste est frappant lorsque 
vous y dirigez le moindre rayon lumineux, et plus la lumiere 
est effective, quelle qu'en soit son intensite. 



Tout ce qu'il faut, c'est un volume proportionnc de lu- 
miere bien dirigee qui attire le regard et lui indique en quel- 
que sorte l'article que vous avez voulu mettre le plus en evi- 
dence. Done, dons cet ordre d'idees, le choix des reflecteurs 
est de la plus haute importance comparativement aux autres 
details du systeme d'eclairage. 

Les di'verses sortes de reflecteurs. 

1 
II existe une grande variete de reflecteurs, toutes diffe- 
rcntes par leurs formes et leurs styles, mais destinees aux 
memes fins; chacune repond a son but, si la vitrine dans la- 
quelle elle est employee est disposee convenablement. Mais 
la forme des reflecteurs, quant a leur profondeur, leur dia- 
metre, etc., varie selon 1'etalage de la vitrine; et ces details 
doivent etre pris en consideration avant de faire un choix, 
car il n'existe aucun genre particulier de reflecteur qui con- 
vienne a tout emploi. 

Quelle que soit la disposition de votre vitrine, tous les 
grands entrepreneurs electriciens la connaissent et ils trou- 
veront le moyen d'y faire une installation d'eclairage qui vous 
donnera satisfaction. C'est la une question d'economie, de 
siirete et d'efficacite dans le commerce. 



UNE IDEE PRATIQUE 



M. Nicholas Ehrlich, l'energique secretaire de l'lnde- 
pendent Retail Tobacconists' Association, succursale de 
Brooklyn, l'un des fervents adeptes de la cooperation entre 
les manufacturers et les marchands, annonce qu'il vient de 
lui etre fait une proposition par une importante manufactu- 
re, et que, si cette proposition est acceptee, elle revolution- 
nera sans doute le commerce de detail. La compagnie ma- 
nufacturiere en question offre de donner a tous les membres 
de l'Association un escompte special sur ses articles, les 
mettant ainsi sur un pied d'egalite avec le marchand de 
gros. Elle leur fournira en plus un service d'etalages pour 
leurs vitrines avec changement semi-mensuel, 1'etalage de- 
vant comporter un caractere special d'independance des 
trusts. La compagnie leur fournira aussi un systeme de cou- 
pons qu'elle promet etre tout aussi attrayants que ceux de 
la LTnited Cigar Stores. 

Cette idee tout a fait pratique nous semble applicable 
tout aussi bien au Canada qu'aux Etats-Unis. 



DE LA TENUE DES MAGASINS 



Une vitrine de magasin n'est pas parfaitement effec- 
tive s'il n'y a pas de pancarte-bulletin. Un avis bref et 
bien fait donne a l'observateur un etat defini de 1'etalage. 
Les gens ne se fatiguent pas de lire les bulletins de vitrines. 
s'ils sont bien ecrits et concis, pourvu qu'on les change as- 
sez frequemment. 

* 

* * 

Les silhouettes bien dessinees sur des pancartcs de vi- 
trines sont tres agre ; ables a i'oeil et ajoutent considers 
ment a la force d'attrait de l'ecritcnu. En les decoupant 
exactement, les images qui ornent les converts de cert 
magazines peuvent etre utilisees et content tres peu. 

* * 

N'engagez jamais de discussion acerbe avec vos clients. 
De telles discussions ont entraine la perte de bons clients, 
et un marchand avise ne discute jamais et ne le permet pas 
a ses employes. 



Vol. XLVI— No 16 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 18 Avrii 1913. 



27 



Epicerie et Provisions 



LA SITUATION. 

L'etat du marche est reste a peu pres 
le meme depuis huit jours. On remarque 
cependant une certaine faiblesse en ce 
qui concerne le sucre raffine. Les affaires 
sont peu actives; cette tranquillite pro- 
vient surtout du mauvais etat des routes 
dans toute la campagne; les voyageurs 
sont unanimes a signaler ce fait qui se 
reproduit d'ailleurs a cette epoque cha- 
que annee. Si le temps se maintient au 
beau pendant une huitaine, on compte 
sur un regain d'activite a la fin du mois. 
Mais si, comme cela se produit trop fre- 
quemment a cette epoque, il tombe des 
pluies assez abondantes, le mouvement 
d'affaires restera ralenti jusque vers la 
fin du mois prochain. 

Nous cotons: 

SUCRES 

Extra granule, sac les 100 lbs. 4.50 

Extra granule, balle 5 x 20 100 lb. 4.60 
Extra ground, baril les 100 lbs. 4.90 
Extra ground, bte 50 lbs. 100 lb. 5.10 
Extra ground, J bte 25 lb., 100 lb. 5.30 
No 1 Yellow, baril les 100 lbs. 4.15 
No 1 Yellow, sac les 100 lbs. 4.10 

Powdered, baril 100 lbs. 4.70 

Powdered, bte 50 lbs. les 100 lbs. 4.90 
Paris Lumps, i bte 25 lbs. 100 lbs. 5.55 
Crystal Diamond, baril 100 lbs. 5.25 
Crystal Diamond, i bte 50 lbs. 

les 100 lbs. 5.35 
Crystal Diamond, i bte 25 lbs. 

les 100 lbs. 5.55 
Crystal Diamond, Domino, 20 

cartons 5 lbs. les 100 lbs. 0.35 

Sucres bruts cristallises, lb. 0.04! 

Sucres bruts non cristallises, lb. 0.03J 

Ces prix s'entendent au magasjn du 
vendeur a Montreal. 



MELASSES 



o.34 0.35 0.37 
0.37 0.38 0.40 
0.39 0.40 0.42 
0.39 0.40 0.42 

0.42 0.43 0.45 



Tres bonne demande. 
Barbade, choix, tonne 
Barbade, tierce et qrt, 
Barbade, demi qrt. 
Melasse, fancy, tonne 
Melasse, fancy, tierce et 

quart 
Melasse, fancy, demi qrt. 0.44 0.45 0.47 

Les prix s'entendent: iere colonne, 
pour territoire ouvert; 2e colonne, pour 
territoire combine; 3e colonne, pour 
Montreal et ses environs. 

LARD AMERICAIN 

ie qualite, le quart 
2e quality, le quart 
3e qualiti, le quart 

SAINDOUX 

Bonne demande. 

La lb. 

Saindoux pur, en tinette 0.15$ 

Saindoux pur, en seau 3.25 

Saindoux pur, cse de 10 lbs. 0.16J 

Saindoux pur, cse de 5 lbs 0.16I 

Saindoux pur, cse de 3 lbs* 0.16} 

FARINES ET PATES ALIMEN- 

TAIRES 

Pates alimentaires 

Bonne demande. 
Nous cotons: 



30.00 
29.50 
27.50 





0.15 


0.00 


6.25 


0.00 


3-25 


0.00 


6.25 


0.00 


3.20 


0.00 


O.70 


0.00 


6.40 


0.00 


5-85 


0.00 


2.50 


0.00 


2.50 


0.00 


2.50 


0.00 


4-75 


0.00 


2.25 


0.00 


2.75 


0.00 


2.15 


0.00 


4.00 


0.00 


5-75 


o.o7i 


0.07} 


o.osi 


o.osi 



0.00 1.35 



0.00 
0.00 
0.00 



0.27 J 
o.osi 
0.07 



0.00 0.075 






00 





07J 





00 





08 





• o.si 





.06 





.06 





.07 





07} 





08 





.05$ 





.06 



Arrow root, boite de 7 lbs. 
Marine Five Roses, qrt. 
Farine Five Roses, sac 
Panne Household, qrt. 
Par. "Regal", sac 
Par. "Regal", qrt. 
Par. patente hongroise, qrt. 
Farine a patis. Ocean, qrt. 
Par. d'avoine granulee, sac 
Par. d'avoine standard, sac 
Farine d'avoine line, sac 
Farine d'avoine roulee, brl. 
Farine d'avoine roulee, sac 
Farine de sarrasin, sac 
Far. de ble-d'lnde ord., sac 0.00 
Banner, Saxon et Quaker 

Oats, et Ogilvie, caisse 
Cream of wheat, cse 
Fecule de mais, ie qlte, lb. 
Fecule de mais, 2e qlte, lb. 
Fecule de pommes de terre, 

qrts de 1 lb., doz. 
Vermicelle, macaroni et) 

spaghetti Canadiens btes 

de 5 lbs., lb. 
En vrac 
Paquets de 1 lb. 

Nouillettes aux oeufs: 
Paquets de i lb., lb. 
Spaghetti, pates assorties: 

alphabets, chiffres, ani- 

maux nouilles, coudes, 

importies en vrac, lb. 

En paquets de 1 lb. " 

Tapioca pearl, en sac, la " 
Tapioca seed, en sac, la " 
Tapioca flake " 

Sagou " 

FROMAGES CANADIENS 

Bonne demande. 

Les fromages petits et gros se ven- 
dent aux epiciers I4ic et 15c la livre. 

Poisson sale. 
Morue salee, No 1 

VINAIGRE 

Bollman, cruches paillees, 4 

Nous cotons, prix nets: 

gall, ifp., cruche 0.00 2.20 
Domestique triple, cruches 

paillees, 4 gal. imp. cruche 0.00 1.25 

72 grains, le gall. 0.00 0.12 

88 grains, le gall. 0.00 0.15 

118 grains (proof), le gall. 0.00 0.19 

THES 

La demande est bonne pour les thes 
du Japon. Les autres sont un peu ne- 
gliges. 

EPICES PURES. GRAINES ET SEL 

Bonne demande courante. 

Nous cotons: 
Allspice, moulu 
Anis 

Canary Seed 
Cannelle, moulue 
Cannelle en mattes 
Clous de girofle moulus 
Chicor£e canadienne 
Clous de girofle entiers 
Colza 

Creme de tartre 
Gingembre moulu 
Gingembre en racine 
Graine de lin non moul. 



0.14} 0.15 



lb. 



0.15 
0.08 
0.26 
0.20 
0.18 
0.26 
0.12 
0.22 
0.06 
0.23 
0.20 
0.22 
0.04 



0.18 
0.09 
0.07 
0.24 
0.22 
o.33 
0.13 
0.30 
0.08 
0.24 
0.30 
0.25 
0.05 



0.06 


0.07 


0.05$ 


0.07 


0.00 


0.90 


0.18 


0.22 


0.20 


0.35 


0.00 


0.50 


0.07$ 


0. 10 


o.27i 


0.30 


0.23 


0.27 


0.18 


0.20 


0.16 


0,20 


0.21 


0.25 


0.16 


0.20 




1.30 


0.00 


0.40 


2-95 


305 


0.00 


2.95 


2.80 


2.85 


0.00 


1.80 


0.00 


2.05 


0.00 


2.15 


0.00 


2-45 


0.70 


0.75 



Graine de lin moulue " 

Graine de chanvre 

Macis moulu 

Mixed spices moulues 

Muscade 

Muscade moulue 

Piments (clous ronds) 

Poivre blanc rond 

Poivre blanc moulu 

Poivre noir rond 

Poivre noir moulu 

Poivre de Cayenne pur " 

Whole pickle spice 

Sel fin en sac 

Sel fin en i de sac 

Sel fin, quart, 3 lbs. 

Sel fin, quart, 5 lbs. 

SpI fin, quart, 7 lbs. 

Sel fin, en quart de 280 lbs. 

Ordinary fine 

Fine 

Dairy 

Cheese 

Gros sel, sac 

ORGE 

Legumes sees. 

Nous cotons: 
Orge monde (pot), sac 
Orge monde (pot), baril 
Orge monde (pearl), sac 

Nous cotons: 
Feves de Lima de Cal., lb. 
Feves blanches, Can. lb. 
Feves jaunes minot 

Lentilles rouges, par sac, lb. 
Lentilles vertes, par sac, lb. 
Pois Verts, No 1 lb. 

Pois casses, le sac 
Ble-d'lnde a soupe, casse, 

le sac 0.00 2.10 

RIZ 

La demande est bonne. 

Nous cotons: 

Riz importes: 
Riz Patna, sacs de 56 lbs., 

suivant qualite lb. 

Riz Carolina 
Riz moulu 
Riz souffle (puffed) cse de 

36 paquets de 2 pintes 

Riz decortiques au Canada: 

Les prix ci-dessous s'ente 
Montreal. 

Qualite B, sac 250 lbs. 
Qualite C, sac 100 lbs. 
Sparkle 

India Bright (sac de 100 lbs) 
Lustre 

Polished Patna 
Pearl Patna 
Imperial Glace Patna 
Crystal Japan 
Snow Japan 
Ice Drips Japan 

FRUITS SECS 

Assez bonne demande. 

Nous cotons: 

Dattes et figues: 
Dattes en vrac 1 lb. 0.00 0.05 

Dattes en pqts de 1 lb. 0.07? 0.08 

3 couronnes lb. 0.09I 0.10} 

Figues seches en boites, 



0.00 


3.50 


0.00 
0.00 


6.50 

485 


0.07 

0.00 


0.07 J 

0.03 J 


2.00 

0.05 
0.06 
0.05 
0.04 


2.10 
O.06 
0.07 

o.osi 
o.04i 



0.058 


0.06 


0.09 


0.10 


0.00 


0.06 


0.00 


4-25 


ndent 


f.o.b 


0.00 


3-35 


0.00 


3-25 


0.00 


5.10 


0.00 


3-50 


0.00 


3.60 


0.00 


4.40 


0.00 


4.60 


0.00 


4.90 


0.00 


5 .io 


0.00 


5-30 


0.00 


5-45 



7 couronnes 
5 couronnes 



lb. 
lb. 



0.13J 
0.11J 



0.14 
0.12 



28 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 18 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 16 



6 couronnes lb. 0.13 o.i3i 

9 couronnes lb. 0.144 0.15 
16 onces bte 0.11J O.I2J 

10 onces bte 0.074 0.08 

Raisins de Corinthe. Lb. 
Corinthe Filiatras, en vrac o.o6i 0.074 
Corinthe Filiatras en car- 
tons 1 lb. 0.08 o.o84 
Raisins de Malaga. Lb. 
Rideau bte 0.00 2.50 
Balmoral bte 0.00 3.00 
Orleans bte 0.00 4.00 
Royal Excelsior bte 0.00 5.50 

Raisins Sultana. Lb. 

En vrac 0.00 0.11 

Cartons, 1 lb. manquent 

Raisins de Valence. Lb. 

Valence fine off Stalk, btes . 

de 28 lbs. 0.00 0.00 
Valence Selected, btes de 

28 lbs. 0.00 0.00 
Valence Layers, 4 cour., 

btes de 28 lbs. 0.00 0.094 

Raisins de Californie. Lb. 

Epepines, paq. 1 lb., fancy 0.00 0.08 

Epepines, paq. 1 lb., choix 0.00 0.074 

Noix et Amandes. Lb. 

Amandes Tarragone 0.16 0.17 

Amandes Valence ecalees 0.324 0.34 

Avelines 0.13 0.14 

Noix de Grenoble Mayette 0.15 0.16 

Noix Marbot 0.13* 0.14* 

Noix de Bordeaux ecalees 0.27 0.28 

Noix du Bresil 0.15* o.i64 
Noix de coco rapees, a la lb. 0.19 0.214 

Noix Pecan polies 0.17 0.18 

Noix Pecan cassees 0.00 0.00 

Peanuts non roties, Sun 0.00 o.o84 
Peanuts non roties, Bon Ton 0.00 0.09I 

Peanuts non roties, Coon 0.00 0.07 

Peanuts roties. Coon 0.08/ 0.09 

Peanuts roties G. 0.09 0.10 

Peanuts non roties, G. 0.00 0.074 

Peanuts roties, Sun 0.10 0.11 

Peanuts roties, Bon Ton 0.11 0.12 

Pruneaux 30/40 0.00 0.11 

Pruneaux 40/50 0.00 0.09I 

Pruneaux 50/60 0.00 0.08I 

Pruneaux 60/70 0.00 0.07i 

Pruneaux 70/80 0.00 0.07 

Pruneaux 80/00 0.00 o.o64 

Pruneaux 90/100 0.00 0.06 

Fruits evapores. Lb. 

Abricots, boite 25 lbs. 0.00 0.144 

Nectarines 0.00 0.11 

Peches, boite 25 lbs. 0.00 0.09I 

Poires, boite 25 lbs. 0.00 0.124 
Pommes tranchies, 6vapo- 

rees, btes de 50 lbs. 0.00 o.o64 

Pelures de fruits. Lb. 

Citron o.ioi o.n 

Citronelle 0.164 0.17 

Orange 0.11J 0.12 

CONSERVES ALIMENTAIRES 
Conserves de Legumes 

Tres bonne demande. 

Nous cotons: 

No 1 No 2 

Asperges (Pointes), 2 lbs. 2.05 3.00 
Asperges entieres can., 2 lbs. 0.00 2.50 

Asperges Californie, 2J lbs. 0.00 3.50 

Epinards 2 lbs. 0.00 1.60 

Betteraves tranchees, 3 lbs. 0.00 1.32$ 

Ble d'Inde 2 lbs. 0.00 i.co 

Ble d'Inde en epis, gal. 0.00 4.774 

Catsup, bte 2 lbs. doz. 0.00 0.85 

Catsup au gal. doz. 0.00 5.00 

Champignons hotel, boite 0.14 0.15 

Champignons, ier choix 0.20 0.21 

Champignons, choix, btes 0.18 0.19 

Choux de Bruxelles imp. 017 0.18 



Choux-fleurs 

Citrouilles 

Citrouilles 

Epinards 

Epinards 

Epinards 

Epinards imp. 



2 lbs. 0.00 1.65 

3 lbs. 0.00 0.824 
gal. 2.52$ 2.55 
gal. 0.00 5.30 

2 lbs. 0.00 1.274 

3 lbs. 0.00 i.77i 
bte 0.12 0.13 



Feves Golden Wax, 2 lbs. 0.974 1.00 

Feves Vertes 2 lbs. 0.974 1.00 

Eeves de Lima 2 lbs. 0.00 1.35 

Flageolets importes bte 0.13J 0.15 

Haricots verts imp. bte 0.13 0.17 

Macedoine de legumes, bte 0.10 0.10 

Marinades en seau, 5 gal. 0.00 2.25 

Petits pois imp. moyens bte 0.11 o.n4 

Petits pois imp. mi-fins bte 0.11 0.12 

Petits pois imp., fins, bte 0.16 0.17 

Petits pois imp. ext. fins, bte 0.17 0.18 

Petits pois imp., surfins, bte (manquent) 

Pois Can. English Garden 0.00 1.25 

Pois Can. Early June 0.00 1.30 

Pois Sweet Wrinkled 0.00 1.45 

Pois Can. Ext. Fine Sifted 0.00 1.75 

Succotash 2 lbs. 0.00 1.15 

Tomates P. S. I., 3 lbs. 0.00 1.60 
Tomates P. S. I., 3 lbs. non 

livrees 0.00 0.00 

Tomates, 3 lbs., doz. 0.00 1.40 

Tomates, gall. 4.00 4.024 

Truffes, 4 boite 5.00 5.40 

Conserves de fruits 

Ties bonne demande. 

Par doz., groupe No 1 
Ananas coupes en des, 

i4 lb. 0.00 

Ananas importes 24 lbs. 0.00 

Ananas entiers (Can.) 3 lb. 0.00 

Ananas tranches (Can.) 2 lb. 0.00 
Ananas rapes (emp. Can.) 

2 lbs. 0.00 

Bluets Standard doz. 0.00 

Cerises rouges avec noyau, 

2 lbs. 1.55 

Fraises, sirop epais, 2 lbs. 0.00 
Framboises, sirop epais, 

2 lbs. 2.124 
Gadelles rouges, sirop epais, 

2 lbs. 0.00 
Gadelles noires, sirop epais, 

2 lbs. 0.00 
Groseilles, sirop epais, 

2 lbs. 0.00 

Marinades can. 1 gal. gal. 0.00 

Olives, 1 gal. gal. 1.274 

Peches jaunes 2 lbs. 0.00 

Peches 3 lbs. 0.00 

Poires (Bartlett) 2 lbs. 1.75 

Poires 3 lbs. 2.35 

Pommes 3 lbs. 0.00 

Mures, sirop epais 2 lbs. 0.00 

Pommes* Standard gal. 2.524 

Prunes Damson, sirop epais, 

2 lbs. 1. 10 
Prunes Lombard, sirop epais, 

2 lbs. 0.00 

Prunes de Californie, 24 lb. 0.00 
Prunes Greengage, sirop 

epais 2 lbs. 0.00 

Rhubarbe Preserved, 2 lbs. 0.00 

Cerises blanches doz. 0.00 

Cerises noires doz. 0.00 

Framboises doz. 0.00 

Mures doz. 0.00 

Gadelles rouges doz. 0.00 



No 2 

2.25 
3-25 
2.30 
1-75 

1.774 
1.25 

1-554 
2.15 

2.15 

1.974 

2.00 

2.00 

0.80 

1.70 

1.50 

2.25 

1.774 

2.374 

1. 10 

2.00 

2.55 

1. 15 

1.02? 
2.74 

1.30 
1.50 
2.25 
2.40 
2.40 
2.40 
2.40 



Conserves de poissons 



1. 10 


1-45 


1.40 


1.65 


1-35 


1.40 


1-45 


1.70 


0.95 


1. 00 


o.95 


1. 00 


5-75 


5.80 


3.05 


3.10 


5.40 


5-50 


0.00 


1.40 


> 
0.00 


2.00 


0.00 


1.40 


0.00 


2.25 


0.00 


1-45 


(manque) 


(manque) 


0.17 


0.18 


2.75 


3-00 


0.16^ 


i 0.31 


0.22 


0.50 


7.50 


11.00 


17.00 


18.00 


0.40 


0.42 


0.23 


0.24 


0.00 


8.50 


0.00 


1.90 



Ties bonne demande. 

Nous cotons: 
Anrhois a l'huile (suivant 

format) do*. T.60 4.50 

Caviar i lb. doz. 3. 60 3.75 

Caviar J lb. doz. 7.00 7.20 

Crabes 1 lb. doz. 3.75 3-00 

Crevettes en saumure. 1 lb. 0.00 1.40 

Crevettes sans saumure, 1 lb, 0.00 1.80 



Finnan Haddies doz. 1.35 1.40 

Harengs frais, importes, 

doz. 
Harengs marines, imp. " 
Harenes aux Tom., imp. " 
Harengs kippered, imp. " 
Harengs canadiens kippered 0.95 
Harengs canadiens, sauce 

tomates 
Homards, bte plate, 1 lb. " 
Homards, bte plate, 4 lb. " 
Homards, bte h., 1 lb. " 
Iluitres (solid meat), 5 oz. 

doz. 
Iluitres (solid meat), 10 oz., 

doz. 
Huitres 1 lb. 

Iluitres 2 lbs. 

Maquereau, tin 1 lb., la doz. 

Morue No 2 lb. 

Morue grosse en quart lb. 
Royans aux truffes et aux 

achards bte 

Sardines can. I bte, cse 
Sardines franchises, k btes 
Sardines franchises, 4 btes 
Sardines Norvege, \ bte 
Sardines Norvege, 4 bte 
Sardines Royan a l'huile, 4 
Sardines sans aretes 
Saumon Labrador 100 lbs. 
Sa union Colioes, Fraser 

River, 1 lb. 
Saumon rouge: 
Horse Shoe et Clover Leaf, 

boite basse, 4 lb. doz. 0.00 0.90 
Horse Shoe et Clover Leaf, 

boite plate, 1 lb. doz. 0.00 2.90 
Saumon rouge Sockeye 

(Rivers' Inlet), bte hau- 
te, 1 lb. doz. (manque) 
Saumon rouge du printemps, 

bte haute, 1 lb. doz. 0.00 2.35 

Saumon Humpback, 1 lb. 

doz. 0.00 1. 00 
Truite des mers 100 lbs. 0.00 7.00 

HARENGS DU LABRADOR 
Quarts 5.25 

4 quarts 3.00 

FROMAGES IMPORTES 

Bonne demande. 

On cote le fromage de Gruyere: 

Fromage entier de 264 lbs. ou de 80 
lbs., 28c a 30c la livre. 

En quantite moindre, 28c la livre. 

Le fromage de Roquefort se vend de 
3-c a 33c la lb. et le Limbourg, 24c la 
livre. 

On cote encore: 
Gorgonzola lb. 0.25 

Edam " 0.24 

PRODUITS CHIMIQUES ET 

DROGUES 

Nous cotons: 
Acide borique, brls de 336 lbs., lb. 0.10 

Alun, barils de 336 lbs. " o.oij 

Alun, barils de 112 lbs. " 0.02 

Arcanson, lb. 0.03I 0.044 

Blanc de ceruse, brls de 336 lbs. 

Bois de campeche, pqt de 4 lb. 0.03! 

100 lbs. 0.65 
Borax en cristaux, brls de 336 

lbs. lb. 0.05 0.06 

Boules a mites " 0.00 0.00 

Camomille " 0.00 0.40 

1 ?mr>eche (Extrait de) : 

boites de 12 lbs. " 0.00 0.08 

btes 24 lbs., pqt 1 lb. " 0.00 0.08J 

Tamphre. la livre 0.00 0.75 

Carbonate d'ammoniaque, 

brls 112 lbs., 4 lbs. 0.15 0.20 

Cire blanche lb. 0.40 0.45 

Couperose, brls 370 lbs. " 0.01 0.02 






Vol. XLVI— No 16 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 18 Avril 1913. 



29 



Creme de tartre lb. 0.24 

Gelatine rouge en feuilles " 0.60 
Gelatine blanche en feuilles " 0.35 
Gelatine Knox en feuil., doz. 1.25 1.30 
Gomme arabique lb. 0.15 0.16 

Houblon presse, lb. (manque) 

Lessive commune doz. 0.35 

Lessive commune grosse 3.75 

Paraffine pour cierges, lb. 0.10 0.12 
Platre a terre, sac 100 lbs., sac 0.70 
Poudre insecticide lb. 0.00 0.50 

Resine blanche 0.03^ 0.05 

Resine G., suiv. quant. " 0.03 0.04^ 
Salpetre en cristaux, brls 

112 lbs. lb. 0.05 0.06 

Sel a Medecine 0.01 0.02 

Sel d'Epsom sac 224 lb., " o.oii 0.03 
Soda a pate, 112 lbs. 0.00 2.00 

Soda a laver: 
Sacs 224 lbs., 100 lbs. 0.75 0.80 

Soude caustique en mor. lb. 0.00 0.02J 
Soufre en batons, brls 336 

lbs. lb. o.oif 0.03 

Soufre moulu sacs 112 lb. 1.65 1.70 
Tourteaux de lin moulu, sac 1.60 1.70 
Vitriol, brls o.o6i 0.07 

BOUGIES. CIERGES ET HUILES 
DE SANCTUAIRE 

Nous cotons: 
B. Paraffine en vrac, boite de 40 lbs.: 

6 a la lb. lb. 0.00 0.072 

12 a la lb. " 0.00 0.10 

B. Paraffine, 6 a la lb. 0.08 0.09 

B. Paraffine, 12 a la lb. 0.082 0.092 

B. Stearique, 14 oz. 6 et 12 0.00 0.12J 
B. Stearique, 16 oz. 6 et8 0.14 0.15 
Cierges approuves, lb. 0.00 0.372 

Huile de 8 jours, gallon 1.20 1.30 

PLATS EN BOIS 

Nous cotons: 
Carres de i lb., crate 0.00 0.45 

Carres de 1 lb., crate 500 0.00 0.90 
Carres de 2 lbs., crate 500 0.00 i.02i 
Carres de 3 lbs., crate 0.00 0.572 

Carres de 5 lbs., crate 0.00 0.723 

CUVETTES EN BOIS 
Nous cotons: 
Cuvette No 0, la doz. 10.50 

Cuvette No 1, la doz. 9.00 

Cuvette No 2, la doz. 7.50 

Cuvette No 3, la doz. 6.50 

BALAIS 

Nous cotons: 

Avec manches ordinaires La doz. 

A longs manches 0.00 2.65 

Meles de jonc, 4 cordes 0.00 3.10 

2 cordes 0.00 2.40 

3 cordes 0.00 2.50 

4 cordes 0.00 2.75 

5 cordes 0.00 3.50 
Le papier manille, 13 x 17. est cote 

22c. I i Ji i 

EPINGLES A LINGE 

Epingles ordinaires: 
Boites de 5 grosses, la bte 0.75 

E1 ingles a ressort: 
Roites de 2 grosses, la bte 0.00 

PAPIER D'EMBALLAGE 
Papier Manille en rouleaux 0.03! 

rapier brun en rouleaux 0.03 

MECHES, BRULEURS ET VERRES 
DE LAMPES 
Nous cotons: 

Meches No 2 lb. 0.22 

Meches No 2 " 0.15 

Meches No o " 0.12 

Briileurs No 2 doz. 0.85 

Rnileurs No I " O.65 

Rnileurs No o " 0.65 

Brulcurs, dessus verrc (A) " 1.65 



Bruleurs, dessus verre (B) " 1.00 

Cheminees (climax) No 2 " 0.60 

Cheminees (climax) No 1 " 0.45 

Cheminees (climax) No " 0.45 

Cheminees (Bonanza) No 2 " 0.95 

Cheminees (Bonanza) No I " 0.75 
SAVON DE CASTILLE 

Le savon de Marseille en seau se vend 
$4.25 la caisse et de 9c a 10c la livre, 
poids net, blanc ou marbre. 

GRAISSE A ROUES 

On cote: 
Graisse Imperial, en lots de 

grosse doz. 0.572 

Caisse de 4 doz. " 0.60 

Graisse au mica. 
Boites de 1 lb. (par 3 doz.) 

doz. o.QO 0.95 

Boites de 3 lbs. (par doz.) doz. 2.25 

HUILE D'OLIVE 

Nous cotons: 

Huile Loublon; 

Pintes 0.00 2.25 

Chopines 0.00 1.20 

2 chopines 0.00 0.60 

L'huile d'olive Barton et Guestier est 
cotee: 

Qrts 7-75 8.00 

Pts 4-37* 4- SO 

i pts 2.45 2.50 

HUILE DE CASTOR 

Nous cotons: Grosse. Doz. 

Bouteilles de 1 oz. 3.60 0.35 

Bouteilles de 2 oz. 5.00 0.45 

Bouteilles de 3 oz. 6.00 0.55 

Bouteilles de 4 oz. 7.25 0.65 

HUILE DE FOIE DE MORUE 

Nous cotons: $1.75 a $2.00. 

Bouteilles carrees de 16 onces, $375 
la douzaine; chopines, $2.40 la douzaine; 
i chopines, $1.75 la douzaine. 

HUILE DE COTON 



Nous cotons: 
Au baril 



. 00 1 . 00 



HUILE DE RICIN PHARMACEU- 
TIQUE 

Nous cotons au quart, par livre, 95s. 
le gallon, $1.25, en estagnon, par livre. 
oc a ioc. ! 

VASELINE 

Nous cotons: 
"Bleu Seal" 
Blanche No 1 
Rlatiohp No 2 
Taune No 1 
Jaune No 2 

PALAIS 

Avec manches bambou: 
4 cordes 
A long manche 
D'enfant, 2 cordes 
D'enfant, 1 corde 

Manches de fanbert' (mop), doz. 1.20 
Corde a lingre, 50 pds. 1. 50 

2e aualite No 1 " 4-68 

2e qualite No 2 " 7-?o 

Taune No 1 " 0.60 

Taune No 2 "1.25 

Escompte 5% sur les prix cotes a la 
grosse et net sur les prix a la doz. 

HUILE DE PETROLE 

\ T nns cotons: 
Pratt's Astral Oil gol. 0.22 



grosse 


10.00 




TO. 20 


" 


6.72 




14.40 


4.25 


5.50 


3 00 


3.50 


0.00 


I. TO 


0.00 


0.8=; 



Standard Acme legal. 0.17} 

GRAINS ET FARINES 

Marche de Montreal 

Grains 

En raison de nouvelles favorables aux 
moissons clans les Etats-Unis, ainsi que 
de l'offre faite par le marche d'Anvers de 
revendre les cargaisons de ble qu'il a re- 
cemment achetees et a cause de l'aug- 
mentation de plus de deux millions de 
boisseaux, de l'approvisionnement visible 
de grains en Europe, le ble de printemps 
du Manitoba a baisse ces jours derniers 
de 1/2 a 3 d. par quarter. Le volume 
d'affaires a ete tres peu considerable. 
Les acheteurs de l'etranger ont cherche 
a acheter de l'avoine, mais comme les 
prix offerts etaient infefieurs de 3 d. a 
ceux de la derniere semaine, il n'a pas 
ete conclu de ventes. Plusieurs enlarge- 
ments d'orge ont ete vendus pour expe- 
dition en mai-juin. Hier il y a eu une 
demande plus considerable pour l'avoine; 
un certain nombre de ventes ont ete con- 
clues pour des lots de wagons a une 
hausse dc l / 2 c par boisseau; l'avoine No 2 
dc l'Ouest canadien s'est vendue a 43c, 
l'avoine extra No 1 pour fourrage se 
vendait a 4154° et ^ e No l pour fourrage 
a 40j^c le boisseau, ex-magasin. 

Nous cotons: 
Avoine C.W.No 1 Ext.Feed 0.42 0.423 
Avoine C.W. No 2, 0.42! 0.43 

Avoine C.W. No 3, 0.41 0.41J 

Avoine Que. et Ont. No 2 manque 

Avoine Que. et Ont. No 3 0.36 0.36$ 
Avoine Que. et Ont. No 4 manque 

Sarrasin (48 lbs.) 0.55 0.56 

Ble-d'Inde seche au four manque 

Ble-d'Inde jaune No 3 0.64 0.65 

(Ble-d'Inde nouveau.) 
Orge moulee manque 

Marche de Montreal 
Farines 

La demande de l'etranger pour la fa- 
rine de ble du printemps a ete peu active 
hier, le ton du marche local est reste 
ferme. 

ieres patentes, $5.40. 

2ernes patentes, $4.90, en sacs. 

Le marche, pour la farine de ble d'hi- 
ver, est soutenu. 

Patentes de choix, $5.25. 

Straight rollers, $4.85 a $4.00 par baril. 
Issues de ble. 

Demande peu importante pour le son; 
marche faible a $20 la tonne; shorts, $22, 
middlings, $25 la tonne, sacs compris. 

Moulee pur grain, $35 a $36. 

Moulee melangee, $30 a $33 la tonne. 

Avoine roulee, marche calme, $4.20 lc 
baril, $1.97^ le sac. 

Farine de mais, $3-75 le baril, $1.85 le 
sac. 

Nous cotons: 

Patentes du printemps: 
Royal Household 2 sacs 5.40 

Five Roses 2 sacs 5-40 

Glenora 2 sacs 4.90 

Harvest Queen 2 sacs 4.90 

Fortes a Boulanger: 
Bakers Special 2 sacs 4.70 

Manitoba S. B. 2 sacs 4.70 

Keetob 2 sacs 4.70 

Montcalm 2 sacs 4.70 

Patentes d'Hiver: 
Straight rollers 2 sacs 5.00 

Hurona (a patisserie) 2 sacs 5.80 

A do 2 sacs 5.30 

Farine de ble-d'Inde blanc pour 

boulangers, 2 sacs 4-20 



SO 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 18 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 16 



Faiine de ble-d'Inde pour engrais 

2 sacs 4.50 

Farine d'avoine: 
Avoine roulee, sac de 90 lbs. 2.32 

Avoine roulee, baril 4.90 

Issues de ble: 
Son Man., au char, tonne 20.00 

Gru Man., au char, tonne 22.00 

Middlings d'Ontario, au char, 

tonne 27.00 28.00 

Moulee pure, au char 32.00 34.00 

Moulee melangee, au char 30.00 31.00 

FOIN PRESSE ET FOURRAGE 

Marche de Montreal 

Nous cotons comme suit, au char: 



13.00 14.00 
11.50 12.00 
10.00 11.00 
9.00 10.00 
10.00 11.00 



Foin presse No 1 
Foin presse No 2 extra 
Foin presse No 2 bon 
Foin presse No 3 
Foin melange de trefle 

Marche anglais 
BEURRE 
MM. Mills & Sparrow nous ecrivent 
de Londres a la date du 4 avril 1913: 

La demande generale a ete assez bon- 
ne pendant la semaine, mais bien que le 
total des importations de beurre de tou- 
tes provenances soit inferieur a celui de 
l'epoque correspondante de l'an dernier, 
les prix baissent gradu^llement. 11 y a 
plutot line diminution 1 : beurre reelle- 
ment de choix sur le l.iarche et menic 
pour cette qualite il n'a pas ete possible 
de maintenir les prix. Le temps a 6te, 
somme toute, plus beau que depuis 
quelquo temps et comme il fait un peu 
plus chaud les paturages commencent a 
etre en meilleur etat. Tout indique que 
l'herbe va bien croitre d'ici a deux mois 
et que par suite nos produits seront le 
plus abondants possible et nous som- 
mes persuades que les memes conditions 
predominent dans toute l'Europe et en 
Siberie. 

Australien. — Le beurre de choix est 
encore assez rare, et partout ou on a 
trouve du beurre de premiere qualite, 
on a paye des prix tres eleves; generale- 
ment il n'y a pas eu assez de beurre de 
bonne qualite pour executer les com- 
mandes, d'autre part, il y a un approvi- 
sionnement abondant de beurre de se- 
conde qualite et de qualite ordinaire 
dont les prix se maintiennent, mais la 
marge entre les prix de ces qualites et 
de celle de choix s'elargit plutot. Nos 
amis des colonies ont depuis des annees 
fait une grande difference sur leurs pro- 
pres marches entre les beurres de quali- 
tes extra et ordinaire, mais cette diffe- 
rence n'existe plus ici a un pareil degre 
depuis quelques annees et if devient de 
plus en plus manifeste que les beurreries 
doivent faire tout leur possible pour 
elever la qualite de leurs beurres, car 
leurs benefices seront considerablement 
plus eleves. Nous remarquons que dans 
les beurres de Queensland la qualite en 
general n'est pas aussi bonne que pen- 
dant la periode correspondante de l'an 
dernier. Cela peut provenir des condi- 
tions climateriques; mais il faut appor- 
ter beaiicoup de soin a classifier les qua- 
lites inferieures. 

Nouvelle-Zelande. — II y a eu tres 
peu d'offres pendant la derniere semai- 
ne ou quinzaine et les petites quantites 
parvenues ici a bord des vapeurs "Hu- 
runui" ct "Kumara" ont ete vendues a 
des prix variant de 116/- a 120/-. II y a 
diminution de prix pour toutes les qua- 
lites. Le vapeur "Corinthic" est mainte- 
nant au quai. , . 



Les arrivages des colonies cette se- 
maine sont les suivants: 

Australien, vapeur "Orvieto", 18,000 
boites. 

Nouvelle-Zelande: Rien. 

Danois. — Les prix sont de nouveau 
reduits de 3 kroners (3/6) et les beurres 
de ce genre ont baisse de prix assez vi- 
te depuis quelques semaines. 

Siberien. — Le beurre de la nouvelle 
saison commence a arriver comme d'ha- 
bitude pendant les mois ou la tempera- 
ture est moins rigoureuse. La qualite 
est bonne. Il se vend a 108/- a 112/- et 
donne satisfaction. 

L'Argentin continue a etre tres peu 
abondant et en assez bonne demande. 

Nous cotons: 
Danois, haut ch^ix 124/0 a 126/0 

Siberien, haut choix 110/0 a 112/0 

Siberien, choix 102/0 a 106/0 

Siberien, a pate 96/0 a 100/0 

Victorian, haut choix, 

sale 108/0 a 110/0 a 112/0 

Victorian, choix, sale 102/0 a 106/0 

Victorian, haut choix, 

sans sel 112/0 a 116/0 

Victorian, choix, sans sel 104/0 a 110/0 
Nouvelles Galles du Sud, 

haut choix, sale 108/0 a 110/0 

Nouvelles Galles du Sud, 

choix, sale 102/0 a 104/0 

Nouvelles Galles du Sud, 

haut choix, sans sel 110/0 a 114/0 

Nouvelles Galles du Sud, 

choix, sans sel 104/0 a 108/0 

Queensland, haut choix, 

sale 106/0 a 108/0 

Queensland, choix, sale 100/0 a 104/0 
Queensland, haut choix, 

sans sel 110/0 a 112/0 

Queensland, choix, sans 

sel 104/0 a 108/0 

Nouvelle Zelande, haut choix 

sale 1 16/0 a 118/0 

Nouvelle Zelande, choix, 

sale 110/0 a 114/0 

Argentin, haut choix, sale 106/0 a 110/0 
Argentin, haut choix, sans 

sel 110/0 a 1 12/0 

FROMAGE. 
Marche de Montreal 
Haut choix, de l'Ouest 

courant 
Haut choix, de l'Ouest 

octobre 
Haut choix, de l'Ouest 
septembre 

Prix vendants aux epiciers 
Fromage fort, blanc 
Fromage de Gruyere 27c a 

Fromage Oka (tres rare de ce 

temps-ci) 24c 

Marche anglais 
FROMAGE 

MM. Mills & Sparrow nous ecrivent 
de Londres a la date du 4 avril 1913: 

Fromage Canadien. — Marche calme; 
les stocks de ce genre sont tres peu con- 
siderables. II y a une plus grande diffe- 
rence entre les prix du beurre canadien 
et celui de la Nouvelle Zelande. II n'est 
pas douteux que depuis quelque temps 
un grand nombre d'acheteurs preferent 
les produits canadiens dont la qualite 
est en general superieure. 

Neo-Zelandais. — Le marche a ete 
languissant pendant toute la semaine et 
les prix semblent tendre a baisser. La 
difference, pour la semaine, est de 6 d. 
au moins et on s'attend a une legere 
baisse la semaine prochaine. 
Canadien, haut choix, blanc et 



ii-)4C a 12c 

T2»4c 4 I2^C 

13c i 13HC 



1 8c 
28c 



colore 64/0 a 65/0 

Canadien, choix, blanc et 

colore 62/0 a 63/0 

Neo-Zelandais, haut choix, 

blanc et colore 61/0 

Neo-Zelandais, choix, blanc et 

colore 



60/0 
mtite 



manque 
20c 
23c 



32Hc 

33c 
3ic 



OEUFS 

Les oeufs frais viennent en quantite 
plus que normale. 

Marche de Montreal 

No 1 

No 2 

Strictement frais 

Strictcment frais, en boites en car- 
tons d'une douzaine, la doz., par 
caisse de 30 douzaines 25c 

Marche de Montreal 
BEURRE 

Haut choix, de cremerie, frais, 

solide 
Choix, de cremerie, frais, blocs 

d'une livre 
Seconds, de cremerie, solide 
Seconds, de cremerie, blocs d'une 

l' vr e, 3iic 

Beurre de ferme 23c a 24c 

Beurre de ferme en rouleaux 23c a 24c 

PEAUX VERTES 

Tres bonne de.nande. 

Boeuf inspecte 14.00 

Veau 20.00 

Mouton, chaque 1.25 

LEGUMES 

Celeri, la douz. 0.00 1.00 

Betteraves, le sac 0.00 0.00 

Carottes, la poche 0.00 0.90 

Oignons Egyptiens, crate 0.00 2.50 

Navets, le sac 0.00 1.00 

Panais, la poche 0.00 1.00 

Patates. le sac de 90 lbs 0.00 0.75 

Persil, la doz. 0.25 0.30 

Poireaux. la douz. 0.20 0.40 

Raifort, la lb. 0.40 0.45 

Salad e de Montreal, doz. 0.00 0.60 

Haricots verts, panier 0.35 0.40 

Haricots jaunes, panier 0.35 0.40 

La caisse 0.50 0.75 

FRUITS VERTS 

Bananes, regime 2.00 2.50 

Jumbo 0.00 2.75 

Citrons Messine (300c) 0.00 3.50 

Oranges Valence No 420 0.00 4.50 

Oranges Valence No 420 0.00 4.00 

Russette 0.00 5.00 

Spy o . 00 4 . so 

Ben-Davis 0.00 3.50 

Pewaukee manquent 

Baldwin 0.00 4.00 

Greening 3.50 5.00 



The City IceCo. Limited 

LA PLUS GRANDE COMPACNIE DE GLACE 
AU CANADA 

Capacite de production : 

255,000 tonnes de glace par an. 

Stock a Montreal, 200,000 tonnes 

"** Upcervo a HUDSON 33,000 tonne*. 
RCiCrVC a BELLERIVE 22,000 tonnes. 

Bureau principal, 295 rue Craig 0. 

MONTREAL 



Vol. XLVI— No 16 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 18 Avril 1913. 



31 



Table Alphabetique des Annonces 



Amatite Roofing 44 

Assurance Mont-Royal ... 33 

Baker & Co. (Walter) 16 

Banque de Montreal 36 

Banque d'Hochelaga 36 

Banque Nationale 36 

Sanque Molson 36 

Banque Provinciale 36 

B£langer & Belanger 35 

Bovril Limited 14 

Bowser, S F. & Co 7 

Brandram Henderson Ltd.. 40 

British Colonial Fire Ass. .. 33 

Brodie & Harvie 16 

Canada Cement Co., Ltd. . . 39 

Canada Starch Co. Ltd.... 4 

Canada Life Assurance Co. . 33 

Canadian Salt Co 11 

Canada Wire & Iron Goods. 44 

Cavers Bros 46 

Charbonneau Elie 16 

Church & D wight 10 

Cie Can. Prod. Agricoles. . . 12 
Cie d'Assurance Mutuelle 

du Commerce 33 

Cie. des Moulins du Nord 36 

City Ice Co., Ltd 30 

Clark, Wm 17 

Chapin Stephens 44 

Chaput L. Fils & Cie 13 

Connors, Bros 18 

Cottam Bart 34 

Coaillard Auguste 34 



Dalton Adding Machine Co. 1 1 

Desmarteau Alex 35 

Dominion Belting Co. Ltd. 49 

Dom. CannersCo., Ltd.... 3 

Dom. Cartridge Co 43 

Dominion Roofing Co 42 

Dupre" P. W. L& Cie 46 

Esinhart & Evans 32 

Federal Life Assurance Co. 32 

Fels & Co 17 

Font.tine Henri 34 

Fortier Joseph 34 

Gagnon, P. -A 34 

Garand, Terroux &Cie.... 35 

Gendron Mfg. Co 49 

Gillett Co. Ltd., [E. W.] 18 

Gonthier & Midgley 34 

Grand Trunk Railway 6 

Greening Wire Co 51 

Gunn, Langlois & Cie 6 

Hodgson Summer Oo 9 

Hotel New Victoria, 34 

Hurteau, Williams & Cie. . 8 

Hutton Jas 40 

Jonas&Co., Henri Couverture 2 

King Fr^de'ric 9 



Labrecque & Pellerin 8 

Lacaille, Gendreau & Cie.. 16 
Lake of the Woods Milling 

Co., Ltd Couvert 

Laporte, Martin & Cie, 

Limited Couvert 

La Pr^voyance 33 

La Sauvegarde 32 

Leslie & Co., A. C 40 

Liverpool & London & Globe 32 

Luf kin Rule Co 48 

Marion & Marion .. 34 

Martin-Senour 42 

Materazzo A 34 

Mathieu (Cie J. L.) 10 

vlatthews-Laiug Co 9 

Maxwell&Sons (David) .. 47 

Mc Arthur, A 44 

McClary's Mfg. Co Couvert 

Metropolitan T.if* Ins. Co.. 32 

McGill Cutlery Co 34 

McLaren & Co. (D.K.) ... 44 

Montbriand, L. R 34 

Montreal-Canada Ass. Co. . 33 

Montreal Dairy Co 12 

Mooney Biscuit Mfg. Co. . 16 
Morrow Screw, Ltd,, The 

John 49 

Mott, John P. . & Co 35 

Nova Scotia Steel Co . 36 

O'SheaJ. P 40 

Pilkington Bros 44 

Pink Thos. Ltd 31 



Plouffe A. Melle 35 

Pret Immobilier Limit^e. . . 17 

Pr£voyants du Canada, (Les) 32 

Prevost & B£dard 34 

Quebec Steamship 36 

Rolland & Fils, J. B 34 

Rowat & Co io 

Salada Tea 6 

Savage (The G. M. ) 19 

iSaurley & Dietrich 47 

Sitnonds Canada Saw Co. . . 39 
Smart Mfg. Co. (The Jas).. 49 
Sociele' des Eaux Purgati- 
ves Riga 12 

Stanley Rule & Level 49 

Stratford Mfg. Co 46 

St. Lawrence Sugar Co. ... 10 

Sun Life of Canada 33 

Theatre National 46 

Tippet & Co., A. P.. 9 

Union Life Ins. Co. 48 

Union Mutual 33 

United Shoe Machinery Co. 

Ltd 15 

Upton & Co. (The T.) 16 

Western Ass. Co 32 

Wilks & Burnett... 34 

Young, B£dard & Eggleton 5 



I 




Pans la Classe 

STANDARD, 



Nous faiions une spfoialite' de toutes sortes d'Outils de Chantier, et nous 
pouvons ex^cuter vos commandeg avec la plus grande promptitude. 

LES OUTILS DE CHANTIER DE 



fiS 



PINK 



99 



Sont les outils modeles dans chaque province du Canada, en NouveJle 

Z&ande, en Australie, etc. ; la \6ghret6, la force et la durability 

se combinent en eux de maniere remarquable. 

En vente chez les Marchands de Ferronnerie en Cros et en Detail, 
dans tout le Dominion. 

Procurez-vous le Catalogue et la liste des Prix. 

HOS. PINK, Pembroke, Ontario. 



E -N .ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



32 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 18 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 16 



METROPOLITAN 

Life Assurance Co'y 

:-: of New-York :- 

(Coiapagnls a Foods Social) 

Actif $397,966,341.31 

Polices eo vigueur au 21 de- 

cembre 1912 12,837,042. 

Sa 1911, la compagaie a fi- 
mls au Canada des poli- 
ces pour 32,185,993 

Elle a d£pos6 entre lea 
mains du Gouvernemeut 
Canadlen et de fidei corn- 
mis canadiens, exclusive- 
merit pour les Canadiens, 
environ $16,000,000. 

11 y a plus de 532.000 Canadiens assures 
dans la METROPOLITAN. 



WESTERN 

ASSURANCE CO. 

INCORPOREE EN IBSI 

ACTIF, au-dela da - - $3,284,179.93 

Bureau Principal; TORONJO, Oat. 

Hon. Geo. A. Cox, President. 
W. R. Brock, Vice-Pre,zident. 
W. B. Meiei.e, G£rant-Gen4ral. 
C. C. Foster, Secretaire. 
8Beoarss5e de SSesatrtfal s 
61 RUE ST-PIERRE. 

ROBT. BlCKBRDIRE, Gerant 



THE FEDERAL LIFE 

assurance co. 

Bureau-Chef : Hamilton Can. 
chiffres d'affaires 1912 



ACTIF AUGMENTE DE 
SURPLUS REALISE 
ASSURANCE EN VIGUEUR 



$440,648.30 

$107,050.90 

$25.555>267-00 



C. L. SWEENEY. Gerant Provincial 

Montreal, Quebec. 



Telephone ; Main 553 

SINHART & EVANS 

Courtiers d'Assnrance 



Feu, Vie, Accident, Cambriolage, 

Bria de glaces, Automobiles, 

Responsabilite" des Fonctionnaires. 



Agents principalis pour : 

The Scottish Union & National Ins. Co. 

d'Edinbourg. 

German American Insurance Co. 

de New-York. 



Bureau : EDIFICE LAKE of the WOODS 
39 me St°Sacrement, 



Assurances 

LES METHODES NOUVELLES 

D'ASSURANCE 

(Suite) 



U faut que lassurance reste un con- 
trat de reparation, destine a indemniscr 
l'assure dcs pertes reelles qu'il a eprou- 
vces sans qu'il puisse pretendre a un 
benefice quelconque : la loi fondamen- 
tale du contrat d'assurances reste done 
observed. Mais les deux parties se met- 
tent d'accord, au moment de la sous- 
cription de la police, sur la valeur 
cxacte, la valeur reelle, la "valeur d'as- 
surance" des biens qui font l'objet de 
leurs conventions. Une estimation con- 
tradictoirc precede la confection de la 
police, un proces-verbal detaille de cette 
estimation est annexe au contrat. II 
faudra bien evidemment prevoir dans 
ce genre d'assurance un coefficient d'u- 
sure, qui dependra de la tenue de l'u- 
sine ct du degre d'entretien des appa- 
reils. Au lendemain dc l'incendie, les 
experts prennent pour base du regle- 
ment, sans discussion possible, les eva- 
luations inscrites dans ce document, 
n'ayant qua rechercher au prealable si 
les objets declares detruits existaient 
bien dans les lieux assures au moment 
du sinistre. 

L'assure accueillerait favorablement 
l'assurance de valeurs agreees, malgre 
la surprime qu'il faut evidemment pre- 
voir (50 p. c. en sus). II prefererait au 
contrat surprise qu'il a coutume de 
souscrire, cette police aux chiffres in- 
contestables qui ne l'exposerait ni a la 
deception d'avoir trop assure et, par 
suite, trop paye, ni, en sens inverse, au 
danger de la regie proportionnelle. 
Cette assurance a l'indeniable merite 
d'introduire, au profit des deux parties, 
plus de precision, plus de clarte, plus de 
securite dans le contrat d'assurance, 
elle le moraliserait enfin davantage, en 
supprimant ces regrettables conflits ou 
s'engagent aujourd'hui les experts, l'un 
pour obtenir le plus possible, l'autre 
pour accorder le moins possible, con- 
flits ou la ruse, le "tour de main" et 
l'art du marchandage ont plus de place 
que le savoir professionnel. 



MONTREAL. 



AUGMENTATIONS DES RESPON- 
SABILITES D'UN AGENT 

D'apres la conference faite par M. 
Alfred Hurrell, procureur de l'Associa- 
tion des presidents de compagnies d'as- 
surance-vie, a la Convention Nationale 
des Assureurs a Chicago. 

"Vous, Messieurs' vous representez 
ceux a qui Ton doit le developpement 



ASSUSEZ YOIS 

DANS 

Cjl $JIUUe6J!KD€ 



Bes Taux sont aussi a va ntageux 

que ceux de n'importe quelle 

compagnie. 

Ses poHoaa sont plus llbiralaa 

que cellea de n'importe quelle 

compagnie. 

Sea garantlea sont auperlau- 

rea a la generality de celles dea 

a u t res compagnies. 

Ls aagesse et Fexparlenss de 

sa direction sont une garan- 

tle de succes pour les annees 

futures. 

Par-dessus tout, elle eat une 

compagnle Canadlenne- 

Francslae et ses capitaux res. 

tent dans la Province de 

Quebec pour le benefice das 

notras. 



Siege Soalal i 7 Place d'Armea 
MONTH3AL 



to PARCK 
QUE 

2a PARCE 
QUE 

Sa PARCE 
QUE 

4a PARCE 
QUE 



Se PAROE 
QUE 



■a.s<5 



TlfE 




SoccorsaU au Canada, Borcan Chef a Montreal 
DIRESTEURS 

Sir Alexandre Lacoste.M. Chevalier, Ecr., William 
'lolsou M tcpherson, Ecr., T. J. Drnmmond, Ecr. 

J. Gardner Thompson, Gerant. 
J. W. Binnle, Assistant-Gerant. 



Les Prevoyants da Canada 

Assurance Fanda da Pension 

CAPITAL AUTORISE $500,000 

Aohetot daa Parts das Prevoyants i 

Parce que e'eat un placement sans 
pareil : 

Parce que e'eat avec la plaa petite 
prime, la plus groase rente ; 

Parce que e'est la seule compagnie 
a "Fonda Social" faisant nne aplciali- 
te da Fonda de Pension. 

Total de l'actif du Fonds de Pension 
seulement : I305, 126.01. 

Bureau a Montreal I 

Chambre 22, 

Edifice "La Patrle" 

Bureau • Chat, 

85, rue Dalhousie, 

QUEBEC. 



Vol. XLVI— No 16 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 18 Avnl 1913. 



33 



Union Mutual Life Insurance 



de Pertlaiid, 

» MAINB 



FRED. E. RICHARDS, 
President. 



Valeur accept6e de Garantics Ca- 
nadlennes. detenues par le Gouver- 
nement Federal pour la protection 
des Porteurs de Police, $1,206,576^ 

Toutes les polices emises avec 
Dividendes Annuels sur paiement 
de la prime annuelle de deuxieme 
tnnee. 

Ouverture exceptionnelle pour 
Agents dans la Province de Quebec 
et l'Est d'Ontario. S'adresser a 

[WALTER I. JOSEPH, Gerant 
151 rue St-Jacquea, MONTREAL. 



COMPAGNIE 

MONTREAL - CANADA 

D'ASSURANCE C0N7RE L'INCENDIE 

Fondeo en 1 869 

Telephone Bell Main 5381 

Actif $557,885.95 

Reierve $193,071. 

Autret Valeuri 

passives-... 20,68 

$213,759.19 

Surplu* pour lei assures $344,1 26.76 

Bureau - Chef : 

No Rue St - Jacques, 
MONTREAL. 

Ferd. Page, Gerant Provincial 



SUN LIFE of CANADA 

Actif | 49,605,616.49 

Assurances en vigneur.. .. 182,732.420.00 

Ecrivez au Bureau Principal, Montreal, 
ponr vous procurer la brochure intitulee 
" Pros pe re et Progressive," 



phenomenal et splendide de l'assurance- 
vie. Sans le systeme de l'agence l'assu- 
rance-vie, aux Etats-Unis, se trainerait 
encore peniblement sur la route ou tou- 
tes les compagnies d'assurance gouver- 
nementales et celles qui n'ont pas d'a- 
gence s'attardent depuis longtemps. 
Puisque nous devons recourir aux ser- 
vices de l'agent, il nous faut reconnaitre 
que nous traitons avec une puissance 
redoutable. II nous faut reconnaitre 
qu'il est la force motrice de la machine 
de l'assurance-vie. Tout ce qui a pu etre 
fait dans ce champ de l'activite humai- 
ne depuis quinze ans, est du principale- 
ment aux efforts intelligents des agents 
solliciteurs et si toute sollicitation etait 
prohibee par la loi aujourd'hui, toute 
l'impulsion dont beneficieraient les af- 
faires d'assurance serait due aux efforts 
autrefois faits par cette classe d'hom- 
mes. lis ont enscigne au peuple son de- 
voir; ils ont popularise la doctrine de 
protection, ils ont si bien laboure et cul- 
tive le terrain que la moisson a partir 
d'aujourd'hui sera abondante et certai- 
ne. Les chiffres conserves d'annee en 
annee dans nos divers services d'Etat 
prouvent avec quelle ardeur les agents 
du pays ont rempli le devoir qui leur 
incombait. Ils ont accepte les responsa- 
bilites du passe et il en est resulte la 
bonne condition des affaires, 
(d suivre) 

"" ' — » ^ ■ — I I IIWU BifOI 

Negotiants rigoureusement honnetes, 
fabricants consciencieux, vous vendez a 
une clientele des marchandises d'une qua- 
lite exceptionnelle, pendant que des mil- 
liers d'acheteurs se plaignent de ne sa- 
voir ou trouver precisement les produits 
de choix que vons vendez. Faites-vous 
done connaitre. 



INSURANCE MONT-ROYAL 

(Compagnie Independable (Incendie) 

Bureaux « 74 rue notr«-Da»5« Otsest 

Coin St-Praeeois-Xavier, MONTREAL 

Rodolphe Forget, President. 
J. E. Clement, Jr., Gerant-Genfral. 



Une Police dans la 

CANADA LIFE 

Devient une source de revenu. 
Police No. 35,407 Montant $5,000 

Age d'admission 35. 
Vie 20 versements Date, 30 avril 1884 

Total des primes payees $3,140. 
Profits pay£s en especes 

durant la p£riode de 

paiement des primes. - - - $729.10 
Profits pay 6b en especes 

eu 1905 143.90 

Profits pay£s en esp&ces 

en 1910 198.00 



$3,140.10 $1,071.00 
Cout exact jusqu'en 1910 - - 2,069.00 

Remarquez que depuis 1905, sans avoir 
eu a payer d'autres primes, la police a 
donne" un revenu progressif. 

CANADA LIFE ASSURANCE CO 



Bureau-Chef 



TORONTO, Ont 



Ea &m$mk Oftaratu* 
riUTUELLE DU COnflERCE 

Contre I'incendle 
Actlfexcedant • • $550,000.00 

DEPOT AU GOUVERNEMKNT 

en conformity avec la nouvelie Loi des 

Assurances de Quebec, 8 Edouard VII, Chan. 69. 

Bureau-Chef; ISl rat Oirouartl, St-Hyaciathe 



Les Patrons sont responsables des Acci- 
dents qui arrivent a leurs Employes 

La Prevoyance 

Capital $500,000.00 

Assure les Patrons contre cette Res* 
ponsabilite 

Aussi : — Accidents, Maladies, Bris de 
Glace, Vol, Garantie de Fidelity des Em- 
ployes et Garantie de contrats. 

Bureau Chef 

160 rue St- Jacques, • Montreal 

Tel. Main 1626 



BRITTISIHL COLONIAL 



FIRE INSURANCES COMPANY 
EDIFICE ROYAL, 2 PLACE D'ARMES, 



MONTREAL. 



Depot au Gouvernement du Canada. Licenciee pour toutes les Provinces. Garantie des Assure* $507,359.01. 

Agents demanded pour les districts non representes. 

President : Hon. C. E. DUBORD. Directeur et Secretaire : THEODORE MEUNIER. G^rant : H. W. THOMSON. 
Inspecteurs : B. A. CHARLEBOIS, Boite Postale 208, Montreal, Que\ GAVIN BROWNE, Jr., 51 rue Yonge, 
Toronto, Ont. R. T. BROWN, Regina, Sask. 



34 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 18 Avril 1913 



Vol. XLVI— No 16 



PATENTED 



[OBTENUES PROMPTEMENTl 

Dang tous les pays. Pour reuselgnements de 

mandez le C ulds da I' I nventeur qu 1 sera envoy e 

gratia. 

MARION A MARION, 364 rue Unlversite, 

angle de la rue Ste-Catherine, Edifice de la 

Fauque des Marchands. 



NEW VICTORIA HOTEL 

H. FONTAINE, PROPRIETAIRE 

QUEBE6 

L'Hottl dei commis-voyageurs. 

Plan Am6ricain. Taux, a partir de J2.50. 



JOSEPH FORTIER 

Fabricant-Papetier 

Atelier de R4glure, Keliure, Typo- 
graphic Relief et Gaufrage. Fabri- 
cation de Livres de Comptabiliti. 
Formulea et fournitures de Bureau. 

210 rue Notre-Dame Quest, 

(Angle de la rue St-Pierre). UoxTitiL. 



pAiN potjk oieUAUl eat la "Cottam 
* Seed" fabriquA d'apree aix breveta. Mar- 
chandiae de confiance ; rien ne peut 1'appro- 
cber comma valour et comma popularity. 
Chez toua laa fourniaaeura en groi. 



L. R. MONTBRIAND 

Architectc ct Mesbreur, 
230 Roe St-Andra Montreal 



Residence 


2922 St-Hubert 




A. MATERAZZO 


ALIAS 

A. MATRA88E 

Kmpaqueteur de Wguraei 


Manufacture : 1349 rue Huntly, Montreal 



RASOIR "RADIUM" de 
H. BOKER & CO. 




Affile par les ouvriera lea plus habiles, tou t 
experts dans leur partie La matiere.la main 
d'oeuvre et le fini de ces Rasoira sont parfaita ; 
chaque Rasoir eat garanti durer la vie d'un 
houime, Demandez notre Brochure Gratuite. 

"Soma Pointers for Gentlemen who shave 
themselves". 

(Quelquea indications pour lea hommts 
quiserasent eux-memes). 

McCILL CUTLERY Co., Regd 

Boite Postale, 580, - Montreal. 



Renseignements 

Commerciaux 



Cessions 

Champlain — Sauvageau, Emile, nou- 
veautes. 

Msntreal— Binette, O., a A. Desmar- 
teau, egicerie; Fontaine, J. A., a N. St- 
Amour, chaussures; Montreal Milk Dea- 
lers Supply Co. 

Coaticook— Mine Fournier, O. C, a 
Vinet & Dufresne, nouveautes. 

Les Eboulements — Tremblay, F. & 
Cie, M. G. 

Champlain — Sauvageau, Emile, nou- 
veautes. 

Deces 

Fraserville — Dionne, L. B., avocat 

Quebec— Dr J. E. Foriter; Simard', C. 
O., epicier. 

Dissolutions de societes 

Montreal— Bow Registered, L. W. Jo- 
nes continue sous la meme raison so- 
ciale, specialite de pancartes; Cloud- 
burst Raincoat Co.; Universal Wire 
Goods Co. et Universal Awning Co., la 
Universal Wire Goods and Awning Co. 
leur succede. 

Napierville— Fortin, F. et Blanchette, 
fabricants de beurre. 

Fonds vendus 

Montreal — Economical Drug Store a 
B. L. Beard; Morin, Eugene, epicerie. 

Ste-Brigitte des Saults— Benoit, Do- 
nat, a H. et E. Proulx, boulangerie. 

St-Cuthbert — Bergeron, J. P., magasin 
general. 

St-Jude— Archambault, Ernest, M. G. 

Sherbrooke — Lemay & Fiset, epicerie. 

Montreal— Guenard, J. W., stock d'e- 
picerie vendu. 

Shawinigan Falls— Normand, T. N., 
quincaillerie. j 

Grand'Mere — Dontigny, Hector, a 
Arthur Boulanger, embouteileurs de bie- 
re; Mme Houde, M. B., a Hector Don- 
tigny, hotel. 

Montreal — Verdon, Camille, quincail- 
lerie; Stephenson, J., epicene; Tarrante, 
Samuel, stock vendu, coiffeur. 

Ste-Anne des Monts — Lamontagne, 
Geo., actif vendu. M. G. 

St-Joachim de Shefford — Daigle, Al- 
bina, a H. Daigle, M. G. 

Liquidations 

Montreal— New York Silk Waist Co. 
Ltd.; Paquin Printing Co. Ltd. 

Montreal — Tribune Press Ltd., A. E. 
M. Hope, liquidateur. 

Montreal — Richelieu Lumber Co, Du- 
hamel & Beaulieu, liquidateurs. 

Nouveaux etablissements 

Danville— J. H. Vilandre & Co., ma- 
gasin general. 

Lachine — Lachine Syndicate, habille- 
ments, etc. 

Lawrenceville — Millette & Fils, man. 

Montreal — Benoit & Girard, architec- 
tes; Bisson & Cote, meubles; Blake- 
Archibald, purif. de l'eau; Buckley & 
Hollebone, marchands; L. K. Comstock 
& Co.; Empire Cream Separator Co. 
Ltd.; J. A. Lamarche & Co., agents, 
etc.; Liddell & Hebert, agents d'immeu- 
bles et d'assurances; Neale & Alexan- 
der, meubles, etc.; Transcontinental 
Employment Agency; Walk Ppstairs & 
Save Ten — Take the Elevator & Save 
Ten, M. C Robinson, prop.; Westmount 
Land Syndicate Ltd. 



GEO. GONTH1ER 

Expert Comptable et 
Auditeur 



H. E. MIDGLEY 

Coinptable-Incorpore 



GONTHIER & MIDGLEY 

ComptableeA Audltsura 

103 RUE ST-FRS-XAVIER. 

Telephone Adresse telegraphique 

Main 2701-519 "Gontley" 



EN PUBLICATION 

Almanach Rolland 

Agricole, Commercial 

et des Families 

Quarante-Septieme Annie 



PRIX 



L'Exemplaire, - - 10 cts 

" par malle, - 14 " 

La douzaine, - - - 84 " 
Le cent, - - - $6.50 " 
Plus les frais de transport. 



Maison Pondee en 1870 

AUQUSTE COUILLARD 

Importatbur de 

Fetrosnerle et Quincaillerie, Verrea A 
Vitrea, Pelnturea, Etc. 

Specialite t Poeles de tontes sot tee 

No*. *3S A )*3» rne wt-Paul 
To«tes ta et 14 St-Amable, MONTREAL 



La maison n'a pas de Comsais-voyageure el 
fait beneficier aes clients de cette economic At- 
tention toute speciale aux commandcs par la 
malle. Messieurs les marchands de la eampagne 
seront toujour! aervls an plus bas prix du 
marehe. 



P. A. GAGNON 

Comptable Licenci6 
(Chartered Accountant) 

Chambro 315, 316, 317 

Edlrloe Banqua Quebec 



xz Place d'Armes, 

Telephone Bell Main 491s 



MONTREAL. 



Arthur W. Wilts. 



Alexander Burnett 



WILKS & BURNETT 

Oamptablaa, Audltaura, Commlaaalree paur 
toutaa lee Provlnoaa. 

Riglement d'affaires de Falllltes 

601 B&tisse Banquedes Marchands 

Telephone Bell Main 550a 

Marchands 849 MONTREAL 



EUGENE PREVOST RODOLPHE BEDARD 

PREVOST & BEDARD 

Comptables, 

Liquidateurs, 

Auditeurs. 
Specialite : Reglements de dif ferends 
57 Edifice Liverpool & London A Clobe 

112 ST-JACQUES 
BELL TEL. MAIN 105 MONTREAL. 



Vol. XLVI— No 16 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 18 Avril 1913. 



35 



Alex. Desmahteau 

Comptable, Auditeur 

SP£CIALIT£ 1 — Liquidation da FalHItaa, 

Compromla Effaetua. 

54,60, RUE NOTRE-DAME EST 

MONTREAL. 



TBI.. BBLt. MAIN 1859 

BEIvANGER & BEL ANGER 

Notaires, Comptables et Commissaires 

TRUST & LOAN BUILDING. 
Na 80 rue St-Jaoquas, MONTREAL 

Argent a Preter a 4, 5 et 6% 



ELITE" 



CHOCOLAT « 

Wan wner6 

DBS BFICIBB8 
Four tons lea 

Besoins de la Cuisine 

Tablettes de % lb. 

Fabriqne' par 

JOHN P. MOTT & CO., 

HALIFAX, M. E. 

J A.TAYLOR, Agent, Montreal 



GARAND, TERROUX & GIE 

Banquiers et Courtiers 
48 rue Notre'Dame Oaest 

MONTRBAL 



MELLE A. PLOUFFE 

STENOCRAPHE-DACTYLOCRAPHE 

207 roe St= Jacques (Chambre 26) 

Traduction dans las daux lajQjguas. 

"Lettrescirculairesau 1,000 

Prix Speciaux". 

Tal. BELL MAIN 6409. 



JOURNAL DE LA JEUNESSE. — 
Sommaire de la 2104c livraison (29 mars 
1913). — Le fros lot, par Albert Cim. — 
Le croissant et la croix. par Andre Sa- 
on. — L'elevage des renards bleus, 
par H. Norval. — Les fantasmagories 
de la lumiere: Le mariage du passe et 
ilu iiresent dans le ciel. par Gabriel Re- 
naudot. — Un corsaire de treize ans, 
par Charles Geniaux. — Amusante be- 
vue d'un relieur. — Traineau pour sca- 
phandriers, par Jacques Boyer. 

Abonnements — France: Un an, 20 fr.; 
Six mois, 10 fr. Union Postale: Un an, 
-'-' fr. ; Six mois. 11 fr. 

Le numero: 40 centimes. . 

Librairie Hachette et Cie, 79, boulevard 

St-Germain, Paris. 



Scotstown — McKenzie & Mclver, M. 
G. ; Scotstown Electric & Power Co. 

Sherbrooke — Idyl Wyld Realty Co. 

Lexis — Paquet & Jean (Enreg.), quin- 
caillerie. 

Montreal — Canadian Davey Tree Ex- 
port Co.; Consolidated Film Co. Ltd.; 
Dominion General Store, nouveautes, 
etc.; D. M. Duffie, charpentier; Gold 
Stamping Co.; Owen Printing Co.; S. 
Pizsmenov, photo; Process Engineers, 
Ltd. 

Quebec — R. A. Blouin (Enreg.), pote- 
rie, argenterie, tec; Bureau d'Agence 
Generate de Quebec, agents; City 
Transfer Co.; Club Yiger A. A. A., club 
athletique; Dry Dock Realty Co. Ltd.; 
Huron River Lumber Co.; La Pharma- 
cie, remedes, etc. e 

Ste-Anne de Beaupre — Giroux & En- 
right, entrepreneurs generaux. 

Grondines — Sauvageau & Fils, M. G. 

Montreal — Beausoleil Ltd.; Canadian 
Jewish Times Publishing Co. Ltd.; Cie 
d' Arbitrage de Montreal; Dominion 
Manufacturers Ltd.; John Gray & Co., 
agents d'immeubles; Great Eastern 
Realty Co. Ltd.; La Compagnie de Meu- 
bles Rolland, meubles; E. H. Little, 
peintre; Marks Bros., marchands en 
gros et detail; Parent & Casgrain, fa- 
bricants d'engins a gazoline, etc.; Rice 
Studio Ltd.; Rolland Furniture Co.; 
Russian Fur Co.; E. L. Ruddy Co. Ltd.; 
St. Henry Pure Milk; Sterling Trust 
Co. Ltd.; Short & Trower Ltd.; \V. 
Therriault & Co., plombiers, etc. 

Quebec — Anglo-Canadian Product Co. 
produits chimiques, essences, etc.; Do- 
minion Investments Ltd.; La Compa- 
gnie C. Emile Morrissette Ltd.; Tour- 
ville Realty Co. Ltd.; Union Window 
Cleanin gCo. of Quebec, nettoyage de 
fenetres, etc. 

St-Laurent — J. A. et R. Grou. entre- 
preneurs. 

Ville St-Pierre — Ranger & Stonehou- 
se, plombiers. etc. 

Fonds a vendre 

Cookshire — Gauthier, L. J. D., vente 
le 22 avril, plomberie, etc. 

Hull — Martel, Joseph, annonce son 
fonds de commerce a vendre, epicerie. 

Abandon des affaires 

Montreal — Overing, C., confiserie. 
En difficultes 

Montreal — Crescent Hair Co. deman- 
de <le cession; Star Iron Co. Ltd., ordre 
de liquidation accorde. 

Montreal — Clement, J. H. & Cie Ltee, 

petition pour mise en liquidation, cha- 

lieaux et fourrures en gros; British 

Construction Co., demande'de cession. 

Curateurs 

Montreal — J. Desautels a Shaffer 
Bros., nouveautes. etc. 

St-Gabriel de Brandon — J. Desautels 
a Soubhani, |. N.. nouveautes en gros, 
etc. 

La Tuque — Moses. Solomon, M. G., 
J. P. E. Gagnon nomme curateur. 
Dissolutions de societes 

Montreal — Dutch Garden Co., H. ]. et 
A. Toornburg continuent sous la meme 
raison sociale- Johnson & Copping, suc- 
cesseurs Copping Art Store, cadres. 
etc.; Larcheveque et Labrie. imprimerie; 
Martin & Sicotte, comptables; Paquin 
& Guerin, boucherie; St. Lawrence Up- 
holstering Co., S. Spires continue sous 
la meme raison sociale. 

Quebec— Dumontier, P. & Cie. suc- 



cesseurs P. Dumontier & Cie Lt-e, pa- 
peterie en gros et detail. 

Sherbrooke — Biron & Blouin, epicerie 
et liqueurs. 

\\ eedon Centre — Dulude & Lafond, 
M. G. 

Montreal — L'Archeveque & Labrie. 
successeurs, L'Archeveque, Labrie & 
Guay, imprimeurs; Lepine & Perrier, 
quincaillerie; Roy & Remillard, agents 
d'immeubles. 

Assemblee de creanciers 

Montreal — Thompson, Henry, le 18 
avril, confiserie. 

Changement de lieu 

Chicoutimi — Rivard, P. & Fils, epi- 
ciers, 

Incendie 

Montreal — Landreville & Lang'evin, 
manufacture de portes et chassis, assu- 
rance. 

Changement de nom 

Montreal — MacKeen, R. T. e\: tie. 
MacKeen Co. (Enreg.), successeurs, 
agents de manufactures, etc. 



ACTES INSCRIT3 AU BUREAU 
D'ENREGISTREMENT A TROIS- 
RIVIERES, DURANT LA SEMAI- 
NE TERMINEE LE 1- AVRIL 1913 

Ventes 

Onesime Brouillette a Telesphore St 
Cyr, Grand'Mere; Shawinigan Water & 
lower Co. a Ovila Garceau, Shawinigan 
Falls; I E. Aldred a Henri Yezina, Sha- 
winigan Falls; L. N. J. Page a The En- 
terprize Realty Co.. Trois-Rivieres; Te- 
lesphore Gosselin a Eugene Aubry, 
Trois-Ri\ iires; Edmond Lacombe a Ls. 
Duchaine, St-Mathieu; Polarch Church 
a Napoleon Carle, St-Boniface; Arthur 
Alain a Alberic et Odina Blanchet, 
Trois-Rivieres; Alfred Beland a Lauren- 
tide Paper Co., Grand'Mere; F. X. Lam- 
bert a Raphael Rellemare. Shawinigan 
balls; Laurentide Paper Co. a Rev. Ls. 
R. Lafleche, Grand'Mere; Thomas Bois- 
vert a Frank E. Haney. Grand'Mere; 
Arthur Branchaud a Eustache Barbeau, 
Grand'Mere; Henry St-Arnauld a Ls. 
Arthur Branchaud, Orand'Mere; Jere- 
mie DeMartigny a Nestor et Adolphe 
Hardy, Trois-Rivieres; Shawinigan Wa- 
ter & Power Co. a Frs. Der Kinderen, 
Shawinigan Falls; Shawinigan Water 
& Powr Co. a Charles Tlmmassin. Sha- 
winigan Falls: James Philibert a Vve 
Ones. Deziel, drand'Mere; Serenus Cha- 
bot a Walter Marcoux, Ste-Flore; Edo. 
Bourassa a R. F. Grant. Forees St- 
Maurice; James Marchand a R. F. Grant. 
Forges St-Maurice; Joseph Marsan. pe- 
re. a !<"-. Matton. Trois-Rivieres- Suc- 
cession I. I'. Pothier a Neree Bellema- 
re, Yamachiche. 

Obligations 
Dame T. P. Lalonde a Dame Marie 
Demers, Grand'Mere: Eudore Deshaies 
A Rev. Donat Baril. Trois-Rivieres; 
Thomas Bellemare a Willie Paouin. 
St-Boniface; Edouard Dube a Gedeon 
Hebert, Shawinigan Falls; Alphonse 
Dupuis a Flavie Labarre, Trois-Ri\ i-'-- 
res; Arthur Briere a P. E. Panneton & 
Fils, Trois-Rivieres: Dolnhts Duguay a 
Rev. F. X. Lizee. Trois-Rivieres. 

(A suivre a la page 48) 



56 



LE PRIX COURANT, Vendrecli, 18 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 16 



LA BANQUE PR0VINC1ALE DU CANADA 

Slags Central 1 7 & 9 Place d'Armee, Montreal, Can. 



Capital autorise $2,000,000.00 

Capital paye at surplus au 31 Decembre 1912 



51,588.866.1 1 



Consall d'Admlnistratlon 1 President : M H. LAPORTE.de Laporte 
Marttu & Cie, Admitiistrateur Credit Foncier Franco-Canadien, 
Vice President : M, W. F. CARSLEY, de la maison en gros Carsley 
Sous & Co. ; H inorable L. BEAUBIEN, Ex-ministre de l'Agriculture 
M. G. M. BOSWJRTH, Vice-President "Canadian Pacific Railway Co." 
M ALPHONsrS RACINE, de la maison A Racine & Cie, marchande en 
gros, Montreal; M. L, J. O. BEAUCHEMIN, proprietaire de la Librairie 
Beauchemin Ltee.; TANCREDE BIENVENU, Directeur-gerant ; J W. L 
FORGET, Inspecteur ; J. R.CHOQUET Assistant-Inspecteur ; A1.HX. 
BOYER, Secretaire. 

Censsursi President: Honorable Sir ALEX. LACOSTE, Ex-Juge 
en chef de la Cour d'Appel ; Docteur K. PERS1LLIKR LACHAPELLK 
Administrates du Credit Foucier Franco-Canadien ; M. CHEVALIER 
Directeur-Gerant, Credit Foncier Franco-Canadien. 
50 Succursales dans les Provincesde Quebec. Ontario, Nouveau Brunswick 

Correspondents a I'EtranQer : Etats-Dnis : New-York, Boston 
Buffalo, Chicago ; Angleterre, France, Allemagne, Autriche, Italie. 



NOVA SCOTIA STEEL & GOAL GO 



LIMITED 

MANUFACTURIERS 



ACIER en BARRES MARCHAND, MACHINERIE a 
KOUES, TRANSMISSIONS en ACIER COMPRIME 
POLI, TOLES D'ACIER jusqu'a 48 pes de large.RAlLS 
en "T" de 12, 18, 28 et 40 lbs a la verge ECLISSES, 
ESSIEDX DE CHARS DE CHEMINS DE FER. 

CROSSES PIECES DE FORCE. UNE SPECIALITE 

Mines de Fer, Wabana, Terreneuve. — Mins 

Hauts Fourneaux, Fours a Reverbere a Sydney Mines, 

N. E. — Laminoirs, Forges et Ateliers de Finissage 

a New Glasgow, N. E. 

Bureau Principal : NEW GLASGOW, N. K. 



QUEBEC STEAMSHIP CO, Limited. 

LICNE DU ST-LAURENT, Montreal aux ports de la Cote de Gaspe. a 
Gaspe, Malbaie, Perce, Summerside, Charlottetown ot Pictou 

SS. "CA6CAPEDIA", 1900 TONNES, avec les accommodation les plus 
modernes pout passagers partira de Montreal (si le fleuve est libre), 
jeudi, le 24 avril. a 4 hrs p.m. et tous les quinze jours par la suite, et de 
Qufebec le jour suivant a midi . 

ALLEZ AUX BERMUDES 

Le Steamer "Bermudian.' a double helice, 10,518 tonnes de dfplace- 
ment quittera New- York chaque mercredi fi 10.00 am Signaux sous 
marins, telegraphie sans fil, orchestre. Voyage Record, 39 heures 20 
minutes. Le plus rapide, le plus moderne et le seul steamer debarquant 
ses passage! s aux quais aux Bermudes sans transbordement. 



ANTILLES 



Le nouveau steamer "Guiana" et auties steamers, quittent New York 
toutes les deux sameais pour St-Thomas, Ste-Croix.St-Christophe, Anti- 
gua, la Guadeloupe, la Dominique, la Martinique, Ste Lucie, la Ba'rbade 
et Demerara. 

Pour renseignement complets s'adresser a W. H, Henry, 286 rue St 
Jacques ; W. H. Clancy, 112 rue St-Jacques ; Ths. Cook & Son, '530 rue Ste- 
Catherine-Ouest ; Hone & Rivet, 9 Boulevard Si-Laurent, ou a' J. G 
Brock & Co., 211 rue des Commissaiies, Montreal, Qi ebec Steamship Co 
Quebec. 



PAPIER 

POUR 

MIMEOGRAPH 

Demandez a votre Libraire 
la marque " Northern Mills, " 
quality sup^rieure pour PAPIER 
A C0PIE. 

Manulacturee par la 

Compagnie des Moulins 

DU NORD 

278 rue St-Paul, Montreal. 



BANQUE DE MONTfiKAi. 

FONDEE EN 1817 - CONSTITUEE PAR AC TE DU PARLEMENT 

Capital tout pays $1 6,000,000.00 

Fonda do Reserve 1 6,000,00 0.00 

Profits non Partages 802 814.94 

Siege social : MONTREA L. 

Bureau des Dire ct eurs. — i*e Ties Hon. l*ord Strathcona and Mount 
Royai, G.C.M G., G.C.V.O., President Honoraire; R. B. Angus, President ; 
H. V. Meredith, Vice-President ; E. B. Greenshields, Sir Wm Macdonald, 
James Ro^s, Hon. Robert Mackay, Sir Thomas Shaughnessy. K. C. 
V O.; David Morrice, C. R. Hosmer, A. Baumgarten, C. B. Gordon, H. R. 
Drummond, D Forbes Angus. 

H. V. Meredith, Gerant-GSneral; A. Macnider, Insp. Chef et Surint. 
des Succursales., C. Sweeny, Surint des Succ. de la Colomibie Anglaise ; ■ 
A D Braithwaite, Surint. des Succ.de la Province d'Ontaro ; F.J. Cock- 
burn, Surint. des Succ. de la Province de Quebec ; E. P Winslow, Surint. 
des Succ. du ^'ord-Ouest. D. R. Clarke, Surint. des Succ. des Provinces 
Maritimes et de Terre-Neu ve. 

Succursales au Canada.— Dans toutes les principales cites etvilles des 
provinces suivantes : Ontario, Quebec. Nouveau-Brunswick, He du Prince- 
Edouard, ouvelle-Ecosse, Provinces du Nord-Ouest, Colombie Anglaise. 

Succursales en dehors du Canada. — Grande-Bretagne. Londres, 
Angleterre, 47 Threadneedle Street E.C — Sir Frederic Williams-Tayloi , 
gerant. 

«tats-Unis, New-York— R.Y. Hebden W. A.Bog J. T. Molineux, agts 

all Street Cmcago, Spokane 

Terre-Neuve : St. John's, Birchy Cove, Grand Falls. 

tf<»Tinii»> Mexique. D. P. 



LA BANQUE NATIONALE 

FONDEE EN 1860. 



Capital 
Reserve 



CAPITAL PAYE 
FONDS DE RESERVE 



LA BANQUE MOLSON 

INCORPOREE EN 1855 

Bureau Principal, MONTREAL. 



S4.700.000 
4,700,000 



JAMES ELLIOT, Cerant-Cenoral 
SUCCURSALES DANS LA PROVINCE DE QUEBEC 1 



Richmond 

Roberval 

Sorel 

Saint-Cesaire 

Sainte-Flavie Station 

Saint-Ours, Que. 

Sainte-Therese de 

Blainville 
Vtctorlavtlle 
Ville St-Pierre 
Waterloo 
Berlin, Ont 
85 Succursales dans tout le Canada. 
Agences « Londres. Paris. Berlin et dans toutes les principales villesdu 

moode Emission de Lettrei de Credit pour le cummerce el Ictlres 

circulates pour voyageurs 



Artbabasha 

Bedford 

Cowansville 

Chicoutimi 

Drummond vllle 

Fraserville et Riviere 
du Loup Station 

Knowlton 

Lachine Locks 

Montreal-Rue St- 
Jacques 



Rue Sainte-Catherine 
Avenues du Tare 

et Georges-Emile 
Maisonneuve — 
Market and Harbour- 
C6te des Neiges— 
C6te St-Paul 
Boulevard St-Laurent 
Saint-Henri— 
Pierreville 
Quebec 



Ave. Mont-Royal 

(coinSt-Denis) 
Ave. Mont-Royal 

(Coin de Lanaudiere) 
Rue Ste-Catherine, Est 



Longue Pointe 
Maisonneuve 
Pointe St-Charles 
St-Edouard 
St-Henri 



RueSte-Cntherine, centre St-Viateur 
Hochelaga 



Villeray 

Verdun (pres Montreal) 

Viauville(pres Montreal 

DeLorimier 
Quartier Emard 

Rue Notre-Dam, Ouest. 
Longue-Pointee 



Berthierville, P. Q. 
Edmonton. Alta 
Fournier, Ont. 
Joliette P. Q. 
Lachine, P Q. 
Laprairie, P. Q. 
L'Asiomption, P. Q. 
Longueuil, P.Q. 
Loutseville, P Q. 



St-Jacques l'Achigan.Q. 



Quartier Laurier 
SUCCURSALES 

Mont-Laurier, P.Q. 

Quebec, P. Q. 

St-Rochde Quebec, P.Q. St-Jerome. P. Q. 

Sorel, P. Q, St-Pierre Man. 

Sherbrooke, P. Q. Trois-Khiire*. P Q. 

Ste-Genevieve Valleyfie Id, P. Q. 

de Pierrefonds, P.Q. Vankleek Hill, Onl. 

St- Boniface-, Man. Winnipeg, Man. 

St Hyacinthe, P. Q. 
Emet de>. 1. ettresde Credit Circulates pour les Voysgeurs, ptyablee 
dans toutes les parties du monde ; ouvre des credtis commerciaux : achets 
des traites sur les pays etrangers; vend des cheques et fait des paiements 
OIlprnpH , .,».: ,j,,r l«« nrinHn»l»« v!1l»« d'i monde 



$2,000,000 
1,400,000 



Notre service de billets circulaires pour les voyageurs " Tra- 
vellers Cheques " a donne satisfaction a tous nos clients ; noui 
invitons le public a se prevaloir des avantages que nous off rons 

Notre bureau de Paris, 

HUE BOUDBBAU, 

14 RUE AUBER, 

est trds propice aux voyageurs canadiens qui visitent l'Europe 

Nous effectuonsles virements de fonds, les collections, les paie- 
ments, les credits commerciaux en Europe, aux EtaU-Unii 
et au Canada, aux plus bas taux. 



BANQUE D'HOCHELAGA I874-I9I2 

Capital autorise $4,000,000 Capitslpave $3,000 000 

Reserve 3.000,000 Total de l'Actif au-dela de 30 000,000 

DIRECTEURS: M. J. a. Vaillancouii. PresiUcul ; ..on KI,.B> io>'e,<..R, 
Vice-Piesident ; A. Turcotte, Ecr., N. H. Lemay. Ecr. Hon. J. M Wilson, 
Col. C. A. Smart. A A. Larocque, F. G. Leduc. Gerant ; Beaudry Leman, 
Surintendant des Agences; P. A. Lavallee. Asssittant-Gerant ; Yvon La- 
marre, Inspecteur Bureau Principal — Montreal 

BUREAUX DE QUART1ERS 



Vol. XL VI— No 16 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 18 Avril 1913. 



37 



Finances 



REVUE DE LA SEMAINE. 



Calendrier financier. 

Lundi, 21. — Dividendes trimcstriels payables: 
Actions. — La Rose Consol. Mines Co.; Shawinigan W. 
& I'. Co.; Nipissing Mines Co 

Vendredi, 2j. — Dividendes trimestriels payables: 
Actions. — Can. Car & Foundry Co., privilegie. 

L'incertitude aux marches financiers. 

Depuis la semaine derniere une tendance a la hausse as- 
sez prononcee avait fait croire a une reprise d'une certaine 
duree; mais la hausse dont avaient beneficie particulierement 
lundi nos valeurs locales n'a pas tenu et le marche est retom- 
be dans l'incertitude et le marasme. C'est le Pacilique Cana- 
dien qui reste le pivot et cbaque mouvement retrograde du 
cours de ce stock exerce une influence depnmante sur ceux 
des autres valeurs. Neanmoins. on ne peut pas dire que n )tre 
marche soit vraiment faible. 11 se comporte, somme toute, 
mieux que celui de New-York, comme cela a ete maintes fois 
le cas depuis plusieurs annees. La valeur qui a subi la plus 
forte depression ces jours-ci a ete le Power qui s'est vendu 
aux environs de 22jy>; le Dominion Steel est aussi d'une fai- 
blesse assez remarquablc a 52 environ; le Toronto Railway 
a flechi jusqu'a 143, le Brazilian se vendait a 97^2, le Quebec 
Railway a 15, le Laurentide a 218, le Lake of the Woods a 135. 

A New -York, l'hesitation est encore plus remarquable, 
dans les milieux financiers et commerciaux. La question de 
la revision du tarif, bien qu'envisagee avec plus de calme 
qu'on le prevoyait, exerce evidemment une influence sur le 
mouvement industriel et commercial des Etats-Unis. La 
situation, en ce qui concerne surtout le marche des obliga- 
tions, est fort peu encourageante; de plus, on sent que les 
compagnies de chemin de fer vont avoir besoin d'ici peu d'un 
fort montant d'argent. 

A Londres et a Paris le ton general est un peu plus fai- 
ble, en raison du fait que la situation dans la peninsule balka- 
nique ne s'ameliore pas encore et qu'on craint toujours qu'au 
moment oil Ton s'y attendra le moins, des complications ne 
surviennent. 

* 

* * 

La situation de la compagnie du Detroit United Railway 
continue a etre bonne, comme on peut facilement s'en rendre 
compte par l'augmentation des recettes brutes depuis le pre- 
mier Janvier; cette augmentation est de $442,936. Le gain 
brut pendant le dernier mois a ete de $156,660. 

* * * 

On sait que c'est le 31 mars que se termine l'annee fiscale 
de la Dominion Steel Corporation. Les auditeurs s'en occu- 
pent en ce moment; le resultat de leur travail ne sera tres 
probablement pas connu avant le mois prochain. On se sou- 
vient que l'an dernier, a pareille epoque, si les resultats pour 
la Dominion Coal etaient des plus satisfaisants. il n'en etait 
pas de meme de ceux de la Dominion Steel. 

Bien que les conditions du marche de l'acier aient ete 
meilleures cette annee, on ne croit pas en general que le rap- 
port concernant l'annee ecoulee contienne des chiffres bien 
encouraseants. 



Pendant le dernier mois il n'y a qu'une augmentation 
iegere dans le niveau general des prix de gros au Canada, 
comparativement a la periode correspondante de l'an der- 
nier; le prix du coke a bien baisse, par contre les meubles de 
la poterie sont un peu plus chers. On a remarque des hausses 
assez importantes dans les prix du betail sur pied, la viande, 
les chaussures, les barres de fer et d'acier, la gazoline et le 
bois de construction. Par contre, on rapporte qu'il y a eu 
diminution de prix pour les grains, les produits de laiterie, les 
legumes frais, le cuivre, l'argent, le zinc, l'huile de lin et le 
caoutchouc. 

Dans le commerce de detail on a remarque surtout la 
baisse generale du prix des oeufs et la hausse des prix des 
d'ifferentes viandes dans l'Est. 

* 

* * 

Les directeurs de la Wayagamack Pulp and Paper Com- 
pany, Limited, annoncent qu'ils viennent de vendre encore 
pour $500,000 d'obligations sur premiere hypotheque a 6 pour 
cent pour parer aux frais de l'installation d'une nouvelle 
usine ou Ton fabriquera differentes sortes de papier de bonne 
qualite. La compagnie produit en ce moment 50 tonnes de 
papier Kraft par jour. 

* * 

Le bureau de direction de la Richelieu and Ontario Na- 
vigation Company a decide, mardi dernier, de convoquer une 
assemblee des actionnaires de la Compagnie pour le 20 du 
courant; les actionnaires sercnt appeles a ratifier les resolu- 
tions adoptees par le bureau de direction relativement au 
transferi de 1'actif de la compagnie a celle recemment incor- 
poree, la Richelieu & Ontario Navigation Company, Limited. 
Le capital de la nouvelle compagnie sera de $15,000,000 au 
lieu de $io.oco.oco actuellement. 

* * * 

Emission d'obligations de l'Atlas Glass Works, Limited. 

Nous recevons avis de remission de $350,000 de deben- 
tures a six pour cent, de l'Atlas Glass Works Co., Limited, 
rachetables en vingt ans par fonds d'amortissement et for- 
mant une premiere hypotheque. 

Ces obligations seront emises en date du ier novembre 
1912. Le principal est remboursable le ier novembre 1032. 

Interet payable le ier novembre et le ier mai de chaque 
annee aux bureaux de la Quebec Savings and Trust Com- 
pany, Montreal, et a toutes les banques. 

Coupures de $1,000.00. $500.00 et $100.00. Les obligations 
sont garanties par tin acte en fidei-commis en favcur de la 
Quebec Savings and Trust Company et constituent une pre- 
miere hypotheque sur toutes les proprietes, meubles et im- 
meubles de la compagnie. 

La compagnie a ete organisee dans l'intention de fabri- 
quer les produits de verre en general. Les obligations sont 
offertes au pair avec interet accru et comportent un bonus de 
cinquante pour cent en stock commun. 

Banquiers: The Royal Bank of Canada, Montreal. Bu- 
reau de direction: O. L. Brunelle, president; George L. 
Kavanagh, vice-president; J. Whitesell, Joseph Wilson, Da- 
vid Pugh 

Aviseurs legaux: MM. Greenshields, Greenshields & 
Languedoc, Montreal. 



38 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 18 Avril 1913. 



>1. XLVI— No 16 



INFORMATIONS FINANCIEEES 



Actions Ordinaires et Actions Privilegiees 



Capital pay e 



Reserve 



Pair dei Actions 



I Tauz du der- 
|nier Dividende/ - 



Deraiere cote 



BANQUES 

Banque de Montreal ... 

Baaque du Nouveau-Brunswick , 
Banque de Quebec 



Banque de la Nouvelle-Ecosse 

Banque de Toronto 

Banque Molson 

Banque Nationale 

Banque des Marchands du Canada 

Banque Provinciate 

Banque Union du Canada 

Banque Canadienne du Commerce 

Banque Royale du Canada 

Banque d'Hochelaga 

Banque d' Ottawa. 

Banque Imp6riale du Canada 

Banque Internationale du Canada 

CHEMINS DE FER 

Canadian Pacific Railway (Ordinaires) 

Duluth S.S & A Railway (Ordinaires) 

do do do (Pr£f6rectielles) 

Minn. St. Paul & Soo Railway (Ordinaires) 

do do do (Pr6feVentielles) . 

TRAMWAYS ELECTRIQUES 

D etroit United Railway 

D uluth Superior Traction 

Halifax Electric Railway 

Havana Electric Railway (Ordinaires) 

do do do (Pr£ferentielles) 

Illinois Traction (Ordinaires) 

do do ( Pi 6i £rentielles) 

Mexican Light & Power (Ordinaires) 

do do do (Pr6f£rentielles) 

Montreal Street Railway) 

Porto Rico Railway 

Quebec Railway, Light & Power 

St. John Railway 

Sao Paulo Tram., Light & Power 

Toledo Railway & Light 

Toronto Railway 

Tri-City Railway & Light (Ordinaires) 

do do do (Pr6fe>entielles) 

Twin City Rapid Transit ( Ordinaires) 

do do do (Pr£f£rentielles) 

Winnipeg Electric Street Railway 

VALEURS INDUSTRIELLES 

Canadian Car & Foundry (Ordinaires) 

do do do (Pr6f6rentielles) 

Canada Cement (Ordinaires) 

do do (Pr€f£rentielles) 

Canadian Converters 

Dominion Steel Co 

Dominion Textile Co. ( Ordinaires) 

do do (Pr£fe>entielles) 

L,ake of the Woods Milling Co. (Ordinaires) 

do do do (Pr£f6rentielles) 
Montreal Cottons Ltd (Ordinaires) 

do do do (Pr£f6rentielles) 

Nova Scotia Steel & Coal (Ordinaires) 

do do do (Pr^feVentielles) 

Ogilvie Flour Mills Co. (Ordinaires) 

do do do (Pr6fdrentielles) 

Penmans, Limited (Ordinaires) 

do do (Pr6f6rentielles) 

DIVERS 

Bell Telephone Co 

Mackay Companies (Ordinaires) 

do do ( Pr6f£rentielles) 

Montreal Light, Heat & Power 

Montreal Telegraph 

Ottawa Light, Heat & Power Co 

Richelieu & Ontario Navigation Co 

ghawinigan Water & Power Co 

m'nis 

Crown Reserve 

I oternational Coal Mining (Ordinaires) 

do Ao Aa fPrrfifgrentidlM* 



$15,975,220 
1,000,000 
2,500,000 

3,998,460 

4.941,455 
4,700,000 
2,000,000 

6,547,159 
1,000,000 
4,952,190 
15,000000 
7,661,060 
2,885,340 
3,500,000 
6,000,000 
1,320,439 

180,000,000 
12,000,000 
10,000,000 
20,832,000 
10,416,000 

12,500,000 
3,500,000 
1,400,000 

7,500,000 
5,000,000 
9,564,000 
5,000,600 

13,585,000 
2,400,000 

10, 00c, 000 

3,000,000 

9,300,500 

800,000 

10,000,000 

12,000,000 
8,000,000 
9,000,000 
2.825,000 

20,100,000 
3,000,000 
6,000,000 



3 

5 

13, 
IO > 

1 

35, 
5, 

1 

2. 

1 

3 



500,000 
000,000 
500,000 
500,000 
733,500 
000,000 
000,000 

859,030 
100,000 
500,000 
000,000 



6,000,000 
1,030,000 
2,500,000 
2,000,000 
2,150,600 
1,075,000 

12,500,000 

50,000 

50,000,000 

17,000,000 

2,000,000 

l,5".5oo 

3,132,000 

7,000,000 

1,999.957 
500,000 

* 1 0.700 



$16,000,000 
1,790,000 
1,250,000 

7.497.412 
5,941,455 
4,700,000 
1,400,000 
5,400,000 
500,000 
3,076,095 
12,500,000 
8,607,166 
2,650,000 
4,000,000 
6,000,000 



Debentures 
146,283,497 



21,887,000 

2,500,000 

600,000 



24,957,813 



4,420,000 
2,941,500 
8,654,400 



6,000,000 

13,257,000 

3,992,326 



8,068,000 
19,503,000 



5,578,000 



3,500,000 

5,OC 0,000 
474,000 



3,040,275 



1,000,000 
500,000 



6,000,000 



457,263 
2,000,000 
3,649,000 



10,107,000 
100,000 
730,000 

1. "3.573 
5,000,000 



$100.00 
IOO.OO 
IOO.OO 

IOO.OO 
IOO.OO 
IOO.OO 
IOO.OO 
IOO.OO 
IOO.OO 
IOO.OO 
50.00 
IOO.OO 
I OO . OO 
IOO.OO 
IOO.OO 
IOO.OO 

IOO.OO 
IOO.OO 
IOO.OO 
IOO.OO 

i 00 . 00 

100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 

I OO . OO 

100.00 
100.00 

100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100 00 
100.00 
100.00 



100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
5-oo 

100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100. eo 
100.00 
100.00 
100.00 

1. 00 
100.00 

TOO. OO 



10% 
13 % 

7% 

life 

life 

&fe 

lofc 

6% 

Sf, 

10% 

life 

9% 
12% 
12% 



iofc 



7% 
7% 

5% 

7% 



6f, 



6% 

4% 

7% 

lofe 



6% 
lofe 



7% 



6% 

6fe 

7% 
lofe 

Sfc 
7% 



7% 



4% 
6* 
1% 
&fe 
7% 
8# 



5% 
Sfc 
S% 
7% 
4% 
6% 

8% 
5% 
4% 
S% 
S% 
6% 
*>% 
4% 

60% 
7% 
1* 



Au 8 
avril 



235 
274 x D 
122 X D 

x R 

263 x D 
210 
195 

138 
190 

I4<5 
214 
220 
ifo x R 
211 
226 



238H 



Au 15 
aviii 



135^ 
156 

73^ 
160 



9itf 

75 



235 

274 x D 

i23xDr. 

x R 

264 

210 

197* 

Ex Di 138 

190 

149 

213 
220 
160 x R 
211 
226 



241* 

•34^ 
156 

73« 
160 



92^ 
75 



t>6% 


667/g 


17 


15 


260 


260 


138 


143 


105 


105 


208 


207 


78 


82^ 


114 x T) 


114 x D 


28^ 


28^ 


9 1 


91 


46 


45 


52^ 


5i% 


84* 


86 


100 


102 


133 


134* 


120 


115 


60 


59 


102 


102 


81 x D 


80 


122 


122 


123 


123 


120 


120 


56 


56 


83 


84 


i47#xD 


146K 


82 


S2 


68 % 


67 


22 9 yi 


227* 


141 


I40 


179* 


iSo* 


ii6-<s 


1x6 


134 x D 


i36xDi. 


3.80 


3-83* 




5 



Vol. XLVI— No 16 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 18 Avril 1913. 



39 




COTl^^ 



DEUX SCIES REMARQUABLES 

Les Passe-Partout CRESCENT GROUND 

de SIMONDS 

A DENTS DE LANCE, LARGES ET ETROITS 

Vos clients payent volontiera double prix pour ces scies, parce qu'ils savent qu'ils feront 

deux fois l'ouvrage des autres. 

Faites a Montreal. Commandez les maintenant a votre fournisseur. 

Simonds Canada Saw Company, Limited 

MONTREAL, - ST. JOHN, - VANCOUVER. 




^* 




[ ES personnes qui achetent le Ciment ''Canada'' chez vous sont de celles 

dont la clientele pour les autres articles est aussi des plus prepenses. 
Le fermier qui se sert du b^ton pour les ameliorations sur sa ferme est a n'en 
pas douter un homme ^claire, progressif et prospere. Sa clientele est pre- 
cieuse. De tels fermiers savent que 

le ciment Canada 

est le meilleur ciment a employer dans les travaux de ferme. En tenant le 
Ciment "Canada",vous pouvez attirer la clientele de :ette classe tres desirable. 
Non seulement ces personnes acheteront leur ciment de vous, mais aussi 
beaucoup d'autres articles de necessite journaliere. 

Canada Cement Company Limited 

Bureau des ventes a 
MONTREAL, TORONTO, WINNIPEG, CALGARY. 

Commandez au bureau le plus proche de chez vous. 




EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



40 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 18 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 16 



CONSTRUCTEURS 



ENTREPRENEURS 



MARCHANDS ?& 



Mil Mil QIE 



DE CLACES EPAISSES (Plate 
Glass) polies, brutes et ray£es. 

De VERRE DOUBLE et SIMPLE 

a la caisse ou tulle 1 de grandeur. 

De verre Cath£drale uni et de tou- 
tes sortes de verr s graves. 

CLACES BISEAUTEES, 

VITRES PLOMBEES, 

VITRES de portes ORNEMEN- 
TEES. 

MIROIRS unis et biseaut£s. 

VERRE ARME, etc., etc. 

Enfin toutes les sortes et toutes ks 
6paisseurs de vitres, et comme nous 
faisons le commerce du verre ex- 
clusivement, nous pouvons vous of- 
frir des prix tres avantageux et un 
service de premier ordre. 

PRIX SPECIAUX au commerce 
sur toutes vitres avec dessins. 



Toles Galvanisees 

"Queen's Bead" ! 

Le type du genre depuis un derni-siecle. 
Jamais egalees comme qualite. 




CaMaua 



A. C. LESLIE & CO., LIMITED. 

MONTREAL 



JOSEPH RODGERS & SONS, L™ 



J. P. O'SHEA & CIE 



Angle des rues 

STE-AGATHE et PERREAULT 

Tel. Bell, Est 430 et 3751 



MONTREAL 



^WHIMOEjln,! 



Sheffield, Ang. 

Evitez les imitations de notre 

COUTELLERIE, w 

en vous assurant que cette MARQUE ^/|^^ ^T^^. 



EXACTE se trouve sur chaque lame. 
Seals Agents poar le Canada : 



JAMES HUTT0N& CO., Montreal. 



ELLE MERITE VOTRE PROMPTE ACTION. 

Voici une occasion de gagner de GROS profits avec la peinture. Gela meVite votre prompte action Car 
dans votre localite on commence a proc^der aux travaux de peinture du printemps. 

Pour ne pas perdre de temps, faites comme suits : 

Ecrivez a notre plus proche bureau. Demandez qu'on vous envoie par RETOUR DU GOURRIER les de- 
tails d'une agence UNIQUE de peinture. Puis jugez par vous-meme. Plus vous avez d'experience en ce 
qui concerne la valeur de la peinture et les m^thodes de vente de cette matiere, plus notre offre vous IM- 
PRESSIONNERA. 

II est assez rare de trouver 70% p c. de blanc de plomb pur dans la peinture pour vous faire exclamer, 
"COMMENT peut on mettre une telle proportion de blanc de plomb dans la peinture anglaise" Brandram- 
Henderson ? "Voici la r^ponse — nous corrodons et broyons NOTRE PROPRE blanc de plomb. 

Vous remarquerez qua ces 70% de blanc de plomb pur on a ajoute^ 30% de blanc de zinc pur. Nous ne 
tenons pas secrete la composition de la peinture "Anglaise" Brandram-Henderson. Nous la publions ouver- 
tement. Les ingredients quelle contient sont assez bons pour inspirer CONFIANCE. 

En plus de la qualite de cette peinture nous avons une methode de vente IMPRE3SIONNANTE, £tablie 
pour le benefice de nos agents. Vous pouvez vous rendre compte d'un seul coup d'oeil de son application. 
Elle vous procure des benefices facilement et rapidement. 

Souvenez vous-en ; nous r^pondrons a vos questions par retour du courrier. 




EN ECRIVANT AUX ANNONCEU RS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



Vol. XLVI— No 16 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 18 Avril 1913. 



4 1 



Ferronnerie, Quincaillerie, Peinture 
Materiaux de Construction, Etc. 



SIMONDS CANADA SAW CO. 



Cette importante compagnie manufac- 
turiere de scies vient de publier une tres 
jolic brochure intitulee "L'Etalage des 
\ it rines — Ferronnerie en detail". Cet- 
te- brochure, magnifiquemcnt imprimee 
Mir papier de luxe et ornee de nombreu- 
ses vignettes, est destinee aux raar- 
chands quincailliers en detail qui tien- 
nent les Scies a Main de Simonds. II 
p'y a pas de doute que, non seulement 
le marchand s'y interessera, niais juge- 
ra bon d'en faire part a son etalagiste. 

Les decorateurs de vitrines de quin- 
caillerie trouveront dans ce livret des 
suggestions tres pratiques. 

La distribution en est commencee 
dans le commerce, et nous ne doutons 
pas qu'elle sera bien accueillie. 



INDUSTRIE METALLURGIQUE 
AU BRESIL 



Le "Jornal do Commercio" annonce 
qu'nn groupe de financiers franqais, re- 
presente par I'Agent consulaire de Fran- 
ce a Minas. a acquis d'importants gise- 
ments de fer a Jangada et Canduga, 
dont le cubage est estime a plus de 30 
millions de tonnes. Le groupe etablira 
des usines metallurgiques dans l'Etat 
de Minas. Le pri x d'acliat de ces gise- 
ments est de 600 contos. 

Nous ne pouvons qu'applaudir a cette 
initiative — exemple trop rare — de nos 
cousins de France. L'Etat de Minas- 
Geraes possede des reserves abondantes 
de minerai de fer et. deja, les Ameri- 
cains et les Alletnands en avaient acca- 
pare une bonne part. 

Reste cependant a resoudre le prohle- 
me du combustible, car on n'a pas de- 
couvcrt jusqu'ici, que nous sachions, de 
gisements de houille au Bresil. 
^ Toutefois, on dit qu'on etudie minu- 
tieusement les moyens d'appliquer la 
force electrique a la metallurgie bresi- 
lienne. 

II faudrait connaitre l'etat d'avance- 
nient de ces etudes pour juger la valeur 
Bes possibilites immediates de la nou- 
velle industrie creee dans l'Etat de Mi- 
nas-Geraes. II est hors 'e doute. nean- 
moins. que les difficultes provenant de 
"absence de mines de houille sur le ter- 
ntoire bresilien ne sont pas insurmon- 
tables. grace aux progres realises dans 



la siderurgie. Et Ton pent s'attendr.', 
par consequent, a voir se developper 
dans cette partie de l'Amerique du Sud. 
d'ici a quelques annees, un reseau d'in- 
dustnes puissantes et prosperes. 



REPRISE DE LA VIE MINIERE 
EN ALGERIE 



La Tunisie est le theatre d'un deve- 
loppement minier intense; la valeur des 
mincrais qu'elle exporte annuellement 
depasse aujourd'hui 40 millions. On 
s'accorde generalement a attribuer ce 
mouvement au fait que la Tunisie jouis- 
sant de son autonomic en sa qualite de 
protectorat, elle a pu pratiquer tres li- 
beralement son regime minier, garantir 
les droits du prospecteur, encourager 
ainsi la prospection et accorder promp- 
tement aux inventeurs serieux les con- 
cessions necessaires pour exploiter 
leurs decouvertes. 

Beaucoup de specialistes assurent que 
le sol de l'Algerie est aussi mineralise 
que celui de la Tunisie. II suffirait done, 
a leur avis, que la prospection fut en- 
couragee dans une colonie autant que 
dans l'autre pour que Ton y voit surgir 
du sous-sol des richesses minieres de 
toute sorte. Du moins, il est un fait cer- 
tain, e'est que la prospection si active 
en Tunisie a deborde dans le departe- 
ment voisin de Constantine et qu'elle y 
fait des decouvertes sensationnelles; les 
gisements de fer et de phosphates de 
l'Ouenza et du Djebel-Onk ne parais- 
sent pas moins considerables que ceux 
qui ont fait la fortune de la Tunisie. 

Malheureusement, l'Algerie soumise a 
('administration directe releve de la le- 
gislation metropolitaine, et depuis cinq 
ans la vie miniere y etait completement 
suspendue comme dans la metropole. 
En 1908, en effet, on se rappelle que le 
ministere Clemenceau avait decide de 
reformer le regime minier en imposant 
aux concessionnaires des conditions 
nouvelles destinees, les unes a donner a 
l'Etat une participation aux benefices, 
les autres a subventionner les oeuvres 
sociales au profit des ouvriers. Le Con- 
seil d'Etat ayant declare que la loi de 
1810 ne permettait pas d'introduire de 
pareilles clauses dans les decrets de 
concessions, le ministere deposa un pro- 
jet de loi nouvelle. Dbs lors, le mouve- 



ment minier fut completement interrom- 
pu. Les ministeres qui se sont succede 
depuis n'ayant plus ose appliquer la loi 
de 1810 consideree comme surannee et 
ne pouvant pas appliquer la loi nouvel- 
le, qui n'a pas encore ete votee, il de- 
vint impossible d'obtenir une conces- 
sion. 

Les demandes se sont accumulees de- 
puis cinq ans sans recevoir de reponses. 
Finalement il y en avait plus de deux 
cents en instance, et, dans le nombre, 
l'Algerie en comptait une soixantaine 
pour sa part. 

Les journaux algeriens signalent avec 
joie que cet embargo mis sur la vie mi- 
niere vient enfin d'etre leve. Le minis- 
tre des travaux publics, M. Jean Dupuy, 
a en le courage de rompre avec la timi- 
dite de ses predecesseurs, et il merite 
d'en etre grandement loue. Il vient de 
conceder une mine de plomb, dite mine 
des Amaden, dans la commune mixte 
de la Soummam. La caracteristique et 
la nouveaute de la concession, e'est que 
le gouvernement prend acte de l'offre 
faite par le concessionnaire de verser a 
l'Algerie, a titre de fonds de concours, 
une redevance de 10 francs par tonne 
de minerai vendu "pour des etudes on 
des travaux connexes interessant l'in- 
dustrie miniere et pour des oeuvres in- 
teressant les ouvriers mineurs". 

On augure que ce decret de conces- 
sion sera suivi de beaucoup d'autres, 
que le mouvement minier va reprendre 
son elan, et que l'Algerie pourra enfin 
marcher sur les traces de la Tunisie. 



LE DEPARTEMENT DES PEINTU- 
RES 



La peinture fait partie du stock gene- 
ral que Ton pent emmagasiner dans un 
endroit retire, car l'acheteur ne se pre- 
occupe pas autant de la peinture meme 
que des cartes echantillons. Mais nous 
desirous appuyer fur le fait que la pein- 
ture a ses saisons propres et <|ue, a me- 
=ure qu'elles approchent, on devr^it 
faire un etalage particulier comportant 
peintures, vernis, liuiles, pinceaux et au- 
tres accessoires. Tout cela, accompa.une 
de pancartes speciales, d'enseignes et de 
matiere a lire que les manufacturiers 
procurent si gencreusement a. tous les 
marchands, parle eloquemment a l'oeil 
du public observateur. 



42 



LE PRIX COURANT, Vendrcdi, 18 Avril 1013. 



"Vol". XLVI— No 15 




Le firand "P" est pour la PEINTURE 

Le Petit "P" ponr le PROFIT 



r\ 



et la hauteur relative des deux lettres represente la valeur 
relative de la peinture et du profit pour votre commerce, 
M. le Marchand. 

La peinture que vous vendez a une importance beau- 
coup plus grande pour votre succes que le profit qu'elle 
vous rapporte. Le profit fait a perte de clientele a tot fait 
de ruiner un commerce — chaque vente doit representer une 
grande valeur et donner de la satisfaction. 

C'est la qualite que votre client demande — et vous ne 
serez jamais a meme de faire un profit sur la peinture, apres la 
premiere vente, si la qualite de cette peinture ne ramene pas l'ache- 
teur au magasin. Les ventes isolees n'etablissent jamais un com- 
merce de peinture ayant quelque valeur. Ce sont les commandes 
renouvelees qui vous rapportent du profit. 
Les Peintures Martin-Senour— Hgne complete de pein- 
tures pour tous les usages— sont celles qui ramenent au 
magasin les acheteurs, leurs amis et leurs voisins. Elles 
procurent aussi de bons profits. Alors, a quoi bon gaspil- 



jj 



ler du temps avec des peintures de qualite" inferieure 

Ecrivezauiourd'huiausujet de I'agence et commoncoi a faire du profit 
peintures qui provoquent des ordres de renouvellement. 

The MARTIN-SENOUR Co, Limited. 



Les Pionniers de I'lndustrie des Peintures Pures. 
MONTREAL. TORONTO. CHICAGO. 




2-rlY $3.00 PER KOa 
US SQUARE fEtT 




Simc-Defying Profe 
Oramr Absolutely 
HNo Coal Tm Usj 

Tood (or Flat or Slu* to* 



Gw»R»ru|Muifc»"! cc 



M. LE MARCHAND 



Ne laissez pas vos clients compromettre la securite de leurs proprietes 
par Temploi d'un Materiel a Toitures inferieur qui n'a de recommandable que 
son bon marche. "WHALE HIDE", voila ce que devraient etre les autres 
Matcriaux a Toitures. II est strictement de QUALITE. II n'a surement pas de 
Superieurs. II est de beaucoup meilleur marche que ses EGAUX, mais un peu 
plus cher que ses INFERIEURS. 

Nous sommes la seule et unique Compagnie Manufacturiere de Materiel 
a Toitures du Canada capable d'etablir un Prix de Vente en Detail du Materiel 
a Toitures. 
NOS MARCHANDS REALISENT $1.00 DE PROFIT PAR CARRE. 



Nous ne confions la vente du "WHILE HIDE" 
qu'a Un Seul Marchand dans chaque ville. 

II nous faut un marchand dans chacune des 
villes de votre province. 

Dominion Roofing' Co., Limited 

TORONTO, ONT. 



Wm. CRAY SONS & CAMPBELL, Distributeurs pour la Province ^ 
de Quebec, Montreal, 421 Rue Selby. 



TOITUR 



WHALE-HIDE 





NG 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS. CITEZ "LE PRIX COURANT" 



Vol. XL VI— No 16 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 18 Avril 1913. 



43 



(Ferronnerie) Marche de Montreal 



LA SITUATION. 

Les prix se sont maintenus tres fermes 
sur toute la lignc au cours des derniers 
huit jours. On remarque surtout la gran- 
de fermete du prix du blanc de plomb. 
La demande pour tons les articles de 
ferronnerie est tres importante en ce mo- 
ment a cause des travaux nombreux exe- 
cutes tant a la ville qu'a la campagne. II 
y a une certaine amelioration en ce qui 
concerne les communications dans toute 
la province de Quebec. 

PLOMBERIE 
Tuyaux de plomb 

Les prix sont de 7.50 moins 20% pour 
tuyaux en plomb et de 9.00 pour tuyaux 
de plomb composition moins 20%. 

Tuyaux de renvoi en font et acces- 

soires 

Les escomptes s ur le s prix de la liste 
sont: tuyaux legers, 60%; tuyaux moyens 
et extra-forts, 65%, et accessoires legers, 
moyens et extra-forts, 70%. 

Tuyaux en fer 

Nous cotons, prix de la liste: 
M 100 pieds 5.50 

H 100 pieds 5.50 

100 pieds 8.50 

* 100 pieds 11 .50 

1 100 pieds 16.50 
** 100 pieds 22.50 
'- 100 pieds 27.00 

2 100 pieds 36.00 
Nous cotons net: 

2 * 100 pieds 16.30 

3 100 pieds 21 .54 

4 100 pieds 30.80 
Tuyaux galvanises 

Nous cotons. prix de liste: 
! 100 pieds 5.50 

* 100 pieds 5.50 



i 100 pieds 8.50 

I 100 pieds 11.50 

1 100 pieds 16.50 
li 100 pieds 22.50 
ii 100 pieds 27.50 

2 100 pieds 36.00 
3} 100 pieds 27.07 

Nous cotns net: 
2I 100 pieds 22.20 

3 100 pieds 29.19 
3% 100 pieds 30.70 

4 100 pieds 41.75 
Les escomptes sont les suivants: 
Tuyaux noirs: I pouce et I pouce, 64 

p.c; i nouce, 69 p.c; I et li pouce, 73^ 
p.c.: 2 a 3 pouces, 75 J p.c. 

Tuyaux galvanises: } a 1 pouce, 49 p. 
c. ; i pouce, 59 p.c.; i : a 4 pouces, 63* p. 
c; 2 a 3 pouces, 64* p.c. 

Tuyaux en acier 

100 pieds 8.30 



2 pouces 
2J pouces 

3 pouces 
3* pouces 

4 pouces 



100 pieds 10.50 

100 pieds 12.50 

100 pieds 15.00 

100 pieds 19.25 



Fer-blanc Charcoal 
Nous cotons: 1 c. 14.x 20 

Fer-blanc en feuilles 



4.65 



X. Extra par X et par cse 1.00 

suivant qualite. 

(Caisse de 112 feuilles. 108 lbs. net) 

Au coke — Lydbrook ou egal 

I C. tj x 20. base bte 4.45 

fCai«f de 112 feuilles. 108 lbs. net") 

Au Charbon — Terne-Dean ou egal 

TC. 20 a 28 bte 8.25 

(Caisse de T12 feuilles, 216 lbs. net) 

(Caisse de 560 lbs.) 

XX. 14 x 60. gauge 26 lb. 0.07 0.07T 

Feuilles etamees 

72 x 30 gauge 24. 100 lbs. 8.50 

72 x 30 gauge 26, 100 lbs. 0.00 



Toles galvanisees "Canada" 




Nous cotons: 52 feuilles, $4.75 


; 60 


feuilles, $5.00. 




Toles noires 




Feuilles: 




22 a 24 


2.65 


26 


2.75 


28 


2.85 


Toles galvanisees 




Nous cotons a la caisse: 


Fleur 


Gorbals Queens 


de 


Eest Best Comet Head 


Lis 


28 G 4.50 3.95 4.50 


4-25 


26 G 4.30 3.50 4.30 


4.00 


22 a 24 G 3.85 3.45 3.85 


3-50 


16-20 3.75 3- 20 3/5 


3-40 


Les prix de la marque Comet son 


t plu- 


tot a la hausse. 




Apollo 




10] oz=28 Anglais 


4-35 


28 G.=Anglais 


4.10 


26 G. 


3.85 


24 G. 


3-6o 


22 G. 


3-6o 


16 a 20 G. 


3-45 



Moins d'une caisse, 25c de plus par 
100 livres. 

28 G. Americain equivaut a 26 G. An- 
glais. 

Petite tole 18 x 24 52 feuilles 4.45 

Tetite tole 18 x 24 60 feuilles 4.70 

Soudure 

Les prix sont plus eleves de ic par lb 
Nous cotons: barre demi et demi, ga- 

rantie. 30^; do., 27^. "Wiping", metal 

pour plombiers. 

QUINCAILLERIE 

Boulons et noix 

Tres ferme et a la hausse. 
Nous cotons: 
Boulons a voitures Norway ($3.00) 50 
et 10 p.c. 




AIMEZ-VOUS LA 
CHA8SEAU PIECE? 

Quand vous vous ren- 
dez aux pieges, assu- 
rez-vous d'avoir la 
charge la plus conve- 
nable pour la chasse 
au piege. Les douilles 
Sovereign, Imperial et 
Regal de la Dominion 
Cartridge Co. sont les 
meilleures. . ._ ngmQWQ* 



Insistez pour avoir 
les munitions per- 
fectionnees et 
eprouvees de la 

CARTRIDGE CO., 

CHAMBRE 846 

Edifice Transportation 
MONTREAL, Can. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS. CITEZ "LE PRIX COURANT" 



44 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 18 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 16 



Verre a Vitres 



Le meilleur est le moins cher ! 

Nous offrons du VERRE ANGLAIS fait 

dans notre propre usine. 

C'est le plus profitable aux marchands 

quincailliers et aux marchands gfintiraux 

en ce qu'il est tres facile a couper mais 

presque absolument incassable. 

Nous serons heureux de vous fournir 

tous les verres de toutes descriptions. 

Demandez les catalogues illustres et les 
listes de prix a 

PILKINGTON BROS., Limited 

Ruelle Busby • - Montreal 



AU3SI A 



TORONTO, Rue Mercer ;IWINNIPEC, Ruedu Marche 
VANCOUVER, Avenue Columbia 



EEGLES 




Plusde 200 Styles. 
La meilleure qualite. 



THE C HAPIN "S TEPHENS C° 

* ^^ UNION "* FACTORY ^" / 

PINE MEADOW, CONN., E. U. A. 

SMITH HDWE. CO.. LTD.. Agts., MONTREAL. CANADA. 




CHAUDIERE 
HYGIENIQUE 

Pour les dechets. 

L illustration ci-contre 
montre notre Chaudiere 
Hygienique Perfection- 
nee, pour le* dechets. 
Elle est de la me<ne 
grandeur et a la meme 
forme que le bassin de 
cabinet le plus perfec- 
tionne. 

Le couvercle ferme 
hermetiquement et ne 
laisse pas s'echapper la 
moindre senteur. Elle 
devrait se trouver dans 
tous les foyers 

CANADA WIRE & 
IRON GOODS CO. 

Hamilton, Ont, 




MOOFING 

N'a pas Besoin de Peinture. 










AMATITEestfa- 
brique avec du 
goudron et fait une 
toiture ideaie. II y 
a dsux couches de 
cette matiere eton- 
nament imperme- 
able dansAmatite. 

La sui face expo- 
see a 1 usure est 
composeede beton 
contenant du gou- 
dron fab ique en 
eufoncant de la 
rrjiitieie minerale 
£crasee dans un 
motile de goudron 
ghiant 

La plui» n'a pas 
plus d effet sur le 
goudron qu sur la 
matiere mineiale 
et d'aunee en an- 
neelestoits Ama- 
tite donnent entie- 
re sa tisfaetion sa ns 
qu'on ait a les 
peindre ou a s en 
soucier. 

Si vous etes un 
homme pratique et 
.'■av' z ce que cela 
deVange et ce que 
c la ccfite de cou- 
vrir un toitde pein- 



ture, voussavezla valeurd'un toit 
qui "n'a pas besoin de peinture". 

Amatite vous parvient en rou- 
leaux commodes avec desclous et 
duciment fouruis gratuitement. 
Inutile d'avoir de l'experience. 
Vous pouvez poser la toiture vous- 
meme. 

Approfondissez la question. 
Nous vous fournirons un echan- 
tillon sans frais ni obligation. 
Adi issez-vous a notre plus proche 
bureau . 

Creanntita Fourdetruirelespous 
V1CUI1U1U6 etprotegerlfs vaches. 

Le creonoi'Je repandue sur les 
vaches eloigne les mouches 1- m- 
ployez-le avant de traire les 
vaches ; elles vous donneront 
plus de lait. 

Peinture Elastique Everjet 

Fcononvsez de l'argent en em- 
ployaut cette peinture noire par- 
tout ou la couleur importe peu. 
tile e-t elastique & I'ep'euvede 
la chaleur, durable. Servez-vous 
en pour les toiture s "rubber'' et 
pour tout le fer et le bois expose 
a l'air. 

The Paterson Mfg. Co., 

Limited. 

Montreal, Toronto, Winnipeg, 

Vancouver, St-John, N. B. 

Halifax. N. E. 



Feutre et Papier 

N'IMPORTB QUELLE QUANTITE 

Toiture* Goudronnees (Roofing) pretes a poser, 2 et 3 pits 

Papier* de Construction. Feutre a Doubler et a Tapisser 

Produitt du Goudron. Papier a Tapisser et a Imprimer 

Papier d'Emballage Brun et Manille. 

Fabricants du Feutre Goudronne 

"BLACK DIAMOND" 

Alex. McArthur & Co., Limited 

8» HUE McGILL, MONTREAL 

Manufacture de Feutre pour Toitures: Rues du Havre ct Logan 
Moulin papier, Joliette. Que. 



Courroies Specifies 

Nos Courroies sont recouvertes de 
notre Ciment Impermeable et peu- 
vent etre exposees au froid ou a la 
chaleur sans danger d'etre gatees. 

D. K. McLaren, 

Limited 

351, rue St- Jacques, 

MONTREAL. 
T.I. Main 4904-4905 et 7248 I 



EN ECRIVANT AUX ANNONCBURS. CJ.TEZ "LE PRIX COURANT 



Vol. XL VI— No 1 6 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 18 Avril 



: 9L3- 



45 



Boulons a voitures carres ($2.40) 60 et 

10 p.c. 
Boulons a voitures ($j.oo): grandeurs, g 

ft moindres, 60 et 10 p.c.; 7/16 et au- 

dessus, 55c. 
Boulons a machine, g pce et au-dessous 

Ooc. 

f^' 11 , 100 lbs. 11.20 

Boulons a machine, 7/16 pce et au-des- 
sous, 57>/ 2 c. 

Boulons a lisse, 
55 et 10 p.c. 

Boulons a lisse, 7/16 et p 
5 PC 



Noix par boites de 100 lbs. 



4c la lb. de la liste 



Nous cotons: 
Noix carres 
Boulons a charrue, 50 et 10 p.c. 

La broche barbelee est cote'e $'4-^ 
les 100 Iivres a Montreal. 



Cr?mpes a clotu 



res 



rer poli 

Fer galvanise 



?2.6o 
2.80 



Broches pour poulaillers 
2 x 20 x 30" 
4 x 30 x 36" 
i x 22 x 24" 

i x 22 x 30" 

L'escompte est de 50 et 10 p.c. sur'l 



liste. 

§ x 20 x 24" 

i X 22 X 36" 



4.IO 

4-75 

5-oo 

6.30 

sur la 



Nous 
No 9 
No 12 
No 13 

Poli 



Broche galvanisee, etc. 
cotons: 

les 100 lbs. 

les 100 lbs. 

les 100 lbs. 



No 

No 

No 

No 

No 

No 

No 

No 

Brule, 

Brule, 



brule: 
a 9 



les 
les 
les 
les 
les 
les 
les 
les 



tuyaux 
tuyaux 



100 lbs. 

100 lbs. 

100 lbs. 

100 lbs. 

100 lbs. 

100 lbs. 

100 lbs. 

100 lbs. 
100 lbs. No 18 
100 lbs. No ic 



3-4" 
7.50 



2.30 
2 -45 
2-55 

2-35 
2-35 
2.42 
2.60 
2.70 
2.80 
2.85 
3-00 
3.85 
4.70 



2.40 
2.60 



Extra pour broche huilee, 10c p. iooTb's" 

k Broche a foin 

La demande est faible. 
Nous cotons net; 
Marche tres ferme. 

*, «° r 3 ' $ f 4 ° ; , N ? I4 ' ^-45- et No 15, 
62.55. troche a foin en acier coupe de 
longueur, escompte 25 p.c. sur la liste. 

Plaques d'acier 
V2 pouce ioo i ivres 

3/16 pouce I00 i; vres 

Zinc en feuilles 
Le marche est ferme. 
Nous cotons: $8.75 a $9.00 les 100 lbs. 
Coudes pour tuyaux 

Nous cotons a la doz.: coudes ronds 
ordinaires 75 feuilles, $1.10; 60 feuilles 
?i-35, et polis, 60 feuilles, $1.60. 

Broche moustiquaire 
Tres ferme et a la hausse. 
Nous cotons: broche noire, $1.55 D ar 
rculeau de 100 pieds. 

Broquettes 

Pour boites a fraises 75 et 12* p.c. 

i-'our bones a fromage 85 et 10 p.c. 

A valises 80 et 12* p.c. 
A tapis, bleues go p c 

A tapis, etamees 80 et 15 pc 



doz. 75 et 
i pe- 

bleues 



40 

60 



p.c. 
p.c. 

p.c. 



et plus petits, 60 et 
us gros. 50 et 



A tapis, en barils 
toupees bleues, en 
Coupees bleues et 

santeur 
Sweeden, coupees, 

et ornees, en doz. 
A chaussures, en doz. 
A chaussures, e n uqts 1 lb. 60 

Clous de broche 

Nous cotons: $2.40 prix de base, fob 
Montreal. 

Clous coupes 

Nous cotons: prix de base, $2 60 f o 
b., Montreal. 



75 


p.c. 


50 


p.c. 


10 


P c. 



Clous a cheval 

Nous cotons par boite: No 
Nr, S. $2.75: No 9. $2.60; No 
avec escompte de 10 p.c. 

Fers a cheval 



10. $ 



2.90; 
o. 



Nous cotons f.o.b. 
Neverslip crampons, 



Fers ordinaires et 

pesants, le qrt 
Neverslip 
Neverslip 
Neverslip 
Neverslip 
Neverslip 
Fe 



a Montreal: 

: le cent 3.80 

No 2 No 1 
et plus et plus 
grand petit 



crampons 
crampons 



3-ao 
le cent 
cent 



4-15 
2.40 
2.60 
2.80 
2.00 
2.20 
4-40 
4.60 
6.75 
5-75 



7/i6, 
*. le 
crampons 9/16. le cent 
crampons 5/16, le cent 
crampons I, le cent 
r a neige, l e qrt 4.15 

New Light Pattern, le qrt 4 35 
Fer "Toe Weight" No 1 a 4 
Featherweight No o a 4 
Fers assortis de plus d'un e grandeur au 
banl, roc a 25c extra par baril 

Chaines en fer 
Tres ferme. 
On cote par 100 lbs. - 
3/i6 No 6 
3/16 exact) 5 
?/i6 full 5 
■} exact 3 
i 
5/i6 

7/16 

i 

0/16 

I 

T 

I 

Vis a bois 

Les escomptes a la lrste 
Tete plate, acier 
Tete ronde, acier 
Tete plate, cuivre 
Tete ronde, cuire 
Tete plate, bronze 
Tete ronde, bronze 65 



Fanaux 

Nous cotons: 
Wright No 3 
Ordinaires 
Dashboard C. B. 
No 2 

Peints, 50c extra par doz. 

Tordeuses a linge 

Nous cotons: 
Royal Canadian 
Colonial 
Safety 
E. Z. E. 
Papid 
Paragon 
Bicycle 

Moins escompte de 20 p.c 





10.00 




8.50 




7.00 




6.50 




6.50 




4.40 




3-ao 




3-8o 




3.70 




3.60 




3-40 




3.30 




3-30 




3-30 


sont 


de 


85 


10 p.c. 


80 


10 p.c. 


75 


10 p.c. 


70 


10 p.c. 


70 


10 p.c. 


10 et 


7l p.c. 


doz 


. 8.50 


doz 


■ 4-75 


doz 


9.00 


doz, 


7.00 



Munitions 

L'escompte sur les cartouches cana- 
diennes est de 30 et 10 pour cent. 
Piomb de chasse 

Nous cotons net: 
Ordinaire 100 lbs. 10.00 

Chilled 100 lbs. 10.40 

LJuek and Seal 100 lbs. 10.80 

METAUX 

Antimoine 

Le marche est sans changement, $10.75 
a $11.00. 



doz. 
doz. 
doz. 
doz. 
doz. 
doz. 
doz. 



47-75 
52.75 
56.25 

51.75 
46.75 
54 ■ 00 
60.50 



Fonte 

Nous cotons: 
Carron Soft 
Clarence No 3 

Per en barre 

Plus ferme. 

Nous cotons: 
I t'r marchand 
I'er forge 
Fer fini 
Fer pour 



25-50 
24.50 



fe 



rs a 



Fcuillard 
Feuillard 



base 
base 
base 

cheval 
base 

ii a 2 pes 
No 10 



100 lbs. 
100 lbs. 
100 lbs. 



mince 
epais 

Acier en barre 



100 lbs. 
base 
base 



Nous cotons net, 30 jours: 



Acier doux base 100 lbs. 
Acier a rivets base 100 lbs. 
Acier a lisse base 100 lbs. 
Acier a bandage base 100 lbs. 



a pince base 100 lbs. 
a ressorts base 100 lbs. 



0.00 
2.10 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
2-75 



2.30 
2.40 

2.40 

3-20 

2.25 



2.25 
2.25 
2.25 
2.25 
2.25 

2.95 

3-io 



Acier a machine base 100 lbs. 

Acier 

Acier 

Cuivre en lingots 

Le marche est faible et les prix sont 
en baisse de 25c par 100 Iivres. 

Nous cotons $18.75 a $19.00 les 100 
lbs. Le cuivre en feuilles est cote a 27c 
la livre. 

Etain en lingots 

Nous cotons: 55c a 55§c les 100 Iivres. 

Ce metal se fait de plus en plus rare 
sur les marches primaires ct les expe- 
ditions diminuent. 

Plomb en lingots 

Plus fort. 

Nous cotons: $4.95 a $5.20. 

Zinc en lingots 

La demande est tres forte. 
Nous cotons: $7.50 a $7.75 les 100 Ii- 
vres. 



HUILES, PEINTURES 
TRERIE 



ET VI- 



Huile de lin 

Ferme. 

Nous cotons au gallon, prix nets: hui- 
le bouillie 62c, huile crue 59c. 
Huile de loup-marin 
Nous cotons au gallon: 
Huile extra raffinee 70c 

Essence de terebenthine 
Nous cotons 65c le gallon par quantite 



de 5 gallons et 70c le gallon par 
Blanc de plomb 

Marche tres ferme, a la hausse. 
Blanc de plomb pur 
Blanc de plomb 



Blanc de plomb 
Blanc de plomb 
Blanc de plomb 



No 1 
No 2 
No 3 
No 4 

Pitch 

Nous cotons: 
Goudron pur, 100 lbs. 
Goudron liquide, brl 



0.70 
0.00 



baril. 



7.90 
7.25 
7-05 
6.65 
6.40 



0.80 
4.00 



4 6 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 18 Avri! 1913. 



Vol. XLVI— No [6 








FAITES PREPARER VOS PLANS DE CONSTRUCTIONS PUBL1QUES 
OU PRIVEES, PAR 

P. L. W. DUPRE & CIE., 

CONSTRUCTEURS ET EXPERTS EN ARCHITECTURE 

567 AVE. DELORIMIER, MONTREAL. — Tel. La Salle 437 

Demandez notre Catalogue "The Progress". 



CLOTURE ORNEMENTALE 




en fer de la Home Fence Co., U.S.A., de 50c le pied 
en montant. 100 modeles differents. Barrieres d'en- 
trde, sieges de parterre, vases pour fleurs, grillage 
en broche et en fer pour chassis, etc. 

Donnez vos commandes immedmiement afin d'etre servi dans 
le courant du mois de mat. 

P. L. W. DUPRE & Cie., 



567 AVE. DFLORIMIER. 



Tel La Salle 437. 




L'arrosoir automatique perfectionne 

a air comprime le Meilleur et le 

Moins Cher au ourd'hui sur le 

marche. 

Sert a arroser les Patates, les Ar- 

bres, les Plantes, le Betail, etc., 

a Blanchir a la Chaux. 

DEMANDEZ NOTRE CIRCULAIRE 
ET NOS PRIX. 

Cavers Bros. 

16 MAIN STREET 

GALT, ONT. 




L' ESCABEAU 

* HERCULES " 

Le vendeur le plus populaire sur le 

marche 1 . 
Aucun autre n'est aussi fort. II est 
pourvu d.s attaches "Fautless" ce qui 
l'empeche de s'ouvrir ou de se fermer 
lorsqu'on s'en sert. Absolument rigide. 

Satisfaction garantie. 
Demandez le catalogue lllustre' "D." 



The Stratford Manufacturing Co., Limited. Stratford Ont. 

Age nee a Montreal, 448 Rue St-Paul. 



Peintures 


preparees 






Sisal 


base lb. 


0.00 


0.12 










L.athyarn simple 


base lb. 


0.00 


0.12 


Nous cotons: 








Lathyarn double 


base lb. 


0.00 


0.12J 


Gallon 




1.45 


1.90 


Jute 


base lb. 


0.00 


O.II 


Demi-gallon 




i. SO 


1-95 


Coton 


base lb. 


0.00 


0.25 


Quart, le gallon 




1-55 


1-75 


Corde a chassis 


base lb. 


0.00 


0.34 


En boi f es de i lb. 




0. 10 


O.II 











3* pouces 1-40 

4 pouces 2.12 

Meme escompte que pour toutes les 
charnieres d'acier poli. 



Verres a Vitres 

Les prix sont tres fermes. 

Le marche Beige augmente continuel- 
lement ses prix. 

Nous cotons: Star, au-dessous de 26 
pouces uni: 50 pieds, $1.85; 100 pieds, 
$3.40; 26 a 40, 50 pieds, $2.00; 100 pieds, 
$3.60; 41 a 50, 100 pieds, $4.00; 51 a 60, 
100 pieds, $4.25; 61 a 70, 100 pieds, $450; 
71 a 80, 100 pieds, $5. 00. 

Double Diamond, 100 pieds: o a 25, 
$5.00: 26 a 40, $5.45: 4r a 50. $6.2=;: 51 .-i 
60. $6.75; 61 a 70. $7.25; 71 a 80, $12.50: 
81 a 85. $7-75; 86 a 90. $8.50; 91 a 95- 
$10.00. 

Vert de Paris pur 



Papiers de Construction 



Tres ferme. 

Nous cotons: 
Jaune et noir, pesant 
Jaune ordinaire, le rouleau 
Noir ordinaire, le rouleau 
Goudronne, les 100 lbs. 
Papier a tapis, les 100 lbs. 
Papier a couv., roul., 2 plis 
Papier a couv., roul., 3 plis 
Papier surprise, roul., 15 lbs. 



Nous cotons: 

Faiils a. petrole 0.00 

Drum de 50 a 100 lbs. 0.00 

Dium de 2; lbs. 0.00 

Boites de papier, 1 lb. 0.00 

Boites de fer-blanc. 1 lb. 0.00 

Boites papier, i lb. 0.00 

Boites fer-blanc, i lb. 0.00 

Cables et cordages 



Best Manilla 
British Manilla 



base lb. 
base lb. 



0.00 
0.00. 



0.19 

0.20J 

0.20* 

0.22J 

0.23* 

0.24A 

0.25J 



0.17 
0.13 



ii 

2 



2\ 

3 

T 

1! 
tA 
if 



Charnieres (couplets) No 840 

pouce 

pouce 

pouces 

ils. sur char 

pouces 

pouces 

pouces 



Nos 800 et 838 



pouce 

pouce 

pouce 

pouce 

pouces 

pouces 

pouces 

pouces 

pouces 



0.00 


1.80 


0.00 


0.35 


0.00 


0.43 


0.00 


2.25 


0.00 


2.60 


0.00 


0.75 


0.00 


0.95 


0.00 


0.40 


sfo 840 




0.67 




0.75 




0.81 




2. TO 




O.92 




1.07 




1.30 




0.32 




0.37 




O.4S 




0.59 




O.67 




0./6 




0.8l 




0.95 




1.07 



FERRAILLES 



Cuivree fort et fil de cuivre 
Cuivre mince et fonds en 

cuivre 
Laiton rouge fort 
Laiton jaune fort 
Laiton mince 
Plomb 
Zinc 

Fer forge No 1 

Fer fondu et debris de 

machines No 1 
Plaques de poele 
Pontes et aciers malleables 
Pieces d'acier 



Yicillcs claques 



La lb. 
0.00 O.II 

. 00 o . 09 

0.00 0.10 

o . 00 . 08 

. 00 . 06 

0.02J 0.02* 

0.00 0.03 
La tonne 

0.00 12.50 

0.00 16.00 
0.00 12.50 
. 00 9 . 00 
o . 00 5 . 00 
La lb. 
o . 00 o . 00 



PLATRE 



Platre mele de sable, f.o.b., au char 5.50 
Platre dur (Hard Wall), f. o. b., 20 

tonnes et plus 10. 50 

Platre pur (Plaster TarisV en ba- 

rils, sur char, 2. 10 



Vol. XLVI— No 16 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 18 Avril 1913. 



47 



Les tordeuses de Maxwell 

La ligne des tordeuses de Maxwtll comprend plus de cinquante machines distinctes, clas- 
sifieds selon les rouleaux, en classes de cinq ans, trois ans, deux ans et un an. Les styles 
comprennent les engrenages couverts et d£couverts, simples et sur billes; ressorts plats et 
en spirales; crampons d'attache a simple levier et crampons en fer malleable s'adaptant a 
toutes les cuves. 

Dans chaque qualite et style vous pouvez donner a vos clients la meilleure valeur qa'ils 
puissent obtenir pour leur argent. 

Demandez notre catalogue et nos prix. 

DAVID MAX\VELL &r SONS 

ST. MARY'S ONT. 
Agence a MONTREAL - • - 448 RUE ST. PAUL. 




LA CONSTRUCTION 



LA CONSTRUCTION— 

Durant la semaine terminee le 12 
avril, la ville a accorde 96 permis de 
construire au coin total de $339,810 pour 
les nouvclles constructions et de $36,440 
pour les reparations. 

Les chiffres ci-dessous en indiqucnt la 
repartition par qtiartier avec le cout ap- 
proximatif de chaque construction 
moins les details des permis au dessous 
de $1,000. 

Qtiartier Cout 

Ahuntsic $300 

Centre 800 

Duvernay 5, 100 

Emard 9,100 

Est 7,000 

Hochelaga 135,800 

Lafontaine 4,150 

Laurier 45,250 

Mont-Royal 15,400 

Notre-Dame de Grace 23,000 

Papineau 2,350 

Rosemont 2,200 

St-Andre 45,000 

Ste-Anne 10,410 

Ste-Cunegonde 125 

St-Denis 31,860 

St-Gabriel 5, 300 

St-Henri 6,250 

St-Jacques 9,605 

St-Jcan-Baptiste 5,450 

St-Louis 5,300 

Ste-Marie 3, 500 

St-Paul 3,000 



Total 



$376,250 

Rue Berri, quartier St-Jacques; 1 mai- 
son, 2 logements, 4 etages, 2e classe; 
cout prob. $6,500. Proprietaire, Larose, 
J. B., 178 Berri. 

Rue Berri, quartier St-Jacques; 1 mai- 
son, 1 ecurie, 2 etages, 2e classe; cout 
prob. $2,000. Proprietaire, Larose, J. B., 
178 Berri. 

Rue St-Germain, quartier Hochelaga; 
1 maison, 4 logements, 3 etages, 3e clas- 
se; cout prob. $3,000. Proprietaire, Thi- 
bault, Alcide. 651 St-Germain. 

Rue Carriere Road, quartier St-Denis; 
1 maison, 1 logement, 2 etages, 3e clas- 



se; coiit prob. $1,800. Proprietaire. 
Brown, Wm., 1002 Carriere Road. 

Rue Royal, quartier Notre-Dame de 
Graces; 1 maison, 1 logement, 2 etgaes, 
3e classe; cout prob. $3,500. Proprietai- 
re, Gervais, Edmond, 4502 Ste-Catheri- 
ne Ouest. 

Rue Hotel de Ville, quartier St-Denis; 
1 maison, 1 magasin, 1 logement, 2 eta- 
ges, 3e classe; cout prob. $2,000. Pro- 
prietaire, Depatie Cesaire, 2719 St-Hu- 
bert. 

Rue Addington, quartier Notre-Dame 
de Graces; 1 maison, 4 logements, 2 eta- 
ges, 3 e classe; cout prob. $7,000. Pro- 
prietaire, J. E. Lambert, 2579 Hutchi- 
son. I 

Rue St-Valier, quartier St-Denis; 1 
maison. 2 etages, 3e classe; cout prob. 
$5,000. Proprietaire, Le Coureur des 
Bois, 745 St-Valier. 

Rue Fullum, quartier Ste-Marie; 1 
maison, 2e classe; cout prob. $3,500. 
Proprietaire, Religieuses du Bon-Pas- 
teur, 350 Fullum. 

Rue Alma, quartier Laurier; 1 maison, 
5 logements, 3 etages, 3e classe; cout 
prob. $4,000. Proprietaire, Dion, A., 623 
Alma. 

Rue Champ de Mars, quartier Est; 1 
maison, 3 etages, 2e classe; cout prob. 
$7,000. Proprietaire, Debardeurs Syndi- 
ques du Port de Montreal, 201 des Com- 
missaires. 

Rue Redpath, quartier St-Andre; 1 
maison, 1 logement, 2 etages, 2e classe: 
cout prob. $30,000. Proprietaire, \V. 
Ynile, 87 Redpath. 

Rue Frontenac, quartier St-Denis; 1 
maison, 1 logement, 1 etage, 3e classe; 
cout prob. $1,000. Proprietaire, Ander- 
son, A. W., 207 Jeanne d'Arc. 

Rue Marquette, quartier Duvernay; 1 
maison, 3 logements, 3 etages, 3e clas- 
se; cout prob. $5,000. Proprietaire. La- 
belle, H., 371 Fabre. 

Rue Marcil. quartier Notre-Dame de 
Graces; 1 maison, 4 logements, 2 eta- 
ges. 3e classe; cout prob. $7,000. Pro- 
prietaire, Pollender, E., Farnham, P. Q. 

Rue Botrel. quartier Notre-Dame de 
Graces: 1 maison, 1 logement. 2 etages, 
3e classe: cout prob. $3,500. Proprietai- 
re. Rionelle, H. L., 428 Addington. 

Rue Manufacture, quartier St-Gabriel; 
1 maison, 3 logements. 3 etages. 3e clas- 
se; cout prob. $4000 Proprietaire. For- 
tier. Chs., 1^2 Manufacture. 

Rue des Carrieres et Delorimier. quar- 



tier St-Denis; 1 ffiaisori, 3 logements, 2 
etages, 3s classe; cout prob. $5,000. Pro- 
prietaire. Denis, Isaie, 1451 Papineau : 

Rue St- Ferdinand, quartier St-Henri; 
1 maison, 5 logements, 3 etages, 3e clas- 
se; cout prob. $5,000. Proprietaire, Cha- 
rette, O., 70 Chestnut. 

Chemin Cote des Neiges, quartier St- 
Andre; 1 maison, 2 logements, 2 etages, 
2e classe; coiit prob. $10,000. Proprie- 
taire, Molson, W., Lake of the Woods 
Bldg. 

Ave du Pare, quartier Laurier; 1 mai- 
son, 7 logements, 3 etages, 2e classe; 
coin prob. $10,000. Proprietaire, Gindo- 
zio, Pierre. 418 Durocher. 

Rue De la Roche, quartier St-Denis, - 
1 maison, 3 logements, 3 etages, 3e clas- 
se; cout prob. $3,000. Proprietaire, Ca- 
ron, A. et H. Adam, 2344 Drolet. 

Rue Shannon, quartier Ste-Anne; 1 
maison, 1 entrepot, 1 etage. 2e classe; 
cout prob. $10,000. Proprietaire. Phoenix 
Bridge & Iron Works Co. Ltd., 83 Col- 
borne St. 

Rue St-Hubert, quartier St-Denis; 1 
maison, 2 logements, 1 magasin. 3 eta- 
ges, 3e classe; coiit prob. $5,000. Pro- 
orietaire, Crevier, David, 3381 St-Hu- 
bert. 




Hnns 



Marteau a Doubles Serres 

Le marteau le plus commode qui soit. 

Tirez-en profit. Vendu par tous les Mar- 

chands de Gros Canadians. 

II arrache 'es cloua droits sans besoin 

d'appui. 

DOUBLE CLAW HAMMER GO- 
453 

Broadway 

Brooklyn, 

N.Y. 





Le debut 



La fio 



48 



LE PRIX COURANT, Vendredi, i8 Avril iot 3 . 



Vol. XLVI— No 16 




La progression du Dominion ouvre un marche plus vaste et nos mar 
chandises sont les mieux dtablies dans leur ligne. C'est une bonne raison 
pour tenir les 

RECLES ET GALLONS DE MESURE 



f UFKiN 



On les demandera. lis donneront satisfaction. lis sont faits au Canada, 
lis annonceront tontvotre stock. 

CATALOGUE SUR DEMANDE. 



th e fi/FKftf Rule (?o. o^anadaJul 

W/ffhso/town 



LA PRINCIPALE DIFFICULT^ qui se presente a 1'homme inexpenmente' entrant dans 1' Assurance-Vie. 
c'est de trouver des homines Boris a Assurer. Cette difficulte disparait quand vous travaillez pour 
une Compagnie Industrielle, dont les debits sont une mine inepuisable a la fois pour les affaires 
ordinaires et les affaires industrielles. 

THE UNION LIFE ASSURANCE COMPANY 

BUREAU-CHF A TORONTO, CAN. 

Plu* de purteur* de police* au Canada que dan* loute autre Compagnie Canadienne 



Rue Desjardins, Pare Mont Lasalle, 
quartier Rosemont; I maison, 3 loge- 
ments, 2 etages, 3e classe; coiit prob. 
$2,200. Proprietaire, Lafreniere, Adol., 
378 Cuvillier. 

Rue St-Dominique, quartier Laurier; 

1 maison, 6 logements, 3 etages, 3e clas- 
se; coin prob. $4,500. Proprietaire, La- 
moureux, Donat, 1923 St-Laurent. 

Ave Papineau, quartier St-Denis; 1 
maison, 2 logements, 1 magasin, 2 eta- 
ges. 3e classe; cout prob. $3,200. Pro- 
prietaire, Abramovitz, S., 96 St-Norbert. 

Rue Rachel coin Rivard. quartier St- 
Jean-Baptiste; 1 maison, 2 logements, 1 
magasin. 3 etages, 3c classe; coiit prob. 
$4,000. Proprietaire, Villeneuve, P., 1609 
Ave du Pare. 

Rue Waverly, quartier Laurier; 3 
maisons, 9 logements, 3 etages, 3e clas- 
se; cout prol). $12,000. Proprietaire, 
Handfield, D., 2161 St-Urbain. 

Rue St-Dominique. quartier Laurier; 

2 maisons, 6 logements, 3 etages, 3e 
classe; coiit prob. $4,500. Proprietaire, 
Perreault. J. C, 3138 St-Laurent. 

Rue Leprohon, quartier St-Paul; 1 
maison. 3 logements, 3 etages, 3e clas- 
se; cout 'prob. $3,000. Proprietaire, La- 
plante, Ad., 236 Leprohon. 

Rue De Villiers, quartier Emard; 2 
maisons, 6 logements. 3 etages, 3e clas- 
se; coiit prob. $3,500. Proprietaire, Du- 
pras. Ovila. 20 De Villiers. 

Rue De la Roche, quartier St-Denis; 
1 maison. 2 logements. 2 etages, 3e clas- 
se; cout prol). $2500. Proprietaire. Le- 
tournean. Ph., 147- St-Laurent. 

Rue Ste-Catherine Est. quartier Pa- 
ptenau: 1 maison. 3 etages. 3e classe; 
coiit pro!). $2,000. Proprietaire. Ber- 
trand. D.. 016 Ste-Catherine Est. 

Rue Moreau, quartier Hochelaga; I 
ecurie, 2 etages. 2e classe; coiit prob. 
$1,500. Proprietaire, Spragg, Art.. 123 
Lpsoernnce. 

Rue Hadley, quartier Emard; 
S nn 7 Increments, 3 etages. 3e 
coiit prob. $4,000. Proprietaire, 
S . 271 Hadley. 



1 mai- 
classe ; 
Vallee, 



Rue Davidson, quartier Hochelaga; 1 
maison, car shop, 1 etage; coiit prob. 
$131,000. Proprietaire, C. P. R., Ville. 

Rue St-Andre, quartier Lafontaine; 1 
maison, 3 logements, 3 etages, 3e clas- 
se; cout prob. $4,000. Proprietaire, Pe- 
trucci, Jno., 871 St-Andre. 

Rue Amherst. quartier St-Jacques; 
rep. 1 maison, 3 logements, 3 etages: 
cout prob. $1,000. Proprietaire, Menard. 
X.. 2(14 Amherst. 

Rue Decelles, quartier Mont-Royal; 
rep. 1 maison. 1 logement. 2V1 etages; 
coiit prob. $10,000. Proprietaire. Girard. 
Alfred, 1217 Chemin de la Cote des 
Neiges. 

Rue De Normanville. quartier St-De- 
nis; rep. 1 maison, 2 l-ogements. 2 eta- 
ges; coiit prob. $1,000. Proprietaire. As- 
trofsky. I!.. 1848 Papineau. 

Rue Sherbrooke. quartier Notre-Da- 
me de Graces; rep. 1 maison. 3 loge- 
ments 3 etages; coiit prob. $1,500. Pro- 
prietaire. Poirier, Alp. 

Rue Alice, quartier St-Denis; rep. 1 
maison, 1 logement. 1 etage. 3e classe; 
coiit prob. $1,000. Proprietaire, Dionne, 
Alf., 3599 Alice. 

Rue Centre, quartier St-Gabriel; rep. 
1 maison. 4 logements, 3 etages, 3e clas- 
se; coiit prob. $1,200. Proprietaire. Lan- 
drv. D.. 609 Centre. 

Rue Ste-Catherine Est. quartier St- 
Louis; ren. 1 maison, 1 magrasin, 2 eta- 
ges. 3e classe: coiit prob. $v^oo. Pro- 
prietaire, H Levy. 19R McGill. 

Ave des Pins, quartier St-Andre; ren. 
1 maison. 1 logement. t, etages; coiit 
prob. $;.ooo. Proprietaire. Dawes. N., 
fi- St-Paul. 

Rue Maple Wood. ouartier Mont- 
Royal; rep. 1 maison. 1 logement, 2 eta- 
ges; coiit prob, $1,800. Proprietaire. Na- 

Rr» Maple Wood, quartier Mont- 
Royal; ren. 1 maison. 1 logement. 2 eta- 
p-es: coiit prob. $1 000. Proorietaire, A 
Nadeau, 72 Notre-Dame Est. 

Rv» Maple Wood, ouartier Mont- 
Royal; rep. 1 maison, 1 logement. 2 eta- 



ges; coiit prob. $1,800. Proprietaire, Na- 
deau, A.. 72 Notre-Dame Est. 

Rue Prince Arthur Est, quartier St- 
Louis; rep. 1 maison, 2 logements; cout 
prob. $1,00. Proprietaire, Labelle, Jos. 
A., 1259c Colonial. 



RENSEIGNEMENTS COMMER- 
CIAUX 

(Suite de la page 35) 

Bail 

X. E. Godin a F. W. Woolworth & 

Cie. Trois-Rivieres. 

Contrats de mariage 
Aime Marcliand a Angeline Beauche- 
min, Trois-Rivieres; Joseph Chevalier a 
Hortense Bernard, Shawinigan Falls. 

Testament 

Vve Raph. Melancon a Alph. Melan- 
Qon, St-Barnabe. 

Transports 
Julien Gagnon a Caisse Populaire. 
Trois-Rivieres; Alberic et Odina Blan- 
chet a P. E. Panneton & Fils, Trois- 
Rivieres; Jos. Lavallee a David Beaudet. 
Grand'Mere; Jos. Montplaisir a Uld. 
Carignan, Trois-Rivieres. 

Hypotheques supplementaires 
St-Maurice Valley Cotton Mills Co. 
a Quebec Savings and Trust Co.. Trois- 
Rivieres: Wayagamack Pulp and Paoer 
Co. a Puebec Savings and Trust Co.. 
Trois-Rivieres. 

Options 

Arthur Beaudry a Frs. Lapointe et 
Arth. Noberl Trois-Rivieres; Theodore 
Beaudry a Frs. Lapointe .el Arth. No- 
bert, Trois-Rivieres. 

Donation 
L^uis Lafreniere a Ludger Lafrenie- 
re, Ste-Flore. 



1. XLVI— No 16 



,E PRIX CQURANT, Vendredi. 18 Avril im*. 



4Q 




MANUFACTUKIERS DE 



V6hicules pour Enfants. Meubles en osier. Accessoires 
pour chambres de toilette, Et chaises pour invalids. 




Exigez toujours la Marque de Commerce GENDRON 
OEMANDEZ LE CATALOGUE DESIRE. 

THE GENDRON MFG. CO., Ltd, 

TORONTO, Canada. 




COUHEOIES 

MAPLE-LEAF 

Copie d'un Temoignage de 

Allan Hill Edge Tool., Co., Ltd. 

Gait, Ontario. 

Nous sommes heureux de pouvoir 
dire que, jusqu'ici, vos courroies nous 
ont donne entiere satisfaction. 

DOMINION BELTING CO., LTD. 
10 rue St-Jean - Montreal 



Theatre National Fran^ais 

Semaine du 21 Avril 1913 

Les Vieux Carcons 

Matinee tous les jours. 



VIS MORROW 
NOIX MORROW 
FOREUSES MORROW 



II n'y a rien de mieux fait nulle part. Insistez pour que votre fournisseur 
vous donne les articles fabriques par "Morrow". 

THE JOHN MORROW SCREW & NUT CO., LTD. 
Ingerso'l, Ont. 








Nous manufacturons a present une ligne complete de FOREUSES et la mesie 
attention minutieuse est apportee a. leur construction et a leur fini general qui dis- 
tinguent loujours tous lesoutils "STANLEY". 

Deux numeitos seulement sont repr£sentes ici, mais nous offrons douze modeles 
differents dont vous pouvez composer votre assortiment 

Parmi ceux-ci vous trouverez desforeuses a. vitesse unique ou double, (la derniere 
avecdeux vitessts), trois met nodes de construction de charptnte, quatre styles distincts 
de portes, ainsi qu'une vari-te' de finis. 

Une circulaire spe'ciale qui vient de paraitre renseigne sur tous ces outils. Vos 
clients seront inteYess£s en la recevant. 

New Britain. Conn. U.S.A. - 



Notre ligne de Poeles "Tortue" 

est complete sous tous les rapports. 

La plus recente addition tst le No 4 avec un grand 
iourneau en acier. 

Si vous ne tenez pas d£ja les poeles, nous espdrons que 
vous admettrez l'opportunite devous procurer des exhan- 
tillons de ceux-ci. 11 vous sera profitable de les avoir en 
magasin. 

Ecrivez-nous pour les prix et autres informations. 

The Jas. Smart Mfg. Co., Limited, 
BROCKVILLE, ©nt. 



5° 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 18 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No ifS 



Ventes par lesSherirs 

Du 19 au 26 avril 1913 
District d'Arthabaska 

— Oscar Pothier vs. Jos. L'Heureux. 

Un emplacement faisant partie du lot 
362 du cadastre officiel pour le comte 
de Druinmond, canton de Wendover, 
avec tine niaison, un hangar et unc eta- 
ble y eriges. 

Vente le 23 avril 1913 a 9 heures a.m., 
a la porte de l'eglise paroissiale de No- 
tre-Dame du Bon-Conseil de Wendover. 

District de Bedford 

— Georges P. E. Fortin vs. Albert 
Cordeau, et Isaie Landry, curateur. 

Les immeubles saisis en cette cause 
(excepte un centrefuge Alpha No 1 avec 
turbine complets et accessoires). 

Vente le 26 avril 1913 a 1 heure p.m., 
a la porte de l'eglise de la paroisse de 
Saint-Damien. 

District d'Ottawa 

— Harry T. Flynn vs. The Maniwaki 



and River Desert Skating Rink Associa- 
tion. 

Un morceau de terre faisant partie 
des lots de terre numeros 1 et 2 du rang 
de front de la Riviere Desert, dans le 
canton de Maniwaki, district d'Ottawa. 

\ ente le 22 avril 1913 a 10 heures a. 
in., au bureau d'enregistrement dans la 
Cite de Hull. 

District de St-Francois 

— La Ba-nque Nationale vs. William 
Forbes. 

1° Un certain morceau de terre, etant 
le lot numero 23C du dixieme rang du 
canton de Barnston, avec les batisses et 
ameliorations constfuites et faites ci- 
dessus. 

2° Un certain morceau de terre, etant 
le lot numero 21 A du dixieme rang du 
canton de Barnston. 

Vente le 22 avril a 10 heures a.m. a la 
porte de l'eglise de la paroisse de Sain- 
te-Suzanne de Boundary Line. 



OCCASIONS D'AFFAIRES 



Nos abonnes que pourraient interesser 



les demandes de representations, d'agen- 
ces, de marchandises, etc., publiees dans 
"Le Prix Courant", n'auront qu'a nous 
faire connaitre le numero de l'occasion 
d'affaires qui les interesse pour que nous 
leur adressions tous les renseignements 
complementaires qui pourraient leur etre 
utiles. 

12-99. — Une maison du nord d'Angle- 
dres, Angleterre, desire entrer en cor- 
respondance avec quelques exportateurs 
canadiens. 

12-100. — Un importateur de foin a Lon- 
un agent au Canada pour la vente de fu- 
seaux en bois qui servent a enrouler la 
dentelle. Ces fuseaux sont en grande de- 
mande chez les marchands de nouveau- 
tes. 

12-101. — Une maison frangaise demande 
demande un agent au Canada pour la 
vente du rils dont on se sert dans la con- 
fection de bonneterie, de bas, etc. 

12-102. — Un manufacturier a Roubaix 
niaiide un agent au Canada pour la vente 
de la tole. de la ionte. briques a feu et 
autres materiaux semblables. 



LES TRIBUNAUX 



COUR SUPERIEURE. 



ACTIONS. 
Defendeurs. Demandeurs. Montants. 

Adamsville. 
Adams, J. G. 

Thiel Detective Service Co. of Can., Ltd. 
Canton Campbell. 
Bertrand, Cedeon Belisle, Jos. 

Cap de la Madeleine. 
Cie Immobiliere du Cap de la Madeleine, Ltee. 

Halin. E. 
Cap St-Martin. 
Lacas, Firmin Ouimet, H. 

Cartierville. 

Plouffe, Daniel Pauze & Gohier 

Durocher, Nap. Berthelet, J. H. 

Chambord. 
Potvin, Armand, X Frere Normandin, Ls. 

Conception. 
Quinn, J. W. Harris Abattoir Co., Ltd. 

Fort Coulombe. 
Armour, Jos. McGregor Borwell Fence Co., Ltd. 

Hebertville. 
Trottier, Wilfrid Normandin, Ls. 

Lachine. 
Aquin, M. j. Pauze & Gohier 

Kennedy, J. C. 
Kennedy, Harry C. 
Kennedy, W. Allan (Montreal), 
Putnam, Alfred, 

Kennedy Bros. Barrette, Jos. 

Cumming, G G Romba.ck, N. 

Beaubois, Rene Schadeler, L., et al 

Abraham, J. G. McLarin, A. 

Maisonneuve. 
Ville de Maisonneuve Comtois, J. Victor 

Montreal Sud. 
Backley, Win. Thomas 

Feathers, Anosa (Montreal) Berlind. S. 

Galley, M. South Shore Lumber Co., Ltd. 

Murray Bay. 
Bercovitz, N. Jackson & Savage, Ltd. 

Namur. 
Kennedy, A. Chalifoux, C, & Fils, Ltee. 

Oka. 
Chene, A. Jackson, A. E. 



$216 



1.373 
156 

-'7-' 
1 12 

116 

14') 

270 

1. 1 22 

1 12 



200 
201 
169 
330 

400 



5 -'3 
^34 

307 



Rawdon. 
Willis, B. Mont. Skirt & Clock Mfg. Co. 149 

St-Aime. 
Carreau, J. B. Ewing, Wm., Co. 153 

St-Damase. 
Beauregard, J. F. X. The Georgia Turpentine Co. 245 

St-Edouard de Peribonka. 
Baribeault, Achille Trust & Loan Co. of Can. S78 

St-Ours. 
Lusignan, Jos. Cie Al. Moody & Fils, 2eme classe 

Verdun. 
Cartier, Henry Berliner Cranio Co., Ltd. no 

Aubertin, < >. Great North Mining Ry. Co. [39 

COUR SUPERIEURE. 



Defendeurs. 
Bachand, L. A 



34i 
387 



FUGEMENTS RENDUS. 

Demandeurs. Montants. 
Hull. 
Camirand, J. D., et vir. 137 

Joliette. 
Dufour, Delphine Rosanna (epouse de Poitras, 

Horace Fabien), 
Poitras, 11. P., & Co. Dubois, D. L. 191 

Montreal West. 
Gass, Joachim B. Linglay, Wm. S. 100 

Nominingue. 
Boucher, Nap. fde) Kent & Stevenson 262 

Notre-Dame de Graces. 
Bluteau, Wm. Pat. 
Beaudoin, Felias 1 Montreal), 

1 1 die Foundry Leslie, A., & Co., Ltd. 359 

Prud'homme, Ls. Jos. 
Prud'homme, Jos., & Fils Wilson, John 140 

Outremont. 
Leclaire, Francois Duquette, J. 125 

Skillen, D. \\ . Cie de Laiterie St-Laurent 153 

Pare Terminal. 

Robillard, F. X. Plante. V. 148 

Robillard, F. X. Brunette, Marguerite, et vir. 1,785 

St-Henri de Mascouche. 

Jackson. A. P.. et al. 174 

St-Jean. 

Mont. Abattoirs Ptd. 147 

St-Pierre. 

Lowry, J. T. 133 

Trois-Rivieres. 

Tedler People. Ltd. 222 



Leblanc, J. J. 
Raymond, Wilfrid 
Same, J. Albert 
Lambert, Tos. 



Vol. XLVI— No 16 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 18 Avril 1913. 



"0 



V 

% 
*> 



<° 






nj 


«3 


d 


'CD 


# 




pi 




pi 


C 




«J3 



<v 



<° 



tf 



En Stock et ! a Arriver 




H 










•— 




3 


CO 


t. 


r* 




^ 


r» 


m 




o> 









O 


c 


O 

3 


Ch 



3 


H 








O 


0- 


H 


>> 


<^ 


W 


^. 




PM 


*=! 



Conserves Importees 



LE SOLEIL' 




"F. Lecourt" 

Paris 
CHAMPIGNONS 

EXTRA CHOIX. 
PREMIER CHOIX. 
CHOIX. 

GALLIPEDES, 
En flacons et Kilo. 



/ Voulez-vous \ 
donner 
satisfaction / 



" Minerva " 

L'HUILE D'OLIVE PURE 



BOUTEILLES 
C/S 12 LITRES 
" 12 PINTES 



vos 



ESTAGNONS 



C/S 2-5 GALL. 

" 6-2 
" 10-1 



■zo-y 

A9..T-/ 



1 Clients 



PIPER-HEIDSIECK 



/VYEZ 

EN 

St-ck 



ROI DES CHAMPAGNES. 

PH. RICHARD & CIE, Brandy. 



" 24 CHOPINES 
'• 24 DEMIARDS 
CERTIFICAT DE PURETE AVEC 
CHAQUE BOUTEILLE. 

" FAVORITO " 

VIN SHERRY 



APORTE, MARTIN & CIE, Limitee. 5ea s T T t 



PA.TJL, MONTREAL. 
TKL., MAIN 3766 



LE PRIX COURANT, Vendredi, .18 Avril 1913. 



Vol. XL VI— No 16 




I 



fivrnii'sES 

98 LBS. 




Une farine acclamee par les meilleurs 

boulangers et menageres. 

La farine qui dans tout le Canada 

recolte le plus grand nombre de ventes 

profitables. 

La farine qui depuis 1 888 a augmente 
progressivement la capacite de ses 
moulins de 1 600 a 23000 sacs par 
jour. 

Meme malgre soi, il faudrait croire que 
cette marque de FIVE ROSES possede 
une facilite de vente vraiment supe- 
rieure. 

Cette farine est encore meilleure que 
la HARVEST QUEEN dont vous con- 
naissez deja la valeur. 

Pourquoi tant ramer contre le courant? 

LAKE OF THE WOODS MILLING Co., LIMITED 

'LAC DES BOIS" 

MONTREAL. 

FARINE FIVE ROSES 



[Son Blanchie, 



Non Melangee. 






Fomlc en 1887. 



MONTREAL, VENDREDI LE 25 AVRIL 1913. 



Vol. XLVI— No i; 




* b «lwinl diti, " u " protection #}*»* 

'"earrhe signature- / y/W , 

J^EWYORK U.SA 



Les Affaires d'Aujourd'hui 



FONT 



Le Succes de Demain 



Le gain immediat realise par ia vente de marchandises de qualite inferieure et 
discutable vous fera perdre la confiance de vos clients et manquer des affaires 
demain. 

En poussant et vendant aujourd'hui des marchandises de la meilleure qualite, des 
marchandises qu'on peut honnetement recommander — vous vous assurez des 
affaires sans risques et bien etablies, ce qui rend certain le succes de demain. 

Les produits de BORDEN se maintiennent dans leur haute position — qualite et 
purete insurpassables— depuis plus de 56 ans. 

Vendez des produits BORDEN : vous reussirez 

Borden Milk €o., Limited. 

MONTREAL. 

Succursale : No 2 Edifice Arcade, Vancouver. 



(INDEX DES ANNONCEURS. PAGE 33) 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



Vol. XLVI-r-No if. 




La Poudre 

MESSINA 



pour Limonade 



19 



est protegee par une marque de f abrique per- 
petuelle, obtenue conformement a l'acte du 
Parlement du Canada en l'annee mil huit cent 
soixante quatorze par 

ROSENHEIM & JONAS 

et enregistree au bureau des ministres de Pagricul- 
ture sous le titre No 3 Folio 523 sur le registre 
des Marques de Fabrique. 

Les fabricants ou vendeurs d'imitations seront pour- 
suivis avec toute la rigueur de la loi. 

HENRI JONAS & CIE., 

SEULS PROPRIETAIRES 

MONTREAL. 



Directions pour I'usage de la poudre 
Limonade "MESSINA" 

Dissolvez 1 a 2 cuillerees a the dans un verre d'eau, 
il n'y a pas besoin de sucre. 

Le contenu de ce paquet ffournira deux gallons de 
bonne limonade. 






Vol. Xl.Vt-X, ['7. 



LE PRIX COURANT, Vendredl, 25 Avril 1913. 



IL N'Y A Ql'lNE MARQUE 

qui repondra au desir et aux gouts de tous 
vos clients pour les feves cuites. 

Une cuisson convenable des feves de la 
plus haute qualite, combinee avec la juste 
proportion des incredients savoureux, a 
fait des 



Feves 




Cuites 



"Simcoe" 

un mets populaire parmi les hautes clas- 
ses ainsi que parmi les masses. "Une 
Meilleure Qualite a un Prix Moindre." 

Malgre le prix eleve des Feves blanches 
et le prix eJeve en general des denrees 
alimentaires, les Feves Cuites "8imcoe M 
sont a un prix raisonnable et continuent a 
plaire a tous ceux qui sont friands de cet 
aliment sain. 

DOMINION BANNERS Limited 

HAMILTON :-: CANADA 



*N ECRIVANT AUX ANNONCEURS. CITEZ "LE PRIX COURAJil?" 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 17. 



_ . .. . PRIX COU1CANTS 

Uans la liste qui suit, sont comprises uniquetnent les marques spdciales de marchandises dont les maisons, indiqudes en caractere 
noirs, out 1 agence ou la representation directe au Canada, ou que ces maisous manufacturent elles-memes. Les prix indiqufc le sont 
d apres les dermers rens eignements fournis par les agents, reprgsentants ou manufacturiers eux-memes. 



WALTER BAKER & CO., LTD. 

La lb. 

Cliocolat, Prime No 
i, bte 12 lbs., pains 
de i lb. et i lb. 0.33 

Cliocolat a la Vanille, 
bte de 6 lbs. 0.44 

German's Sweet, I 
s. ct i bte de 6 lbs. 0.26 
Breakfast Cocoa, bte 
de 1/5, i, i t 1 s., 12 
lbs. to box et 5 lbs. 




0.39 



' Registered 
Trade-Mark 



tins. 

Cliocolat sucre, cin- 
quieme bte 6 lbs. 
pains de' 1/5 lb. 0.20 

Cliocolat sucre, Ca- 
racas, bte de 6 lbs. 0.32 
Falcon Cocoa (Soda 
chaud ou froid), btes 
de 12 lbs., 1 lb. tins. 0.34 

Caracas Tablets, cartons de 5c, 
40 cartons par boite 

Cliocolat sucre, Auto, bte de 6 lbs. 
Ces prix sont F.O.B. Montreal. 

BRODIE & HARVIE, LIMITED. 

Farines preparees de Brodie La doz. 



1. 25 
0.32 



Red XXX 

Red XXX 

Crescent 

Crescent 

Superb 

Superb 

Buckwheat 

Buckwheat 

Griddle-Cake 

Griddle-Cake 



pqts de 6 lbs. 
pqts de 3 lbs. 
pqts de 6 lbs. 
pqts de 3 lbs. 
pqts de 6 lbs. 
pqts de 3 lbs. 
pqts de 3 lbs. 
pqts de 6 lbs. 
pqts de 6 lbs. 
pqts de 3 lbs. 



3.10 
1 .60 
2.90 
1.50 
2.70 
1 .40 
1.60 
3-io 
3-io 
1.60 



Cartons contenant i doz. paquets de 6 
lbs. ou 1 doz. paque-ts 3 lbs., sans charge 
extra. 



L. CHAPUT, FILS & CIE, 
Montreal. 

The Noir Ceylan "Owl" La lb. 

No 5, 1 lb. 30 lbs. par cse 20c 

No 5, J lb. 30 lbs. par cse 21c 

No 10, 1 lb. 30 lbs. par cse 26c 

No 10, i lb. 30 lbs. par cse 27c 

No 15, 1 lb. 30 lbs. par cse 32c 

No 15, I lb. 30 lbs. par cse 33c 

No 30. 1 lb. 30 lbs. par cse 40c 

No 30, i lb. 30 lbs. par cse 41c 

The Vert Ceylan "Owl" La lb. 

No 5, 1 lb. 30 lbs. par cse 20c 

No 5, i. lb. 30 lbs. par cse 21c 

No 10, 1 s. 30 lbs. par cse 26c 

No 10, i s. 30 lbs. par cse 27c 

CHURCH & DWIGHT 
Soda Cow Brand 

Caisse, 60 paquets de 1 

lb., $3.00. 
Caisse, 120 paquets de * 

lb., $3.00. 
Caisse, 30 pqts. 1 lb. et 
60 pqts. 4 lb., $3.00. 
Caisse de paquets de 5c, contenant 96 
paquets, $3.00. 




CIE. CANADIENNE DES 


PI 


10- 


DUITS AGRICOLES 






Montreal 






Lait Laurentia cse 12 pintes 




1.50 


Lait Laurentia cse 20 chopines 




1.50 


Lait Laurentia cse 24 demiards 




1.20 


WILLIAM CLARK 






Montreal 






Conserves 


La doz. 


\ iandes assorties 


is 


2.25 


Compressed Corned Beef 


is 


2.25 



Compressed Corned 


Beef 


2S 


3.7s 


Lunch Ham 




IS 


2.25 


Lunch Ham 




23 


3-50 


Ready Lunch Beef 


is $2.25 


2S 


3-75 


Geneva Sausage 


is 2.50 


2S 


4.25 


English Brown 


IS 2.10 


2S 


3.50 


Boneless Pigs Feet 


IS 2.10 


2S 


3-50 


Sliced Smoked Beef 


is I.50 


IS 


2.50 


Roast Beef 


is 2.25 


2S 


3-75" 


Ready Lunch Loaves, Veau 






Jambon, Boeuf, assortis 


is 


1.60 


Ditto 




IS 


2.7.S 


Boeuf Bouilli 




IS 


2.25 


Boeuf Bouilli 




2S 


3-75 


Boeuf Bouilli 




6s 


1300 




Pork and Beans, sauce tomates 2s 
Pork and Beans, sauce tomates 

boites plates 3s 

Pork and Beans, boites hautes 

sauce tomates 3S 




0-95 



1. 15 



1.35 




Pork and Beans, Plain is 0.60 

Pork and Beans, Plain 2s 0.95 

Pork and Beans, Plain, boites 

plates 33 1 . 15 



Hurteau, Williams St Cie. Limitee 

(Maison de Confiance fondee en 1892) 
Le plus grand choix d'instruments de Musique au Canada 

PIANOS, PIANOS - AUTOMATIONS 
PHONOGRAPHES, GRAPHOPHONES 

des plus celebres fabriques du Canada, des Etat-Unis et d'Europe. 

Le seul endroit oil vous puissiez vous procurer le merveilleux f 'Phonola" (Phonographe 
Path£) jouant les disques a saphir et a aiguille. 

Nous sommes aussi les seuls representants des 3 celebres fabriques de PIANOS 

"CHICKERING'V'NEW SCALE WILLIAMS" "ENNIS & CO.", 

reconnus par les plus grands connaisseurs comme les meilleurs PIANOS du monde. 

Prix speciaux pour argent comptant ou avec conditions de paiements pour convenir aux acheteurs 

Bureau-Chef et Magasin Principal : No. 316 rue Ste-Catherine Est, Montreal. 
Succursale : No. 131 rue Sparks, Ottawa. 



Vol. XL VI— No 17. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



L'Habitude Grandit 

MEADOW 
CREAM SODAS 



Prenez .'habitude de tenir 
nos MEADOW CREAM SODAS 
et observez ('augmentation 
des affaires et des profits. 



THE 



W. J. CROTHERS CO., Ltd. 

KINGSTON, Ont. 




Fort— Par- Digne de confiance 

Voici ce qui distingue surtout pour la vente, le 

SODA-A-PATE "COW BRAND." 

Le consommateur s'en rend compte et n'hdsite 

pas a acheter le SODA "COW BRAND" de 

preference a tout autre. 

De plus, un plus grand nombre de gens 

comprennent qu'un article qui a subi l'epreuve 

depuis soixante-dix ans doit etre le tneilleur 

qu'on puisse acheter. 

II y a un bon profit pour vous et cela veut dire 

quelque chose quand vous considerez avec 

quelle facility cette marque se vend. 

Approvisionnez-vous chez votre marchand en gros. 

Church & Dwight, Limited 



MONTREAL, Canada. 



Manufacturiers. 



Etablis depuis plus de 70 ans. 




Autrefois 



POUR MESURER 
I/HUIIE. 

Notre systeme fait 
disparaitre tous les 
inconve"nients : la 
niauvaise odeur, la 
malproprete pour 
les mains et les ha- 
bits . 

Adoptez sans tar- 
der le 



SYSTEME BOWSER 

Pour Mesurer l'Huile. 

AlPresent avec le Systeme Bowser 

Reservoir a l'^preu- p— --— < • • ■■■ mmm 

ve du feu. Mesure 
n'importe quelle 
quantity, condi- 
tions faciles, paie- 
tnent a tant par 
mois, grandeurs as- 
sorties, prix varies. 
Demandez not re 
catalogue No. 8 F. 
Ecrivez en francais. 

S. F. Bowser & Cie., 

Inc. 

66-68 Ave Fraser 
Toronto, Ont. 




Vos clients pour 
les Sauces. 

Ont ce gout cultive qui ne 
veut que de la meilleure 
qualite. 

LA SAUCE 
WORCESTERSHIRE, DE 

PATERSON 

est recherchee par la majo- 
rity. Elle est delicieuse 
avec les steaks, les viandes, 
la volaille, le poisson, etc. 

Vendez de la Sauce Worces- 
tershire de Paterson et as- 
surez-vous une clientele. 

ROWAT 6 CO. 

Glasgow, ... Ecosse. 




rtEAr.STEAJQCtfnzn.QI 

sGrahes GAianoSa 



'ATERSONASO* 
GLASGOW 



DISTRIBUTEURS CANADIENS : 

Snowdon & Ebbit, 325 Edifice Corestine, Montreal, pour 
Quebec, Ontario, Manitoba etle Nord-Ouest; F. K. Warren, 
Halifax, N. S. ; J. R. Tilton, St. John, N.B. ; C. B. Jarvis 
& Co., Vancouver, B. C. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



Vol. XLVI— N 



t; 



is 
is 

2S 
2S 



Pork and Beans, boites hautes 

Plain 3s 

Pork and Beans, sauce Chili is 
Pork and Beans, sauce Chili 2s 
Pork and Beans, sauce Chili 3s 
Ox tongue lis 

Ox tongue 
Ox tongue 
Jellied Veal 
Jellied Veal 
Jellied Veal 
Ge*lees de Bouillon 
Gelees de Bouillon 6s 11.00 

Potted Meats La lb. 

Ham, Tongue, Beef and Veal, 

i 0.50 is 
Tongue, Ham and Veal, pate is 
Pates de Foie 4S 

Pates de Foie is 

Soupes La doz. 

Chicken pqts 1 . 10 

Mulligataknay, Oxtail, Kidney To- 
mato, Vegetable, Mock Turtle, 
Consomme, Pois pqts i.oo 

Mince Meat La doz. 

(Tins fermees hermetiquement.) 
is $1.25, as 1.95, 3s 3-00, 4s 400, 5s 5.00 



Plum-Pudding 

Anglais is 1.90 
Plum-Pudding 

Anglais 2s 2.40 

Boeuf fume en tran 



1-35 
0.60 
o.95 
1. 15 
8.00 

2S 10.00 
2is 11.00 

1.50 

2.40 
3-75 
3-5o 



1. 00 
1.20 
0.90 
1.35 




ches "Inglass' 






Js 


1.50 


Boeuf fume en 


tranches 


"ln- 






glass" 






is 


2. 10 


Boeuf fume en 


tranches 


"In- 






glass" 






IS 


3-35 



J. M. DOUGLAS & Co., 
Montreal. 
Bleus a laver 






w&tsv 



mm, 



Sal 



La lb. 

"Bleuol", boites 

10 lbs., 50 pqts 

de 4 carres, 15c 

"Sapphire" 

btes de 14 lbs. 

pqts de i lb. 
"Union", boites 
de 14 lbs., pqts 
de I et 1 lb. 10c 



0.45 
0-45 



WM. H. DUNN, 

Montreal. 
Edward's Soups 
iPotages Granules, Prepares en Irlande) 

Varietes: Bdun — Aux Tomates — 
Blanc. 
Paquets, 5c. Cartons i doz. par 

carton 
Paquets, 5c. Boites 3 doz. chaque 

(assorties), par doz. 
Paquets, 5c, par doz. de bandes 

de 5 chaque 

(ou en boites de 40 bandes 
$7.50 par boite.) 
Canistres, 15c. Boites 3 

grandeur, 4 oz., par doz. 
Canistres, 25c. Boites 2 

deur, 8 oz., par doz. 

BORDEN MILK CO., 
Montreal. 
Liste de prix pour l'Est, 
inclus. 



2.2 



doz., 

1-45 

doz., 

2-35 
LIMITED, 

Fort William 



Lait Condense (sucre) 



Prix au 
Detaillant 



Marque Reindeer (4 doz. par cse) . 
Marque Mayflower (4 doz. par cse) 
Marque Clover (4 doz. par cse) . . 

Lait evapore (non sucre) 
Marque Reindeer Jersey, Boite de 

Famillc (4 doz. par caisse) 
Marque Reindeer Jersey, Boite 

moyenne (4 doz. par caisse) 
Marque Reindeer Jersey, Boite 

d'hotel (2 doz. par caisse) 
Carque Reindeer Jersey, Gallon 

( l /2 douzaine par caisse) 

Cafe (avec Lait et Sucre) 
Marque Reindeer (2 doz. par cse) 
Marque Regal (2 doz. par cse) 
Marque Reindeer, en jarres en 

verre (2 doz. par caisse) 

Cacao (avec Lait et Sucre) 
Marque Reindeer (2 doz. par cse) 
Limite de fret: 50c par cwt. 
Conditions: Net 30 jours, sans escompte. 



fo.oo 
5-25 
4-75 



00 

50 



6.20 
4.80 




Lait et Cremes Condenses. 

St. Charles "Family" 3.90 
St. Charles "Hatel" 4.25 

feSSM Lait " Silver Cow " s - 4 ° 

"Purity" 5-25 

"Good Luck" 4-50 

Lait condense. 

La cse 




Marque Eagle, 
licEwjSj^J doz., chaque 



ique 
Marque Gold Seal, 

doz., chaque 
Marque Challenge^ 

doz., chaque 

Lait evapore. 
Marque Peerless "Hotel", 2 doz., 



6.00 
5-25 
4-75 



chaque 



4-25 



M 



C 



- ■■■--.. 



B 



LE SAVON FAIRY 

LA QUALITE DU SAVON FAIRY. On ne saurait laire un meil- 
leur savon ; vos clients ne peuvent acheter une meilleure qualite pour 
quatre fois le 5 cents qu'il leur coute. 

LA PUBLICITE DU SAVON FAIRY. La publicite intensive qui 
aide la vente de tous les produits de Fairbank a fait connaitre le mor- 
ceau de savon oval pur, blanc. doux et flottant, de toutes les femmes 
universellement. 

LA VENTE DU SAVON FAIRY. Grace a I'heureuse combinai- 
son de qualite exceptionnelle et de publicite Intensive, tout ce que 
vous avez a faire c est d'installer le SAVON FAIRY bient en vue pour 
vous assurer une source de profits constants decoulant de la vente 
reguliere a des clients satisfaits. 

"Avez=votis une petite Fee dans votre demeure ?" 
The N. K. Fairbank Company Limited. 

MONTREAL. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCETJrs, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



Vol. XL VI— No 17, 



LE PRIX COURANT, V.endred'i, 25 Avril 



1 1 1 1 ; 



Les Oeillets 

DIAMOND" 

ne ternissent pas 




Rien ne donne mauvaise apparence a une chaus- 
sure comme un oeillet de couleur cuivree. Dans 
la plupart des cas, cela se voit plus qu'une fente 
du cuir, et il est encore plus difficile d'y remedier. 
Mais il y a un moyen sur d'eviter cet ennui a 
vos clients. Les Oeillets de Couleur Indelebile 
"Diamond" ne peuvent pas prendre une teinte 
cuivree a l'usage, ils paraissent toujours neufs et 
aident a conserver a la chaussure sa 
bonne apparence, malgre l'usage le plus 
long. 11 y a aussi un moyen sur de 
reconnaitre si les chaussures que vous 
achetez en sont pourvues. Regardez 
simplement la petite marque de commerce <«^» en forme de iosange 
en relief a la surface de chaque oeillet. Elle n'est pas tres visible, mais 
elle a une grande importance. Vos clients s'en rendent compte. C'est 
votre garantie que les oeillets ont une couleur reellement indelebile, 
car la seule couleur reellement indelebile porte la marque de 
commerce ^^ 

UNITED SHOE MACHINERY COMPANY OF CANADA 

Bureau et Manufacture 
Rues Lagauchetiere et Ste-Monique, MONTI REAL. 




8 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 17. 



EASIFIRST 



&>Mm 



SHORTENING 

^EXCELS, 



Le Sens des Affaires — Economise les Dollars 



POURQUOI ACHETER 

le saindoux de pore, quand vous pouvez acheter EASI FIRST 
Shortening, un Pur Produit Wgdtal qui fera tout (et encore 
mieux) ce que peut faire le saindoux, a plus de QUATRE 
cents de moins la livre ? 

Garanti pour satisfaire les gouts les plus difficiles. 

Prepare' en paquets populaires : blocs d'une livre, en 
boites de ferblanc, en seaux, en tinettes ou en tierces. 

Une commande d'essai veut dire : PLUS DE PROFITS 
DANS VOTRE GOUSSET. 

Gunn, Langlois & Cie, Limitee 

MONTREAL. 



e©p©u 

irraTrraTTrroirrrairirrraTTra^ 

Manufacturers par Felix Ccdou, de Marseille, 
France dans une des usiues les plus strictement 
propres et moderues du globe ces denrees sont 
incomparables comme qualite. 

MACARONI 

VERMICELLE 

SPAGHETTI 

On n'emploie que le ble de Taganrog (Russie) 
car e'est le ble qui lonvient le rnieux pour la 
fabrication de ces mets delicats. Aussi tendres 
que peuvent l'etre des pates, et nutritives au 
supreme degre\ Le nom de "Codou" sur le 
paquet est une garantie de quality. 



ARTHUR P. TIPPET & COMPANY 

MONTREAL, Agents - TORONTO. 



V\ 



LA MARQUE KING 

n'a pas d'egale. Nous pouvons offrir 
yO'XNS. les meilleures marchandises aux 
^ ^^V^ns. P^ US ^ as P" x - ^n rnarchand 
^W^s^ nous ecrit : "Vos mar 
r N^chandises sont cer- 
*#*. ^v tainement excel, 
lentes." 
onfitures sont 



MASQUE KING 



Ces 

preparees en seaux de 5 
livres (couvercle a friction) 
de 7 livres ; en pots en verre 
en seaux en bois. 

COURTIERS DE QUEBEC, 
Voici votre chance. 



Labrecque & Pellerin 

MONTREAL. 



Provinces Maritime* 
Province de 1'Ouest 



Agents ; 

J. Hunter White. 
J. J. Gilmour & Co , Winnipeg 



Saindoux Compose 



T AINC 



Reconnu comme le meilleur 
sur le marche. 

II n'en existe pas qui ait un 
gout plus fin. 

Son Prix est ralsonnable. 



MATTHEWS'UING LIMITED 



Rue Mill, 



MONTREAL. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEU RS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



Vol. XL VI— No 17. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



AUX CULTIVATEURS : 

Nous recevons la creme des se- 
parateurs a main. 



HoK^ 



ga l 



oM^ 



^M 11 



CONSIGNATIONS. 

La Cie Canadienne de Prodnits Agricoles, 

LIMITEB, 
A cause de §a clientele nombreuse et choisie, disposers 

AVEC AVANTAGE 

De toutes les consignation! qni lui seront faites de 



Beurre, 

Sirop d'Erable, 



Oeufs, 

Sucre d'Erable, 



Fromage, etc. 

Remise est tonjonrs faite sans delal. 

Adresse : La Cie Canadienne de Prodnits Agricoles, 

38-40 PLACE YOUVILLE, MONTREAL. 

Tal. Ball Main 81 63-4*1 9. 



290 Ave. Papineau 
MONTREAL. 




La Saison d'Ete 

avec ses nombreuses distractions, nous apporte auiti 
loccpsion d'indispOkitions non moins nombreusei prea- 
que toutes due* aux excel de table. 

L'Eau Purgative 

RIGA 

est le remede tout designe en pareil cas. C'est un lux 
atif rapide, agreable a prendre et un rafraichissant iaii> 
egal. Tous les marchands de la Campagne devraient 
»'en approvisionner pour la saison de villegiature 

91 L'eau Purgative RIGA amenera des clients a votre 
magasin et vous donnera de beaux profits. 

Societe des Eaux Purgatives "RIGA" 

215 Rue Notre-Dame Est, Montreal. 

Tel. Main 6473 



Marque Peerless "Boite Haute", 4 

doz., chaque 4. 50 

Marque Peerless "Pour Famille", 4 

doz., chaque 3-90 

Marque Peerless "Petite Boite", 4 

doz., chaque 2.00 

The EDWARDSBURG STARCH CO., 
Ltd., Montreal. 
Sirops de Table. 
Marque "Crown". 

Quarts (700 livres) lb. 0.03} 

i quarts (350 livres) lb. 0.03* 

\ quarts (175 livres) lb. 0.03? 

Seaux de '38A lbs. le seau 1.75 

Seaux de 25 lbs. le seau 1.25 

Canistres 2 lbs., 2 doz. a la caisse 2.40 

Canistres 5 lbs., 1 doz. a la 'jaisse 2.75 

Canistres 10 lbs., i d. a la caisse 2.65 

Canistres 20 lbs., i d. a la caisse 2.60 

Marque "Lily White". 

Canistres 2 lbs., 2 d. a la caisse 2.75 

Canistres 5 lbs., 1 d. a la caisse" 3.10 

Canistres 10 lbs., i d. a la caisse 3.00 

Canistres 20 lbs., i d. a la caisse 2.95 

Marque "Beaver" (Gout d'Erable) 

Canistres 2 lb., 2 d. a la caisse 3. 50 

Canistres 5 lb., 1 d. a la caisse 4.00 

Canistres 10 lb., i d. a la caisse 3.95 

Canistres 20 lb., i d. a la caisse 3-90 

Empois de buanderie La lb. 

No 1 Blanc ou Bleu, cartons 3 lb. o.o6§ 

No 1 Blanc ou Bleu, cartons 4 lb. o.o6i 

No 1 Blanc, barils 0.06 

Canada Laundry (cse de 40 lb.) 0.05$ 

Silver Gloss, btes a coulisse, 6 lb. 0.08 

Silver Gloss, canistres de. 6 lbs. 0.08 

Kegs Silver Gloss, gros cristaux 0.07 



0.0; 



Edwardsburg's Silver Gloss, pa- 

quets chromos de 1 lb. 
Benson's Satine, cartons de 1 11>. 
Canada White Gloss, pqts de 1 lb. 
Benson's Enamel par caisse <\c 

40 lbs. 

Benson's Enamel par caisse de 
20 lbs. 

Celluloid. 

Boites contenant 45 cartons, par 
caisse. 



Empois de cuisine. 

(Boites de 20 lbs., le en plus par livre.) 

W. T. Benson's & Co.. Celebrated pre- 
pared Corn. 

Boites de 40 lbs. 0.07! 

Canada Pure Corn Starch 0.05^ 

(Boites de 2 lbs., ic en plus.) 

ELIE CHARBONNEAU 

Marche Bonsecours 

Montreal 



E. W. CILLETT COMPANY LIMITED 
Toronto. Ont. 



iV!.S.— 1. Les priz eotes <*»nicettell * 
<ont pour marchandiss" aux point* d 
iistribuiion de gros dans Ontario .1 
Quebec, txcepte la 00. des listea specia- 
es de prix plus elevt-s soot en vigueur, 
t klfl Bout sujets a varior sans avis. 

Levain en Tablettes 

"Royal." 

Boites 36 paquets 3, 

6c ... la boite $1.15 

Lessive en Poudre de 

Qillett. 

La cse 

4 doz. 3, la caisse $3.50 
3 calsses .... 3.40 

5 caisses ou plus 335 
ML "^ar J& I Poudre a Pate "Magic" 

Ne contient pa3 d'alun. 

La doz. 
, . $0.50 




Bananes, regime 


0.00 


2.50 


Citrons Messine (300c) 


0.00 


3-5" 


Betteraves 


0.00 


0.90 


Navets 


0.00 


1 .00 


Carottes 


0.00 


0.90 


Patates 


0.00 


0.7.1 


Pommes Spy No 2 


0.00 


4.00 


Pommes Baldwin No 1 


0.00 


3-5o 


Ail, la livre 


0.00 


O.IO 


Oranges Navel 


0.00 


4.00 


Oranges Valence 


0.00 


4-5Q 


Tomates fancy, la cse 


0.00 


4-25 



baking 

■JowpfiL 



doz. de 
doz. de 



5c. 

4 oz. . . 0.75 

doz. de 6 oz. . . 1.00 

doz. de 8 oz. . . 1.30 

doz. de 12 oz. . . 1.30 

doz. de 12 oz. . . 1.85 

doz. de 16 oz. . . 2.25 

2 doz. de 16 oz. . . 2.30 

1 doz. de 2} lbs. . . 5.00 
i doz. de 5 lbs. . . 9.C0 

2 doz. de 6 oz. 1 a. 

1 doz. de 12 oz. v la Cse 

1 doz. de 16 oz. ) $6.0C 

Vendue en canistres seulement. 

Remise speciale de 5% accordfee sur lei 
commandos de 5 caisses et plus de U 
Foa-ixe & Pita "Magic"* 



JO 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 17. 




L'ETALON DE QUALITE AU CANADA 






I/abstention d'etnmagasiner une tnarchandise superieure peut entrainer une perte de clientele pour le marchand 

LES POUDRES NERVINES DE MATHIEU 

son' reconnues pat-tout comme sp£cifique contre les maux de t£te, et recommandees avec assurance par tous les marchands comme 
etant un remCde affectif. Ne perdezpas votre clientele pour avoir '.aissi votre stock s'epuiser. 




Si vous ne connaissez pas les Poudre. 
Nervines de Mathieu, essayez-les anosfrais 
an moyen du coupon ci-joint. 

Pour tousles rhumes le Sirop de Gou- 
dron et 1'huile de f oie de morue, de Mathieu 
est recounu corumeun remerte suret effectif. 

LA CIE J. L. MATHIEU, 

I'roprietaire. 
Sherbrooke, • -P.O. 

MM. L. Chaput, Fill & Cie. Limitee. 
Depositaires en Gros Moutrea , P Q. 



Veuillez m'en voyer une botte reguliere 
de Peudraa Narrinaa da Matbiati a l'adreaic 
suivante : 



Nom , 



De 



(Nom de la aatien de eammerce). 



Rue. 



Ville an Tillage. 
Province 




MONSIEUR LE MARCHAND, 

Malgre' tout votre savoir, toute votre science des affaires, 
toute votre honnetete\ toute votre prosperity passed, le r£sul- 
tat de vos efforts de tant d'anndes est a la inerci d'un incen- 
die impossible a preVoir, si vous ne prenez la precaution de 
garantir du feu tout ce qui constitue et £tablit votre richesse : 
valeurs, papiers d'affaires, livres de comptabilite\ etc. Cette 
consideration ne vaut-elle pas qu'on s'y arrete et n'est-il pas 
Evident que la plus el6mentaire sagesse vous dicte l'achat 
d'un coffre-fort special incombustible. 




Ecrivez-nous pour tous renseignements a ce sujet. 
J. A. YOUNG, J E.BEDARD, & Alf.E. F. ECCLETON 



THE CANADIAN YORK SAFE COY 

HAMILTON, Ont. SHERBROOKE, Qui. 



GRAND TRUNK WOKS 



QUATRE TRAINS 
EXPRESS 

PAR JOUR 



Montreal et Toronto. 

9.00 a.m., 9.40 a.m., 7.30 p.m., 10.30 p.m. 

Wagons Buffets, Salons et de Lecture sur trains 
de jour, et Dortoirs Pullman eclair£s a l'electricite 
sur trains de nuit. 

LA SEULE ROUTE A DOUBLE VOIE. 

.."'International Limited" 

LE MEILLEUR CONVOI DU CANADA. 

Quitte Montreal pour Toronto et Chicago a 9.00 a.m., 
tous les jours. 

QUIPEMENT DE PREMIERE CLASSE 

Montreal et Ottawa. 

Quitte Mon creal a 8.16 a.m-, et ajo.y) a.m. 
Arrive a Ottawa a 11.30 a.m., et a 12.15 p.m. 
Quitte Montreal a 3.55 p.m., et a 8.00 p.m. 
Arrive a Ottawa a 7.10 p.m., et a 11. 15 p.m. 

Trains a 9.30 a.m., et a 3.55 p.m., tous les jours diman- 
cheexcepte' ; a 8.16 a.m., et 8 00 p.m., tous les jours. 

Wagons Salons et Buffets sur tous les convois. Wagon 
Salon-Buffet-Observatoire Pullman sur les convois de 3.55 
p.m., et de 8.00 p.m. 

BUREAUX DES BIM.BTS BN VIM.B: 
in rue St-Jacquea. Tel. Main teos, en f»re BanaTeature. 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT* _ 



Vol. XLVI— No 17. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



11 



Poli Imper- 
meable pour 
Chaussures. 



Doable la 
duree de vos 
chaussures. 



The "Nugget" 

Polish Co. 

Limited. 




Rien ne se 
deteint pour 
souiller les 
robes 



Ou en est votre 
stock ? 



9, 11 et 13 

Davenport Road, 

TORONTO, ■ Ont. 



>:} 



2.85 



Sotfa "Wagls'* ___ fca ssw 

No. 1 caisso 60 pqts de 1 lb . . . 2.85 

fi 5 caisses 2.75 

No. 2 caisse 120 pqts de % lb . . 2.86 
5 caisses . 2.75 

No 8 caisse 
30 pqts. de 1 lb. 
et 60 pqts. de J lb. 

5 caisses 2.75 

I No. 5 caisse 

100 pqts de 10 oz. 2.90 

5 caisses 2.80 

Creme de Tartre de 
"Gillett" 

La doz 

i lb. pqts. (4 doz. dans 
la caisse) .... $1.00 
i lb. pqts. (4 doz. dans 
1a caisse) .... 2.00 
La cse 

4 doz. pqts., J lb f assor- 

2 doz. pqts., I lb \ tis. 

i lb. canistres rondes, avec couver- ^fL 
cles fermant a vis (4 doz. dans la 

caisse) 2.20 

I lb. canistres rondes, avec couver- 
cles fermant a vis (3 doz. dans la 

caisse) 4.1f 

La lb 
$ lb. canistres carrees (% doZ. dans 

la caisse) , 0.33 

10 lb. boltes en bols , 0.30J 

25 lb. seaux en bois 0.30£ 

100 lb. barils al . ». 0.28* 

ISO lb. barn.. a „- v * ■■« ■*■«■«. 1 &M 





N. K. FAIRBANK COMPANY 

LIMITED 

Montreal 

Prix du Saindoux 
Compose, Marque 
BOAR'S HEAD. F. 
O. B. Montreal. 
Tinettes 60 lb. o.ioi 
Tierces 0.10 

Seaux en bois, 20 lbs. 0.10J 

Chaudieres, 20 lbs. 0.10 

Caisses, 3 lbs., 20 a la caisse 0.11 

Chaudieres, 5 lbs., 12 a la caisse o.iof 
Caisses, 10 lbs., 6 a la caisse o.iof 

GUNN, LANGLOIS & CIE, Limitee, 
Montreal 

Prix du Saindoux 

Compose, Marque 

EASIFIRST 




Tierces 



0.09I 



Tinettes 60 lb. 0.10 



}$8.00 
La 



Seaux en bois, 20 lbs. 


2. 10 


Chaudieres, 20 lbs. 


2.00 


Caisses, 3 lbs. 


lb. 0.11 


Caisses, 5 lbs. 


lb. 0.11 


Caisses, 10 lbs. 


lb. 0.11 


Pains moules d'une livre 


o.ni 


IMPERIAL TOBACCO CO 


. OF CA- 


NADA, LIMITED. 




Cigarettes 


Le 1,000 


Athlete 


8.50 


Bouquet, boite 350, par boite 


1-95 


Calabash 


11.00 


Columbia (tout tabac) 


11.00 


Coronet 


18.50 


Dardanelles (Turques) bouts 


unis 12.25 


Dardanelles (Turques) bout 


liege 



ou argent 12.50 

Derby, boite de 600, la boite 4.00 

Empire Navy Cut 8.00 

Fatima • 10.00 

Guinea Gold 8.po 

Gloria 5-75 

Gold Crest 6.00 

Hassan (Turques) 8.50 

Imperial A. A. 27.00 

Imperial A. A. 1 35-00 

Mecca (Egyptiennes) 8.50 
Mogul (Egyptiennes) bouts unis 12.00 

Mogul (Egyptiennes) bouts en 

liege 12.00 

Murad (Turques) bouts unis 12.00 

New Light (tout tabac) 8.50 

Niobe (Turques) 8.00 

Old Chum , 8.00 

Old Gold 6-30 

Old Judge 8.50 

Pall Mall (format ordinaire) 18.50 

Pall Mall (format royal) 25.00 

Players' Navy Cut 8.20 

Richmond Straight Cut 11.00 

Sweet Caporal 8.50 

Sweet Sixteen 5-75 

Sub-Rosa (tout tabac) 8.50 

Cigarettes importees. Le 1,000 

Capstan (douces et medium) 12.00 
Capstan, boites de 10 avec porte- 

cigarettes 12.50 
Soussa (importees du Caire, Egyp- 

te), extra fine No 25 20.00 

Extra fine No 30 2 3-00 

Khedivial 30. 00 
Three Castles, boites de ferblanc, 

50 s. et boites de carton 10 s. 15.00 
Three Castles, boites de fantaisie, 



12 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



Vol. XL VI— No 17. 



Tabac a Cigarettes. La lb. 

B. C. No I, 1/12 s. 1.02 

Athlete. 1/12 s. 1.07 

Sweet Caporal, 1/13 s. 1.15 

Tabacs coupes. La lb. 

Old Chum, 10 s. 0.82 

Lord Stanley, Tins i lb. 1.11 

Meerschaum, 10 s. 0.81 

Athlete Mixture, Tins \ et i lb. 1.37 

Old Gold, 12 s. 0.97 

Seal of North Carolina, 12 s. 0.97 

Duke's Mixture (Cut Plug) 0.84 

Old Virginia, pqts i et 1 lb. 0.80 0.82 
Duke's Mixture (Granule), 

1/10 s. Bags 5 lbs. carton 0.87 
Bull Durham, 

1/10 bags, 5 lbs. carton 1.25 

1/16 bgs, 5 lbs. carton 1.25 

Old Virginia pqts 1/16 lb. 0.74 

Snap, pqts. 1/12 et 1/6 lb. 0.50 

Calabash Mixture, tins I et I lb. I. IS 

Calabash Mixture, tins i lb. 1.20 

Calabash Mixture, tins & lb. 1.35 
Capstan Navy Cut (importe) tins 

i lb. Medium et Fort 1.50 
Capstan Mixture (importe) tins 

i lb. Medium 1.50 
Pride of Virginia (importe) tins 

1/10 lb. 1. 35 
Old English Curve Cut (importe) 

tins 1/10 lb. 1.35 

Tuxedo (importe) tins 1/10 lb. 1.37 

Lucky Strike (importe) tins 1/10 1. 35 
Rose Leaf (importe, a chiquer), 

pqts 1 oz. I.24 

Tabacs a chiquer (importes) La lb. 

Piper Hiedsieck 1.22 

Tabacs en poudre. La lb. 

Copenhagen en boites 1/12 lb. 0.90 

Horseshoe 0.90 



Rose No 1 de Landry 0.32 

Rose No 1 de Houde 0.34 

(Empire Branch) 

Tabacs a chiquer. La lb. 

Club barres, 5 a la barre, 6 more. 

a la lb., boites 5 lbs. 0.42 

Moose 11 s. 0.40 

Snow Shoe barres, 6b more, a la lb. 0.45 
Stag s 1/3 more, a la lb., £ butts 

12 lbs., boites 6 lbs. 0.39 

Black Watch 6 s. 0.45 

Bobs 6 s. et 12 s. 0.46 

Currency 12 s. 0.46 

Pay soil 7h s. 0.59 
Empire Navy Chewing barres 14 

oz., boites 7 lbs. 0.53 

Tabacs a fumer en palettes La lb. 

Pedro barres, 16 oz., 5 more, a la 

lb., boites 6 lbs. 0.58 

Empire 6 s. et 12 s. 0.44 

Rosebud 6 s. 0.45 

Ivy 7 s. 0.50 

Shamrock 6 s. 0.45 

Tabacs haches. La lb. 

Great West (Sac) 8 s. 0.59 

Regal, cube cut en boites 9 s. 0.70 

Taxi, Crimp cut, boites 10 s. 0.78 

HENRI JONAS & CIE, 
Montreal. 

Extraits Culinaires. La doz. 

1 oz. Plates. Triple concentre. 0.80 

2 oz. Plates. Triple concentre. 1.50 
2 oz. Carrees. Triple concentre. 1.75 
4 oz. Carrees. Triple concentre. 3.00 
8 oz. Carrees. Triple concentre. 6.00 

16 oz. Carrees. Triple concentre. 12.00 

2 oz. Rondes. Quintessences. 1.75 

2£ oz. Rondes. Quintessences. 2.00 



5 oz. Rondes. Quintessences. 3-50 

8 oz. Rondes. Quintessences. 6.00 
4 oz. Carrees. Quintessences. Bou- 

chons emeri. ? 50 
8 oz. Carrees. Quintessences. Bou- 

chons emeri. >-.ot» 

2 oz. Anchor. 1 .00 

4 oz. Anchor. 1.75 

8 oz. Anchor. 3.00 

16 oz. Anchor. 6.00 

2 oz. Golden Star "Double Force" 0.74 

4 oz. Golden Star "Double Force" 1.25 

8 oz. Golden Star "Double Force" 2.25 

16 oz. Golden Star "Double Force" 4.25 

2 oz. Plates. Soluble. 0.75 

4 oz. Plates. Soluble. 1.25 

8 oz. Plates. Soluble. 2.25 

16 oz. Plates. Soluble. 4.25 

1 oz. London. 0.50 

2 oz. London. 0.75 
Extraits a la livre de $1.00 a 3.00 
Extraits au gallon de $6.00 a 24.00 
Memes prix pour extraits de tous fruits. 

Moutarde Frangaise. La grosse 

Pony Mustard, 2 doz. a la cse 8.40 

Small Mustard, 2 doz. a la cse 7.80 

Medium Mustard, 2 doz. a la cse 10.80 
Large Mustard, 2 doz. a la cse 12.00 

Tumblers Mustard, 2 doz. a la cse 10.80 
Muggs Mustard, 2 doz. a la cse 13.20 
Nugget Tumblers, 2 doz. a la cs 13.20 
Athenian Tumblers, 2 doz. a la cse 13.20 
Gold Band Tumblers, 2 d. a la cse 13.80 
No 67 Jars Mustard, 2 doz. a la cse 13.20 
No 64 Jars Mustard, 1 doz. a la cse 18.00 
No 65 Jars Mustard, 1 doz. a la cse 21.00 
No 66 Jars Mustard, 1 doz. a la cse 24.00 
No 68 Jars Mustard, 1 doz. a la cse 15.00 
No 69 Jars Mustard, 1 doz. a la cse 24.00 



II vous sera profitable de vendre 

SNAP 

A l'occasion, tous les marchands admetteat qu'il est 
dans leur intdret de vendre SNAP — alors, pourquoi ne pas 
le faire tout de suite. II y a un bon profit a. faire avec SNAP 
et les ventes se multiplient rapidement. SNAP est le meil- 
leur nettoyeur des mains qui soit sur le marche" ; effective- 
ment, il enleve toutes les salet^s, les taches de graisse, etc., 
laissant la peau douce et unie. II ne d£t£riore pas la peau, 
pas meme la plus delicate. 

Tout le monde a besoin de SNAP. 

SNAP COMPANY, Limited. 

MONTREAL, Que. 




LA MACHINE A 10 TOUCHES 




EST RECONNUE ETRE 

SANS RIVAlLE 

POUR LES 

Additions, 
Soustractions, 
Divisions 
et Multiplications. 

Demandez catalogue, ou venez nous voir. 

CIE DALTON 

12 Edifice Coristine I10NTREAL 

Telephone: MAIN 1346 



Vol. XLVI— No 17. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



13 



La grande combinaison 

pour gagner de I'argent 

Que vous ary z a le tCte dun tnagasiu general— d'une epicerie — 
ou d'une graiceterie — legiosde vos affaires est svec les gens de la 
camps gne— les Bgriculteurs, ks lailieis, les eTrveurs de bfctail. 

Ces trois clashes emploient beaucoup de 

INTERNATIONAL STOCK FOOD 

et de Specialites Internationales. 



Inventeurs et fabri- 
cants de la nourriture 
Internationale pour le 
betail, de la nourritu- 
re pour la volaille, 
cure pour les coliques, 
cure pour la maladie 
desjeunes animaux. 

Poudres vermifuges, 
r.ure pour la fievre bi- 
lieuse, nourriture pour 
Ks veaux, absorbant 
compose, solution an- 
tiseptique pour bai- 
gner les moutons et 
le gros betail, Liniment 
Dan Patch huile cura- 
tive de pin argente, 
Onguent pour sabot, 
Destructeur de poux . 



ILS EN SAVENT LA VALEUR 

Emmagasinez toutes ces spe- 
cialities — meitez-lesa vos vitrines — 
servez vo s des crochets, des cartes 
de ruagasin et autres accessoires de 
publicite que nous vous enverrons, 
et vous verrez quelle ligne suppl£- 
mentaire a gros profits constituent 
ces fameux remedes Ecrivez pour 
counaitre nos prix. 

Nous vous fournironsdeslivres 
de 80 pages sur le bdtail, un abr£g6 
de l'art V£t£rinairc", des circulates 
explicatives, des enseignes en fer- 
blanc, etc., le tout redigd en fran- 
cais, ainsi qu'une grande photo- 
graphic de Dan Patch, Minor Heir 
et autres chevaux appartenant a la 
Conipagnie. 



INTERNATIONAL STOCK FOOD CO, Limited, TORONTO. 



PROFIT DE 100% 

Mais p ur peu de temps seulement, car notre approvisioune- 
tn.-nt diminue rapidement, a. cause de la forte demande. Ne. 
tardezpas, mais soyez aunombre des centainesde Marchands 
qui vont faire de bons profits pendant la Saison des Mouches. 



70c par boite 
de 50 pieces. 

S12.75 par 
1000 pieces. 




Quelques faits a 
signaler : 



Fermeture 
tn^tique. 

Pas de coulage . 

Grande lon- 
gueur de ruban. 

Les mouches ne 
peuvent pas 
s'^chapper. 



Fcrte construction. 
Ce qui plait o la r 
nagere : 
Une proprete parfaite. 



HODGSON, SUMNER & CO., Limited 

345-351 rue St-Paul, Montreal. 

Agents exclusif- pour l~s provinces de Quebec, Ontario. Ncuveau- 
orunswick N )Uvelle-Ecosse et He du Prince-Eduuard. 




Facilitez a la menagere 
les travaux de cuisson. 

La majority des femmes se font un orgueil de faire de 
beaux gateaux, du beau pain et de la belle patisserie — elles 
aiment qu'ils aient un gout uniforme, qu'ils soient cuits a. 
point et £galerrent et, pardessus tout, qu'ils aient bon gout. 
Donnez leur le 

Sel de Table Windsor 

et vous rendrez leurs succes plus certains. Un sel mediocre 
feit une patisserie mediocre — tout s'affaisse apres avoir tra- 
vaille" durant des heures au-dessus d'un poele surchauffd et 
c'est un grand d£sappointement. Aidez la m£nag£re a 
£viter cela. 

CANADIAN SALT CO., LIMITED 

WINDSOR, ONTARIO. 




Nous annon^ons pour vous. 

Les journaux Canadiens-francais sont les porte parole 
des produits canadiens-francais inventus, manufactures et 
vendus par des canadiens-francais dans toute la province. 

ANTI - DUST 

La poudre a. balayer d^sinfectante est la propridle" 
de Canadiens-francais et est employee par 

CHACUN, 
PAETOUT. 

Demandez nos prix sp£ciaux d'ouverture. 
Departement des nouvelles affaires. 

The Sapho M'fg Co., Limited. 

MONTREAL 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



14 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 17. 



M^MiTOl 



PERFECTION 

tiplli 

! fl rtOONEV fclSCUIT K CANDY. .GO; 
' .STfUTfOgD CdNftBA. . , 



LES- 



BISCUITS 

Qui Edifient un Commerce. 

Tout Spicier actif et intelligent de- 

vrait maintenant faire un effort 

special pour pousser la ven- 

te des biscuits 

Soda a la 

Creme Perfection 

de Mooney 

II a une occasion de le faire en cette 
grande saison des receptions et 
des "Thes". II n'y a rien de plus 
agreable au gout, de plus croustil- 
lant et de plus delectable en fait de 
biscuits. Tous les gourmets le savent 

The Mooney Biscuit 

AND CANDY CO., LIMITED 

Manufactures a 

Montreal, Stratford, Winnipeg, 
Vancouver. 

Succursales a Hamilton, Ottawa, Syd- 
ney, C. B., Halifax, N. E., Fort Wil- 
liam, Calgary, Vancouver, C. B., St- 
Jean, T. N. 



Etablien 1892 
Tel. Main 2441 
Tel. March.. 53 



Residence; 
684 rue Adam.Maisonneuve 
Tel. LaSalle 96 



ELIE CHARBONNEAU 

MARCHAND OE FRUITS 
Speciality : Patates de Cholx. 

7071 Marche Eonsecours. 

MONTREAL 



La Farine Preparee deBrodie 

Vous Conserve Vos Clients. 

Toujours digne de confiance, elle est preferee a 
toutes les autres farines 

UN BON VENDEUR. 

Voyez le coupon des epiciers dans chaque 
paquet 

Brodie & Harvie, Limited. 

14 et 16 Rue Bleury, 

Tel. Main 436 MONTREAL. 



Molasses Jugs Must, i d. a la cse 21.00 
Jarres k gal. Mustard, 1 d. a la cse 38.00 
Jarres i gal. Mustard, \ d. a la cse 54.00 

Vernis a chaussures. La doz. 

1 doz. a la caisse, 
Marques Froment. 0.75 

Marque Jonas. 0.75 

Vernis Militaire a l'epreuve de l'eau. 2.00 
LABRECQUE & PELLERIN, MANU- 
FACTURIERS. MONTREAL. 

La doz. 
Catsup King. $1.00 

Catsup King, bdl. 9 douz. 0.95 

Confiture King, 2 lbs. cse 3 doz. 1.50 
Confiture, cse 2 doz., 12 onces. 1.00 

Confiture, pinte. 2.50 

Caustique, 100 lbs. chaque. 2.75 

Caustique, 50 lbs. chaque. 1.50 

Lessive, cse 4 douz., douz. 40c, 

caisse. 1.40 

Confiture, chaudiere No 7 ch. 0.42J 

Confiture, seau No 7 chaque. 0.45 

Confiture, chaudiere No 5, ch. 0.30 
Confiture "King" chaudiere No 7, 

chaque. 0.45 

MATTHEWS-LAING, LIMITED, 
Montreal, Canada. 




Lard en Baril Marque "Anchor" 

Lard pesant, Canada Short Cut, 
Mess brl. 35/45 28.50 

Lard pesant, Canada Short Cut, 

Mess Yt brl. 14-50 

Lard pesant, Canada Short Cut, 
brl. 45/55- 28.00 

Lard pesant, Canada Short Cut, 
V2 brl. 14.25 

Lard pesant, Brown Brand, desos- 
se, tout gras, brl. 20/35 28.00 

Lard clair, pesant, brl. 20/35. 

Pickled Rolls, brl. 27.50 

Lard a feves, (petits morceaux, 

mais gras), brl. 22.00 

Heavy, clear fat backs 40/50 28.50 

Heavy, clear fat backs 60/70 27.00 

Saindoux Compose Raffine, choix. 

Marque "Anchor". 

Tierces, 375 lbs. lb. 0.09! 

Boites 50 lbs. net (doublure par- 

chemin) 0.10 

Tinettes, 50 lbs. net (Tinette imi- 

tee) o.ioi 

Seaux de bois, 20 lbs., net $2.10 0.10J 

Seaux de fer-blanc, 20 lbs. $1.90 0.09! 

Caisses 10 lbs. tins, 60 lbs. en cais- 
ses, bleu o.ioi 

Caisses 5 lbs. tins, 60 lbs. en cais- 
ses, bleu o.iol 

Caisses 3 lbs. tins, 60 lbs., en cais- 
ses 0.10J 

Briques de saindoux, 60 lbs, en 
caisse 0.11J 

Saindoux Marque "Anchor" (garanti 
pur). 

Tierces, 75 lbs. 0.15 

Boites, 50 lbs., net (doublure par- 

chemin) 0.15} 

Tinettes, 50 lbs., net (tinette imi- 

tee) 0.15I 

Seaux de bois, 20 lbs., net (dou- 
blure parchemin) $310 0.15^ 

Seaux en fer-blanc, 20 lbs. 

brut $3-00 O.15 

Caisses, 10 lbs., tins, 60 lbs., en 
caisses rouges 0.15* 

Caisses, 5 lbs., tins, 60 lbs., en 
caisses rouges 0.16 



IMPORTANT 

les Epiciers detail Ian ts 

qui desirent plaire a 1 e u r s 
clients devraient etre certains 
de pouvoir leur fournir les veri- 
tables 

aker's 
Cocoa 

and 

Chocolate 



Registered*" avec la marque de com- 
Trade-Marlc merce sur i es p a q Ue ts, 

Ce sont des merchandises 
de premier ordre, les meilleures 
du monde au point de vue de la 
purete et du gout. 

Manufactures uniqucmCBt par 

WALTER BAKER & CO., 

Limited. 

Montreal, Can. Dorchester, Matt 

ETABLIE EN 1780. 




LAGAILLE, GENDREAU & GIE 

Successeurs de CHS. LACAIH.B & ciB 

EPICIERS EN ORGS 

Importatenrs de Melaasea, Si- 

ropa, Fraita Sees, The, Vina, 

Liqueurs, Sncrea, Etc-, Etc. 



Spedalitd de Vins de Messe de Skile 
et de Tarragone. 



329 Rue St-Paul et 14 Rue St-Dizi 
MONTfiEAL 




CONFITURES PURES DE UPTON 



CONFUTES POIU 

I0OVEUE olllSOl 

■<© DE UPTON ^ 

KIINTEN.IT P8ETE» 



Absclument pares 
• t «r saTtur deli- 
cicuse, conscrreet 
dam des seaux de 
S lb*, at det jarres 
en rerre de if oz., 
double* or, scell^s 
herruiHi mament. 

PURE IlfiKEL!!>f 
D0R1N6E DE 

UPTON 

Bien et favorablement connue de 
1'epicier et de sea clients dans tout le 
Canada, ou elle eat faite et ▼endue 
depuli plus de qalnie ant. 



Vol. XLVI— No 17. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



J 5 



Les Feves au Lard 
de Clark 

Sauce Ordinaire, Sauce 
Chili, Sauce aux Tomates. 

CE QUI FAIT LA SUPERIO- 
RITY DES PRODUITS 
DE CLARK, C'EST LA 

QUALITE 

La chose essentielle pour toutes 
les denr^es alimentaires et le 
facteur le plus puissant pour les 
vente3. 

La haute quality, un prix de ven- 
te raisonnable,une marge avanta- 
geuse de profits appuyee par une 
grande reclame judicieuse, font 
des 

Feves au Lard de Clark 

la sp^cialite - la plus facile a tenir 
et la plus profitable pour vous. 

Emmagaainez lea merchandises 
qui ee vandent. 

Wm. Clark, Montreal. 



Le 'Pret Ira mobilier, Limitee' 

244 Rue Ste-Catherine Est, 
Montreal. 
Phone Bell Eat 5779 

BUREAU DE DIRECTION : 

President! M J -A -H Gauvia, pharmacien 
ancien echevin ; Vice-President : M. L -A. La 
valine, maire de Montreal ; Secretaire-Treso 
rier : M. Arthur Gagne, a vocal ; Directeurs : M 
L. K. Geoffrion, anoien president de la Chambre 
de Commerce du District de Montreal, membre 
de la Commission du Havre de Montreal ; M. le 
Dr J.-O Goyetle, ancien maire de Magog ; M. le 
Dr P -P. Renaud, capitaliste ; M. F -E. Fontaine 
directeur-gerant de "The Canadian Adver ising 
Limited" ; Gerant : M. L.-W. Gauvin, ex-inspec- 
teur et gurintendant de la Metropolitan Life 
Ins. Co. 

SI VOUS AVEZ BESOIN DE CAPITAL 

pour acheter une propnete ou pour vong batir 
inscrivez-vous au "Pret Immobilier, Limitee/ 
qui vous pretera ce capital sans interet, avec 
grandes facilites de remboursement 

Les facilites de remboursement des prtts faits 
a ses membres par le "Pret Immobilier, Limitee" 
sont telles qu'elles reprise jtent a peu pres 
l'iu teret que l'on aurait a payer sur un emprunt 
ordinaire. 

REPRESENTANTS DEMANDES.-Le "PrS 
Immobilier, Limitee" n'a pas encore d'agent 
dans tous les Districts et est dispose a entrer ea 
pourparlers avec des repreaentants bien qual 
Bel. 

Ecrivez ou tclephonez pour avoir la 
brochurette explicative gratuite. 



II n'y a personne dans le monde civili- 
se actuel qui n'ait subi et ne subisse Tac- 
tion de la publicite. 



Caisses, 3 lbs., tins, 60 lbs., en 

caisse 0.16 
Saindoux en carre d'une livre, 60 

lbs., en caisse 0. i6i 

Viandes fumees. 
Jambons: Premiere qualite. 

Extra gros, 28 a 40 lbs. 0.16 

Gros, 20 a 28 lbs. 0.17 

Moyens, 15 a 19 lbs. 0.19 

Petits, 10 a 13 lbs. o.igi 
Jambons desosses, roules, gros 

16 a 25 lbs. 0.18 
Jambons desosses, roules, petits 

9 a 12 lbs. 0.21 

Bacon, Special Rose Brand 0.22 
Bacon Anchor Brand, a dejeuner, 

sans os, choisi 0.20 
Bacon Brown Brand, a dejeuner, 

marque anglaise, sans os, choisi 0.18 

Bacon Windsor, dos pele 0.22 

Bacon Windsor, sans os 0.24 
Jambons de Laing, choisis, Pique- 

que-Nique", 10 a 14 lbs. 0.15 
Petit bacon roule, epice, desosse, 

se, 8 a 12 lbs. 0.16 
Bacon choisi, Wiltshire, cote, 50 

lbs. 0.18 

Cottage Rolls 0.00 

Saucisses fumees. 

Bologna (Bondon de Boeuf) 0.07! 

Bologna (Enveloppe ciree) o.o7i 

Brunswick (Beef Middles) 0.08 

Frankfurts 0.09 

Polish 0.09 

Garlic 0.09 
Empress (Poulet, jambon et lan- 

gue) doz. 1. 10 

Saucisses fraiches. 

Saucisses de pore (tripes de pore) 0.08} 
Saucisses de pore (tripes de mou- 

ton) 0.09J 
Petites saucisses de pore (pur 

pore) 0.16 
Saucisses Cambridge (paquets de 

1 lb. 0.09 

Saucisses de fermier 0.12 
Chair a saucisses (seaux de 20 

lbs.) 0.08* 

Boudin blanc 0.07 

Boudin noir o 08 

AGENCES 

LAPORTE, MARTIN & CIE, LTEE, 

Montreal. 

Legumes. 

Petits Pois Importes "Soleil" 

Extra fins, iooi boites 16.00 

Tres fin, iooi boites 13-50 

Fins, iooi boites 12.50 

Mi-fins, iooi boites 11.50 

Moyens, No 1, iooi boites 10.50 

Moyens, No 2, iooi boites 10.00 

Moyens, No 3, iooi boites 9.00 

Petits Pois "Frs. Petit 4 Cie." 

Fins, iooi boites 10.00 

Moyens, iooi boites 7.50 

Verts, extra fins, iooi boites 14.00 

Verts, extra fins, 40 flacons 8.50 

Verts, moyens, iooi boites 8.25 

Verts, coupes, iooi boites 8.00 

Coupes, iooi boites 8.00 

Macedoines, No 1 extra, iooi btes 12.00 

Macedoines, No 1 extra, 40 flacons 900 

Cotes de Celeri, iooi boites 8.00 

Cotes de Celeri. so bnites 7. 50 

Soupes (Pois, Oseilles et Asperges) 

Vertes oseilles, iooi boites 9-5° 

Puree de torn, concentrees, iooi b. 9.00 

Puree de tomates, 50 boites 9.00 

Julienne, iooi boites 8.50 

Cerfeuil, iooi boites 9-5° 

Asperges. C/S 

Pointes tetes seulement, iooi btes 30.00 



Branches geantes, iooi boites 

Branches geantes, 50 boites 

Branches grosses, 100/ boites 

Branches grosses, 50 boites 

Branches Extra, 50 boites 

Branches Fines, iooi boites 

Branches Fines, 50 boites 
Flageolets. 

Moyens, iooi boites 
Sardines. 

Petit Caporal Club i 

White Bear i s. 

White Bear i s. 

Le Pilote i 

Victoria i s. 
Savons de Castille. 

Le Soleil 72% d'huile d'Olive. 
more, de 10 oz., 200 a la caisse 
more, de 10 oz., 100 a la caisse 
more, de 7 oz., 200 a la caisse 
more, de 1 lb., 50 a la caisse 
more, de I lb., 50 a la caisse 
more, de 3 lbs., 12 a la caisse 
barres de 11 lb., 25 a la caisse 

La Lune 65% d'huile d'Olive, 
more, de I lb., 50 a la caisse 
Huile d'Olive "Minerva" 

12 bouteilles, 1 litre 

12 bouteilles, qts. 

24 bouteilles, pts. 

24 bouteilles, i pts. 



28.00 
26.50 
26.00 
22.00 
24.00 
23-5o 
22.50 

11.00 
C/S 

12.00 

16.00 
9-50 

14-50 

8.00 

Lb. 

12.00 
6.50 
7.50 
4-50 
3-75 
0.09 
e.08 
Lb. 
3-35 
C/S 
8.00 
6.00 
6.50 
4-25 
Gall. 
2.00 
2.05 
2.10 
2.. 25 
2.60 
C/S 
12.00 
12.50 
11.00 



c/s 2 estagnons, 5 gall. 
c/s 6 estagnons, 2 gall, 
c/s 10 estagnons, 1 gall. 
c/s 20 estagnons, i gall, 
c/s 48 estagnons, i gall. 
Petits Pois a sacrifier. 
Questel sur extra fins, 50 btes 
Cie Cons. Ali., extra fins, iooi btes 
Memina, tres fins, iooi btes 
LAIT CONDENSE ET EVAPORE. 
Borden Milk Co., Ltd.. a l'Est de Fort 

William, Ont. 

Conserve: — Caisse 

Eagle Brand, 4 doz. $6.00 

Reindeer Brand, 4 doz. 6.00 

Silver Cow Brand, 4 doz. 5.40 

Gold Seal Brand, 4 doz. 5.25 

Mayflower Brand, 4 doz. 5.25 

Purity Brand, 4 doz. S.25 

Challenge Brand, 4 doz. 4-75 

Clover Brand, 4 doz. 4-75 

Evapore (non sucre) : — 

St. Charles Brand, 4 doz. 2.00 

Peerless Brand, petit, 4 doz. 2.00 

St. Charles Brand, famille, 4 doz. 3.90 

Peerless Brand, famille, 4 doz. 3.90 

Jersey Brand, famille, 4 doz. 3-90 

St. Charles Brand, haute, 4 doz. 4.50 

Peerless Brand, haute, 4 doz. 4.50 

Jersey Brand, haute, 4 doz. 4-50 

St. Charles Brand, hotel, 2 doz. 4.25 

Peerless Brand, hotel, 2 doz. 4.25 

Jersey Brand, hotel, 2 doz. 4.25 

St. Charles Brand, gallons, i doz. 4.75 

"Reindeer" cafe et lait, 2 doz. 5.00 

"Regal" cafe et lait, 2 doz. 4. 50 

"Reindeer" cacao et lait, 2 doz. 4.80 



JOHN P. MOTT & CO. 
Elite, per doz. 



OlftMOMD. 



-a - ■.-«■ 



Prepared Cocoa 
Breakfast Cocoa 
No 1 Chocolate 

Diamond Chocolate 

Navy Chocolate 

Cocoa Nibbs 

Cocoa Shells 

Confectionery Chocolate 

Plain Chocolate Liquors 

Vanilla Stick 



o.i« a 
0.18 a 
la gr. 



0.00 
La lb. 
8.28 
0.36 
0.30 
0.24 
0.29 

o.35 
0.05 
0.30 
0.35 
1. 00 



i6 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 17. 



SALADA TEA CO. 




THES DE CEYLAN 
"SALADA" 



Cout. Vend. 
Etiquette Brune, i's et Vs. $0.25 $0.30 
Etiquette Bleue, i's, i's, i's et 

i's. 0.30 0.40 

Etiquette Rouge, i's et i's. 0.36 0.50 
Etiquette Or, au detail 0.44 0.60 

Etiquette Verte, i's et i's. 0.27 0.35 

Noir, mele ou vert, de toutes qualites. 
SAVON. 
The GENUINE, empaquete 100 mor- 

ceaux par caisse. 



mflmskstaj&i 






*^m-iwj|ggp'-'*'^^s 



Prix pour Ontario et Quebec: 
Moins de 5 caisses 
Cinq caisses ou plus 



5-00 
4-95 




SNAP CO., LTD., 

Montreal. 

Snap Hand 
Cleaner. 

3se de 3 doz. 3.60 

Cse de 6 doz. 7.20 

30 jours. 



SOCIETE DES EAUX PURGATIVES 
RIGA. 



'JZ&n 









Montreal — Tel. Main 6473. 
1 doz., (en boite de carton) $2.00 

25 bouteilles, " 4.00 

1 caisse, (50 bouteilles) 7.50 

2 caisses, (8 bouteilles gratis) 15.00 
5 caisses, (30 bouteilles gratis) 37.50 
10 caisses, (72 bouteilles gratis) 75.00 
25 caisses, (200 bouteilles gratis) 187.50 

Par lot de 1 doz. ou 25 bouteilles: 
C. O. D. 

Par lot de 1 caisse ou plus: 1% 10 
jours, net 30 jours, F. O. B., Montreal. 

Les conditions ci-haut seront stricte- 
ment suivies. 

ARTHUR P. TIPPET & CO., Montreal. 
Lime Juice "Stowers" La cse 

Lime Juice Cordial, 2 doz. pts. 4.00 
Lime Juice Cordial, 1 doz. 
Double Ren, lime juice 
Lemon syrup 

WHITE SWAN SPICES & 
CEREALS, Limited. 
Pains de Levure "White Swan", 
caisse de 3 doz., 5c le paquet. 
HAMILTON COTTON CO. 
Corde et Ficelle. 
Corde a linge, 60 pds. doz. 
Coton a chandelle, lb. 
Ficelle de coton, 4 brins 
Ficelle de coton, 3 brins 

Escompte 5%. 
Ligneul No 8 



pts. 



3.50 
3-50 
4.00 



LIS 



0.00 1. 00 
0.00 0.31 
o . 26 . 26 J 
0.23} 0.24 

0.00 0.63 



Ligneul No 10 0.00 0.70 

Ligneul No 12 0.00 0.75 

Ligneul No 15 0.00 0.82 

PRIX DES BALAIS DE LA CIE P. 
CLICHE LTEE, BEAUCE JCT., QUE. 

Doz. 

Balais Roseau, 5 cordes $4.50 

Beauce, 5 cordes 4.50 

Cliche, 5 cordes 4.15 

Bleriot. 4 cordes 3.75 

Chaudiere, 5 cordes 3.60 

Econome, 5 cordes 3.45 

Bon marche, 4 cordes 2.70 

Special, 3 cordes 2.30 

Special, 2 cordes 2.20 

Special, 3 broches 4.50 

Dix cents par douzaine sera charge 

ou deduit pour chaque corde addition- 

nelle ou en moins selon le cas. Fret 

paye par 6 douzaines. Escompte special 

par 25 douzaines ou plus. Demandez noi 

listes de prix et catalogues. 



The City IceCo. Limited 

LA PLUS GRANDE COMPACNIE DE CLACE 
AU CANADA 

Capacite de production : 

255,000 tonnes de glace par an. 

Stock a Montreal, 200,000 tonnes 

Pf^SPrvP a HUDSON 33,000 tonnes. 
HCSCIYC a BELLERIVE 22,000 tonnss. 

Bureau principal, 295 rue Craig 0. 

MONTREAL 




UN EXCELLENT VENDEUR 

Le sucre Redpath se vend par luimeme. 

Si une cliente entrant dans votre magasin, voit un £talage, 
dans les vitrines, sur les tablettes ou sur les ccmptoirs, de 

BOITES EN CARTON DE 2 et 5 LBS. de 




SUCRE granule extra 

aussitot elle 

Se souvient qu'elle a besoin de sucre. 

Est convaincue que vous en vendez la meilleure quality. 

Est certaine qu'elle aura ce sucre de premiere quality, en 
paquets commodes et bien fermes, aussi pur que lorsqu'il a £te" 
exp£die' de la rafRnerie. 

R6sultat naturel — plus de ventes. 

Cela ne vaut il pas mieux que l'ancienne mdthode de 
prendre du sucre dans le tonneau en-dessous du comptoir ? 

The Canada Sugar Refining Co., Limited. 

MONTREAL. 



Vol. XLVI— No 17. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



17 




$30 



No 216 

Additio nc en detail. 




No 333 
Additionne le total. 



,<*/.<^ T *S$ 



$135 




No 416 

Additionne le total et imprime 
la bande des ventes. 




$300 



UNE FOUR 

Chaq ue Ma rchand 

PEU IMPORTE l'importance 
de vos affaires, il y a une 
sorte et une grandeur de caisse 
enregistreuse National pour 
repondre a vos besoins parti- 
culiers. 

La machine qui convient a votre commerce 
vous economisera de l'argent, son prix est 
rembourse par une partie de 1 argent qu'elle 
vous economise et elle vous assure plus de 
benefice. 

Elle encouragera vos commis a vendre plus 
de marchandises, previendra les meprises et 
rendra service a vos clients. 

Les prix s'echelonnent de $30 a $900. 

Dites-nous combien vous avez de commis 
et nous vous fournirons des renseignements 
complets au sujet dune caisse enregistreuse 
repondant aux besoins particuliers de votre 
magasin. 



The NATIONAL CASH REGISTER COMPANY S200 

285 Y0N6E STREET TORONTO 



No 452 

Additionne ie total, imprime la 
bande des ventes et des recus. 




No 542 

Additionne le total, imprime ia bande 
des ventes et des recus avec ca- 
siers separes ou roues d'addition 
pour les commis. 



Manufacture Canadienne a Toronto 



$595 



$430 




$900 




No 562-6 

Additionne le total, imprime les 

recus et la bande des ventes, 

avec compteurs separes et 

tiroirs pour six commis. 



No 597G-EL-9 

Compteurs et tiroirs pour neuf 

commis. Fonctionnanta 

I'eleetricite et 

Illumine. 




No 313 
Additionne le total 



* 55 r S ? 




No 10 3 
Fonctionne par le tiroir. 



$100 




No 337 
Additionne le total. 




No 143 

Imprime sur une feuille volante pour 

les caissiers. 




No 572-4 

Additionne le total, imprime des recus 
et la bande des ventes avec comp- 
teurs et tiroirs pour chaque cais- 
siers. 



i8 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 17. 




tplCICrS " Nous n'hesitons pas a recommander la Poudre a Pate Magic, 
au commerce et aux consommateurs, comme etant la meilleure, la plus pure 
et la plus hygienique des poudres a pate qu'il soit possible de produire. 
Toutes les matieres qui la composent sont de la plus haute qualite. Un me- 
canisme autom ique moderne et des employes vetus d'uniformes d'une 
blancheur immaculee assurent un melange parfait et une proprete absolue. 

I MAGIC BAKING POWDER 



r ju.vo.t 



pKItft 



|LA 8EULE POUDRE A PATE EN CANADA DONT T0U8 
|lE8 INGREDIENTS 80NT MARQUES 8UR L' ETIQUETTE 

ElGlLLEnfflMPANTlMrED 

TORONTO, ONT. 

MONTREAL WINNIPEG 






Aliments marins qui donnent satisfaction 



Qualite, Proprete, Purete. Salubrite, 

voila ce qu'on trouve dans la 

Celebre Marque BRUNSWICK 

Voyez ces superbes choix : 




t Sardines a l'huile. 
'% Sardines a la moutarde. 
V2, Sardines a la tomate. 
Vi Sardines a la moutarde 



Hareng sale" et fume" 
Hareng a la sauce tomate 
Eglefins finlandais (Ronds et ovales). 
Clams et p^toncles 



Garnissez vos tablettes avec ces marchandises. Elles constituent une ligne r^num^ratrice pour 
vous. Elles donneront entiere satisfaction a vos clients. 

TOUJOURS RECOMMANDABLES 

CONNORS BROS., LTD., Blacks Harbour, N. B. 

AGENTS : 

LEONARD BROS., Montreal. - C. H. B. HILLCOAT, Sydney. - A. W. HUBAND, Ottawa. - JAS. HAYWOOD, 
T.ronto I - CHAs! DUNCAN, Winnipeg. - GRANT OXLEY & Ce-, Halifax. N.S.- C. DE CARTERET, Kingston — 
BUCHANAN & AHERN. Quebec. — J. L. LOVITT, Yarmouth. - SHALLCROSS, McCAULAY Co., Vancouv er 
"t Vl™a, C?A. - SHALLCROSS, McCAULAY, Calgary, Alta. - JOHNSTON & YOCKNEY, Edmonton, Alta, 





REVUE HEBDOMADAIRE 
Commerce, Finance, Industrie, Assurance, Etc. 

EDITEURS 



La Compegnio de Publications des Marchands Detaiileurs da 
Canada, Limitee, 

Telephone Beii Est 1185. MONTREAL. 

Montreal et Banlieue, $2.50] 
ABONNEMENT ; Canada et Etats-Unis, 2.00 \ PAR AN. 
Union Postale, - Frs. 20.00) 

Bureau de Montreal : 80 rue St-Denis. 

Bureau de Toronto : Edifice Crown Life, J. S. RoberUon & Co., repr£»entanU. 
Bureau de Chicago : 215 rue South Market, Em met C. Boy lee, repie*entant. 
Bureau de New-York : 903-904 Tribune Bide-, E. F. Olantted. repretentant. 



li n'est pas aecepto d'abonneraent pour moins d'une annee 

A moins d'avis contraire par ccrit, adresse directeme&t 
a nos bureaux, 15 jours au moins avant la date d'expira$iox>, 
1'abonnement est continue de plain droit. 

Toute an nee comraencie est due en entier. 

L'abonnement ne cesse pas tant que les arrerages ac .oni 
pas payee. 

Tout cheque pour paiament d'abonneraent doit Stre f*.it 
payable " au pair a Montreal." 

Cheques, raandats, bons de poste doivect 3tro fasts payable* 
a I'ordre de " Le Prix Courant". 

Priere d'adresser les lettres, etc., (implement comae suit ; 
M LE PRIX COURANT ". MantreR». 



Fonde en 1887. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913, 



Vol. XLVI— No 17. 



LA CHERTE DE LA ViE 



Quelques unes des causes determinantes 



Tout le monde parle de cherte de la vie. Et le sujet est 
devenu universel parce que le mal est commun a tous. Le 
riche l'admet comme le pauvre. D'apres un recent rapport 
du ministere du Travail, a Ottawa, la hausse des prix s'est 
encore accentuee en 1912, quoique, en 1911, le coiit des cho- 
ses necessaires a la vie eussent atteint un niveau excessive- 
ment eleve. Si Ton tient compte des 287 articles inclus dans 
le rapport du ministere du Travail, la hausse de 1912 sur 
191 1 represente du 6.5 pour cent. Les informations compilees 
annuellement depuis 1890 jusqu'a present demontrent qu'en 
aucune annee, sans excepter 1907 qui vit pourtant des cho- 
ses extroardinaires, les prix ne furent aussi eleves qu'en 
1912. De sorte que l'expression "cherte de la vie" n'est pas 
une simple lubie. 

Quel parti doit-on prendre? Voila la question. Nous 
cherchons partout les raisons de son existence pour en ar- 
river a blamer des agents hors de notre controle. Toutefois, 
dans l'essence, il nous semble que les causes en sont toutes 
locales. II en est auxquelles nous ne consentirions a obvier, 
meme si nous le pouvions; mais les autres, si nous ne pou- 
vons pas les detruire, nous pouvons et nous devons les com- 
battre. 

L'une des principales raisons de l'excessive augmenta- 
tion des prix, est l'augmentation constante de l'immigration, 
et cette chose nous ne l'accusons pas parce que nous ne sau- 
rions nous en passer. L'immigration de l'an dernier, fruit 
de tous les pays du monde, s'est elevee a 390,000. Cette an- 
nee, elle atteindra probablement le demi-million. Une telle 
affluence de population, dont plus de la moitie s'en vient vi- 
vre chez nous dans des conditions tout a fait nouvelles, si- 
gnifie que pour n'avoir pas d'influence sur le cout 
des choses necessaires, chaque personne devrait pouvoir 
produire ce qu'elle consomme. II est evident et logique 



qu'elle ne le fait pas. Par consequent, le nombre des con- 
sommateurs augmente par sauts et par bonds en face d'une 
augmentation de producteurs beaucoup plus lente. Comme 
resultUt, augmentation de la demande et, par consequent, la 
hausse inevitable des prix. Voila done une cause et un effet 
absolument incontrolables pour le commun des mortels. 

Comme corollaire, nous avons le fait de l'augmentation 
de la consommation qui entraine une augmentation corres- 
pondante des importations. 

Nous produisons bien dans le Dominion tout ce qui est 
necessaire a la vie; mais pas en quantites suffisantes pour 
repondre a tous les besoins. Le chiffre total de notre com- 
merce avec l'etranger, pour les onze mois termines en fe- 
vrier 1913, etait de $923,277,061. Si on y ajoute les transac- 
tions du mois de mars, on depassera le billion. Dans le total 
plus haut cite, nos importations figurent pour la somme de 
$602,397,203, tandis que nos exportations n'atteignent que 
$320,879,848. 

II n'est pas besoin d'etre economiste politique pour de- 
duire de cela que nous devrions plutot manufacturer qu'im- 
porter, attendu que les industries domestiques contribue- 
raient a l'abaissement des prix. Le Dominion pourrait et 
devrait produire pour des millions de dollars en divers ar- 
ticles necessaires a la vie; et nous les produirons le jour ou 
on en aura dome les moyens aux ouvriers canadiens. 

Ainsi, chaque sou depense sur un nouveau rail de che- 
min de fer, sur de nouvelles ameliorations au sort de la po- 
pulation de nos villes, sera de l'argent sagement depense, 
en autant que la consequence ultime tendra a l'abaissement 
du tarif. Ceci est intimement lie a la question d'achats des 
valeurs canadiennes par les placiers etrangers. Il est indis- 
cutable que, dans une certaine mesure, nous sommes a 'a 
merci de celui qui achete les valeurs canadiennes. Ceci ne 




&ttrape 50,000,000,000 de mou- 
ches parannee-de beaucoup p»us que 
tous les autres moyens ensemble. Le 
Destructeurde Mouches Hygifcnlque.— 
Pfie Contlent pas de Poison. 



20 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



Vol. XL VI— No 17. 



devrait pas existcr. Si un Canadien pouvait realiser en eco- 
nomies le montant place par un etranger sur les obligations 
d'une ville, par exemple, et qu'il le plagat lui-meme, c'est un 
Canadien et non l'etranger qui pourrait determiner le pro- 
gres de cette ville. Et l'accomplissement de toute entrepri- 
se par une ville correspond a une diminution du cout de la 
vie. 

Un autre facteur important, c'est le mauvais etat de 
nos routes. Tout le monde reconnait et admet que nos rou- 
tes a la campagne sont dans un etat aussi disgracieux qu'in- 
excusable. A quoi cela tient-il? A ce que le fermier qui ap- 
porte ses produits a la ville et qui doit parcourir dix ou dou- 
ze milles de boue labouree et soumettre ses chevaux et voi- 
tures a un usage indu, est enclin a hausser les prix des arti- 
cles qu'il a a vendre. Et c'est le public qui en souffre. Ne 
vaudrait-il pas mieux reconnaitre et admettre tout de suite 
les faits et, alors, essayer de remedier au mal? Nos gouver- 
nements garantissent avec empressement les obligations de 
chemins de fer. 11 est certain que nos autres voies de com- 
munication, egalement importantes, meritent autant de sol- 
licitude. 

La population souffre du fait qu'elle se refuse a payer 
pour Amelioration des routes. Toutefois, nous devons re- 
connaitre que, dans certains districts, on semble mieux dis- 
pose que jamais en faveur d'une telle depense, et qu'on a 
deja fait quelque chose dans cette voie. Lorsque not»s etu- 
dions cette question, nous sommes trop portes, il semble, a 
nous demander: "Pourquoi nos fermiers ne se remuent-ils 
pas un peu plus?" A la verite, nous ne pouvons pas nous 
attendre a ce qu'ils construisent de bonnes routes seuls et 
sans aide. 

A ces deux causes premieres, ajoutons celle de la main- 
d'oeuvre inexperimentee. La demande enorme qui decoule 
des besoins grandissants de la manufacture qui, a son tour, 
resulte de l'imm ; gration incessante, necessite l'enrolement 
d'ouvriers ignorant totalement ou presque la besogne a la- 
quelle on les destine. C'est ainsi que, bien souvent, il faut 
les services de trois hommes la ou deux suffiraient s'ils 
etaient competents. La liste de paye est par consequent sur- 
charged et il s'ensuit fatalement une tension monetaire ge- 
nerate. 

Et puis encore. Nous nous plaisons a affirmer que nous 
avons tellement "americanise" nos methodes commerciales 
que nous avons atteint le supreme degre d'economie de 
temps. L'homme d'affaires canadien se vante avec orgueil 
de pouvoir faire plus de besogne en une heure que l'Anglais 
en quatre. Il y a beaucoup de verite en cela. Mais nos me- 
thodes sont-elles absolument efficaces et irremediablement 
parfaites? Comment se fait-il que, si vous vous presentez 
dans un bureau d'affaires, on vous fasse attendre durant une 
heure avant d'envoyer un gamin vous recevoir? Comment 
se fait-il qu'il y ait tant de monde "occupe a ne rien faire"? 
Le temps, c'est de l'argent; on l'a assez repete. Si vous 
"tuez" le temps, vous tuez la poule aux oeufs d'or, ce qu'il 
faut eviter de toutes fa<;ons. 

Et nous pourrions encore enumerer toute une kyrielle 
de raisons, de pretextes faisant cause a la cherte de la vie 
et qu'il est en notre pouvoir de controler, parce que ces 
causes sont d'un caractere local, a notre portee, et que nous 
avons a notre disposition la plupart des remedes dont l'ap- 
plication attenuerait lc mal. Seulement, entre pouvoir et 
vouloir nous laissons subsister une trop grande marge. 



LA TAXE MUNICIPALE DIRECTE 



Notre conseil de ville a adopte, lundi, un nouveau regle- 
ment amendant celui No 432 concernant les contributions fon- 
cieres, la taxe d'affaires, de l'eau, etc. 

L'une des articles du reglement concerne les cultivateurs et 
se lit comme suit: 

"Nul cultivateur, jardinier ou maraicher ne vendra ses pro- 
duits aux epiciers, bouchers, marchands de fruits et de legumes 
ou aux marchands de provisions, aux entrepots respectifs de 
ces derniers, sans avoir, au prealable, obtenu un permis (licen- 
ce) de la Cite, et sans avoir paye au tresorier de la dite Cite, la 
somme de vingt-cinq piastres." 

Nous avons, depuis de nombreuses annees, ete soumis a un 
entrainement qui a fini par nous communiquer une certaine froi- 
deur au sujet de la conduite du conseil de ville dans plus d'une 
circonstance. Mais il est des cas qui ne sauraient nous laisser 
indifferents, et ce sont ceux ou nos administrateurs, sous des 
pretextes futiles, mettent entrave au fonctionnement normal des 
affaires. 

Dans ce cas-ci, pour nous servir de l'expression d'un hom- 
me competent l'imposition d'une taxe, comme celle que Ton fixe 
serait tout bonnement ridicule si elle ne devait avoir des con- 
sequences serieuses. 

La taxe, directe ou indirecte, a de tout temps ete basee sur 
l'importance du commerce. Or, en determinant la taxe a impo- 
ser aux cultivateurs sur les produits qu'ils vendent aux mar- 
chands dc la ville — non pas de porte en porte — a-t-on fait le 
calcul du chiffre d'affaires annuel possible? Assurement non. 
Et on a comme ga, sans crier gare, impose du 8 pour cent au 
cultivateur qui reussira a faire pour $300 d'affaires durant la 
saison. Et il en est qui ne depassent pas ce chiffre. 

Cependant, pour les transactions ordinaires de commerce, 
le taux dit "legal" est fixe a 6 pour cent. 

Frappe aussi lourdement, on doit croire que le vendeur, 
d'ou qu'il vienne, se rattrapera sur l'acheteur, ce qui veut dire, 
en definitive, que le consommateur ecopera en dernier ressort. 
Et dire que depuis dix ans on se creuse la cervelle pour trouver 
des raisons a la cherte de la vie ! Vraiment, ce n'etait pas la 
peine de chercher si loin la cause des effets qui se font de plus 
en plus desastreux. 

Ce n'est done plus la peine de construire de meilleures 
routes rurales, d'abolir les barrieres de peage, si nos echevins 
s'evertuent a trouver de nouveaux obstacles pour empecher le 
cultivateur de venir vendre ses produits a la ville et, en plus, 
forcer les detaillants a acheter du "commercant" qui sert d'in- 
termediaire entre eux et le producteur, et dont le benefice, 
comme courtier, est toujours un poids de plus sur les epaule? 
du consommateur. 

Que la pratique de la licence soit maintenue, nous en som- 
mes. Que Ton tienne compte des personnes auxquelles ces li- 
cences sont accordees, c'est un principe admis et indiscutable. II 
faut que Ton sache a qui Ton a affaire, c'est entendu. Et pour 
defrayer le cout de l'octroi des licences, il est evident que ccux 
qui les detiennent de par l'autorite soient mis a contribution. 
Mais de la a fixer et imposer une taxe qui doive directement at- 
teindre le contribuable consommateur, il y a une marge qu'on 
ne saurait franchir sans s'exposer a commettre un impair. 

Si Ton prenait seulement la peine de consulter l'opinion pu- 
blique lorsqu'il s'agit de mesures avant la nature de celle dont 
il est question ici, on apprendrait que la population est unanime 
en faveur du "marche libre." Non seulement on n'imposerait 
pas de nouvelles charges sur les articles de premiere necessite 
de la vie, mais on ferait disparaitre celles qui grevent deja le 
pain de chaque jour. Enfin, et pour tout resumer. nous n'hesi- 
tons pas a dire que nos echevins ont encore laisse passer une 
belle occasion de contribuer au bien-ctre du consommnfeur. 



Vol. XLVI— No 17. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



21 



UNE BANQUE MUNICIPALE 



Grace aux remaniements qui ont ete faits de la charte de 
Montreal a la derniere session de la legislature, le conseil de 
ville se trouve maintenant autorise a emettre des obligations 
pour les vendre au public et a recevoir des depots d'epargne. 

En vertu de ces droits, le conseil est maintenant saisi de 
la proposition de fonder une banque municipale. 

Tout d'abord, qu'elle est l'idee qui a preside a cette propo- 
sition ? 

On l'a emise bien clairement : c'est que les promoteurs pen- 
sent pouvoir, a l'avenir, et au lieu d'etre forces d'aller emprun- 
ter en Angleterre, puiser au besoin dans la caisse d'epargne. 

On dit deja merveille des avantages que la ville est appelee 
a retirer de cette fondation de banque, et on annonce qu'elle 
paiera a ses futurs deposants 4^2 pour cent sur leurs epargnes. 
Le remboursement des depots devant etre garanti sous la res- 
ponsabilite de l'administration municipale, on escompte deja 
que le taux eleve, presque double de celui des banques incorpo- 
rees, suffira a attirer vers la caisse municipale les epargnes de 
tous les citoyens de Montreal. En calculant au plus froid, on 
estime a quelque vingt millions de dollars les depots qui afflue- 
ront ainsi dans la caisse de la Banque Municipale. 

Au surplus, la ville n'ayant plus a recourir a 1' Angleterre 
pour ses emprunts, ceux-ci ne lui couteraient plus que 4^ pour 
cent net, attendu qu'il n'y aurait plus ni commission ni autres 
frais a payer. 

II importe, toutefois, de ne pas se faire d'illusion. La ques- 
ion a besoin d'etre etudiee et approfondie car, si elle offre au 
premier coup d'oeil des apparences brillantes, elle n'est pas pour 
cela sans presenter certains dangers. 

II faut avoir etudie le fonctionnement des banques pour 
savoir ce qu'il comporte de difficultes, et nous n'hesitons pas a 
dire que bien peu d'administrateurs de nos maisons de banque 
canadiennes consentiraient a. accepter la direction de celle que 
Ton projette de municipaliser. 

Et d'abord, avant d'aller plus loin, la ville retirera-t-elle de 
cette fondation les avantages que les promoteurs en attendent? 
En premier lieu, nous pouvons repondre que certains lui echap- 
peront. Si la ville paie 4J/2 pour cent a ses deposants et qu'elle 
emprunte leurs depots, on reconnaitra que ces emprunts ne tar- 
deront pas a coiiter tout pres de 6 pour cent. 

Citons l'exemple que propose l'un des confreres qui ont 
deja traite la question: les banques. 

"Les banques," dit-il, "avec un capital de cent millions, 
font fructifier mille millions de depots sur lesquels elles ne 
paient en moyenne que 2 pour cent d'interet environ. Elles pre- 
tent d'autre part a un taux variant de 5 a 7 pour cent. Et 
quels profits nets resultent de ces operations? Moins de iH 
pour cent sur les onze cents millions mis en valeur. Tout le 
surplus est absorbe par les frais d'administration, y compris le 
rendement de cent millions de dollars en papier-monnaie dont 
les banques se servent comme de numeraire et qui ne leur coute 
virtuellement rien." 

Tous ceux qui sont le moindrement verses dans les affaires 
d'administration de banque admettent que ce raisonnement est 
juste. Mais les partisans de la banque municipale nous repon- 
dent que les frais d'administration n'en seront pas aussi eleves 
que ceux des banques incorporees. II ne faut pas oublier, meme 
en disant comme eux, que leur banque devra garder un encaisse 
improductif sur lequel il lui faudra payer 4^2 pour cent; et 
que si Ton veut recevoir des depots de tous les citoyens, il fau- 
dra etablir des succursales dans tous les quartiers de la ville, 
payer le salaire d'un grand nombre d'employes, amenager les 
bureaux dont il faudra payer les loyers. 

A cela, le parrain du projet repond que: 

"Le depot de l'epargne populaire enre les mains des muni- 
cipalites, est une garantie si desiree que cette epargne sera sau- 



vegardee et le gouvernement federal sera saisi de la question 
a la presente session, lors de l'etude de la nouvelle loi des ban- 
ques. Les Chambres de Commerce demandent, en effet, que la 
loi des banques pourvoit a la securite de l'epargne populaire. 
Or, le moyen, d'avoir cette securite est de fonder la banque 
municipale d'epargne. La ville y trouvera son avantage, puis- 
qu'elle sera certaine de toucher 100 centins dans la piastre, sans 
etre obligee de payer de commission et de frais de courtage. 
Elle paiera 4^ p.c qui est le taux qu'elle paie actuellement sur 
ses emprunts a 40 ans et ses debentures seront rachetables a la 
volonte du public." 

Pour notre part, ce n'est pas dans la theorie que nous man- 
quons de foi, mais bien dans la pratique. Pour le succes de l'en- 
treprise, il faudrait compter sur l'empressement du public a 
abandonner les autres banques en faveur de celle municipalisee. 
Mais ce meme public est-il suffisamment satisfait de la ma- 
niere dont les echevins et les commissaires disposent du gros 
budget annuel pour consentir a Conner aux memes hommes l'ad- 
ministration de son epargne? Voila la grande question. 



NOUVEAU REGLEMENT MUNICIPAL 

Concernant la sollicitation de la clientele en dehors des pla- 
ces "d'affaires" 

I 

Le Conseil de Ville de Montreal vient d'amender l'an- 

cien reglement municipal "pour empecher que les pietons ou 
la circulation ne soient entraves et la paix publique troublee 
dans les rues, ruelles et places publiques de de la cite". 

A vrai dire, le reglement n'est change que dans sa for- 
me, le fond restant ce qu'il etait, a savoir que; 

Section 1. — "II est defendu a toute personne d'impor- 
tuner les passants sur les rues de la cite en sollicitant "leur 
pratique" pour elle-meme ou pour d'autres." 

Nous n'hesitons pas a croire que le Conseil de Ville en 
manipulant le reglement en question, n'avait en vue qu'un 
seul but, celui d'attirer une fois de plus l'attention des auto- 
rites sur son observance. La modification apportee ne don- 
ne pas au reglement plus de force qu'il n'en avait selon l'an- 
cienne formule. Il s'agit done dans l'espece de rappeler aux 
marchands peu scrupuleux qu'ils n'ont pas le droit de solli- 
cker la clientele sur la rue, a la porte de leur magasin ou 
ailleurs, et encore moins de pousser la sollicitation jusqu'a 
empoigner les passants pour les faire entrer presque de for- 
ce dans le magasin. 

Le reglement ecrit, c'est deja un pas de fait et qui ac- 
cuse une certaine somme de bonne volonte de la part des 
autorkes; mais cela ne suffit pas a intimider les gens par 
trop entreprenants. La grande solution reside dans l'appli- 
cation du reglement ecrit. Or, il appert que celui qui exis- 
tait deja depuis le 21 novembre 1910 est reste lettre morte 
ou a peu pres. Sans tenir compte de ce que peuvent conte- 
nir les archives municipales, une certaine classe de marchands 
a continue a sollicker, a queter, a prendre de force les pas- 
sants refractaires aux etalages et aux enseignes des maisons 
auxquelles nous faisons allusion, et ce, au vu et au su de 
tout le monde. Combien de causes la police a-t-elle faites 
depuis le 21 novembre 1910 contre ces charlatans du com- 
merce? Le nombre en est tres restreint, plus restreint que 
le nombre des maisons d'affaires qui savent se conformer 
aux ordonnances de l'autorite et qui souffrent du tort que 
leur causent celles a qui une tolerance exageree permet d'en- 
jamber les lois edictees par la sagesse et l'experience. 

Au nom du commerce honnete, nous demandons Impli- 
cation severe du reglement municipal qui defend aux mar- 
chands et a leurs employes d'importuner les passants sur 
les rues de la cite. 



22 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 17. 



L'OUVERTURE DE LA NAVIGATION 



NOUVELLES CHARTES 



Maintenant que le fleuve est libre de glace depuis Mont- 
real jusqu'au golfe, la plus grande activite regne et dans 
les agences maritimes et dans les maisons de commerce en 
gros. Quatre transatlantiques sont deja en route pour Mont- 
real et un charbonnier nous est arrive de Quebec depuis 
quelques jours. Les compagnies de navigation fluviale sont 
pretes a lancer leurs vaisseaux et, du train dont vont les 
preparatifs, le service entre Montreal et Quebec devancera 
d'au moins une semaine la date qu'on avait consideree com- 
me plutot native l'an dernier. 

Le fleuve est completement balise entre Montreal et 
Sorel, le travail de la pose des bouees ayant ete fait cette 
annee avec plus de celerite que jamais auparavant. 

Quant au port de Montreal meme, il est dans la meilleu- 
re forme possible et pret a faire face au trafic d'une longue 
saison qui, de fait, s'annonce comme devant etablir un re- 
cord. 

En effet, on annonce une extension de notre commerce 
avec la France et que, a cette fin, deux compagnies mariti- 
mes etabliront une ligne Le Havre — Montreal. En plus d'un 
grand nombre de passagers, le fort tonnage des transatlan- 
tiques leur permettra de transporter des milliers de tonnes 
de marchandises. 

On annonce que c'est le steamer "Derona" de la ligne Thom- 
son qui inaugurera le service en quittant Montreal le 15 mai 
avec une forte cargaison generale. 

Le commerce des bestiaux canadiens qui etait a peu 
pres nul depuis nombre d'annees promet, avec ce nouveau 
service, de depasser les esperances des exportateurs, et l'ex- 
portation du ble trouvera aussi un enorme debouche par la 
meme voie. 

Le progres n'a pas dit son dernier mot pour ce qui con- 
cerne le Canada et la ville de Montreal en particulier. 



LES ACHATS SUR ECHANTILLONS 



Par un jugement rendu le 15 du courant, M. le juge 
Dunlop a etabli le principe qu'un fabricant de vetements 
qui commande une etoffe quelconque sur echantillon, ne 
peut ensuite avoir recours contre celui qui la lui a vendue 
si cette marchandise ne remplit pas l'objet pour lequel elle 
a ete achetee. 

Dans le cas decide par l'honorable juge Dunlop, il s'a- 
gissait d'un billet consenti par Fraid, Hellig & Co. en faveur 
de Hirsch, Pinner & Co., fabricants d'Angleterre, et trans- 
porte a M. William Wright, leur agent a Montreal. Ce bil- 
let avait ete consenti par MM. Fraid, Hellig & Co., en paie- 
ment partiel d'une commande de soie destinee a la confec- 
tion de chemises. 

Les defendeurs avaient done confectionne des chemises 
avec la soie en question et, les articles s'etant dechires, les 
acheteurs les avaient retournes aux fabricants. Ceux-ci pre- 
tendaient n'etre pas obliges de payer. Le tribunal vient de 
les condamner a solder le billet, parce que la soie qu'ils 
avaient re^ue etait conforme a 1'echantillon fourni par la 
maison d'Angleterre et que, par consequent, c'est leur faute 
s'ils ont subi des pertes en l'utilisant. Le jugement dit que, 
si les defendeurs eussent examine 1'echantillon avec plus de 
soin, ils eussent constate que la soie ne convenait pas pour 
la confection des chemises. 



La "Gazette du Canada" publie les nouvelles chartes accor- 
dees sous le sceau du Secretaire d'Etat du Canada. Voici celles 
qui ont trait aux nouvelles compagnies ayant leur principale 
place d'affaires dans la Province de Quebec: 

La "Riding Academy of Montreal, Limited", pour faire le 
metier d'eleveurs et d'entraineurs de chevaux, pour tenir des 
etables, etablir des ecoles d'equitation, etc. Capital-actions, $100,- - 
000. A Montreal. 

La "Richelieu & Ontario Navigation Company", pour faire 
profiter des avantages de la navigation a vapeur les habitants 
des districts de Montreal, Trois-Rivieres et Quebec, etc. Capi- 
tal-actions, $15,000,000. A Montreal. 

La "Graveline Shoe Company, Ltd.", pour manufacturer, 
acheter et vendre n'importe quel article compose de materiaux 
entrant dans la fabrication des chaussures. Capital-actions, 
$100,000. A Montreal. 

La "Tatian Importing Company, Limited", pour faire le 
commerce en general, la commission, l'importation et l'expor- 
tation de tous articles. Capital-actions, $200,000. A Montreal. 

"The Cascapedia Silver Black Fox Company, Limited", 
pour l'elevage et la propagation des renards et autres animaux 
a fourrure. Capital-actions, $100,000. A Grand Cascapedia, P.Q. 

"Sangamo Electric Company of Canada, Limited", pour 
faire des affaires comme manufacturiers, marchands, impor- 
tateurs et exportateurs et pour acheter, vendre toutes sortes de 
marchandises. Capial-acions, $50,000. A Montreal. 

"United Coffee Stores, Limited", pour manufacturer et tra- 
fiquer de toutes sortes de marchandises. Capital-actions, $100,- 
000. A Montreal. 

"The Landholders Company, Limited", pour acquerir, pos- 
seder, echanger, etc., des proprietes, terres, edifices. Capital-ac- 
tions, $75,000. A Montreal. 

"St. Hyacinthe Soft Sole Shoe Company, Ltd.", pour im- 
porter, exporter, acheter, vendre et trafiquer sur toutes sortes 
de marchandises. Capital-actions, $10,000. A St-Hyacinthe. 

"Damien Lalonde, Limitee", pour acheter des limites a bois, 
les exploiter, posseder des scieries, etc. Capital-actions, $200,- 
000. A Montreal. 

"British Building Company, Limited", pour batir, acheter, 
vendre toutes sortes de residences, usines, etc. Capital-actions, 
$50,000. A Montreal. 

"Le Comptoir d'Immeubles, Limitee", pour acquerir par 
achat, echanger, loner, etc., posseder, vendre des terrains, des 
immeubles, etc. Capital-actions, $100,000. A Fraserville. 

"Duncan Bell, Limited", pour faire le metier d'agents de 
commission 011 de representants pour des marchands et manu- 
facturiers. Capital-actions, $50,000. A Montreal. 

"George E. Hemsley Company, Limited", pour faire des 
affaires comme manufacturiers et marchands de bijouterie, nou- 
veautes et accessoires. Capital-actions, $50,000. A Montreal. 

"Brilliant Cut Glass Company, Limited", pour acheter, ma- 
nufacturer et trafiquer sur des verreries artistiques. Capital- 
actions, $50,000. A Montreal. 

"Georges Haardt Company, Limited", pour acquerir par 
achat, location, echange ou autrement des terrains des edifices, 
etc. Capital-actions, $50,000. A Montreal. 

"La Bourse Fonciere de Montreal, Limitee", pour acheter, 
vendre et trafiquer sur des terrains, des logements, etc. Capital- 
actions, $100,000. A Montreal. 



Vol. XLVI— No 17. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



23 



QUAND LA PUBLICITE DEVIENT-ELLE UN JEU 
DE HASARD? 



Rien n'est plus mensonger que d'assimiler la methode de la 
publicity par les annonces a un veritable jeu de hasard. 

II est parfaitement vrai que les resultats obtenus par les 
annonces ne peuvent etre calculees avec la precision que Ton 
apporte dans la recherche d'une reaction chimique; mais si 
tout autre chose qu'une certitude mathematique est un jeu de 
hasard, la roulette de jeu devient a ce compte un placement de 
tout repos comparee a la banque, au commerce, a l'industrie, 
aux assurances, etc. 

Or la seule difference qu'il y ait entre ces differentes bran- 
ches des affaires et la publicite, c'est qu'il est pour elles difficul- 
tueux et couteux de corriger une faute; tandis que dans la pu- 
blicite toute erreur est facilement reparable, et cela sans grands 
frais. Que, de plus, dans les affaires les meilleures il est presque 
impossible d'experimenter les diverses methodes de bonne mise 
en marche sans faire de grosses depenses, alors que dans la 
publicite c'est d'un usage courant. 

Lorsqu'une banque, par exemple, decide d'ouvrir une suc- 
cursale, il lui f aut choisir un vaste local, l'adapter a ses besoins ; 
engager un directeur et un caissier a des appointements eleves. 
S'il arrive que les besoins de la ville ne respondent pas a l'eta- 
blissement d'une nouvelle maison de credit, la banque principa- 
le, outre son argent, perd de son prestige. II en est de meme 
pour toute autre sorte de commerce. Le public peut ne pas re- 
pondre a l'attente du commergant et celui-ci se trouve tenu par 
un bail, il a mis des capitaux dans l'achat de ses marchandises 
et aucune etourderie n'est a lui reprocher. Si Ton considere une 
compagnie d'assurances voulant lancer un nouveau genre de 
police, il lui faudra depenser de grosses sommes avant qu'elle 
sache si ce genre a des chances de plaire; mais il ne viendra a 
l'esprit de personne de trouver le procede\ hasardeux. 

II peut arriver a un manufacturier d'inventer une machine 
qui n'aura pas la faveur du public, et cependant nul ne le taxera 
de sottise. 

Celui qui entreprend une campagne de publicite peut en 
calculer les resultats probables avec autant de certitude que 
l'auront fait pour leurs affaires le banquier, le commergant, 
l'assureur ou le manufacturier. 

Neanmoins, il y a des gens qui pratiquent la publicite d'une 
facon telle qu'elle engendre des risques inutiles et la depouille 
de la precision qui doit lui appartenir. Precision qu'elle peut 
avoir si toutes les methodes scientifiques modernes qui la con- 
cernent sont employees. 

Dans toutes les entreprises, sauf la publicite, le veritable 
homme d'affaires part de ce principe qu'il faut poursuivre les 
chances de profit et supprimer celles de perte. Mais, en publi- 
cite, le meme homme depensera son argent mal a propos parce 
qu'il n'est pas annonceur de metier. II Test seulement devenu 
pour lui-meme. II s'ensuit que s'il constate une publicite defec- 
tueuse, il ne sait comment y remedier. Le plus souvent il ne 
peut meme pas dire si sa publicite lui rapporte jusqu'a ce qu'il 
ait gaspille tant d'argent qu'il lui est impossible de ne pas le 
savoir. 

S'il avait eu une maison a construire, il aurait fait appel 
a un architecte pour savoir comment la batir. Mais quand il a 
le plan d'une publicite a etablir, il essaie de le faire sans le se- 
cours d'un architecte, ou fait alors appel aux lumieres d'une 
personne qui n'est pas plus competente que lui. 

Cette facon de comprendre la publicite la rend certaine- 
ment semblable a un jeu de hasard. 

Mais il n'y a pas d'excuse pour un homme depensant de 
grosses sommes d'argent en publicite et refusant d'en distraire 
un tres petite part qui lui permettrait de faire de la publicite 
rationnelle. 

La moitie du temps, celui qui engage un agent de publicite 



prend, comme facteur determinant de sa decision, le pourcen- 
tage insigniriant de 2}4 a 5% auquel montera la commission, 
alors que le veritable facteur doit etre l'experience de l'agent, 
son prestige dans le monde jonrnalistique et les prix que, par 
ses tongues relations, ses laborieuses transactions avec la presse, 
il pourra obtenir. 

II y a beaucoup de gens qui depenseront sans compter tant 
en journaux, affiches, circulaires, qui marchanderont quelques 
dollars a l'agent, dont le concours ferait rendre a ces depenses 
leur meilleur profit. Un resultat minime pour une forte publicite 
les satisfait, alors que par l'intermediaire d'un homme de me- 
tier, ils obtiendraient des resultats beaucoup plus avantageux 
avec une publicite dont le prix serait bien moindre. 



LE TARIF AMERICAIN 



Si Ton en juge par les dernieres nouvelles de Washing- 
ton, la loi Underwood passera plus facilement a la Chambre 
des representants qu'au Senat ou elle est exposee a etre 
ecorchee sinon etranglee. 

Vendredi dernier, le premier changement a ete declare" 
par la Chambre, l'amendement propose par le representant 
Borland du Missouri, a l'effet de porter la machinerie pour 
la chaussure sur la liste des articles en franchise, ayant ete 
vote par une ecrasante majorite. La commission des finan- 
ces du Senat a vote une augmentation des impots sur la po- 
terie et la verrerie, puis le caucus a attaque la cedule du 
bois. Tous les efforts pour porter les articles en bois sur la 
liste imposable — la presque totalite devant etre admise en 
franchise d'apres la loi Underwood — ont et6 inutiles. De 
fait, a peine quelques deputes, representants des Etats du 
Sud, producteurs de bois, ont eu la temerite de suggerer 
que tous les articles en bois restassent a la liste imposable. 
Chaque fois qu'un amendement en ce sens a ete propose, il 
a ete defait. 

Les representants des regions produisant le sucre et 
qui sont opposes aux reductions proposes par la loi Under- 
wood, ont deploye beaucoup d'activite, mais il est peu pro- 
bable qu'ils reussissent a vaincre la proposition que contient 
le bill. Ils essayent maintenant de faire prolonger la perio- 
de durant laquelle le sucre doit rester susceptible d'impot, 
c'est-a-dire de 3 a 5 ans. 

Les efforts tentes par les opposants a la franchise du 
sucre et de la laine pour effectuer une combinaison avec 
d'autres democrates defavorables a certains autres articles 
de la loi Underwood, ont fait fallite. 

Jusqu'ici, et en autant que la Chambre des representants 
est concernee, il semble impossible de concilier les divers 
elements refractaires, de fagon a pouvoir lutter avec des 
chances de succes contre l'organisation dont M. Underwood 
est le chef. Le comite etait sans doute sous l'impression que 
toute la representation democrate appuierait le bill de la 
Chambre sur la laine et le sucre. On dit d'une maniere po- 
sitive que, a la conference, le president Simmons a assure 
au president Wilson que les democrates siegeant au comite" 
prendraient fait et cause pour la franchise sur le sucre et la 
laine. 

La grande bataille aura done lieu au Senat, a moins que 
les apparences presentes ne soient absolument trompeuses. 
On s'attend a ce que la franchise de la farine soit l'objet 
d'une forte opposition. Il est difficile de dire au jtiste l'in- 
fluence qu'aura sur le marche canadien la reduction proje- 
tee de 15c par minot de ble; mais quelques-uns de nos prin- 
cipaux meuniers croient qu'elle servira mieux les interets 
des meuneries americaines que celles du Canada. Ce qui est 
indiscutable, c'est que la reduction d'impot, si elle est votee, 
profitera dans une plus grande mesure au consommateur 
des Etats-Unis plutot qu'au consommateur canadien. 



24 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 17. 



LA PROCHAINE EXPOSITION 



Nous rappelons a Messieurs les homines d'affaires, mar- 
chands et manufacturiers, que c'est du 24 au 31 mai prochain 
qu'aura lieu, a l'arsenal du 65e Regiment, la grande exposition 
de produits alimentaires, dont nous avons deja eu occasion de 
parler. 

Tous les marchands epiciers, gros ou petits, devraient s'in- 
teresser a cette exposition, car ils en retireront indiscutablement 
des avantages precieux pour leur commerce. Ils apprendront a 
connaitre nombre de produits dont ils ignorent encore la prove- 
nance et les merites, et ils auront en meme temps l'occasion de 
lier connaissance avec les representants des grands etablisse- 
ments producteurs, ce qui n'est pas a negliger. 

Le nombre et l'importance des adhesions jusqu'ici confir- 
mees assurent pratiquement le succes de l'entreprise dont ^ini- 
tiative revient a la Section des Epiciers, succursale da Montreal 
de l'Association des Marchands-Detailleurs du Canada, Incor- 
poree. 

Par la meme occasion, la dite Association des Marchands- 
Detailleurs, section de la Province de Quebec, tiendra sa con- 
vention annuelle et celle-ci promet de surpasser en importance 
toutes les precedentes. Les grandes questions economiques qui 
agitent actuellement le monde commercial y seront etudiees et 
chacun devrait se faire un devoir d'y apponer le fruit de son 
experience. Les directeurs de l'Association comptent sur une 
tres grande assistance et ils ne devraient pas etre degus. 



L'ETALAGE ET L'ETALAGISTE 



Nous savons que la premiere qualite et le but meme de 
l'etalage est d'arreter le passant; quels sont les moyens les 
meilleurs pour obtenir ce resultat? 

Deux regies primordiales s'imposent: l'Unite et la Va- 
riete. _ j I .[ 

Nous nous efforcerons tout d'abord d'appliquer le plus 
strictement possible le principe de "l'Unite". Ne presenter 
par vitrine qu'une seule marque ou espece d'articles, agen- 
ces avec gout, presentes sous leur meilleur aspect et dont 
on fera ressortir de fa^on apparente les usages ou avantages 
particuliers.. Eviter avant tout de presenter ensemble deux 
ou plusieurs articles en concurrence; nous pouvons, semble- 
t-il, en prenant pour base ces deux principes, obtenir assez 
facilement une exposition originale, interessante, et nous 
aurons ainsi realise les conditions exigees de notre vitrine: 
l'attrait et la persuasion. 

Si par contre nous avions presente au public nombre 
d'articles similaires de marques et prix divers, nous l'aurions 
mis dans l'obligation de reflechir, de comparer, de faire un 
choix; le resultat obtenu aurait ete absolument mauvais. Au 
lieu de suggerer un achat pour ainsi dire, impulsif, puisque 
sans discussion, nous aurions eveille chez ce public l'instinct 
de defense. 

Resumons les reflexions de la personne qui regarde no- 
tre vitrine. Premier cas: idee simple, indiscutable; cet arti- 
cle est bien, me plait, j'en prendrai. Deuxieme cas: examen, 
travail mental, discussion: beaucoup d'articles, quel peut 
etre le meilleur, je ferais bien de reflechir et de m'informer 
avant achat. 

Sans conteste le premier cas nous est plus profitable. 

A cote de cette premiere regie doit en meme temps fi- 
gurer la "Variete" qui lui est un complement indispensable. 
Independamment de la necessite de souvent transformer la 
vitrine pour n'y presenter que des articles absolument frais 
de facon a en tirer le maximum d'effet, la Variete s'impose. 
L'exemple vecu suivant nous en fera apprecier la valeur. 

Etant alle voir un ami, habitant une ville voisine, une 



statue proche de son domicile retint mon regard. Au cours 
de notre conversation, je lui parlai de cette statue et lui si- 
gnalai quelques details d'execution, fort visibles d'ailleurs, 
qui avaient attire mon attention. Grand fut mon etonnement 
d'apprendre qu'il les ignorait; d'ou venait done cette igno- 
rance? 

La solution est simple et merite qu'on s'en souvienne. 
Mon ami passait quatre fois par jour devant la statue et la 
voyant si souvent ne la regardait plus. Repetez cette expe- 
rience, comme je l'ai fait moi-meme, sur un parcours habi- 
tuel, vous serez etonne de la quantite de choses que jusqu'a- 
lors vous n'avez pas vues et qui vous etaient inconnues. 

Prenons-y garde; le meme sort est reserve a nos etala- 
ges si les memes objets restent toujours aux memes places, 
le passant ne les voit plus, notre vitrine est inoperante. At- 
tachons-nous, en consequence, a combattre cette dangereu- 
se accoutumance de la vue par des transformations frequen- 
tes de nos expositions. Diversifions les articles, les teintes, 
les effets pour eviter le danger du deja vu, ecueil de nos 
vitrines. 

Nombreux sont les commercants qui appliquent deja 
ces deux regies: "Unite" et "Variete" et le fait est agreable 
a constater. 



COMPAGNIES INCORPOREES 



Des lettres-patentcs ont ete emises par le Lieutenant-Gou- 
verneur de la Province de Quebec, incorporant : 

La "Denis Realty Co.", pour faire commerce d'immeubles 
dans toutes ses branches, exercer l'industrie d'immeubles et 
d'agent d'assurance contre l'incendie les accidents, la vie, l'assu- 
rance maritime, bris de glace. Capital-actions, $45,000. A Mont- 
real. 

La "Regent Knitting Mills, Limited", pour faire les affai- 
res comme manufacturiers de gants et de mitaines de toute 
sorte, de bottes, chaussures, pantoufles, mocassins et guetres, 
de toute sorte et tous les materiaux, salopettes, camisoles, sous- 
vctements. Capital-actions, $200,000. A Montreal. 

La "Natashquan Fisheries, Ltd.", pour exercer l'industrie 
de la peche dans toutes ses branches, acheter, louer ou acquerir 
autrement et posseder des terrains de toute description. Capital- 
actions, $20,000. A Montreal. 

La "National Lumber Company, Limited", pour faire le 
commerce de bois de sciage et acheter, vendre, manufacturer le 
bois sous toute forme quelconque, acquerir, posseder, aliener et 
ransporter tous les immeubles necessaires a la poursuite de son 
entreprise, ainsi que tous les pouvoirs d'eau dont elle pourra 
avoir besoin. Capital-actions, $99,000. A Papineauville. 

"La Compagnie Hydraulique de Saint-Paulin, Limitee", 
pour faire affaires comme electriciens, ingenieurs-mecaniciens 
et manufacturiers. Capital-actions, $49,000. A Saint-Paulin. 

"The British American Fashion Company, Limited", pour 
faire les affaires d'agence d'annonce en general, imprimer, pu- 
blier, relier et vendre des journaux, brochures, pamphlets, li- 
vres. Capital-actions, $20,000. A Montreal. 

"L'Association des Courses de Quebec, Limitee", pour de- 
velopper chez le peuple et encourager par tous les moyens pos- 
sibles, l'amour des spectacles honnetes et du "sport", organiser, 
faire organiser dans la Province de Quebec, des courses de 
chevaux, d'automobiles, de bicycles, d'aeroplanes ou autres. Ca- 
pital-actions, $10,000,000, a Quebec. 

La "Lower Canada Realties, Limited", pour acheter, louer 
ou acquerir autrement et posseder des immeubles, vendre, 
louer, transporter, echanger, en disposer ou faire le commerce 
autrement avec les dits immeubles. Capital-actions, $20,000. A 
Montreal. 



Vol. XLVI— No 17. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



2 5 



PRISE DE LIVRAISON 



Nous avons appele, maintes fois, l'attention de nos lec- 
teurs sur la nccessite qu'il y a de ne souscrire aucun contrat 
d'achat sans en avoir attentivement examine" et compris les 
termes, au moins, quand il s'agit de contracter avec un four- 
nisseur inconnu, ou dans lequel on n'a pas une confiance ab- 
solue et eprouvee. 

Une necessite non moins importante et qui, elle, ne souf- 
fre aucuu relachement, est de ne proceder a aucune prise de 
livraison de marchandises sans un examen attentif et com- 
plet. 

En effet, dans ce cas, la confiance ne saurait plus etre de 
mise, car meme dans le cas ou la loyaute du fournisseur ne 
saurait etre mise en doute, la marchandise peut arriver alte- 
ree, en qualite, en poids ou meme en nature, au destinataire. 
D'abord, l'envoi peut avoir ete l'objet d'une erreur au de- 
part, et l'expediteur, meme de bonne foi, se trouve place en 
ce cas, si une reclamation lui est faite sans que la preuve lui 
soit fcurnie de son bien fonde, dans l'obligation de suspecter 
son personnel ou le destinataire, et se resout le plus souvent 
a suspecter ce dernier, s'il n'a pas des raisons particulieres 
de le menager. 

Ensuite, la marchandise peut avoir ete l'objet d'une alte- 
ration, d'une substitution meme, en cours de transport et, 
malgre que, legalement, il soit accorde au destinataire un 
delai de trois jours pour adresser une reclamation, par lettre 
recommandee, au transporteur (generalement le chef de 
gare), il est evident que cette formalite est insuffisante pour 
etablir la legitimite de la reclamation. 

Le plus souvent, en effet, lorsque l'avarie, la substitution, 
le manquant, n'ont pas ete regulierement constates avant la 
prise de livraison, il ne reste au destinataire aucun moyen 
certain de prouver que la modification dont il se plaint n'a 
pas eu lieu apres le moment ou il a pris livraison, et il se voit 
refuser tout recours contre le transporteur et l'expediteur, 
tant par ceux-ci que par les tribunaux competents. 

On peut poser, tout d'abord, en principe, que, sauf cas 
tout a fait exceptionnel, le fait d'avoir pris livraison sans re- 
serves precises manuscrites une marchandise, eteint, en rea- 
lite, toute possibility de recours contre le transporteur si une 
irregularite, avarie ou manquant est ulterieurement constate. 
Il en est de meme, d'ailleurs, vis-a-vis de l'expediteur, s'il 
s'agit de marchandises en vrac ou ne portant pas la marque 
de leur auteur. 

Done, regulierement, aucune marchandise ne devrait etre 
recue, e'est-a-dire donner lieu a decharge, sans qu'on en ait 
reconnu a l'avance l'identite et le bon etat. 

Dans la pratique, avouons-le tout de suite, il est bien rare 
qu'il en soit ainsi; mais il n'en est pas moins vrai que e'est un 
droit imprescriptible pour le destinataire et qu'il doit en user 
chaque fois qu'il y a lieu pour lui de soupgonner une erreur, 
une fraude ou une avarie. 

Les transporteurs, les compagnies de chemin de fer no- 
tamment, surtout dans les gares a puissant trafic, seraient 
bien embarrasses si les destinataires voulaient user toujours 
de ce droit de verification, car il en resulterait un embarras 
considerable. 

C'est pourquoi ils ont emis la pretention de n'admettre 
que l'examen superficiel des colis qu'ils transportent, pretex- 
tant que le destinataire n'a droit, avant prise de livraison, a 
un examen semblable, que s'il constate sur le conditionne- 
ment exterieur, des traces d'avaries pouvant incomber au 
transporteur. 

Pour appuyer cette pretention, les compagnies invoquent 
qu'il leur a ete impossible, lors de la reception, de reconnaitre 



le conditionnement interieur et l'etat de la marchandise, et 
qu'elles ne sont pas qualifiees pour cela. 

Cet argument n'a aucune valeur, car nul n'a jamais emis 
la pretention de les rendre responsables de la nature et de la 
qualite des marchandises transporters, mais seulement des 
deteriorations qui peuvent etre mises a leur charge. 

L'intervention d'un transporteur, entre l'expediteur et le 
destinataire, ne peut pas priver ce dernier de son droit ab- 
solu de n'accepter ce que le premier lui remet qu'apres l'avoir 
reconnu; sans quoi on en arriverait bientot a rendre de prati- 
que certaine, avec l'impunite assuree, des procedes malhon- 
netes, tels qu'il nous en est trop souvent signale. 

Beaucoup de commergants, en effet, aussi bien parmi les 
plus avertis et exergant un commerce important, que parmi 
les moins attentifs ou les plus modestes, se trouvent victimes 
d'expediteurs malhonnetes escomptant des negligences a la 
prise de livraison. 

Le destinataire regoit les marchandises puis, apres un 
certain delai, les examine et s'apergoit qu'il a ete trompe sur 
leur nature ou leur qualite. Mais si, pour cet examen, il a du 
— comme c'est le cas pour une expedition de peu d'impor- 
tance, en un seul recipient — ouvrir les emballages, il ne lui 
reste plus aucun moyen de demontrer l'identite des marchan- 
dises sur la nature desquelles il proteste, avec celles que son 
expediteur lui a envoye, et celui-ci en profite pour le consi- 
derer comme bien et dument livre. 

C'est done avec beaucoup de justice que les tribunaux, 
malgre l'avis contraire des compagnies, consacrent le droit 
du destinataire a la verification prealable a toute decharge. 

Si cette verification fait ressortir une erreur ou fraude de 
l'expediteur, elle permet au destinataire de refuser de prendre 
livraison d'un envoi irregulier sans que le transporteur en 
subisse de prejudice, car il est puissamment arme, par la loi 
et les reglements, pour obtenir tous dedommagements me- 
rites. 

Malheureusement, il est un transporteur pour lequel des 
reglements particuliers ont ete edictes, car il les a edictes 
lui-meme; c'est l'Etat, par son service monopolaire des 
Postes. 

Dans ce service, la delivrance des lettres recommandees 
et meme chargees, ne peut etre faite que contre recepisse, le 
destinataire n'etant autorise a ouvrir le pli qu'ensuite, ce qui 
est fort admissible. Ce qui Test moins, c'est que le facteur 
ne soit pas autorise, quand le destinataire le demande, a as- 
sister a l'ouverture du pli au moins quand il s'agit de valeurs 
declarees, dont l'enveloppe recele, parfois, du simple papier 
blanc. 

En pareil cas, pourtant, l'Administration qui, ayant regu 
decharge, n'a plus a craindre d'etre mise en cause, serait in- 
teressee a la constatation de l'infraction commise, car il y a 
la une tentative de fraude a son prejudice, aussi bien qu'a 
celui du destinataire. 

Quand on soupgonne un envoi semblable on peut s'assu- 
rer, malgre lui, le temoignage de l'agent de l'Administration 
en procedant a l'ouverture immediate du pli, ou bien on peut 
ne l'ouvrir qu'apres avoir appele deux temoins qualifies, ce 
qui est une precaution elementaire, en tout cas, si le pli offre 
la moindre trace d'ouverture. 

Lorsqu'il s'agit de colis postaux, les compagnies, s'esti- 
mant pour ce cas agents des postes, refusent obstinement la 
verification possible dans les autres cas, et paraissent plus 
fondees a operer ce refus. 

II re reste, au destinataire que la ressource de refuser le 
colis s'il lui parait avoir subi des soustractions en cours de 



26 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



Vol. XL VI— No 17. 



route et de n'en prendre livraison qu'apres examen par un 
expert. 

II est encore possible d'exiger de l'expediteur l'indication 
du poids brut sur le colis ou sa facture, et de n'accepter ce- 
lui-ci avant l'examen indique ci-dessus que si son poids est 
exact. 

Mais encore dans ce cas, sauf soustraction ou avarie ap- 
parente, le transporteur se refuse a faciliter le pesage, sous 
pretexte qu'il n'a pas eu a controler le poids lorsque le colis 
lui a ete remis. 

Ce n'est done qu'en usant de ruse, surtout si la prise de 
livraison a lieu en gare, par exemple en se munissant d'un 
peson ou d'une romaine de poche, que Ton peut passer outre 
a la mauvaise volonte du transporteur, car celui-ci, malgre 
qu'il procede souvent ainsi dans les grandes gares, ne peut 
exiger la signature de ses feuilles ou registre avant d'avoir 
laisse examiner, au moins, l'etat exterieur du colis. 

Nous engageons les commercants a maintenir energique- 
ment leurs droits en cette matiere, et a verifier de tres pres 
les livraisons qui leur sont faites toutes les fois qu'un doute 
est possible. 



INTERESSANTES STATISTIQUES 



Comparaisons frappantes de nos dernieres recoltes de ble. 



Suivant un bulletin publie le 21 du courant par le Bureau 
des Recensements et Statistiques, d'apres les rapports de ses 
correspondants, a la fin de mars, 92 p.c. du ble de la recolte de 
l'annee derniere au Canada, e'est-a-dire 183,611,000 boisseaux 
sur une evaluation totale de 199,236,000 boisseaux ont pu etre 
vendus. Dans les provinces maritimes, dans Quebec et dans On- 
tario, la proportion a ete moindre ; 88 p.c. dans l'lle du Prince- 
Edouard, 86 p.c. en Nouvelle-Ecosse, 82 p.c. au Nouveau- 
Brunswick, 75 p.c. dans la province de Quebec 83 p.c. dans On- 
tario; mais dans les provinces du Nord-Ouest, Manitoba, Sas- 
katchewan et Alberta, qui produisent la plus fort proportion de 
la recolte, le pour cent du ble de qualite vendable a ete, dans 
chaque cas, d'environ 93 p.c. Dans la Colombie-Britannique, la 
quantite vendable n'a ete que de 76 p.c. ; mais, dans cette pro- 
vince, la production totale a ete relativement faible. 

On estime qu'environ 22 p.c. de la recolte totale du ble au 
Canada, e'est-a-dire 44,668,000 boisseaux, etaient encore entre 
les mains des fermiers le 31 mars; tandis que 27 p.c, soit 58,- 
129,000 boisseaux boisseaux de la recolte de 191 1, leur etaient 
restes le 31 mars 1912. La quantite du bine estimee comme de- 
meurant entre les mains des fermiers, au 31 mars 1913, a ete 
de 336,000 boisseaux dans les provinces maritimes, 350,000 dans 
la province de Quebec, 3,232,000 dans Ontario, 40,704,000 dans 
les provinces du Nord-Ouest, et 46,000 dans la Colombie-Bri- 
tannique. 

Quant a l'avoine, dont la production a ete evaluee, l'annee 
derniere, a 361.733,000 boisseaux, il en a ete de qualite vendable 
91 p.c, soit 328,483,000 boisseaux, et il en restait aux mains des 
fermiers 44.22 p.c, ou 159,948,000 boisseaux; tandis que l'annee 
derniere, 89 p.c. ou 310,074,000 boisseaux ont pu etre vendus, et 
44.18 p.c. soit 153,846,000 boisseaux etaient entre les mains des 
fermiers, au 31 mars 1912. La proportion de la recolte de 1912 
capable d'etre livree au commerce, par province, a ete comme 
suit : He du Prince-Edouard, 95 p.c (6,857,000 boisseaux) ; Nou- 
velle-Ecosse, 87 p.c. (2,753,000 boisseaux) ; Nouveau-Bruns- 
wick, 86 p.c. (4,612,000 boisseaux) ; Quebec, 73 p.c. (22,016,000 



boisseaux) ; Ontario, 83 p.c. (76,074,000 boisseaux) ; Manitoba, 
99 P-c. (53,171,000 boisseaux) ; Saskatchewan, 94 p.c. (99>239t- 
000 boisseaux) ; Alberta, 99 p.c. (62,193,000 boisseaux) ; et Co- 
lombie-Britannique, 80 p.c. (1,568,000 boisseaux). 

Sur une recolte totale d'orge de 44,014,000 boisseaux, on 
estime que 87 p.c. ou 38,299,000 boisseaux, ont ete de qualite 
vendable, et que 35 p.c, ou 15,404,000 boisseaux, etaient encore 
entre les mains des fermiers, a la fin de mars. Les chiffres cor- 
respondants pour l'annee derniere, etaient de 90.26 p.c, ou 36,- 
683,000 boisseaux de qualite vendable, et 32.56 p.c, ou 13,235,000 
boisseaux entre les mains des fermiers, au 31 mars 1912. La 
majorite de l'orge vient d'Ontario et du Manitoba. Dans la pre- 
miere de ces provinces, 12,001,000 boisseaux, ou 81 p.c, ont ete 
de qualite vendable, tandis qu'il y en eu 13,416,000, ou 90 p.c, 
dans la derniere. 

La quantite de mais a. grain de qualite vendable, a ete de 76 
p.c. de la recolte totale ; celle du sarrasin, 81 p.c, celle de la 
graine de lin, 89 p.c, celle de pommes de terre, 78 p.c. ; celle 
ds navets et autres racines, 90 p.c, et celle du foin et du trefle, 
81 p.c. Les quantites restant aux mains des cultivateurs au 31 
mars, etaient : mais, 3,969,000 boisseaux ; graine de lin, 5,803,000 
boisseaux; pommes de terre, 35,097,000 boisseaux; navets et 
autres racines, 18,884,000 boisseaux, et foin et trefle, 3,444,000 
tonnes. 

En general, les bestiaux ont passe un bon hiver, et leur 
condition moyenne, pour tout le Canada, exprimee en propor- 
tion de 100, representant une bonne condition hygienique et 
economique, a ete, pour les chevaux, 95; pour les vaches laitie- 
res, 93 ; autres bestiaux, 91 ; moutons, 95, et cochons 94. Dans 
les provinces maritimes, Quebec et Ontario, l'hiver a ete excep- 
tionnellement doux, et vu 1'abondance de fourrage, les bestiaux 
de tout genre l'ont bien traverse. Dans les provinces du Nord- 
Ouest, les bestiaux en general ont bien hiverne, mais dans beau- 
coup de localites ils ont souffert du manque de foin de prairie, 
qui a ete endommage par les pluies abondantes de l'annee der- 
niere. Beaucoup de morts parmi les jeunes pores ont ete attri- 
butes a la temperature froide. L'hiver a ete long et froid au 
Manitoba et en Saskatchewan, mais exceptionnellement doux 
et sans neige en Alberta. 

Les perspectives, a la fin de mars, annoncaient un printemps 
et une saison de semences precoces dans tout l'Est du Canada; 
mais dans les provinces du Nord-Ouest, ou une neige epaisse 
et un froid severe ont persiste en mars, on croit que les semen- 
ces seront tardives. A peu d'exceptions pres, le ble d'automne, 
dans le Sud d'Ontario est, suivant les rapports, en bonne condi- 
tion. On n'a pas encore eu de rapports sur le ble d'automne 

d' Alberta. 

ARCHIBALD BLUE. 



L'ASSOCIATION DES EPICIERS ET LA COMMIS- 
SION ROYALE 



Lorsque la Commission Royale des Licences a siege a Mont- 
real peur la derniere fois, le 10 avril, le role etait tellement 
charge que les representants de l'Association des Epiciers n'ont 
pu etre entendus. Toutefois, ceux-ci n'ont cesse de se tenir au 
courant des demarches des commissaires et des interesses dans 
tous les camps, et ils se proposent bien de se presenter a la 
prochaine session de la commission, laquelle aura lieu a Que- 
bec dans quelques jours, mieux amies et plus decides que ja- 
mais a faire valoir les droits de leurs commettants. 



Vol. XLVI— No i;. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



27 



Epicerie et Provisions 



LA SITUATION. 

Dcpuis la semaine derniere le marche 
do l'epiccrie est reste extremement cal- 
nie. II n'y a pas eu de changement ap- 
preciable dans les prix qui en general 
sont asscz cleves. L'approche de la pee 
riode d'ouverture de la saison de navi- 
gation n'a pas encore tin effet sensible 
pour le mouvement general des affaires, 
niais en raison du temps qui parait s'e- 
tre mis au beau fixe pour une periode 
assez longue, on pense qu'au debut du 
mois prochain les affaires redeviendront 
plus actives. 

L'etat des chemins dans la campagne 
est plus satisfaisant, mais la greve des 
camionneurs de la Dominion Transport 
Co. pourrait bien, si elle se prolonge 
encore quelquc pen, causer beaucoup de 
turt aux marchands-epiciers en gros. 

Nous cotons: 

SUCRES 

Extra granule, sac les 100 lbs. 4.50 

Extra granule, balle 5 x 20 100 lb. 4.60 
Extra ground, baril les 100 lbs. 4.90 
Extra ground, bte 50 lbs. 100 lb. 5.10 
Extra ground, \ bte 25 lb., 100 lb. 5.30 
No 1 Yellow, baril les 100 lbs. 4.15 
No 1 Yellow, sac les 100 lbs. 4.10 

Powdered, baril 100 lbs. 4.70 

Powdered, bte 50 lbs. les 100 lbs. 4.90 
Paris Lumps, \ bte 25 lbs. 100 lbs. 5.55 
Crystal Diamond, baril 100 lbs. 5.25 
Crystal Diamond, i bte 50 lbs. 

les 100 lbs. 5.35 
Crystal Diamond, I bte 25 lbs. 

les 100 lbs. 5.55 
Crystal Diamond, Domino, 20 

cartons 5 lbs. les 100 lbs. 0.35 

Sucres bruts cristallises, lb. 0.04I 

Sucres bruts non cristallises, lb. 0.033 

Ces prix s'entendent au magasin du 
veudeur a Montreal. 

MELASSES 

Tres bonne demande. 
Barbade, choix, tonne 0.34 0.35 0.37 
Barbade, tierce et qrt. 0.37 0.38 0.40 
Barbade, demi qrt. 0.39 0.40 0.42 

Melasse, fancy, tonne 0.39 0.40 0.42 
Melasse, fancy, tierce et 

quart 0.42 0.43 0.45 

Melasse, fancy, demi qrt. 0.44 0.45 0.47 

Les prix s'entendent: iere colonne, 
pour territoire ouvert; 2e colonne, pour 
tcrritoire combine; 3e colonne, pour 
Montreal et ses environs. 

LARD AMERICAIN 

ie qualite, le quart 30.00 

2e qualite, le quart 29.50 

3c qualite, le quart 27.50 

SAINDOUX 

Bonne demande. 



Saindoux pur, en tinette 
Saindoux pur, en seau 
Saindoux pur, cse de 10 lbs 
Saindoux pur, cse de 5 lbs 
Saindoux pur. cse de 3 lbs 
FARINES ET PATES 
TAIRES 
Pates alimentaires 

Bonne demande. 

Nous cotons- 
Arrow root, boite de 7 lbs. 
Farine Five Roses, qrt. 0.00 

Farine Five Roses, sac 0.00 



La lb. 

o.isi 

3-25 

o.i6i 

0.16I 

0.16I 

ALIMEN- 



6.25 
320 
6.70 
6.40 
5.85 
2.50 
2.50 
2.50 

4-75 
2.25 

2.75 

2-15 

4.00 

5-75 



Farine Household, ort. 0.00 

Far. "Regal", sac 0.00 

Far. "Regal", qrt. 0.00 

Far. patente hongroise, qrt. 0.00 
Farine a patis. Ocean, qrt. 0.00 
Far. d'avoine granulee, sac 0.00 
Far. d'avoine standard, sac 0.00 
Farine d'avoine fine, sac 0.00 

Farine d'avoine roulee, brl. 0.00 
Farine d'avoine roulee, sac 0.00 
Farine de sarrasin, sac 0.00 

Far. de ble-d'Inde ord., sac 0.00 
Banner, Saxon et Quaker 

Oats, et Ogilvie, caisse 0.00 
Cream of wheat, cse 0.00 

Fecule de mais, ie qlte, lb. 0.07J 0.07} 
Fecule de mais, 2e qlte, lb. 0.05J 0.05J 
Fecule de pommes de terre, 

qrts de 1 lb., doz. 0.00 1.35 

Vermicelle ; macaroni et 

spaghetti Canadicns btes 

de 5 lbs., lb. 0.00 0.27i 

En vrac 0.00 o.osi 

Paquets de 1 lb. 0.00 0.07 

Nouillettes aux oeufs: 
Paquets de \ lb., lb. 0.00 0.07! 

Spaghetti, pates assorties: 

alphabets, chiffres, ani- 

maux nouilles, coudes, 

imporLes en vrac, lb. 

En paquets de 1 lb. 
Tapioca pearl, en sac, la " 
Tapioca seed, en sac, la " 
Tapioca flake " 

Sagou " 

FROMAGES CANADIENS 

Bonne demande. 

Les fromages petits et gros se ven- 
dent aux epiciers I4$c et 15c la livre. 

Poisson sale. 
Morue salee, No 1 0.14} 0.15 

VINAIGRE 
Bollman, cruches paillees, 4 

Nous cotons, prix nets: 

gall, ifp., cruche 0.00 2.20 
Domestique triple, cruches 

paillees, 4 gal. imp. cruche 0.00 1.25 

72 grains, le gall. 0.00 0.12 

88 grains, le gall. 0.00 0.15 

118 grains (proof), le gall. 0.00 0.19 

THES 

La demande est bonne par petits lots 
et ce pour les thes de toutes provenan- 
ces. 

EPICES PURES. GRAINES ET SEL 

Bonne demande courante. 
Nous cotons: 






00 





07i 





00 





08 





.o.si 





.06 





.06 





.07 





07i 





08 





05J 





06 



0.15 
6.25 
3.25 



Allspice, moulu 

Anis 

Canary Seed 

Cannelle, moulue 

Cannelle en mattes 

Clous de girofle moulus 

Chicoree ranadienne 

Clous de girofle entiers 

Colza 

Creme de tartre 

Gingembre moulu 

Gingembre en racine 

Graine de lin non moul. 

Graine de lin moulue 

Graine de chanvre 

Macis moulu 

Mixed spices moulues 

Muscade 

Muscade moulue 



lb. 



0.15 


0.18 


0.08 


09 


0.06 J 


0.07* 


0.20 


0.24 


0.18 


0.22 


0.26 


0.33 


0.12 


O T3 


0.22 


O.30 


0.06 


O.08 


0.23 


O 24 


0.20 


0.30 


0.22 


O.25 


0.04 


0.05 


O.06 


O.07 


o.osi 


0.07 


0.00 


0.90 


0.18 


0.22 


0.20 


0.35 


0.00 


0.50 



0.00 
0.00 



lb. 



0.07 
0.00 
lb. 0.00 



0.06 
0.05 
0.04 



Piments (clous ronds) 
Poivre blanc rond 
Poivre blanc moulu 
Poivre noir rond 
Poivre noir moulu 
Poivre de Cayenne pur 
Whole pickle spice 
Sel fin en sac 
Sel fin en I de sac 
Sel fin, quart, 3 lbs. 
Sel fin, quart, 5 lbs. 
Sel fin, quart, 7 lbs. 
Sel fin. en quart de 280 lbs 

Ordinary fine 

Fine 

Dairy 

Cheese 

Gros sel, sac 

ORGE 

Legumes sees. 

Nous cotons: 
Orge monde (pot), sac 
Orge monde (pot), baril 

Nous cotons: 
Feves de Lima de Cal., 
Orge monde (pearl), sac 
Feves blanches, Can. 
Feves jaunes minot 2.00 

Lentilles rouges, par sac, lb. 0.05 
Lentilles vertes, par sac, lb. 
Pois Verts, No 1 lb. 

Pois casses, le sac 
Ble-d'Inde a soupe, casse, 
le sac 
RIZ 

La demande est bonne. 

Nous cotons: 

Riz importes: 
Riz Patna, sacs de 112 lbs., 

suivant qualite lb. 

Riz Carolina 
Riz moulu 
Riz souffle (puffed) cse de 

36 paquets de 2 pintes 

Riz decortiques au Canada 

Les prix ci-dessous s'ent< 
Montreal. 

Qualite B, sac 250 lbs. 
Qualite C, sac 100 lbs. 
Sparkle 

India Bright (sac de 100 lbs) 0.00 
Lustre 

Polished Patna 
Pearl Patna 
Imperial Glace Patna 
Crystal Japan 
Snow Japan 
Ice Drips Japan 

FRUITS SECS 

Assez bonne demande. 

Nous cotons: 

Dattes et figues: 
Dattes en vrac I lb. 

Dattes en pqts de I lb. 

Figues seclies en boites, 

3 couronnes lb. 

couronnes lb. 

couronnes lb. 

couronnes lb. 

couronnes lb. 

onces bte 



0.07 J 


0.10 


0.27$ 


0.30 


0.23 


0.27 


0.18 


0.20 


0.16 


0.20 


0.21 


0.25 


0.l6 


0.20 




1.30 


0.00 


0.40 


2-95 


305 


O.OO 


2.95 


2.8o 


2.85 


0.00 


1.80 


0.00 


2.05 


0.00 


2.15 


0.00 


2.45 


0.70 


0.75 



3-X) 
6.50 

0.07i 

4-85 

o.03i 

2.10 

0.06 

0.07 

o.osi 

0.04 J 



0.00 2.10 



0.05S 


0.06 


0.08 


0.09 


0.00 


0.06 


0.00 


4-25 


ndent 


f.o.b 


0.00 


3-35 


0.00 


3-25 


0.00 


5.10 


0.00 


3-50 


0.00 


3 60 


0.00 


4.40 


0.00 


4.60 


0.00 


4.90 


0.00 


5.10 


0.00 


5 -30 


0.00 


5-45 



7 

s 

6 

16 



bte 



10 onces 
Raisins de Corinthe. 
Corinthe Filiatras, en vrac 
Corinthe Filiatras en car- 
tons 1 lb, j 






00 





OS 





o6i 





07 





09! 





ioi 





131 





14 





II* 





12 





13 





i3i 





144 





IS 





II* 





124 





07J 





08 
Lb. 





061 





07J 





.08 





.o8i 



2S 



LE PRIX COURAN.T, Vendredi, 25 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 17. 



Raisins de Malaga. 
Rideau 
Balmoral 
Orleans 
Royal Excelsior 

Raisins Sultana. 
En vrac 
Cartons, 1 lb. 

Raisins de Valence. 



Lb. 

bte 0.00 2.50 
bte 0.00 3.00 
bte 0.00 4.00 
bte 0.00 5.50 
Lb. 
o . 00 o . 1 1 
manquent 
Lb. 



Valence fine off Stalk, btes 

de 28 lbs. 0.00 0.00 
Valence Selected, btes de 

28 lbs. 0.00 0.00 
Valence Layers, 4 cour., 

btes de 28 lbs. 0.00 o.ooi 

Raisins de Californie. Lb. 

Epepines, paq. 1 lb., fancy 0.00 0.08 

Epepines, paq. 1 lb., choix 0.00 0.07J 

Noix et Amandes. Lb. 

Amandes Tarragone 0.16 0.17 

Amandes Valence ecalees 0.37 0.39 

Avelines 0.13 0.14 

Noix de Grenoble Mayette 0.15 0.16 

Noix Marbot 0.13J 0.14! 

Noix de Bordeaux ecalees 0.27 0.28 

Noix du Bresil o.iji 0.16J 

Noix de coco rapees, a la lb. 0.19 o.2ii 

Noix Pecan polies 0.17 0.18 

Noix Pecan cassees 0.00 0.00 

Peanuts non roties, Sun 0.00 O.o8i 

Peanuts non roties, Bon Ton 0.00 o.ogi 

Peanuts non roties, Coon 0.00 0.07 

Peanuts roties. Coon 0.08/ 0.09 

Peanuts roties G. o.oy O.IO 

Peanuts non roties, G. 0.00 0.07$ 

Peanuts roties, Sun 0.10 0.11 

Peanuts roties, Bon Ton 0.11 0.12 

Pruneaux 30/40 0.00 0.11 

Pruneaux 40/50 0.00 o.ogi 

Pruneaux 50/60 O.OO O.08I 

Pruneaux 60/70 0.00 0.07J 

Pruneaux 70/80 O.OO 0.07 

Pruneaux 80/90 0.00 0.06J 

Pruneaux 90/100 0.00 0.06 

Fruits evapores. Lb. 

Abricots, boite 25 lbs. 0.00 0.14J 

Nectarines 0.00 o.n 

Peches, boite 25 lbs. 0.00 0.09! 

Poires, boite 25 lbs. 0.00 0.12J 
Pommes tranchees, £vapo- 

rees, btes de 50 lbs. 0.00 0.06J 

Pelures de fruits. Lb. 

Citron o.ioj o.ll 

Citronelle o.i6£ 0.17 

Orange o.ui 0.12 

CONSERVES ALIMENTAIRES 

Conserves de Legumes 

Tres bonne demande. 

Nous cotons: 

No 1 No 2 

Asperges (Pointes), 2 lbs. 2.05 3.00 

Asperges entieres can., 2 lbs. 0.00 2.50 

Asperges Californie, 2$ lbs. 0.00 3.50 

Epinards 2 lbs. 0.00 1.60 

Betteraves tranchees, 3 lbs. 0.00 1.32J 

Ble d'Inde 2 lbs. 0.00 1.00 

Ble d'Inde en £pis, gal. 0.00 4.77J 

Catsup, bte 2 lbs. doz. 0.00 0.85 

Catsup au gal. doz. 0.00 5.00 

Champignons hotel, boite 0.14 0.15 

Champignons, ier choix 0.20 0.21 

Champignons, choix, btes 0.18 0.10 

Choux de Bruxelles imp. 0.17 0.18 

Choux-fleurs 2 lbs. 0.00 1.65 

Citrouilles 3 lbs. 0.00 0.82* 

Citrouilles gal. 2.52J 2.55 

Epinards gal. 0.00 5.30 

Epinards 2 lbs. 0.00 1.27J 

Epinards 3 lbs. 0.00 1.77J 

Epinards imp. bte 0.12 0.13 

Feves Golden Wax, 2 lbs. 0.974 1.00 

Feves Vertes 2 lbs. 0.974 1.00 

Feves de Lima 2 lbs. 0.00 1.35 

Flageolets importes bte 0.13! 0.15 



Haricots verts imp. bte 0.13 0.17 

Macedoine de legumes, bte 0.10 0.16 

Marinades en seau, 5 gal. 0.00 2.25 

Petits pois imp. moyens bte 0.11 0.11J 

Petits pois imp. mi-fins bte 0.11 0.12 

Petits pois imp., fins, bte 0.16 0.17 

Petits pois imp. ext. fins, bte 0.17 0.18 

Petits pois imp., surfins, bte (manquent) 

Pois Can. English Garden 0.00 1.25 

Pois Can. Early June 0.00 1.30 

Pois Sweet Wrinkled 0.00 1.45 

Pois Can. Ext. Fine Sifted 0.00 1.75 

Succotash 2 lbs. 0.00 1.15 

Tomates P. S. I., 3 lbs. 0.00 1.60 
Tomates P. S. I., 3 lbs. non 

livrees 0.00 0.00 

Tomates, 3 lbs., doz. 0.00 1.40 

Tomates, gall. 4.00 4.024 

Truffes, J boite 5.00 5.40 

Conserves de fruits 

Tres bonne demande. 

Par doz., groupe No 1 No a 
Ananas coupes en des, 

ii lb. 0.00 2.25 

Ananas importes 2j lbs. 0.00 3.25 

Ananas entiers (Can.) 3 lb. 0.00 2.30 

Ananas tranches (Can.) 2 lb. 0.00 1.75 
Ananas rapes (emp. Can.) 

2 lbs. 0.00 1.77* 

Bluets Standard doz. 0.00 1.25 

Cerises rouges avec noyau, 

2 lbs. 1.55 1 .55J 

Praises, sirop epais, 2 lbs. 0.00 2.15 
Framboises, sirop epais, 

2 lbs. 2.12J 2.15 
Gadelles rouges, sirop epais, 

2 lbs. 0.00 1.97J 
Gadelles noires, sirop epais, 

2 lbs. 0.00 2.00 
Groseilles, sirop epais, 

2 lbs. 0.00 2.00 

Marinades can. 1 gal. gal. 0.00 0.80 

Olives, 1 gal. gal. 1.27J 1.70 

Peches jaunes 2 lbs. 0.00 1.50 

Peches 3 lbs. 0.00 2.25 

Poires (Bartlett) 2 lbs. 1.75 i.77i 

Poires 3 lbs. 2.35 2.374 

Pommes 3 lbs. 0.00 1.10 

Mures, sirop epais 2 lbs. 0.00 2.00 

Pommes Standard gal. 2.52J 2.55 

Prunes Damson, sirop epais, 

2 lbs. 1. 10 1. 15 
Prunes Lombard, sirop epais, 

2 lbs. 0.00 1.02I 

Prunes de Californie, 2$ lb. 0.00 2.74 
Prunes Greengage, sirop 

epais 2 lbs. 0.00 1.30 

Rhubarbe Preserved, 2 lbs. 0.00 1.50 

Cerises blanches doz. 0.00 2.25 

Cerises noires doz. 0.00 2.40 

Framboises doz. 0.00 2.40 

Mures doz. 0.00 2.40 

Gadelles rouges doz. 0.00 2.40 

Conserves de poissons 

Tres bonne demande. 

Nous cotons: 
Anchois a l'huile (suivant 

format) doz. 

Caviar I lb. doz. 

Caviar i lb. doz. 

Crabes 1 lb. doz. 

Crevettes en saumure, 1 lb. 
Crevettes sans saumure, 1 lb. 
Finnan Haddies doz. 

Harengs frais, importes. 

doz. 
Harengs marines, imp. " 
Harengs aux Tom., imp. " 
Harengs kippered, imp. " 
Harengs canadiens kippered 
Harengs canadiens, sauce 

tomates 
Homards, bte plate, 1 lb. " 
Homards, bte plate, } lb. " 



1 .60 


4-50 


3.60 


3-75 


7.00 


7.20 


3-75 


3 00 


0.00 


I.40 


0.00 


1.80 


1.35 


I.40 


I. IS 


1 .20 


1 .40 


I.65 


1.35 


I.40 


1.45 


I.70 


0.05 


1 .00 


0.05 


1. 00 


5-75 


5.8o 


305 


3-10 



Homards, bte h., 1 lb. " 5.40 3.50 
liujtrcs (solid meat), 5 oz. 

doz. 0.00 1.40 
Huitres (solid meat), 10 oz., 

doz. 0.00 2. oq 
Huitres 1 lb. 0.00 1.40 

iluitres 2 lbs. 0.00 2.25 

Maquercau, tin 1 lb., la doz. 

0.00 1.45 
Morue No 2 lb. (manque) 

Morue grosse en quart lb. (manque) 
Royans aux truffes et aux 

achards bte 0.17 0.18 

Sardines can. i bte, cse 2.75 3.00 

Sardines francaises, i btes 0.l6i 0.31 
Sardines francaises, 4 btes 0.22 O.50 
Sardines Norvege, i bte 7.50 11.00 
Sardines Norvege, £ bte 17.00 18.00 
Sardines Royan a l'huile, 4 0.40 0.43 
Sardines sans aretes 0.23 0.24 

Saumon Labrador 100 lbs. 0.00 8.50 
Saumon Cohoes, Fraser 

River, 1 lb. 0.00 1.90 

Saumon rouge: 
Horse Shoe et Clover Leaf, 

boite basse, 4 lb. doz. 0.00 0.90 
Horse Shoe et Clover Leaf, 

boite plate, 1 lb. doz. 0.00 2.90 
Saumon rouge Sockeye 

(Rivers' Inlet), bte hau- 
te, 1 lb. doz. (manque) 
Saumon rouge du printemps, 

bte haute, 1 lb. doz. 0.00 2.35 

Saumon Humpback, 1 lb. 

doz. 0.00 1. 00 
Truite des mers 100 lbs. 0.00 7.00 

HARENGS DU LABRADOR 

Quarts 5.25 

4 quarts 3.00 

FROMAGES IMPORTES 

Bonne demande. 

On cote le fromage de Gruyere: 

Fromage entier de 26J lbs. ou de 80 
lbs., 28c a 30c la livre. 

En quantite moindre, 28c la livre. 

Le fromage de Roquefort se vend de 
32c a 33c la lb. et le Limbourg, 24c la 
livre. 

On cote encore: 

Gorgonzola lb. 0.25 

Edam " 0.24 

PRODUITS CHIMIQUES ET 

DROGUES 

Nous cotons: 
Acide borique, brls de 336 lbs., lb. 0.10 
Alun, barils de 336 lbs. " o.oil 

Alun, barils de 112 lbs. " 0.02 

Arcanson, lb. 0.03I 0.04$ 

Blanc de ceruse, brls de 336 lbs. 
Bois de campeche, pqt de J lb. 0.03! 

100 lbs. 0.65 

Borax en cristaux, brls de 336 

lbs. lb. 0.05 0.06 

Boules a mites " 0.00 0.00 

Camomille " 0.00 0.40 

Campeche (Extrait de): 

boites de 12 lbs. " 0.00 0.08 

btes 24 lbs., pqt 1 lb. " 0.00 o.o84 
Camphre, la livre 0.00 0.75 

Carbonate d'ammoniaque, 

brls H2 lbs., 4 lbs. 0.15 0.20 

Cire blanche lb. 0.40 0.45 

Couperose, brls 370 lbs. " 0.01 o.oa 
Creme de tartre lb. 0.24 

Gelatine rouge en feuilles " 0.60 
Gelatine blanche en feuilles " 0.35 
Gelatine Knox en feuil., doz. 1.25 1.30 
Gomme arabique lb. 0.15 0.16 

Houblon presse, lb. (manque) 

Lessive commune doz. 0.35 

Lessive commune grosse 3.75 

Paraffine pour cierges, lb. O.IO 0.12 
Platre a terre, sac 100 lbs., «ac 0.70 
Poudre insecticide lb. 0.00 0.50 



Vol. XLVI— No 17. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



29 



Resine blanche o.03i 0.05 

Resine G., suiv. quant. " 0.03 0.044 
Salpetre en cristaux, brls 

112 lbs. lb. 0.05 0.06 

Sel a Medecine 0.01 0.02 

Sel d'Epsom sac 224 lb., " o.oii 0.03 

Soda a pate, 112 lbs. 0.00 2.00 

Soda a laver: 

Sacs 224 lbs., 100 lbs. 0.75 0.80 

Soude caustique en mor. lb. 0.00 0.02^ 
Soufre en batons, brls 336 

lbs. lb. o.oif 0.03 

Soufre moulu sacs 112 lb. 1.65 1.70 

Tourteaux de lin mpulu, sac 1.60 1.70 

Vitriol, brls o.ooi 0.07 

BOUGIES. CIERGES ET HUILES 

DE SANCTUAIKE 

Nous cotons: 

B. Parafnne en vrac, boite de 40 lbs.: 

6 a la lb. lb. 0.00 0.0;} 

12 a la lb. " 0.00 0.10 

B. Parafnne, 6 a la lb. 0.08 0.09 
B. Parafnne, 12 a la lb. o.o84 o.ooi 

B. Stearique, 14 02. 6 et 12 0.00 o.i2i 

B. Stearique, 16 oz. 6 et8 0.14 0.15 

Cierges approuves, lb. 0.00 0.37! 

Huile de 8 jours, gallon 1.20 1.30 
PLATS EN BOIS 

Nous cotons: 

Carres de i lb., crate 0.00 0.45 

Carres de 1 lb., crate 500 0.00 0.90 

Carres de 2 lbs., crate 500 0.00 1.024 

Carres de 3 lbs., crate 0.00 0.574 

Carres de 5 lbs., cratje 0.00 0.72! 
CUVETTES EN BOIS 

Nous cotons: 

Cuvette No 0, la doz. 10.50 

Cuvette No 1, la doz. 9.00 

Cuvette No 2, la doz. 7.50 

Cuvette No 3, la doz. 6.50 
BALAIS 

Nous cotons: 

Avec manches ordinaires La doz. 

A longs manches 0.00 2.65 

Meles de jonc, 4 coxdes 0.00 3.10 

2 cordes 0.00 2.40 

3 cordes 0.00 2.50 

4 cordes 0.00 2.75 

5 cordes 0.00 3.50 
Le papier manille, 13 x 17, est cote 

22c > ._ « 
EPINGLES A LINGE 

Epingles ordinaires: 

Boites de 5 grosses, la bte 0.75 

Epingles a ressort: 

Boites de 2 grosses, la bte 0.00 

PAPIER D'EMBALLAGE 

Papier Manille en rouleaux 0.034 

Papier brun en rouleaux 0.03 

MECHES, BRULEURS ET VERRES 

DE LAMPES 

Nous cotons: 

Meches No 2 lb. 0.22 

Meches No 2 0.15 

Meches No " 0.12 

Bruleurs No 2 doz. 0.85 

Bruleurs No 1 " 0.65 

Bruleurs No o " 0.65 

Bruleurs, dessus verre (A) " 1.65 

Bruleurs, dessus verre (B) " 1.00 

Cheminees (climax) No 2 " 0.60 

Cheminees (climax) No 1 " 0.45 

Cheminees (climax) No " 0.45 

Cheminees (Bonanza) No 2 " 0.95 

Cheminees (Bonanza) No 1 " 0.75 
SAVON DE CASTILLE 

Le savon de Marseille en seau se vend 

$4.25 lg caisse et de 9c a 10c la livre, 
potdg net, blanc ou marbre. 

GRAISSE A ROUES 

On cote: 
Graisse Imperial, en lots de 



grosse doz. 0.57! 

Caisse de 4 doz. " 0.60 

Graisse au mica. 
Boites de 1 lb. (par 3 doz.) 

doz. 0.90 0.95 

Boites de 3 lbs. (par doz.) doz. 2.25 
HUILE DOLIVE 
Nous cotons: 
Huile Loublon: 
Pintes 0.00 2.25 

Chopines 0.00 1.20 

4 chopines 0.00 0.60 

L'huile d'olive Barton et Guestier est 
cotee: 

Qrts 7-75 8.00 

Pts 4-37* 4-SO 

4 pts 2.45 2.50 

HUILE DE CASTOR 
Nous cotons: Grosse. Doz. 

Bouteilles de 1 oz. 3.60 0.35 

Bouteilles de 2 oz. 5.00 0.45 

Bouteilles de 3 oz. 6.00 0.55 

Bouteilles de 4 oz. 7.25 0.65 

HUILE DE FOIE DE MORUE 
Nous cotons: $1.75 a $2.00. 
Bouteilles carrees de 16 onces, $375 
la douzaine; chopines, $2.40 la douzaine; 
4 chopines, $1.75 la douzaine. 
HUILE DE COTON 
Nous cotons: 

Au baril 0.90 1. 00 

HUILE DE RICIN PHARMACEU- 
TIQUE 
Nous cotons au quart, par livre, 9ls. 
le gallon, $1.25, en estagnon, par livre : 
9c a ioc. 

VASELINE 
Nous cotons: 
"Bleu Seal" 

Blanche No 1 grosse 10.00 

Klanche No 2 " 19.20 

Jaune No 1 6.72 

Jaune No 2 1440 

BALAIS 
Avec manches bambou: 
4 cordes 4.25 5.50 

A long manche 3.00 3.50 

D'enfant, 2 cordes 0.00 1.10 

D'enfant, 1 corde 0.00 0.85 

Manches de faubert (mop), doz. 1.20 
Corde a Hnge, 50 pds. " 1.50 

2e qualite No 1 " 4.68 

se qualite No 2 "7-50 

Jaune No 1 " 0.60 

Jaune No 2 "1.25 

Escompte 5% sur les prix cotes a la 
grosse et net sur les prix a la doz. 
HUILE DE PETROLE 
Nous cotons: 
Pratt's Astral Oil gol. 0.S2 

Standard Acme legal. 0.174 

CRAINS ET FARINES 
Marche de Montreal 
Grains 
II n'y a pas eu d'evenements imppr- 
tants depus huit jours au marche des 
grains. On a remarque une assez bonne 
demandc des acheteurs etrangers pour 
le ble du Manitoba, les prix offerts en 
certains cas etaient plus eleves de 3 d. 
a 6 d. par. quarter, mais les ventes n'ont 
porte que sur quelques changements de 
wagon. La demande pour le ble, non li- 
vrable immediatement, a etc peu active; 
les prix offerts n'indiquaient pas dc 
hausse. La demande de l'Europe pour 
l'nvoine et l'orge a ete assez considera- 
ble, mais comme les prix offerts n'e- 
taient pas assez eleves, il ne s'est pas 
fait d'affaires 1 ^W^[ 

Les exportateurs de notre ville re- 



cherchaient un peu l'avoine et il s'est 
conclu un certain nombre de ventes 
d'avoine extra No 1 pour fourrage. Le 
trafic local, en ce qui concerne les lots 
de wagon, est calme, mais le ton du 
marche est ferme; le No 2 de l'Ouest 
canadien est cote a 43c, le No 1 extra 
pour fourrage a 41 yic et le No 1 pour 
fourrage a 40^c par boisseau, ex-maga- 
sin. 

Nous cotons: 

Nous cotons; 
Avoine C.W.No 1 Ext. Feed 0.42 0.424 
Avoine C.W. No 2, 0.424 0.43 

Avoine C.W. No 3, 0.41 0.41A 

Avoine Que. et Ont. No 2 manque 

Avoine Que. et Ont. No 3 0.36 0.364 
Avoine Que. et Ont. No 4 manque 

Sarrasin (48 lbs.) 0.55 0.56 

Ble-d'Inde seche au four manque 

Ble-d'Inde jaune No 3 0.64 0.65 

(Ble-d'Inde nouveau.) 
Orge moule* manque 

Marche de Montreal 
Farines 

Les prix pour toutes les qualites se 
soHt bien maintenus, en raison d'une 
demande soutenue, de la part des mar- 
chands de la ville et de la campagne, 
pour les approvisionnements de ble du 
printemps; le marche, a ce point de vue, 
est assez actif et on s'attend d'ici peu a 
un regain d'activite; la demande de l'e- 
tranger est de nouveau bien moins for- 
te; les affaires, de ce cote, ont ete tres 
calmes. 

Les premieres patentes de farine de 
ble du printemps se vendent a $540, les 
secondes a $4-90 le baril, en sacs. 11 y 
a une demande soutenue pour de petits 
lots de farine de ble du printemps. 

Les ventes de patentes de choix se 
sont conclues a $5-25; straight rollers, 
$4.85 a $490 le baril, en tonneaux. 
Issues de ble 

Le ton du marche reste soutenu, mais 
le volume d'affaires est peu considera- 
ble. Le son s'est vendu a $20, les 
"shorts" a $22, les "middlings" a $25 la 
tonne, y compris les sacs. Demande mo- 
deree pour les mouillees: pur grain, $32 
a $34; melange, $28 a $30 la tonne. Pour 
les avoines roulees, le commerce est 
assez actif; demande soutenue pour les 
petits lots; les ventes se sont faites a 
$4.35 le baril en tonneaux et a $2.05 le 
sac. Farine de mais, marche calme a 
$3-75 le baril en tonneaux et a $1.85 le 
sac. 

Nous cotons: 

Patentes du printemps: 

Royal Household 2 sacs 5.40 

Five Roses 2 sacs 5.40 

Glenora 2 sacs 4.90 

Harvest Queen 2 sacs 4.90 

Fortes a Boulanger: 

Rakers Special 2 sacs 4.70 

Manitoba S. B. 2 sacs 4.70 

Kcetob 2 sacs 4.70 

Montcalm 2 sacs 4.70 

Patentes d'Hiver: 

Straight rollers 2 sacs 5.00 

ilurona (a patisserie) 2 sacs 5.80 

A do 2 sacs 5. 30 
Farine dc ble-d'Inde blanc pour 

hmtlangers. 2 sacs 4.20 

Faiine de ble-d'Inde pour engrais 

2 sacs 4-50 

Farine d'avoine: 

Avoine roulee, sac dc 90 lbs. 2.32 

Avoine roulee, baril 4.90 

Issues de ble: 

Son Man., au char, tonne 20.00 



30 



LE PRTX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 17. 



Gru Man., au char, tonne 22.00 

Middlings d'Ontario, au char, 

tonne 27.00 28.00 

Moulee pure, au char 32.00 34.00 

Moulee melangee, au char 30.00 31.00 

FOIN PRESSE ET FOURRAGE 

Marche de Montreal 

Nous cotons comme suit, au char: 
Foin presse No 1 13.00 14.00 

Foin presse No 2 extra ■ 11.50 12.00 
Foin presse No 2 bon 10.00 11.00 

Foin presse No 3 9.00 10.00 

Foin melange de trefle 10.00 11.00 

Marche anglais 

BEURRE 

MM. Mills & Sparrow nous ecrivent 
de Londres a la date du 11 avril 1913: 

Le ton general du marche est plus fai- 
ble et bien qu'en general il y ait eu di- 
minution de la quantite de beurres de 
choix, il semble y avoir une tendance, 
sur toute la ligne, a une reduction des 
prix. Ces niveaux moins eleves ont deja 
pour effet d'augmenter la demande et 
comme il y a maintenant un bon appro- 
visionnement de beurre a vendre au de- 
tail a 1/- et i/ 1 d. la livre, nous esperons 
pouvoir reduire le chiffre des ventes de 
Margarine; ce dernier produit a eu un 
placement tres facile depuis quelque 
temps. Le temps est doux et couvert; 
les paturages ont un excellent aspect, 
mais les vents froids ont quelque peu 
arreter la croissance de l'herbe, qui, il y 
a un mois, etait trop avancee pour la 
saison. 

Australien. — Les arrivages de cette 
semaine ont ete bien accueillis et quoi- 
que les prix pour les beurres du conti- 
nent aient baisse, il y a peu de change- 
rnent pour le beurre d'Australie. Les 
beurres de choix sont rares et en raison 
de la demande croissante pour les beur- 
res de qualite, inferieure a des prix 
moins eleves, on maintient des stocks 
peu considerables. Le beurre non sale 
continue a beneficier d'une prime consi- 
derable sur le beurre sale. 

Neo-Zelandais. — Les beurres emma- 
gasines a bord du vapeur "Corinthic" 
ont beaucoup plu. Nous apprenons que 
pour les meilleures qualites on a enre- 
gistre le prix de 112 au quintal mais nous 
estimons que ce prix est inferieur a la 
valeur de ces beurres. 

Arrivages des colonies cette semaine: 
Beurre Australien. — Vapeur "Mar- 
mora", 15,000 boites; vapeur "Somerset", 
21,000 boites. 

Neo-Zelandais. — Vapeur "Corinthic", 
37,000 boites. 

Danois. — Les renseignements de Co- 
penhague rapportent que les prix sont 
de nouveau plus bas de 4 kroners 4/8. 
Les beurres de cette provenance arri- 
vent maintenant a une base plus raison- 
nable de prix et nous ne nous attendons 
pas a une nouvelle reduction d'ici a plu- 
sieurs semaines. 

Siberien. — Les arrivages augmentent 
sans cesse et le temps etant frais pen- 
dant la traversee, les marchandises ar- 
rivent en bon etat et donnent satisfac- 
tion. La saison est tres fructueuse et on 
s'attend a une augmentation considera- 
ble de la production. 

Frangais. — Ce genre est un peu trop 
cher pour k commerce anglais et les ap- 
provisionnements sont tres peu conside- 
rables. 

Nous cotons: 
Danois, haut choix 124/0 a 126/0 

Siberien, haut choix 110/0 a 112/0 



106/0 
100/0 

1 12/0 
106/0 

1 16/0 
1 1 0/0 

110/0 

104/0 

1 14/0 

108/0 

108/0 
104/0 

1 12/0 

108/0 

1 18/0 

1 14/0 

1 1 0/0 



Siberien, choix 102/0 

Siberien, a pate 96/0 

Victorian, haut choix, 

s al e 108/0 a no/o 

Victorian, choix, sale 102/0 

Victorian, haut choix, 

sans sel 112/0 

Victorian, choix, sans sel 104/0 
Nouvelles Galles du Sud, 

haut choix, sale 108/0 

Nouvelles Galles du Sud, 

choix, sale 102/0 

Nouvelles Galles du Sud, 

haut choix, sans sel 110/0 

Nouvelles Galles du Sud, 

choix, sans sel 104/0 

Queensland, haut choix, 

sale 106/0 

Queensland, choix, sale 100/0 
Queensland, haut choix, 

sans sel 110/0 

Queensland, choix, sans 

sel 104/0 

Nouvelle Zelande, haut choix 

sale 1 16/0 

Nouvelle Zelande, choix, 

sale 110/0 

Argentin, haut choix, sale 106/0 
Argentin, haut choix, sans 

sel 110/0 a 1 1 2/0 

FROMAGE. 
Marche de Montreal 

Haut choix, de l'Ouest 

courant 
Haut choix, de l'Ouest 

octobre 
Haut choix, de l'Ouest 

septembre 

Prix vendants aux epiciers 
Fromage fort, blanc 
Fromage de Gruyere 27c a 

Fromage Oka (tres rare de ce 

temps-ci) 

Marche anglais 
FROMAGE 

MM. Mills & Sparrow nous ecrivent 
de Londres a la date du 11 avril 1913: 

Canadien. — Le marche est calme, les 
fromages reellement de fantaisie se 
maintiennent a leurs prix mais les au- 
tres sont moins chers. 

Neo-Zelandais. — En raison de la le- 
gere accumulation de stocks, il y a une 
baisse generale. Cette accumulation pro- 
vient sans doute du retard des envois 
d'un plus grand nombre de fromageries, 
depuis deux ou trois mois. Les marchan- 
dises qu'on a dechargees du vapeur 
"Corinthic" sont tres bonnes et ce sont 
inenie les meilleures qu'on ait regues 
cette saison. 

Nous cotons: 
baisse la semaine prochaine. 
Canadien, haut choix, blanc et 

colore 64/0 a 65/0 

Canadien, choix, blanc et 

colore 62/0 a 63/0 

Neo-Zelandais, haut choix, 

blanc et colore 61/0 

Neo-Zelandais, choix, blanc et 

colore 60/0 

OEUFS 

Les oeufs frais viennent en quantite 
plus que normale. 

Marche de Montreal 

No 1 manque 

No 2 20c 

Strictement frais 23c 

Strictement frais, en boites en car- 



n^c a 12c 
I2 l / 2 c a I2j4c 
13c a 13KC 



1 8c 
28c 

24c 



tons d'une douzaine, la doz., par 
caisse de 30 douzaines 25c 

Marche de Montreal 

BEURRE 

Haut choix, de cremerie, frais, 

solide 3i^c 

Choix, de cremerie, frais, blocs 

d'une livre 31c 

Seconds, de cremerie, solide 29c 

Seconds, de cremerie, blocs d'une 

livre 29^c 

Beurre de ferme 23c a 24c 

Beurre de ferme en rouleaux 23c a 24c 

PEAUX VERTES 

Tres bonne demande. 

Boeuf inspecte 14.00 

Veau 19.00 

Mouton, chaque 1.15 

LEGUMES 

Celeri, la douz. 0.00 1.00 

Betteraves, le sac 0.00 0.90 

Carottes, la poche 0.00 0.90 

Oignons Egyptiens, crate 0.00 2.50 

Navets, le sac 0.00 1.00 

Panais, la poche 0.00 1.00 

Patates, le sac de 90 lbs 0.00 0.75 

Persil, la doz. 0.25 0.30 

Poireaux, la douz. 0.20 0.40 

Raifort, la lb. 0.40 0.45 

Salad e de Montreal, doz. 0.00 0.60 

Haricots verts, panier 0.35 0.40 

Haricots jaunes, panier 0.35 0.40 

La caisse 0.50 0.75 



FRUITS VERTS 



Banancs, regime 

Jumbo 

Citrons Messine (300c) 

Oranges Valence No 420 

Oranges Valence No 420 

Russette 

Spy 

Ben-Davis 

Pewaukee 

Baldwin 

Greening 



2 . 00 2 . 50 

0.00 2.75 

0.00 3.50 

o . 00 4 . 50 

0.00 4.00 

. 00 5 . 00 

o . 00 4 . 50 

0.00 3.50 

manquent 

o . 00 4 . 00 

3-50 500 



AVIS DE FAILLITE 



In re 

JOSEPH N. SOUBHANI, 
St-Gabriel de Brandon, Que., 

Failli. 

Yentc a l'encan, au No 69 rue St-Jac- 

ques, Montreal, mercredi, le 30 avril 

IQ13. a 11 heures de l'avant-midi, de 

l'actif suivant: 

1 — Marchandises seches.. .. $2,914.12 
2 — Chaussures et claques . . 1,596.69 

3 — Hardes faites 1,431.08 

4 — Chapeaux, Casquettes et 

Fourrures 727.86 

5 — Bijouterie 327.10 

6 — Papier-Tapisserie 95.00 

7 — Ameublement de magasin 786.00 

$7,87704 
Dettes de hvres, suivant liste 1,793-55 
Le magasin sera ouvert le 29 avril 
[913, 

JOSEPH DESAUTELS, 
Curateur. 
Chambre 415, Edifice Dominion Exp.. 
145 rue St-Jacques, Montreal. 
Marcotte Freres, Encanteurs. 



Vol. XLVI— No 17. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



31 



Table Alphabetique des Annonces 



Assurance Mont-Royal 33 

Baker & Co. (Walter) 14 

Banque de Montreal 36 

Banque d'Hochelaga 36 

Banque Nationale 36 

Banque Molson 36 

Banque Provinciale 36 

Belauger & Belanger 35 

Borden Milk Couvert 

Bowser, S F. & Co 5 

Brandram Henderson Ltd.. 40 

Bright Light Co 44 

British Colonial Fire Ass. .. 33 

Brodie & Harvie 14 

Canada Cement Co., Ltd. . . 31 
Canada Starch Co. Ltd. Couvert 

Canada Life Assurance Co. . 33 
Can. Milling Agency. Couvert 

Canadian Pacific Ry 49 

Canadian Salt Co 13 

Canada Sugar 16 

Cavers Bros 51 

Charbonneau Elie 14 

Church & D wight 5 

Cie Can. Prod. Agricoles. . . 9 
Cie d' Assurance Mutuelle 

du Commerce 33 

Cie. des Moulins du Nord 36 

City Ice Co., Ltd 16 

Clark, Wm 15 

Chapin Stephens 51 

Connors, Bros 18 

Cottam Bart 34 

Conillard Auguste 34 



Cowan & Britton 50 

Crothers W. G., Ltd 5 

Desautels Joseph 32 

Dalton Adding Machine Co. 1 2 

Desmarteau Alex 35 

Dominion Belting Co. Ltd. 50 

Dom, CannersCo., Ltd.... 3 

Dom. Cartridge Co 43 

Dougall Varnish 'o 42 

Dupre' P. W. L& Cie 4S 

Esiuhart & Evans 32 

Fairbank N. K 6 

Federal Life Assurance Co. 32 

Fontaine Henri 34 

Fortier Joseph 34 

Gagnon, P. -A 34 

Garand, Terroux & Cie... . 35 

Gendron Mfg. Co 42 

Gillett Co. Ltd., [E. W.] 18 

Gillette Safety Rasor Co. . . 39 

Gonthier & Midgley 34 

Grand Trunk Railway 10 

Greening Wire Co 49 

Gunn, Langlois & Cie 8 

Hall Coal [Geo] 48 

Hamilton Cotton Co 48 

Hodgson Summer Co 13 

Hotel New Victoria, 34 

Hurteau, Williams & Cie.. 4 

Hutton Jas 40 

International Stock Food Co. 13 



Jonas&Co., Henri Couverture 2 

Labrecque & Pellerin 8 

Lacaille, Gendreau & Cie.. 14 

La Prevoyance 33 

La Sauvegarde 32 

Leslie & Co., A. C 40 

Liverpool & London & Globe 32 

Lufkin Rule Co 47 

Marion & Marion 34 

Martin-Senour 42 

Materazzo A 34 

Mathieu (Cie J. L.) 10 

vlatthews-Laing Co 8 

Maxwell & Sons (David) .. 47 

McArthur, A 50 

Metropolitan Life Ins. Co.. 32 

McGill Cutlery Co 34 

McLaren &Co.(D.K.) .... 50 

Montbriand, L. R 34 

Montreal-Canada Ass. Co. . 33 

Montreal Dairy Co 9 

Mooney Biscuit Mfg. Co.. 14 
Morrow Screw, Ltd,, The 

John 51 

Mott, John P.. & Co 35 

National Cash Register Co. 17 

Nova Scotia Steel Co 36 

O'SheaJ. P 40 

Pilkington Bros 50 



Plouffe A. Melle 35 

Pret Iinmobilier Limited. . . 15 

Prdvoyants du Canada, (Les) 32 

Prevost & B£dard 34 

Quebec Steamship 36 

Rolland & Fils, J. B 34 

Rowat & Co 5 

Sapho Mfg Co 13 

Savage (The G. M. ) 19 

Sherwin Williams 44 

Sirnonds Canada Saw Co. . . 46 

Smart Mfg. Co. (The Jas).. 49 

Snap Co 12 

Socieie' des Eaux Purgati- 
ves Riga 9 

Stratford Mfg. Co 50 

St. Lawrence Sugar Co. ... jo 

Sun Life of Canada 33 

Theatre National 51 

Tippet & Co., A. P 8 

Union Mutual 33 

United Shoe Machinery Co. 

Ltd 7 

Upton & Co. ^ The T.) 14 

Western Ass. Co 32 

Wilks & Burnett 34 

Young, Bedard & Eggleton 10 




f ES personnes qui achetent le Ciment ''Canada'' chez vous sont de celles 

dont la clientele pour les autres articles est aussi des plus pr^cieuses. 
Le fermier qui se sert du beton pour les ameliorations sur sa ferme, est a n'en 
pas douter, un homme eelaire\ progressif et prospere. Sa clientele est pr£- 
cieuse. De tels fermiers savent que 

LE CIMENT CANADA 

est le meilleur ciment a employer dans les travaux de ferme. En tenant le 
Ciment "Canada",vous pouvez attirer la clientele de ?ette classe tres desirable. 
Non seulement ces personnes acheteront leur ciment de vous, mais aussi 
beaucoup d'autres articles de necessity journaliere. 

Canada Cement Company Limited 

Bureau des ventes a 
MONTREAL, TORONTO, WINNIPEG, CALGARY. 

Commandez au bureau le plus proche de chez vous. 




EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT** 



32 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 17. 



MEIBGPOLiTAl 

Life Assurance Co'y 
:-: of New- York :- 

(Compagnie a Fonda Social) 

Actlf $397,965,341.31 

Polices en vigueur au 31 de- 

cembre ipxa 12.837,042. 

En 191a, la compagnie a 6- 

mis au Canada des poli- 
ce* pour 32,185,993 

Bile a depose entre lea 

mains du Gouvernement 

Canadiec et de fidel-com- 

mis canadiens, exclusive- 

ment pour les Canadiens, 

environ $16,000,000. 

II y a plus de 532.001 Canadiens assures 
dans la METROPOLITAN. 



WESTERN 

ASSURANCE CO. 

IHCORPOREE EN 18151 
ACTIF, au-dela de • - J3.284.I79M 

Bureau Principal: TORONTO, Oat. 

Hob. Geo. A. Cox, President. 
W. R. Brock, Vice-President. 
W. B. Meikz.b, Gerant-General. 
C. C. Foster, Secretaire. 
gueenraale da Moatrtfal: 
61 RUE ST-PIERRE. 
Robt. Bicker dikh, Gerant 



THE FEDERAL LIFE 

assurance co. 

Bureau-Chef : Hamilton Can. 
chiffre8 d'affaires 1912 



ACTIP AUGMENTS DE 
SURPLUS REALISE 
ASSURANCE BN VIQUEUR 



$440,648.30 

$107,050.90 

$25,555,267.00 



C. L. SWEENEY. Gerant Provincia 
Montreal, Quebec. 



Telephone ; Main 553 

ESIMART & EVANS 

Courtiers d'As?nrance 

Feu, Vie, Accident, Cambriolage, 

Bris de glaces, Automobiles, 

Responsabilite' des Fonctionnaires. 



Agents principaux pour : 

The Scottish Union & National Ins. Co. 

d'Edinbourg. 

German American Insurance Co. 

de New-York. 



Bureau : EDIFICE LAKE of the WOODS 
39 rue St-Sacrement, 



MONTREAL. 



Assurances 

AUGMENTATIONS DES RESPON- 
SABILITES D'UN AGENT 

(Suite) 



11 est egalement vrai, cela ne saurait 
clie mis en doute, qu'a mesure que le 
systeme de l'assurance-vb etait plus en 
vogue aupres du public, les responsabili- 
tes de l'agent out augmente proportion- 
nellement. C'est tout naturel, il serait 
anormal de pretendre que le chiffre des 
affaires est trente fois plus considera- 
ble qu'il y a cinquante ans et que la res- 
ponsabilite de l'agent n'est pas plus 
grande qu'a cette epoque. 

II est incontestablement vrai qu'au 
debut de l'organisation de l'assurance- 
vie les agents ne se mettaient en quete 
d'affaires qu'avec la seule idee de ga- 
gncr des commissions. A parler franc, 
cette raison est encore celle qui pousse 
les homines a sortir pour gagner leurs 
moyens d'existence en ce monde. Il est 
cependant vrai que des changements se 
sont produits dans l'existence de l'agent 
solliciteur, que des methodes nouvelles 
se sont imposees a lui, que sa taaniere 
d'envisager les questions n'est pas la 
meme. Son horizon s'est elargi. II voit 
dans un autre agent d'assurance un con- 
current, c'est vrai, mais il voit aussi en 
lui un collegue qui se devoue a la cause 
commune qui consiste a amener la popu- 
lation a accepter la doctrine de la pro- 
tection. II sait que l'autre agent d'assu- 
rance doit s'efforccr d'obtenir des con- 
trats pour l'autre compagnie. Neanmoins 
il reconnait qu'un nombre plus grand 
d'assures, cela signifie un plus grand 
nombre de convertis a l'idee de l'assu- 
rance, plus d'unites clans la 'masse qui 
va constituer le tout. II a acquis de la 
sagesse en se persuadant que plus il y 
aura de gens qui s'assureront dans une 
compagnie stable, plus il lui sera facile 
de recruter encore plus d'assures pour 
sa compagnie. La comprehension de ce 
fait a amene recemment les agents a 
sympathiser, ce qui etait inconnu il y a 
trente ans. La sympathie a amene la 
cooperation; la cooperation entre les 
•agents des compagnies rivales a permis 
a l'idee de cooperation de franchir les 
frontieres et dans l'organisation de no- 
tre association vous voyez la materiali- 
sation de proportions nationales de cet- 
te idee. Et vous vous etes rassemble3 
ici pour cooperer a une cause commune, 
i'ous etes venus de tous les coins du 
pays pour realiser un plan defini de fa- 
gon a pouvoir discuter mieux vos pro- 
blemes, vous coudoyer, echanger vos 
vues, vous inspirer les uns des autres, 
retourner chez vous, rapporter ce que 
vous avez appris a vos collegues et alors 
chacun de vous agira dans le meme but 



ASS I RJEI VOUS 

DANS 

£fl $JIUU€6JIRDe 



1 • PARC! 
QUE 

So PARCK 
QUE 

1* PARCE 
QUE 

4o PARCE 
QUE 

S» PAROE 
QUE 



■es Taua sont aussi avantagaua 

que ceux de n'importe quelle 

compagnie. 

Ses poHoae sent plus HbaraUe 

que cellea de n'importe quelle 

compagnie. 

Ses garantlaa sont auparlau- 

raa a la genera H te de cellea des 

autrea compagnies. 

L* sagas** et l'*xp»rlane* da 

aa direction sont une garan- 

tie de succes pour les annecs 

futures. 

Par-dcaaus tout, elle est une 

compagnie Canadlenna- 

Franeala* et ses capitaux re*. 

tent dana la Province de 

Quebec pour le bonofloo do* 

notroa. 



Sitae Soolal i .7 Plao* d'Armoa 

MONTHBAL 



16J0 



LONDON 

And 

Globe 



Snccarstle an Canada, Bnrcan Chef a Mantrial 
OIREOTEURS 

Sir Alexandre tacoste.M. Chevalier, Ecr. .William 
Motion Macpbarson, Ecr., T. J. Drummoad, Ecr 

J. Gardner Tbompsea, Gerant. 
J. W. Blnnle, Assistant-Gerant. 



Les Prevoyants da Canada 



CAPITAL AUTORISE S600.000 



inta i 



Pare* que c'aat an placement sans 
par ell: 

Parce que e'eat avec la plna petit* 
prime, la plua grosse rente ; 

Parce que c'est la aeule oompagnie 
a "Fonda Social" faiaant une sp^dali- 
ti dn Fonda de Pension. 

Total de l'actif du Fonda de Pension 
seulement : $305,126.01. 

Bureau i Montreal 1 

Chambre 22, 

Edlffloe "La Patrle" 

Bureau • Chal, 

85, rue Dalhousle, 

QUEBEC. 



Vol. XLVI— No 17. 



LE PRIX CQURAXT, Vendredi, 25 Avnl 1913. 



33 



Union Mntnal Life Insurance 
Company, *5fi* 

FRED. E. RICHARDS, 
President. 



Valeur acceptee de Garanties Ca- 
nadlennes. d£tenues par le Gouver- 
nement F£d6ral pour la protection 
des Porteurs de Police, $1,206,576. 

Toutes les polices 6mlses avec 
Dividendes Annuels sur paiement 
de la prime annuelle de deuxieme 
annee. 

Ouverture exceptionnelle pour 
Agents dans la Province de Quebec 
et l'Est d' Ontario. S'adresser a 

[WALTER I. JOSEPH, Gerant. 

151 me St-Jacques, MONTREAL. 



COMPACNIE 

MONTREAL - CANADA 

D'ASSURANCE CON1RE L'INCENOlE 

Fonda* an 1 859 

Telephone Bell Main 5381 

Actif $557,885.95 

Re.erve $193,071. 

Autre* Valeur* 

pat*We*-... 20.68 

•213.769.19 

Surplui pour le* asiure* $344,126.76 

Bureau - Chef t 

No Rue St- Jacque*, 
MONTREAL. 

Ferd. Pag6, Cerant Provlnoial 



SUN LIFE of CANADA 

Actif $ 49,605,616.49 

Assurances en vigueur. .. . 182,732.420.00 

Ecriyez an Bureau Principal, Montreal, 
pour voni procurer la brochure iatiialee 
" Prospere et Progressive." 



pour promouvoir les methodes en vuc 
du bicn-etre general, qui auront etc re- 
connues bonnes id. C'est a cause des 
preuves que vous avez donnees de vo- 
ire influence sur ['opinion publique que 
je suis persuade qu'un nouveau devoir 
bien defini vous est incombe depuis 
quelques annees et vous restera. L'im- 
portance de ce devoir augmentera a me- 
sure que les affaires prendront plus 
d'extciision et que 1'electorat americain 
continuera a hitter aussi activement 
pour la solution des problemes com- 
merciaux. QUoique nous ayons le meil- 
leur systeme de gouvernement qui soit 
au monde et que noire population ait 
prouve qu'elle pouvait sc gouverner 
dans toutes les circonstances et en face 
de problemes d'une enormc importance. 
il n'en reste pas moins dans l'air un 
eourant de malaise et les demagogues 
savent profiter des murmures de la po- 
pulace pour arriver a leurs buts. La 
meilleur maniere d'eviter le danger cau- 
se par 1'ignorance est de proceder a la 
diffusion des connaissances et en raison 
de la position qu'ils occupent. je suis 
persuade que c'est aiix agents qu'il est 
devolu de fairc l'education du peuple 
americain, de lui faire comprendre les 
principaux points du systeme d'assu- 
rance-vie, de facon a faire disparaitre 
les prejuges et qu'on ne songera plus 
a des represailles. Dans les colleges des 
cours sont faits a ce sujet, vous, vous 
avez a instruire les masses. 

(d suit/re) 



L'art de vendre est visiblement en re- 
tard sur l'art de fabriquer; il est done ne- 
cessaire de le perfectionner. 



..'Assurance Momt- Royal 

(Compagnie Indepeiidante (Incendie) 

Bureaui i 74 rue n$lr<-D«K< Qvtti 

Coin St-Franyois-Xavier. MONTRBA1 

ROdolphe Foroet. Prtsident. 
J. K Clement, Jr.. G6rant-G?n*ri>l 



Une Police dans la 

CANADA LIFE 

Devient une source de revenu. 
Police No. 35,407 Montant $5,000 

Age d'admission 35. 
Vie 20 yersements Date, 30 avril 1884 

Total des primes payees $3,140. 
Profits pay£s en esp£ces 

durant la peViode de 

paiement des primes. - - - $729.10 
Profits payes en especes 

en . 1905 14390 

Profits paye"s en especes 

en 1910 198.00 



$3,140.10 $1,071.00 
Cout exact jusqu'en 1910 - . 2,069.00 

Remarquez que depuis 1905, sans avoir 
eu a payer d'autres primes, la police a 
donne" un revenu progressil. 

CANADA LIFE ASSURANCE CO 

Bureau-Chef . TOKONTO, Ont 



Ea Compasrtic i'Btmsm 
HUTUBLLE DU COfiriERCE 

Contre I'lncondle 
Aotlfaxoedant . . $650,000.00 

DEPOT AU GOUVERNEMENT 

en conforniite avec la nouvelle I,oi dea 

Assurances de Quebec, 8 EdouardVII, Chap. 69. 

Bureau-Chit; III rut Oirouard, St-Hyaclnth* 



Assam vos Glaces ImmSdiatement dans 

La Prevoyance 

Capital $500,000.00 



Aussi :— Accidents, Maladies, Vol, Ga- 
rantie de Fidelity, Garamie de contrats. 
Responsabilite" Patronale. 



ASSURANCE D'AUTOMOBILES 

Bureau Chef 

166 me St-Jacques, • Montreal 

Tel. Main 1626 



BRITISH COLONIAL 



FIRE INSURANCE COMPANY 
EDIFICE ROYAL, 2 PLACE D'ARMES, 



MONTREAL. 



Depot au Gouvernement du Canada. Licenciee pour toutes les Provinces. Garantie des Assures $507,359.01. 

Agents demandes pour les districts non representees. 

President : Hon. C. E. DUBORD. Uirecteur et Secretaire : THEODORE MEUNIER. Gerant : H. \V. THOMSON. 
Inspecteurs : B. A. CHARLEBOIS, Boite Postale 208, Montreal, Que\ GAVIN BROWNE, Jr., 51 rue Yonge, 
Toronto, Ont. R. T. BROWN, Regina, Sask 



34 



LE i J RIX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



Vol. XLVI— Xo 17. 



PATEflTIS 



IDBTENUES PROMPTEMEHT 

Dam tous les pays. Pour reuseignements de 

mandezle Guide da I'lnvantour qui sera envoy 6 

gratis. 

MARION * MARION, 3^4 rue University, 

angle de la rue Sle- Catherine, Edifice de la 

Banque dea Marchands. 



NEW VICTORIA HOTEL 

H. FONTAINE, PROPRIETA1RB 

QUEBEC 

L'H6tel dea commis-voyageurs. 

Plan Americain. Taux, a partir de $2.50. 



JOSEPH FORTIER 

Fabrieant-Papetier 

Atelier de Reglure, Reliure, Typo- 
graphie, Relief et Gaufrage. Fabri- 
cation de Livrea de Comptabilit*. 
Formules et fournitures de Bureau. 

210 rue Notre-Dame Ouest, 

(Angle de la rue St-Pierre). MontkBAL. 



PAIN I»OXJH OI8BAUX eat le "Cottam 
Seed" fabrique d'aprea t\x brevet*. Mat- 
•bandit* de confiance ; rien ne peut I'appro- 
cher comma valeur et comme popularity. 
Cbes tout lea fournisseurs en grot. 



L. R. MoiMTBRlAND 

Architecte at Mesurenr, 
230 Roe St-Andr* Montreal 



Residence 2922 St-Hubert 

A. MATERAZZO 

ALIAS 

A. MATRA88E 

Empaqueteur de Legumes 
Manufacture : 1349 rue Huntly, Montreal 



RASOIR "RADIUM" de 
H. BOKER & CO. 




Affile par les ouvriera les plua habiles.tout 
experts dans leur partie La matiere.la main 
d'oeuvre et le fiui de ces Rasoirs sont parfaits ; 
chaque Rasoir est garanti durer la vied'uu 
homme, Demandez notre Brochure Gratuite. 

"Some Pointers for Gentlemen who shave 
themselves". 

(Quelques Indications pour les hommes 
quiserasent tus-memes). 

McCILL CUTLERY Co., Regd 

Boite Poatale, 580, - Montreal. 



Renseignements 

Commerciaux 



Dissolutions de societes 

Montreal— D'Allaird, Cooper & Cie, 
successeurs, D'Allaird-Pettie Ltd., ma- 
nufacturers dc chemisettes de dames, 
etc.; Findlay & Morgan, agents; Hers- 
covitch & Legal (Enreg.), tailleurs; 
Molleur Realty Co.; Montreal Musical. 
J. E. Gaudin continue sous la meme rai- 
son socialc, editeurs; Nash & White, 
peintr.es; Point Supply Co., J. Morris 
continue sous la meme raison socialc, 
M. G. 

Montreal — Eastern Tailoring Co., L. 
Loshokoff et P. Barack continuent sous 
la meme raison sociale; Languedoc & 
Cie, 11. C. Languedoc et T. Stevens con- 
tinuent sous la memo raison sociale, 
agents d'immeubles; Rea, A. E. & Cie, 
Ltd., change de raison sociale, devient 

lwins Ltd.; Yatz & Duboff, charpen- 

ticrs. 

En difficultes 

Montreal — British Construction Co. 
demande de cession deposce. 

Montreal — Charles Elevator Co. Ltd., 
ordre de mise en liquidation accorde, 
assemblee des actionnaires et creanciers 
1 1. 25 du courant; Crescent Hair Co., as- 
sembled des creanciers lc 25 du courant. 

St-Benjamin — Brousseau, Nap., assem- 
bler des creanciers le 25 du courant, 
Cessions 

Montreal — Crescent Hair Co.; Fontai- 
ne. J. A., chaussures, etc.; Jago, F. J. & 
Lie. entrepreneurs. 

St- Benjamin — Rousseau, Nap., cession 
judiciaire, M. G. 

Verdun — Aubertin, Ovila, platrier. 

Fonds vendus 

Bedford — Norton, A. O. & Co., a P. 
Grassette, hotel. 

Montreal — Shaffer Freres, nouvcautes 
en gros; Overing. C. V., fruits, etc. 

St Gerard de Majclla — Goulet, A. D., 
actif vendu, M. G. 

Montreal — Binctte. O., stock - vendu, 
epicerie; Deschene, Thomas, Jr., stock 
vendu, produits pharmaceutiques. 

Si Cuthbert — Bergeron, J. F., stock 
vendu, M. G. 

Quebec — Falardeau, J. & Cie, a Can- 
tin & Frere, epicerie. 

Curateurs 
Montreal — Montreal Milk Dealers 
Supply Co., A, Desmarteau, curateur; 
Robillard, F. X., J. G. Duhamel, cura- 
teur. 



Deces 

Quebec— Drolet, J. B.. de Drolet, J. B. 
i\; i'ie, manufacture de chaussures. 

St-Evariste Station — Cloutier, Thos., 
forger on. 

Nouveaux etablissements 

Montreal — Anderson & Delaney Con- 
tracting Co. Ltd.; Canadian Garment 
Manufacturers; Cleveland l"p-To-Date 
Restaurant; Dominion Waterproof Co., 
.Mt'ts.; Fearless Tire Co. Ltd.; Jackson 
81 Savage, chaussures en gros; La Com- 
pazine I. Emile Gill Ltd.; Lindross & 
Goodwill, fabricants de cadres, etc.; M. 
C. McKerley & Co.. epicerie: H. H. Mar- 
ty n & Co. cf Canada Ltd.; Parker Hou- 
se, hotel; Louis Rolland & Co., bois de 
construction, etc.; Sun Trust Co. Ltd.; 
Yinot Car Co. of Canada Ltd. 

Roxton Falls— Jos. Sob & Co., M. G. 



GEO. GONTHIER 

Expert Comptable et 
Auditeur 



H. E. MIDGLEY 

Comptable-Incorpore 



GONTHIER & MIDGLEY 

Comptables & Audlteura 



103 RUE ST-FRS-XAVIER. 

Telephone Adresse telegraphique 
Main 2701-5 19 "Gontley" 



EN PUBLICATION 

Almanach Rolland 

Agricole, Commercial 

et des Families 
Quarante-Septieme Annee 



PRIX 



L'Exemplaire, - - 10 cts 

" par malle, - 14 " 

La douzaine, - - 84 " 

Le cent, - - - J6.50 " 
Plus les frais de transport. 



Malson Fondee en 1870 

AUOUSTE COUILLARD 

Importateor db 

Pcrroanerlc et Qcincaillerie, Verres a 

Vitrts, Pslutnrea, Etc. 

Speciality : Poeles de toutes aortas 

Mob. «3S A *8» roe St-Panl 
Toutes 1a et r 4 st-Amable, MONTREAL 



La maiaon n'a pas de Commls-voyageura e 
fait beneficier sea clients de cette economle. A t 
tentlon toute speciale aux commandes par la 
malle. Messieurs les marchands de la campagne 
seront tou jours servis an plua baa prix du 
marche. 



P. A. GAGNON 

Comptable Licencie" 
(Chartered Accountant) 

Chambre 315, 316, 317 

Edifice Banque Quebso. 

ix Place d'Armea, MONTREAL. 

Telephone Bell Main 4911 



Arthur W. Wilks. 



Alexander Burnett 



WILKS & BURNETT 

Comptables, Audlteura, Com missal res pour 
toutea lea Provinces. 

Reglement d'affaires de Faillitea 

601 Batisse Banque des Marchands 

Telephone Bell Main 550a 

Marchands 849 MONTREAL 



EUGENE PREVOST RODOLPHE BEDARD 

PREVOST & BEDARD 

Comptables, 

Liquidateurs, 

Auditeurs. 

Speciality : Reglements de differenda 
57 Edifice Liverpool & London & Globe 

1 1 2 ST-JACQUES 
BELL TEL. MAIN10S MONTREAL. 






Vol. XL VI— No if. 



LE TRfX" COl'KAXT, Vcndrecli. 



?5 Avril 



i9 J 3- 



3S 



Alex. Desmahteau 

Comptablo, Auditeur 

SP£C1AL1TE : — Liquidation da FalHItos, 

Compromis Effectuo. 

54,60, RUE NOTRE-DAME EST 

MONTREAL. 



TBI,. BELL, MAIN 1859 

BELANGER & BBLA.NGBR 

Notalres, Comptables et Commissaires 

TRUST & LOAN BUILDING. 

No 30 rue St-Jaoquos, • MONTREAL 

Argent a Preter a 4, 5 et (>% 



CHOCOLAT up| ITE" 

DBS EPICIERS 
four tons lea 

Besoins de la Cuisine 

Tablettes de % lb. 

Fabriqne' par 

JOHN P. MOTT & CO., 

HALIFAX, N. E. 
J.A.TAYLOR, Agent, Montreal 



GARAND, TERROUX & GIE 

BANQUIERS ET COURTIERS 

48 rue Notre-Dame Oaest 

MONTHBAL 






MELLE A. PLOUFFE 

STENOCRAPHE-DACTYLOGRAPHE 

207 roe St-Jacques (Chambre 26) 

Traduction dans las doux leagues. 

"Lettrescirculal.es au 1,000 

Prix Speciaux". 

Tel. BELL MAIN 8409. 



,' JOURNAL DE LA JEUNESSE. — 
Sommaire de la 2io5e livraison (5 avril 
1913)- ■ — ■ Le gros lot, par Albert Cim. — 
L'utilisation des souris. — Souvenirs de 
Constantinople: la mosquee de Sainte- 
Sophie, par Gabriel Renaudot. — Un 
corsaire de 13 ans, par Charles Geniaux. 
— Le froid artificiel, par Daniel Bellet. 
Abonnements — France: Un an, 20 fr. ; 
Six mois, 10 fr. Union Postale: Un an, 
22 fr. ; Six mois, 11 fr. 

Le numero: 40 centimes. 

Librairie Hacherte et Cie, 79, boulevard 

St-Getmain, Paris. 



St-Denis. Riviere Richelieu — Maple 
Leaf Overall Co. 

Verdun— J. W. Clark & Co., entrepre- 
neurs. 

Lachine— Marcotte, A. et A. Racette, 
arcliitectes. 

Montreal — Bourassa & Venne, meu- 
bles, etc.; Canadian Quality Saw & Tool 
Works, manuf.; Everybody's Stores, 
Ltd.; G. H. Findlay, comm.; C. P. Gil- 
man,' agent de manuf.; Hochelaga Secu- 
rities Corporation Ltd.; La Banque des 
Families, meubles, etc.; Les Jardins de 
St-Isidore Ltd.; London & Wasserman, 
marchands; MacDonald Car Buffer Ltd; 
Realtv Agencies & Contracting Co. Ltd.; 
Tobacco Buyers Association Ltd.; Vic- 
toria Merchandise Co., agents de manu- 
factures. 

Warwick— La Compagme d'Aviculture 
de Warwick. 

Fonds a vendre 

Cap Magdelaine — Labrecque, L. N. & 
Cie, actif a vendre le 10 mai, M. G. et 
provisions. 

Montreal— Labelle, G, le 25 du cou- 
rant, instruments de musique; Viau & 
Frere, actif a vendre le 30 courant, nou- 
veautes pour hommes, etc.; Maison Jean 
Paquette Ltd., stock a vendr le 25 du 
courant, quincaillerie. 

Incendies 

Quebec — La Compagnie Paquet & 
Tacquiers Ltd.. assurance, agents de ma- 
nufactures; La Compagnie de Publicite 
Quebecoise, assurance, editeurs; Simard, 
Carmichaeil & Cie, nouveautes; Tan- 
guay & Malouin, agents de manufactu- 
res. 

Liquidateurs 

Beauce Jonction — Larue & Trudel, 
Quebec, a National Knitting Co. Ltd., 
manufacturiers. 

Montreal — A. Desmarteau a New- 
York Silk Waist Co. Ltd.; Alex. Des- 
marteau a Star Iron Co. Ltd. 
Incendies 
Gaspe— Le Touzel Malcolm, partielle- 
ment assure; Veit, Fred., M. G. 

Quebec— Crepeault, Benj., pertes par 
suite d'incendie. couvertes par les assu- 
rances, manufacturer de chaussures. 
Fonds vendus 
Montreal— Desmarais, J. C, actif ven- 
du bijouterie; Heymann & Fechner, ac- 
tif. confiserie; Montreal Milk Dealers 
Supply Co., actif. etc., vendu. 

Scott Jonction— Scott Furniture Co., 
par J. P. E. Gagnon, Quebec, fabricants 
de meubles, etc. 

Deces 
Montreal— Fortier, Chs., quincaillerie. 
Ste-Rose — Cyr, Damien, manufacture 
de portes et chassis, etc. 

Dissolutions de societes 
Montreal— Rancour't & Theoret. Darn., 
ao-ents d'immeubles; Gray & Wighton, 
successeurs, Gray & Wighton Ltd.. en- 
trepreneurs; Hogue & Cyr, successeurs. 
Cyr & Noonan; McEwen, L. & Co. Ltd, 
nouvelle raison sociale McEwen, Came- 
ron, Wait Ltd. 

Cessions de biens 
Montreal— Jago, F. J. & Cie, entrepre- 
neurs. , ,»• 1 1 

Quebec— Belland, Hector, a Michaud 
& DesTosiers, tailleurs. 

Verdun _Aubertin, Ovila. assemblee 
des creanciers le 25 courant, platner. 
En diffieultes 

Valleyfield— Azar, A. et L, nouveau- 
tes. 



Cessation d'affaires 
Montreal — Pitts, J. A. Co. Ltd., joaiil- 
Icrie en gros. 

Curateurs 

Montreal — Wilks & Burnett, curateurs 
a Thomassin, Henry, confiseur. 
Assemblee de creanciers 

Montreal — Fontaine, J. A., le 25 cou- 
rant, chaussures. 

Nouveaux etablissements 

Montreal — Beaver Supply Co.; Bou- 
thillette & Frere, entrepreneurs; Buck- 
Ion & Glazer, marchands; A. F. Byers 
& Co. Ltd.; Carlton Bread Co., boulan- 
gers; A. Dulude & Fils, tabac, etc.; Eu- 
gene & Co., negociants; Federal Cons- 
truction Co. Ltd.; Ideal Gents' Furnish- 
ing; Islaim & Yito. fruits; A. Labbe & 
Co., restaurant; Lafortune & Brault, 
agents d'immeubles; L'Immobiliere 
d Outremer; Le Progres Immobilier; 
John Mc In tyre Ltd.; J. J. Meldrum, 
comm.; M. L. Morris & Son, hardes en 
gros; Mount Royal Bond Co. Ltd.; Pa- 
risian Diaritond Co. of Canada; Prince 
Arthur Hall Co.; Self Acting Pump Co. 
Ltd.; Tip Top Mfg. Co., fabricants de 
manteaux de soie pour dames; 

Montreal et Verdun — Verdun Cloth- 
ing- & Gents' Furnishing. 

Quebec — O. Chalifour, moulin, etc.; 
Club St-Georges, club athletique; Le 
Modele, costumes de dames, etc.; CO. 
Simard, epicier; Morency & Grenier, 
fabricants de boites en carton; Novel- 
ties Sales Co., agents commissionnaires; 
Turgeon & Gourdeau, foin, grains, fari- 
nes, etc.; New- York Window Cleaning 
Co. of Quebec; Pappas & Trakas, res- 
taurant. 



ACTES INSCRITS AU BUREAU 
D'ENREGISTREMENT A TROIS- 
RIVIERES, DURANT LA SEMAI- 
NE TERMINEE LE 19 AVRIL 1913 



Ventes 

Michel Bourassa a H. Dwyer & Cie 
Ltee, St-Barnabe; Frs. Paquin a Ths. 
Deschesnes, St-Barnabe; Alfred Racine 
a Napoleon Gelinas, St-Boniface; Jose- 
phat Bellemare a Adem Matteau, St- 
Boniface; Severe Desaulniers a Phi. La- 
freniere, Ste-Flore; Antoine Dupont a 
Alfred Bronsard, Ste-Flore; Dame Ths. 
Gelinas a Adelard Giguere, Ste-Flore; 
Ernest Dupont a Ferdinand Dupont, 
Ste-Flore; John J. McKeage a Dame J. 
H Desroches, Grand'Mere; Raoul Des- 
champs a Joseph Caron, Grand'Mere; 
J. A. Petit a Alfred Beland, Grand Me- 
re- Hormisdas Bourassa a Alph. de L 
Langlois, Grand'Mere; Onesime Geli- 
nas a Arcade Lavergne, St-Severe; 
Avila Gignac a Donat Bourassa, Yama- 
chiche- Adam Gauthier a Adam Gelinas, 
Trois-Rivieres; F. X. Clement a Moise 
Chamberland, Trois-Rivieres; Mo.se 
Chamberland a Geo. Desprez Trois-Ri- 
vieres; Dionis Gelinas a P. J. Heroux, 
Trois-Rivieres; Achille Shelling a Ar- 

..... n n „ie Trois-Rivieres; Nap. Guil- 
bert a Jules Baleer et Rofc Ryan, Pte 
du Lac; Henri Girard a Avila Dupont. 
oaroisse Trois-Rivieres; Adolphe He- 
roux a Arsene Riopel. St-Elie; Narcisse 
Veillette a Albert Pellerin, Shawinigan 
Falls. 

(A suivre a la page 53) 



36 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



Vol. XLYI— Xo r 



BANQUE DE MONTKJBAL 

FONDEE EN 1817 — CONSTITUEE PAR AC TE DU PARLEMENT 

Capital tout pays SI 6,000,000.00 

Fonds do Reserve 16,000,00 0.00 

Profits non Partages 802,814.94 

Siege social : M ONTREA L. 

Bureau des Dire c teurs — ±,e Tiis Hon. Lord Strathcona and Mount 
Royal, G.C.M G., G.C.V.O., President Honoraire; R. B. Angus, President ; 
II. V.Meredith, Vice-I'resideut ; E. B. GreenshieUls, Sir Wm Macdouald, 
James Ross, Hon. Robert Mackay, Sir Thomas Shaughnessy, K. C. 
V.O.; David Morrice, C. R. Hosmer, A. Baumgarten, C. B. Gordon, H. R. 
Drummoud, D. Forbes Angus. 

H. V. Meredith, Gerant-G£n£ral; A. Macnider, Insp. Chef et Surint. 
des Succursales, C. Sweeny, Surint des ~uec.de la Colomibie Anglaise ; 
A. D. Braithwaite, Surint. des Succ. de 1 Province d'Ontaro ; P.J. Cock- 
burn, Surint. des Succ. de la Province de luebec ; E. P. Winslow, Surint. 
des Succ. du Nord-Ouest. D. R. Clarke, jurint. des Succ. des Provinces 
Maritimes et de Terre-Neu ve. 

Succursales au Canada.— Dans toutes les principales cites etvillesdes 
provinces suivantes : Ontario, Quebec, Nouveau-Brunswick, He du Prince- 
Bdouard, Nouvelle-Ecosse, Provinces du Nord-Ouest, Colombie Anglaise. 

Succursales en dehor* du Canada. — Grande-Bretagne, Loudres. 
Angleterre, 47 Threadneedle Street E.C — Sir Frederic Williams-Taylor, 
gfirant. 

atats-Unis, New-York— R.Y. Hebden W. A.Bog. J. T. Molineux, agts 
i • : ict { > Sos'une. 

Terre-Neuve : St. John's. Birchy Cove, Grand Falls. 

Mexique. Mexique, D. F. 



LA BANQUE NATIONALE 

FONDEE EN 1860. 



Capital 
Reserve 



$2,000,000 
1,400,000 



Notre service de billets circulaires pour les voyageurs " Tra- 
vellers Cheques " a donne' satisfaction i. tous nos clients ; none 
invitons le public a se pr^valoir des avantages que nous offrons 

Notre bureau de Paris, 

HUB BOCDHEATJ, 

14 RUE AUBER, 

esttr£s propice aux: voyageurs canadiens qui visitent l'Europc. 

Nous effectuonsles virements de fonds, les collections, les paie- 
ments, les credits commerciaux en Europe, aux Etats-Unis 
etau Canada, aux plus bas taux. 



CAPITAL PAYE 
FONDS DE RESERVE 



LA BANQUE MOLSON 

INCORPOREE EN 1855 

Bureau Principal, MONTREAL,. 



$4,700,000 
4,700,000 



JAMES ELLIOT, Cerant-Ceneral 
SUCCURSALES DANS LA PROVINCE DE QUEBEC 



Richmond 

Roberval 

Sorel 

Saint-Cesaire 

Sainte-Flavie Station 

Saint-Ours, Qu6. 

Sainte-There9e de 

Blainville 
Victoriavtlle 
Ville St-Pierre 
Waterloo 
Berlin, Ont. 
85 Succursales dans tout la Canada. 
Agences a Londres, Paris, Berlin et dans toutes les principales vllles du 

monde. Emission de Lettres de Credit pour le commerce et lettres 

circulaires pour voyageurs. 



Arthabasha 
Bedford 
Cowansville 
Chicoutimi 
Drummond ville 
Fraserville et RiviSre 

du Loup Station 
Knowtton 
Machine Locks 
Montreal-Rue St- 

Jacques 



Rue Sainte-Catherine 
Avenues du Pare 

et Georges-Emile 
Maisonneuve — 
Market and Harbour- 
Cote des Neiges— 
C6te St-Paul 
Boulevard St-Laurent 
Saint-Henri — 
Pierreville 
Quebec 



NOVA SCOTIA STEEL & GOAL GO 



LIMITED 

MANUFACTURIERS 



ACIER en BARRES MARCHAND, MACHINERIE a 
ROUES, TRANSMISSIONS en AC1ER COMPR1ME 
POLI, TOLES D'ACIER jusqu'a48pcsdelarge,RAlI,S 
en "T" de 12, 18, 28 et 40 lbs a la verge ECLISSES, 
ESSIEDX DE CHARS DE CHEMINS DE FER. 

CROSSES PIECES DE FORCE. UNE SPECIALITE 

^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^ 

Minei de Fer, Wabana, Terreneuve. — Mins 

Hauts Fourneaux, Fours a Reverbere a Sydney Mines, 
N. E. — Laminoirs, Forget et Ateliers de Finissage 

a New Glasgow, N. E. 
Bureau Principal : NEW GLASGOW, N. E. 



LA BANQUE PROVINCIAL^ DU CANADA 

Slags Central 1 7 A 9 Placa d'Armes, Montreal, Can. 

Capital autorise $2,000,000.00 

Capital pave et surplus au 31 Decembre 1912 $1,588,866.1 1 

Consell d'Admlnlatratlon 1 President : M. H. LAPORTB, de Laporte 
Martin & Cie, Administrateur Credit Foncier Franco-Canadien, 
Vice-President : M, W. F. CARSLEY, de la maison en gros Carsley 
Sons & Co. ; Honorable L. BBADBIEN, Ex-ministre de l'Agrlculture 
M. G. M. BOSWORTH, Vice-President "Canadian Pacific Railway Co." 
M. ALPHONSE RACINE, de la maison A Racine & Cie, marchands en 
gros, Montreal; M. L J. O. BEAUCHEMIN, proprietaire de la Librairie 
B*auchemin Ltee.; TANCREDE BIENVENU, Directeur-gerant ; J W. I,. 
FORGET, Inspecteur ; J. R.CHOQUET Assistant-Inspecteur ; ALEX. 
BOYER, Secretaire. 

Censoura: President: Honorable Sir ALEX. LACOSTE, Ex-Juge 
en chef de la Cour d'Appel ; Docteur E. PBRS1LLIER LACHAPELLE, 
Administrateur du Credit Foncier Franco-Canadien ; M. CHEVALIER. 
Directeur-Gerant, Credit Foncier Franco-Canadien. • 

50 Succursales dans les Provincesde Quebec, Ontario, Nouveau Brunswick 

Correspondents a I'Etranger : Etats-Unis : New-York, Boston, 
Buffalo, Chicago ; Angleterre, Franc:, Allemagne, Autriche, Italic. 



QUEBEC STEAMSHIP CO, Limited. 

LICNE DU ST-LAURENT, Montreal aux ports de la Cote de Gaspe, a 

Gaspe, Malbaie, Perce, Summerside, Charlottetown ot Pictou) 

SS. "CAftCAPtDIA", 1900 TONNES, avec les accommodations les plus 
modernes pou' passagers partire de Montreal (si le fleuve est libre), 
jeudi, le 24 avril, a 4hrsp.m. et tous les quitize jours par la suite, et de 
Quebec le jour suivant a midi . 

ALLEZ AUX BERMUDES 

Le Steamer "Bermudian." a double helice, 10,518 tonnes de deplace 
ment quittera New-York a 10.00 a.m., chaque 3, 14 et 24 Mai et 11 a.m . 
4,14 et 28 Juin. Signaux sous marins, telfgraphie sans fil, orchestre. 
Voyage Record, 39 heures 20 minutes. Le plus raoide, le plus moderne 
et le seul steamer debarquant ses passagers aux quais aux Bermudes sans 
transbordement. 



ANTILLES 



Le nouveau steamer "Guiana" et auties steamers, quittent New-York 
toutes les deux Samedis pour St-Thomas, SteCroix.St-Christophe, Anti- 
gua, la Guadeloupe, la Dominique, la Martinique, Ste Lucie, la Barb£de 
et Demerara. 

Pour renseignement complets s'adresser a W. H. Henry, 2S6 rue St 
Jacques ; W. H. Clancy, 152 rue St- Jacques ; 1 hs. Ccck & Son, 530 rue t te 
Catherine-Oucst ; Hone & Rivet, 9 Eoule\eid St-Lauitnt, cu a J. G 
Brock & Co., 211 rue des Commissaiies, Montreal, QiebecStesmsbip Co. 
Quebec. 



BANQUE D'HOCHELAGA 1874-1913 

Capital autorise $4,000,000 Capitalpaye $4,000 000 

Reserve 3.000,000 Total de I'Actif au-dela de $30 000,000 

DIRECTEURS : M. J.A.V/aillancourt, President ; Hon. F.I,. Beique.C.K. 
Vice-President ; A. Turcotte, Ecr., N. H. Lemay, Ecr. Hon. J. M. Wilson, 
Col. C. A. Smart. A A. Larocque, F. G. Leduc, Gerant ; Beaudry Lemau, 
Surintendant des Agences; P. A. LavallGe. Asssistant-Gerant ; Yvon La- 
marre, Inspecteur. Bureau Principal— Montreal 

BUREAUX DE QUARTIERS 
Ave Mont-Royal Pointe St-Charles DeLorimier 

(coinSt-Denis)St-Edouard Quartier Emard 

Ave. Mont-Royal St-Henri Rue Notre-Dame, Ouest. 

(Coin deLanaudiSre) St-Viateur Longue-Pointe 

Rue Ste-Catherine, Est Quartier Laurier Aylwin, (coin Ontario) 

R leSte-Catherine, centre Villeray Quartier St. Denis 



Hochelaga 
Longue Pointe 
Maisonneuve 



Verdun(prds Montreal)yuartier Ste-Marie 
Viauville (pres Montreal Outremont 



Berthierville, P. Q. 
Cartierville, P. Q. 
Kdmonton, Alta 
Fournier, Ont. 
Hawkesbury, Ont. 
Joliette, P. Q. 
machine, P. Q. 
Laprairie, P. Q- 
I/Assomption, P. Q. 
Locgueuil, P. Q. 
Louiseville, P.Q. 



SUCCURSALES 

Maxville, Ont. 
Mont-Laurier, P.Q. 
Prince Albert, Alta. 
Quebec, P. Q. 
St-Roch de Quebec, P.Q 
Sorel, P. Q . 
Sherbrooke, P. Q. 
St. Albert, Alta. 
Ste-Genevi£ve de 

Pierrefonds, P.Q. 
St-Boniface, Man. 



St-Kyacinthe, P. Q. 

St-Jacques I'Achigan, 

St-JacquesL'acbijtan.P.Q. 

St-jerome, P. y 

St-Lambert, P Q. 

St-Pierre. Man. 

St-Valerien de 

Shefford, P. Q. 

Trois-Rivieres, P.Q. 

Valleyfield, P. Q. 

Vankleek Hill, Ont. 

Winnipeg, Man. 

Rmet des Lettres de Credit Circulaires pour les Voyageurs, payables 
dans toutes les parties du monde ; ouvre des credits commerciaux : achete 
des traites sur les pays etrangers ; vend des cheques et fait des paieraents 
telegraphiques sur les principales vllles du monde. 



La publicite bien faite est loyale et 
honnete, documentee et raisonnee, direc- 
te et vivante. 



Vol. XL VI— No 17. 



l.E PRIX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



37 



Finances 



REVUE DE LA SEMAINE. 



Calendrier financier. 

Lundi, 2<S — Assemblies annuelles: La Rose Consol. Mines 
Co.; Nipissing Mines Co. 

Mercredi, 30 — Dividende trimestriel payable: Actions — Car- 
riage Factories, Pfd. 

Jeudi, 1 — Dividendes trimestriels payables : Actions — Aca- 
dia Loan Corp. ; Dominion Steel Corp., Pfd. ; Internat. Coal 
and Coke Co. ; Mexico Tramways Co. ; North Atlantic Fisheries, 
Pfd.; Nova Scotia Under. Co., Pfd.; Penman's, Ltd., Pfd.; 
Russell M. C. Co, C. et Pfd. ; Steel Co. of Can, Pfd. 

Banques— Banque Nationale; Imperial Bank of Canada; 
Standard Bank of Canada. 

Dividendes semestriels payables: 

Obligations — Bekling Paul Corticelli; Can. Paper Co, 1st 
Mtge. ; Dom. Steel Corp.; Montreal Cottons; Niag, St. Cath. and 
Tor. Ry. Co.; Penman's, Ltd.; Porto Rico Rys. Co.; Price 
Bros. & Co.; St. John Ry. Co.; Toronto Power Co. (C. Deb.) ; 
Yarmouth Flee. Co. 

Actions — C. Breton Flee. Co, C. et P.: Mexican, L. and 1" 
Co, Pfd.; Monterey Ry, L. and P. Co, Pfd. 

La situation du marche. 

La rarete relative de l'argent continue a exercer une forte 
influence sur la tenue generale de nos valeurs; de plus on craint 
encore des complications dans les Balkans a cause de l'attitude 
prise par le Montenegro et ce qui est plus grave, plus' on appro- 
che du reglement de la question de la delimitation de frontiercs 
et des conditions pecuniaires de la paix, plus on se rend compte 
des forts debours auxquels devront consentir les grandes puis- 
sances, sous forme de prets, e'est vrai. mais enfin il y aura la 
une somme enorme d'argent relativcment immobilisee puisqu'elle 
ne sera guere employee que dans la peninsule. 

Le mouvement de nos valeurs est done en ce moment de- 
nue d'interet ; e'est une position d'attente que le marche a prise 
et on ne sait guere quand se produira tin nouveau mouvement 
d'activite. Le marche est. somme toute, un pen plus faible mais 
sans qu'il y ait peril en la demeure. 

Parmi nos stocks ceux qui out fait preuve de olus de ferme- 
te out ete le Pacifique Canadien, le Power et le Ciment ; le Pa- 
citique s'est maintenu aux environs du cours de 244' '.. le Power 
vers 220, le Ciment se vendait de 30 T j a 30' "J: le Richelieu s'esl 
maintenu avec difficulte de 115H a 115; le Detroit, le Textile. 
la Steel Corporation etaient franchement faihles. Cette derniere 
valeur s'est vendue de 51 a 50^. 

Parmi les valeurs de banque, il convient de signaler la haus- 
se de 10 points depuis une quinzaine de "La Banque d'Hoche- 
laga" qui se negocie actuellement a 160. 

A New-York, le ton du marche n'est pas encourageant a 
cau^e des inquietudes suscitees dans les milieux industriels '">r 
la reforme du tarif que poursuit le president Wilson, qui se.nb'e 
bicn appuye par le vice-president ainsi que par le Congri :s ; 
quant au marche de Londres, son allure generale est indecise. 

Nos industries textiles. 

1 

On pense en general que le Dominion Textile sera mis sur 



• une base de dividende plus elevee d'ici a pen de temps et on 
croit que la Canadian Cottons Co. declarera bientot aussi un 
dividende sur son stock ordinaire. Ces rumeurs ont naturelle- 
ment attire beaucoup l'attention du public sur la situation qui 
est d'ailleurs particulierement interessante, de nos industries 
textiles. 

* * 

Le dividende annuel de la Toronto Paper Manufacturing 
Co, Ltd, a ete porte, mardi, de 5 a 8 p.c. Cette augmentation 
sera mise en vigueur a la fin du present semestre. 

* * * 

Pendant les quatre semaines qui se sont terminees le 25 du 
mois dernier, les recettes du Hollinger se sont chiffrees par 
$128,352, soit $32,088 par semaine. 

* * 
* 

L'abaissement du taux d'escompte de la Banque d'Angleter- 
re a eu sur toutes les places du monde une forte repercussion, 
mais il n'en reste pas moins qu'a Montreal l'argent est toujours 
aussi cher et aussi difficile. Nos banques en effet sont sollicitees 
de toutes parts et ne peuvent encore satisfaire a toutes les de- 
mandes. De plus, il faut bien convenir que nos institutions de 
credit, depuis six mois, jouent sur le velours, et protitent de la 
tension monetaire, alors que le public en souffre. Ceux qui les 
dirigent ne manifestent aucun empressement a diminuer leurs 
benefices tant que l'Europe ne nous offrira pas, a meilleur comp- 
te, les capitaux dont nous axons besoin. Les banques font done 
obstacle aux operations speculatives et retardent dans une large 
mesure l'essor en hausse de nos valeurs. Mais, en vertu de la loi 
des compensations, il se trouve que ce qui fait du tort a la spe- 
culation est profitable a nos institutions de credit. Leurs sur- 
plus de recettes provenant des taux sureleves de I'escompti 
retrouveront dans leur bilan et leur position n'en sera que mieux 

assise et plus solide. 

* * 
* 

A New-York, les prix des valeurs fluctuaient tres peu, bier, 
et le volume des transactions etait faible. Pour le moment, les 
speculateurs se contentent de laisser le marche dan? son etat de 
stagnation. Quelques valeurs montaient ou baissaient d'un point 
par rapport aux prix de cloture d'avant-hier. Les efforts faits 
pour [aire monter les principales valeurs aboutissaient a peu 

. Les speculateurs a la baisse n'avaient pas une attittule 
sive peut-etre parce qu'ils croyaient que leurs 
seraient hasardees. 

La speculation etait gouvernee par les memes forces qui 
operaient, il y a quelque temps, et qui ont pour but de repiiner 
toute tendance a l'activite. 

On s'interesse beaucoup au bill concernant la revision de 
arif. A la Bourse de New-York, on surveille avec beaucoup 
d'interet, la legislation proposee en Californie au sujet des J:i- 
ponais. 

Bien que la marche monetaire soit plus facile, la perspective 
future n'est pas tres claire. Pour cette raison, les speculate irs 
sont hesitants. 

L'action New-Haven baissait de nouveau a un bas niveau, 
100H. Le C.P.R. faiblissait un peu avant la cloture et perdait 
plus d'un point. 

Qulques valeurs de tabac avaient de la lourdeur. 



3« 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 17. 



INFORMATIONS FINANCIEEES 



Action* Ordinaire* et Actions Privilege* 



Capital paye 



ReierTe 



Pair dei Actiom 



I Tsui du der 
nierDividende 



Derniere cote 



BANQUEb 

Banque de Montreal 
Baaq ue de Quebec . . 



Banque de la Nouvelle-Ecosse 

Banque de Toronto 

Banque Molson 

Banque Nationalt 

Banque des Marchands du Canada 

Banque Provinciale. 

Banque Union du Canada 

Banque Canadienne du Commerce 

Banque Royale du Canada 

Banque d'Hochelaga 

Banque d'Ottawa 

Banque Imp£riale du Canada 

Banque Internationale du Canada 

CHEMINS DE FER 

•Canadian Pacific Railway (Ordinaires) 

Duluth S.S & A. Railway (Ordinaires) 

do do do (Pr6f£rer:tielles) , 

Minn. St. Paul & Soo Railway ( Ordinaires ) 

do do do (Pr£fdrentielles) . 

TRAMWAYS ELECTRIQUES 

Detroit United Railway 

Dnluth Superior Traction , 

Halifax Electric Railway 

Havana Electric Railway (Ordinaires) 

do do do (Prdf£rentielles) 

Illinois Traction (Ordinaires) 

do do (Pr£fe>entielles) 

Mexican Light & Power (Ordinaires) 

do do do (Pre76rentielles) 

Montreal Street Railway) 

Porto Rico Railway 

Quebec Railway, Light & Power 

St. John Railway 

Sao Paulo Tram., Light & Power 

Toledo Railway & Light 

Toronto Railway 

Tri-City Railway & Light (Ordinaires) 

do do do (Pre76rentielles) 

Twin City Rapid Transit ( Ordinaires) . 

do do do (Pr6f6rentielles) 

Winnipeg Electric Street Railway 

VALEURS INDUSTRIELLES 

Canadian Car & Foundry (Ordinaires) 

do do do (Pr£f£rentielles) 

Canada Cement (Ordinaires) 

do do (Pr6f£rentielles) 

Canadian Converter! 

Dominion Steel Co 

Dominion Textile Co. ( Ordinaires) . . . , 

do do (Preiterentielles) 

Lake of the Woods Milling Co. (Ordinaires) 

do do do (Pr€fdrentielles) 
Montreal Cottons Ltd (Ordinaires) 

do do do ( Pre7 fSrentielles ) 

Nova Scotia Steel & Coal (Ordinaires) 

do do do (Pr£f6rentielles) 

Ogilvie Flour Mills Co. ( Ordinaires) 

do do do ( Pr£f eVentielles ) 

Pen mans, Limited (Ordinaires) 

do do (Prtferentielles) 

-DIVERS 

Bill Telephone Co 

Mackay Companies (Ordinaires) 

do do ( Pr£f eirentielles ) 

Montreal Light, Heat & Power 

Montreal Telegraph 

Ottawa Light, Heat & Power Co 

Richelieu & Ontario Navigation Co 

vShawi nigan Water & Power Co 

MiHIS 

Crown Reserve , 

International Coal Mining (Ordinaires) , 

do do do (Preierentlellu) 



$15,975,220 
2,500,000 

3,998,460 

4,941,455 
4,700,000 
2,000,000 

6,547,159 
1,000,000 
4,952,190 
15,000,000 
7,661,060 
2,885,340 
3,500,000 
6,000,000 
1,320,439 

180,000,000 
12,000,000 
10,000,000 
20,832,000 
10,416,000 

12,500,000 
3,500,000 
1,400,000 
7,500,000 
5,000,000 
9,564,000 
5,000,600 

13,585,000 
2,400,000 

10, 00c, 000 
3,000,000 

9,300.500 

800,000 

10,000,000 

12,000,000 

8,000,000 

9,000,000 

2.825,000 

20,100,000 

3,000,000 

6,000,000 

3,500,000 
5,000,000 

i3.5 o,o°o 
10,500,000 
i,733.5oo 
35,000,000 
5,000,000 
1,859-030 
2,100,000 
1,500,000 
3,ooo,oooi 



$16,000,000 
1,250,000 

7,497,412 

5-941,455 
4,700,000 
1,400,000 
5,400,000 
500,000 
3,076,095 
12,500,000 
8,607,166 
2,650,000 
4,000,000 
6,000,000 



Debentures 
146,283,497 



21,887,000 

2,500,000 

600,000 



24,957,813 



4,420,000 
2,941,500 
8,654,400 



6,000,000 

13,257,000 

3,992,326 



8,068,000 
I 9,5°3,ooo 



5,578,000 



3,500,000 

5,oco,ooo 
474,000 



3,040,275 

1,000,000 
500,000 



6,000,000 
1,030,000 
2,500,000 
2,000,000 
2,150,600 
1,075,000 

12,500,000 

50,000 

50,000,000 

17,000,000 

2,000,000 

1,511,500 

3,132,000 

7,000,000 

1.999.95/ 
500,000 
119,700 



6,000,000 

457,263 

2,000,000 

3,649,000 



10,107,000 

100,000 

730,000 

1.123,573 

5,000,000 



$100.00 
100.00 

100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
50.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 

100.00 
100.00 
100.00 
100 . 00 
100.00 

100 . 00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100 . 00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
1 00 . 00 
1 00 . 00 
100.00 

100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100 . 00 
100.00 
100.00 
100.00 



100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
5.00 

100.00 
100.00 
100.00 
100.00 
100. oo 
100.00 
100.00 
100.00 

1. 00 
100.00 
100.00 



10% 
7* 

i4# 

XI* 

11 % 

8* 
10* 

6* 

8/, 
10* 
life 

9* 

life 

life 



lofe 



7% 
7% 

5 5* 
5% 
7% 



6% 



6% 

4% 

7% 

lofe 



6% 
10% 



7% 



6% 
Sfc 

7% 
10ft 

8* 
7% 



7% 



6* 
7% 
8* 
7% 
8* 



5* 
8* 
8* 
7% 
4* 
6% 

8* 
5* 
4* 
** 

85 
6% 
i* 

A% 

•0% 

7% 
7% 



Au 15 
avril 



235 

123 x Dr 
xR 
264 
210 

I97X 
Ex Di 138 
190 



149 
213 
220 
160 x R 
211 
226 



Au 23 
* vril 



24 1 % 



134^ 
156 

73* 



160 



92K 
75 



235 

126 ex Dr. 

264 % 
210 

196^ 

Ex Di. 138' 
I90 

144 

2I4J-8 
207 

i6oxDr. 
217 
226 



244X 



66^ 
15 



260 
143 



105 



114 



207 

82^ 

x D 

28^ 

9i 

45 

Si Ji 

86 
102 
I34# 
"5 

59 
102 

80 
122 

123 
120 

56 

84 



146J* 
82 

67 

227* 
140 
18054- 
116 
!36xDi 

3.83* 
5 



134 
156 

75 
160 



90 
75 



66 
15 



260 
145 



105 



82^ 

IlJjf exD. 
29# 
92 tf 

45 
50 -Ji 
88>i 
102 
134 
118 
60 
102 
81 Ji 
121K 
1215* 

"7# 
55* 
84 

146* 

83 

67 
229 
140 
i8o# 
115* 
136 

3-92 

5 



Vol. XLVI— No 17. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



39 




§§ 



Rasoir de Surete de Gillette 
a Gagne Votre Confiance 



Jetez un coup d'ceil sur les dix dernieres 
annees du commerce des rasoirs. Quel a 
et6" l'article en vedette ? 

_ Sans mil doute le RASOIR DE SURETE 
GILLETTE. 

Connaissez-vous un autre rasoir dont le 
total des ventes ait augmente" regulierement 
chaque annee, durant cette decade ? 

Vous souvenez vous d'un autre rasoir 
qui ait et£ annonce a vos clients, a 
l'annee, pendant la] moitie meme de ce 
temps-la ? •. ,' - i-v, . , , _., 

Avez-vous tenu ou meme entendu parler 
de n'importe quel autre rasoir dont les 
prix n'ont JAMAIS etc" reduits par vos 
concurrents locaax ou par les maisons fai- 
sant affaires par laposte ? 



■' Connaissez-vous un autre rasoir qui soit 
fabrique" dans tout le Canada ? 

Est-ce qu'il y a un autre rasoir qui ait 
garanti le placement de centaines de mil- 
liers de dollars dans une manufacture 
aussi importante que le ^nouvel Edifice 
Gillette ? 

Avez-vous jamais recu des autres fabri- 
cants de rasoirs de n'importe quelle sorte 
la meme vigoureuse, inlassable cooperation 
pour vendre les marcbandises qu'on vous 
a determine a acheter ? 

Pouvez-vous penser a n'importe quel 
autre rasoir, a l'une de ces imitations si 
nombreuses des fabricants qui, de ce fait 
meme, reconnaissent la superiorite du 
rasoir GILLETTE ? 



Depuis l'invention du GILLETTE, des quantites d'autres ' 
rasoirs ont £te mises sur le marche avec nombre de promesses 
et ont disparu. Le GILLETTE est l'une des institutions 
permanentes, progressives du Canada et comme tel est digne 
de votre confiance. 

Gillette Safety" Razor Company of Canada Limited 

Bureaux et Manufacture : LE NOUTEL EDIFICE GILLETTE, MONTREAL. 



, 



f 






§§ 



S- 



40 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 17. 



& 



o 



Importateurs de 

Glaces Epaisses 

VERRE A VITRE8, 

VERRE CATHEDRALE 
uni et grave, 

@ 3 VERRE BRUT 
p (cast) 

¥^^ Raye, 

^t* Arme, 

^"^ etc. 

VITRE8 ORNE- - 

MENTEE8, QP 

GLACES BI8EAUTEE8, ^. & 

DESSUS DE MEUBLE8,etc. C^ 

Tel. Bell, EST 430 et 3751 O* 

COIN PERREAULT & STE-ACATE, 

MONTRBAL, Ge»«. 



Manu- 
facturiers 

de 

MIRROIRS, 

VITRE8 

PL0MBEE8, 



Toles Galvanisees 

"Queen's Head" ! 




Le type du genre depuis un derni-siecle 

Jamais egalees comme qualite. 
CAMAIM 

A. C. LESLIE & CO., LIMITED. 

MONTREAL 



i ^ t ^^WW M V-W-^ % N%\*> *« a -***- fc -** * ** * A *** *** ** ** l *<* A r.*^r<%% %%%VV W\ 



JOSEPH RODGERS & SONS, L!M!I1 D 



Sheffield, Aug. 

Evitez les imitations de notre 

COUTELLERIE, 

en vous assurant que cette MARQUB 
EXACTE se trouve sur chaque lame. 

Seuls Agents ponr le Canada : 

JAMES HUTT0N& CO., Montreal. 






" FRAPPEZ FORT ! " " CELA AIDERA AUX VENTES ! 



>> 



Ce mot "Annonces," appiofondissez-le. Vous l'entendrez sou vent, maintenant que le temps vient 011 
les marchands vont se disputer les profits sur la peinture. Aujourd'hui vous savez toua que "FRAPPER" 
1' esprit de l'acheteur est aussi n^cessaire que de lui fabriquer de la bonne peinture. 

Nous avons dit "FRAPPER" l'esprit n'est-ce pas ? II y a, dans cette idee un point important, vital 
meme, dont vous conviendrez avec nous. Dans votre longue carriere commerciale avez-vons remarque 
combien d'annonces, a vous offertes pour vous AIDER, ont reellement frappe^ vos futurs clients assez 
fortement pour qu'ils vous apportent leur argent ? 

Frapper l'esprit, et par la meme ouvrir les porte-monnaies, demande deux choses tout d'abord. En 
premier lieu, il faut que les FAITS pr^sentes tels qu'ils sont, sans exage>ation, possedent par eux-memes 
une veritable PUISSANCE. II faut en second lieu, que ces faits soient si convaincants, int^ressent tellement 
votre client qu'il les trouvera pratiquement IRRESISTIBLES. Nous n'allons pas au dela de la verity en 
affirmant que les personnes dont l'esprit sera le moindrement ouvert sur la question de peinture ce 
printemps, trouveront dur de ne pas acheter au marchand qui vend les Brandram-Henderson "ENGLISH" 
Paint. Cette force, la publicite, voila la methode que nous vous offrons. 

Y a t-il la ou vous faites des affaires, une agence exclusive de nos produits ? S'il n'en existe pas, une 
carte postale a nous adressee AUJOURD'HUI serait de votre part un trait de genie en matiere commerciale. 




EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS. CITEZ "LE PRIX COURANT* 



L Vol. XLVI— No 17. 



LE PRTX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



41 



Ferronnerie, Quincaillerie, Peinture 
Materiaux de Construction, Etc. 



SIMONDS CANADA SAW CO. 



Dans notre derniere edition, nous 
avons eu occasion de parler d'une bro- 
chure descriptive que la Simonds Cana- 
da Saw Co. vient d'editer et qui contient 
des suggestions precieuses pour les eta- 
lagistes en ferronnerie. En plus de cela, 
la meme maison adresse au commerce 
une superbe pancarte, grandeur 131/2 x 
21^ pouces, en couleurs, et qui consti- 
tue un attrait pour la vitrine. La pan- 
carte represente un vieil ouvrier char- 
pentier en train de terminer un travail 
d'ajustage avec une scie Simonds, et elle 
fait dire a l'homme d'experience; "En 
verite, je vous le repete, c'est une scie 
magnifique". 

Tous les marchands qui tiennent les 
scies Simonds voudront avoir une ou 
plusieurs de ces pancartes pour orner 
leurs vitrines. 



L'ART DE VENDEE DE LA PEIN- 
TURE — L'ART DE S'EN SER- 
VIR 



Le commerce de la peinture avec les 
specialites qui s'y rattachent differe au 
point de vue de la direction des affaires 
d'une epicerie ou d'un magasin de nou- 
veautes ou les gens entrent, demandent 
un certain article; on leur montre les 
marchandises, ils achetent et s'en vont. 

En ce qui concerne la peinture, on 
pent suivre la meme ligne de conduite 
pour la vente de petites quantites de 
marchandise courante, mais quand il 
s'agit d'un gros achat important, c'est 
different. 

Les gens entrent et veulent faire un 
contrat pour "assez de blanc" pour blan- 
chir une maison ou pour assez de cette 
nouvelle peinture a l'huile destinee aux 
murs d'interieur et en la plupart des 
cas le client laisse la question a regler 
au peintre. 

Le cultivateur qui entre dans la bou- 
tique pour acheter assez de peinture 
pour sa grande grange peut tres bien 
avoir dans la memoire des prix de mai- 
sons faisant affaires par la poste et pour 
un achat assez considerable une diffe- 
rence de prix de 25c par gallon peut lui 
paraitre assez forte pour le determiner 
a se rendre en voiture — peut-etre me- 
me en automobile — a un village situe 
a cinq milles de la. 

La publicite done amene les gens a 
acheter ou tout au moins a parler d'a- 



chcter, mais les ventes reelles de pein- 
ture se font par experience personnelle 
de la maniere de vendre, bien plus que 
grace a la publicite et un grand nombre 
d'affaires se font en recherchant les 
gens qui peuvent devenir des clients 
plutot qu'en attendant qu'ils viennent 
de leur propre gre. 

Un des moyens de se mettre en rap- 
port avec ces futurs clients c'est de ;e 
servir de l'intermediaire du fabricant. 
Le manufacturier qui fait une grande 
campagne de reclame regoit des deman- 
des de renseignements de presque tous 
les coins du pays, dont un certain nom- 
bre proviennent juste de votre territoi- 
re. 

11 a pour regie de conduite d'effectuer 
ses ventes par votre intermediaire, M. 
le marehand; il vous envoie le nom de 
la personne qui demande des renseigne- 
ments et on compte sur vous pour trai- 
ter la question directement avec le 
client. 

Plus vous rcevez de demandes de ren- 
seignements, plus vous avez de chances 
d'effectuer des ventes. Plus vous restez 
en relations etroites avec le fabricant, 
plus il peut vous etre utile. 

Naturellement aucun marehand ne 
peut tcnir toutes les specialites, mais un 
marehand avise a le plus de specialites 
possible dans son magasin; puis il insis- 
te aupres du manufacturier pour que ce- 
lui-ci l'aide de toutes les fagons possi- 
bles. Le manufacturier ne sera pas por- 
te a aider le marehand qui ne s'aidera 
pas lui-meme et le marehand qui se con- 
tentera de relever les noms qui lui se- 
ront envoyes et de les mettre en filiere 
sans faire aucun effort special, qui se 
contentera d'envoyer au plus une lettre 
ou un catalogue au client probable s'a- 
percevra qu'il fait fausse route. 

Naturellement il y a bon nombre de 
gens qui pourraient devenir des ache- 
teurs, qui lisent la reclame generale et 
n'en viennent jamais au point d'envoyer 
une lettre de demande de renseigne- 
ments. Un moyen d'attirer l'attentiori 
de ces gens-la sur le fait que vous avez 
les marchandises en question et par 
suite de les amener a venir chez vous, 
de leur montrer l'interet qu'ils y ont, 
c'est d'annoncer a plusieurs reprises 
dans les journaux que vous etes agent 
pour telle ou telle ligne, et en meme 
temps il faut attirer leur attention sur 
de recentes annonces de ces marchan- 
dises dans des magazines importants. 
Ou encore on pent decouper les annon- 



ces parues dans le magazine, les coller 
sur un carton, les pendre a la vitrine en 
ecrivant au-dessous: "Nous avons ces 
marchandises". 

La recherche de ces clients probables 
est interessante et tres profitable si le 
marehand a les capacites necessaires 
pour mener les affaires jusqu'au bout. 
Trouver les gens qui ont besoin d'ache- 
ter cela peut bien ne pas relever exacte- 
ment de l'art du vendeur, mais e'en est 
si voisin que nous ne chicanerons pas 
pour si peu. On ne peut vendre de mar- 
chandises qu'en autant qu'on a pres de 
soi une personne pouvant les acheter. 

Quand une personne qui peut tres 
bien se decider a acheter de le peinture 
entre dans votre magasin, il ne faudrait 
pas qu'on le laisse sortir avant qu'il 
n'ait eu l'occasion de dire; "Je n'ai pas 
besoin de peinture" ou "Je pense a ache- 
ter un peu de peinture". 

S'il ne vient pas pour une affaire se 
rattachant de fa<jon ou d'autre au com- 
merce de la peinture, il est tout naturel 
d'amener la conversation sur ce sujet 
en "parlant du temps" qui est toujours 
"un temps propice aux travaux de pein- 
ture" a l'interieur de la maison tout au 
moins. 

11 n'y a pas de mal a demander a un 
client qui possede une maison: "Pensez- 
vous a faire donner une couche de pein- 
ture a votre maison ce printemps-ci?" 
Et si vous ne savez pas qui a des mai- 
son s ou Ton peut faire des travaux de 
peinture, pourquoi ne pas demander a 
tous vos clients s'ils n'ont pas de batis- 
ses ou il sera necessaire d'en faire avant 
longtemps? Ceux qui ne possedent pas 
d'immeubles vous "remercieront pour 
le compliment", voila tout. Vous ne sa- 
vez jamais quand vous parlez a un hom- 
me s'il peut etre ou non un client de 
premier ordre, et quand il y a tout a ga- 
gner et rien a perdre, pourquoi ne pas 
briser la glace? 

Le vendeur qui prendra l'habitude de 
questionner ses clients a ce propos sera 
surpris du nombre de reponses favora- 
bles qu'il obtiendra. Bien des gens vien- 
nent a votre magasin pour se procurer 
certain article mais avec l'idee d'ache- 
ter d'autres marchandises plus tard et 
peut-etre ailleurs. Une question peut, 
par hasard, changer les choses a ce 
point qu'au lieu de se procurer ces arti- 
cles plus tard et ailleurs, ils les achetent 
tout de suite chez vous. 

(A suivre.) 



42 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



Vol. XLV1— No \~. 




JLa 7/farche du Ztemps 



T 



fc 



_J L 

1 r 



Peinture Martin-Senour 



Pure au 100%. 





Etablitvotre commerce ou le detruit. Vous ne pouvez pas rester stationnaire 
vous allez de I'avant ou vous reculez. 

''La marche du Temps" est le plus grand indicateur dans le commerce de la peinture. 

Si la peinture que vous vendez n'est pas bien pre>ar£e, au moyen de propres mateViaux, "la 

marche du temps" r^velera ce fait. Si le soleil fait passer sa couleur— si le vent la fait crevas- 

ser- si le temps chaud et sec la fait blanchir, "la marche du temps" vous imposera une 

p£nalite" et vous perdrez de la clientele — les clients nereviendront pas. 

Mais si vous vendez de la 



" .• "La Marche du Temps" vous aidera. Elle niontrera a votre client 
la quality splendide de la peinture que vous vendez, et vos clients parleront 
de vous a. leurs amis et de votre peinture qui dure longtemps. 

Faites travaillergpour vous] "LA MARCHE DU TEMPS"— procurez-vous 
I'Agence des peintures MARTIN • SENOUR, et vos affaires s'amelioreront 
avec "la marche du temps". 

The Martin-Senour Co., Limited 

Les Pionniers de "'Industrie des Peintures Pures. 






MONTREAL. TORONTO. 



CHICAGO 





LEPREUVE DE LA MER 



L'epreuve de la MER, l'epreuve de 
I'eau salee et de I'eau douce I'ecume 
— la brume la chaleur - le froid le 
soleil ardent — tous les elements aux- 
quels est expose un vernis marin.— 
Vendez-vous des varnis DDUGALL a 
lep-euve de la Mer ? 

Brochure gratuite sur les arguments 
de vente. 



THE DOUGALL VARNISH CO., LIMITED 

MONTBEAL 
Aisociee de la Murphy Varniah Company, E. U. A 



± 



=J L^ 





MANUFACTURIERS DE 



Vehicnles pour Enfants. Meubles en osier. Accessoires 
pour chambres de toilette, Et chaises pour invalided. 




Exigez toujours la Marque de Commerce "CENDRON 
DEMANDEZ LE CATALOGUE DESIRE. 

THE GENDRON MFG. CO., Ltd, 

TORONTO, Canada. 






Vol. XLVI— No i: 



LE PRIX COL'RAXT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



43 



(Ferronnerie) Marche de Montreal 



LA SITUATION. 

Les conditions g-enerales du commer- 
ce de ferronnerie n'ont guere varie pen- 
dant la derniere huitaine. On signale 
cependant la liausse du prix du blanc 
de plomb pur, qui se vend maintenant 
a $8.25. 

JLes tuyaux de fer sont aussi un peu 
plus chers; la hausse est d'environ 5 p. 
c. Les affaires sont tres actives, elles le 
seraient davantage sans la greve des 
camionneurs de la Dominion Transport 
Company qui empeche de faire bien des 
expeditions a la campagne. Tous les 
marchands en gros sont exposes de ce 
fait, a subir de fortes pertes, surtout 
parce que les commis-voyageurs pren- 
nent tous les jours de fortes comman- 
des pour livraisons immediates. On se 
demande si la greve. en Belgique, n'au- 
rait pas une influence defavorable au 
commerce des verres a vitre. En ce qui 
concerne les perceptions, on a constate 
une certaine amelioration bien qu'on 
M'ait pas encore lieu d'etre satisfait. L'e- 
tat des chemins s'ameliore peu a peu 
dans toute la province. Les pluies qui 
sont tombees ces jours-ci ont contribue 
beaucoup a faire disparaitre la neige qui 
couvrait encore certaines regions et si 
le temps continue a etre chaud, on s'at- 
tend a avoir des voies de communica- 
tion plus satisfaisantes d'ici a tres peu 
de temns. 

On annonce pour la semaine prochai- 
ne une nouvelle liste de prix et des 
changements dans les escomptes. 

Les prix pour les tuyaux en fer seront 
un peu plus eleves. 

Nous cotons: 

PLOMBERIE 

Tuyaux de plomb 

Les prix sont de 7.50 moins 15% pour 
tuyaux en plomb et de 9.00 pour tuyaux 
de plomb composition moins 15%. 



Tuyaux de renvoi en font et acces- 
soires 

Les escomptes sur les prix de la liste 
sont: tuyaux legers, 60%; tuyaux moyens 
et extra-forts, 65%, et accessoires legers, 
moyens et extra-forts, 70%. 
Tuyaux en fer 

Nous cotons, prix de la liste: 
J4 100 pieds 5.50 

Y& . 100 pieds 5.50 

4 100 pieds 8.50 

i 100 pieds 11 .50 

1 100 pieds 16.50 
ik 100 pieds 22.50 
li 100 pieds 27.00 

2 100 pieds 36.00 
Nous cotons net: 

2% 100 pieds 16.30 

3 100 pieds 21 .54 

4 100 pieds 30.80 
Tuyaux galvanises 

Nous cotons, prix de liste: 
i 100 pieds 5.50 

I 100 pieds 5.50 

J 100 pieds 8.50 

3 100 pieds 11.50 

1 100 pieds 16.50 
1 J 100 pieds 22.50 
ij 100 pieds 27.50 

2 100 pieds 36.00 
3} 100 pieds 27.07 

Nous cotns net: 
2J 100 pieds 22.20 

3 100 pieds 29.19 
3i 100 pieds 30.70 

4 100 pieds 41.75 
Les escomptes sont les suivants: 
Tuyaux noirs: i pouce et I pouce, 64 

pa; i oouce, 69 p.c. ; I et ij pouce, 73% 
p. a; 2 a 3 pouces, 75J p.c. 

Tuyaux galvanises: } a I pouce, 49 p. 
e.; * pouce, 59 p.c.; I a 4 pouces, 63I p. 
c; 2 a 3 pouces, 64^ p.c. 

Tuyaux en acier 
2 pouces 100 pieds 9.60 



2l pouces 100 pieds 12.25 

3 pouces luo pieds 13. 5 j 
3'> pouces 100 pieds i.-,. -,., 

4 pouces^ 10 o pieds 19. OJ 

Fer-blanc Charcoal 

Nous cotons: 1 c. 14 x 20 4.05 

Fer-blanc en feuilles 

X. Extra par X et par cse 1.00 

suivant qualite. 

(Caisse de 112 feuilles, 108 lbs. net) 

Au coke — Lydbrook ou egal 

IC, 14 x 20, base bte 4.45 

(Caisse de 112 feuilles, 108 lbs. net) 

Au Charbon — Terne-Dean ou egal 

IC, 20 a 28 bte 8.25 

(Caisse de 112 feuilles, 216 lbs. net) 

(Caisse de 560 lbs.) 

XX, 14 x 60, gauge 26 lb. 0.07 o.07t 

Feuilles etamees 

72 x 30 gauge 24, 100 lbs. 8.50 

72 x 30 gauge 26, 100 lbs. 9.00 

Toles galvanisees "Canada" 

Nous cotons: 52 feuilles, $4.75; 60 

feuilles, $5.00. 

Toles noires 
Feuilles: 

22 a 24 2.65 

26 2.75 

28 2.85 
Toles galvanisees 

Nous cotons a la caisse: Fleur 

Gorbals Queens de 

Best Best Comet Head Lis 

28 G 4.50 3.95 4.50 4.25 

26 G 4.30 3.50 4.30 4.00 

22 a 24 G 3.85 3.45 3-85 3-50 

16-20 3.75 3-20 3.75 3.40 

Les prix de la marque Comet sont plu- 
tot a la hausse. 

Apollo 

lof oz=28 Anglais 4-35 

28 G.=Anglais 4.10 

26 G. 3.85 

24 G. 3.60 




AIMEZ-VOUS LA 
GHASSEAU PIECE? 

Quand vous vous ren- 
dez aux pieges, assu- 
rez-vous d'avoir la 
charge la plus conve- 
nable pour la chasse 
au piege. Les douilles 
Sovereign, Imperial et 
Regal de la Dominion 
Cartridge Co. sont les 
meilleures. 



1 



Insistez pour avoir 




les munitions per- 




fectionnees et 




eprouvees de la 




DOMINION CARTRIDGE CO., 


It 


CHAMBRE 846 




Edifice Transportation 




MONTREAL, Can. 





EN ECRIVANT AUX ANNONCEURS, CITEZ "LE PRIX COURANT" 



44 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 17. 



Histoire relative aux vernis Sherwin =Williaras 

racontee par des illustrations 




Assortissant et rangcant les gommes par ordre de 
qualiles. Le premier travail soignS, dans la fabrica- 
tion du vernis. Les gommes viennent surioul de la 
Nouvelle-Zelande , de VAfrique et des Indes. 




Liquefiant les gommes avant d'ajouter 
Vhuile de tin Ires chaiuic. 




Cuisant et clarifiant le vonis. Le plus grand soin 
est apporte au moindre detail. 




Tons les sediments el lagomvienon dissonle sotil 
extraits par cesfiltres puissants. 




I n coin de Ventrepot d'emmagasinage. Certains 
vernis vieillissent la plusieurs annecs. 




Reservoirs d' entrepot pour le vernis. 




Sherwin -Williams 

Peinture et Vernis 




EN ECRIVANT AUX ANNONCEU S. CITEZ "LE PRIX COURANT* 



Vol. XL VI— Xo 17. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



45 



22 G. 3- 60 

10 a 20 u. 3-4o 

Moms d'une caisse, 25c de plus par 

luo in 1 es. 
j6 o. Americain equivaut a 26 G. An- 

giais. 

Petite tole 18 x 24 52 feuilles 4.45 

feme tole 16 x J4 00 feuilles 4.70 

Soudure 

Les prix som plus eleves de ic par lb. 

Nous cotons: barre demi et demi, ga- 
rantie, 30^2; do., 27>4. "Wiping', metal 
pour ploinbiers. 

QUINCAILLERIE 
Boulons et noix 

lies ferine et a la hausse. 

Nous cotons: 
Boulons a voitures Norway ($3.00) 50 

et 10 p.c. 
Boulons a voitures carres ($2.40) 60 et 

10 p.c. 
Boulons a voitures ($1.00): grandeurs, £ 

et moindres, 60 et 10 p.c; 7/16 et au- 

dessus, 55c. 
Boulons a machine, S pee et au-dessous 

uoc. 
Ball 100 lbs. 11.20 

Boulons a machine, 7/16 pee et au-des- 
sous, 57/4c. 
Boulons a lisse, & et plus petits, 60 et 

55 et 10 p.c. 
Boulons a lisse, 7/16 et plus gros, 50 et 

5 P-c. 

Noix par boites de 100 lbs. 

Nous cotons: 
Noix carres 4c la lb. de la liste 

.boulons a charrue, 50 et 10 p.c. 

La broche barbelee est cotee $2.42^ 
les 100 livres a Montreal. 

Crampes a clotures 
Fer poli $2.60 

Fer galvanise 2.80 

Broches pour poulaillers 

I x 20 x 30" 4.10 

I x 30 x 36" 4-75 

A x 22 x 24" 5.00 

J x 22 x 30" 6.30 

L'escompte est de 50 et 10 p.c. sur la 
liste. 

S x 20 x 24" 3.40 

* x 22 x 36" 7.50 

Broche galvanisee, etc. 

Nous cotons: 

No 9 les 100 lbs. 2.30 

No 12 les 100 lbs. 2.45 

No 13 les 100 lbs. 2.55 

Poli brule: 

No a 9 les 100 lbs. 2.35 

No 10 les 100 lbs. 2.35 

No 11 les 100 lbs. 2.42 

No 12 les 100 lbs. 2.60 

No 13 les 100 lbs. 2.70 

No 14 les 100 lbs. 2.80 

No 15 les 100 lbs. 2.85 

No 16 les 100 lbs. 3.00 

Brule, p. tuyaux 100 lbs. No 18 3.85 

Briile, p. tuyaux 100 lbs. No 19 4.70 

Extra pour broche huilee, 10c p. 100 lbs. 

Broche a foin 

La demande est faible. 

Nous cotons net: 

Marche tres ferme. 

No 13. $2.40; No 14, $2.45. et No 15. 
S2.55. Broche a foin en acier coupe de 
longueur, escompfe 25 p.c. sur la liste. 

Plaques d'acier 
V2 oouce 100 livres 2.40 

3/16 pouce 100 livres 2.60 



Zinc en feuilles 

Le marche est ferme. 
Nous cotons: $t>.75 a $9.00 les 100 lbs. 
Coudes pour tuyaux 

Nous cotons a la doz. : coudes ronds 
ordinaires 75 feuilles, $1.10; bo feuilles, 
h>1-35> ct pons, Oo feuilles, $1.60. 

Broche moustiquaire 
Ties ferme et a la hausse. 
Nous cotons: broche noire, $1.55 par 
rc-uleau de 100 pieds. 

Broquettes 

Pour boites a fraises 75 et I2i p.c. 

lour boites a fromage 85 et 10 p.c. 

A valises 80 et 12^ p.c. 

A tapis, bleues 80 p.c. 

A tapis, etamees 80 et 15 p.c. 

A tapis, en barils 40 p.c. 

Coupees bleues, en doz. 75 et \2\ p.c. 
Coupees bleues et i pe- 

santeur 60 p.c. 
Sweeden, coupees, bleues 

et ornees, en doz. 75 p.c. 

A chaussures, en doz. 50 p.c. 

A chaussures, en uqts 1 lb. 60 et 10 p.c. 

Clous de broche 
Nous colons: $2.40 prix de base, f.o.b., 
Montreal. 

Clous coupes 
Nous cotons: prix de base, $2.60 f. o. 
b., Montreal. 

Clous a cheval 

Nous cotons par boite: No 7, $2.90; 
No 8, $2.75; No 9, $2.60; No 10, $2.50, 
avec cscompte de 10 p.c. 

Fers a cheval 
Nous cotons f.o.b., a Montreal: 
Neverslip crampons, I le cent 3.80 

No 2 No 1 
et plus et plus 
grand petit 
Fers ordinaires et 

pesants, le qrt 3.90 4.15 

Neverslip crampons 7/16, le cent 2.40 
Neverslip crampons i, le cent 2.60 

Neverslip crampons 9/16, le cent 2.80 
Neverslip crampons 5/16, le cent 2.00 
Neverslip crampons I, le cent 2.20 

Fer a neige, le qrt 4. IS 4.40 

New Light Pattern, le qrt 4.35 4.60 
Fer "Toe Weight" No 1 a 4 6.75 

Featherweight No o a 4 5.75 

Fers assortis de plus d'une grandeur au 
baril, 10c a 25c extra par baril. 

Chaines en fer 

Tres ferme. 

On cote par 100 lbs.: 

3/16 No 6 10.00 

3/16 exact! 5 8.50 

3/16 full S 7-00 

i exact 3 6.50 

i 6.50 

5/16 4.40 

i 3.00 

7/16 3-80 

1 3-70 
0/16 3.60 
3 3.40 
f 3-30 
r 3-30 

2 3-30 
Vis a bois 

Les escomptes a la liste sont de 

Tete plate, acier 85 10 p.c. 

Tete ronde. acier 80 10 p.c. 

Tete plate, cuivre 75 10 p.c. 

Tete ronde, cuire 70 10 p.c. 

Tete plate, bronze 70 10 p.c. 

Tete ronde, bronze 65 10 et 7* p.c. 



doz. 8.50 

doz. 4.75 

doz. 9.00 

doz. 7.00 



Fanaux 

Nous cotons: 
W right No 3 
Uru»naires 

Uasnijoani C. B. 
.\ o -i 

Peints, 50c extra par doz 
Tordeuses a linge 

Nous cotons: 
Royal Canadian doz. 47.75 

Colonial doz. 52.75 

Safety doz. 5O.25 

£• Z- E. doz. 51.75 

Rapid doz. 46.75 

Paragon doz. 54.00 

Bicycle doz. 60.50 

Moins escompte de 20 p.c. 
Munitions 

L'escompte sur les cartouches cana- 
diennes est de 30 et 10 pour cent. 
Plomb de chasse 

Nous cotons net: 
Ordinaire 100 lbs. 10.00 

Chilled 100 lbs. 10.40 

Buck and Seal 100 lbs. 10.80 

METAUX 
Antimoine 

Le marche est sans changement, $10.75 
a $11.00. 

Fonte 

Nous cotons: 
Carron Soft 25.50 

Clarence No 3 24.50 

Per en barre 

Plus ferme. 

Nous cotons: 
ler marchand base 100 lbs. 2.15 

I'er forge base 100 lbs. 2.30 

Fer fini base 100 lbs. 2.40 

Fer pour fers a cheval 

base 100 lbs. 2.40 
Feuillard mince il a 2 pes base 3.20 
Feuillard epais No 10 base 2.25 

Acier en barre 

Nous cotons net, 30 jours: 

Acier doux base 100 lbs. 0.00 2.25 

Acier a rivets base 100 lbs. 2. 10 2.25 

Acier a lisse base 100 lbs. 0.00 2.25 

Acier a bandage base 100 lbs. 0.00 2.25 

Acier a machine base 100 lbs. 0.00 2.25 

Acier a pince base 100 lbs. 0.00 2.95 

Acier a ressorts base 100 lbs. 2.75 3.10 

Cuivre en lingots 

Le marche est fort. 
Nous cotons $19.00 les 100 lbs. Le 
cuivre en feuilles est cote a 27c la livre. 

Etain en lingots 

Nous cotons: 55c a 552c les 100 livres. 

Ce metal se fait de plus en plus rare 
sur ies marches primaires et les expe- 
ditions diminuent. 

Plomb en lingots 

Plus fort. 

Nous cotons: $4.95 a $5.20. 

Zinc en lingots 
La demande est tres forte. 
Nous cotons: $7.50 a $7-75 les 100 li- 
vres. 

HUILES, PEINTURES ET VI- 
TRERIE 

Huile de lin 

Ferme. 

Nous cotons au gallon, prix nets: hui- 
le bouillie 62c, huile crue 59c. 

Huile de loup-marin 

Nous cotons au gallon: 
Huile extra raffinee 70c 



46 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



Vol. XLVI— No 17. 




DEUX SCIES REMARQUABLES 

Les Passe-Partout CRESCENT GROUND 

de SIMONDS 

A DENTS DE LANCE, LARGES ET ETROITS 

Vos clients payent volontiers double prix pour ces scies, parce qu'ils savent qu'ils feront 

deux fois l'ouvrage des autres. 

Faites a Montreal. Commandez-les maintenant a votre fournisseur. 

Simonds Canada Saw Company, Limited 

MONTREAL, - ST. JOHN, - VANCOUVER. 





Tmrnmimnrm 



mm^^ h 



Essence de terebenthine 

Nous cotons 65c le gallon par quantite 
de s gallons et 70c le gallon par baril. 
Blanc de plomb 

Marche tres ferme, a la hausse 
Blanc de plomb pur 
Blanc de plomb No 1 
Blanc de plomb No 2 
Blanc de plomb No 3 
Blanc de plomb No 4 
Pitch 

Nous cotons: 
Goudron pur, 100 lbs. 
Goudron liquide, brl 

Peintures preparees 

Nous cotons: 
Gallon 
Demi-gallon 
Quart, le gallon 
En boites de 1 lb. 

Verres a Vitres 

Les prix sont tres fermes. 

Le marche Beige augmente continuel- 
lement ses prix. 

Nous cotons: Star, au-dessous de 26 
pouces uni: 50 pieds, $1.85; 100 pieds, 
$340; 26 a 40, so pieds. $2.00; 100 pieds, 
$3.60: 41 a 50, 100 pieds, $4.00; 51 a 60 
100 pieds, $4.25; 61 a 70, 100 pieds, $4.50; 
71 a 80, 100 pieds, $5.00. 

Double Diamond, 100 pieds: a 25, 
$5.00: 26 a 40. $5-4 1 ?: 4T a 50. $6.2?: 51 a 
60. $6.75; 61 a 70. $7.25; 71 a 80, $12.50; 
81 a 85, $7-75; 86 a 90, $8.50; 91 a 95. 
$10.00. 

Vert de Paris pur 

Nous cotons: T *~\ 

Eaiils a petrole 0.00 0.19 



0.70 
0.00 



1-45 
1. So 
i-55 
0.10 



8.25 

7.60 
7.40 
6.95 

6-75 



0.80 
4.00 



1.90 
1. 95 
1-75 
0.11 



Drum de 50 a 100 lbs. 0.00 

Drum de 25 lbs. 0.00 

Boites de papier, 1 lb. 0.00 

Boites de fer-blanc, 1 lb. 0.00 

Boites papier, \ lb. 0.00 

Boites fer-blanc, i lb. 0.00 

Cables et cordages 

Best Manilla base lb. 0.00 

British Manilla base lb. 0.00 

Sisal base lb. 0.00 

Lathyarn simple base lb. 0.00 

Lathyarn double base lb. 0.00 

Jute base lb. 0.00 

Coton base lb. 0.00 

Corde a chassis base lb. 0.00 

Papiers de Construction 

Tres ferme. 

Nous cotons: 

Jaime et noir, pesant 0.00 

Jaune ordinaire, le rouleau 0.00 

Noir ordinaire, le rouleau 0.00 

Goudronne, les 100 lbs. 0.00 

Papier a tapis, les 100 lbs. 0.00 

Papier a couv., roul., 2 plis 0.00 

Papier a couv., roul., 3 plis 0.00 

Papier surprise, roul., 15 lbs. 0.00 



o.2oi 

0.20$ 

0.22J 
o.23i 
0.24* 
0.25 i 



0.17 
0.13 



0.12 

0.12 

0.124 

0.11 

0.25 

o.34 



1.80 
o.35 
0.43 
2.25 
2.60 
o.75 
o.95 
0.40 



Charnieres (couplets) No 840 

i£ pouce 0.67 

if pouce 0.75 

2 pouces 0.81 
rils. sur char 2. to 

2i pouces 0.92 

2i pouces 1.07 

3 pouces 1.30 



14 pouce 

i£ pouce 

i3 pouce 

2 pouces 
24 pouces 
2* pouces 
2I pouces 

3 pouces 
3* pouces 

4 pouces 



0.37 
0.48 
0.59 
0.67 
0.76 
0.81 
0.95 
1.07 

1-40 
2. 12 



Meme escompte que pour toutes les- 
charnieres d'acier poli. 



FERRAILLES 



Cuivree fort et fil de cuivre 
Cuivre mince et fonds en 

cuivre 
Laiton rou;?e fort 
Laiton jaune fort 
I.aiton mince 
Plomb 
Zinc 

Fer forsre No t 

Fer fnnrlu et debris de 

machines No 1 
Plaaues de poele 
Fnntes et aciers mallenbles 
Pieces d'acier 



La lb. 



o . 00 . 1 r 



0.00 

0.00 

0.00 

0.00 

0.02* 

0.00 

La tonne 
0.00 12.50 



0.00 

O. TO 

0.08 

0.06 

0.02* 

0.03 



Vicilles claques 



0.00 16.00 
0.00 12.50 
o . 00 . 00 
O . 00 s . 00 
La lb. 
0.00 0.00 



PLATRE 



Nos 800 et 838 



pouce 



0.3: 



Plntre mele de sable, f.o.b.. an chnr 5.50 
Plat re dur (Hard Wall), f. o. b.. 20 

tonnes et nlus 10.50 

Platre pur CPlaster raris\ en ba- 

rils. sur char. -■ 10 



Vol. XLVI— No i; 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



47 




LA LAVEUSE RAPIDE LA PLUS FACILE A ACTIONNER EST LA 

Laveuse ''Champion" a haute vitesse 

DE MAXWELL 

Elle peut etre actionnee par un levier a main ou par une roue a manivelle, ajustee a 
l'arbre de couche horizontal. La cuve est faite de Cypres Rouge, bois qui dure toute la vie. 
Le systeme a extension pour fixer la tordeuse permet d'ouvrir presque entierement le 
dessus. Etagere fournie en plus si on le desire. 

La laveuse " CHAMPION " a prouve qu'elle se vendait bien. Deniandez les prix 
et autres details. 

DAVID MAXWELL & SONS St. Mary's, Ontario. 

AGKNCE A. MONTREAL, 440 - 4<48 RUB ST.RAUIv. 




La progression du Dominion ouvre un march6 plus vaste et nos mar 
ehandises sont les mieux 6tablies dans leur ligne. C'est une bonne raison 
pour tenir les 

RECLES ET GALLONS DE MESURE 



/(/FKIN 



On les demandera. lis donneront satisfaction. lis sont faits au Canada, 
lis annonceront tout votre stock. 



CATALOGUE SUR DEMANDE. 

m £fl/FKIN Ri/LEj?0:OFt?ANAl>AjLrJk 
WlNDSO'HONK 



LA CONSTRUCTION 



Durant la semaine terminee le 25 
avril, la ville a emis 54 permis de cons- 
truire au coiit total de $1,530,215 pour 
les nouvelles constructions, et de $31,381 
pour les reparations. 

Les chiffres ci-dessous en indiquent 
la repartition par quartier et donnent le 
• coin approximatif de chaque construc- 
tion, moins les details des perr.iis au- 
dessous de $1,000. 

Quartier 
Bordeaux 
Delorimier 
Duvernay 
Emard 
Est 

Hochelaga 
Latirier 

Notre-Dame de Grace 
Papineau 
Rosemont 
Lafontaine 
Ste-Anne 
Mont-Royal 
Ste-Cunegonde 
St-Denis 



St-Gabriel 

St-Georges 

St-Henri 

St-Jacques 



Coiit 

$100 

11,100 

7400 

2.775 

6,400 

7,000 

25.775 

3 1 .Soo 

725 

30 

935 

40.850 

200 

500 

35-331 

29,000 

1,180,800 

6.540 

7.000 



St-Louis 


735 


Ste-Marie 


26.500 


St-Laurent 


120,000 


St- Paul 


19,500 


Cote des Neiges 


500 


St-Jean-Baptiste 


400 



Total $1,561,596 

Rue Clark, quartier Laurier; 1 maison, 
6 logements, 3 etages, 3e classe; cout 
prob. $3,600. Proprietaire, Champagne, 
Ant., 118 Forsyth. 

Rue Beaudry, quartier St-Jacques; 2 
maisons, 6 logements, 3 etages, 3e clas- 
se; coiit prob. $6,500. Proprietaire, Car- 
rier, O., 123a Amherst. 

Rue Mentana, quartier Duvernay; 2 
maisons, 6 logements, 3 etages, 3e clas- 
se; coiit prob. $7,000. Proprietaire, Car- 
rier, O.. 123a Amherst. 

Ave Delorimier. quartier Ste-Marie; 1 
maison, 1 entrepot, 1 etage, 2e classe; 
coiit prob. $26,300. Proprietaire, Can. 
Bronze Co. Ltd., Montreal. 

Rue Esplanade, quartier Laurier; 4 
maisons, 12 logements, 3 etages, 3e clas- 
se; coiit prob. $10,000. Proprietaire. O. 
Dansereau, 2547 Ave du Pare. 

Rue Gamier, quartier St-Denis; 1 mai- 
son, 5 logements, 3 etages, ^e classe; 
coiit prob. $7,000. Proprietaire, Papin, 
Em., Riviere des Prairies. 

Rue Breboeuf, quartier St-Denis; 1 
maison, 3 logements, 3 etages, 3e clas- 
se: coiit prob. $;? 000. Proprietaire, Ouel- 
lette. E., 643 Breboeuf. 



Rue St-Urbain, quartier Laurier; 1 
maison, 3 logements, 2 etages, 3; clas- 
se; coiit prob. $2,700. Proprietaire, F. 
Quenneville, 2943 St-Urbain. 

Rue Herri, quartier St-Denis; 1 mai- 
son, 2 logements. 2 etages, 3e classe; 
cout prob. $1,500. Proprietaire, Ouimet, 
E. D.. 1 1 77 Boyer. 

Ave Gray, quartier Notre-Dame de 
Grace; 2 maisons, 2 logements, 2 etages, 
2e classe; coiit prob. $9000. Proprietai- 
re. Maurice & Frere, 2231 St-Urbain. 

Rue Hotel de Ville. quartier St-Denis; 
1 maison, 3 logements, 2 etages, 3e clas- 
se; coiit prob. $3,000. Proprietaire, Pa- 
quin, Jos., 659 Gamier. 

Rue St-Denis, quartier St-Denis; I 
maison. 2e classe; coiit prob. $5,000. 
Proprietaire, Lake of the Woods Milling- 
Co., Montreal. 

Rue Wellington, quartier St-Gabriel; 
1 maison, 1 manufacture. 2e classe; coiit 
prob. $15,000. Proprietaire, Can. Glass 
Co.. rue Wellington. 

Rue Hotel de Ville, quartier Laurier; 
t maison, 3 logements. 2 etages, 3e clas- 
se; coiit prob. $2,500. Proprietaire, Trot- 
tier, C, 1870 Henri Julien. 

Rue Fullum, quartier St-Denis; 1 
maison. 2 logements, 2 etages, 3e clas- 
se; coiit prob. $2,500. Proprietaire, Ala- 
rie. Jos., 1375 Marquette. 

Rue Bleiify, quartier St-Laurent; 1 
maison, bureaux. 10 etages; coiit prob. 
$120,000. Pronrietaire,. Southam Press 
Ltd . 63 St-Alexandre. 

Rue Melrose, quartier Notre-Dame 

■ ~ - . ..' 



4» 



LE PRIX COURANT, Vcndredi, 25 Avril 1913. 



de Grace; _• maisons, _• Logements, 2 eta- 
; cOUt pro].. $6,000. Pro- 
prietaire, Lemire, \ ., 2618 Waverley. 
Rue University, quartier St Georges; 

1 maison, 1 ecole, 5 etages; cout prob. 
$1,176,000 Proprietaire, Protestant 

ard of School Comm., Montreal. 
Rue Clark, quartier Laurier; 1 maison, 

2 logements, 2 etages, 3e classe; cout 

b. $5,000. Proprietaire, Corbeil <Iv 
Frere, 1S4O Clarke. 

Rue Anno, quartier Ste-Anne; x mai- 
son. 4 etages; cout prob. $40,000. Pro- 
prietaire, Montreal Light, Meat & Tower 
Co., Montreal. 

Rue Bozel, quartier St-Gabriel; 1 
maison, 3 logements, 3 etages, 3c clas- 
se; cout prob. $3,000. Proprietaire, La- 
marre, Nap., 237 Hibernia. 

Rue Bozel, quartier St-Gabriel; 1 
maison, 3 logements, 3 etages, 3e clas- 
se; cout prob. $3,000. Proprietaire, La- 
marre, -V. 1 17 bozel. 

Rue St- Patrice, quartier St-Pavtl; 1 
maison, 1 entrepot, 3 etages, 3e classe; 
cout prob. $19,500. Proprietaire, Mount 
Royal Mlg. & Mfg. Co., 1548 St-Patri- 
ce. 

Rue Guy, quartier Notre-Dame de 
Grace; 1 maison, 1 logement, 2 etages, 
2e classe; cout prob. $10,000. Proprie- 
taire, Compbell, J. M., 26 Ave Winches- 
ter. 

Rue Bozel, quartier St-Gabriel; 3 
maisons, 9 logements, 3 etages, 30 clas- 
se; cout prob. $6,000. Proprietaire, La- 
marre, Alb. et Jos., 612a Mullin. 
_ Rue St-Ferdinand et Richelieu, quar- 
tier St-Henri; 2 maisons, 6 logements, 3 
etages, 3e classe; cout prob. $4,000. Pro- 
prietaire. Dupuis, Jos., 82 Pare Cartier. 
Rue Forsyth, quartier Hochelaga: 1 
maison, 2 logements, 3 etages, 3e clas- 



Vol. X LA' I— No 17. 



se; cout prob. $3,000. Proprietaire, Du- 
1. Jos., 141 Hogan. 

Rue Joliette, quartier Hochelaga; 1 
maison, 3 logements, 3 etages, 3c clas- 
se; cout prob. $2,500. Proprietaire, \ al- 
lee, Frs., 276 Stadacona. 

Ave Union, quartier St-Georges; 1 
maison, 1 etage, 2e classe; cout prob. 
$1,000. Proprietaire, White, Dr D. J., 91 
Ave Union. 

J\ue Messier, quartier Delorimier; 1 
maison, 3 logements, 3 etages, 2e clas- 
se; cout prob. $4,000. Proprietaire, Beau- 
regard & Mathieu, 296a Chambord. 

Rue Huntley, quartier St-Denis; 3 
maisons, 9 logements, 3 etages, 3e clas- 
se; cout prob. $8,000. Proprietaire. 
Guyon, Will., 278a Chambord. 

Rue Addington, quartier Notre-Da- 
me de Grace; 1 maison, 2 logements, 2 
etages, 3e classe; cout prob. $3,500. Pro- 
prietaire. Dube, D. et Chs. Choquette, 
972 St-Hubert. 

Rue Chateaubriand, quartier St-Denis; 
1 maison. 3 logements, 3 etages, 3e clas- 
se; coin orob. $3,500. Proprietaire, Les- 
sard, J. M., 1927 St-Denis. 

Rue De la Roche, quartier St-Denis; 
r maison, 5 logements. 3 etages. 3e clas- 
■•■ cout prob. $3,000. Proprietaire, Cha- 
bot, Jos., 1848 De la Roche. 

Rue D'Aragon, quartier Emard; rep. 

1 maison, 1 logement, 1 etage. 3c classe; 

cout prob. $1,200. Proprh taire, Burelle 

. I J'Aragon. " Jfj J 

R'i : Old Orchard, quartier Notre- 

e de Grace; rep. 1 maison. 2 loge- 

etages, 30 classe; cout prob. 

'"" • — Proprietaire, Nantel, I.-Bte, 92 

Old Orchard. 

Rue Dorchester ' >uest, quartier St- 
Laurent; rep. 1 maison, 5 logements, 3 



etages, 3e classe; cout prob. $3,000. Pro- 
prietaire, J. et L. Vineberg, 153 Onta- 
rio Ouest. 

Rue St-Ferdinand, quartier St-Henri; 
rep. 1 maison, 4 logements, 2 etages; 
cout prob. $2,500. Proprietaire, Rolland, 
Vve A., 130 St-Philippe. 

Rue Cartier, quartier Delorimier; 
rep. 1 maison, 2 logements, 2 etages, 3e 
classe; cout prob. $1,000. Proprietaire, 
Leonard, H., 1276 Cartier. 

Rue De la Montagne, quartier St-An- 
dre; rep. 1 etage; cout prob. $1,000. Pro- 
prietaire, Meeghen, Robt, 140 Drum- 
mond. 

Rue Mont-Royal Est, quartier Delo- 
rimier; rep. 1 maison, 1 magasin, 1 lo- 
gement, 2 etages, 3e classe; cout prob. 
$6,000. Proprietaire, Vermette, N. & 
1'ils, 1025 Mont-Royal. 

Rue Ontario Est, quartier Hochelaga; 
rep. 1 maison, 2 logements, 3 etages • 
coin prob. $1,000. Proprietaire, Cailloux', 
Lee, 1553 Ste-Catherine Est. 

Rue St-Patrice et Charlevoix, quar- 
tier St-Gabriel; rep. 1 maison, 1 hangar, 
1 etage; cout prob. $1,200. Proprietaire, 
Pretontaine, T. & Cie, Montreal 

Rue St-Peul, quartier Est; rep. 1 
maison, 1 logement, 4 etages; cout prob. 
s->6.4oo. Proprietaire. Succ. J Pratt 71 
Bank of Ottawa Bldg 



Les clients apprecient un pa- 
quet bien enveloppe. C'est aussi 
vrai pour le citadin qui rapporte 
les marchandises chez lui, que 
pour le fermier qui les met au 
fond de sa charrette. 




FAITES PREPARER VOS PLANS DE CONSTRUCTIONS PUBLIQUES 
Oil PRIVEES, PAR 

P. L. W. DUPRE & CIE., 

CONKTKUCTEURS ET EXPERTS EN ARCHITECTURE 

567 AVE. DELORIMIER, MONTREAL. — Tel. La Salle 437 

Demandez notre Catalogue "The Progress". 



CLOTURE ORNEMENTALE 



en fer de la Home Fence Co., U.S.A., de 50c le pied 
en montant. 100 inodeles diffeVents. Barrieres d'en- 
tr£e, sieges de parterre, vases pour fleurs, grillage 
en broehe et en fer pour chassis, etc. 

Donnez -'os commandts immtdtalement afin cTitte se>~ji dans 
le courant du mot's de mai. 

P. L. W. DUPRE & Cie., 



567 AVE. DELORIMIER. 



Tel. La Salle 437. 



Achetez le meilleur 

Corde pour Chassis, marque ''Hercules" 

Corde de Coton, marque ''Star" 

Articles de Vetements, en Coton, 

Ficelle de coton, 3 et 4 fils 

En vente dans toutes les Principales Maisons de Gros. 




The Hamilton Cotton Co. 

HAMILTON, Ont. 




CHARBON 

Anthracite et Bitumineux. 



Exp^die par voie ferine ou voie d'eau a tous 
endroits de la Province de Quebec. 

GEORGE HALL COAL CO. 

OF CANADA, LIMITED. 

r 

126 hub ST-PIBHHE, MONTREAL. 



Vol. XLVI— No 17. 



LE PRIX COURANT, Vendredi, 25 Avril 1913. 



49 



Le Poele 'REGAL' 

est garanti cuire 
egalement et par- 
faitement. Nous 
n'h^sitons pas a 
dire que ce poele 
est parfait sous 
tous les rapports. 
II vous sera profi- 
table d'en avoir un 
^chantillon en ma- 
gasin. Si vous ne 
tenez pas les poe- 
les mais en avez 

besoin pour votre propre usage, nous vous en ven. 

drons un a bas prix pourvu que personne ne vende 

nos poeles dans votre ville. 

The James Smart Mfg. Co. 

LIMITED. 
BROCKVILLE, - - Ontario. 




IFPACIFIQUE 

CANADIEN 



LES TRAINS PAR- 
TENT DE MONT- 
REAL: 



De la Gare Windsor pour : 

BOSTON, LOWELL, *9.oo a.m., *8.oo p.m. 
TORONTO, CHICAGO, *9 05 a.m., *io.oo p.m. et 
*n.i5 p.m., pour TORONTO-NORD. 

OTTAWA, tS. 05 a.m., §8.40 a.m., t9-i5a.m., t4-°o 
p.m., 7.45 p.m., *9-5o p.m., *io.30 p.m. 

SHERBROOKE et LENNOXVILLE, *8.25 a.m., 
f5.oo p.m., *7.25 p.m 

HALIFAX et MONCTON, "7.25 p.m. 
ST-JOHN, N. B., *7.25 p.m. 
ST-PAUL, MINNEAPOLIS, *9.so p.m. 
WINNIPEG, VANCOUVER, *io.30 p.m. 
De la Gare Viger pour : 

QUEBEC,t9.ooa.m.,*i.30p.m.,*5.oop.m,,*ii.3op.m. 
TROIS-RIVIERES, '9.00 a.m., *i.3op.m., *5.oo 

p.m., t5-3° P m -, *n.3o p.m. 
SHAWINIGAN FALLS et GRAND'MERE, *9.oo 

a.m., *x.3o p.m. 
JOLIETTE, t8i5a.m., t9-ooa.m., f5.20p.rn. 
SAINT-GABRIEL, t9-oo a.m., f5.20 p.m. 
OTTAWA, *8.3o a.m., *5.45 p.m. 
SAINTE-AGATHE, *8.45 a.m., ii.45 p.m., 

t4-oo 

NOMININGUE.i 1.45 p.m., f4.oo p.m. 
(* Quotidien. (f) Quotidien, excepte" dimanche.(§) 
Dimanche seulement. (i) Samedi seulement. 

BUREAU DES BILLETS i 

141-143 rue Saint-Jacques 

EDIFICE DOMINION EXPRESS 



Chaine de Trait en broche d'acier, nouveau genre 




Chaines d'Attache 





Chaines pour Licou. 



laisses pour chiens . 
Chaines pour bestiaux. 



LES CHAINES LES PLUS PROFITABLES A TEMR. 

Manufactures par 

The B. GREENING WIRE CO., Limited 

HAMILTON, Ont. - MONTREAL, Can. 



EN BCRIVANT AUX ANNONCEURS. CITEZ "LB PRIX COURANT- 



5° 



LE PRIX COU'RXMT, Vendredi, f 5 Avri] 1913'. 



Vol. XLVI— No 17. 



Verre a Vitres 



Le meilleur est le moins cher ! 

Nous offrons du VERRE ANGLAIS fait 

dans notre propre usine. 

C'est le plus profitable aux marchands 

quincailliers et aux marchands generaux 

en ce qu'il est tres facile a couper mais 

presque absolument incassable. 

Nous serons heureux de vous fournir 

tous les verres de toutes descriptions. 

Demandez les catalogues illustr&s et les 
listes de prix a 

PILKINGTON BROS., Limited 

Ruelle Busby - - Montreal 



AUSSI A 



TORONTO, Rue Mercer ; WINNIPEG, Ruedu Marche 
VANCOUVER, Avenue Columbia 



Courroies Specifies 

Nos Courroies sont recouvertes de 
notre Ciment Impermeable et peu- 
vent etre exposees au froid ou a la 
chaleur sans danger d'etre gatees. 

D. K. McLaren, 

Limited 






351, me St-Jacques, 

MONTREAL. 

T*l. Main 4904-4905 et 7248 



SIEGES 

POUR JARDINS 

Le banc extra solide et 
tres utile illustre ici est fait 
de bois de hetre. 

Le siege et les pieces du 
dossier sont solidement visses- 
au cadre d'appui. 

No. 0.3 pieds de longueur 
Demandez notre catalogue *D' 

Nous fabriquons aussi les 
celebres Escabeaux "Hercu- 
les," Echelles Extension par 
cable, Balancoires pour pe- 
louset Chaises pliantes, et g^neralement tous les meubles pour 
verandah et parterre. 

The Stratford Manufacturing Co., Limited 

STRATFORD, Ontario. 




Nous ne perdons jamais un 
client une f ois qu'il a com- 
mence a faire affaires 
avec nous. 

POURQUOI ? 

Parceque nous sommes en 
mesure de lui donner satis- 
faction sous tous les rap- 
ports Nos marchandises 
sont strictement les MEIL- 
LEURES qui soient sur le 
marche et nos prix sont les 
memes que chez les manu- 
facturiers d'articles infe- 
rieurs. Ainsi done, achetez 
les meilleurs. 

Cowan & Britton Limited. 

GANANOQUE, Ont. 

Couplets, Pentures, Articles de Ferron- 

nerie pour Constructions. 



Feutre et Papier 

N'IMPORTB QUELLE QDANTITE 

Toiturci Goudronnees (Roofing) prgtes a po§er, a et 3 pits 

Papiera de Construction. Feutre a Doublet et a Tapiaaer 

Produits du Goudron. Papier a Tapisser et a Imprimer 

Papier d'Emballage Brun et Manille 

Fabricants du Feutre Goudronne 

"BLACK DIAMOND" 

Alex. McArthur & Co., Limited 

82 HUE McGILL, MONTDEAL 

Manufacture de Feutre pour Toitures : Rues du Havre et Logan 
Moulin papier, Joliette. Que. 




COXJBHOIES 

MAPLE-LEAF 

Copie d'un Tdtnoignage de 

W. G. WOOD, Smith Falls, Ont. 

Au sujet de notre courroie de transmis- 
sion principale de pli i 2 x 6 nous vous 
dirons que nous nous en servons depuis 
pres de deuxans et n'avons pas lieu 
de formuler aucune plainte, car elle 
nous donne eutiere satisfaction et est 
bien meilleur marche que les courroies des autres fabricants. 

DOMINION BELTING CO., LTD. 
10 rue St-Jean - Montreal 



EN ECRIVANT AUX ANNONCEU RS. CITEZ "LE PRIX COURANT" 



Vol. XLVI— No 17. 



LE PRIX COURANT, Vehdredi, 25 Avril 1913. 



51 



RENSEIGNEMENTS COMMER- 
CIAUX. 

(Suite de la page 3J) 

Obligations 

Lucien Giullemette a John Shore, 
'1j uiS-Kivieres; Antoine Dube a Eucher 
Masse, Trois-Rivieres; Phi. Panneton a 
Dame Jos. Lambert, Trois-Rivieres; 
Nap. Gelinas a Adolplie Houde, St-Bo- 
niface; Zotique Gelinasa Adelard Ville- 
mure, St-Boniface; Thomas Deschenes 
a Alf. Bournival, St-Barnabe; J. Alexis 
L. Desaulniers a Evariste Gelinas, Ste- 
Flore; Henri Vezina a J. O. Lacoursie- 
re, Shawinigan Falls; J. H. Nap. De- 
saulniers, Shawinigan Falls; Vve Nar- 
cisse Lamy a Nap. Longval, Shawini- 
gan Falls; Alfred Desilets a Chs. Beau- 
lieu, Shawinigan Falls; F. X. Bastien a 
Yve Edouard Ferron, Shawinigan Falls; 
David Lavigne a James McNeely, 
Grand'Mere; Jos. Lafreniere a Serenus 
Chabot, Grand'Mere. 

Contrats de mariage 
F. A. Yerrette a Corinne Marquis, 
Trois-Rivieres; Geo. Lefranqois a Vic- 
toria Biron, Trois-Rivieres; Lucien Ber- 
geron a Lea Lacasse, Shawinigan Falls. 



Tout renseignement a ce sujet sera 
fourni gratis en s'adressant an bureau 
d'affaires plus liaut mentionne. 
Nos. Canada 

145-459— Ernst Schlinke, Bialtsch, Al- 
lc. iable-presse rotative pour la tourbe. 

146909— John M. Welch, Westmount, 
Que. Aeroplane. 

146,920 — Arthur Packscher, Berlin, 
Alle. Cadre en fer pour fenetres. 

146,951 — Albert Langlois, Beauhar- 
nois, Que. Presse a foin. 

m6,977— MM. Kunert & von Weiden- 
heim, Vienne, Autriche. Plaques de jonc- 
tion pour rails de chemins de fer. 

147,014— J. -Bte Leclair, St-Samuel de 
Horton, Que. Foret multiple. 

147,024-— John A. Morrison. Kelowna, 
C. A. Dispositif pour etalage de mar- 
chandises. 

No. Etats-Unis 

1 057.550 — Joseph J. Holland, Centre- 
ton, Out. Machine a former les blocs 
de beton. 

No. France 

449,582 — Joseph Lavoie, Montreal. 
Que. Talon amovible pour chaussures. 

Demandez tine cope gratis du "Guide 
de l'lnventeur". 



Caron, P. Metal Shingle & Siding Co. 
Dupran, K. A. .. Century Electric Co. 
Dumulong. Armand Brisebois Mainville 

Dustoor, L. P L. N. Trudeau 

Fallows, E. H A. W. Crawford 

Gratton, Ferd. The Shed. Forward. Co. 

Garceau, Alex Laurin & Leitch 

Giullemette Shedden Forwarding Co. 

Johnson, W. T C. P. R. 

Labelle, Alp. Montreal Tramways Co. 
Lyonnais, Cld. Mont. Tramways Co. 
Mallette, J. -Bte .. A. E. Whitehouse 
Mercille, Robert . . L. A. Globensky 
McKay, Wm. Lake of the W. Mill. Co. 
Page, Aug. McLennan Lumber Co. Ltd. 

Proulx, Denis Picher & Frere 

Reid, Win G. T. R. Co. 

Remillard, Sam G. T. R. Co. 

Sampson, Wm C. P. R. 

Smith Lawrence . . . . Conroy Bros. 
Yezina, Rodolphe M. Kendall 



RAPPORT DE BREVETS 



Nos lecteurs trouveront plus bas une 
liste de brevets recemment obtenus par 
l'entremise de MM. Marion & Marion, 
Solliciteurs de Brevets, Mont